The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- All shook up -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt Anaconda et cutter à lame trapézoïdale
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 785
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: All shook up   All shook up - Page 3 EmptyVen 27 Déc 2019 - 19:15
« Je n’en sais trop rien. » avoua Valérian, tandis que les flammes du braséro se reflétaient dans son regard : « C’est difficile à expliquer. » À vrai dire, il avait du mal à identifier ce qu’il ressentait pour Elena : était-ce une affection bien réelle ? Ou bien les restes d’un amour que le grec se plaisait à entretenir pour se bercer de bien vaines illusions ? Car, en dépit de toute raison, Valérian avait, pendant sa longue errance, toujours espéré que les choses redeviennent comme autrefois et que la vie reprenne son cours lorsqu’il aurait retrouvé Elena. Pendant de nombreux mois, le souvenir de la jeune femme avait ainsi été son cap, une balise incandescente lui indiquant chaque jour la voie à suivre et encourageant chaque matin ses jambes à fonctionner. Il avait ainsi désespérément cherché un sens à sa vie et l’illusion de ce soi-disant amour lui avait permis de garder la tête hors de l’eau. Au fond de lui, Valérian connaissait cependant la réponse à la question de Yulia : il y avait, en effet, bien longtemps que ses sentiments pour Elena avaient été consumés par les horreurs de monde. N’en demeurait que de la colère. Une froide colère que le grec peinait aujourd’hui encore à contenir et qui menaçait à chaque instant d’éclater. Ce puissant ressentiment, qui sourdait au fond de ses tripes telle une mer bouillonnante, était très probablement la raison de sa violente dispute avec Elena. Si leurs retrouvailles avaient été initialement heureuses, Valérian s’était cependant emporté à la mention de Connor, à tel point qu’il avait préféré abandonner la jeune femme sur le toit du No Man’s Land et rejeter avec mépris l’offre qu’elle lui avait faite de rejoindre son groupe. Le dernier regard de Valérian pour son amante avait été empli de dégoût. Avec du recul, le grec comprenait cependant que Connor avait été le parfait prétexte à ce déferlement de rage. Sa relation avec Elena avait en effet été vouée à l’échec. Peut importait qu’elle ait tourné la page ou non, lui était tant consumé par ses démons qu’il aurait été incapable de l’aimer à nouveau : « Nous avions changé. » répondit simplement Valérian à Yulia : « Je crois qu’au fond, ni elle ni moi ne nous sommes reconnus lorsque nous nous sommes retrouvés, il y a quelques temps. Elena avait de nouvelles responsabilités et moi j’étais… »  En réponse au regard dubitatif de Yulia, Valérian ajouta : « Disons, pour faire simple, que nous n’étions plus sur la même longueur d’ondes. » Ce qui n'empêchait pas la disparition de la grecque de lui être douloureuse.    

Ayant tout juste recouvré ses esprits, Valérian fronça subitement les sourcils lorsque Yulia lui rentra à nouveau dans le lard, visiblement très agacée à l’idée qu’il puisse se lancer à la recherche d’Elena au détriment de ses responsabilités à la distillerie. Acerbe, la jeune femme l’imaginait visiblement capable de tout abandonner en un claquement de doigts pour poursuivre une piste inexistante, et ce sans se soucier le moins du monde des risques que comportait une telle entreprise : « Tu délires, Yulia. » Remarque froide, aux airs de grondement menaçant. L’agressivité de la ruse et l’absurdité de ses propos furent, en quelque sorte, l’étincelle qui mit le feu aux poudres et ouvrit les vannes de la colère teintée de douleur qu’inspirait à Valérian le souvenir d’Elena. Ni une ni deux, la fureur du grec l’engloutit comme un puissant rouleau d’eau de mer et il s'écria, cette fois-ci parfaitement conscient de ses propos : « Arrête de faire comme si tu étais dans ma tête ! Tu ne comprends rien à rien ! Rien, tu m’entends ? Tu penses peut-être être plus maligne que moi, à me regarder comme ça avec des yeux pleins de reproche ? C’est pourtant le comble des idiots, tu sais, de se croire plus intelligent que les autres quand, en vérité, on ne vaut pas mieux qu’une merde ! » Il se leva et fusilla Yulia du regard : « Je te l’ai pourtant dis, je ne compte pas aller me foutre en l’air à la poursuite de cette femme ! À défaut de comprendre, tu pourrais au moins faire semblant d’écouter ce que je dis. Si je dois partir, ça sera un minimum préparé et avec des informations. C’est la différence entre toi et moi, pas vrai ? J’utilise ma cervelle pour gérer cet endroit pendant que toi, tu agis sans réfléchir et tu te fais poignarder à la première occasion ! Bravo ! » Valérian s’avança vers la russe et se pencha vers elle pour continuer : « Alors oui, c’est effectivement ce que je vais faire : gérer la distillerie le temps de ta convalescence. Parce qu’il faut que quelqu’un se sorte les doigts du cul pour agir pendant que toi, ma grande, tu restes clouée au lit. Et lorsque j’irai pour affaire au No Man’s Land, je me renseignerai au sujet de la disparition des gens de Tacoma. Je récolterai autant d’informations que possible et, qui sait ? Peut être même des volontaires pour partir à leur recherche une fois la piste des disparus découverte et ta blessure guérie. » Une drôle d’expression fit frémir ses traits : « Parce que même si Elena, tout comme toi, avait le don de m’emmerder, je n’ai pas l’intention de l’abandonner à son sort. Et je ne crois pas pour autant perdre toute cohérence, ni toute logique. Bien au contraire. » La russe, elle aussi, avait après tout longtemps cherché une amie. Valérian se redressa et jugea Yulia d’un regard noir : « Quant aux autres, qu’ils décident par eux-mêmes de ce qu’ils comptent faire. Je ne les forcerai pas à me suivre, mais s’ils souhaitent m’aider dans mes recherches, je ne les en empêcherai pas non plus. Ils sont suffisamment grands pour en décider d'eux-mêmes. N’est ce pas ? » Et enfin : « Voilà ce que je compte faire, pendant que toi tu resteras ici à veiller à ce que le feu de ton braséro ne s’éteigne pas. Est ce que j’ai été suffisamment clair ou bien tu préfères que je revienne sur un point ? J’ai bien peur que ta blessure n’aies eu des effets secondaires pour le moins dire inattendus sur ton audition. » Voilà qui était gratuit, mais la colère n'aidait pas Valérian à faire preuve de discernement.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1917
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: All shook up   All shook up - Page 3 EmptyVen 27 Déc 2019 - 22:04
Valérian est tout colère que je remette en question sa capacité à raisonner correctement. J’me concentre sur ce qu’il dit, l’voit me balancer des reproches à la figure qui ont aucun sens. Bien sûr que j’me crois plus intelligent qu’les autres, parce que c’est un fait. J’le suis, plus que la plupart que certains ici, et ça m’va très bien. Oh bien sûr, on mesurera pas ça sur l’échelle de Markus parce qu’il me battrait à plate couture. J’ai l’intelligence de l’expérience, celle qui dit que j’connais plus les Hommes que beaucoup dans cette distillerie, malgré le fait que j’sois souvent plus jeune que certains.

Alors il peut dire ce qu’il veut, ça m’en touche une sans faire bouger l’autre. Sa conclusion m’tire juste un rire amusé, très bref, sans que je me défasse de mon air un brin méprisant. Il me défie de le faire répéter, tout en sachant que c’est sans doute la pire chose à faire me concernant. Je me penche vers lui, plantant un regard sombre dans le sien, esquissant un sourire moqueur pour résumer grossièrement tout son grand laïus théâtral :

Tout ce blabla pour faire finalement exactement ce que je pensais, voilà qui pique un peu l’égo, non ? J’vois les muscles de sa mâchoire se serrer, signe évident qu’il va pas tarder à m’en retourner une vu que je lui tape sérieusement sur les nerfs. Mais il m’en faut plus pour m’arrêter en si bon chemin : C’est pas parce que tu mets beaucoup de mots pour cacher ton idée de merde que ça change le résultat : c’est toujours une idée de merde.

Valérian se redresse, féroce. Je le suis du regard pendant qu’il tourne les talons sans un mot de plus. A raison sans doute pour ne pas engrainer un peu plus la situation. Toujours pas mon genre :

Tu pourras revenir me voir quand t’auras reconnecté ton cerveau, pas avant.

Si l’occasion se présente cependant, je sais pas encore. Le départ avec Jaren est proche pour finir ma convalescence loin de tout ça. Et d’autant plus que lui aura pas mal de taff pour régler la distillerie correctement. On verra à nos retours respectifs, si on a encore des horreurs à se dire, ou si on peut tenir le coup le temps d’une conversation…

FIN



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
- All shook up -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: