The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Don't tell anyone you saw my tears -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dana L. Costello
The Exiles
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hachette, Beretta M9 Parabellum, 1 chargeur de 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 196
Age IRL : 24
MessageSujet: Don't tell anyone you saw my tears   Don't tell anyone you saw my tears EmptyLun 2 Déc 2019 - 12:25

J'ai toujours été du genre à ne jamais exprimer ce que je ressens. En fait, j'crois que depuis gamine j'ai pris l'habitude de tout garder en moi un maximum. Peut-être que ça vient du fait d'avoir dû faire face à la mort dès le plus jeune âge. Faut dire que voir sa mère se faire égorger sous ses yeux et attendre toute la nuit contre son cadavre baignant dans son propre sang, ça aide pas forcément. J'me suis sentie tellement faible ce jour là que j'ai eu une sorte de déclic. J'me suis interdit de montrer aux autres la faiblesse que j'pouvais ressentir. Aussi parce que la réaction de mon père et mon frère n'a pas vraiment été des plus simples. Il a fallu que je prenne sur moi, que je ravale ma tristesse pour essayer de garder la tête haute contrairement à eux. Alors me retrouver aujourd'hui dans une situation où j'ai dû faire face à nouveau à cette faiblesse intérieure. Ce sentiment que j'ai essayé de refouler pendant tellement d'années a refait surface en moins de temps qu'il n'en avait fallu pour que je m'en rende compte. J'ai eu peur comme jamais je n'ai eu peur par le passé. J'ai cru que j'allais perdre la seule personne qui a de l'importance à mes yeux.

Face à Yulia, j'fais de mon mieux pour garder ma carapace. Me montrer intransigeante avec elle même si j'aimerais céder à chacun de ses caprices juste histoire de me faire pardonner. Même si la question n'est pas de savoir si elle me pardonnera. Mais plutôt si moi je vais réussir à me pardonner. Et franchement, rien n'est moins sûr. Alors pour une fois, je prends un peu de temps pour moi. J'me suis isolée à l'extérieur de la distillerie. J'ai envie d'exorciser tout ce qu'il y a en moi. De sortir toute ma rage que j'ai encore envers ce type que j'ai abattu après qu'il ait poignardé Yulia. Envers moi, d'avoir été incapable de la protéger à temps. J'ai envie de hurler. J'le fais pas parce que ça serait plutôt idiot de faire du bruit pour rien et de rameuter je ne sais quelle saloperie dans le coin. J'me contente de serrer les dents. Ma hachette en main, je la jette de toutes mes forces sur le tronc qui se trouve à quelques mètres de moi. Autant m'entraîner un peu, si déjà j'ai besoin de me défouler.

Comme à chaque fois, la lame se plante dans le bois et je perds pas de temps pour aller chercher mon arme et recommencer. J'vois rien de ce qu'il se passe à côté de moi. J'y fais pas vraiment gaffe. Et j'crois que c'est pour ça que j'remarque pas tout de suite que Jaren arrive vers moi. Ni que mon arme vient presque effleurer son visage pour aller ensuite se planter dans le tronc d'arbre que je maltraite depuis je ne sais combien de temps maintenant. Si j'l'ai pas touché, c'est vraiment par chance. Parce qu'à quelques centimètres près, c'est dans sa tronche que la lame se serait enfoncée. Et disons que c'est pas spécialement l'effet escompté. J'reviens un peu à moi et c'est là que j'me rends compte qu'avec toute la rage que j'ressentais, des larmes ont coulé sur mes joues. Me dirigeant vers l'arbre, j'essuie machinalement mes larmes du revers de ma main libre et retire ma hachette du bois. « La prochaine fois préviens moi que t'es là. Elle a failli être pour toi celle là. » J'me racle un peu la gorge pour cacher le tremblement de ma voix et fais de mon mieux pour essayer de reprendre mon air dur et insensible habituel. Sauf que j'ai peur que ça soit un peu trop tard.



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Jaren Walsh
Modérateur
The Exiles
Jaren Walsh
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Tikka T3x Varmint 7-08 Rem. à lunette + Hachette
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/08/2019
Messages : 69
Age IRL : 20
MessageSujet: Re: Don't tell anyone you saw my tears   Don't tell anyone you saw my tears EmptyLun 2 Déc 2019 - 13:01

J’étais parti dans la forêt, chercher des plantes pour Yulia. Voir la première personne que j’avais croisé au plus mal, j’avoue que ça ne me réjouissait pas. J’étais tombé dessus par hasard, et elle m’avait offert toute son aide. La discussion, le contact, les lieux, et même de quoi loger. J’étais installé maintenant, avec ses amis à elle. Je lui avait sauvé la vie une fois, peut-être que je pouvais faire quelque chose pour la lui sauver une deuxième fois.

On m’avait dit que Dana était aussi en forêt, et j’allais la rejoindre. On en avait parlé un peu, et elle avait l’air emballée. L’état de Yulia la touchait particulièrement. Tous le monde avait l’air soudé autour d’elle. Elle dégageait une aura assez intéressante, qui, malgré sa nonchalance, avait le propre d’attirer un petit monde brisé, mais uni autour d’elle. Et quand le ciment s’effrite… Le mur s’effondre vite.
Alors j’avais convenu avec Dana que j’irai avec elle chercher des plantes, pour lui expliquer, mais surtout pour la faire sortir. Elle se morfondait un peu devant le lit de Yulia. Alors prendre l’air des forêts…

Lily trottait devant lui, farfouillant dans les buissons plus loin. Elle gardait toujours une distance, sans jamais vraiment partir bien loin. C’était presque rassurant, de voir une petite fourrure tachetée courir dans un coin de son oeil.

J’entendais Dana lancer sa hachette, la plantant dans le tronc face à elle. Elle ratait rarement sa cible, j’avais confiance.
Je sortis ma tête de derrière l’arbre, sentant l’air souffler sur ma joue. Et je trouve Dana, visiblement vexée que j’apparaisse sans crier gare.

- Oh, j’ai bien l’impression que t’en veux plus à cet arbre qu’à moi-même. Je me fais pas de soucis pour moi.

Je la surprenais dans un moment de solitude, où elle pensait être tranquille, pour pouvoir ôter son masque insensible. Mais j’avais assisté à cet instant précis. Un peu trop personnel peut-être.
Alors, par soucis de politesse peut-être, je m’abstins de tout commentaire. La sphère privée doit rester privée, et si elle avait envie de parler avec moi, grand inconnu, à peine rencontré, elle pourrait le faire. La forêt était belle pour ça. Elle savait garder ses secrets. Les arbres écoutent, mais ne parlent jamais. Tout ce qu’il se passe ici le reste, à moins de vouloir soi-même le déterrer.

Je saisis sa hache, pour le décrocher du tronc, et lui rendre, lui rendant un sourire.

- Bon. Tu connais un peu les plantes ? Ou pas du tout ?



Et alors il s’est passé quelque chose, je me suis laissé aller, dans un total oubli de moi même envahi par la nuit le silence et la plénitude. J’avais trouvé la liberté. Perdre tout espoir, c’était cela la liberté.
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hachette, Beretta M9 Parabellum, 1 chargeur de 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 196
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Don't tell anyone you saw my tears   Don't tell anyone you saw my tears EmptyLun 2 Déc 2019 - 13:27

J'lève les yeux au ciel en entendant la remarque de Jaren. C'est ni à lui ni à cet arbre que j'en veux. Et j'dois dire que j'aime pas trop le fait qu'il ait soulevé le fait que j'ai effectivement l'air d'en vouloir à quelqu'un. Parce que même s'il a la délicatesse de ne pas relever le fait qu'il m'ait vue dans un état pareil, je sais qu'il l'a remarqué. Au moins, ça lui fait un bon point. Je soupire un grand coup et récupère ma hachette lorsqu'il me la donne et la range dans ma botte. J'ai tellement l'habitude de la ranger là que j'la remarque même plus. Alors que pour beaucoup, ça serait assez dérangeant de marcher avec un objet comme ça dans le bord de sa chaussure. J'me passe une main dans les cheveux comme d'habitude et me redresse pour regarder Jaren. J'avais complètement oublié que j'avais accepté de le suivre en forêt pour essayer de trouver des herbes médicinales. En temps normal, je l'aurais très certainement envoyé chier. Mais sur ce coup là, j'fais un effort. Parce que ça peut toujours servir d'obtenir de nouvelles connaissances, en particulier dans ce domaine. Et aussi, parce que c'est pour Yulia que je le fais. Et s'il fallait que j'fasse le tour du pays à pied pour qu'elle aille mieux, j'serais déjà en route à l'heure actuelle.

« Pour être franche, j'y connais rien du tout. C'est pas vraiment un truc qui m'intéresse en temps normal. » Je hausse les épaules, glissant mes mains dans mes poches en regardant l'homme qui me fait face. Pour le moment, mon air austère habituel est de retour et c'est tant mieux. Il oubliera peut-être ce qu'il a vu du coup. Quand il me fait signe de le suivre, je lui emboîte le pas et avance dans la forêt à sa suite. Mon regard suit Lily qui vadrouille devant nous. Moi qui n'ai jamais aimé les chats avant, les trouvant bien trop vicieux, j'dois dire qu'avoir un animal à la distillerie rend les choses presque un brin normales. Si on oublie qu'on est un groupe d'adultes qui se connait pas très bien et qui vit ensemble dans un bâtiment industriel abandonné, bien entendu. J'regarde autour de nous, ne voyant pour le moment absolument rien d'intéressant. Mais en même temps, comme je n'y connais rien, c'est pas simple. J'fais une petite moue, soupirant un coup avant de taper dans un caillou qui traînait devant moi. « Et on cherche quoi, précisément? Parce que j'ai l'impression qu'on fait plutôt la promenade digestive dominicale qu'une vraie recherche là. »



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Jaren Walsh
Modérateur
The Exiles
Jaren Walsh
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Tikka T3x Varmint 7-08 Rem. à lunette + Hachette
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/08/2019
Messages : 69
Age IRL : 20
MessageSujet: Re: Don't tell anyone you saw my tears   Don't tell anyone you saw my tears EmptyMar 3 Déc 2019 - 0:12

Elle avait l’air touchée. Mais je n’allais pas m’appesantir sur le reste. La solitude, je la connaissais plutôt bien. Elle était réparatrice, mais pouvait au contraire, nous faire nous perdre en nous même. On devient fou à force. Surtout si on s’isole à cause d’un mal être. J’étais seul depuis très longtemps,, bien avant que tout commence, alors, ça ne m’a fait ni chaud ni froid. À part le silence des radios peut-être. On avait passé du temps à discuter, entre nous. Mais le silence s’était doucement installé. Ils devaient tous être morts, les collègues. La probabilité de les retrouver était très faible. Mais bon, j’étais plus à quelques probabilités près.

Et Dana, elle cherchait la solitude. Mais même si je ne la connaissais pas, je sentais bien que s’isoler ne la mènerai à rien. Mais lui annoncer ça de but en blanc, n’avait pas spécialement de sens non plus. Et je me trompais peut-être.

Mais revenons à nos moutons. On était venus ici pour trouver des plantes, et le reste, ça viendrait en discutant. Peut-être. J’allais jouer le prof, ça m’amusait un peu.

- Alors, le plus simple à trouver, c’est des orties. Si on les fait bouillir, ça aide à soulager un peu la douleur. Sinon, si on a de la chance, on peut chercher de l’eucalyptus. C’est des feuilles ovales, vertes. C’est une petite plante, qui pousse sous les arbres. Ça désinfecte plutôt bien. Et enfin, la Valériane, pour aider à dormir. C’est des toutes petites fleurs blanches et roses. Mais je pense pas en trouver à cette saison.

J’étais peut-être un peu ennuyant à écouter. Mais décrire une plante sans l’avoir sous la main, c’était pas incroyable.
Les plantes m’avaient sauvé plus d’une fois, quand je n’avais pas la force d’aller jusqu’en ville. On m’avait expliqué tout ça avec ma première blessure. Un coup de patte d’ours… Presque fatal. Mais ça m’avait permis de tenir jusqu’à l’hôpital.

- C’est toujours utile à savoir. J’essayerai de trouver des trucs au fur et à mesure, en avoir en stock c’est toujours utile. Je suis clair quand j’explique ?



Et alors il s’est passé quelque chose, je me suis laissé aller, dans un total oubli de moi même envahi par la nuit le silence et la plénitude. J’avais trouvé la liberté. Perdre tout espoir, c’était cela la liberté.
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hachette, Beretta M9 Parabellum, 1 chargeur de 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 196
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Don't tell anyone you saw my tears   Don't tell anyone you saw my tears EmptyMar 3 Déc 2019 - 9:06

J'ai jamais été quelqu'un qui savait se détendre. Et bizarrement, tous les bruits et les trucs que les gens disaient "excellent pour la détente" m'énervaient. Et c'est principalement toujours le cas. Le bruit de la pluie, le vent dans les arbres, et j'en passe. En fait je vois pas vraiment ce que ça peut avoir de reposant. Même une promenade en forêt, j'trouve ça chiant si y'a pas un quelconque but derrière. Chercher des indices, pister quelqu'un, j'en sais rien moi! Mais autant dire que pour l'instant, comme je sais pas vraiment ce que je dois faire, et bien j'me fais carrément chier. Et ça risque de très vite m'énerver si les choses ne changent pas rapidement. J'pense que Jaren sent mon exaspération quand je lui demande c'que je dois chercher. Parce qu'il se dépêche de me faire une sorte de "cours accéléré" sur les plantes. A mesure qu'il parle, même si j'ai pas l'air de faire très attention à ce qu'il peut me dire, je note dans un coin de ma tête. Orties, eucalyptus, valériane. Des feuilles qui piquent, des feuilles ovales, des fleurs blanches et roses. Soulager, désinfecter, dormir. Ouais, parfois j'pense que si on pouvait voir à quoi ressemble mon cerveau, ça serait un amas de listes de ce genre. Comme si j'avais peur de retenir trop d'informations inutiles et de ne plus avoir assez de place pour les trucs essentiels.

Je hoche la tête, commence donc à observer les alentours avec bien plus d'attention que précédemment. Forcément, je sais c'que je dois chercher donc ça a enfin de l'intérêt pour moi. Je hoche la tête pour montrer à Jaren que je l'écoute quand même quand il me parle. Un minimum de politesse n'a jamais tué quelqu'un. Même si j'dois avouer que j'suis pas vraiment la reine dans le domaine. « Pour l'instant j'suis pas totalement paumée ni gavée par c'que tu dis donc c'est que t'explique pas trop mal. » J'lui lance un regard rapide avant de me remettre à chercher des plantes. Si on m'avait dit qu'un jour j'me la jouerais chasseuse de plantes vertes, franchement j'y aurais pas cru un seul instant. Mais aujourd'hui, tout est différent. Ce n'est ni pour moi ni pour une personne lambda que je fais ça. C'est pour Yulia. Et ça prend donc tout son sens. J'en oublie même de penser à quel point je dois avoir l'air ridicule là tout de suite. J'regarde partout autour de moi, et pourtant j'ai l'impression de ne rien voir d'autre que des mauvaises herbes. Et malheureusement pour le pauvre Jaren, j'perds vite patience. J'm'approche plusieurs fois de plantes qui ressemblent à ce qu'il m'a dit, mais c'est à chaque fois sans succès. Et ça m'énerve. « Bordel mais elles sont où ces putains de plantes?! » Je peste, lâche quelques jurons au passage, et donne un coup de poing dans le tronc d'arbre le plus proche. Ouais... J'crois qu'aujourd'hui ça va être plutôt compliqué de cacher l'état d'esprit dans lequel je suis...



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Jaren Walsh
Modérateur
The Exiles
Jaren Walsh
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Tikka T3x Varmint 7-08 Rem. à lunette + Hachette
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/08/2019
Messages : 69
Age IRL : 20
MessageSujet: Re: Don't tell anyone you saw my tears   Don't tell anyone you saw my tears EmptyMar 3 Déc 2019 - 14:52

On errait plus ou moins dans les bois, à scruter le sol, sans vraiment dire grand chose. J’avais un plus petit sac, et mon fusil en bandoulière sur le dos. Je n’avais pas spécialement peur qu’on nous surprenne. J’étais chez moi ici. Pas question d’être inquiété. Ma hache était dans mon sac, difficile d’accès en cas d’urgence. Mais je doutais.

Dana m’écoutait. Ça avait l’air de la calmer, de se concentrer sur quelque chose d’autre qu’une haine sans fin, ou qu’une peur de perdre Yulia. Quand elle m’en avait parlé, Dana avait l’air de beaucoup compter pour elle. Et ça avait l’air d’être réciproque. Fine équipe en tout cas. C’était utiles d’avoir de tels alliés. Si j’étais blessés gravement demain, je doutais que quelqu’un verse une larme pour moi. Mais j’avais fais ce choix moi même. Je savais à quoi m’en tenir.

Je souris à sa réponse. Au moins, je ne l’avais pas perdue dans mes explications pas forcément très claires. J’avais appris avec des livres, des dessins, des images. Mais tout était chez moi, au lac, loin d’ici. J’irai peut-être y faire un tour. Si je restais avec eux longtemps, j’allais avoir besoin de différentes choses que j’avais là-bas.

Elle a l’air d’être toujours nerveuse. Un peu d’ail ou de lavande ne lui ferait pas de mal, mais plus complexe à trouver.
Elle avait l’air d’être quelqu’un de confiance, et courageuse, mais la patience n’avait pas l’air de faire partie de ses qualités. C’était sûr. Après quelques temps de recherches de plantes, elle avait craqué. J’avais un peu peur qu’elle se blesse, à force de cogner sur les arbres. Une main, c’est pas très résistant finalement.

- Tout doux. L’arbre va te casser la main si tu continues, et cogner des trucs ça ne sauvera pas Yulia. Je comprends que tu sois énervée, vexée, stressée, ce que tu veux. Mais tu te feras plus de mal qu’autre chose. Alors si tu veux on s’assoit un instant, et on discute. Ça me fait mal de te voir dans cet état.

Au moins, j’avais été clair. C’était principalement une perte de temps et d’énergie, de s’inquiéter, et de se fatiguer pour pas grand chose. Je comprenais qu’elle puisse être touchée. Mais pour avancer, elle allait avoir besoin de laisser aussi des choses derrière elle.



Et alors il s’est passé quelque chose, je me suis laissé aller, dans un total oubli de moi même envahi par la nuit le silence et la plénitude. J’avais trouvé la liberté. Perdre tout espoir, c’était cela la liberté.
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hachette, Beretta M9 Parabellum, 1 chargeur de 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 196
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Don't tell anyone you saw my tears   Don't tell anyone you saw my tears EmptyMar 3 Déc 2019 - 15:19

S'il y a bien une chose que j'ai horreur, c'est de ceux qui essaie de comprendre ce que je peux ressentir. Ce par quoi je peux être en train de passer. Ceux qui croient savoir ce que je peux avoir en tête en fonction de ce qu'eux ont vécu et pourraient penser. Je sais que c'est quelque chose de normal. Qu'essayer de s'identifier à ce que l'on connait est bien plus simple que d'essayer de deviner ce qui peut se passer dans la tête de quelqu'un qu'on connait à peine. Personne n'est devin ou n'arrive à lire dans les pensées. Alors j'devrais certainement pas lui en vouloir. Sauf que pour ça, il aurait fallu que j'sois dans un autre état d'esprit. Pourquoi est-ce qu'il n'a pas fait le même effort que tout à l'heure? Il aurait pu se contenter de ne pas relever ce qu'il voit, faire comme si de rien n'était et continuer de chercher ses plantes à la mords-moi le noeud. Mais non, forcément il fallait qu'il ait un minimum d'altruisme. Est-ce qu'il comptait vraiment me faire une pseudo séance de psychanalyse là tout de suite? Rien de mieux pour me mettre encore plus les nerfs.

Je serre les dents, retiens à peine mes jurons et j'avoue que le regard que je jette à Jaren en me retournant vers lui n'est absolument pas une preuve que j'arrive encore à me contenir. J'le foudroie d'un regard noir et sans que j'puisse m'en empêcher, y'a des larmes de rage qui perlent aux coins de mes yeux. Il croit quoi? Que c'est simple? J'ai envie de hurler, de me défouler, de le frapper même. Juste histoire de faire passer ma rage. Mais le pauvre n'a rien demandé. Au contraire, il se montre même sympathique avec moi. Et c'est certainement ce qui me fait perdre mes moyens. Parce que j'en ai pas l'habitude. Parce que j'aime pas ça. Parce que j'me dis que j'le mérite pas vraiment. « Tu comprends rien du tout! » Je bouillonne, regarde rapidement autour de moi et frappe une seconde fois dans le tronc d'arbre. Plus fort qu'avant. Et la vive douleur qui se répand dans tout mon bras ne fait que confirmer que Jaren avait raison. Ce que je fais ne sert à rien. Comme tout le reste. J'peste, ravale ma douleur et me passe les mains dans les cheveux en faisant les cent pas.

« Elle est tout c'que j'ai et j'suis incapable de la protéger! T'as aucune idée de c'qu'elle représente! De l'importance qu'elle a! Et j'ai failli la laisser crever parce que j'ai pas été capable de buter ce type avant qu'il la poignarde! » Cette fois, même si c'est pas raisonnable, j'arrive pas à m'empêcher de crier. Et j'sens que ça va pas aller en s'arrangeant. J'sens mon coeur s'emballer, la rage monter en moi et beaucoup trop de sentiments refoulés depuis bien des années au fond de moi remonter d'un seul coup sans que je ne puisse les contrôler. J'savais que ça serait une mauvaise idée d'accepter de venir ici...



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Don't tell anyone you saw my tears   Don't tell anyone you saw my tears Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Don't tell anyone you saw my tears -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: 
- Seattle -
 :: South-East :: Georgetown :: The Exiles
-
Sauter vers: