The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-58%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz L’Original
4.99 € 11.85 €
Voir le deal

Partagez
- One first step... -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune pour le moment
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 325
Age IRL : 38
MessageSujet: One first step...   One first step... EmptyVen 22 Nov 2019 - 11:22

17 octobre 2018

Je me frotte l’arrière du crâne nerveusement alors que je regarde l’entrée de l’espèce d’entrepôt, sans bien savoir quoi faire. J’ai croisé des gens la dernière fois. Ils m’ont dit que si je voulais des nouvelles, si je voulais échanger avec les autres, que ce soit des infos, du matos, des services ou je sais pas quoi dans le même genre, je devrais venir là.

J’aurais probablement dû les remercier pour l’info mais je me suis contenté d’un hochement de tête. Déjà, j’ai pas grogné, c’est mieux que rien. Faut dire que j’ai pas croisé grand-monde ces derniers mois. En y réfléchissant, je pense qu’il m’est arrivé de passer plus d’une semaine sans adresser la parole à qui que ce soit. J’en suis même venu à parler tout seul, que ce soit chantonner ou réciter de vieux cours. Juste pour entendre une voix.

… ouais, ça craint dit comme ça.

De toute façon, c’est pas comme si ma vie craignait tout court en ce moment. Bon, d’accord, c’est le cas de tout le monde ou presque mais, quand même, on peut pas dire que j’ai été gâté ces derniers temps. Je fronce les sourcils alors que je me rends compte que je suis à deux doigts de penser à eux. Et que ça va probablement encore me déprimer. A ce train-là, je vais finir par faire demi-tour et par aller me terrer dans un coin en espérant trouver de quoi manger suffisamment pour pas mourir.

Sauf que je peux pas continuer comme ça. Je peux pas me couper totalement du peu d’humanité qui reste juste parce que… j’ai plus envie. Dans ce cas-là autant en finir. Je vais pas dire que j’y ai pas pensé, ce serait mentir. Mais je suis trop têtu pour ça. Ou trop con, allez savoir. Sauf qu’avec l’hiver qui arrive et les températures qui commencent déjà joyeusement à chuter, autant dire qu’en solo, sans vraiment croiser personne je sais que je vais pas m’en tirer.

C’est comme ça que je me retrouve devant ce qu’on m’a dit être le no man’s land. Ca vend du rêve comme nom hein. Au moins, je sais que normalement, ça devrait m’engager à rien. Je rentre, je regarde, je vois ce que ça donne. Et si ça me plait, je disparais comme je suis venu, sans même être obligé de parler à qui que ce soit. Parce que je commence à plus vraiment savoir faire à la longue. Ouais, ouais, je sais, c’est pathétique. Mais j’en suis conscient, c’est déjà pas mal non ?

… ou pas, d’accord.

Je soupire, resserrant plus par réflexe qu’autre chose les bretelles de mon vieux sac à dos. Bon, ça coûte rien de rentrer on a dit.

Donc juste un pas. Le premier pas. Après ce sera plus facile. Je suppose.

Je finis par pousser la porte et je sursaute. A cause du bruit. Oh, y a pas grand-monde, juste une petite dizaine de personnes. A une autre époque, j’aurais même pas fait attention, tellement j’étais habitué au brouhaha incessant de l’hôpital ou encore de la fac. Mais là, ça fait trop pour moi, surtout après ces mois à errer tout seul ou presque. D’autant que j’ai l’impression que les conversations faiblissent et qu’on me regarde. C’est peut-être pas forcément une impression soit dit en passant.

Je pique du nez, plus que tenté par l’idée de me tirer d’ici en vitesse. Sauf que j’aperçois des piles de bouquins. Et que je suis attiré par elles comme un aimant. J’ai même une ébauche de sourire alors que j’attrape l’un d’eux sans réfléchir, effleurant la tranche avec précaution. Avant de souffler, plus par réflexe qu’autre chose. « C’est combien ? » Un rire me répond et je lève la tête, non sans une grimace. « Pardon. Je… je sais pas trop comment ça marche et… bonjour ? »

Et je commence à discuter. C’est moins difficile que je l’aurais cru, même si je me sens gauche, même si j’ai l’impression que ma voix s’éraille tant je suis plus habitué à tenir une conversation aussi longue. Ce qui est marrant, c’est que pas une seconde je m’imagine que je pourrais croiser quelqu’un que je connais. Ce serait trop beau, trop … improbable. Et puis, ça impliquerait de me dire que les autres pourraient être vivants. Sauf que ça voudrait dire espérer aussi. Et que ça, je suis pas sûr d’être encore capable de le faire. Alors, forcément, cette silhouette familière qui se rapproche de moi, je la vois pas venir, mais alors pas du tout. D’autant que je suis fasciné par le bouquin que j’ai entre les mains. Ouais, j’ai le sens des priorités, parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3437
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: One first step...   One first step... EmptySam 23 Nov 2019 - 14:33
C’était peut-être ses premiers pas au No Man’s Land, avec la méfiance qui allait avec. Kaycee l’avait laissé avec Roxanne pour aller voir ailleurs, trouver un endroit judicieux où s’installer. Elle, avec son sac sur les épaules et la crainte de se voir devoir discuter avec quelqu’un, ne savait plus vraiment quoi faire. Sans doute aussi parce que ce qu’elle portait sur le dos valait désormais son pesant d’or. Et qu’elle avait l’impression que c’était marqué sur son front, le tout appuyé par des éclairages scintillants.

Regardant autour d’elle, elle chercha le visage de sa fille ou de Roxanne, pour tenter de se rassurer. Rien a faire, les deux étaient occupées ailleurs, aussi, devrait-elle faire sans le temps que ça durerait. Poussant un soupir, elle s’écarta du centre et se plaça en retrait pour ne déranger personne, et surtout pour que personne ne soit attirer par l’idée de venir lui parler. Cependant, alors qu’elle se plaça dos au mur pour se reposer contre, ses yeux furent alpaguer par la présence d’un homme qui passait la porte.

Elle ne sut dire comment ni pourquoi, mais elle crut le reconnaitre. Ses yeux sombres, sa barbe de plusieurs jours, ses cheveux un peu plus long. Ça n’était pas ça, davantage la forme de son visage, encore jeune. Il y avait définitivement quelque chose qui lui rappelait ses années à l’hopital. Un interne ? Peut-être ; Non, pas que ! Un de ses internes. Elle fit les yeux ronds en comprenant de qui il s’agissait, même s’il était difficile de le reconnaitre, elle ne pouvait s’empêcher de se sentir contente…

Parce que le temps faisait que les gens d’avant disparaissaient, qu’il était difficile de les retrouver, qu’être encore vivant était souvent un exploit. Un visage connu, ça faisait un bien fou ! Elle n’hésita pas longtemps avant de le rejoindre, s’approchant sans grande prudence. Elle traversa l’espace rapidement, et plantée derrière lui, se trouva bête de ne pas savoir quoi dire. Comment s’appelait-il déjà ?

Nolan ? Fit-elle brusquement, pour attirer son attention, lui qui semblait déjà pris dans sa lecture actuelle. Nolan Wilson ? Répéta-t-elle dans la foulée, pour être sûre de ne pas dire ou faire de bêtises.

Si elle se trompait, elle s’excuserait sans hésitation aucune. Mais elle n’en avait pas l’impression. Ça devait être lui. Esquissant un sourire qui se voulait rassurant et sympathique, elle capta le regard du jeune homme, et ce fut comme un choc pour elle : Forcément. Elle reconnaissait son élève, d’une autre vie, mais qu’importait !



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune pour le moment
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 325
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: One first step...   One first step... EmptyMer 4 Déc 2019 - 8:56
Je me rends compte que j’ai un peu de mal. A regarder les gens dans les yeux, à finir mes phrases et pas à me sentir totalement à côté de mes pompes. Mais faut bien commencer quelque part non ? Enfin recommencer plutôt. Quand je pense qu’avant, j’étais du genre hyper sociable, à discuter avec tout le monde, à trouver un sujet de discussion pour tout et n’importe quoi. C’est peut-être comme le vélo, ça s’oublie pas. Ou une connerie du genre.

Je me demande contre quoi je vais pouvoir échanger ce bouquin, quel genre de monnaie d’échange pourrait valoir quelques heures de tranquillité planqué dans un coin à oublier le monde qui m’entoure et avec qui je suis plus vraiment pote. Et j’effleure la tranche de l’ouvrage, avant de me figer en entendant quelqu’un prononcer mon prénom. Je me dis que j’ai dû halluciner, que j’ai trop envie, besoin même, qu’on me reconnaisse. Que ça voudrait dire que je suis plus totalement seul au monde et que je vais peut-être pas totalement péter les plombs.

… ouais, moi non plus je pensais pas qu’un prénom ça pourrait dire autant de trucs. Comme quoi, tout peut arriver. Alors je vous dis pas l’effet que ça me fait quand j’entends de nouveau mon prénom… accompagné de mon nom de famille cette fois. Je déglutis, essayant tant bien que mal de garder une respiration à peu près cohérente, avant de me tourner, serrant le bouquin entre mes doigts de toutes mes forces.

Et je la reconnais. Impossible de pas le faire, même si plusieurs années sont passées par là. Je cille alors que des dizaines de souvenirs se bousculent et remontent à la surface, explosant comme des bulles de savon alors que ma vie d’avant se rappelle à moi. Et d’une jolie façon pour une fois. Je me rends compte que j’ai un sourire qui commence à naitre sur mes lèvres. Ca faisait tellement longtemps que c’était pas arrivé que ça… fait mal ouais. Comme si mes muscles étaient rouillés, comme si je savais plus faire. « … D… docteur Barnett ? C’est… je suis pas en train de rêver hein… » Si c’est le cas, ce serait sacrément moche. Enfin, j’avoue que je n’exclus pas m’être encore cassé la gueule quelque part et être en train d’agoniser dans un coin en revivant les derniers moments cools de ma vie. Si à un moment, je vois un lutin se balader à dos de renne, je pourrais en effet me dire que je craque. Bon, je suis déjà un peu en train de craquer, mais faut me comprendre. La voir là, en face de moi, me dire que c’est possible, qu’il y a une infime chance qu’elle soit bien là… c’est comme de me dire que je pourrais aussi retrouver les autres.

Cette fois, mon sourire se fait plus assuré et je me rends compte que je tremble un peu. « Merde alors, je pensais pas que… enfin trouver des gens que je connais encore en vie. C’est… vous allez bien ? » J’ai un paquet de questions qui se bousculent dans tous les sens mais je suis bien incapable de les formuler dans l’immédiat. Et mon cœur bat un peu trop vite, alors que je suis toujours pas décidé si elle est réelle ou non. Ce serait quand même carrément cool que ce soit le cas non ?
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3437
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: One first step...   One first step... EmptyMer 4 Déc 2019 - 19:41
C’était bel et bien lui.

Il fallut un petit temps avant que Nolan ne se retourne vraiment et comprenne ce qui était en train de se passer. Le sourire bienveillant d’Emy s’étendit en quelque chose de plus heureux, de plus grand aussi. Elle avait du mal à ne pas en avoir mal aux joues ! C’était inédit et soudain, mais sincèrement une surprise qui lui faisait du bien. Avec Roxanne et Kaycee plus loin, elle aurait pu se laisser aller à des larmes de soulagement. Ça n’était pas tant lui qui lui faisait cet effet, plutôt l’impression qu’après tout ce temps, un visage connu de la vie d’avant, c’était une bénédiction dans le lot de saloperies qui leurs arrivaient.

Elle eut un rire clair, secouant la tête à sa suite. Il n’était pas en train de rêver non. Et si elle avait perdu ça en changeant avec le temps, si elle s’était faite moins tactile, Emerson n’hésita pas une seule seconde avant de venir prendre le jeune homme dans ses bras. Elle était peut-être de dix ans son aîné quand ça ne changeait pas grand-chose ! Elle le serra avec force, juste le temps de réaliser que ça n’était pas des bêtises. Il était bien là, en chair et en os, devant elle ! Impossible désormais d’en douter, son esprit ne pouvait pas lui jouer des tours comme ça.

Emerson se recula d’un petit pas, avant de planter son regard dans celui de Nolan. Encore une fois, un rire :

Je ne pensais pas non plus, il s’est passé tellement de choses ! fit-elle sans perdre son enthousiasme. Ses yeux ne pouvaient pas le quitter. Et toi, comment vas-tu ? Ses instincts de mère l’obligèrent à constater que sa barbe cachait la maigreur de ses traits. Elle l’avait connu plus en forme, moins fatigué aussi ! Qu’est-ce que tu fais dans le coin ? Tu passes souvent ici ? Tu es tout seul ?

Tant de question à lui poser, et l’impression de ne pas avoir assez de temps. La formalité qu’elle avait toujours mis dans la relation avec un interne n’existait plus désormais. De toute façon, ce contact humain et bienveillant était nécessaire pour garder l’espoir et continuer d’être un sujet de cœur. Elle se fichait d’être moquée ou de paraitre bizarre, pour la première fois depuis des mois, elle agissait comme elle était à l’époque, avec la douceur qu’on lui connaissait.

Nolan avait peut-être son lot d’horreurs et de traumatismes, mais elle s’en fichait. Il était forcément, toujours, au fond, ce charmant garçon qu’elle avait formé :

Je vais bien ! Ma fille est là, et ma famille a survécu à tout ça… C’était dur mais… J’ai eu de la chance… Confia-t-elle en essayant de reprendre contenance.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune pour le moment
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 325
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: One first step...   One first step... EmptyMar 10 Déc 2019 - 11:24
C’est pas que ça fait quelque chose de voir enfin un vivant qu’on connaissait d’avant. C’est comme si… tout redevenait possible. Et ce sourire bienveillant qui m’a accompagné pendant des mois me réchauffe le cœur alors que je pensais même pas que ça arriverait à jour. Pour un peu, elle arriverait à faire une fissure dans le mur que je me suis soigneusement construit entre moi et le monde entier depuis que je les ai perdus.

J’arrive même à lui rendre un sourire quand je l’entends rire. Merde, ça fait combien de temps que j’ai pas entendu quelqu’un rire en fait ? En vrai, je crois que je m’en rappelle même plus. Un truc humain, normal, qui arrive à me rappeler que je suis pas juste un mort en sursis de plus. Mais je fige quand même quand elle me prend dans mes bras, n’arrivant qu’à lui rendre maladroitement son étreinte. Le cœur y est pourtant, je vous jure. Juste que… je sais plus vraiment faire. Comme beaucoup de monde je suppose. J’ai une grimace d’excuses quand elle me relâche, me frottant le bras alors que son regard accroche le mien. « Je… » J’ai un rire en fait, à la voir débiter les questions que j’aurais probablement lâché en premier si j’avais eu le temps ou la présence d’esprit de le faire. « Je suis en vie. Je crois que c’est déjà pas mal non ? Et vous… tu vas bien ? » Difficile d’oublier que c’était ma cheffe pendant un temps. Enfin si, je l’avais oubliée. On va même éviter de se mentir, j’avais même oublié qu’elle existait en vrai.

Mais c’est cool de la revoir. De me rappeler qui j’ai pu être. « Comment vous… tu… enfin je… » Je secoue la tête, essayant d’occulter le constat un peu pathétique que je ne suis plus vraiment habitué à faire une vraie conversation. « C’est la première fois que je viens ici. Je… j’en ai entendu parler et je me suis dit que je pourrais échanger mes services ou ce que je trouve contre… j’en sais foutrement rien. » J’ai un rire alors que je lui montre le livre que j’ai toujours en main. Et j’inspire longuement avant de souffler, dans un murmure incrédule. « Je suis tellement content de retrouver quelqu’un… d’avant. C’est… je pensais même pas que ça arriverait de nouveau. » Je vais quand même pas me mettre à pleurer. Mais que ce soit elle, celle qui m’a donné envie d’être pédiatre qui m’a conforté dans mes choix, qui était la bienveillance incarnée quand je travaillais avec elle… c’est tellement improbable.

Je déglutis quand elle continue, me faisant encore plus pâle quand elle me dit que sa famille a survécu. « Oh c’est… bien. Vous avez eu de la chance ouais. Ca a pas vraiment été mon cas. » Je pique du nez un instant avant de secouer let tête. « Et vous logez où avec ta famille ? Tu viens souvent par là ? Ca se passe comment ? Et… » J’ai un rire un peu nerveux. « Désolé, j’ai un peu de mal à discuter. Ca m’arrive pas souvent ces derniers temps. » Ouais, ouais, ça sonne encore plus pathétique que dans ma tête. Et pourtant, c’était déjà pas glorieux.
Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Medic | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3437
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: One first step...   One first step... EmptyDim 29 Déc 2019 - 18:17
C’est déjà bien oui, souffla-t-elle pour rassurer Nolan, du fait qu’il soit en vie et apparemment en bonne santé. Ca va oui, des périodes plus dures que d’autres mais ça n’a plus d’importance, fit-elle.

Elle ne pouvait pas parler de toutes les personnes qu’elle avait enterrer, de tous ceux qui étaient morts pour rien. Ça faisait trop mal, d’autant plus de devoir s’expliquer et sentir le poids de sa propre impuissance. Emerson était encore fragile sur beaucoup de points, et sa dépression ne la quittait pas d’une semelle. Le fait d’être sans arrêt occuper à penser à la survie de tout le monde distrayait suffisamment son attention pour s’éviter de se laisser mourir de faim. Il fallait encore parfois que son mari lui rappelle d’avaler un truc, mais ça progressait.

Nous venons de loin, nous avons beaucoup de routes à faire avec mon groupe pour travailler ici, expliqua-t-elle à Nolan : Nous faisons la même chose, nous proposons nos services contre rémunération. Toi et moi savons que nos connaissances sont vraiment précieuses aujourd’hui, elle n’avait pas besoin de lui expliquer.

Ce gagne-pain promettait d’être conséquent pour eux tous, et de mettre à l’abri sa communauté pendant un certain temps, surtout si ça fonctionnait vraiment. Emerson avait bon espoir, puisque Kaycee était confiante, et démontrait depuis plusieurs semaines un sens des affaires qu’elle n’imaginait pas possible. Difficile de savoir de qui elle avait pris ça !

Tu peux me tutoyer, je ne suis plus ton enseignante aujourd’hui, encore moins ta responsable. On a traversé les mêmes choses, l’encouragea-t-elle avec un sourire rassurant : Tu es un collègue désormais, au même niveau qu’elle, par définition.

Mais elle nota alors qu’il ne faisait plus la discussion depuis longtemps, ce point l’inquiéta. Emerson savait la chance qu’elle avait d’avoir pu fréquenter des gens depuis le début. Ces premiers temps à l’hopital Kindred l’avait épuisé moralement, d’autant plus de ne voir que peu de personnes. D’être loin de sa famille. Elle fit un signe de la tête à Nolan, pour l’inviter à s’éloigner un peu et d’aller se poser dans un coin – près d’un brasero notamment – pour voir autre chose et discuter en paix. Si c’était la première fois qu’il débarquait ici, alors, peut-être qu’ils pourraient visiter ensemble.

Tu es vraiment tout seul alors, depuis longtemps ? s’inquiéta-t-elle comme une maman, comme elle avait toujours eu l’habitude de faire pour sa part.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune pour le moment
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/11/2019
Messages : 325
Age IRL : 38
MessageSujet: Re: One first step...   One first step... EmptyLun 6 Jan 2020 - 9:56
J’ai un sourire un peu penaud, réalisant que, maintenant, j’arrive à me satisfaire de peu. Oh, je dis pas, être en vie, vu le monde dans lequel on est, c’est vraiment beaucoup. Surtout en étant seul sans personne sur qui vraiment compter. Mais j’aurais probablement dû vouloir plus. Sûrement même. Sauf que ça impliquerait de penser à tout ce que j’ai perdu et ça, j’en suis incapable. « Le principal c’est de s’en sortir. Et les périodes dures sont passées pour toi maintenant ? » C’est mon cas ? Je saurais pas dire. Enfin, ça va mieux qu’il y a quelques mois en tout cas. J’arrive à me lever, à faire ce qu’il faut pour rester en vie. Et je suis là. A vouloir tenter de renouer avec le reste de l’humanité encore sur pied. Donc ouais, je pense qu’on peut parler de progrès.

Je l’écoute parler avec attention, cillant à ses propos avant de hocher la tête. « Ouais, je me suis dit la même chose. On est déjà plus trop nombreux et les médecins encore moins. Alors autant aider là où on le peut. Et vu que j’ai besoin de certains trucs pour vivre, que l’argent n’a plus d’importance, j’essaie de … réfléchir à ce que ça vaut tout ça. C’est plus compliqué que je l’aurais cru.» J’ai un temps avant de souffler, songeur. « Et vous êtes où ? Oh… ça se demande peut-être pas trop ça en fait. Vous êtes dans gros groupe ? » Je serais tout bonnement incapable d’en rejoindre un là, de suite. Déjà accepter de parler à des gens est un grand pas que je pensais plus vraiment être capable de franchir. Faut pas trop m’en demander pour le moment. Mais je suis curieux, j’avoue. Et ça fait du bien en fait, de ressentir ça. Cette envie d’en savoir plus sur quelqu’un d’autre. Ca me fait dire que je suis pas totalement paumé.

J’ai un léger rire quand elle remarque mon hésitation. Faut dire que si je sais pas trop me positionner par rapport à elle, Emerson arrive à le faire pour nous deux. A recadrer les choses, comme elle l’avait fait plus d’une fois me concernant. « Ca me manque. De plus t’avoir comme enseignante. » Je sais même pas pourquoi j’ai dit ça en vrai, vu que ça n’a plus vraiment de sens tout ça. Pourtant c’est le cas. Dans mon ancienne vie, c’est peut-être un des trucs qui me manque le plus. « On en a tous traversé des choses pour se retrouver là. Je pensais même pas que c’était humainement possible de survivre à tout ce merdier en vrai. » J’ai les yeux un peu écarquillés à cette pensée avant de la suivre, mon regard se portant sur le brasero alors que je laisse filer un silence à sa question.

Parce qu’il faut dire que j’ai du mal à calculer si ça fait vraiment longtemps. « J’ai l’impression que ça fait une éternité. » Je croise les bras, essayant de faire comme si j’avais pas les mains qui tremblent et je reprends, me faisant plus assuré que je le suis vraiment. « Ca date de cet hiver. J’ai… du mal avec les dates. J’ai eu un… accident. Je me suis blessé à la cheville. Et j’ai demandé à mon groupe de partir. On était poursuivis par des rôdeurs et on y serait tous passés sinon. » Je grimace, essayant de faire comme si ça n’avait pas vraiment d’importance.




“You love me. Real or not real?"

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: One first step...   One first step... Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- One first step... -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: