The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- One stupid mistake can change everything -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2627
Age IRL : 31
MessageSujet: One stupid mistake can change everything   One stupid mistake can change everything EmptySam 9 Nov 2019 - 13:34
12 Juillet 2019
Fort Ward - Quartier résidentiel


Les quatre mois d'isolement sont passé et les deux semaines de torture également. La slave se repose maintenant depuis un mois dans cette maison si "joyeusement prêtée". Le travail acharné des médecins de l’île commence enfin à porter ses fruits, le trou à son visage est cicatrisé tout comme les nombreuses coupures aux bras et au poitrail. Ses ongles commencent à reprendre une couleur normale et sa condition générale s'améliore. Les côtes et le bras sont encore un peu douloureux en revanche, ce mal là, - celui qui touche les os - met toujours bien plus de temps à se ressouder. L'acharnement la tout de même poussé à se concentrer sur ce bracelet électronique, vestige des prisonniers de l'ancien temps. Elle a essayé de le noyer, sans succès, de le démonter, sans succès, de l'éclater, sans succès aussi. Elle est seule et il n'y a qu'un Markus pour réussir à contrer ce système. 

Cela fait déjà des semaines qu'elle cherche à contrer ce système mais rien ne semble tenir la route : si elle coupe des récepteurs, ses geôliers recevront une alerte, si elle sort, les geôliers recevront une alerte, si par miracle elle arrive à détruire ce bracelet qui sert de détecteur, les geôlier recevront une alerte. À défaut de posséder le cerveau de Markus, elle peut toujours se rabattre sur Riley, que ferait la militaire pour quitter cet enfer ? Et là, l'illumination, il n'y a plus de satellite en état de marche, elle ne peut pas être géolocaliser en conséquence, les ennemis ne recevront qu'une alerte signalant son départ, rien de plus. Avec tout ça, si elle la joue bien, elle a une chance de les semer dans le camp, d'en attraper un par surprise au cœur de la nuit, de lui subtiliser son arme et de s'enfuir. C'est le plan. 

Quatre heure du matin, le fort est un désert, en guise de première arme de dépannage, elle n'a pu se munir que d'une épaisse latte en bois arraché de son sommier. Elle est prête. Jean sombre sur les fesses et un sweat à capuche noir sur le dos, elle ouvre avec précaution la fenêtre du rez-de-chaussé et la traverse d'un bon. L’atterrissage n'est pas une partie de plaisir, mais sa résistance à la douleur est bonne, un grand merci à Zack, finalement. De là, elle a plusieurs choix, taper un sprint vers la sortie ou attendre sagement qu'un garde passe pour l’assommer et attraper son arme qui sera sans nul doute plus efficace que son morceau de bois pour se frayer un chemin vers la sortie, vers la liberté. Le choix est vite fait, elle fonce vers un buisson épais, juste à côté de sa maison et s'y cache, maintenant, elle n'avait plus qu'à faire preuve patience....


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en bas  
Edward J. Cohen
Edward J. Cohen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de Sniper (MK13 Mod 7), ou son bébé. Il en prend plus soin que lui - Berretta 92- Couteaux de lancer - Poignard de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2019
Messages : 307
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: One stupid mistake can change everything   One stupid mistake can change everything EmptySam 9 Nov 2019 - 21:22
Le sommeil n'était pas de la partie, cette nuit-là. Tristesse et frustration pour un Eddie qui d'ordinaire, dormait à poings fermés des nuits entières. Mais lorsque l'insomnie décidait de s'inviter dans son lit, c'était jusqu'au petit matin qu'il restait les yeux grands ouverts. Alors, quitte à ne pas dormir, le soldat avait décidé de rentabiliser son temps.

Il devait bien être l'un des seuls du camp à faire du sport à cette heure avancée de la nuit. Il faisait bon, c'était calme, dans la tête d'Eddie, il n'y avait pas de vrais soucis. Juste une routine qui tournait en boucle.

Quatre heure du matin, disait sa montre. Il noua son gilet autour de ses hanches, resta en débardeur et termina son footing en marchant, le nez en l'air. Pour une fois, il baissait sa garde. Parce qu'il y avait ses collègues qui tournaient la nuit aussi, qu'il était en parfaite confiance et que sa belle séance l'avait reboosté. Loin des drames qui se tramaient hors de l'Île et sur l'Île, loin des mauvais actes qu'il avait commis en ayant pour excuse des 'ordres'.

Son chemin bifurqua jusqu'à une maison qu'il connaissait bien pour y avoir monté la garde de nombreuses fois. Roza, son drame à elle était sa propre existence. Étrangement, Eddie ne se rappelait pas son visage. Il n'avait que très peu eu l'occasion d'être confronté à elle. Bah ! Il s'en moquait pas mal. Chacun avait le destin qu'il méritait, et cette Roza, d'après les dires, était une belle connasse qui méritait son sort et qui méritait d'avoir souffert. Eddie ne cherchait pas plus loin que cela. Pas cette nuit, en tout cas.

Il contourna la maison, pour remarquer la silhouette de John, un collègue et ami à lui, qui marchait tranquillement, arme à la main mais avec le calme remarquable du type qui préférerait être dans son lit plutôt que de bosser.

Un sourire se dessina sur le visage d'Eddie. Il s'apprêta à l'apostropher, voir à lui foutre la frousse de sa vie, lorsque quelque chose le devança. Son sourire fondit aussitôt, il ouvrit grands les yeux alors que la silhouette bondit du buisson pour mettre John hors d'état de nuire avec une efficacité déconcertante. D'un coin de planche derrière le crâne, le militaire tomba face contre terre dans le bruit sourd d'un corps lourd sur un sol meuble.

L'instinct d'Eddie prit la relève comme par magie. Il profita de sa discrétion pour fondre à son tour sur l'inconnu. Il fallait agir efficacement avant que l'arme à feu ne soit utilisée contre lui.

Il envoya son pied sur la main qui tenait le fusil, l'envoyant au loin. Première menace éliminée. Il enchaîna d'un coup de poing en plein visage dans l'espoir de sonner l'intru pour pouvoir le mettre à terre et l'immobiliser plus facilement. Il ne savait pas à qui il affaire, se sentait totalement pris au dépourvu, mais espérait bien ne pas commettre d'erreur.

- Ne bouge plus !
lança-t-il en l'attrapant par son sweat, prêt à refrapper s'il le fallait.


Dangerous Days

Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2627
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: One stupid mistake can change everything   One stupid mistake can change everything EmptyMar 12 Nov 2019 - 12:16
L'alerte devait être donnée maintenant, le temps que chacun réagisse il doit bien lui rester quelques secondes avant de voir des militaires courir partout et dans tous les sens. En voilà un d'ailleurs qui passe tout juste à côté de son buisson, Sam Fisher doit impérativement quitter sa cachette et saisir l'opportunité qui se présente. Le talkie du concerné commence justement à cracher quelques informations, certainement l'alerte, ni une, ni deux, elle saute de sa cachette, donne un coup de paume dans le thorax de ce pauvre John puis le contourne en un éclair pour lui asséner un bon coup de latte à l'arrière du crâne. 

Voilà, un bon dodo et une belle bosse à venir pour le monsieur, sans doute quelques points aussi, à voir. L'encrée se rue ensuite vers le fusil, dans sa précipitation, elle n'a pas aperçu le deuxième militaire de la zone. Elle ne manque pas de remarquer sa présence quand sa main tatouée se fait shooter par une grosse godasse, au-revoir le précieux fusil. Elle a tout juste le temps de tourner la tête pour faire face à son agresseur, un superbe geste, si elle n'avait pas bougé, le coup qui lui arrive en plein visage serait allé sur sa tempe et là, ça aurait été le déséquilibre et la chute assurée. Elle encaisse donc, en bonne boxeuse et ex-torturée qu'elle est, ça sonne quand même un peu et elle n'a pas le luxe de tituber, le type la retient par la sweat. De même, elle reste bien sur ces deux guibolles, il lui en faut bien plus pour l'envoyer au sol, là, on est qu'aux préliminaires pour elle.

La capuche s'est virée avec ces quelques pas de danse, ses cheveux courts en bataille, elle lance son unique œil vers l'audacieux qui la retient. "M'touche pas." Oh que non, elle n'aime vraiment pas ça ! La demie-seconde suivante, elle attrape elle aussi le haut du type et le violemment ramène vers elle pour lui asséner un méchant coup de tête comme elle sait si bien faire. Ça fait longtemps qu'elle n'a pas exercé de un contre un, avec l'adrénaline et la peur de l'échec, elle en perd de ses réflexes vitales de combat et frappe bêtement l'inconnu d'un coup de pied sur la cuisse et non dans la rotule... comme elle aurait du le faire. Une sacrée erreur dont le geste circulaire réveille une vive douleur au niveau de ses cotes et qui coupe son élan dans un râle bien audible, putain, ça fait mal. Le temps de se remettre, elle lève ses poings en l'air pour reprendre une garde convenable, cette fois, les prochains enchaînements seront les bons.


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en bas  
Edward J. Cohen
Edward J. Cohen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de Sniper (MK13 Mod 7), ou son bébé. Il en prend plus soin que lui - Berretta 92- Couteaux de lancer - Poignard de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2019
Messages : 307
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: One stupid mistake can change everything   One stupid mistake can change everything EmptyJeu 21 Nov 2019 - 13:34
Il la reconnu aisément, et eut, pendant une seconde, des doutes sur la marche à suivre. Doutes qui volèrent en éclat au moment où le coup de boule fit de même avec son nez. En tant que boxeur, il encaissa, tout comme elle avait encaissé juste avant, sans savoir qu'elle aussi était une grande pratiquante de ce sport et avait, par extention, la même résistance au choc et à la douleur. Douce ironie de se dire que ces deux-là auraient éventuellement pu être compagnon de combat, fut une époque.

Malgré cela, le coup qu'il se prit le fit vaguement voir trente-six chandelles, au point où il ne sentit pas cette nouvelle attaque maladroite à sa cuisse.
Il reprit sa totale vision lorsque Roza se mit en garde, face à lui. Par réflexe, il eut envie d'en faire de même. Mais l'heure n'était pas au combat à l'amiable.

- On peut s'arrêter maintenant, Roza, où je peux réellement te faire mal pour te calmer. Tu as le choix.

Son regard glissa furtivement sur le corps gisant de son collègue. Il ne pensait pas qu'il était mort, mais à coup sûr qu'il allait garder une sale bosse pendant un bon moment.
Malgré la menace évidente qu'Eddie avait balancé à la captive, il n'y avait aucun égo, aucune colère dans sa voix. C'était une phrase de soldat obéissant aux ordres et soucieux de les faire respecter, si possible en évitant de blesser, ou pire encore.
Malheureusement pour lui et sa conscience, ils vivaient dans une époque où la confrontation était pratiquement inévitable. Et malheureusement pour les autres, si Eddie prévenait avant, ce n'était pas pour rien. Sa carrure et sa gueule de nounours en trompait plus d'un, car il était expérimenté et sans pitié si tels étaient les ordres.

Roza ne se formalisa pas de sa menace, mais cela ne le surprit pas. À sa place, il aurait agi de la même manière. Il avait appris à sa dédouaner de cette manière, comme si le fait qu'on ne l'écoutait pas lui donner l'autorisation d'agir. Parce qu'avant l'épidémie, il représentait une forme d'autorité ayant des privilèges, dont celui de devoir lui obéir. Et quand ça n'était pas le cas …

Le sang s'écoulait de son nez avec une sacrée cadence. La femme avait bien visé, son débardeur était ruiné. Mais cette donnée ne le déconcentrait pas. Elle arma pour attaquer de nouveau, rapidement, vivement, avec la dextérité d'une bonne boxeuse. Mais une boxeuse mal en point, qui donna aussitôt l'avantage au militaire. Il profita de l'ouverture pour envoyer un front kick, visant plus ou moins ses côtes – sans savoir qu'elle les avait déjà bien abîmer -, se donna l'élan pour enchaîner d'un crochet et finir par un coup de genoux dans l'estomac. Puisqu'il ne souhaitait pas une mauvaise surprise, il l'accompagna au sol et l'immobilisa à l'aide d'une prise apprise au tout début de son service militaire. Mais Roza semblait s'être évanouie de douleur.


––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

L'incident aurait pu s'arrêter-là. Roza aurait pu se faire corriger une énième fois pour la punir de sa tentative d'évasion, et Eddie n'aurait plus rien eu à faire avec elle. Mais June avait décrété qu'elle avait assez souffert physiquement, et elle n'avait pas dit ça par compassion, mais plus par logique : Roza se fichait de souffrir à présent. Elle avait enduré le pire, avait frôlé la mort, s'était retrouvée plus bas que terre. Les coups, la torture, ça n'était plus intéressant. Et à ce stade, ce n'était plus que de l'acharnement, et nous ne voulons pas ça, n'est-ce pas ?
Elle avait souri, June, sans pour autant se défaire de son air neutre. Et Eddie craignait avoir compris. Puisque c'était lui le grand héros qui avait empêché cette méchante captive de fuir, il avait donc ce privilège de tester une toute nouvelle technique de destruction sur elle.

Il avait dû partir en mission en comité réduit jusqu'au No Man's Land. Avec Graham et personne d'autre, pour être plus précis. Son collègue était surtout-là pour garantir la sécurité, et pour qu'il y ait au moins un survivant pour rendre des comptes à June.

Arrivés dans ce vieux hangar qui sentait la mort, il n'y avait eu qu'une seule phrase à prononcer, haut et fort, pour qu'une personne morde à l'hameçon. Ça avait été facile, beaucoup trop facile. Tellement facile que ça avait serré le cœur d'Eddie à son retour. Les ordres étaient tombés. Il jouerait le bourreau.

Tasha n'était pas naïve, il en était sûr. Pourtant, elle l'avait été avec lui, et l'était encore à ce jour. Il lui avait dit qu'il voulait l'aider. Qu'il connaissait les Remnants, qu'il travaillait pour eux mais ne tolérait plus leur façon de faire. Et il voulait l'amener à Roza. Pour que peut-être ils puissent, ensemble, trouver un plan d'évasion. Ce serait facile.

- C'est là.

Il lui offrit un terne sourire d'encouragement alors qu'il s'effaçait pour la laisser entrer. Cette cabane avait été transformée en prison solide, Roza y avait déjà passé beaucoup de temps, elle connaissait le lieu. C'était, elle le pensait peut-être, le plus gros de sa punition.


Dangerous Days

Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2627
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: One stupid mistake can change everything   One stupid mistake can change everything EmptyMar 17 Déc 2019 - 14:28
Il encaisse bien, il encaisse même un peu trop bien et lorsqu'il lève sa garde, le voile de son incertitude s'envole dans le même élan, c'est aussi un boxeur, un bon boxeur. L'arme qui peut changer la tournure du combat a volé bien trop loin pour qu'elle ne puisse la récupérer sans dégât, elle va devoir continuer avec ses poings. Il lui laisse alors le choix, continuer dans cette spirale de violence ou s'arrêter maintenant, mais peut-on vraiment parler d'un choix à l'instant T ? Elle est allée bien trop loin et devra en payer les conséquence si elle abaisse déjà sa garde, c'est déjà trop tard, non, elle ne peut plus faire marche arrière. Derrière ses poings dressés, son unique œil s'enflamme dans un foyer bleuâtre et il en dit long. "Otsosi, potom prrrosi.*" Au moins, elle a le mérite de ne pas cacher ses intentions, enfin, presque, l'instinct lui aura dicté l'utilisation de sa langue natale sans même qu'elle ne s'en rende compte... que le combat continu.

Les coups reprennent, elle ressent la douce vibration d'un nez qui s’abîme contre son poing et enchaîne comme son corps le lui permet, à savoir, très mal. L'ouverture est conséquente et le front kick de l'adversaire est excellent, pile où il faut, en plein sur ses côtes à peine remises des précédents sévices. Ça craque, ça réveille une vive douleur qui lui fait baisser sa garde dans un hoquet douloureux, s'en suit un crochet qui brouille sa vue et enfin un coup dans l'estomac qui finit de remuer tout ça. Elle retombe au sol, puis après le flash d'une clarté éblouissante, c'est l'obscurité qui s'impose, elle a déjà perdu connaissance.

––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Y a des réveils qui vous niquent une journée, celui-là en fait parti. Sa paupière se lève, désagréablement poussée vers le haut par la douleur à ses côtes, puis les souvenirs font surfaces par série de flashs. La tentative d'évasion, le garde assommé et le boxeur rencontré, elle a perdu ? Oui, forcément, sans quoi, elle ne serait pas là. L’œil se dresse lentement et dévisage la petite cabane qu'elle connait si bien, tout lui revient à présent, la torture, l'isolement, c'est le retour aux enfers, mais contre toute attente, elle y voit comme une forme de salut. Son acte désespérée devait dans tous les cas lui offrir une porte de sortie, elle allait enfin quitter l’île des démons, les deux pieds devant, c'était ce qu'on lui avait promis si elle tentait quoique ce soit. Elle attend donc maintenant que son heure sonne, pas de repas, pas de visites, rien qu'elle et ses espoirs de liberté méritée. Une pensée pour Markus, Riley et Connor titille ses songes, elle est prête à les abandonner et prononce déjà à voix basse et entre deux sanglots ses adieux, c'est la fin.

En fin de journée, la porte s'ouvre enfin mais ce n'est pas le visage de June qui se présente, c'est celui d'une vieille connaissance, la femme qui l'a aidé à faire ses premiers pas sur les terres de l'oncle Sam, un crush particulier du passé, une éternelle amie qu'elle avait retrouvé au No Man's Land. Le jour de son enlèvement, elle devait la retrouver le soir même et lui proposer de loger avec elle, Markus et Riley, qu'elle ironie de la retrouver ici... "Tasha ?" Elle croit rêver un instant mais quand le visage du militaire se présente en arrière plan, elle comprend qu'elle nage en pleine réalité, une réalité qui prend la tournure d'un cauchemar éveillé angoissant.

"Non.. Non.. Tire toi." Au sol, elle plonge en avant dans l'espoir de se relever d'un bon mais elle s'effondre, la douleur la cloue littéralement au sol. Pas un râle ne quitte ses lèvres malgré le mal enduré, ses mâchoires sont bien trop serrées pour cela. Elle lève le coude et rampe en un geste sur quelques centimètres. "Tire toi." Ça manque d'entrain dans le ton employé, la douleur l'empêche d'y mettre ses tripes mais le message est clair. Elle n'est pas dupe, Tasha n'est pas là pour une visite de courtoisie et vu la surprise sur le visage de son homologue russe, elle ne l'a toujours pas assimilé ou tout du moins, elle commence tout juste à comprendre mais il est déjà trop tard.

Spoiler:
 


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en bas  
Edward J. Cohen
Edward J. Cohen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de Sniper (MK13 Mod 7), ou son bébé. Il en prend plus soin que lui - Berretta 92- Couteaux de lancer - Poignard de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2019
Messages : 307
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: One stupid mistake can change everything   One stupid mistake can change everything EmptyVen 27 Déc 2019 - 17:26
"Perestan' byt' umnym"

C'était ce qu'il lui avait dit, juste avant leur échange de coups et juste avant qu'elle se fasse maîtriser. Et c'était ce qu'il continuait de penser à son sujet. Effectivement. Si elle n'avait pas fait la maline, ils n'en seraient pas à là tous les deux. Car malgré ce que les gens pouvaient penser, Eddie ne prenait pas de plaisir à faire du mal. Il ne prenait pas de plaisir à tuer. Dire que ça le répugnait était aussi faux. Disons qu'il était assez habitué pour que ça ne l'empêche plus de dormir. Rien ne l'avait jamais empêché de dormir.

Son nez, sous son pansement, lui faisait encore mal. Elle ne l'avait pas râté. Mais il était à des années-lumières de cette douleur-là. Concentré. L'air sombre. Beaucoup trop calme. C'était sa mission. Et Eddie réussissait toutes ses missions.

Tasha tomba à genoux, face à une Roza qui n'en menait pas large et qui tentait comme elle le pouvait de la prévenir. Elle n'était pas idiote. Et cette Tasha non plus. Alors qu'elle lui tournait le dos, le militaire sentit un mouvement de recul, et put s'imaginer sans aucune peine son air d'incompréhension.

D'un pas, il se retrouva dans son dos. D'un mouvement vif mais toujours teinté d'un calme effrayant, il passa sa première main par-dessus l'épaule de la femme pour venir lui sureléver le menton. De son autre main et sans un mot, il lui trancha la gorge d'un geste assuré, sans trembler. Le sang gicla sur la prisonnière comme s'il avait percé un ballon rempli d'eau rouge.

La femme eut un genre de soubresaut. Son regard figé dans celui de Roza, elle leva les mains pour les plaquer contre sa gorge et tenter d'éviter l'inévitable. Eddie recula légèrement, reprit sa place de simple spectateur, ses émotions enfouies au plus profond de lui.
Elle essayait de respirer, en vain. Très vite, son poids la fit basculer en avant, elle roula sur le dos et continua de se débattre dans l'espoir d'avaler une goulée d'air. Le sang coulait de sa bouche, salissait le sol, ses vêtements, sa peau. Son odeur métallique ne tarda pas à emplir la petite pièce, prenant au nez Eddie qui, depuis le temps, s'y était habitué.

Il ne sut dire au bout de combien de temps les mains de Tasha se relâchèrent et que son visage se figea. Quand ce fut le cas, il releva ses prunelles sur Roza, sourcils froncés, la mine sombre, son poignard toujours entre ses doigts.

- YA ostavil tebe vybor.

Pas de colère dans sa voix. Pas de rancoeur, rien. À peine un soupçon de regret. Parce que s'il ne rechignait pas à tuer, enlever la vie à des innocents n'avaient jamais été sa tasse de thé.

- Eto tvoya vina.

Spoiler:
 


Dangerous Days

Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2627
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: One stupid mistake can change everything   One stupid mistake can change everything EmptyMar 14 Jan 2020 - 16:07
Un sentiment de peur primaire lui brûle les intestins quand la main du militaire se pose sur l'épaule de sa future victime. Que va t-il faire ? Oh elle a bien une petite idée et fort heureusement, le douloureux suspens ne dure pas, le couperet tombe vite, le geste est vif, propre et l’incision est parfaite. Tasha est condamnée, mise à mort à laquelle la slave ne peut qu'assister impuissante. S'en suit un silence comme si le temps s'était arrêté brusquement, puis, s'invitent des petits hochets étouffés, ceux Tasha qui se débat avec une énergie désespérée alors qu'elle s'étouffe dans son propre sang.

La tatouée sidérée et maintenant maculée de sang avale le dernier mètre qui la sépare de son amie. Elle réussit à s'agenouiller - la douleur étant devenue secondaire - et son regard s'enfonce dans les yeux exorbités de la victime. "Ya prishel...ya prishel....vse budet khorosho" Le sang continu de gicler, plus lentement et en harmonie avec les derniers battements de son cœur. Roza n'y prête aucune attention et puise dans ses dernières ressources pour relever le buste sanguinolent et l'écraser contre elle. "Vse koncheno.... vse budet khorosho" Sa main ne s'égare pas à tenter d'arrêter l’hémorragie, il est trop tard et elle ne le sait que trop bien. Les doigts tatoués tremblent et préfèrent dégager quelques mèches rebelles en arrière avant de se poser à plat contre sa joue. "Vse budet khorosho..." Ces mots sont toujours murmurés, aucune panique n'est présente dans le ton employé, elle prend sur elle et c'est malheureusement tout ce qu'elle peut faire pour les derniers instants de Tasha. La lutte est si forte qu'elle arrive même à forcer un sourire qui se veut réconfortant, en parfaite opposition avec son œil en cours de noyade.

Le dernier souffle résonne enfin, Roza a beau être une femme forte, elle ne peut maintenant plus retenir ses larmes ainsi serrée contre le corps de son amie. À l'instant T, elle n'est plus qu'une enfant qui subit la terrible conséquence de sa bêtise comme sait si bien lui rappeler le bourreau fondu en arrière plan avec son air impassible. Sa tentative d'évasion, sa responsabilité, sa punition, sa faute. L'ordre des choses est claire et lui retourne l'estomac, elle devrait pourtant être habituée, rien que sa présence sur cette île n'est autre qu'une conséquence à son acharnement pour sa vendetta. Cependant, on touche là à une toute nouvelle dimension, on passe la corde au cou d'une innocente, Roza n'est maintenant plus la seule concernée par ses propres actes et elle vient de tuer Tasha.

Le poids de cette culpabilité pèse si lourd sur ses épaules qu'elle est incapable d'esquisser le moindre geste et reste figée. En série de flash, les dix années de vie passées à ses côtés sont écoulées en seulement quelques secondes. C'est terminé, un autre nom qui rejoint la longue liste des proches décédés par sa faute, juste à côté de ceux du lycée. Elle finit par déglutir puis resserre son étreinte, brisée et n'ayant désormais plus qu'un espoir, celui que Tasha se transforme immédiatement et lui arrache un bout de chair pour mettre fin à cet enfer. Non seulement ce serait mérité mais ce serait aussi une belle fin, Tasha l'a aidé à vivre sur les terres de l'oncle Sam, qu'elle l'aide donc maintenant à mourir sur ce maudit continent. Mais elle n'aura pas cette chance, elle le sait.

"Dégage." Décoche t-elle avec peine sans même le regarder. C'est un peu osé d'ordonner quelque chose au bourreau de service mais il faut avouer que sa présence la gêne quelque peu pour faire son deuil. Un ordre qui finira certainement par avoir autant d'impact qu'un pet dans l'eau, là où tout ce qu'elle désire ne se réalise jamais, la magie de Fort Ward ça. En revanche, elle s'attend à ce qu'on vienne la séparer du corps de Tasha, si tel est le cas, ce ne sera pas une mince affaire, la russe la serre si fort qu'elle pourrait l'étouffer si celle-ci était encore vivante.


Spoiler:
 


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: One stupid mistake can change everything   One stupid mistake can change everything Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- One stupid mistake can change everything -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: