The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-27%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer Alienware M15 – (15,6″ – 16Go RAM ...
1599 € 2199 €
Voir le deal

Partagez
- Easy come, easy go -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dana L. Costello
The Exiles
Chasseuse de primes
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hachette, Beretta M9 Parabellum, HK G14
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 396
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Easy come, easy go   Easy come, easy go - Page 2 EmptyVen 20 Déc 2019 - 11:57
Il me faut pas longtemps pour que je sente mon sang se mettre à bouillonner dans mes veines. J'crois que si c'était possible que j'lance des lasers avec mes yeux ou qu'ils tirent des balles, la brune qui se trouve près de Kara ressemblerait déjà à une passoire. Je serre les dents, mon regard noir et glacial toujours posé sur celle qui semble avoir du mal à se la fermer depuis quelques minutes. Et vas-y que ça déballe des saloperies sur mon compte.

J'essaie de prendre sur moi un maximum, je croise les bras et plante mes ongles dans mon bras. Je mords ma lèvre et j'pense que Kara me connait assez bien pour savoir que je ne vais pas tarder à complètement péter un câble. J'inspire longuement, essayant de garder mon calme. Mais bon dieu ce que ça peut être compliqué. Heureusement, j'arrive à me retenir jusqu'à ce que Kara reprenne la parole. On dirait une prof qui doit gérer deux élèves trop turbulents. Ou une mère qui doit séparer ses enfants avant qu'ils ne commencent à s'étriper.

Je soupire un grand coup, faisant de mon mieux pour totalement ignorer les mots de la mécanicienne avant de céder à la tentation de lui en coller une en travers de la tronche. Mon regard se pose sur Kara, mais j'ai toujours pas décroisé mes bras et mes ongles sont toujours enfoncés dans ma peau. Je cherche une jeune femme. Pas très grande, brune. La dernière fois que j'l'ai vue... C'était y'a de nombreux mois... Et j'ai pas vraiment eu l'occasion de la chercher parce que... Hm. Bref. A la base, j'suis pas vraiment venue ici pour ça. C'est Jack qui m'a ramenée là, pour que j'vois du monde.

Je détourne le regard, soufflant un bon coup. Et si jamais ton roquet se remet à aboyer dans tous les sens pour essayer de faire un concours de qui a les plus grosses, j'prendrai beaucoup moins sur moi... Si j'ai pas ma place ici, j'me tire. J'ai l'habitude de me démerder seule. Avant que Kara ne me demande si je cherchais quelqu'un, j'avais pas imaginé possible de pouvoir trouver des indices sur Yulia ici. Est-ce qu'elle était toujours en vie? Est-ce que, si c'est le cas, elle est déjà passée par ici? Et reviendra? J'en ai aucune idée. Et l'espoir que ces questions et éventualités éveille en moi ne me plait pas tant que je l'aurais pensé. Parce que soit ça peut m'apporter de bonnes choses. Soit me faire croire à des choses qui ne se réaliseront jamais. Et j'sais pas ce qui est pire. Abandonner tout espoir, ou s'en faire des faux.



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Jean Monroe
Jean Monroe
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un 9 mm, un couteau papillon et un couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/09/2019
Messages : 93
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Easy come, easy go   Easy come, easy go - Page 2 EmptyLun 30 Déc 2019 - 22:26

Assise sur son siège de fortune, les mains à nouveau dans le cambouis, elle tente de se concentrer sur la réparation dont l'échéance de commande se rapproche à grand pas. Ici au moins Monroe a le contrôle. Elle n'a pas le besoin de socialiser. Ni avec les autres présents dans le hangar et encore moins avec la poule sortie d'une basse cour dont elle ne sait déterminer les codes. Son univers, ce pour quoi on la paie, ce pour quoi elle est utile, ce pour quoi on la respecte. Visser, graisser, changer, réparer. Les gestes sont connus, maîtrisés, automatiques, trop pour ne pas prêter une oreille distraite à la conversation qui continue sans sa participation.
La mécanicienne lève les yeux au ciel face à la description plus que sommaire de l'individu recherchée, retenant un rire moqueur. Pour une ancienne flic dont une bonne partie du job a du consister à chercher des suspects sur la base de ce même genre de portrait robot, elle trouve les informations plutôt légères. Sans compter qu'elles ont d'autres chats à fouetter, d'autres projets nécessitant leur attention plus urgemment que l'aide demandée par la nouvelle venue. Peu importe le nombre de fois que Kara a visité sa petite culotte ou la proximité autrefois partagée. Il n'y a plus la place pour de genre de choses maintenant, pour ce genre de faiblesse. Pas après tout ce qu'elles ont traversé et subi.

A la mention du roquet, la brune, affairée sur sa pièce de moto, ne daigne même pas lever les yeux sur l'ancienne flic, se contentant de dégager sa main droite pour lever un majeur crasseux dans sa direction, avant de reprendre exactement là où elle s'est arrêtée. Comme demandé par leur invité, pas d'aboiements dans tous les sens. Pas besoin de ce genre de fioritures verbales pour savoir qui en a effectivement une plus grosse paire, si tenter que la question intéresse réellement la mécanicienne.

Terminant d'emboîter la première pièce réparée la veille avec la nouvelle fraîchement terminée, elle savoure quelques instants le fruit de son travail avant de se redresser, essuyant ses mains dans le premier chiffon miteux trouvé. Idriss s'est éloigné - mais pas trop - et Monroe ne le comprend que trop bien. Lui, l'insubmersible mastodonte aux allures de géant calme et qui ne parle que rarement et apprécie encore moins le chant de deux oies qui cacardent trop fort dans son périmètre auditif.
Il n'empêche qu'elles en sont toujours au même point, sur le même problème, et qu'elle remet les deux pieds dans le plat, cette fois-ci dans l'optique de faire avancer les choses plus rapidement. "Une femme pas grande et brune, bah on est vachement avancé avec ça. Sortie des plages californiennes peuplées de blondes botoxées, ça doit bien correspondre à quatre-vingts pour cent de la population féminine de ce qui reste du sexe fort." Et passé son peu de diplomatie légendaire, elle n'en a pas moins raison. "J'sais pas, t'as pas des précisions ? Genre, un nom déjà ? Un signe distinctif ? Quelque chose quoi !" Et si possible d'utile voire d'exploitable...


You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles
Chasseuse de primes
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hachette, Beretta M9 Parabellum, HK G14
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 396
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Easy come, easy go   Easy come, easy go - Page 2 EmptyJeu 2 Jan 2020 - 13:56
J'me doutais bien que ma petite métaphore comparant la brune à un roquet beaucoup trop agressif pour sa petite taille n'allait pas passer inaperçue. En voyant le majeur de la mécanicienne se lever, je ne peux m'empêcher de sourire un peu, relativement amusée par la situation. Faut croire que parfois, ça fait du bien de se comporter comme des gosses l'espace de quelques minutes. Histoire d'oublier un peu la gravité de tout ce qui peut se passer autour de nous tout le temps.

Je reprends vite mon sérieux pourtant. Le fait d'avoir dû parler de Yulia fait tourner mon esprit en boucle. Et si cet endroit me permettait de la retrouver? Et si on pouvait me dire avec certitude qu'elle est toujours en vie? J'dois avouer que cet espoir me noue l'estomac et me serre la gorge. Faut dire que j'osais plus vraiment m'accrocher à cette idée, sans pour autant réussir à vraiment m'en séparer. Je sais, ça a pas vraiment de sens. Mais c'est ce que je vis depuis des mois. Depuis qu'on a été séparées. Incapable de faire son deuil. Incapable de me dire que j'arriverai à la retrouver un jour.

Je soupire, me passe une main sur le visage puis dans les cheveux. Même si elle m'a énervée tout à l'heure et que j'ai encore du mal à me retenir de ne pas lui en coller une à cause de sa manière de me parler comme si j'étais la dernière des merdes, je sais que cette femme aussi insupportable que grande gueule a raison. C'est pas avec des détails aussi insignifiants que je vais pouvoir leur donner de vraies indications sur qui je recherche. Et vu mon ancien boulot, j'devrais le savoir. Plus on a d'éléments, mieux on peut agir. C'est logique en même temps.

Je me racle un peu la gorge, croise les bras et soupire. Le problème c'est que j'peux pas vraiment dire à quoi elle ressemble maintenant. Ni si elle est toujours en vie. On a été séparées y'a plusieurs mois. Mais l'espoir fait vivre comme on dit. Je fais une légère moue que je n'arrive pas à réprimer. J'essaie de réfléchir à des informations qui permettraient d'identifier Yulia au mieux. Disons que niveau caractère elle passe rarement inaperçu. Elle est russe. Et le souci c'est que, comme dit, j'sais pas vraiment si elle a changé depuis la dernière fois que je l'ai vue. Elle s'appelle Yulia. Un nouveau soupir m'échappe. Je sais pas trop si ça va donner quelque chose. Si elles la connaissent. Si elle est toujours en vie. Qui sait? Qui ne tente rien n'a rien de toute façon.



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Kara Moreau
Graphiste & Modératrice
Leader | Troc
Kara Moreau
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette en acier damas / couteau Bowie Hibeen III / Push Dagger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 21/07/2018
Messages : 383
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Easy come, easy go   Easy come, easy go - Page 2 EmptyLun 13 Jan 2020 - 15:45
Une jeune femme, pas très petite, pas très grande et brune, ça manque encore un peu de détails pour que la coutelière puisse situer la concernée. Quant au rôle de Jack là dedans, Kara lève son museau dans sa direction, il a beau être loin, cela n'empêche pas leurs regards de se croiser et elle lui rend un hochement de tête en guise de salutation. Sans plus de cérémonies, elle s'en retourne vers l'ex-inspectrice, étonnée que celle-ci lui affirme ne pas être là pour cette recherche, c'est pourtant le lieu idéal pour ça. Ce refuge temporaire pour vagabond chevronné est un lieu de passage reconnu à l'heure actuelle. Pour la suite, le crachat de venin est de retour, sous des allures d'avertissements c'est une nouvelle pique de lancée à l'encontre de la mécanicienne. Désireuse de calmer à nouveau le jeu, les lèvres de la bonde s’entrouvrent jusqu'à se refermer rapidement en repérant l'index crasseux qui se hisse vers la nouvelle venue, décidément...

Invitée à développer davantage, les nouvelles informations sont de bienvenues et plisse le front de la forgeronne d'où quelques nouvelles rides se dessinent. Des Russes, il y en a peu dans le coin, elle n'en connait même que deux et elles ne sont pas des plus discrètes, c'est même tout le contraire. Yulia, le prénom tombe enfin, après un regard vers Monroe, la blonde prend une grande inspiration pour mieux peser ces mots à venir. 

"Aux dernières nouvelles, elle est vivante." Aux dernières nouvelles ce qui voulait tout et rien dire de nos jours. "Il me semble qu'elle est partie traquer un groupe, une bande de timbrés masqués qui ont fait quelques ravages dans le coin." Et heureusement que quelqu'un s'y colle pendant que d'autres s'occupent de remettre sur pied l’entrepôt, mais malheureusement dans ce genre de recherche, rien ne peut garantir son statut. "Si tu restes dans le coin, tu pourras peut-être la croiser." Inutile de lui apporter de faux espoirs, ce cas de figure ne se présentera que si Yulia est encore en vie car elle reviendra un jour ou l'autre au No Man's Land, ça, la dresseuse à tresses en est persuadée. "Je n'ai malheureusement pas d'autres pistes à te donner pour le moment." Attendre sagement ici, elle se doute bien que ça représente clairement l'impossible pour Dana. "Tu peux déjà te renseigner auprès des gens du coin, peut-être que l'un d'eux sait dans quelle direction elle est partie pour commencer ses recherches." Ça devrait l'occuper un moment et qui sait, elle trouvera peut-être une réponse exploitable pour partir à sa recherche. "On va en faire autant de notre côté, reviens dans deux trois jours, on te dira ce qu'il en est." Elle s'est permise d'inclure la mécanicienne dans cette tâche et l'invite d'un regard à la suivre dans cette démarche. Que le courant passe ou non, chacun partage un même statut ici, celui de survivant, et s'entraider, c'est aussi l'essence même de ce lieu.


Listen to what people don't say


Maybe I don't cry, but it hurts
Maybe I don't show, but I care

Revenir en haut Aller en bas  
Jean Monroe
Jean Monroe
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un 9 mm, un couteau papillon et un couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/09/2019
Messages : 93
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Easy come, easy go   Easy come, easy go - Page 2 EmptyMer 22 Jan 2020 - 14:50
L'espoir fait vivre.
Quelques mots, simples, qui agissent comme un catalyseur sur la mécanicienne. Des mots qui lui seraient apparus comme stupides quelques mois plus tôt possèdent aujourd'hui une résonance toute particulière. Elle a beau tenter de se raisonner par la logique et les statistiques, l'espoir de retrouver son oncle reste pourtant intact. Des mots qui donnent soudain une apparence plus humaine à leur invité du jour et lui fait rentrer les griffes conservées sorties jusqu'ici. Se détendant peu à peu, la brune offre une attention plus poussée et se sent soudain un peu plus concernée par la conversation que précédemment. Une femme de caractère, il y en avait des tas. Mieux valait en posséder une sacrée paire mentale dans tout ce merdier, encore plus que dans leur ancienne vie. Et puis vient d'autres précisions, dont une qui la fait s'avancer d'un pas. Russe...

Sa première pensée s'étire vers Roza. Du caractère, la jeune femme n'en manque pas. Elles ont certes passé peu de temps ensemble, mais la marque de la Russe est imprégnée à jamais sur sa peau, plus précisément sur le haut de sa cuisse où l'une des dernières œuvres de la tatoueuse a pris place. Et le fait est que Monroe n'a plus revu sa comparse depuis quelques temps. Sa propre absence des derniers mois ne joue pas en sa faveur pour situer temporellement cette dite rupture de contact mais maintenant qu'elle en prend conscience, l'information reste à graviter dans sa tête sans pouvoir sortir de son champ orbital de pensées. Mais ce n'est pas Roza.

Yulia. La trentenaire jette un coup d'oeil en coin à Kara, comme pour sonder le terrain. Elle se souvient de cette journée passée en la compagnie de la « disparue » et de leur mission rock'n roll pour de la simple flotte. Les problèmes estivaux sont toujours aux antipodes des soucis hivernaux, mais à résumer cet épisode ainsi, on les penserait suicidaires.
Néanmoins, bien qu'elle n'ai plus revu cette Russe ci depuis un moment non plus, ça ne veut strictement rien dire. Son retour dans le coin est trop récent, et du peu d'informations qu'elle possède sur Yulia, cette dernière semblait avoir la bougeotte.
En d'autres circonstances, et par soucis de ne pas dévoiler la position exacte d'un allié à un étranger, la mécanicienne aurait pris des gants et aurait demander plus de précisions. Mais les circonstances ne sont pas habituelles. D'une part, ce n'est pas une connaissance à elle qui lui fait face, et d'autre part Kara est la mieux placée pour connaître ce genre d'informations.

D'ailleurs, quand les informations et précisions défilent de la bouche de la forgeronne, elle se sent perdue. Consciente que les choses ont bougé pendant son absence et qu'elle est au courant de trop peu de choses. Son caractère égoïste n'arrangeant rien, c'est rarement de son initiative qu'elle prend des nouvelles des anciennes rencontres et équipiers de fortune.
Soudain silencieuse, c'est le poids du regard de la blonde sur sa personne qui la fait revenir dans la réalité et lui fait hocher la tête par l'affirmative. « Quelques fouines du coin me doivent une ou deux faveurs, j'irai pêcher des informations de ce côté. » Toujours avoir deux ou trois mecs louches ou utiles dans sa manche après quelques services gratuits, c'est une des choses que la survie lui avait appris ces dernières années. Ça, et un couteau aiguisé. Toujours. Pour le reste, elle ne peut guère faire mieux en l'état de toute façon.




You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles
Chasseuse de primes
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hachette, Beretta M9 Parabellum, HK G14
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 396
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Easy come, easy go   Easy come, easy go - Page 2 EmptyJeu 23 Jan 2020 - 16:54
Faut dire qu'en arrivant dans cet endroit, je m'attendais absolument à tout sauf à me retrouver face à une tête bien connue d'avant tout ce merdier. Une tête que je n'avais pas vue depuis plusieurs années. Mais là où je m'attendais à la base à un simple moment de nostalgie, j'ai finalement eu droit à quelque chose de bien plus intéressant. Pas forcément très plaisant, parce que ça a été accompagné par une bonne dose de provocation de la part de la brune qui de toute évidence partage à présent le quotidien de la forgeronne blonde, mais bon. De toute évidence, cet endroit a bien plus de potentiel qu'il n'y parait au premier coup d'oeil. Et c'est bon à savoir.

J'écoute attentivement ce que dit Kara. Et j'ai beaucoup de mal à cacher ma surprise. Je hausse les sourcils avant de les froncer lorsque la prochaine phrase tombe. Yulia est vivante. Aux dernières nouvelles en tout cas. Parce qu'elle s'est mis en tête de traquer un groupe de survivants qui s'en sont pris au No Man's Land quelques mois plus tôt. Au fond de moi, j'espère qu'elle n'est pas en train de se jeter la tête la première dans la gueule du loup. Mais malheureusement, j'ai l'impression que ça lui ressemble beaucoup trop pour qu'elle ne soit pas en train de faire ça. Et merde. Mais d'après la blonde, si je reste dans le coin, je pourrais peut-être réussir à croiser son chemin. Espérons le. Au moins, c'est certainement le meilleur argument qu'elle pouvait me donner pour me convaincre de rester par ici.

Je hoche la tête en entendant les conseils de la forgeronne. Profiter de cet endroit pour essayer de questionner les différentes personnes qui gravitent autour de l'activité du hangar. Au moins, ça je sais faire. Puis revenir vers elles deux d'ici quelques jours pour voir si elles ont réussi à trouver des informations de leur côté. Et bizarrement, même la brune aux mains pleines de cambouis m'annonce qu'elle connait des gens qui lui doivent encore des services. Je m'attendais pas vraiment à ce qu'elle accepte de m'aider aussi, vu les débuts houleux de notre rencontre. Mais de toute évidence, l'influence de Kara sur elle est assez grande.

J'inspire un grand coup, me passe une main dans les cheveux et regarde tour à tour les deux femmes qui me font face. J'vais faire ça alors. Et merci beaucoup, pour votre aide à toute les deux. J'ai conscience que plus rien n'est gratuit aujourd'hui. Et une amitié passée, si tant est qu'on puisse appeler notre ancienne relation avec Kara comme ça, ne déroge pas à la règle. Même si j'suis pas une fouine, j'vous en devrai une aussi. Alors j'ferai c'que j'peux pour payer ma dette. C'est sincère. Et je sais que la forgeronne me connait assez pour savoir que je ne suis pas en train de simplement leur dire ce qu'elles veulent entendre.

Du coup, je prends le temps de les saluer en leur assurant que je reviendrai d'ici quelques jours vers elles pour voir si l'une d'entre nous a des informations utiles sur Yulia. Et je les laisse retourner à ce qu'elles faisaient avant mon arrivée. C'est le moment d'aller faire un petit tour et d'interroger des gens à gauche à droite pour voir s'ils ne sauraient pas où est-ce que se trouve ma petite tornade russe préférée. Bizarrement, j'ai l'impression d'être revenue plusieurs années en arrière et de devoir refaire mon boulot. Comme on dit, chassez le naturel, il revient au galop! Même les vieilles habitudes peuvent être utiles il faut croire.



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Kara Moreau
Graphiste & Modératrice
Leader | Troc
Kara Moreau
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette en acier damas / couteau Bowie Hibeen III / Push Dagger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 21/07/2018
Messages : 383
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Easy come, easy go   Easy come, easy go - Page 2 EmptyJeu 30 Jan 2020 - 17:06
La blonde à tresses ne peut retenir un discret sourire, de ceux qui naissent sur les lèvres sans qu'on ne le décide vraiment, faute à la mécanicienne qui accepte de tendre la main quitte à sacrifier quelques faveurs que l'on lui doit. De là, difficile d'en faire plus pour ces deux chevronnées du No Man's Land, faute de moyen, un fait que l'inspectrice semble comprendre et qui de toute façon n'en demande pas plus. Un point pas bien étonnant quand on connait un peu Dana finalement.

Avant qu'elle ne s’éclipse, la forgeronne tient à la corriger rapidement et la retient d'un simple geste de la main. "Non, garde ton merci pour quand on t'apportera une piste." C'est vrai, la politesse n'est plus vraiment au goût du jour dans ce monde mené par le troc et l'échange équivalent. "Même histoire pour une éventuelle faveur." Un autre point bien caractéristique du lieu, les paroles sont certes belles et pleine de bonne volonté mais il n'y a dorénavant que les actes ou les informations tangibles qui peuvent valoir quelque chose ici bas. Ainsi était leur nouvelle politique, ce n'était certainement pas la même au sein des camps et petits groupes mais pour le No Man's Land, c'était bien le cas. 

"Oh et ... Fais attention à toi." Lui souffle t-elle ensuite avant qu'elle ne s'égare dans le grand entrepôt pour reprendre sa quête. La blonde laisse finalement échapper un léger soupir quand la brune sort de son champ de vision et chasse ses pensées noires d'un geste de la tête. "J'espère qu'elle la trouvera." Même si l'entrée de l'inspectrice aurait pu être plus finement menée, revoir un visage du passé avait toujours ou presque ce pouvoir de ramener un peu d'espoir. "M'bon.. On en était où ?" Ah, oui, le cas de la journée c'était les soucis de rationnements entre les volontaires pour la reconstitution de l'entrepôt et les habitués du lieu. Remontant ses manches, elle s'en retourne à ses réflexions tout en échangeant avec les idées de la mécanicienne, retour à la normale, mais pour combien de temps ?


FIN


Listen to what people don't say


Maybe I don't cry, but it hurts
Maybe I don't show, but I care

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Easy come, easy go   Easy come, easy go - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Easy come, easy go -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: