The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-38%
Le deal à ne pas rater :
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
156 € 250 €
Voir le deal

Partagez
- Boogie Man -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelda Anderson
Modératrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau suisse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 1434
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Boogie Man   Boogie Man - Page 2 EmptyVen 13 Déc - 14:40
Elle réprime un cri de douleur lorsque la pression sur son poignet la force à lâcher son tournevis. Elle est à présent désarmée, à la merci d'un homme qu'elle ne connait pas autrement qu'à travers les maigres informations que June lui a fournies. Zelda le gratifie d'un regard noir, animé par une haine qu'elle estime justifiée. Mais qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez lui ? Elle tente de se dégager mais rien n'y fait. Elle est prise au piège dans l'étau de cette main qui la prive de sa dernière once de liberté. Son poing qui s'écrase en réaction sur l'épaule de son geôlier ne change pas davantage la donne. Il ne semble même pas le remarquer. Oui, en cet instant, elle a envie de lui faire aussi mal que lui. Mais elle ne sait pas comment y parvenir. Qu'est-ce peut faire ? Le griffer ? Il lui écraserait sa clef à molette sur le crâne ! Et un coup de genou dans sa virilité est une option à laquelle il doit s'attendre. Levi souligne de sa voix neutre la différence entre ceux qui se contentent de menacer et ceux qui agissent. Elle veut bien croire qu'il appartient à la seconde catégorie, oui. Mais si la peur de l'enfant reprendre l'ascendant sur la colère, il n'en reste pas moins qu'elle sait encore calculer. Et que cette situation, finalement, n'est guère différente de celles que les héros traversent parfois, dans les films, lorsque leurs antagonistes prennent l'ascendant. Et dans ce genre de cas, une question revient souvent : « Qu'est-ce qui m'dit qu'vous m'laisserez partir si j'vous dis c'que vous voulez savoir ? » Elle n'a aucune raison de croire qu'il se montrera raisonnable après le traitement qu'il lui inflige depuis la veille, maintenant. « Faut qu'je m'fie à votre parole, p't-être ? » Elle s'autorise un sourire carnassier. Elle est peut-être imprudente. Elle est incontestablement naïve. Mais pas au point de croire que toute cette histoire se terminera bien pour peu qu'elle se montre accommodante.

Si elle doit de toute façon mourir, peut-être qu'elle peut au moins préserver June de la folie de cet homme. Mais d'un autre côté, si elle disparaît, qui pourra prévenir la rouquine de la dangerosité de Levi ? Elle est confrontée à un véritable dilemme. Cette fois, la paire d'options qui s'offrent à elle ne sont en rien de bonnes solutions, Dans les deux cas, elle est probablement foutue. Les larmes commencent à rouler tandis qu'elle prend peu à peu conscience de la merde dans laquelle elle se trouve. C'est vraiment ici, dans cette cabane, que sa vie va s'achever ? « Vous êtes pas obligé d'faire ça ! » Est-ce qu'elle peut seulement le ramener à de meilleurs sentiments ? Il n'a pas l'air affecté par son jeune âge. Et s'il a déjà levé la main une fois sur elle, il pour très bien recommencer. Elle en est sure, désormais. « On est dans l'même camp ! » Elle se contente d'évoquer des platitudes ou des choses convenues. Parce que la panique commence à la submerger. Son instinct de survie lui souffle d'agir, de ne pas accepter d'endosser le rôle que son hôte tente de lui imposer. « AU SECOURS ! QUELQU'UN ?! » hurle.-t-elle de toutes ses forces. Le jour est levé. Il y a sûrement des gens qui se baladent dans l'coin et qui entendront sa complainte. « À L'AIDE !!! » Elle se fiche bien de l'honneur ou de la piètre image qu'elle pourrait donner d'elle en s'en remettant aux autres pour survivre. C'est ce qu'elle a toujours fait jusqu'à présent ! Il lui faut gagner du temps et espérer qu'une personne vienne à son secours. Voilà à quoi elle en est désormais réduite alors qu'elle est enfermée avec cet homme aux intentions malsaines. Alors elle tente à nouveau de lui faire mal. Elle lui décoche des coups de pieds, tente de lacérer son visage et même de lui sauter dessus pour, peut-être, le renverser. Avec un peu de chance...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?
Revenir en haut Aller en bas  
Levi M. Amsalem
Administratrice
Levi M. Amsalem
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard de chasse, 9mm, grenades.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/06/2019
Messages : 1735
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Boogie Man   Boogie Man - Page 2 EmptyVen 13 Déc - 14:52
Rien ne le lui disait en effet. Sans doute pas le comportement actuel de Levi, certes. Mais l’homme ne tuait que si on le lui demandait, pas par plaisir. C’était ce que sa relation avec Lian lui avait appris : toutes ces années, il n’avait agi que parce que ça l’arrangeait de le faire, parce qu’il en tirait un intérêt. Ça n’était pas personnel, ça n’était pas une question de jouissance ou de pouvoir. Il n’avait obtenu aucune satisfaction en comprenant ce qui était arrivé à la chinoise, et prendre l’ascendant sur elle ne lui était jamais venu à l’esprit. Ça, c’était l’apanage des psychopathes : Levi se sentait au-dessus de ça.

Il n’eut ni à cœur de lui expliquer, ni de lui montrer qu’elle se trompait sur son compte. La personne qui se devait d’éclaircir la situation, ça n’était pas lui. Il ne suivait personne, il ne s’introduisait chez personne, il n’espionnait personne ici. Depuis son arrivée, il n’avait participé qu’à quelques activités, sous l’œil trop méfiant d’Arizona, et l’espace d’une seconde il imagina que ça pouvait venir d’elle. Après tout, n’était pas celle qui avait le plus de raison de le surveiller de près ? Qui d’autre sinon ? La rousse qui les guidait ? Les autres militaires alors ?

Peu probable.

Son tort avait été d’accepter de suivre les New Eden dans un premier temps, avant de se rallier au fort. Et dans tout ça, il y avait surtout perdu Lian. Le prix était cher pour en plus se faire suivre par une gamine d’à peine quinze ans, même pas assez douée pour être discrète. Alors, non, il n’était pas obligé de le faire, il n’était pas non plus obligé de supporter qu’on s’immisce dans ses affaires.

C’est parce qu’on est dans le même camp que tu m’espionnes ? Demanda-t-il de but en blanc, alors que la panique de la gamine monta d’un cran. Dans son regard, il y avait cet éclair de peur logique dans ce genre de configuration. Et les larmes vinrent agrémenter le tout, la rendre peut-être encore plus convaincante dans sa terreur. Les premiers cris, les premières suppliques, arrachèrent à Levi un soupir mécontent. Elle se rua sur lui, tenta de passer, de lui griffer le visage. Calme-toi.

Son bras entoura la taille minuscule de la gamine, il donna presque l’impression de la faire danser lorsqu’il la retourna. Son autre main se plaqua contre la bouche de la jeune fille quand deux doigts pincèrent son nez. Il allait peut-être la priver d’air mais au moins, elle resterait silencieuse.


Extra-lucide
Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide, reste en vie, mon amour
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Modératrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau suisse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 1434
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Boogie Man   Boogie Man - Page 2 EmptyMar 17 Déc - 16:02
Difficile de fournir des réponses logiques, équilibrées, lorsque la peur domine vos instincts. Impossible de rester calme lorsque la lame de la faucheuse se dresse, imperturbable, pour s'abattre sur vous. La panique la pousse à opter pour une forme de violence pathétique, révélatrice de son impuissance. L'étau puissant des bras de son hôte se referme sur sa silhouette et réduit à néant les efforts désespérés de l'adolescente. Une main vient se coller sur sa bouche et des doigts se referment sur son nez. Le manque d'air ne tarde pas à se faire sentir et réduit à néant la résistance de la jeune espionne. Son hôte lui ordonne de se calmer. Elle n'arrive pas à s'y résoudre. Elle ne peut pas mourir, ici, comme ça. Elle se rend compte à quel point elle aime la vie malgré tout ce qu'elle a pu dire à l'un ou l'autre de ses proches. Elle recommence à se débattre. Elle tente de mordre la main qui emprisonne ses lèvres, de décocher des coups de coude dans le flanc de son adversaire ou encore d'écraser l'arrière de son crâne contre son visage. Elle use toutes les options qu'il lui reste encore. Mais la prison de chair est imperturbable et elle comprend qu'elle ne parviendra pas à s'en échapper. Que faire, maintenant, si ce n'est compter sur la bonne foi de Levi. Ce dernier a laissé entendre qu'il la laisserait partir si elle coopérait. Mentait-il ? Elle ne peut plus se permettre d'ignorer le bon sens et le manque d'oxygène couplé à la fatigue de son corps s'allient pour la forcer à déposer les armes. Elle semble se calmer et lève avec difficulté deux paumes apaisantes pour signifier à son aînée qu'elle hisse le drapeau blanc.

Elle aime June. Elle adore l'image qu'elle renvoie et le modèle qu'elle incarne. Mais elle préfère encore la vie. Elle s'imaginait volontiers qu'elle était prête à mourir au nom d'un idéal ou pour une cause qui, le pensait-elle, surpassait sa simple existence. Mais elle se rend compte à présent que tout ceci n'était qu'un doux fantasme. Elle n'est pas cette guerrière qui se sacrifie sans hésiter pour le bien des autres. Elle n'est pas de celles qui méritent que l'on érige des statues en leurs noms. Elle n'est qu'une ado terrorisée par l'imminence de la mort. Alors elle se dresse contre son instinct de survie et opte pour la raison. Pour la lâcheté. Pour la vie, en somme. Il lui faut attendre de longues secondes la délivrance. Zelda prend de longues inspirations pour contenter son organisme. Une main sur la poitrine, une autre en appui sur le plan de travail, elle stabilise son souffle en tentant de faire abstraction de la honte qui menace à son tour de l'étouffer. Elle s'acharne à mettre un peu plus de distance avec Levi comme si cela pouvait la préserver de son autorité. « C'est M'dame Phelbs ! » souffle-t-elle. Le goût de la trahison est aussi amer qu'elle le redoutait. « Elle voulait que je vous espionne pour m'assurer qu'vous r'présentez pas une menace pour l'groupe ! » Un pâle sourire parvient à se hisser difficilement sur le seuil de ses lèvres. Encore une fois, la rouquine avait vu juste. Elle a un véritable donc lorsqu'il s'agit de cerner les gens. Ses soupçons sur Levi étaient fondés. Ou alors, ce n'était qu'un coup de chance. « Faut pas l'prendre personnellement ! C'est normal d'vouloir s'renseigner sur les p'tits nouveaux... » Elle glisse l'information comme si elle était de nature à adoucir la frustration ou la colère de son hôte. « Content ? » Elle pose cette dernière question sur le ton de la hargne. L'adolescente s'en veut terriblement de ne pas être capable de mourir pour sa mission comme ces gens, dans les films, qui préfèrent gober du poison plutôt que de trahir sa patrie. « Si elle apprend qu'vous m'avez fait du mal, elle va vous défoncer ! » promet-elle. Du moins, c'est ce qu'elle aimerait croire. Elle occupe une place particulière dans ce qui sert de coeur à June, non ?


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?
Revenir en haut Aller en bas  
Levi M. Amsalem
Administratrice
Levi M. Amsalem
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard de chasse, 9mm, grenades.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/06/2019
Messages : 1735
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Boogie Man   Boogie Man - Page 2 EmptyMar 17 Déc - 16:27
La petite mit du temps à retrouver un peu de son souffle et de sa contenance. Mais la peur faisait des ravages ainsi, il fallait parfois apprendre à la maitriser, à ne pas se plier totalement à ce qu’elle exigeait de soi. La scrutant toujours, la blonde termina par se relever et lancer le nom de son commanditaire. Phelbs ? Il aurait parié sur elle aussi. Fronçant les sourcils – sans véritable étonnement – il pouffa du nez devant la justification qu’elle lui donna.

C’était crédible oui, mais il avait aussi le mérite de trouver ça absurde. Bien sûr qu’il était une menace. Mais Levi avait été menaçant pour bien des gens, bien des états, bien des équilibres. L’intérêt n’était pas de savoir si sa loyauté pouvait s’obtenir – mais plutôt comment l’acheter. Ces américains ne comprenaient rien. Eux qui avaient pourtant érigé l’argent en première valeur par-dessus tout, n’étaient même plus capable de penser en ces termes.

Il ne partirait qu’une fois sa vengeance accomplie, et pour mieux vivre, ailleurs.

Alors, l’adolescente pouvait se montrer bravache désormais, il eut un rire qui n’augurait rien de bon. Elle comptait le faire chanter maintenant ? Voilà qui étendait son sourire un peu plus. Il se baissa pour se mettre à son niveau, et la regarder dans les yeux. Là, son air joueur prenait tout son relief, d’autant plus lorsqu’un autre rire lui échappa :

Si elle apprend que je t’ai fait du mal, elle apprendra également que tu l’as balancé. Exposant la situation avec un calme notable, il se délecta de la voir se débattre encore. Elle n’avait très franchement d’aucune idée de qui elle avait en face d’elle, et encore moins de quoi il était capable. Le menacer maintenant, c’était sans doute la sa plus mauvaise initiative. Et pourtant jusqu’ici, elle en avait eu un certain nombre : Je lui dirais : je l’ai prise la main dans le sac à fouiller dans mes affaires, et elle vous a pointé du doigt sans hésiter un seul instant.

C’était en partie la vérité non ? Oh bien sûr, il l’avait un peu secoué, mais quelle marque avait-elle vraiment ? Les rougeurs sur ses poignets disparaitraient dans l’heure, il l’avait à peine bousculé. Le traumatisme par contre resterait.

Elle comprendra que tu es sa pire espionne et te fera plus jamais confiance. Voilà qui pourrait la faire trembler encore. Il se redressa, et lui laissa l’accès vers l’extérieur en lui désignant la porte d’une main : Tu veux y aller en première, ou je te devance pour lui annoncer ?


Extra-lucide
Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide, reste en vie, mon amour
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Modératrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau suisse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 1434
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Boogie Man   Boogie Man - Page 2 EmptyMar 17 Déc - 23:27
Elle savait déjà qu'elle a affaire à un dangereux psychopathe. Mais pas qu'il était, en plus, capable de lui infliger le plus abjecte des chantages. Zelda toise Levi  comme s'il refusait de croire qu'il est capable de tomber aussi bas. Elle l'observe quelques secondes comme si elle refusait encore de croire qu'il pourrait mentir. Elle a été honnête avec lui. Et maintenant, il la menace de raconter à June qu'elle l'a trahie ? Comme si elle avait eu le choix ! « Mais ?! Ce s'rait un mensonge !!! » s'insurge-t-elle. Elle sait bien que la plupart des gens n'ont pas le moindre problème à proférer de fausses allégations et à modeler la vérité selon leurs désirs. Mais à chaque fois, elle s'étonne qu'ils soient capables de se détourner de la vérité. Et dire qu'ils arrivent à dormir le soir... Il n'y aucun honneur dans le mensonge. C'est l'arme des lâches ! La gamine se renfrogne et croise les bras. Elle ne croit pas que le stratagème de son geôlier fonctionnerait. « June n'croira jamais qu'j'l'ai balancée comme, ça sans raison ! Et elle sait que j'lui ai jamais menti ! Elle a confiance en moi ! » L'insistante qu'elle insuffle au ton de ses propos prouve pourtant qu'elle cherche avant tout à se rassurer elle-même. Oui, June n'accorderait pas la moindre attention aux divagations d'un nouveau venu dans le camp. Pas vrai ? « Elle comprendra qu'j'avais pas l'choix ! » Oui, cette une femme raisonnable. Elle est déjà parvenue à pardonner certaines de ses erreurs alors pourquoi pas celle-ci ? Sa vie était dans la balance, tout de même ! La rouquine saura faire la part des choses ! « Et puis d'toute façon j'l'ai pas vraiment trahie, quand on y pense ! J'ai juste... Ouais, j'ai juste dit qu'elle m'a d'mandée d'garder un oeil sur vous ! J'ai pas donné d'informations sensibles et tout ! » nuance-t-elle. Là encore, avant tout pour se rassurer et justifier ce qui est pourtant bien une forme de trahison. La panique se réveille. Différente, cette fois-ci. Elle n'est plus liée à sa survie mais à la réaction que pourrait avoir la Boss. Elle va passer un mauvais quart d'heure, peu importe la façon dont se termine les choses ici. « D'ailleurs j'en ai même pas, des informations sensibles ! » s'empresse-t-elle d'ajouter, au cas où son hôte voudrait en avoir le coeur net. « Ça sert à rien d'm'étouffer encore, hein ! » Qu'il s'ôte cette idée de la tête tout de suite !!

L'homme lui laisse le choix avec cette arrogance qui caractérise ceux qui sont persuadés, au final, de l'emporter. Zelda observe la porte ouverte et repose les yeux sur Levi comme si elle cherchait à déceler la trace d'un piège dans son regard. « On a qu'à y aller ensemble, non ? Comme ça j's'rai là pour vous voir prendre une branlée ! J'veux pas louper ça ! » Elle a de plus en plus de peine à maintenir son air assuré et son ton calme. Elle s'avance prudemment vers la sortie tout en faisant de son mieux pour mettre constamment une distance appréciable entre le psychopathe et elle. Mais elle s'immobilise sur le pas de la porte et ferme les yeux avant de lâcher un soupir désabusé. Elle n'est pas aussi certaine de la réaction de June que ce qu'elle tente de faire croire. Il y a toujours un risque pour que la rouquine prenne le parti du jeune homme. Ce serait le plus affreux des désaveux. Et alors, elle devrait aussi répondre de ses lacunes d'espionne. Elle a un peu l'impression de se précipiter elle-même vers le bûcher. C'est une sensation désagréable ! « On est p't-être pas obligés d'aller voir June, j'me dis ? » souffle-t-elle, conciliante. Oui, il existe peut-être une autre option. Mais elle refuse de laisser croire à son geôlier qu'il a gagné. Elle se montre charitable, voilà tout ! « J'veux dire... Vous avez sûr'ment pas envie d'mourir ? Et puis j'tiens pas non plus à c'qu'la Boss m'punisse ou s'dise que j'suis vraiment la pire espionne du monde ! » Parce qu'elle ne l'est pas ! il y a forcément, quelque part, une autre survivante qui galère encore plus d'elle ! Elle se retourne, empruntée, et se force à soutenir le regard de Levi. « Mais si j'vous fais cette faveur j'ai quoi, moi, en r'tour ? » Business is business ! Et puis si elle peut tirer un quelconque avantage de tout ceci, elle suppose qu'elle aurait tort de s'en priver. « J'veux pas dire mais vous m'avez quand même un peu - beaucoup - séquestrée, hein, pour rappel ! » Après tout, en tant que victime, elle mérite bien un dédommagement ! C'est la moindre des choses ! Ou alors ce type a vraiment décidé de chier sur l'ensemble de la civilisation ? Elle suppose que c'est tout à fait possible si elle se fie à ce qu'elle a vu de lui jusqu'à présent...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?
Revenir en haut Aller en bas  
Levi M. Amsalem
Administratrice
Levi M. Amsalem
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard de chasse, 9mm, grenades.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/06/2019
Messages : 1735
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Boogie Man   Boogie Man - Page 2 EmptyVen 20 Déc - 12:08
Levi se contenta d’un grand sourire à la remarque somme toute pertinente de la jeune fille. Bien sur que ça serait un mensonge, mais chacun s’accommodait de la vérité comme il l’entendait, n’est-ce pas ? Et puis, avait-il, lui, des raisons de se monter un minimum honnête ? Absolument aucune. Le calcul était vite fait, il y gagnait davantage en exagérant les faits qu’en parlant vraisemblablement. Et puis, il avait eu l’occasion de constater que, plus c’était gros, plus ça passait. Les certitudes de l’adolescente pouvaient désormais s’effondrer comme un château de cartes en pleine tempête, lui avait les siennes, bien plus solides.

Alors, la confiance que pouvait accorder June à une enfant, ça lui en touchait l’une sans faire bouger l’autre. Quel crédit donnerait-elle à ses mots, à une dénonciation – même calomnieuse ? Levi était prêt à parier beaucoup sur sa réussite, conservant son air étrangement serein. Malgré ses méthodes douteuses, sa conscience était sincèrement tranquille. Il se moquait des conséquences, il savait de toute façon qu’il pouvait composer comme il l’entendait avec la réalité. Tout n’était qu’une question de point de vue, mettre en scène pour montrer ce que lui voulait, il savait faire depuis très longtemps. Ça n’était pas une gosse de moins de quinze ans qui allait la lui faire à l’envers !

Même si elle piqua sa curiosité. Des informations sensibles ? Elle le tentait avant de se rattraper comme elle le pouvait. Il y reviendrait plus tard certainement, il trouverait même un moyen de lui arracher tout ses pires secrets. Et il le ferait avec un plaisir notable.

Il lui fit place lorsqu’elle sortit, la tête haute et prête à se confronter à June Phelbs dans la foulée. Levi sentit son propre sourire s’agrandir, alors qu’il la talonna pour prendre aussi la même direction. Si elle avait ce culot-là, il allait la manger toute crue, d’une seule bouchée. Cette petite était comme il l’avait finement analysé : une grande gueule avec trop peu d’atouts dans sa main. Il ne s’en méfierait pas, parce qu’elle n’avait aucun pouvoir de décision, et son aptitude à parler avant de savoir grillait systématiquement toutes ses initiatives.

Lorsqu’elle se retourna pour lui dire qu’ils n’étaient pas obligés d’aller voir June. Parce qu’il n’avait pas envie de mourir – apparemment sa vie était désormais en jeu – et qu’elle ne tenait pas à ce que la rousse découvre son échec. Mais son culot ne s’arrêta pas là.

Une faveur ? répéta-t-il avec son accent toujours aussi prononcé. Il l’avait séquestré oui, et alors ? Je vais te faire la faveur de garder le silence au sujet de ton échec, et de pas te faire taire définitivement.

La menace était claire, tout comme le ton glaçant qu’avait pris Levi pour l’occasion. Son sourire s’était effacé au profil d’une attitude plus sèche. Il la fixa, une lueur étrange passa dans ses yeux. Est-ce qu’il bluffait ? Pas le moins du monde. Il ne lui était redevable de rien, c’était elle qui allait devoir ramer pour qu’il ne la balance pas. A June, ou dans la première fosse septique venue pour l’y faire disparaitre.


Extra-lucide
Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide, reste en vie, mon amour
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Modératrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau suisse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 1434
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Boogie Man   Boogie Man - Page 2 EmptySam 21 Déc - 7:35
L'adolescente se renfrogne quand Levi refuse de lui accorder une faveur. Une faveur qu'elle a largement méritée, en plus ! Elle arque l'un de ses sourcils et croise les bras sur sa poitrine, bien décidée à faire valoir ses droits ou, du moins, ce qu'elle considère comme tels. Elle est peut-être jeune et, de surcroît, naïve mais ce n'est pour autant qu'elle va se faire enfler plus que de raison par ce psychopathe. C'est le silence qui répond tout d'abord aux propos de son interlocuteur. Et lorsqu'elle estime avoir pesé le pour et le contre, elle s'autorise à entrer dans une curieuse phase de pourparlers. « On est en pleines négociations, là ! T'peux pas imposer un truc antilatéral ! » argue-t-elle avec sévérité. Une lueur candide illumine son regard quand elle remarque que sa phrase sonne faux. « Ou unilatéral, plutôt, non ? » Elle n'est pas très certaine du mot exact qu'il convient d'employer pour définir la façon de faire de son ancien geôlier. « Bref ! T'as pas l'droit d'choisir tout seul ! Okay !? » résume-t-elle finalement, agacée par son manque de vocabulaire. Comment June fait-elle pour jongler avec tous ces mots compliqués et ce, sans commettre la moindre erreur ? L'espionne en herbe tente toutefois de retrouver sa contenance et s'obstine à agir comme si sa crédibilité était encore réelle. Elle doit trouver un moyen pour sauver ce qui peut l'être et ne pas partir la tête basse, la queue entre les jambes. En fait, il est surtout hors de question de laisser entendre à Levi qu'il a gagné la partie. Même si c'est le cas ! « C'est pas une faveur qu'tu m'fais en gardant l'silence sur mon échec, en vrai ! En plus  c'est même pas vraiment un échec quand on y pense ! C'est plus... autre chose ! » nuance-t-elle maladroitement avant d'exposer plus avant le fond de sa pensée. « Ça t'arrange bien d'pas te r'trouver d'vant June ! Et même si j'risque p't-être plus qu'toi, c't'histoire t'aidera sûr'ment pas à gagner la confiance d'la Boss ! » Et ne pas avoir la confiance de la rouquine, c'est s'exposer à des ennuis et puis, aussi, à des tâches ingrates. « Et crois-moi : t'as envie qu'elle t'fasse confiance, la Boss ! Oh que oui ! Parce qu'sinon, elle va t'pourrir la vie ! » Et c'est dans le meilleur des cas, ça ! La gamine lui décoche un sourire puis s'éloigne de quelques pas pour rejoindre le centre du jardin et humer l'air frais - peut-être trop frais - du matin. En fait, elle se place surtout à une distance respectable du psychopathe.

Le problème, c'est qu'elle ne voit pas réellement ce qu'elle peut exiger d'un homme qui l'a enfermée toute une nuit dans un cabanon de jardin. Il semble plutôt sûr de lui et il sait probablement bien se battre puisqu'il l'a maîtrisée sans le moindre soucis et n'a pas cillé lorsqu'elle a pointée son tournevis dans sa direction. Mais d'un autre côté, on ne peut pas dire qu'elle intimide aisément les gens ou qu'elle soit une guerrière haut de gamme. N'importe qui peut la maîtriser. Du moins, si l'on n'a pas peur de se faire mordre ou griffer. « Bon ! D'toute façon t'peux plus m'faire disparaître ! J'aurai l'temps d'hurler vingt-mille fois avant qu'tu m'choppes, maintenant ! » Il peut parier qu'il l'empêchera de crier, s'il veut. Mais elle, elle sait qu'elle aura le temps d'alerter des gens. Et puis c'est le matin ! Elle sait qu'à cette heure, il y a déjà de l'activité dans le camp. Alors oui, elle pourrait les alerter. « J'suis plus ta prisonnière, j'te rappelle ! » Et ça change donc l'enjeu des négociations et le poids qu'elle accorde aux menaces de Levi. L'ennui, c'est quel ne voit toujours pas ce qu'elle pourrait exiger de cet homme. « Ça t'dirait pas de d'venir mon homme d'main ? » lui propose-t-elle avec un sourire retrouvé. Ce serait génial d'avoir un esclave ! « T'imagines tout c'qu'on pourrait faire ensemble ? J'te donne les prénoms des gens qu'j'aime pas et toi, tu les enfermes ! Même que t'pourras les étouffer, s'tu veux ! » promet-elle. Elle s'en fiche, dans le fond. « Ça donn'rait un sens à ta vie, tu sais ? Pis t'pourrais faire du mal en sachant qu'c'est pour la bonne cause, tu vois ? D'coup ce s'rait plus vraiment du mal... Donc c'est cool, non ? » Elle peut très bien canaliser ses troubles psychologiques et les diriger contre ceux qui le méritent vraiment. « Ce s'rait comme un partenariat ! On form'rait un duo ! Comme Minus et Cortex ! » Inutile de préciser, à ce stade, qu'elle endosserait le rôle du second nommé. Un cerveau a besoin de muscles et des muscles, d'un cerveau. Elle entame des aller-retours au rythme du pas en prenant tout de même soin de garder à l'oeil le rebelle et en restant prête à hurler en cas de besoin. Signe qu'elle réfléchit intensément à ces négociations étranges mais nécessaires .« D'ailleurs, si on doit d'venir associés, va falloir qu'tu me dises un truc : il est d'où, ton accent ? » C'est vrai, ça ! Quels sont les origines de ce psychopathe ?! « Parce qu'il est naze, un peu ! » lui fait-elle remarquer sans la moindre animosité. C'est un constat, rien de plus !


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Boogie Man   Boogie Man - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Boogie Man -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: