The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Something to believe in -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Connor G. Shepard
Administratrice
Chasseur de primes
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2054
Age IRL : 27
MessageSujet: Something to believe in   Something to believe in EmptyDim 20 Oct 2019 - 22:16
Sur le bord de son lit, Connor fixa le vide un long moment. Journée interminable, nuit longue, à ne plus pouvoir compter les minutes tant ça lui semblait élastique. Et douloureux au passage. C’était comme si tout son corps avait été passé dans une broyeuse à déchets. Ses os craquaient, ses muscles se tendaient. Il n’y avait que des positions moins pires que d’autres, et des moments d’accalmies. Mais la vétérinaire n’avait de cesse de le soutenir, et de lui jurer que ça irait. Encore quelques jours…

Je repasserais dans la nuit, si tu as le moindre problème… Souffla Caroline à côté de lui, venant poser une main rassurante sur son bras.

Il releva le nez vers elle, sans lui adresser un mot. Cependant un regard qui lui disait de le laisser là, qu’il s’en sortirait. Ça ne serait que quelques heures supplémentaires où il compterait les secondes, les unes après les autres, où il essaierait de ne pas penser à cette sensation de manque immense qui faisait trembler ses mains. Ses doigts se serrèrent sur le bord du matelas, et la porte de l’infirmerie grinça avant de claquer.

Et toujours ce vide à l’intérieur.

A nouveau, il entendit se grincement. Sortit de ses pensées, le sportif se redressa péniblement. Se passant une main dans ses cheveux trop longs, puis dans sa barbe mal rasée, il tenta de faire bonne figure. Son plateau repas n’avait pas été touché, il imaginait que la nouvelle, Olivia, venait pour ça.

Désolé, j’ai pas eu le temps de… Il se stoppa.

Là où il s’attendait à voir la petite silhouette de la cuisinière, ce fut celle gracile de Selene qui apparut sous son regard. Il se figea, et prit conscience du fait qu’il ne portait pas grand-chose. Des cicatrices apparentes, plus ou moins fraîches, qu’il cacha d’un geste vif en attrapant sa veste qui avait grand besoin d’un lavage à dire vrai. Il ramena la capuche sur son crâne, puis la retira, sans trop savoir où se mettre.

J’pensais que c’était Liv, se justifia l’homme avec gêne, en baissant le regard.

C’était ça aussi qui le contrariait dans tout ça. Le fait qu’il devait désormais assumer de s’être présenté ainsi auprès des gens qu’il connaissait. Caroline, Selene, Elena. En pensant à cette dernière, il sentit son ventre se tordre, la nausée remonter presque immédiatement à ses lèvres. Il ne l’avait même pas croisé depuis son retour. Elle devait l’éviter, et le détester. Elle avait sans doute raison.

Merci d’être… D’être venu. Le chercher, au No Man’s Land. Tout du moins, de ne pas l’y avoir abandonné. J’sais que ça a du te coûter.

Question de gros égo mal placé, entre eux.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 7302
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Something to believe in   Something to believe in EmptyJeu 24 Oct 2019 - 10:24
Elle ne savait pas quoi penser de lui. Selene se souvenait de Connor comme d’une sacrée épine dans son pied, une forte tête de mule large comme une armoire, mais un allié de choix. Il y avait de l’accord dans leurs désaccords et tout deux avaient cette tendance extrêmement paradoxale du sacrifice de soi pour le bien des autres ; ou du moins : de certains autres. Dans sa mémoire, l’ancien joueur de baseball était comme la russe disparue : une force de la nature inébranlable.

Alors elle ne savait toujours pas quoi penser, même après avoir appris qu’il écumait les dernières bouteilles d’alcool de l’état pour se rendre malade, même après être allé le chercher au No man’s land pour le ramener chez lui. Elle avait dit au revoir à un roc, elle retrouvait un ivrogne. Ça lui donnait la nausée, quelque chose entre la compassion, la colère et la tristesse. Il avait beaucoup perdu ces derniers mois et certains membres de son propre camp ne lui reconnaissaient pas son rôle essentiel dans le sauvetage du ranch… il n’y avait rien de pire.

La pianiste ne pouvait aussi s’empêcher de s’en vouloir, toujours sujette aux pics de culpabilité chronique. Elle aurait dû sentir qu’il allait mal, sentir qu’il ne tiendrait pas le choc. Elle aurait fait le déplacement plus tôt pour le réveiller d’une bonne grosse paire de baffes. Au lieu de ça, elle pénétrait dans leur infirmerie pour découvrir un homme qui n’était plus que l’ombre de lui-même. Cheveux sales et trop longs, barbe mal rasée, le teint maladif. En vérité, elle se demandait encore comment elle l’avait reconnu.

Selene ne dit rien ni ne sourcilla face aux cicatrices qu’il s’empêcha de cacher sous sa veste crasseuse. La répercussion corporelle de son état psychologique : il était brisé. Aller savoir pourquoi elle supposait qu’elle pouvait y faire quelque chose – peut-être parce qu’elle n’était pas sûre qu’Elena soit désormais la personne désignée.

- Tu m’as défendu au ranch, quand personne ne voulait comprendre pourquoi j’avais caché l’existence de Nisqually, rétorqua-t-elle à ses remerciements, je t’en devais une.

Il avait ramené Ashley aussi. Si les autres refusaient de s’en rendre compte, la pianiste voyait clairement comme rien de toute ça ne serait arrivé sans lui. La victoire de l’automne, le fort, la nouvelle vie. C’était parce qu’il sillonnait l’état qu’il avait rencontré Roza, puis croisé sa route. Connor était cet atout de l’ombre qui les avait tous sauvés mais que tout le monde oubliait. Par principe toutefois, elle conservait son visage fermé en approchant du lit sur lequel il s’était redressé. Ses yeux bleus comme des vitres de glace le découpait au scalpel.

- Comment tu te sens – et me dis pas « bien », prévint-elle – parce qu’elle n’était pas idiote, comment tu te sens pour de vrai ? Elle avisa brièvement le plateau repas et ajouta pince-sans-rire : je peux manger ton repas si tu as peur du courroux d’Olivia.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Administratrice
Chasseur de primes
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2054
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Something to believe in   Something to believe in EmptyJeu 24 Oct 2019 - 12:16
Alors, nos comptes sont bons, j’imagine.

C’était sa seule réponse, un brin maigre sans doute. Mais ça les mettait sur un pied d’égalité. Surtout que Connor avait encore l’impression et la conviction de parler à un des leaders. Elena ne lui avait d’ailleurs pas dit pour la démission de Selene, et il n’imaginait pas ça possible. Soupirant, il se passa la main sur le visage en essayant de rassembler ses esprits. Après les questions de Selene, et la fermeté dans sa voix, ce fut d’autant plus difficile de faire le tri comme il le tentait.

Comment il se sentait ?

Comme quelqu’un qui arrive pas à mourir, fit-il de sa voix enrouée. Parce que c’était ça. Tous les autres y parvenaient sauf lui. Même dans son suicide douloureux, on ne le laissait pas faire. Et il prenait de toute façon trop de temps. Une balle serait plus rapide, mais il avait l’impression de mériter de souffrir. Je me sens pas bien, pas sans… Pas sans Jeff…

L’émotion le gagnait encore, sa gorge se fit sèche. Il déglutit difficilement en essayant d’éviter soigneusement le regard de Selene. Lâcher tout ça lui faisait à la fois du bien et du mal, mais il fut comme lancé d’une certaine manière. Ça faisait des mois qu’il le gardait, des semaines qu’il en souffrait. C’était ça au fond : cette volonté d’en finir alors qu’il était juste trop lâche pour vraiment le faire. Avait-il encore peur de manquer quelque chose ? Que lui restait-il pour ça ? Quel plaisir tirait-il de sa situation ?

C’était comme si tout ça n’avait plus aucun sens.

J’ai tout raté, par lâcheté, en jurant que je m’engageais, et que j’étais loyal. Secouant la tête, Connor eut un rire sans joie : Mais j’ai tout fait de travers et maintenant c’est évident.

Ça lui crevait les yeux même, il voyait clair. Si Elena s’était lassée de lui, c’était parce qu’ils n’avaient jamais été ensemble. Si Roza était morte, c’était parce qu’il n’avait jamais été avec elle non plus. Si Jeff avait disparu, c’était parce qu’au moment où il avait besoin de lui, il était ailleurs.
Sur son épitaphe, on pourrait mettre ça : il était ailleurs.

Alors, Connor fit seulement un signe de la tête à Selene. Si elle avait faim, qu’elle se serve.

Dis-moi au moins qu’ici, vous vous en sortez. Les Messiah… Lui demanda-t-il.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 7302
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Something to believe in   Something to believe in EmptySam 26 Oct 2019 - 14:55
- Ouai, je connais ce sentiment, dit-elle ne feignant la légèreté.

« Celui qui n’arrivait pas à mourir » ; combien de fois avait-elle essayé ? Ses tentatives de se nuire n’avaient fait que la détraquer plus encore, jusqu’à ce qu’Andrea la sorte de cette spirale infernale. Elle ne pouvait que comprendre la détresse de son aîné et l’empathie lui bouffa impitoyablement les entrailles. Ses yeux clairs se posèrent sur lui pour s’apercevoir plus encore d’à quel point il était brisé. Lui, l’homme si borné qui lui avait férocement tenu tête lorsqu’ils s’étaient rencontrés. Selene s’était longtemps appliquée à le détester, pur délit de faciès, mais elle n’y arrivait plus aujourd’hui. Parce qu’il était ouvertement blessé, parce qu’il montrait toute son humanité, parce que dans toute cette histoire, il n’avait cessé de les défendre – ceux de la prison.

- Ça va mieux, répondit-il la gorge un peu nouée, je te cache pas que ça va mieux sans Addison et Damian, ils ne me manquent pas ; et les autres se sont faits à l’idée.

Plus personne ne parler du ranch désormais, ils étaient bien chez eux ici. La seule qui continuait à canaliser certaines animosités, c’était elle, mais elle n’en parlerait pas. La pianiste n’ignorait pas qui étaient ses détracteurs principaux et ça ne l’empêchait pas de dormir. Elle s’approcha et s’assit finalement sur le bord du lit, mains coincées entre ses cuisses. Le plateau ne l’intéressait pas en vérité, elle baissa brièvement les yeux pour chercher ses mots.

- T’as été le seul qui a risqué de ne jamais revoir les gens qu’il aimait pour les prémunir contre un danger potentiel… et quand ce danger s’est présenté, tu as encore risqué de tout perdre pour trouver une solution, Selene se pinça les lèvres en haussant légèrement les épaules, si tu avais été un lâche, tu serais resté dans le confort du ranch et tu aurais attendu que ça passe, comme ce qu’avaient fait la plupart des autres, n’est-ce pas ? Si la plupart ne voit pas le sacrifice que tu as fait, moi je le vois, rassura-t-elle en reposant sur lui ses prunelles pâles, et si tu ne m’avais pas trouvé, on en serait pas là.

Elle ne saurait pas trouver les mots pour qu’il surmonte son deuil – car il n’y en avait pas en réalité – mais si elle pouvait au moins lui faire reconnaître qu’il avait joué un rôle important, alors peut-être aura-t-elle résolu une partie du problème. Une infime partie.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Administratrice
Chasseur de primes
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2054
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Something to believe in   Something to believe in EmptyLun 28 Oct 2019 - 9:51
Alors, ils sont définitivement partis ? Fit-il, sans trop savoir ce que ça lui inspirait. Pas vraiment du soulagement parce qu’il ne pouvait pas dire qu’il craignait leur présence. Peut-être d’avantage une certaine satisfaction, comme si au fond, il valait mieux que ça, lui. C’est pas plus mal. Je ne comprends pas ce qu’ils fichaient là. Pourquoi… Pourquoi Elena m’a tant vanté leur implication… Tout ça pour partir. Connor secoua la tête : On ne pouvait pas être d’accord sur tout.

Et il était fatigué de tout ça. De voir que les égos de chacun se devaient d’être ménagé pour ne brusquer personne. Qu’on faisait davantage cas des caprices que du bien commun. Qu’on prenait le temps d’étudier des idioties, même si ça n’avait aucune pertinence. Est-ce que ça avait changé depuis son retour ? Caroline lui vantait une dynamique différente, mais dans les yeux de la vétérinaire, il y avait aussi un éclat de tristesse qui ne comblait pas l’absence de Jeff.

Ses yeux clairs se posèrent sur sa voisine un bref instant. Lui qui évitait le contact ne put décrocher le regard lorsqu’elle se mit à parler. Elle n’était pas la première à reconnaitre que son rôle avait eu de l’importance, mais sans trop savoir pourquoi, le fait que ça soit elle qui l’énonce à haute voix le soulageait déjà un peu. Parce que justement, les tensions qui regnaient entre eux gageaient d’une relation difficile. Et qu’avec ce pas vers lui, il y avait comme un apaisement.

J’aimerais juste que ça soit différent. Avoua-t-il. Mais il lui fit un signe de la tête, bref, qui voulait dire merci. Car si ça n’avait pas un effet immédiat sur lui, qu’il ne regagnait pas en muscles et en honneur dans l’immédiat, c’était comme un pansement posé sur une plaie encore douloureuse. Riley a refait surface. Elle cherche Roza depuis des mois, sans que ça donne rien. Fit-il sans transition.

Est-ce que la conversation le gênait ? ça n’était pas ça. A dire vrai, Connor voulait pouvoir apporter à sa voisine quelque chose pour avancer. Sans savoir où elle en était, et ce qu’elle en pensait, il passa outre la douleur dans sa gorge qui enraillait sa voix, et fit l’effort d’une discussion qui avait finalement du sens :

Au No Man’s Land, il y a deux primes, qui pourraient t’intéresser. Il ferma les yeux, pour se souvenir du second nom. Un visage inconnu pour lui, mais il en connaissait le rôle : Celle de Morgan, et celle de Zack.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 7302
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Something to believe in   Something to believe in EmptyMer 30 Oct 2019 - 15:07
- Ouai… moi aussi. Des fois…

Elle ne s’infligerait pas la liste des choses qu’elle aurait aimé différente ; des gens qu’elle voudrait voir toujours en vie. Il y en avait trop. D’un bref hochement de tête, elle accueillit la nouvelle du retour de Riley. Si elle était réapparue, peut-être Roza en ferait-elle de même bientôt. La russe était imprévisible et indomptable, c’était aussi pour ça qu’ils l’appréciaient. C’était aussi pour ça qu’ils l’avaient presque tous abandonnée à sa vendetta ne put s’empêcher de songer la jeune femme.

Elle se raidit en entendant Connor parler des primes. Si elle ne savait pas vraiment qui était cette « Morgan », elle supposait qu’il devait s’agir d’une sous-fifre de Zack. Les mauvais souvenirs réveillèrent la brûlure sur sa poitrine. Pendant quelques instants, Selene eut l’impression de respirer un air suffisamment chaud pour lui carboniser les entrailles. Brièvement, elle ferma les yeux. Le temps de retrouver son chemin entre les élucubrations des voix éveillées par cette nouvelle.

- Quelqu’un l’a vu ? Il est encore en vie ?

Des questions fonctionnelles pour retarder l’échéance du moment où elle devrait choisir. Le traquer ou non ? La pianiste ne savait pas pourquoi son aîné lui avait dit ça. Plutôt que de l’intéresser, cette nouvelle avait plutôt le don de la perturber. Les « American Dream » avaient été le point de départ d’une longue spirale de tourmente pour elle. Peut-être que si elle mettait fin aux jours de Zack, à défaut de trouver sa Némésis, l’ordre serait fait dans son subconscient. Peut-être.

- Pourquoi tu penses que ça peut m’intéresser ? Demanda-t-elle en serrant le poing pour réprimer des tremblements.

Était-elle encore cette fille-là ? Celle qui traquait ses ennemis pour les tuer ? Une partie d’elle jurait qu’elle avait changé, l’autre défendait que c’était nécessaire pour protéger Effy. Le groupe de Jonah avait nui à suffisamment de tort à beaucoup de gens ; il fallait que cela cesse. Elle poussa un soupir ; c’était peut-être à elle de mettre fin à ses actions. Peut-être bien qu’elle devrait finir ce qu’elle avait commencé il y avait désormais des mois de cela.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Administratrice
Chasseur de primes
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2054
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Something to believe in   Something to believe in EmptyMer 20 Nov 2019 - 14:40
Etait-il encore en vie ? ça, Connor ne le savait pas. Il haussa les épaules sans pouvoir vraiment lui répondre, bien désolé de ne pas avoir le savoir absolu ou la science infuse. S’il pouvait se sortir une boule de cristal infaillible du derrière, sans doute le ferait-il sans hésiter. Mais la vie n’était pas comme ça, heureusement ou malheureusement.

Je sais pas d’avantage que ce que dit la prime en question, et l’offre qu’il y a dessus, pour l’avoir, est énorme. Beaucoup de gens veulent sa tête, ça peut pas venir que d’un Messène. En tout cas, lui n’y croyait pas.

Il la fixa un instant lorsqu’elle lui posa sa dernière question. Le visage de Selene, qu’il trouvait d’ordinaire déjà dur, l’était encore davantage maintenant qu’ils parlaient de Zack. C’était personnel, en tout cas le genre de colère qu’il savait reconnaitre pour l’avoir si souvent croisé dans les yeux de Roza. Pouvait-il l’expliquer ? C’était plutôt ce qu’il lui restait d’instinct qui parlait à sa place.

Je sais ce qu’ils ont fait, à la prison. Riley m’a raconté certaines choses, Roza aussi. J’ai pas tout en mémoire, mais j’vais supposer que ta haine envers lui date pas d’hier. C’est pas que pour le ranch que tu lui en veux, en tout cas, Connor n’en avait pas l’impression de son côté.

Il ne rajouta rien là-dessus, se contentant de baisser le regard à nouveau en poussant un soupir. Nerveusement, il plaça ses mains contre ses genoux, pour les frotter. Un frisson lui remonta l’échine.

On compte traquer Morgan, avec Riley. Annonça-t-il à sa voisine, avec une certaine fermeté qui ne souffrait d’aucune argumentation pour l’en empêchait. Il le ferait, c’était une sorte de promesse qu’il se faisait à lui-même pour ne pas oublier Roza. Je sais pas si tu as du temps dans ton emploi du temps de leader, mais si jamais, tu es la bienvenue. Peut-être qu’elle nous mènera à Zack, peut-être pas. C’qu’on offre pour sa tête, par contre, ça permettra de tenir un certain temps dehors, et on crachera pas dessus.

Alors, certes, il n’était pas en état dans l’immédiat de faire trembler les genoux de la rousse, mais ça lui donnait une motivation pour essayer, en tout cas, de la retrouver et de lui faire la peau.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Something to believe in   Something to believe in Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Something to believe in -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: