The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-12%
Le deal à ne pas rater :
Caméra sport GOPRO HERO 8 BLACK
379.99 € 429.99 €
Voir le deal

Partagez
- Like a taste of adventure -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelda Anderson
Modératrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau suisse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 1296
Age IRL : 26
MessageSujet: Like a taste of adventure    Like a taste of adventure  EmptyMer 4 Déc 2019 - 14:02
Elle a a bondit sur l'occasion. L'opportunité était trop belle, trop tentante, pour être négligée. L'adolescente n'a pas vraiment réfléchi avant de se glisser à l'arrière du véhicule, sous cette bâche. Elle s'est contentée d'obéir à une pulsion qui n'a laissé que peu de place à la réflexion. Elle a tout d'abord pensé que William l'avait remarquée. Après tout, il n'a tourné le dos qu'une poignée de secondes.... Mais la chance était de son côté. Elle le fut à nouveau lorsqu'ils atteignirent les portes et qu'aucune sentinelle ne songea à fouiller le coffre Après tout, pourquoi l'auraient-ils fait ? Personne ne se méfie d'un religieux. Et on se préoccupe plus de ce qui rentre que ce qui sort, en général. Finalement, ce ne fut que lorsque les remparts s'estompèrent au profit d'un paysage qu'elle avait oublié qu'elle s'autorisa un soupir de soulagement. Les odeurs autrefois familières vinrent harasser son sens olfactif, réveillant souvenirs et dégoût. La peur l'étreignit à nouveau quand un rôdeur vint vainement errer dans le sillage du véhicule. Mais si les craintes sont présentes, l'excitation s'y juxtapose. Elle se sent étrangement vivante. Il faut peut-être placer sa vie dans la balance pour comprendre à quel point on y tient, à quel point elle est belle ? Comme si la perspective de la perdre lui donnait enfin tout son sens. Oui, elle avait oublié ces sensations. Les longs mois passés à l'abris des murs de Fort Ward l'en avaient privée. Alors bien sûr, elle a peur. Elle envisage que cette sortie - cette fugue ? - inconsidérée  pourrait être son ultime et funeste décision. Mais elle doit devenir une femme. Une adulte. C'est ce que June lui a dit. Les paroles de la rouquine l'ont profondément marquée. La honte est toujours présente. Oui, elle ne veut plus être cette enfant crédule et naïve. Mais pour changer, pour enfin plonger dans l'âge adulte, elle a l'intime conviction qu'il lui faut à nouveau affronter cette réalité qui rôde au-delà du confort de l'île. Aujourd'hui, elle va tuer un rôdeur. Ce sera le premier. Et cet acte incarne, elle en est certaine, une marche à gravir pour atteindre le sommet de l'escalier de la maturité. Tout en se convainquant qu'elle est en capable, l'adolescente serre un peu plus fort son couteau-suisse dans sa main. Quand son père le lui a offert, il était sûrement loin d'imaginer qu'un jour elle s'en servirait pour ôter la vie d'un cadavre. Mais qui aurait pu le prédire ?

Les minutes s'égrainent. Peut-être même une heure ou deux. Zelda ne saurait dire depuis combien de temps ils roulent quand, enfin, le véhicule s'immobilise. Son dos proteste quand elle se redresse légèrement pour ajuster la bâche. La portière claque et des bruits de pas succèdent à son écho métallique. Elle ne saurait pas réellement dire si William est seul. Après tout, les gens préfèrent ne pas sortir seule. La gamine est raisonnablement confiante dans le fait qu'un membre de l'église lui pardonnera son écart. C'est ce que ces gens-là font, à grands renforts de signes de croix. Elle n'aura qu'à se confesser pour obtenir sa compassion. Mais s'il n'est pas seul... De toute façon, ça n'a pas vraiment d'importance. Elle attendra d'être seule avant de sortir de sa cachette et de trouver une cible à sa portée. Avec un peu de chance. Le prêtre ne remarquera même pas sa présence. Et elle, elle n'aura aucune réponse à fournir. Oui, les choses se passeront bien. Du moins l'espère-t-elle. Mais lorsque la toile plastifiée glisse et la dévoile au regard de l'homme, elle se rend compte que l'optimisme est un bien mauvais ami. Et que son chauffeur n'a pas l'air content. Pas du tout, même... « B'jour, mon père ! » glisse-t-elle, sourire contrit à l'appui. Même dans cette situation, elle trouve étrange d'appeler un homme qu'elle ne connaît pas de cette façon. Comment les croyants font-ils ? Elle hésite. Elle suppose qu'il lui faut anticiper les remarques qui lui seront inévitablement adressées. Elle pourrait arguer qu'elle a une bonne explication pour justifier sa présence. Si elle était capable de mentir, elle inventerait une sombre histoire qui la dédouanerait d'une quelconque responsabilité. Mais son regard se fait décidé tandis qu'elle lutte pour le garder ancré dans celui du quarantenaire. « Oubliez pas qu'Dieu est sensé tout pardonner ! » Libre à lui, maintenant, d'aller à l'encontre de ses principes bizarres. Ce qui est sûr, en tout cas, c'est qu'elle compte bien faire ce qu'elle est venue faire. Et tant pis si elle doit se fâcher avec le vieux barbu du paradis ou l'un de ses représentants sur terre !


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?
Revenir en haut Aller en bas  
William Paterson
Modérateur
William Paterson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: ARES AS36C AEG / Couteau de chasse Tanto 33cm / P320 Sig-Sauer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/11/2018
Messages : 116
Age IRL : 20
MessageSujet: Re: Like a taste of adventure    Like a taste of adventure  EmptyVen 6 Déc 2019 - 19:09

Il s’en était passé des choses depuis. Mais pas deux fois la même erreur. Se tenir une fois sous les tirs, ça lui avait suffit. Alors il était resté caché toute la durée des affrontements. Il n’était pas militaire après tout.
Il avait accompagné les gens dans leurs traumatismes, c’était déjà pas mal.

Alors cet après-midi, William avait envie de prendre un peu l’air. Et Junior aussi. Ça leur ferait du bien de sortir du camp, un peu. Au moins, les militaires ne posent pas spécialement de question, si on rentrait assez tôt. Une petite heure de balade quoi. Pas plus.

En discutant un peu, il avait réussi à trouver une voiture de disponible, et un simili but. Amener le chargement un peu plus loin. On ne lui avait pas fourni spécialement plus d’information.
Mais au moins, il allait prendre l’air, loin du monde, tranquillement. Il saturait de plus en plus de son rôle de prêtre. Et en plus, il était perpétuellement malade. Son vaccin, c’était de la connerie. Ça l’avait plus rendu mal qu’autre chose. Quitte à ne plus rien craindre des morsures, autant être malade. Non, hors de question. Mais trop tard.

Ils étaient partis, et roulaient déjà depuis un peu de temps. Une trentaine de minutes plus tard, ils pouvaient enfin s’arrêter. En sortant, il respirait l’air frai de la forêt. Ça ne changeait pas spécialement, mais il avait un poids en moins sur les épaules. La tranquillité. Mais ce fut de courte durée.

Il tira la bâche pour sortir son chargement, et il fut assez surpris. Heureusement qu’il ne tenait pas d’arme, la balle serait partie sur le coup.
Entre deux caisses, une gamine était allongée, prête à vouloir s’échapper.

- Bordel de m… Qu’est-ce que tu fous là toi ?

Et elle avait le toupet d’agiter Dieu devant son nez. Il avait un rôle à tenir. Mais la gifle n’était vraiment pas loin. Si elle osait encore manquer de respect, faute d’arme, le coup partirai tout de même.

- Ouais Dieu il pardonne, mais moi pas. J’espère que t’as une sacrée bonne excuse. Parce qu’il va te falloir un miracle.


There is no such things as good guys. There's just guys

credit: Solosand
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Modératrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau suisse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 1296
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Like a taste of adventure    Like a taste of adventure  EmptySam 7 Déc 2019 - 9:26
L'adolescente ne peut pas s'empêcher de sourire lorsque le pasteur - ou c'est peut-être un curé, en fait ? - lui répond. Sa surprise est parfaitement naturelle. Justifiée, même. Mais cette spontanéité, bien que menaçante, a quelque chose de drôle. Consciente qu'elle ne peut pas réellement opter pour la voie de l'insolence, Zelda fait de son mieux pour le réprimer. C'est la première fois qu'elle voit un homme d'église s'énerver. C'est aussi l'une des premières fois qu'elle discute avec l'un d'eux. Pour elle, ces gens-là ne sont que des agneaux dociles qui n'élèvent jamais la voix et se drapent dans le calme. Elle sait que certains d'entre eux aiment aussi un peu trop les enfants. Mais William a un fils donc il n'est sûrement pas du genre à toucher les enfants de chœur. L'australienne le remarque lorsqu'elle tourne la tête pour considérer les environs. S'il est le fils du Père et qu'elle est également sa Fille, est-ce que cela fait de lui son Frère ? Ces choses religieuses sont bien compliquées... « J'imagine qu'si j'vous dis que j'ai suivi l'appel de Dieu, vous m'croiriez pas ? » Oui, il paraît que les chrétiens se font parfois aborder par le vieux barbu. Dans leur tête. Il leur raconte des choses et leur explique ce qu'ils doivent faire. Quelque chose du genre, en tout cas ! Mais elle doute que cette excuse soit suffisante pour convaincre ce prêtre menaçant de revenir à de meilleurs sentiments. La gamine lève deux paumes apaisantes pour obtenir un répit et, peut-être, permettre à son interlocuteur de se calmer. Ce qu'elle fait là ? Comment lui expliquer ? L'étrangère se remémore les paroles de June et opte pour une stratégie différente. Celle de la vérité couplée au pragmatisme. « J'suis v'nue tuer un rôdeur, c'est tout ! » explique-t-elle. « Et m'semble pas qu'j'ai b'soin d'une excuse pour ça... » Le fait est qu'elle répond volontairement à côté. On ne lui reproche pas ce qu'elle compte faire mais ce qu'elle a déjà fait. À savoir, sortir du camp sans autorisation. Elle sait bien que ce n'est pas très sympa d'inclure dans cette bêtise nécessaire le curé et son gamin. Mais pour sa défense... « En vrai, vous étiez pas sensés m'remarquer ! » C'est un peu de leur faute s'ils sont désormais devenus ses complices. L'homme n'avait qu'à laisser cette bâche en paix !

Elle se redresse et s'étend tout en gardant à l’œil les deux mâles. Elle comprend bien qu'ils sont dans une position inconfortable. Mais elle ne leur demande rien. Et puis elle ne croit pas avoir besoin d'eux, de toute façon. Mais peut-être qu'elle leur doit tout de même des excuses. Après tout, elle a agi dans leur dos et personne n'aime ça ! « Bon... Si vous voulez on a qu'à dire que j'm'excuse, d'accord ? » Elle plisse le nez. Est-ce que ça ressemble vraiment à des regrets, ça ? Puis elle hausse les épaules et se laisse choir au sol avant de fouiller dans sa poche pour en tirer son couteau suisse. Elle observe ensuite les environs en espérant poser le regard sur un mort. Mais rien. Il n'y a que des arbres et de la terre. La gamine ferme les yeux pour humer l'air. Cela fait longtemps qu'elle n'avait plus senti les flaveurs forestières. Elle s'évade un instant dans ses souvenirs. Elle se rappelle de la réserve indienne et des moments passés en compagnie de Mary. La forêt sent tellement bon... Elle se retourne finalement vers le duo. « J'rentrerai pas avant d'avoir fait c'que j'suis v'nue faire. » prévient-elle, catégorique. Elle reconnaît l'autorité de June, pas celle d'un homme qui prie le vent. « Pis en plus j'vous d'mande pas d'm'aider. Juste d'pas m'en empêcher ! C'est tout ! » résume-t-elle sobrement avant d'adresser un sourire gêné au fils de l'homme d'église. Il est plutôt beau... Elle détourne le regard et observe à nouveau les bois. « Juste pour être sûre... Le fort est par là, c'est ça ? » demande-t-elle en désignant une position précise. Si elle doit rentrer seule, ce serait quand même mieux qu'elle emprunte la bonne direction pour retrouver le confort du camp. Bon, au pire, elle improvisera. Ça ne lui a pas trop mal réussi jusqu'à présent...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?
Revenir en haut Aller en bas  
William Paterson
Modérateur
William Paterson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: ARES AS36C AEG / Couteau de chasse Tanto 33cm / P320 Sig-Sauer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/11/2018
Messages : 116
Age IRL : 20
MessageSujet: Re: Like a taste of adventure    Like a taste of adventure  EmptyMar 17 Déc 2019 - 11:37

Mais c’est qu’elle est insolente la petite. Si il n’avait pas cette foutue image… Non, Junior serait vexé si il lui collait une gifle. Mais il n’était pas loin. Elle se moquait ouvertement de lui, et ça,  ça suffisait à William pour sortir de ses gonds.

- J’ten foutrais de l’appel de Dieu. Il a bon dos.

Elle avait changé de stratégie, et ce n’était pas plus mal. Si elle jouait la franchise avec lui, ça serait déjà mieux. Tuer un rôdeur. Seule. À son âge. Si ça ne tenait qu’à lui, il la laisserait aller, en priant bien fort qu’elle se fasse mordre, sans vaccin. Ça lui apprendrait à faire n’importe quoi avec la vie.

C’était curieux, parce que William se voyait un peu en elle. À toujours chercher les conneries quand il était gamin, juste pour avoir de l’attention. Et puis il avait fini par partir, seul, s’installer en ville. Mais les temps avaient changés. Hors de question qu’il la laisse partir. Elle était sûrement aussi lourde qu’une feuille d’arbre, il n’aurait aucun mal à l’enfermer à l’intérieur du véhicule, et la ramener tranquillement au camp. Il gagnerait même peut-être un peu de reconnaissance en plus de la part de certaines personnes. Il avait tout à y gagner, finalement.

La goutte de trop vu rapidement atteinte. Elle avait le toupet d’attendre un mort, armée d’un couteau suisse, aussi grand que son pouce. Elle n’allait pas tuer grand chose, si ce n’est qu’elle. C’était suffisant, mais pas pour aujourd’hui. Tant pis.

William s’avança, les yeux vers le bas, les mains dans les poches.

- Bon, bah si tu rentreras pas sans l’avoir fait alors…

La laisser croire qu’elle avait gagné. C’était ça la clé.
Il sorti ses mains des poches, la droite, pour lui flanquer une formidable gifle. L’ancien boxeur n’avait pas perdu son habitude. Elle tomba au sol, visiblement très surprise par la force du pasteur, lâchant son couteau au passage.
William se pencha pour le récupérer, replier la lame, et le ranger dans sa veste.

- Junior, tu peux me passer une corde ?

Il se pencha sur la fillette au sol, visiblement encore sous le choc, pour la saisir par le col.

- Tu vois, moi je me retiens de pas t’accrocher à l’arrière de la voiture pour te traîner jusqu’au camp. Je m’empêche tout seul, parce que je suis un grand garçon. Alors si tu veux éviter la rage divine, on rentre à la maison, et t’as pas vraiment le choix. Sauf si t’en veux une deuxième.

C’était clair, précis, et ça avait le mérite d’être persuasif.


There is no such things as good guys. There's just guys

credit: Solosand
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Modératrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau suisse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 1296
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Like a taste of adventure    Like a taste of adventure  EmptyMar 17 Déc 2019 - 21:12
Il y a peu d'adultes qui sont capables de passer des menaces aux actes. La jeunesse incarne encore une forme de pureté dans l'inconscient collectif. S'en prendre à un enfant, même pendant l'apocalypse, n'est pas anodin. Mais les règles s'estompent et la protection octroyée par l'adolescence s'envole avec eux. Zelda ne voit pas venir le coup. Il la surprend de plein fouet et l'envoie au sol. Sonnée, choquée par l'acte plus que par sa violence, elle porte presque immédiatement une main à sa joue maltraitée. Elle s'en veut de s'être laissée berner par l'attitude faussement conciliante du prêtre. Elle a honte d'être au sol alors qu'il reste debout. Elle imagine le regard de Junior et ses pommettes rougissent davantage. L'australienne ne perçoit pas l'entièreté des paroles que le père adresse au fils. Le sifflement qui s'estompe l'empêche de saisir la nature exacte de sa phrase. Il est question de corde, croit-elle. Il veut l'attacher ? Mais plus que cette désagréable perspective, c'est le fait que le doyen ramasse son couteau suisse pour le glisser dans sa poche qui l'agace. William l'aide à se redresser mais seulement pour mieux la maintenir à sa portée, dans la poigne de ses bras. Elle se met sur la pointe des pieds pour éviter d'être pendue à son propre col et décoche un regard noir à son interlocuteur. « Rends-moi mon couteau !. » vocifère-t-elle. Elle se fiche bien de la politesse en cet instant. Elle le tutoie aussi sûrement qu'il a osé lever la main sur elle. « Tout de suite !.» Elle ne le laissera pas la priver de ce vestige de son passé et du seul souvenir tangible qu'il lui reste de son père. C'est hors de question. Alors ses bras s'agitent tandis qu'elle cherche à atteindre la poche de la veste qui renferme son bien.

Elle ne se calme que lorsque l'homme de Dieu lui expose la suite des événements. Il va la ramener ! Et il n'hésitera pas à la frapper à nouveau si elle compte s'opposer à cette décision. Il est vrai que la perspective d'être traînée par des chaînes jusqu'au camp incarne une perspective qui n'a rien de réjouissante. Mais elle ne lui mentait pas lorsqu'elle arguait qu'elle ne rentrerait pas à Fort Ward avant d'avoir dégommé un rôdeur. L'adolescente toise son aîné comme si elle le défiait de lui retourner une autre gifle. Il lui a donné sa perception du futur proche. À son tour, maintenant. « J'vais vous dire comment les choses vont s'passer, d'accord ? Comment elles vont vraiment s'passer ! » Elle éprouve une forme de jouissance à l'idée de pouvoir exercer une pression sur cet homme qui la maintient fermement par le col. « Vous allez m'reposer, déjà, pis me r'donner mon couteau ! Et ensuite vous allez m'accompagner, votre fils et vous, jusqu'à c'qu'on trouve un rôdeur. Vous m'regard'rez l'tuer pis ensuite, vous ramènerai au camp d'la même manière qu'j'en suis sortie ! Et vous allez l'faire avec l'sourire, même ! » présage-t-elle. Oui parce que l'autre option n'a rien de bien plaisante pour lui. « Sinon, j'racont'rai à tout l'monde qu'vous m'avez fait des choses pas très très catholiques quand j'suis venue vous voir, disons... la semaine passée ? J'suis sûre qu'Madame Phelbs s'ra contente d'apprendre qu'le prêtre du camp est un vieux dégueulasse ! Et puis tout l'monde sait qu'ce genre d'choses, c'est un peu une tradition, dans les églises ! » Non, elle ne dira jamais rien de tel. Elle n'a rien d'une menteuse. Et si elle peut faire planer la menace d'un mensonge, elle est tout simplement incapable d'en proférer un. Mais le duo n'en sait rien, pas vrai ? « Et j'vous déconseille d'me faire disparaître ! J'suis pas assez bête pour partir avec un moine sans prévenir quelqu'un ! Si vous rev'nez sans moi, vous d'vrez expliquer pourquoi ! » L'adolescente commence un peu à se perdre dans le coup de bluff qu'elle est elle-même en train d'orchestrer. C'est pour cette raison qu'elle décide de l'écourter et d'aller droit au but. « L'mieux, j'pense, c'est qu'on reste potes ! Vous m'faites pas chier pour le rôdeur et moi, j'vous transforme pas en pédophile ! Tout le monde y gagne ! » résume-t-elle. Qu'est-ce qu'il en dit ?


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?
Revenir en haut Aller en bas  
William Paterson
Modérateur
William Paterson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: ARES AS36C AEG / Couteau de chasse Tanto 33cm / P320 Sig-Sauer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/11/2018
Messages : 116
Age IRL : 20
MessageSujet: Re: Like a taste of adventure    Like a taste of adventure  EmptyMer 18 Déc 2019 - 16:02

Malgré la gifle qui l’avait mise au sol, la gamine ne semblait pas en avoir assez. William allait devoir se retenir un peu, parce qu’à ce rythme là, il la ramènerait en plusieurs morceaux.
Mais elle n’allait pas filer bien loin. Elle avait reprit du poil de la bête, se tenant la joue, avec des grands yeux écarquillés.
Elle se mit à hurler, à donner des ordres. Le faux pasteur la regardait, presque amusé. En pleine crise d’ado, cette folle. Elle ne toucherait jamais à son couteau, c’était certain.

Elle jouait la June low-cost. Mais quoi qu’on en dise, une enfant qui cherche à donner des leçons à un adulte, surtout après avoir ramassé la claque de sa vie, ce n’était pas du tout impressionnant.
Elle expliquait son plan machiavélique, de chantage et de manipulation. L’accuser de pédophilie, pour le faire lyncher par June. C’était audacieux. Mais aussi complètement stupide.

Elle termina son monologue par la plus grande des insolences. « Tout le monde y gagne ». Elle faisait pitié à voir, avec un visage de fierté entre les deux mains de William, bien coincée.
Et ce fut un peu trop. Alors il éclata de rire. Un vrai rire franc. Sa bêtise en devenait risible.

- Attends. Je vais t’expliquer comment ça va se passer POUR MOI. Tu vas te taire, et arrêter de bouger. Je m’en fiche pas mal que tu m’accuses de quoi que ce soit. Je me demande qui June va croire. Une ado qui fugue et qui manque de respect à tous le monde, ou à un pasteur, et son fils, partis en voiture faire une livraison pour les gardes ? Je sais pas, mais je pense que le sale quart d’heure, c’est pas moi qui vais le passer.

Il n’avait aucune idée comment elle avait pu penser que son stratagème allait marche, ne serait-ce que l’espace d’une seule seconde. Et puis, l’accusation du prêtre pédophile… C’était vieux comme le monde. Et peu crédible.

- Alors si tu veux pas te reprendre un coup, pour te faire une joue symétrique avec la rouge, je te conseille de faire profil bas. Junior t’attache les bras, et on rentre à la maison. Tu vois, finalement, j’y gagne. Et pas toi. Dommage.


There is no such things as good guys. There's just guys

credit: Solosand
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Modératrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau suisse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 1296
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Like a taste of adventure    Like a taste of adventure  EmptyMer 18 Déc 2019 - 21:46
De toutes les réactions qu'elle aurait pu envisager, celle pour laquelle opte William la désarçonne. Pourquoi se met-il à rire alors qu'elle vient de le menacer ? Ses joues s'empourprent davantage. C'est tellement frustrant de ne pas être prise au sérieuse... C'est à se demander si elle sera capable, un jour, de faire peur à un autre de ses congénères. Gênée, un brin irritée, elle décoche un regard noir à l'homme qui tient fermement sa tête entre ses mains. « C'pas sensé être drôle, hein ! » Elle se renfrogne mais tente malgré tout de faire la part des choses. S'il rigole, c'est peut-être que la situation est sur le point de se détendre ? Et bien non, pas du tout ! William remet les pendules à l'heure et lui fait comprendre, grosso modo, qu'il est prêt à prendre le risque. Pire encore : il ne croit pas une seule seconde que ses menaces lui causeront du tort. Vu la façon dont il présente les choses, Zelda doit bien reconnaître qu'il est sûrement dans le vrai. C'est un pasteur, après tout. Un homme d'église. Les gens ont tendance à accorder trop aisément leur confiance à ces personnes-là. Il n'y a qu'à voir Eve-Madeleine !! Et elle, elle n'est qu'une fugueuse. Elle ne fait pas le poids sur la balance de la crédibilité. « Vous v'lez vraiment prendre c'risque ?! » insiste-t-elle en tentant à nouveau de la faire céder et de le rallier à de meilleurs sentiments. Non, il ne compte pas changer d'avis. Et en plus, il la menace en retour. Elle se fiche bien de prendre une autre gifle. Enfin pas tant que ça. Mais le regard de défi qu'elle lui lance tend à prouver le contraire. C'est qu'il faut toujours donner l'impression d'être sûre de soi. Même quand ce n'est pas le cas. En fait, surtout quand ce n'est pas le cas ! C'est comme ça que l'on parvient à faire douter les autres. En théorie, en tout cas...

L'adolescente lâche un reniflement de dédain quand il lui semble évident qu'elle ne parviendra pas à infléchir la décision du pasteur. Ce dernier entend bien la ramener à la maison. Et ligotée, en plus. Et après quoi ? Il compte défiler en triomphe comme le faisaient les romains au retour d'une campagne héroïque ? Est-ce qu'elle va finir comme ce Vercingétorix dont parlait Aodhan en cours ? « Fais pas ça Junior... » Avec le fils, elle opte pour la supplique. Ce dernier hésite à peine avant de s'approcher d'elle avec les fameuses cordes qui la priveront de sa liberté. « T'vaux mieux qu'ça ! » l'invective-t-elle à nouveau. Aucune réaction si ce n'est un sourcil levé. Oui, bon, il faudra peut-être qu'elle travaille un peu son jeu d'acteur. L'australienne semble alors opter pour la résignation et tend avec désinvolture ses mains jointes au fils de William. Elle s'attarde un instant sur les traits de son visage et se risque à lui adresser un petit sourire. Juste de quoi attirer son attention en retour. Elle le bouscule alors de toutes ses maigres forces. C'est insuffisant pour le faire tomber mais assez pour qu'il titube. L'australienne se saisit de l'opportunité pour déguerpir à toute vitesse. Son agilité compensera au moins son manque de puissance. Et la voici bien vite à zigzaguer entre les arbres, filant en direction de la butte la plus proche. « VOUS AVEZ INTÉRÊT À PRENDRE SOIN D'MON COUTEAU !! » crie-t-elle par-dessus son épaule. Elle compte bien venir le rechercher. Elle ne s'enfuit pas vraiment, d'ailleurs. Elle effectue une retraite stratégique ! Après avoir tué un rôdeur, elle viendra récupérer son bien ! Que ce soit ici, dans les alentours du camp, ou à Fort Ward.

Elle n'est pas certaine du temps qui s'est déjà écoulé depuis sa fui... sa retraite stratégique, donc, quand elle s'accorde enfin une pause. Le souffle court, adossée au tronc d'un arbre centenaire, elle se décale un peu pour observer l'endroit d'où elle vient. Les a-t-elle semés ? Elle ne les voit pas et ne les entend pas davantage. Un sourire se dessine sur ses lèvres. Voilà qui devrait prouver à sa Sainteté qu'il n'est pas si aisé de priver Zelda Anderson de sa liberté ! Oui, elle est fière d'elle sur ce coup-là. Mais sa joie s'estompe quand un grognement bien trop reconnaissable s'élève de l'autre côté du dénivelé. Elle s'en approche, sourcils froncés. Non sans s'être auparavant équipée d'une branche modeste qui gisait sur le sol. Au finale, elle se retrouve pratiquement en tête à tête face au rôdeur. Le temps semble s'arrêter un bref instant tandis que le mort et la vivante s'observent. Mais si c'est la surprise qui domine la jeune australienne, la faim du cadavre se manifeste très vite sous la forme de mâchoires décharnées. Elles claquent une première fois dans le vide et la gamine recule. Elle juxtapose le visage de Mary sur ce qu'il reste des traits de son adversaire. Et si elle trouve tout de même la force de lui porter un coup, ce dernier n'arrive pas à entamer l'équilibre de cette chose dénuée de sentiments. Le second est tout aussi futile. Alors elle recule. Encore et encore. Et ce qui devait arriver, arriva. C'est peut-être une pierre ou une autre branche qui la fait chuter en arrière. L'adolescente n'a guère le temps de vérifier, pressée qu'elle est de ramper pour maintenir la distance qui la sépare encore du rôdeur. « Dégage ! » Elle écrase le plat de son pied sur le genoux de son assaillant. Ce dernier craque et cède. Le résultat escompté et loin de ses prévision puisque le cadavre tombe en avant. Et là, avec indifférence, il n'a qu'à refermer ses doigts autours de la cheville de la gamine. La mâchoire claque à nouveau dans le vide. Un cri qui n'a plus rien d'assuré finit par quitter les poumons juvéniles de la proie. Un cri de peur. Non, de terreur. Car si elle fait de son mieux pour se débattre, les dents jaunies de la créatures ne cessent de se rapprocher de sa chair. Si seulement elle avait son couteau... Et si seulement elle n'avait pas décidé de fausser compagnie au pasteur et à son fils... Il est peut-être trop tard pour regretter !


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Like a taste of adventure    Like a taste of adventure  Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Like a taste of adventure -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: