The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-47%
Le deal à ne pas rater :
Moulinex i-Companion – Robot cuiseur connecté
479.99 € 899.99 €
Voir le deal

Partagez
- Some people are lost in their fires, others are forged in them -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1494
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Some people are lost in their fires, others are forged in them   Some people are lost in their fires, others are forged in them - Page 4 EmptyLun 23 Déc 2019 - 0:35
Zelda aurait donc compris ? Non sans un dernier regard lourd de suspicion, June planta là l’adolescente pour s’en retourner à son travail. Elle comptait aller voir le chantier du port qui, semblait-il, avançait plutôt bien. Ce serait idéal car ils ralentiraient probablement la cadence pendant la saison froide et il y avait fort à parier que l’humidité ne ferait pas du bien à des infrastructures seulement à moitié terminées. Laissant la maison entre les mains de sa fée du logis, l’avocate s’absenta une partie de la matinée.

A son retour, elle fut accueillie par une forte odeur de produit ménager pour carrelage. A première vue, le travail avait été bien fait ! La suite de l’inspection renforça cette impression. Il ne devait pas être loin de midi, voire une heure. June commençait à avoir faim et elle songea à convier la gamine à sa table pendant sa pause bien méritée. Ne la trouvant pas, elle tenta toutes les pièces une par une jusqu’à la découvrir dans sa chambre, assise sur son lit. Son silence anormal était couvert par un bruit de vibration évocateur.

- Remettez ça à sa place et suivez-moi, lui dit-elle froidement.

La quarantenaire n’avait rien à cacher - elle était très à l’aise avec le sujet - et elle ne jouerait pas non plus l’adulte effarouchée en s’apercevant qu’une enfant avait découvert l’existence des sex toys. Toutefois, elle ne comptait pas non plus faire la moindre confidence ou donner des conseils d’éducation sexuelle à Zelda et ses yeux glacés traduisirent parfaitement que le sujet était d’ores-et-déjà clos. Elle guida alors la jeune fille dans la cuisine et versa dans une casserole le reste d’un saladier de soupe. Le temps que le déjeuner ne chauffe, elle se tourna vers sa femme de ménage du jour pour la dévisager.

- Qu’est-ce que je vais faire de vous…, souffla-t-elle sans que ce ne soit réellement une question, les consignes étaient pourtant simples et… je vous retrouve à fouiller dans mes affaires.

La rouquine secoua la tête, l’ébauche d’un air dépité sur son visage nivéen. Elle n’attendait toujours pas réellement de réaction de la part de son interlocutrice, alors elle entreprit de mettre rapidement le couvert sur le plan de travail en poursuivant :

- Savez-vous qui était Evelyn ? C’était mon assistante ici, avant Madisson. Elle aussi a eu sa chance, je l’ai fait grandir, je l’ai fait devenir une femme forte ; mais… elle était un peu comme vous : elle n’en faisait qu’à sa tête. Elle n’écoutait pas forcément toutes mes consignes, elle se gargarisait de sa position mais essayait de me cacher des choses…, June se pinça les lèvres et s’arrêta pour faire face à Zelda, elle a fini par perdre ma confiance, perdre sa place et à mourir sur le terrain, elle fit un pas vers l’adolescente, je ne veux pas d’une autre Evelyn. Alors ne vous y trompez pas : si vous êtes ici, si je suis très dure avec vous, c’est pour votre bien, et elle leva la main pour anticiper une réaction de l’adolescente, et ne vous excusez pas encore. Vous avez bien travaillé, je passe l’éponge pour cette fois.

L’espace d’un fugace instant, un sourire parut s’esquisser sur ses traits mais elle détournait la tête pour s’intéresser à sa casserole.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Modératrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau suisse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 937
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Some people are lost in their fires, others are forged in them   Some people are lost in their fires, others are forged in them - Page 4 EmptyLun 23 Déc 2019 - 7:39
Pas de remarques, pas de questions et encore moins d'explications. Les propos de June se résument à deux ordres clairs et indiscutables. Zelda s'en satisfait pleinement dans la mesure où elle aurait eu du mal à expliquer comment l'oeuf s'est retrouvé dans sa main. Elle pourrait plaider le hasard, rejeter la faute sur un malheureux concours de circonstances. C'est d'ailleurs le cas. Mais elle connaît assez la rouquine, maintenant, pour savoir que ce n'est pas des excuses ou des raisons qu'elle désire. Elle souhaite de l'efficacité. Et si la bonne odeur qui règne dans la demeure prouve que l'adolescente s'est consciencieusement acquittée de sa punition, les quelques secondes passées sur le lit viennent réduire à néant ses efforts. La gamine ferme les yeux et lâche un soupir désabusé avant de suivre la maîtresse des lieux jusqu'à la cuisine. Elle ne sait pas si c'est son aînée qui a un don pour faire irruption aux mauvais moments ou si sa chance l'a abandonnée mais le destin se montre bien capricieux avec elle, ces derniers temps...

Sur place, elle prend place sur l'une des chaises qui borde le marbre du plan de travail. La Boss s'exprime à nouveau et lui demande ce qu'elle va bien pouvoir faire d'elle. Le regard de l'australienne se pose sur la soupe que l'intéressée déverse alors dans la casserole. Il faut croire que la rouquine a opté pour une mise à mort par empoisonnement... June résume la situation à sa façon, en fonction des informations que son regard a captées. Non, elle n'était pas en train de fouiller dans ses affaires. Elle s'est simplement accordée une petite pause sur son lit. Le hasard a voulu qu'elle trouve cet étrange jouet quelques secondes seulement avant l'arrivée de son hôte. Elle voulait suivre les ordres, pas donner l'impression de les mépriser. Et pourtant elle garde encore le silence. Les explications ne seraient d'aucun secours et la contestation, fusse-t-elle légitime, ne la rendrait que plus pathétique aux yeux de l'ancienne avocate. Le dilemme semble insoluble. Comment doit réagir un insecte pris dans une toile ? Lorsqu'il se rend compte que ses efforts pour s'en libérer sont voués à l'échec que peut-il faire sinon accepter l'issue fatale ? Les épaules de la gamine s'affaissent et son regard se teinte d'une résignation nouvelle. Une résignation qui, pour une fois, semble nimbée de réalisme.

June continue d'enchaîner les phrases parfaites, aussi moralisatrices qu'instructives. La jeune espionne ne veut pas finir comme cette Evelyn. Elle ne la connait pas mais elle s'en distancie. Par fierté. Elle relève le regard vers June lorsque cette dernière lui expose la manière dont cette femme a terminé sa vie. Pour la première fois, elle entrevoit de l'humanisme dans les propos de sa mentor. C'est donc pour son bien qu'elle se montre si dure avec elle. Pour lui éviter de terminer comme son ancienne apprentie. La rouquine lève ensuite une main pour la dissuader de s'exprimer. Ou plutôt, de formuler de nouvelles excuses. Ça tombe bien : elle ne comptait de toute façon pas en présenter ! Au final, le monologue s'achève sur une note positive puisque son interlocutrice reconnaît qu'elle a bien travaillé. Mais Zelda n'arrive pas se focaliser sur ce dernier point. Ce sont ses propres manquement qui l'intéressent. Ce n'est pas en se complaisant dans la satisfaction que l'on progresse. C'est en éradiquant ses points faibles. Et June, comme souvent, les a pointés du doigt. « Je vous interdis de me comparer à cette femme ! » murmure-t-elle, étonnée par sa propre audace. Son regard s'ancre dans celui de la rouquine. « Vous croyez peut-être voir des similitudes entre elle et moi mais vous vous trompez ! Je la surpasserai dans tous les domaines ! Et vous n'aurez jamais l'occasion de raconter mon histoire à qui que ce soit ! Pas de la manière dont vous évoquez la sienne, en tout cas ! » Est-ce de la colère ? Non, plutôt une froide résolution qui l'aide à hacher distinctement ses mots et à rendre hommage à la diction que la Boss affectionne tant.

Mais même l'audace d'une adolescente à l'ego blessé a ses limites. Ce moment d'aplomb s'évapore pour laisser place au silence. L'australienne suppose qu'elle devrait s'excuser. Mais les propos de June - tous ses propos - restent gravés dans sa mémoire. La rouquine ne veut pas de jérémiades. Elle veut des actes pragmatiques et de preuves de maturité. Et ce n'est pas dans le passé ou les regrets que ces derniers peuvent résider. « Écoutez... Je suis consciente de mes torts et je sais pertinemment que je ne suis pas à la hauteur de vos attentes. Je sais aussi que ma bonne volonté et la foi que je place en vous ne me suffiront pas à devenir une femme dont vous pourriez être fière. Mais pour être honnête, je ne crois pas que quiconque, dans ce monde, puisse être capable de vous satisfaire ! » La Boss pourra la réprimander ou la punir, si elle le désire. Mais elle expose sa perception de la situation. Elle est peut-être subjective mais ça ne la rend pas moins sincère pour autant. Et puis sa mentor ne lui a jamais fait sentir que l'honnêteté était à proscrire de leurs conversations. Au contraire... « Peut-être que je suis une espionne totalement nulle et oui, sûrement que je ne suis encore qu'une... qu'une gamine immature qui accumule les fautes ! Mais je ne suis pas que ça ! » insiste-t-elle. « Je suis persévérante ! Et dévouée ! Et puis je ne veux pas seulement vivre dans le monde que vous allez bâtir ; je veux le construire à vos côtés ! Alors oui, je commets des erreurs ! Mais il me semble que c'est comme ça que l'on apprend, non ? » argumente-t-elle. L'adolescente ferme à nouveau les yeux et hoche la tête de gauche à droite. Elle ne parvient pas à exprimer clairement le fond de sa pensée. Son vocabulaire reste limité. Tout comme son expérience. Mais si June est aussi douée pour analyser les gens qu'elle le pense, elle aura déjà compris le message que l'australienne essaie de lui faire passer. Finalement, l'intéressée puisse dans son courage pour parachever son discours. « Laissez-moi essayer ! Mieux encore : laissez-moi échouer ! » implore-t-elle. Tout ce qu'elle demande, dans le fond, c'est du temps. Rome ne s'est pas faite en un jour, non ? « Et si je reste l'échec que vous voyez en moi, vous aurez le droit de... » hésite-t-elle avant de jeter un regard évocateur à la soupe que son hôte réchauffre. « ... de m'empoisonner, oui, si ça vous chante ! »


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1494
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Some people are lost in their fires, others are forged in them   Some people are lost in their fires, others are forged in them - Page 4 EmptyLun 23 Déc 2019 - 9:11
June se figea, surprise par la soudaine prise de parole de l’adolescente. Agréablement surprise. Ce n’était pas de l’insolence, c’était une détermination mature et prometteuse. Les germes de l’adulte ferme et entière qu’elle deviendrait très certainement sous son influence. L’avocate restait de marbre, écoutant le plaidoyer jusqu’à la fin, cherchant à savoir s’il se terminerait aussi bien qu’il avait commencé. Elle ne s'aventurerait de toute façon pas à débattre de « si » : il était possible de la satisfaire. C’était un enfantillage qui n’avait pas sa place dans cette conversation. Sans le savoir, en optant pour une sincérité frontale plutôt qu’à des jérémiades, la gamine venait de lui plaire.

- Asseyez-vous, dit-elle simplement.

Un instant, elle se détourna de son invitée pour tourner une grande cuillère en bois dans la casserole de soupe qui s’était mise à fumer. Ça sentait bon les légumes de saison et les épices. Lorsqu’elle fit volte-face, ses yeux d’émeraude se posèrent sur la jeune fille. Deux vitres sans teint d’où on ne distinguait rien, intenses et impénétrables.

- Je vous aime bien, Zelda, confia-t-elle alors sur son habituel ton aseptisé, vous ne seriez pas ici sinon.

Sans doute l’aurait-elle punie d’une autre manière, loin d’elle. Mais la rouquine était aussi peu douée pour exprimer ce qu’elle ressentait qu’elle n’était habile pour manipuler les gens. Les codes de son affection – si tant était qu’on pouvait appeler ça comme ça – étaient obscures et complexes. Sa manière d’apprécier l’adolescente n’avait sans doute rien de tendre mais… elle avait tout de même réussi à attirer son attention. Pour une enfant de même pas 15 ans, c’était un exploit.

- Je ne vais pas vous empoisonner, rassurez-vous : la soupe a été faite par Valentine.

Elle ne renchérirait pas sur ce qu’avait dit sa jeune complice. Ses méthodes ne changeraient pas, elle ne sera pas moins dure et ne la flattera pas en lui disant qu’elle ne sera pas une autre Evelyn. Elle attendait de voir, tout simplement. Leur déjeuner chaud, l’avocate remplit deux bols qu’elle déposa sur le plan de travail, à côté des cuillères entreposées auparavant. Dans le réfrigérateur, elle prit une bouteille d’eau et s’assit face à Zelda pour commencer à manger.

- Vos parents seraient fiers de vous, assura-t-elle comme un écho de leur dernière entrevue, continuez sur cette voie.

Ce serait bien sa seule parole qui s’apparenterait à un compliment. Son visage demeura de marbre pourtant, même si on crut y deviner le début d’un sourire ; la seconde suivante, elle ne rouvrait la bouche que pour savour une première lampée de soupr.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy and plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Modératrice
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau suisse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 23/10/2019
Messages : 937
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Some people are lost in their fires, others are forged in them   Some people are lost in their fires, others are forged in them - Page 4 EmptyLun 23 Déc 2019 - 12:07
Elle ne se fait pas prier pour s'asseoir à la place désignée, conformément aux instructions de June. L'adolescente ne sait pas si cet ordre incarne les prémices d'une autre punition ou un simple signe encourageant. En réalité elle s'en moque un peu en cet instant. Elle se sent soulagée d'avoir pu exprimer ce qu'elle avait sur le coeur et d'avoir pu réaffirmer à haute voix sa volonté de devenir un atout pour la rouquine. Cette plénitude née de la vérité est diablement agréable. Alors oui, peut-être qu'elle devra nettoyer d'autres pièces, dans d'entres maisons. Peut-être qu'elle sera forcée de travailler longuement à l'extérieur, esclave des caprices de l'hiver. Mais elle n'aura pas à rougir ou à regretter lorsqu'elle s'observera son reflet dans le miroir dans le miroir. C'est peut-être le plus important ? Elle imagine l'épilogue de cette discussion et, comme bien souvent, se fait surprendre par les propos de son aînée. L'adolescente relève les yeux dans sa direction. Elle... l'aime bien ? Sans quoi elle ne serait pas en train de faire le ménage chez elle. Lentement, un sourire se dessine sur les traits juvéniles de l'enfant. C'est sûrement la meilleure façon qu'a trouvé June pour lui faire comprendre qu'elle tient à elle. Sûrement pas comme une mère peut tenir à sa fille ou une amie, à une autre amie. Mais elle entrevoit dans cette déclaration fort mesurée un signe encourageant. Une trace d'affection. Ou peu importe le nom que cette chose mérite de porter... « Moi aussi j'vous aime bien... » répond-t-elle finalement sur une note de gêne. Et bien entendu, s'il convient d'atténuer la puissance de la déclaration de la rouquine, celle de Zelda n'est qu'un doux euphémisme au regard des sentiments qu'elle accorde à sa mentor.

Et puis elle a d'autres raisons de se réjouir puisque la Boss lui précise que la soupe a été confectionnée par Valentine. Autrement dit, une professionnelle des légumes et de toutes ces choses saines mais dénuées d'une véritable saveur. La gamine balaie la pièce du regard en cherchant, sans véritablement sans rendre compte, une trace de la conjointe de June. Pourquoi n'est-elle pas là ? Elle extrapole brièvement, imagine les raisons qui peuvent justifier une absence qui paraît tout de même assez normale. Est-ce que l'ancienne avocate est heureuse en amour ? Si c'est le cas, pourquoi a-t-elle besoin d'artifices vibrants pour occuper ses nuits ? Elle refoule ses questions et rive les yeux sur la soupe qui, étonnement, est devenue beaucoup plus appétissante depuis qu'elle sait qui l'a préparée. La Boss a beaucoup de talents différents, c'est évident. Mais ils ne s'expriment pas dans une cuisine. Et puis... Elle fait tout de même l'effort de cuisiner pour elle. Si tant est que le fait de réchauffer un plat puisse s'appeler de la cuisine, cela dit... Mais elle ne va pas bouder son plaisir pour si peu. Un sourire absent se dessine tandis qu'elle noie son regard dans la casserole. Elle le perd dès l'instant où son interlocutrice lui annonce que ses parents auraient été fiers d'elle. La gamine garde le silence quelques instants puis lève brièvement les yeux vers son aînée. « Ça n'a plus vraiment d'importance de toute façon... » Elle hausse les épaules, animée par un stoïcisme qui contraste néanmoins avec les hurlements de son coeur. Les morts ne ressentent rien. Et s'ils peuvent hanter les vivants, ils ont aussi perdu le droit de les juger...


Can you remember who you were, before the world told who you should be ?
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Some people are lost in their fires, others are forged in them   Some people are lost in their fires, others are forged in them - Page 4 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Some people are lost in their fires, others are forged in them -
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: