The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -57%
Friteuse à air chaud (sans huile)
Voir le deal
64.99 €

Partagez
- Something in the way -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Connor G. Shepard
Administratrice
Chasseur de primes
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2287
Age IRL : 27
MessageSujet: Something in the way   Something in the way EmptyDim 20 Oct 2019 - 22:36
S’il avait péniblement réussi à fermer l’œil, ce fut pour l’ouvrir brutalement en une demi seconde. La bile au bord des lèvres, l’homme se redressa d’un mouvement vif pour se saisir de la bassine que Caroline avait disposé sur le tabouret près de lui. Justement pour parer à ce genre de problème. Tout ce qu’il avait avalé avec difficultés, et qu’Olivia lui avait cuisiné en essayant de respecter les portions dont il avait besoin, termina sa route droit dans le récipient. Mieux valait ça que par terre à l’évidence.

Un frisson vint lui remonter l’échine, alors qu’il reposait la bassine pour se remettre le flanc contre le matelas. La tête lourde et posée à même le coussin, il trembla comme un perdu en essayant de chasser cette impression d’être glacé jusqu’à l’os. Quand est-ce que ça allait se terminer ? Ses suppliques n’avaient pas d’écho, Caroline ne l’entendait pas. Ou du moins, n’entendait pas l’exaucé. Malade comme un chien au bord d’une route, Connor était trop faible pour aller trouver par lui-même ce qui le tuait de l’intérieur, et trop désespéré pour vraiment s’en passer.

C’était ça, le manque. Comment son corps se vengeait de ce qu’il lui infligeait par la force des choses, et qui le mettait si mal. C’était comme si de l’acide courrait dans ses veines. Pâle comme un linge, il s’essuya les lèvres dans la manche de son pull, alors qu’il se redressait finalement. Il était trempé de sueur, sans doute à cause de la fièvre. Connor dégoulinait et pour la première fois, il rêvait surtout d’une véritable douche. Chaude… Si chaude qu’il aurait pu fondre dessous.

Mais alors qu’il balançait son vêtement, en attrapant le verre d’eau qui viendrait lui soulager la gorge et le goût de bile qui courrait encore sur ses lèvres, son regard vitreux se posa sur la silhouette présente dans un coin de la pièce.

Fuck me, articula-t-il d’une voix enrouée, en fixant l’homme avec un air désespéré. Tout, mais pas ça.

Il n’avait pas la force, pas le courage, d’encaisser une joute verbale avec lui. Encore moins la forme pour lui coller une rouste et le sortir d’ici. Si seulement il se trouvait une flasque, là. Une petite flasque de rien du tout, pour compenser tout ce que son corps ne parvenait pas à évacuer. Pour rétablir la balance et se donner de l’aplomb. Il s’occuperait du Danois avec un plaisir affiché.

Pour l’instant, c’était plus de l’ordre du fantasme que du possible.

T’es venu admirer le spectacle ? grinça-t-il sèchement. Parfait. Dégage maintenant.

Voilà qui venait du cœur, par contre.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Frederik Sørensen
Frederik Sørensen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse, Beretta 92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/01/2018
Messages : 2113
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Something in the way   Something in the way EmptyMer 23 Oct 2019 - 4:34
Something in the way
⟶ FORT NISQUALLY : 20 OCTOBRE 2019 ⟵


La rumeur m'était parvenue bien assez vite, comme quoi Connor était de retour au camp – et passablement amoché par l'alcool, racontait-on. Il n’avait pas lésiné sur les bouteilles, si bien qu’à peine rentré, il avait atterri directement à l’infirmerie. Là où Caroline entendait bien le sevrer de ses démons. Il avait, d'ailleurs, beaucoup de chance de l'avoir auprès de lui – elle, mais aussi Olivia qui lui préparait de bons petits plats. Beaucoup de chance qu’elles soient aussi déterminées à vouloir le tirer d’affaire. Parce que si moi j'avais été à la place de l’ex-vétérinaire, ou de la cuisinière, je ne lui aurais très certainement pas tendu la main comme elles le faisaient. Je l’aurais probablement laissé couler dans son alcoolisme comme une pierre au fond de l’eau. Après tout, s'il voulait s'autodétruire de la sorte, bah qu'il le fasse ! Je n’allais sûrement pas l’en empêcher !

Dison qu’entre le sportif et moi, c'était une histoire à couteaux tirés depuis que l’on avait quitté le ranch, près d’un an plus tôt. Bien forcé de reconnaître que je n'avais fait absolument aucun effort pour rectifier le tir. Gardant un souvenir encore très amer de notre dernier face à face, lors duquel – bien qu'on n’en fût pas venu aux poings, mais tout juste – les insultes avaient frappée fort. On n'avait jamais remis ça, par la suite – n’en ayant pas eu l’occasion – et malgré l'eau qui avait coulé sous les ponts, je n'étais toutefois pas prêt de me réconcilier avec l’homme. La cause de notre rancœur ayant beau ne plus être tout à fait d'actualité, c'était maintenant l'entêtement qui la gardait encore aussi vive qu'à ses débuts. Et de l’entêtement, je pouvais en avoir ridiculement trop, lorsque je m’y mettais…

Adossé contre le mur près de la porte de l’infirmerie, j’observais Connor avec intérêt. Ne cachant rien du sourire mauvais qui étirais les commissures de mes lèvres, puisqu’aussi effroyable que cela puisse paraitre, je prenais un réel plaisir à le voir dans cet état. Sadique au point d’en retirer une certaine satisfaction à le voir souffrir de la sorte. Parce qu'il souffrait, ça c'était bien évident ! Autant physiquement – comme le témoignait son teint livide, ses tremblements et le fait qu’il venait de se vomir les tripes – que psychologiquement. Après tout, s'il avait plongé à ce point dans l'alcool, ce n'était certainement pas parce que tout allait bien. Puis, j’avais eu vent de sa séparation avec Elena… Était-ce ça qui l’avait fait boire de la sorte ? Ou bien était-ce plutôt son alcoolisme qui avait mené à leur rupture ? Chose certaine, Elena allait se porter bien mieux sans lui.

« Oui et quel spectacle ! Je crois même que je vais rester pour le rappel. » Lui lançais-je en souriant de plus bel devant son désir manifeste de me voir dégager de là au plus vite. Mais bien sûr, je n’allais certainement pas lui donner cette joie aussi facilement. « Et puis, j'ai même apporté de quoi célébrer ton retour ! »

Sur cette dernière phrase, je m'étais exprimé en ayant bien du mal à tempérer mon excitation. Sortant une bouteille de mon sac à dos. C’était un bourbon – plutôt bon marché, mais je n’allais certainement pas faire ma fine bouche – que j’avais déniché lors de ma dernière expédition à l’extérieur. J’avais prévu de la sortir pour une toute autre occasion que celle-là, mais en apprenant que Connor était ici, dans cet état, je n’avais pas pu résister à la tentation de mettre le paquet pour le faire chier !

« J'imagine que tu ne verra pas de mal à ce que je bois un peu à ta santé si fleurissante, pas vrai ?! » Caroline allait m'assassiner si elle apprenait que j'avais fait entrer de l'alcool ici, sous le nez de son patient en cure de désintox... Mais l'expression qui traversa le visage du sportif, à cet instant précis, valait absolument tous ces risques !

Sans perdre mon sourire mesquin, j’avais fait sauter le bouchon du bourbon, avant d’humer exagérément les effluves qui se dégageait du goulot. Levant la bouteille vers Connor, j'avais ensuite pris une longue et généreuse gorgé du liquide ambré. Grimaçant légèrement en sentant son alcool me picoter la gorge, avant d’apprécier la chaleur qu’elle rependait dans son sillage.



Light & Dark
We've all got both inside of us. What matters is the part we choose to act on, that's who we really are.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Administratrice
Chasseur de primes
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2287
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Something in the way   Something in the way EmptyJeu 24 Oct 2019 - 12:34
Rien qu’entendre sa voix, Connor eut l’impression désagréable qu’on jouait de la fourchette sur un tableau à craie. C’était désagréable, ça lui retournait les tripes violemment. Il aurait aimé pouvoir rendre encore le contenu de son estomac, si seulement il y avait encore quelque chose à rendre. Pour l’instant, c’était surtout douloureux, mais il pouvait tolérer le temps que Fred dégage. Cependant, l’homme n’avait pas du tout l’intention de le faire, et sa déclaration trop souriante pour être bienveillante fit sonner une petite alarme dans sa tête.

Celle qu’il avait affaire à un véritable connard. Le genre de fumier qu’il tuait dehors sans sourciller, sans sentir sa conscience lui dire que peut-être il privait l’humanité d’une lumière. Chez le Danois, il n’y avait aucune lumière, aucun gaz pour relier les étages, seulement un vent glaçant qui trahissait l’absence d’intelligence y résidant. De quoi célébrer son retour ? L’hypocrisie n’avait donc aucune limite.

Cependant, Connor comprit qu’il n’y avait pas que l’hypocrisie qui manquait de cadre, mais également la méchanceté crasse dont il faisait preuve. Se redressant presque vivement, ses yeux suivirent la bouteille qu’il tenait en main pour venir à son sourire narquois.

Si jusque là, le sportif l’imaginait juste terriblement bête, gentiment limité, il comprenait maintenant à quel point il s’était trompé à son sujet. Frederik était un enfoiré. Et alors qu’il pensait ne pas avoir assez de force pour le foutre dehors, il sentit en lui une colère sourde, une rage folle, grimper comme un volcan rentrant soudainement en surchauffe. Il allait le saigner. Il allait l’attraper là et lui arracher les yeux, lui enfoncer si profondément sa bouteille dans le fond de la gorge qu’il allait venir lui titiller le trou de balle avec.

T’es vraiment le pire fils de pute de la planète, y’a pas de doute là-dessus. Fit-il d’une voix grave et profonde en se levant doucement.

S’approchant d’un pas lent et menaçant, les poings serrés, qu’importait les faiblesses qu’il sentait dans ses jambes, l’envie de lui dévisser la tête pour lui chier dans le cou était bien plus forte. Fred n’avait aucune idée du genre d’homme qu’il était, d’à quel point il pouvait être dangereux. S’il fonctionnait à l’alcool, la colère pouvait être un carburant bien plus redoutable. Et en l’occurrence, c’était surtout une haine si puissante qu’il allait lui éclater au visage.

Il se contrôla à peine lorsqu’il envoya un coup sec dans la bouteille du Danois. Cette dernière vola à travers la pièce et éclata contre le sol, rependant son contenu partout avec le verre. Connor s’en foutait. Dans ses yeux brillaient une lueur sauvage et meurtrière, et si Fred ne décampait pas, il allait se montrer imaginatif pour le tuer.

Dégage d’ici ! DEGAGE !


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Frederik Sørensen
Frederik Sørensen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse, Beretta 92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/01/2018
Messages : 2113
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Something in the way   Something in the way EmptyLun 28 Oct 2019 - 22:58
Toute cette méchanceté ne me ressemblait pas et pourtant, elle était bien là. Bien réelle et surtout, bien sincère. Si on me connaissait comme le boute-en-train du camp, toujours prêt à faire rire les autres et à leur remonter le moral, là, il fallait reconnaitre que c’était fort différent. À des année lumière du Frederik que l’on connaissait. Laissant ressurgir une facette de ma personnalité que je n’avais que très rarement présenter aux autres. La gardant habituellement pour ceux et celles qui le méritaient vraiment. Pour ceux et celles qui m’avaient fait du mal ou, pire encore, qui en avait fait à mes proches ! Mais est-ce que Connor faisait réellement parti de ces gens-là ? J’aimais me convaincre que oui. M’entêtant à le voir comme un ennemi – alors je savais, tout au fond de moi, qu’il n’en était pas vraiment un... Il était toutefois parvenu à pincer une corde sensible, lors de notre dernier face à face. Il était parvenu à blesser mon amour-propre et juste pour ça, j’avais choisi de fermer les yeux à la raison pour plonger tête première dans la rancœur.

Est-ce que je prenais réellement conscience de la porter de mes gestes ? Oui, et non… car si je savais que ça allait le faire chier – et c’était peu dire – que c’était même un véritable coup bas de profiter à ce point de sa faiblesse, je n’avais toutefois pas vraiment pris le temps de réfléchir à tout ce que ça impliquait réellement. Après tout, je n’avais jamais été en manque comme l’était Connor. Je ne savais pas vraiment ce que ça faisait et probablement que je minimisais un peu trop la situation… J’avais simplement voulu me réjouir de son malheur, par vengeance, sans m’apercevoir que je franchissais probablement la ligne du non-retour. Après ça – si ce n’était pas déjà fait – il n’y aurait plus aucune possibilité de réconciliation.

Ignorant la voix de culpabilité qui faisait retentir une clochette d’alarme dans mon subconscient – après tout, je me doutais un peu que je dépassais largement les bornes – j’avais ri devant l’expression enragé du sportif. Continuant de lui sourire, même lorsqu’il commença à se lever pour s’approcher d’un pas lent et menaçant. Dissimulant mon étonnement derrière un masque d’impassibilité. Le fixant sans broncher et ne faisant rien pour l’empêcher d’envoyer un coup sec dans la bouteille de bourbon que je tenais. La faisant voler à travers la pièce pour aller finir sa course contre le mur où elle éclata dans une pluie de verre et de cette boisson ambrée qu’elle contenait. « Bah tant pis. Ce n’était pas une si bonne bouteille, de toute façon, lançais-je dans une attitude désinvolte, simplement pour le narguer davantage. Si tu veux, je t’en apporterai une bien meilleure que ça. »

En réalité – et il était absolument hors de question que je le laisse paraître – je commençais à avoir la trouille. La vraie trouille ! Car bien qu’affaibli par son sevrage, Connor était animé par une telle rage, que je ne doutais pas une seconde de son envie de me réduire en bouillit. Faisant naître en moi, l’inquiétude qu’il puisse y parvenir. Je dû alors faire un effort surhumain pour ne pas détaler en courant lorsqu’il me gueula de sortir, ne parvenant toutefois pas à m’empêcher de reculer de quelques pas. M’obligeant à me ressaisir, juste à temps pour afficher cet air de défi que je lui avais déjà servi dans la cour du fort, un an plus tôt. Me braquant devant lui en étant soit très téméraire, soit carrément suicidaire… Mais il m’était tout simplement inconcevable de le laisser gagner aussi facilement. Après tout, j’étais celui qui était venu l’affronter le premier et ce n’étais pas pour déguerpir comme un lâche à la première menace.

« Allez, retourne te coucher, avais-je répondu sur un ton narquois. T’es tellement mal en point que même une pichenette risquerait de te mette KO ! » J'avais ris. Tentant de lui prouver qu'il était loin de me faire peur.



Light & Dark
We've all got both inside of us. What matters is the part we choose to act on, that's who we really are.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Administratrice
Chasseur de primes
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2287
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Something in the way   Something in the way EmptyMer 20 Nov 2019 - 15:14
Aucun rire ne perça la barrière de ses lèvres. Aucune trace de bienveillance, de compréhension, de douceur. Il n’était pas là pour plaisanter de l’humour douteux de Frederik, encore moins pour laisser passer cette volonté flagrante de lui faire du mal. Connor était une personne rancunière, extrêmement tenace lorsqu’il fallait faire payer la peine qu’on pouvait faire. En plus d’avoir un égo surdimensionné, qui pouvait prendre énormément de place à l’occasion, il avait en horreur la cruauté et la mesquinerie. Deux traits que Frederik affichait, où il savait se montrer à l’évidence très créatif.

Sauf que Frederik ne savait pas quel genre d’homme il pouvait être en la matière. La violence, il avait appris à la déchaîner à l’extérieur. Ses mains avaient broyé quelques crânes, ses poings éclatés quelques gueules, sans se soucier des séquelles. Ses phalanges déformées par les coups gardaient les preuves de sa force et de la rage qui couvaient en lui. Sa rancune se couplait à sa ténacité, comme la digne tête de con qu’il avait pu être et le monstre qu’il était aujourd’hui. Son poing se serra, et alors que sa mâchoire se crispait, il saisit sans douceur aucune le col du vêtement de Fred pour le coincer contre le mur le plus proche.

Son autre main serrée fut prête à s’imprimer sur le joli minois du Danois, pour lui refaire le portrait avec ça, lui faire sauter quelques dents et lui passer l’envie de sourire. Mais le grincement de la porte de l’infirmerie le figea un bref instant, et quand Caroline passa pour se rapprocher d’eux, il retint avec beaucoup de douleur son mouvement. Il aurait voulu être sourd pour lui éclater la tête sans souffrir des conséquences.

Qu’est-ce qu’il se passe ici ? Demanda-t-elle avec les yeux ronds en scrutant la scène, prête à s’interposer s’il le fallait. Ce fut presque avec précaution qu’elle tenta de s’approcher. Ses pas piétinèrent le verre brisé et l’alcool qui imbibait le parquet de l’infirmerie : Qu’est-ce que c’est que…

Elle ne termina pas sa phrase. Elle sursauta même lorsque Connor éclata une première fois son poing contre le mur derrière la tête de Frederik, comme pour évacuer pour de bon cette rage qu’il ressentait. Une première fois, et une seconde où il put sentir la douleur irradier jusqu’à son coude :

Connor ! La vétérinaire se jeta en avant, retenant le troisième coup qu’il aurait voulu écraser sur le facies de cet homme qu’il haïssait jusque dans ses tripes.
La prochaine fois, tu n’auras personne pour te sauver, avertit-il sans se dégager de la prise de Caroline, qui le tira en arrière en le forçant à lâcher Frederik.

C’était une promesse qu’il lui faisait. Un jour, il le balancerait dans une horde. Il lui trancherait la gorge, sans lui laisser l’occasion de voir venir sa mort. Il n’aurait pas les honneurs, ni les pleurs. Il disparaitrait alors, et personne ne serait là pour le plaindre.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Frederik Sørensen
Frederik Sørensen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse, Beretta 92
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/01/2018
Messages : 2113
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Something in the way   Something in the way EmptyDim 5 Jan 2020 - 21:02
Mon rire s’était brusquement tut lorsque Connor avait saisi le col de mon chandail pour me plaquer violement contre le mur. Une grimace de surprise s’immisça dans le sourire que je tentais de garder sur mes lèvres – bien déterminé à cacher mon inquiétude derrière un air narquois. Réalisant soudainement, qu’avec la force physique de mon adversaire, ce sourire demeurait ma dernière arme contre lui. Mais c’était peine perdue... Je n’étais pas un aussi bon menteur que je le prétendais et il avait probablement déjà dû remarquer l’éclat de la peur traverser mon regard. J’étais allé trop loin et ce n’était que maintenant – un peu trop tard – que je m’en rendais compte. Ayant décidé de jouer avec le mauvais joueur, j'avais choisi une cible beaucoup plus menaçante que je pouvais l'être. Même si, dans le feu de l’action, je n’étais pas encore prêt à me l’admettre.

Survivre au sein d’un groupe comme le nôtre, avait finit par me faire oublier que, même entre nos murs, nous n’étions jamais vraiment à l’abris de la dangerosité de l’être humain. L’épidémie avait fait bien plus de ravage que de "simples" morts. Elle avait aussi semé la violence et la cruauté dans le cœur de nombreux survivants. Éveillant l'esprit animale qui sommeillait en chacun – rendant encore plus dangereux ceux qui l’étaient déjà. Pris au piège sous la prise de Connor, je sentais la rage bouillir en moi. La rage de me retrouver à la merci de ce røvhul1. La rage de m'être fait avoir comme un gamin qui ne serait même pas foutu de se défendre ! J'étais insulté. Insulté de l’avoir laisser prendre le dessus sans avoir riposter quand je le pouvais !

Je fixais le sportif droit dans les yeux, cette fois sans sourciller – ne voulant surtout pas lui donner le loisir de me voir trembler de peur, mais surtout, voulant à tout prix éviter de regarder son poing qui menaçait de me fracasser la troche – lorsque le grincement de la porte vint suspendre notre tête à tête. Je n’avais toutefois pas osé détourner mon regard. Pas même lorsque Caroline s’adressa à nous aussi surprise que choquée d’interrompe un affrontement dans son infirmerie. Pas même lorsqu’il écrasa son poing contre le mur tout juste derrière ma tête. Une première fois ; ne tressaillant que légèrement en continuant à le narguer de mon regard braqué sur le sien, puis une seconde fois ; sentant la fureur émaner de mes yeux tel des lames invisibles que j’aurais tant voulu planter dans sa tronche de dégénéré !

La vétérinaire intercepta son troisième coup. Le tirant vers l’arrière pour le forcer à me relâcher, alors qu’il déblatérait sa menace. Juste d’entendre le son de sa voix me faisait grincer des dents.

« Eh bien, crois moi que la prochaine fois je ne ferai pas la grossière erreur de retenir mes coups pour la simple raison que tu es sur ton lit de mort ! Tu ne mérites même pas qu’on te soigne ! » j’avais craché à ses pieds. Sentant tout mon corps vibrer sous la tension et la rage.

J'avais lancé un regard noir vers Caroline, qui n’y était pourtant pour rien dans ce conflit, avant de tourner les talons pour quitter l’infirmerie. Ne supportant plus de passer ne serais-ce qu'une seule seconde dans la même pièce que lui, à respirer le même air que lui. Allant plutôt me réfugier dans ce qui me servait de garage, pour passer ma colère sur ces pauvres voitures qui n’avait rien demandées à personne.

1 Connard



Light & Dark
We've all got both inside of us. What matters is the part we choose to act on, that's who we really are.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Something in the way   Something in the way Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Something in the way -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: