The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Un loup pour l'homme -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 7289
Age IRL : 29
MessageSujet: Un loup pour l'homme   Un loup pour l'homme EmptyJeu 17 Oct 2019 - 13:19
Début septembre 2019 ••

Ces derniers jours, elle avait les nerfs à fleur de peau. Du moins, elle était une écorchée depuis toujours mais inexplicablement, cette période la mettait à vif. Comme un mauvais pressentiment. Peut-être était-ce passager, contrecoup psychologique de sa fausse couche du printemps qui s’éternisait ; peut-être son instinct de louve lui hurlait que quelque chose se préparait. Ce n’était pas une bonne nouvelle. C’était chaque jour, avoir la sensation que tout ce micro-village de Nisqually allait périr dans les flammes et qu’elle serait la seule debout à contempler les cadavres.

- L’gars, il est réveillé.

C’était Simon qui était venu la trouver. Il évitait son regard mais devait toujours lui accorder la même forme d’attachement, parce qu’il l’avait prévenue elle plutôt que Elena, Andrea ou Duncan. Parfait. Selene était incapable de ne pas sonder toutes les nouvelles personnes qui passaient leurs frontières et puisque cet homme avait été généreusement sauvé, en partie par sa faute, elle devait prendre ses responsabilités jusqu’au bout. Décider s’il pouvait rester ou s’il fallait lui coller une balle dans la tête. Il n’y avait pas d’autres alternatives.

Dans la chambre qui avait été attribuée au blessé  – dans leur cabane convertie en infirmerie – la lumière était tamisée. Des rideaux gris venaient étouffer la lueur du jour, permettant alors la prolifération de la pénombre. Juliet et Caroline, qui surveillaient l’inconnu jusqu’à lors, quittèrent la pièce dans laquelle s’enferma Selene pour un tête-à-tête. Souple et silencieuse, elle se déplaçait en arc-de-cercle autour du lit, pour le détailler sans prendre le risque de s’approcher.

Il n’était pas jeune, blessé à la tête, yeux bandés et – bien entendu – délesté de toutes ses affaires. Ses prunelles bleues le passèrent au crible, comme pour lui dresser un portrait psychologique avant qu’il n’ait dit un mot. Il avait l’air costaud, les mains usées par l’effort ; pas le genre à se planquer le temps que l’orage passe. De toute façon, s’il était encore en vie, c’était qu’il avait vécu et fait des choses difficiles. Elle préférait conserver ses quelques mètres de sécurité, même si le glock dans son holster faisait peser sur sa cuisse un poids virtuellement réconfortant.

- Bouge pas, annonça-t-elle enfin, c’est mieux que tu restes allonger de toute façon, avec sa blessure fraîchement recousue, il risquait de tourner de l’œil s’il faisait trop d’effort, ton nom ? Et qu’est-ce que tu faisais dans le coin ? Demanda-t-elle sans détour, on t’a trouvé seul mais t’es avec d’autres gens ? Ils risquent de te chercher ?


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Franck Verhoeven
Franck Verhoeven
Fiche de personnage
Survit depuis le : 11/10/2019
Messages : 89
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Un loup pour l'homme   Un loup pour l'homme EmptyJeu 17 Oct 2019 - 14:32
Franck émergea lentement de sa torpeur, une douleur lancinante à la tête, entendant des voix, celles ci semblant venir d’un autre monde. Leurs paroles arrivaient dans son esprit embrumé, sans qu’il arrive à en saisir le sens, alors qu’il arrivait à en discerner les mots. Petit à petit, il reprenait conscience. Les voix se turent, une porte se referma. Du silence. Il se demande qu’est ce qu’il foutait là, allongé, d’ou venait ce mal de crâne. Peut-être avait-il salement picolé hier soir? Non, ça n’aurait eu aucun sens. Bordel, qu’est ce qu’il foutait là. Son corps tout entier était engourdi, allongé qu’il était sur un lit de camp.

Une voix féminine, à la fois douce et froide sembla s’adresser à lui. Cette fois, il arriva à cerner l’essence et le sens de ce qu’on lui disait. On lui demandait son nom. Comment s’appelait-t-il déjà? Franck. Oui, il s’appelait Franck. Ces récents souvenirs ressurgirent alors brusquement en mémoire. Sa marche avec Mike vers Seattle. Leur rencontre de rôdeurs dans Tacoma. Sa course. Sa chute. Puis le noir. Ignorant la mise en garde de la voix, il ouvrit les yeux, et se redressa en sursaut, avant de se rallonger presque aussitôt, la douleur au niveau de son crâne explosant soudainement. Il serra les dents. la respiration haletante, et grogna :

“Bordel de merde, quelle chiure... “


Il ne voyait rien. Pourquoi ne voyait-il rien? Il se crut aveugle, et commença presque à paniquer avant de remarquer qu’il pouvait discerner une vague lueur et sentir le contact du tissus qui lui bandait les yeux. Qu’est ce que la voix lui avait dit d’autre déjà? Ah oui, elle lui avait demandé son nom. Reprenant doucement son souffle, attendant quelques secondes que la douleur se calme, il finit par répondre, de sa voix rauque et grave :

“Franck. Moi C’est Franck. Et toi? Tu peux m’enlever cette connerie de bandeau que je vois à qui j’ai affaire? “

Il attendit quelques secondes avant de reprendre, se doutant qu’on ne lui permettrait sans doute pas de voir à nouveau tout de suite.

“J’étais occupé à pas crever. D’habitude, je m’en sors pas trop mal, mais là, j’ai bien merdé. Je suppose que je dois vous dire merci ou un truc du genre? “


Y’avait encore autre chose non? Ah oui, est-ce qu’il était seul. Non, il y avait Mike.

“J’étais avec quelqu’un je… “

La vision de Mike, entouré par les rôdeurs, sans grand espoir de s’en tirer lui revient alors en tête. Il serra les poings à s’en faire mal aux phalanges. Il avait à nouveau perdu quelqu’un. Encore. Il poursuivit, la voix lasse et triste, retenant ses larmes.

“Merde. Il s’en est pas tiré je crois. Personne viendra. J’les ai tous perdu.Est-ce que vous aller m'enlevez ce putain de bandeau à la fin? “
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 7289
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Un loup pour l'homme   Un loup pour l'homme EmptyVen 18 Oct 2019 - 19:58
Franck. La musicienne ne répondit pas aux questions qui suivirent son prénom, tout simplement parce que c’était ainsi qu’elle entendait mener l’interrogatoire. Ses lèvres se pincèrent quand il supposa qu’il devait leur dire merci. Pour l’instant, ce n’était pas sûr : son sort ne serait scellé qu’après son entretien et la réunion du conseil. En attendant, il était plutôt comme le chat de Schrödinger : prisonniers entre deux états tant que la décision finale n’était pas rendue.

Sans un mot, elle s’approcha pour lui retirer le bandeau qui lui masquait les yeux et recula pour reprendre ses distances. Le cinquantenaire aurait tout le loisir de découvrir la jeune femme qui l’observait dans la pénombre, sa silhouette élancée et son regard de glace. Ses épaules graciles drapées par sa crinière auburn, son expression fermée qui ne risquait pas de la rendre sympathique à la première impression. L’arme à sa cuisse y était sans doute aussi pour quelque chose.

- Qu’est-ce qui s’est passé ? Exigea-t-elle finalement en croisant les bras, t’as dit que tu « les a tous » perdus, donc il y avait d’autres gens. Un groupe ? Ses paupières se plissèrent légèrement, et comment tu t’es retrouvé dans la situation où on t’a trouvé ?

Ces questions étaient – très – importantes pour elle, car la menace d’un autre camp était le démon qui planait dans tous les esprits depuis un an. Renton était tombé mais pas tous les instigateurs de ce groupuscule ennemi. Franck était-il parmi eux ? Était-il une de leurs victimes ? C’était ce que la pianiste voulait tirer au clair sans pouvoir se permettre de révéler ses intentions – ce serait fausser ses réponses. Pour inciter le blessé à jouer le jeu sans faire d’histoire, elle l’encouragea avec quelques consignes :

- On n’a aucune raison de te faire du mal pour l’instant mais ça ne tient qu’à toi de faire en sorte que ça ne change pas, en coopérant, elle se pinça les lèvres et précisa : tu ne sortiras pas de cette pièce tout de suite, alors on a tout notre temps pour discuter. Si tu as besoin d’aller aux toilettes, dis-le et on te laissera un peu d’intimité avec un pot-de-chambre. Voilà pour les explications de base. Désormais, elle attendait qu’il se fasse bavard sur son passé proche.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Franck Verhoeven
Franck Verhoeven
Fiche de personnage
Survit depuis le : 11/10/2019
Messages : 89
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Un loup pour l'homme   Un loup pour l'homme EmptyVen 18 Oct 2019 - 21:22
La respiration de Franck s’apaisa légèrement alors que le voile couvrant son regard le quitta, lui permettant d’apercevoir enfin son interrogatrice. Elle avait l’air taillé dans la glace. Bien que sa silhouette aurait pu lui faire penser qu’elle était fragile, son regard froid et déterminé stoppa net cette réflexion. Bon dieu, elle avait l’air aussi aimable qu’une porte de prison. Et ça, il en avait connue une, c’est pour dire. Il se demanda si elle était comme ça naturellement ou si c’est le monde qui l’avait rendu ainsi. Surement un peu des deux.

Il la parcourut du regard, s’attardant quelques secondes sur le glock accrochée à sa cuisse. Bon, il s’agirait de donner des réponses satisfaisantes apparemment, ce serait trop con d’être arrivé jusqu’ici pour crever comme ça. Ses yeux noirs et inquisiteurs remontèrent pour croiser son regard, alors qu’elle évoquait cette histoire de pot de chambre. Il se redressa légèrement sur sa couche, plus lentement, faisant attention à ne pas brusquer son corps meurtri, grognant sous l’effort.

“Vraiment trop aimable de votre part. Nan. y’avait juste moi, et Mike. Enfin, avant on était avec des gens vers Portland. Mais bon, tu dois savoir ce que c’est, si t’es encore là, tout le monde ne s’en sort pas. “

Il repensa à tout ces gens. Duarte. Pablo. Toutes les rencontres qu’il avait fait au cours de ces 4 années. Nisha. Bordel, il était seul maintenant, même Mike était parti, lui qui semblait incassable, toujours à aller de l’avant. Il soupira et se rallongea, levant les yeux, fixant désormais le plafond de la cabane sombre l’enfermant. Bon. Avec un peu de chance cette fille et son groupe étaient plus méfiant qu’autres choses, fallait juste jouer le jeu en espérant le calmer.Pour l’instant, il était juste enfermé comme un con dans une pièce avec le crâne rabiboché. Ils ne l’avaient pas juste sauvé et utilisé des ressources pour lui mettre une balle ensuite. Enfin, c’est ce que Franck espérait.  

“Avec Mike, on habitait à Seattle avant tout ça, on était à Portland quand ça a commencé. On s’est dit qu’on aurait peut-être pu retrouver des connaissances. N’importe qui de familier. Et puis, en traversant Tacoma, on s’est bien fait baisé par un groupe de rôdeurs, Mike s’est fait acculé dans un coin, j’ai couru, et je me suis cassé la gueule dans un ravin au abords de la ville. Ca aurait été une mort sacrément merdique si vous m’aviez pas retrouvé, même si je suis pas sur d’en avoir une bien meilleure maintenant que je suis là.”

Son regard inquisiteur s’apposa à nouveau à celui de la jeune femme de glace, comme pour s’assurer que ses réponses lui convenait. Il sentit alors que quelque chose était légèrement différent. Il ne sentait plus le contact contre sa poitrine de son médaillon, ultime souvenir de sa vie passé avec Nisha. Péniblement, et au prix d’un effort douloureux, il remonta sa main pour palper son torse, constant et vérifiant l’absence de son bien avant de lâcher, la voix légèrement tremblante de colère :
“Ah oui, vous m’avez vraiment tiré tout ce qu’il me restait. “
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 7289
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Un loup pour l'homme   Un loup pour l'homme EmptySam 19 Oct 2019 - 0:12
Tout le monde ne s’en sortait pas, non. Selene le savait au moins autant que les autres, l’avait vécu jusque dans sa chair. Elle-même était morte une fois ou deux, ramenée miraculeusement parmi les vivants. Aujourd’hui, elle ne saurait dire si ce qui ne la tuait pas la rendait véritablement plus forte ; mais ce qui était sûr, c’est que ça l’avait rendue plus avisée.

L’histoire que délivrait Franck n’avait rien d’extraordinaire. Un groupe laissé à des kilomètres, une errance de plusieurs années, un partenaire tombé aux mains des charognes. On croirait une rediffusion. Le problème avec ce genre de récit, c’était qu’ils ne donnaient aucune information notable et pour une jeune femme aux tendances paranoïaques, ça vrillait son système d’alarme.

- Portland, hein ? Dans l’Oregon ? Fit-elle sans tenir compte de sa remarque à propos de son médaillon, ça fait une sacrée trotte.

Commentaire objectif. C’était impressionnant mais ça faisait plusieurs années désormais que l’épidémie avait commencé et il n’était pas le seul à avoir usé les routes. Selene était bien partie de Seattle pour aller jusqu’à Sequim, pour ensuite revenir à Tacoma. Des centaines de miles parcourus pour sauver sa vie ou pour en reconstruire une. Quant au fait qu’il soit à la recherche de « connaissances », c’était sévèrement utopique. Seattle était comme le reste de la région : un chaos à peine organisé.

- Désolé pour ton ami, glissa-t-elle tout de même. Un soupir lui échappa. Que devait-elle faire de ça ? De lui ? On t’a ramené parce que… parce qu’on évite de laisser crever les gens qu’on peut sauver. Mais tu n’es pas n’importe où ici, elle marqua une brève pause, puisant dans ses ressources pour ne pas se montrer trop vindicative, il y a des règles chez nous. Ce n’est pas à moi de décider ce qui va se passer ensuite, tu n’es pas complètement tiré d’affaire, la pianiste haussa les épaules, ce n’est pas personnel, on procède comme ça avec tout le monde, nouveau soupir, il n’échapperait pas non plus à sa question : quelle est la pire chose que tu aies faite pour survivre ? Et pourquoi ?


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Franck Verhoeven
Franck Verhoeven
Fiche de personnage
Survit depuis le : 11/10/2019
Messages : 89
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Un loup pour l'homme   Un loup pour l'homme EmptySam 19 Oct 2019 - 11:12
Franck soupira. Décidément, elle ne le lâcherai pas. Bordel, il avait pas demandé à être sauvé, si c’était pour subir ça et rester bloquer dans un lit, ça valait peut être pas le coup. Il détestait se sentir inapte et devoir mesurer chacun de ses mouvements sous peine de ressentir une intense douleur. Il acquiesça du regard lorsqu’elle demanda confirmation sur la localisation de Portland. Il la jaugea une nouvelle fois du regard. Elle avait l’air si jeune, elle devait à peine avoir 20-22 ans quand ça avait commencé. Jeune, mais déjà bien endurcie, il en avait croisé un certains nombres de regards comme ça. De ceux qui se battent pour survivre.

Ainsi donc, ce n’était pas elle qui décidait. Elle en avait pourtant la carrure et le caractère, et semblait porter le poids des responsabilités. Le groupe devait être assez important pour qu’il y ai de telles règles. Et ça n’avait pas l’air d’être un groupe d’enfoirés si ils sauvaient des personnes. Ou alors, ils cachaient bien leur jeu. A l’énoncé de sa question, il lâcha un petit rire sans joie.

“Aller, arrête tes conneries, tu t’en fous de savoir de ce que j’ai fais pour survivre. Tu veux surtout estimer si je suis inoffensif ou si je pourrais tous vous abattre à la première occasion. C’qui compte, c’est ce qu’on a fait quand c’était pas nécessaire… “

Il marqua une pause, reprenant son souffle, toussant un coup, la douleur le reprenant alors violemment. Plaquant sa main sur son crâne, il inspira profondément le temps que la sensation désagréable se calme.

“J’ai toujours été réglo. Jamais volé d’autres survivants. Ou alors, pas consciemment, je peux pas garantir que tout ce que j’ai trouvé n’avait pas de propriétaire. Toujours veillé sur les miens. Toujours fait ma part du boulot. C’est dur de pas se salir les mains bordel.” Son regard s’assombrit. Il reprit, plus doucement : “Mais quand cette petite merde de sous être humain m’a.. a pris.. a pris la vie de la personne qui comptait le plus pour moi, j’ai pas hésité une putain de seconde. Je l’ai tué. C’était pas pour survivre. Juste un truc qui devait être fait. Bordel, j’étais même pas là quand il l’a eu. Même pas pu lui dire au revoir.

Son regard croisa à nouveau celui de la jeune femme, se demandant si elle pouvait comprendre ça. La vengeance. Froide et brute. Il ne regrettait pas d’avoir lâché le morceau. De toute façon, il n’avait plus rien à perdre, autant jouer l'honnêteté. Et puis, son glock semblait presque une partie d’elle même, quand on porte aussi naturellement une arme, c’est qu’on avait déjà dû s’en servir. Il chuchota, plus pour lui même que pour son interlocutrice “C’est moi qui aurait dû y passer, pas elle. Elle méritait mieux.”
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 7289
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Un loup pour l'homme   Un loup pour l'homme EmptyDim 20 Oct 2019 - 11:32
Enfin, l’esquisse d’un sourire écorcha son visage impassible. Effectivement, l’important était ce qu’il avait fait lorsqu’il n’y était pas obligé. Franck avait l’air sincère en se pliant au jeu en connaissance de cause et en confiant son meurtre de sang-froid. Il affronta son regard, elle le lui rendit sans ciller. Longtemps qu’elle n’était plus impressionnée par ceux qui avaient pris la vie d’autrui – sans doute parce qu’elle était parmi les pires assassins de cette vie chaotique.

- Je me suis souvent dit ça, réagit-elle lentement à ses derniers mots, mais on m’a appris à voir qu’en restant en vie, j’ai pu aider d’autres personnes.

Pourtant, ils étaient nombreux ceux qui n’auraient pas dû mourir à sa place. Gabriel, Flann, Aori, Breann, Arun, Sarah, William, Alma… la liste était interminable. Adossée à une commode principalement remplie de compresses, pansements et autres bouteilles de sérum physiologique, Selene gardait les bras croisés mais semblait légèrement moins tendue. Refoulant l’empathie qui lui nouait l’estomac, elle poursuivit sur un ton neutre :

- Je comprends, je suis aussi passée par là, et pire encore – son crime était loin d’être aussi atroce que les siens, l’idée n’est pas tant de savoir si tu es inoffensif que d’estimer si tu pourrais recommencer à vivre en communauté, la musicienne haussa les épaules, ses lèvres courbées par une moue résignée, tout le monde n’y arrive pas. Certains ont été trop… aliénés.

Comme elle ? La question la taraudait parfois. Ces nuits où elle se réveillait en sueur, ces jours où elle luttait contre l’envie de laisser exploser ses pulsions. Ce camp, c’était son but, son ambition, et pourtant, il la rendait malade. Peut-être était-elle ce qu’elle refusait de voir chez les autres ; ce genre de survivants qui n’avaient plus ce qu’il fallait pour exister en groupe.

- Si tu es jugé apte, alors tu pourras être admis en « période d’essai ». Tu récupéreras tes affaires, sauf tes armes, et tu seras inclus dans le camp, sous surveillance et aussi longtemps qu’on le décidera, « on »… comme quoi ce n’était pas encore naturel de se compter comme une partie détachée du conseil, lorsqu’on estimera que tu es digne de confiance, tu pourras être armé et intégrer les équipes de ravitaillement. Ce n’est pas obligatoire, prévint-elle comme pour le ménager en raison de son âge, mais tout le monde s’investit pour la vie du camp ici, même ceux qui commandent. Est-ce que ça te va ? Elle écarta les bras en signe d’invitation mais continua sur un timbre presque monocorde, si tu as des questions, c’est le moment.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Un loup pour l'homme   Un loup pour l'homme Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Un loup pour l'homme -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: