The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-43%
Le deal à ne pas rater :
Braun Tondeuse À Barbe BT3041
28.59 € 50.01 €
Voir le deal

Partagez
- All shook up -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1925
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: All shook up   All shook up - Page 2 EmptyJeu 12 Déc 2019 - 20:03
J’attends le moment où tu résisteras plus à ma charmante personnalité, j’lance ça avec un grand sourire ravi de la tournure que prend la discussion, j’ai quand même l’impression de mener la barque un peu comme je l’entends. Valérian fait toujours comme si tout était normal, mais j’suis persuadée qu’il sait plus comment se tenir pour avoir l’air cohérent. Et il a beau changer de sujet, je fronce juste les sourcils : Qu’est-ce qu’ils ont de si intéressant ? T’as le culot de poser la question, c’est fou.

On est déjà deux dans ce batiment à pouvoir témoigner de l’importance des comics dans notre vie. Markus nous trouve nos surnoms, et partage ses connaissances de geek à l’assemblée au passage. Un bon comics se troque mieux qu’une boite de thon parfois. C’est une richesse qu’on envisage pas toujours.

Va falloir te mettre au goût de l’Amérique si tu veux survivre, et arrêter de croire que tes philosophes grecques intéressent qui que ce soit ici, parce que clairement tout le monde s’en branle de ces guignoles en jupette.

J’ai de toute façon jamais été très philosophe. Stratège cependant, c’est bien plus dans mes cordes. Pas trop le cas du grec en face de moi, qui fait sa forte tête et surtout sa tête de con bizarrement. Le gars est un peu nerveux qu’il dit, mais c’est peut-être juste parce qu’il a des scrupules que j’ai pas les concernant. Ils peuvent m’être utile ? Ok. C’est le plus important dans le troc, ce que t’as à donner aux gens. Ce qu’ils font du reste de leurs temps me concernent absolument pas, et pour tout dire, je m’en branle. J’crois que Valérian, lui, a un peu de mal avec la gestion des limites et de l’intimité.

Qui t’a dit que j’réfléchissais pas ? Soupir désapprobateur : Tu brasses de l’air là, même plus besoin d’aérer cette chambre. Je secoue la tête au passage : Ils ont raison de refuser. On leur ouvre pas notre porte à c’que je sache, et on va pas chez les gens d’la Marina. Alors quoi ? ça nous empêche de faire des affaires avec eux ? T’as besoin d’te pointer chez eux pour parlementer sur ce que tu mettras dans ton assiette ? On s’en branle totalement de ce qu’ils foutent du reste de leur communauté, c’est pas ce qui nous intéresse. On est ni la Grèce, ni la Russie. Plutôt la Suisse. Toi et le troc, ça fait visiblement trente-six, c’est clairement pas ton truc.

Quoi que ces dernières questions m’obligent à réfléchir un peu ; J’me concentre, plisse les yeux, le nez, et fouille dans ma mémoire.

Euh j’sais pas ? Le gars avec le bras en écharpe qu’on a soigné et la meuf a qui on a parlé… Eleonor ? Je sais plus son nom. J’suis à peu près sûre que c’est pas ça. Et d’autres inconnus au bataillon. Haussement d’épaules. Les New Eden vivent loin, la route doit pas être d’tout repos s’ils viennent en expédition à chaque fois, surarmé. Les suivre, ça ressemblait forcément à une idée qui puait la merde si tu veux mon avis.

Et la diplomatie dans tout ça ? J’m’en fais un coussin et je m’assois dessus.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt Anaconda et cutter à lame trapézoïdale
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 825
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: All shook up   All shook up - Page 2 EmptySam 14 Déc 2019 - 19:22
« Il n’est jamais trop tard pour s’instruire. » répondit Valérian, sans se départir de son sourire charmant : « D’après ton expression ahurie, il semblerait que je sois passé à côté d’un monument de la littérature américaine tout ce temps où j’ai préféré aux comics les ouvrages d’écrivains qui, de toute évidence, étaient surfaits. Je crains par conséquent que toute mon éducation soit à refaire. » Il haussa les épaules, visiblement très peu contrarié par cette réalisation : « Quoiqu’il en soit, je tiens à préciser que les écrits des philosophes grecs contribuent tout sautant que tes comics à la survie de nos jours. » Son sourire s’élargit : « L’un et l’autre sont en effet d’une aide précieuse pour démarrer un feu de camp. » Valérian retira alors une de ses mitaines et, après avoir jeté un clin d’oeil désinvolte à Yulia, attrapa allègrement une des pommes de terre dans son assiette pour la fourrer dans sa bouche.

Si Valérian s’efforçait de ne pas perdre la face, la remarque de Yulia au sujet des érudits grecs avait pourtant tapé dans le mille. L’orgueil de Valérian trouvait en effet sa source dans les principes que lui avait inculqué son paternel, à qui il avait voué un respect proche de la vénération. Pendant des années, le jeune homme s’était ainsi exclusivement considéré à travers le prisme étroit et exigeant de son père, fort désireux d’obtenir l’approbation de Giorgos, et ce au détriment de sa propre objectivité. Seul le départ d’Elena avait permis à Valérian de réaliser l’emprise qu'exerçait sur lui Giorgos pour finalement s’en détacher et se fier à son propre instinct. Aujourd’hui, le grec s’interrogeait cependant : avait-il pris la bonne décision en quittant Thessalonique pour Seattle ?

S’il avait, jusqu’à présent, tâché de garder le contrôle de lui-même, l’évocation des New Eden contraria tant Valérian que ses sourcils se froncèrent jusqu’à former une barre distincte au-dessus de ses yeux. Le grec peinait lui-même à comprendre ce qui l’inquiétait tant chez ce groupe qui ne leur avait pourtant, et jusqu’à preuve du contraire, jamais causé de tord. Un certain malaise s’emparait effectivement de lui à chacune de leurs rencontres avec Armand et ses hommes et l’incitait à rester sur ses gardes. Des mois d’errance en solitaire avaient, de fait, forgé chez Valérian un puissant sentiment de paranoïa qui lui intimait de ne se fier à personne. Les New Eden ne faisaient pas exception. Bien au contraire ! Par ailleurs, et à titre d’anecdote, la tête d’Armand et son air suffisant ne revenaient toujours pas au grec et avaient le don de lui hérisser le poil : « Hmpf, ce n’est peut être pas mon truc, en effet. » grinça Valérian entre ses dents, accusant difficilement les remarques acerbes de Yulia : « En revanche, je te suggère à l’avenir de tourner sept fois ta langue dans ta bouche et de redoubler de prudence en leur compagnie. Armand et sa clique, s’ils s’efforcent d’avoir l’air de bons samaritains, ne m’inspirent rien qui vaille. » Au final, peu importait leurs intentions, leur puissance de feu seule suffisait à éveiller les craintes du grec : « Tant qu’ils trouvent leur compte dans cette alliance, je suppose que tout ira pour le mieux. Mais imagines que les New Eden se lassent de ce petit manège et décident subitement de prendre les choses en main. Ce qui, compte tenu de leur arsenal, de leur nombre et de leur proportion à s’agrandir, est voué à se produire. À ton avis, que se passera t-il alors ? » C’était une question réthorique, Valérian n’attendait pas réellement de réponse de la part de Yulia : « Il suffirait par ailleurs d’un mot de travers, d’un simple malentendu pour que soit rompue cette prétendue alliance et que tout ce que tu dont tu aimes bénéficier en leur compagnie se retourne contre nous. » Le regard qu’avait jeté Armand à Kara, le jour de l’embuscade, n’avait pas échappé au grec : « Peut être qu’effectivement le troc n’est pas mon truc. Mais je sais une chose : le chat ne s’associe pas avec la souris, ni le lion avec l’agneau. Ils les dévorent tous crus. C’était déjà le cas autrefois, et ça l’est d’autant plus aujourd’hui. » Valérian jeta un coup d’oeil à Yulia : « Alors, s’il est vraiment question de travailler avec New Eden, je te prie d’être prudente. Et ce même si je ne suis pas ton mec, ton père, ton frère ou je ne sais encore quel connard. »

Les sourcils froncés et le coeur battant la chamade, Valérian écouta alors Yulia et s’efforça de faire preuve de patience tandis que celle-ci tâchait de se rappeler, le nez plissé, de l’identité des disparus : « Eleonor ? » répéta t-il, en proie à une vive horreur : « Elena, tu veux dire ? C’est Elena qui s’est rendue chez ces fils de pute ? » S’exclama le grec en saisissant brusquement Yulia par les bras pour lui arracher cette vérité dont il avait pourtant la certitude : « Que s’est-il passé ? Dis moi tout ce que tu sais au sujet de leur disparition ! »
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1925
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: All shook up   All shook up - Page 2 EmptyLun 16 Déc 2019 - 12:18
T’es vraiment le pire ouais, j’secoue la tête, me redresse et cherche dans mon bordel par terre l’un des bouquins que j’ai lu pour passer le temps. J’le trouve enfin, la BD est en état toujours, il aura de quoi faire. Lis ça et fais pas chier.

Voilà qui est dit.
Du reste je l’écoute déblatérer toute sa méfiance en levant les yeux au ciel. Je dis pas qu’il a tort, j’dis juste qu’il gère pas du tout les relations avec les autres et qu’en soi, ça le concerne pas vraiment. J’écoute et je note ça dans un coin de ma tête, j’préfère faire comme si ce qu’il disait c’était vraiment du vent pour l’énerver. Comme il aura jamais le culot de frapper une blessée, c’est encore plus marrant de lui taper sur les nerfs. Roulement des yeux, soupirs, il termine sa tirade et je secoue la tête pour lui signifier qu’il est naze :

T’es trop tendu, t’as besoin de tirer ton coup, j’crois. C’est forcément congestionné, ça fait remonter tout ça dans le cerveau, c’est pas bon. Ça fait combien de temps hein ? Comment ça, ça vient de nulle part et c’est gratuit ? Mais justement ! Je le fixe, semble l’analyser, pour essayer de deviner sa période de jeun sexuel : Six mois ?

Valérian répond pas, mais j’ai quand même l’impression de pas taper trop loin de la vérité. Froncement de sourcils entendu, la misère sexuelle fait activement des ravages du côté des grecques, affectant leurs bons sens et leurs virilités. Je me marre intérieurement, parce que se foutre de la gueule du bonhomme, c’est mieux que fumer des herbes récréatives :

Un an ? Que je reprends, faisant mine d’être inquiète. Maintenant ma mine la plus offusquée que j’ai, je fais mine d’être sous le choc, affligée pour lui : Non, depuis le début de toute cette merde ?! Allez, bam. Œillade de haut en bas, presque désolée, qui le prend un peu en pitié : Finalement, c’est pas moi qui vais ramper vers le lit de l’autre.

Et toc.

D’toute façon, Valérian a l’air vraiment plus passionné par l’histoire des fermiers qui partent à l’aventure. Il me choppe par le bras, bientôt il va se mettre à me secouer comme une pute. J’sais pas d’où lui sort cette audace mais j’ai encore – je crois – la force de la lui renvoyer dans les dents hein !

Ouais, elle ! Elena ! Je dois tout lui dire ? Mais j’en sais rien, j’y étais pas ! Et qu’est-ce que ça peut lui foutre ? J’sais juste qu’ils sont pas rentrés et rien d’plus, j’suis pas sa daronne, je vais pas la fliquer. Manquerait plus que ça. Sauf que devant sa mine affligée, soucieuse, y’a un truc qui colle pas. Il est trop sérieux pour que ça soit anodin : Tu la connais ou quoi ? Tu veux tirer ton coup avec elle, c’est ça ?



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt Anaconda et cutter à lame trapézoïdale
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 825
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: All shook up   All shook up - Page 2 EmptyMar 17 Déc 2019 - 17:38
Valérian attrapa la bande dessinée à la volée puis adressa un sourire torve à Yulia, s’abstenant de faire davantage de commentaires au sujet des goûts littéraires de la jeune femme qu’il doutait très franchement de partager. Mais après tout, quel mal y avait-il à jeter un oeil aux comics dont elle vantait tant l’intérêt et, à dire vrai, lui échappait totalement. Peut-être y trouverait-il finalement son compte en dépit des préjugés qui lui avait transmis son paternel ? Ah ! Il en doutait, et très fortement. Mais bon, on l’avait également incité à faire preuve de curiosité dans sa jeunesse. Il était peut être temps d’appliquer les conseils maternels au détriment de ceux de Giorgos ?

« J’ai besoin de… Tirer mon coup ? » répéta Valérian, complètement pris au dépourvu par les propos suivants de Yulia, en lui jetant par dessus son épaule un coup d’oeil ébahi : « Qu’est ce que… ? » Il ne s’était, à vrai dire, pas attendu le moins du monde à que la russe embraye la conversation dans une telle direction et encore moins avec une franchise qui, même pour ses standards, était particulièrement désarçonnante. Non. Les sourcils froncés, le grec avait plutôt anticipé l’agacement de Yulia, en réaction à ses mises en garde, et s’était préparé à faire front, quitte à considérablement envenimer la conversation et lui rentrer dans le lard en bonne et due forme. Mais, de toute évidence, la russe avait eu un tour d’avance sur lui et était parvenue à le prendre par surprise, choisissant un angle d’attaque qu’il aurait été incapable d’anticiper, tant et si bien que Valérian fut réduit à la contempler avec des ronds ronds, d’une manière presque comique, et mit quelques secondes avant de retomber sur ses pattes : « Arrête tes conneries. » maugréa t-il, en retrouvant une certaine contenance : « Tu dis n’importe quoi. »    

Valérian réalisa alors à quel point il devait avoir l’air d’un enfant pris en défaut, s’entêtant à nier l’évidence même sans faire preuve d'une once objectivité et incapable de formuler le moindre argument convainquant. Il ne lui restait plus qu’à croiser les bras et faire la moue pour parfaire le tableau, et Yulia aurait alors remporté haut-la-main cette nouvelle manche à laquelle il ne s'était pas préparé. Parce que, dans le fond et quoiqu’il puisse en dire, la russe avait raison. La dernière relation charnelle du grec remontait au départ d’Elena, lorsqu’il s’était consolé tant bien que mal dans les bras de jeunes femmes dont il ignorait même le nom, avec l’espoir d’effacer de sa mémoire la douleur et la colère qui lui avait inspiré la perte de son amante. Il en avait cependant été incapable, et, par conséquent, réduit à se murer dans un colère noire dont avaient largement pâtis ses employés et ses proches. Après ça… Disons simplement que l’occasion ne s’était jamais présentée à lui depuis son arrivée à Seattle. Ce qui n’avait certainement pas contribué à améliorer sa mauvaise humeur.

« Arrête ça. » répéta t-il, la mâchoire serrée, lorsque la russe se borna à estimer sa période d’abstinence, faisant mine d’être horrifiée au fur et à mesure qu’augmentaient ses estimations : « Yulia, je suis sérieux. » Un brin de sourire lui échappa finalement, cependant froid et menaçant : « Je te le jure, si tu ne te tais pas, je fais fi de tous mes principes et, blessée ou non, je mets fin à cette foutue abstinence ici et maintenant. »

Par la suite, il aurait eu beau secouer Yulia comme un prunier, il était visiblement impossible de lui tirer d’avantage d’informations au sujet de la disparition d’Elena. De fait, l’inquiétude de Valérian se mua très vite en désespoir, puis en fureur et c’est un regard noir, clairement menaçant, qu’il jeta en direction de la russe lorsque celle-ci le railla au sujet de son ancienne amante avec son insolence habituelle. En proie à de légers tremblements, les poings du grec se fermèrent brusquement et une veine palpita dangereusement à sa tempe : « Yulia, pour une fois, ferme-la. » lui intima t-il, d’un ton glacial qui ne souffrait d’aucune contestation. Valérian ferma alors les yeux et, inspirant profondément, s’efforça de rester maître de lui-même tandis que resurgissaient du plus profond de lui-même ses anciens démons. Un silence de plomb s’affaissa lourdement sur la pièce et seul le crépitement du feu fut perceptible l’espace de quelques minutes.    

Finalement, Valérian poussa un imperceptible soupir et dit : « Je la connais, oui. Si j'avais su ce qu'elle comptait faire... Jamais je ne l'aurais... » Le grec réalisa alors qu'il lui aurait été impossible de dissuader Elena d'entreprendre ce périple. Une idée insensée le frappa alors et il tourna ses yeux, un peu fous, en direction de Yulia : « Peut-être qu'en suivant leur piste, je parviendrais à la retrouver ? Elle a probablement besoin d'aide, s'ils ne sont pas revenus... Qui sait ce qui a bien pu leur arriver ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1925
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: All shook up   All shook up - Page 2 EmptyMar 17 Déc 2019 - 18:02
Ohoh ! Donc j’ai raison ? Attend, ça me surprend moi-même je crois, je papillonne des cils en le regardant alors que mon sourire s’agrandit de plus en plus. L’entendre nier m’enthousiasme, il sait pas à quel point. J’ai envie d’éclater de rire, c’est mesquin, peut-être, et j’en souffrirais beaucoup mais bon dieu, savoir que cette tête de pioche qui se la pète avec son gros égo masculin a pas trempé son biscuit depuis longtemps, ça me fait vraiment marrer. Donc t’es vraiment abstinent depuis quatre ans ?!

Je cris presque ça, Valérian me jette un regard noir pour me forcer à me taire, mais c’est plus forte que moi. Je prends ça comme une victoire, une vraie, sur la vie :

JE LE SAVAIS !

Mon enthousiasme me fait mal sur le coup, je retombe sur mon coussin en me tenant la plaie, histoire d’arrêter la douleur, au moins un peu. Ma grimace en dit long sur tout ça, et il a beau me menacer et même tirer une sale gueule après ça, il en faut plus pour m’arrêter. Je comprends cependant qu’après, il est en train de se faire des films, qu’il est inquiet aussi. Je la connais pas cette nana, et je me tamponne de leurs histoires, mais on dirait bien qu’il a envie de se lancer dans une idée digne du mot « bêtise » :

Tu la connais ? Oui, l’évidence. A quel point tu la connais ?

Ma question, elle sous-entendu depuis quand ? Avant tout ça ? Il est grec, j’ai cru comprendre qu’il est arrivé dans le coin un peu avant l’apocalypse et qu’il s’est retrouvé coincé ici. Donc, j’ai besoin du déroulé pour savoir dans quelle mesure il peut devenir vraiment stupide. D’ailleurs, l’initiative qu’il compte prendre en dit déjà long sur tout ça, je préfère stopper ses ardeurs :

Ouais, qui sait ? Raison de plus pour surtout pas faire de conneries, t’en penses quoi ? Il a entendu ce que j’ai dit ? Quand je parlais du fait que les New Eden avaient la masse de marchandise, d’armement, tout ça. Et que donc, les suivre, c’était de la bêtise ? J’sais que t’es fébrile là, t’es en train de virer très con, alors reprend toi Valérian.

Je claque des doigts devant ses yeux pour le forcer à redescendre sur terre, et surtout à voir qu’il peut pas prendre des initiatives à la con trop vite :

Si ta meuf, elle vit pas avec nous aujourd’hui alors que ça fait plusieurs mois qu’on traine tous les deux, j’crois que c’est pour une bonne raison : t’es p’t’être la dernière personne qu’elle a envie d’voir venir pour la sauver, si y’a quelque chose à sauver. Un peu tranché comme discours, certes, mais il a pas besoin que je l’encourage pour aller se tuer. Va pas te suicider pour quelqu’un que tu connais pas, on a besoin de toi ici.

Et là-dessus, je serais ferme. Quitte à lui faire mal.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt Anaconda et cutter à lame trapézoïdale
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 825
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: All shook up   All shook up - Page 2 EmptyJeu 19 Déc 2019 - 20:45
« Tais toi ! Tu dis n’importe quoi ! » répéta Valérian en s’empourprant subitement sous l’effet de la colère tandis que Yulia, insolente au possible, se bornait à déterminer sa période d’abstinence sexuelle, résolument insensible aux menaces et aux regards noirs que lui jetait le grec dans l’espoir de lui clouer de bec. Il n’y avait en effet rien à faire, la jeune femme s’acharnait, aussi imperturbable qu’une tique qui s’accroche à sa proie et n’en démord plus, et semblait par ailleurs trouver un malin plaisir à mettre en rogne son compagnon, dont l’air furibond était à présent plus comique qu’autre chose : « C’est pas ce que je voulais dire ! » se récria alors Valérian, qui se maudissait d’avoir parlé trop vite sur le coup de la colère et était à deux doigts de s’arracher les cheveux à cause de l’exaspération : « Je ne suis pas abstinent depuis quatre ans ! » à l’instar de Yulia, il en était presque rendu à crier, tant et si bien que Valérian s’inquiéta subitement que le reste de du groupe surprenne leur conversation et n’y prête à son tour une oreille attentive. Il ne manquerait plus que ça !     

« Chut ! » fit alors Valérian lorsque, dans un élan victorieux, Yulia se mit à hurler pour de bon et s’agita comme une adolescente surexcitée sur son matelas : « Mais arrête ça, bon sang ! » s’exclama t-il, quelque peu dépité, tandis que la jeune femme effectuait une espèce de danse de la joie qui lui coûta cependant vite une grimace : « Ah ! » Ce fut enfin au tour du grec de sourire d’un air mesquin lorsque Yulia, visiblement déconfite, se laissa retomber sur son coussin en pressant une main sur sa plaie : « Parfait, ça devrait t’apprendre à tenir ta langue et à arrêter de dire des bêtises ! »

Son air satisfait de mua cependant vite en consternation lorsqu’ils abordèrent le sujet d’Elena et de sa disparition. Les sourcils froncés, Valérian secoua la tête d’un air affligé et répondit à Yulia d’une voix qu’il s’efforça de rendre neutre : « Je la connais depuis un moment. On était proches, à une époque. » répondit-il, sans entrer dans les détails et tout en évitant soigneusement le regard inquisiteur de la jeune femme, par crainte qu’elle ne devine les détails de son intimité qu’il refusait de lui livrer. Contrairement à ce que le grec aimait clamer sur le toits, Yulia n’était effectivement pas idiote et avait très certainement compris à son expression l’envergure de ses sentiments (quels qu’ils soient) pour la grecque. Il ne souhaitait toutefois pas lui livrer l’intégralité de l’histoire, par crainte d’apparaitre plus vulnérable encore et que la russe, et sa langue bien pendue, n’utilisent à mauvais escient les détails de son arrivée à Seattle pour le ridiculiser et souligner sa stupidité, comme elle se plaisait tant à le faire : « Elena et moi, on s’est disputé il y a quelques temps. Je n’avais plus de ses nouvelles. » Il se frotta le visage d’une main : « Je n’arrive pas à croire qu’elle ait fait quelque chose d’aussi insensé. C’est absurde. Elle n’a jamais rechigné à prendre des risques, mais à ce point… » En vérité, le départ de la grecque ne le surprenait pas tant que ça. La jeune femme avait toujours aimé prendre les choses en main, et mettre sa vie en danger pour une cause qu’elle estimait juste ne semblait pas inhérent à sa forte personnalité. Que c’était-il passé, alors ? Pourquoi n’étaient-ils pas revenus de cette excursion ? Ces salauds de New Eden les avaient-ils froidement exécutés ?

De plus en plus fébrile, Valérian inspira profondément et cligna des yeux. Un étrange bourdonnement résonnait de plus en plus à ses oreilles tandis qu’un sentiment de désespoir, terriblement poignant, s’emparait peu à peu de lui et le poussait à prononcer des paroles absolument dénuées de sens. Il était venu depuis Thessalonique dans l’espoir de retrouver cette femme, et s’était égratigné la raison des mois durant en la cherchant dans un monde aussi ignoble qu’impitoyable, jusqu’à finalement oublier la raison de sa présence à Seattle et errer aveuglement, comme un fantôme au sein de ruines inquiétantes. Il avait été si proche de perdre la raison : « Tout ça pour ça… » marmonna t-il finalement, en se prenant la tête entre les mains. Ce fut finalement le claquement de doigts de Yulia qui ramena brusquement Valérian sur terre : « Hein ? Quoi ? » bredouilla t-il en se redressant, le regard hagard. Les propos suivants de la russe lui firent par ailleurs l’effet d’une claque et finirent de le ramener à la raison : « Me suicider… ? » répéta t-il distraitement, avant de hocher la tête et de dire : « Oui, oui, bien sûr. C’est idiot... » Le grec se racla la gorge : « Les suivre n’aboutirait à rien de bon. Je ne sais même pas quelle la route ils ont emprunté. Ça serait inutile. C’est stupide, je ne sais pas quelle mouche m’a piqué… » Il secoua la tête : « Je crains que tu aies fini par avoir raison, je dois vraiment virer con. »
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1925
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: All shook up   All shook up - Page 2 EmptyVen 20 Déc 2019 - 15:25
Si tu continues, tout le monde va le savoir, j’ai envie d’en rire encore même si ma blessure m’aide pas à me marrer comme je le voudrais.

J’essaie néanmoins de me calmer un minimum, histoire de pouvoir suivre le reste de la discussion Qui est beaucoup moins amusante si on peut dire. Ce brave Valérian est en train de perdre la boule, tout ça pour une nana. J’crois que je trouve ça décevant, mais à quoi je pouvais m’attendre d’autre venant d’un mec ? Ils sont tous les mêmes non ? Mine sérieuse, je le fixe sans le lâcher des yeux alors qu’il cause sans vraiment trop en dire sur sa relation avec elle, même si je suis assez fûtée qu’à part pour de la famille très proche, on traverserait pas la moitié du monde pour un plan cul de derrière les fagots.

Il veut pas l’expliciter, très bien. Ça rend les raisons de sa présence sur le continent clairement dramatiques – et idiotes. Mais ce dernier qualificatif, je vais le garder pour moi.

Ouais bah vous l’êtes plus, si ? ça me parait logique. Je suis proche de Dana et Raina, et elles sont avec moi, je peux compter sur elles quoi qu’il m’arrive. Quand on aime quelqu’un, on reste avec lui. Pourquoi vous vous êtes disputés ?

C’est de la curiosité, mais autant qu’il en profite pour vider son gros sac plein de ressentiment. Il pourra pas dire que ça lui fera pas un peu de bien. Toujours à l’ouest, il se reconcentre que quand je l’oblige à le faire, en le prenant entre quatre yeux. Mes paupières se plissent, j’le sens à moitié pas. Sa reprise de conscience parait forcée, comme s’il faisait semblant de m’écouter vraiment. Très franchement, j’aime pas du tout ça, mais il a pas l’air disposé à m’écouter.

Vous êtes vraiment tous pareils, dès qu’il s’agit d’une jolie nenette à suivre, vous perdez absolument toute cohérence, tout sens logique, ouais je râle, ouais. T’sais quoi ? Attend que je sois remise de mes blessures, t’auras qu’à gérer la distillerie comme tu l’entends le temps de ma convalescence et aller te foutre en l’air où tu veux après.

On trouve des compromis quand on doit vivre tous ensemble. Même si ça me fait drôlement chier pour le coup.

Mais embarque personne dans tes conneries, si l’un d’entre eux souffre à cause de toi, je te promets qu’y’aura rien pour m’empêcher de te retrouver et de te faire bouffer ton joli sourire d’abruti, il va vite comprendre ce que tomber de Charybde en Scylla veut dire. J’suis assez claire ?



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: All shook up   All shook up - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- All shook up -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: