The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-28%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone HUAWEI P30 lite Noir 128 Go
265 € 369 €
Voir le deal

Partagez
- Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are. -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stanley Maverick
Rocketman
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2674
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are.   Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are. - Page 2 EmptyMar 21 Jan 2020 - 8:56
La remarque de Stan sur cette nouvelle vague qu’ils devraient former fit mouche. L’idée d’avoir des poulains ou des assistants semblait plaire à la jeune fille. Il esquissa à son tour un sourire à la répartie de cette dernière. Pour une gamine de son âge, elle avait un paquet de référence de l’ancien monde. Elle fit d’ailleurs une nouvelle allusion cinématographique en ce qui concernait Roza. Il ne sourit pas cette fois. Le sujet était trop sérieux.

- La guerre, c’est quelque chose que tu n’connais pas, lui expliqua-t-il. Et il espérait bien qu’ils parviendraient à épargner un maximum leur jeunesse de celle dans laquelle ils s’étaient fourrés. Tu as connu le ranch, tu l’as aperçue quand même j’crois, mais quand t’es à fond d’dans, c’est encore autre chose. T’en arrives à haïr des gens que tu n’connais pas, simplement parce qu’ils sont dans l’autre camp. Tu voudrais les voir tous morts. Mais la réciproque est tout aussi vraie. Et personne n’est vraiment tout rose, y a jamais un côté qui prône la vérité. C’était déjà l’cas avant le début d’l’épidémie.

Il l’affirmait, quand bien même son pays se voulait à l’époque le sauveur du monde. Il avait vu et fait des choses dégueulasses en Afrique. Le rôle de son entreprise, c’était de faire le sale boulot que l’armée refusait de faire. Non pas par conviction mais par éthique. Alors ils les embauchaient eux, les paramilitaires, pour faire le ménage. Qu’importait les dommages collatéraux.

- Roza, elle nous déteste parce qu’on a attaqué son groupe, il y a quelques années. C’était une autre époque, où on n’faisait effectivement pas dans la dentelle. Si tu t’mets à sa place, c’est normal qu’elle ressente ça. C’est pour ça que j’peux pas lui en vouloir. J’crois qu’il faut être intelligent. Tous les gens d’chez nous qu’elle a pu tuer, c’est un peu de not’ responsabilité. Et si elle est comme ça maint’nant, c’est aussi surtout parce qu’on a tout fait pour la briser. Elle a payé.

Il se tut un instant. Il n’était pas certain que Zelda comprenait réellement. Elle vivait encore dans un monde parallèle. Elle avait connu l’extérieur et probablement que la manière qu’elle avait de tout dédramatiser aujourd’hui était sa façon à elle de survivre. Mais elle vivait dans un camp de tueurs. Roza n’était pas différente sur bien des points que cet instructeur qu’elle aimait tant. Il avait du sang sur les mains. Énormément.

- La violence et la peur transforment les gens, ne l’oublie pas. Tout c’qui t’semble rationnel disparait dans ces cas-là. Il la regarda. Il espérait qu’elle n’aurait plus d’autres idées folles de ce genre. Qu’elle y réfléchirait à deux fois avant d’aller taper la causette avec quelqu’un comme ça. Quant à l’ajouter au planning des expéditions… Un jour tu pourras aller dehors, Zelda. Mais il faudra être un peu patiente. Il acquiesça. Il ne doutait pas de ses qualités. Il ne doutait pas non plus de ses défauts. Quand on sort, on est responsable de soi-même, de la mission, mais aussi surtout des autres. Il planta ses yeux bleus dans les siens. Ça voulait dire que les folies et les coups de tête n’étaient pas permis. Ils mettaient tout le monde en péril ! Mais si tu continues d’t’entrainer comme ça avec sérieux, ton tour viendra.


Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are. - Page 2 1568058212-stan-sign2bis
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Modératrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau suisse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 927
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are.   Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are. - Page 2 EmptyMer 29 Jan 2020 - 7:46
Non, elle ne connait pas la guerre. Elle est à peine capable de l'imaginer. Même l'escarmouche qu'elle a vécu au camp est probablement loin d'égaler la réalité d'un véritable conflit. Elle a vue des photos et même des documentaires mais aucun n'était en mesure de retranscrire les émotions qui naissent d'une ode à la violence. Zelda détourne le regard alors que Stan lui expose les horribles subtilités de la haine et lui rappelle qu'on tous les protagonistes d'une guerre ont leur part de responsabilité. « Ouais, j'suppose qu'vous avez raison... » concède-t-elle, admettant son inexpérience. Elle hausse brièvement les épaules et trouve un soudain intérêt à ses chaussures tandis que son instructeur - ou plutôt son ancien instructeur désormais - tente de replacer les choses dans son contexte au sujet de Roza. L'adolescente se montre tout de suite moins réceptive et si elle entend les propos de son aîné, elle refuse de les laisser amoindrir la colère qu'elle ressent à l'égard de la russe. « C'est d'notre faute si elle est comme ça ? » relève-t-elle, un brin agacée. « J'suis désolée mais j'lui ai rien fait, moi, à Roza ! Et c'est pas ça qui l'a empêchée d's'en prendre à Ela ! J'ai failli la perdre à cause d'elle ! » Alors quoi ? Elle est sensée accepter les actes de la Remnanticide tout simplement parce que d'autres membres du groupe s'en sont pris à ses amis ? Pourquoi devrait-elle compter parmi ceux qui se montrent plus intelligente ? Pourquoi devrait-elle pardonner à la russe de l'avoir pratiquement privée d'une femme qu'elle considère un peu comme sa propre mère ? Peut-être que la violence est un cycle légitime, après tout ?

Mais si le coeur de l'enfant refuse d'accepter l'opinion de Stanley, sa raison sait qu'il vaut mieux s'y conformer. Oui, il est proche de cette tueuse. Elle ne peut pas lui dire qu'elle fera payer Roza pour ce qu'elle a fait. Combien de temps faudrait-il avant qu'il mette l'intéressée au courant ? Non, elle ne peut pas prendre le risque de paraître trop véhémente à l'égard de la borgne. Alors l'australienne finit par hausser les épaules puis hoche la tête de haut en bas. « Mais ouais, j'crois qu'je vois c'que vous voulez dire ! Roza n'est pas l'monstre qu'on imagine... » reconnaît-elle avec difficulté. Elle n'a jamais aimé mentir et l'a d'ailleurs toujours fait avec difficulté. Mais le temps passé avec June lui a fait prendre conscience que la vérité, parfois, n'est pas bonne à dire. Spécialement lorsqu'elle se dresse contre le bien commun... « C'est juste une femme qui en a un peu trop bavé ! J'imagine qu'c'est normal qu'elle ait pété un câble, alors ! » conclue-t-elle. Elle sait désormais que Stan ne l'aidera pas à se venger de Roza et se promet de ne plus aborder la question de la russe avec lui. Simple question de bon sens ! « Merci ! J'y vois un peu plus clair, maint'nant ! »

Quoi qu'il en soit, cette journée semble maudite. Après avoir appris que Stanley ne serait plus leur instructeur et assisté à un plaidoyer sincère de ce dernier au sujet de la Remnanticide, voilà qu'il lui fait comprendre qu'elle peut oublier l'idée de partir prochainement en expédition. Il lui dit qu'un jour elle pourra sortir et qu'il lui faut simplement être patiente. Elle en a marre d'attendre, d'attendre et toujours d'attendre. Comment peut-elle espérer faire ses preuves si on la cantonne toujours à l'intérieur du camp ? C'est au contact du danger qu'elle s'endurcira vraiment, pas en vivant à l'abri de ces murs ! « Ouais, un jour... » répète-t-elle sur un ton quelque peu éteint. Elle ne sait pas combien de fois elle a entendu ces mots. « En fait c'est un peu une manière polie d'me dire qu'vous m'faites pas confiance pour prendre soin d'mes camarades, c'est ça ? » plaisante-t-elle à moitié, un léger sourire au coin des lèvres. Elle décide de faire contre mauvaise fortune bon coeur. Et puis elle est consciente que ce n'est pas en se prenant la tête avec le responsable des expéditions qu'elle risque d'en rejoindre une... « Vous savez... des fois j'ai un peu l'impression d'être surprotégée ! C'est p't-être pas une mauvaise chose si on considère la situation mais j'me dis qu'on m'considère juste comme une p'tite chose fragile et... c'est un peu vexant ! » Elle voit mal comment exprimer autrement ce qu'elle ressent. Elle n'est pas faite de sucre. Et puis elle a tout de même vécu à l'extérieur et ça, la plupart des grands semblent l'oublier. Ils ne voient en elle qu'une enfant innocente, une jeune fleur dont il faut prendre soin. Mais peut-être qu'elle pleure la bouche pleine, aussi ? Difficile de dire où se situe la frontière entre le bon sens et la fierté...

Toujours est-il que l'heure ne cesse de tourner et que les premières ombres de la nuit commencent à s'étaler sur Emerald City. Et puis peut-être que Stanley n'a pas envie de passer les prochaines heures à disserter avec elle sur les responsabilités qui incombent à ceux qui sortent du camp ? « Vous allez rentrer à la maison là ou vous avez une réunion d'travail ou un... truc du genre ? » demande-t-elle. « Si vous rentrez, j'peux p't-être vous accompagner ? Ça fait un p'tit moment que j'ai pas vu Esther et j'avais dans l'idée d'emprunter un comics ou deux à votre femme. Enfin à votre petite-amie, plutôt ! Vous êtes pas mariés Casey et vous, hein ? » Elle tente de discerner la présence d'une alliance à l'un de ses annulaires puis la curiosité continue de la submerger. « Elle va mieux en fait ? J'la croise assez souvent mais ça m'gêne un peu d'lui demander si elle a d'nouveau essayé d'vous mordre ou quelque chose dans c'genre-là ! Alors... heu... elle a essayé d'vous bouffer récemment ou c'est bon, elle est toujours normale ? » s'inquiète-t-elle. Elle espère que tout va bien dans la petite famille et que la flamboyante Casey ne finira pas une nouvelle fois internée loin de sa fille. C'est qu'elle ne pourrait pas l'aider à s'évader, cette fois-ci...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Rocketman
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2674
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are.   Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are. - Page 2 EmptyMer 5 Fév 2020 - 11:50
Zelda réagit fortement aux explications du garçon sur Roza. C’était justement ce qu’il essayait de lui expliquer. Être dans des camps ennemis, c’était détester tous ceux de l’autre bord, qu’importait leur part de responsabilité. Elle était effectivement parfaitement étrangère à tous les maux qu’avait subis la russe et pourtant… Ce fut pour ça qu’il lui parla d’absence de rationalité. Cela sembla la calmer. Difficile de savoir ce qu’elle pensait vraiment, mais pour tout dire, Stanley n’était pas dans la suspicion. Après tout, il ne faisait que la causette avec une adolescente qu’il entrainait. Ils étaient loin de la réunion au sommet sur les enjeux de leur communauté ! Ils purent donc passer à autre chose.

- C’est une manière polie de te dire que tant qu’tu joueras les têtes brûlées, faudra patienter ! Répliqua-t-il à sa remarque en émettant un rire bref. Il faisait référence à Roza peut-être mais aussi à la simili-bagarre qui avait opposé la jeune fille à sa copine Jenny. Il ne put s’empêcher de rigoler davantage quand elle affirma son ressenti sur le fait d’être surprotégée. Ce n’était pas faux pourtant… Oh non, rassure-toi, j’te crois pas fragile. Aucun d’entre vous en fait. J’suis même convaincu qu’vous avez plus de ressources que la plupart des adultes d’ici.

Il ne s’incluait pas vraiment dedans. Il pensait davantage à tous ces vieux cons plein de préjugés ou qui se croyaient simplement supérieurs à tous les autres. Comme Lawrence. Ces derniers étaient clairement surprotégés. Car le combat et la mort rendaient humbles.

- Si tu apprends à rester concentrée et que tu obéis correctement aux ordres des responsables, sans faire d’écarts inconsidérés, ton attente ne sera pas si longue, lui affirma-t-il ainsi pour l’encourager.

Il n’était pas question d’âge, mais de maturité. Si elle savait se montrer suffisamment mûre, elle aurait sa chance plus vite qu’elle ne pouvait l’imaginer. Mais pour cet aspect, ce n’était pas encore gagner. D’autant qu’elle n’aurait pas que lui à convaincre. Eddie et Arizona avaient aussi leur mot à dire. Il essaya de se baisser pour récupérer le matériel posé à terre, mais dut demander de l’aide à la jeune fille. Sa jambe ne lui permettait pas encore de faire des pirouettes.

- Yep j’dois encore voir du monde pour le boulot. Ils devaient investiguer toutes les pièces qu’ils avaient retrouvées à Bellevue, dans l’espoir d’obtenir des indices sur la localisation du camp ennemi. Mais tu peux passer voir la petite. Casey est avec elle. Est-ce que cette visite lui ferait plaisir ? Certainement, la blonde avait su garder son âme d’enfant. Non pas mariés… qu’est-ce que ça change maint’nant, pas vrai ?

Ils en avaient parlé à une époque mais s’étaient trouvés d’accord. L’intérêt du mariage, c’était de réunir ses proches autour d’un évènement heureux. Quand ce n’était pas qu’une question administrative. Mais leurs familles étaient perdues. Puis les impôts, c’était bien devenu le cadet de leurs soucis ! Peut-être que l’avis de Zelda divergeait. Peut-être qu’il s’en fichait. Il émit un rire à sa question suivante.

- Par récemment non, mais on n’est plus à l’abri de rien pas vrai ? Il en rigolait, mais c’était bien une des premières fois. Il restait encore inquiet. Les symptômes avaient disparu sans qu’ils n’y fassent quoi que ce soit. Ça voulait dire qu’ils ne contrôlaient rien et le garçon n’aimait pas ça. Ils pouvaient ressurgir à tout instant. Elle devrait pas te manger si tu passes lui dire salut. Ou c’est peu probable… Il haussa les épaules, en affichant une mine énigmatique.


Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are. - Page 2 1568058212-stan-sign2bis
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Modératrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau suisse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 927
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are.   Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are. - Page 2 EmptyMer 5 Fév 2020 - 22:26
Elle lâche de ses rires encore enfantin et résolument amusé lorsque Stan' la qualifie de tête brûlée. Elle apprécie ce qu'elle perçoit comme de l'humour. De l'humour qui a aussi le don de dissiper ses regrets quant au fait de ne pas pouvoir partir en expédition pour l'instant. Le rire est un antidote puissant à bien des choses. Ici, il remplit son rôle à la perfection. Zelda imite un salut militaire, non sans se départir de air espiègle. « Ok Cap'taine ! Message reçu cinq sur cinq ! » Elle l'apprécie de plus en plus. En soi, ce n'est pas exactement un exploit de parvenir à se créer facilement une place dans le coeur de l'australienne. Mais son interlocuteur compte parmi les gens qui possèdent un don pour vous mettre à l'aise. Il fait partie de ceux que l'on aime apprécié et pour qui vous semblez avoir de l'importance. C'est agréable. « J'crois qu'j'vous aime bien, Stan' ! Et j'comprends mieux pourquoi Casey vous a choisi ! Vous êtes pas du genre chiant ! » lâche-t-elle. Et pas seulement, donc, parce qu'il vient de lui dire qu'il ne la considérait pas comme une fille fragile et que, contrairement à nombre d'adultes, il considère que les jeunes disposent de plus de ressources que la plupart des adultes.

L'homme confirme encore son statut de chouchou potentiel lorsqu'il donne quelques astuces supplémentaires pour participer aux futures expéditions. Il s'agit d'obéir aux ordres des responsables sans faire d'écarts. Elle s'en sent capable. Notamment parce qu'elle se montre plutôt laxiste au sujet de ce qu'est exactement un écart. Et puis ce qu'il y a de chouette avec les ordres, c'est qu'il est plutôt facile de les interpréter de différentes manières. Et lorsque cela arrive, c'est souvent la faute du supérieur qui n'a pas pensé à préciser davantage sa pensée. Zelda voit donc là une opportunité de contenter Stanley et de conserver, en parallèle, certaines libertés. « Voyons ! J'suis toujours sage, moi ! » souffle-t-elle avec un sourire qui aurait tendance à prouver l'inverses. Est-ce qu'il a entendu de ses frasques avec Casey ? Elle suppose que des gens qui s'aiment ne doivent pas vraiment avoir de secrets l'un pour l'autre. Mais aussi qu'il vaut mieux ne pas aborder directement le sujet...

Quoi qu'il en soit elle peut faire une croix sur son projet de ramener son instructeur chez lui puisque ce dernier a encore des gens à voir. Elle affiche brièvement sa déception mais ne cherche pas à le soustraire à ses obligations. Il oeuvre pour l'ensemble du camp, désormais. Et le groupe passe avant les individualités. C'est tout simplement normal. Et, donc, difficilement contestable... « Pas d'problème, j'comprends ! » Et puis il lui propose tout de même de passer chez lui pour aller voir Esther. « J'vais aller leur rendre visite, ouais ! » lui confirme-t-elle. Quant au sujet de l'importance du mariage... Elle hausse les épaules. Elle n'a jamais compris pourquoi les gens éprouvaient le besoin de se marier. « Ben si vous vous mariez, vous gagnerez chacun une bague ! » relève-t-elle. Mais c'est tout de même un peu étrange d'officialiser un amour aux yeux de tous. Et sûrement un peu gênant, aussi ! Sans parler du fait qu'ils peuvent toujours s'offrir des bagues quand le coeur leur en dit ou alors, aussi, quand ils en trouvent.

Toujours est-il que, selon Stan', Casey s'est tenue sage dernièrement. Elle n'a pas essayé de manger quelqu'un ce qui est plutôt bon signe. Elle espère sincèrement que la folie de la blonde relève de l'histoire ancienne et qu'Esther aura la chance de grandir avec ses bras et ses jambes. Mais son papa fait preuve de prudence. Oui, comme il le dit, on est jamais à l'abris de rien. « Ouais... Si jamais j'vous donne un conseil : quand un chien vous mord, il paraît qu'il faut lui taper sur la truffe pour qu'il vous lâche. Donc j'pense que ça doit être pareil pour Casey, si jamais ! » Elle est plutôt curieuse de savoir si ce stratagème peut aussi s'appliquer aux humains. Au final, elle espère presque qu'il pourra essayer cette technique et lui confirmer - ou non - son efficacité. La gamine perd toutefois de sa superbe lorsque son interlocuteur tente de la rassurer. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'y prend plutôt mal. Elle espère vraiment qu'il fait à nouveau de l'humour. Parce que si elle adore la maman d'Esther, elle doit aussi reconnaître que cette dernière lui fait un peu peur, parfois « Si vous r'trouvez des morceaux d'Zelda un peu partout en rentrant, vous saurez pourquoi ! » glisse-t-elle, sourire jaune à l'appui. Elle lui décoche un dernier sourire puis un signe de la main avant de s'écarter. Elle est bien contente d'avoir pu discuter un peu avec cet homme. Il faudra qu'ils remettent ça, à l'occasion ! De toute façon il faudra bien qu'elle continue à le harceler pour qu'il ne l'oublie pas et finisse, à raison ou par lassitude, par inscrire son nom sur les listes des éligibles aux expéditions...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are.   Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are. - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are. -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: