The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-32%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer Alienware M15 – (15,6″ – 16Go RAM ...
1499 € 2199 €
Voir le deal

Partagez
- If you work hard in training, the fight is easy -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stanley Maverick
Rocketman
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2674
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy - Page 2 EmptyJeu 7 Nov 2019 - 10:32
Alors qu’il avait voué toute sa vie une vraie passion pour le sport, Stan ne pouvait être que d’accord avec Ismaël. L’immobilité, l’inactivité, seraient pour lui la mort assurée. Plutôt crever ! C’était même au-delà de ce que sous-entendait le quinquagénaire. Car il y avait la survie dans ce nouveau monde, avec cette nouvelle donne, mais pas seulement. Déjà ado, le garçon ne pouvait imaginer sa vie sans activités physiques. C’était son oxygène.

- A qui l’dis-tu, commenta-t-il ainsi, en acquiesçant. Ce n’était pas un hasard non plus s’il s’était rapidement investi dans la formation des civils, avant même que Phelbs ne reprenne les rennes du camp. Il avait du savoir-faire, mais surtout l’envie. De partager sa dépendance, d’initier tout le monde à ce plaisir. D’autant plus vital maintenant.

Sa mine s’assombrit toutefois quand le médecin évoqua la menace qui planait sur leurs épaules. Il perdit son sourire. Pour tout dire, si ces types revenaient ici avec de nouveaux hélicoptères - peut-être même plus de matos encore - il n’avait aucune idée non plus de comment ils réussiraient à s’en sortir. Contre la force du feu et des balles, hélas, seul l’instinct pouvait vous sauver. Et encore… Leurs prisonniers l’avaient affirmé : ils étaient des milliers. Cette pensée l’avait empêché de dormir pendant plusieurs semaines. Avant la naissance d’Esther, qui avait volé ensuite à son tour ses précieuses heures de sommeil… Il hocha la tête.

- J’vais te dire, j’pensais qu’ils seraient même déjà rev’nus… lui confia-t-il. Un deuxième coup comme celui qu’ils avaient essuyé en juillet, dans la foulée, et ils auraient été vraiment très mal ! Ils avaient eu beaucoup de chances finalement, de parvenir à descendre les hélicos relativement rapidement. Faut voir chaque semaine qui passe comme une chance. On a récupéré quelques informations avec les prisonniers qu’on avait, on finira bien par tirer aussi quelque chose des coordonnées de vol de l’hélico. Mais après plus de deux mois, fallait-il vraiment encore l’espérer ? Dans le doute, il continuait à aller voir de temps en temps leur dernier prisonnier vivant – avant son exécution prochaine – pour essayer de lui soutirer encore plus d’informations. Mais si l’homme était affaibli, il gardait certains secrets. Stan était intimement convaincu qu’il ne parlerait plus. Faut probablement pas trop compter dessus, mais il y a aussi une possibilité que le gros de leur groupe ne sache pas réellement ce qu’il s’est passé… d’après ce qu’un des gars nous a dit, ils étaient dans l’coin pour autre chose. Avec l’appel radio, ils auraient p’t-être improvisé.

Sa moue trahissait pourtant qu’il n’y croyait pas vraiment. Mais tant de choses manquaient de sens dans toute cette affaire ! Ce coup de traitre, cette attaque surprise, cette intime conviction de prétendre les connaitre. Tout pouvait paraitre prémédité et en même temps, comment cela aurait-il été possible ? L’enchainement même des évènements s’était fait au petit bonheur la chance. Des hasards. Des décisions personnelles.

- En tout cas, c’est sûr qu’ils n’avaient pas vu v’nir le retour de veste qu’on leur a mis en pleine figure ! Un léger sourire railleur se dessina de nouveau sur son visage. Sa fierté personnelle !


If you work hard in training, the fight is easy - Page 2 1568058212-stan-sign2bis
Revenir en haut Aller en bas  
Ismaël L. Newton
Ismaël L. Newton
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Revolver Smith & Wesson, carabine Mauser, couteau papillon, couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/09/2019
Messages : 77
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy - Page 2 EmptyLun 11 Nov 2019 - 19:29
Visiblement, le sujet des attaques était une autre source d'angoisse pour le jeune père, puisque celui-ci embraya dès qu'Ismaël en fit mention. Dans le fond, la plupart des habitants du camp étaient unis par les mêmes craintes. L'épidémie, les effets secondaires du vaccin, les attaques dont ils avaient été victimes. C'était toujours difficile de passer du statut de prédateur à celui de proie. Un animal n'admettait pas toujours qu'on pouvait lui être supérieur, jusqu'à ce qu'il trouve quelqu'un qui l'était. Un requin blanc était sûr de sa suprématie, jusqu'au jour où sa route croisait celle d'une bande d'orques. Dans cette métaphore, ils étaient très certainement les requins blancs. Pour leur survie, ils devaient se ressaisir.

« Ce qui s'est passé montre qu'il y a de plus gros poissons dans l'océan. Ce qui est intolérable puisque cela devrait être nous, les plus gros poissons.


Le quinquagénaire s'essuya le visage avec sa serviette, puis la passa sur sa nuque et ses épaules pour en chasser la sueur. Au vu des températures plus que fraîches, il valait mieux éviter le coup de froid. Avec l'activité physique, il avait l'impression qu'il faisait bon, mais il était conscient que ce n'était qu'une illusion, rien de plus. Pour une fois, il garda le silence en écoutant Stan discourir sur la menace qui les guettait, et se rengorger d'avoir été celui qui avait descendu les hélicoptères à grand renfort de lance-missile. Un bref éclat de rire sarcastique échappa au chirurgien, tandis qu'un sourire ironique lui tordait les lèvres.

- Si on pouvait tout régler avec des armes lourdes, on n'en parlerait déjà plus. Quoique, au vu de leur puissance de feu, je pense qu'ils auraient gagné au jeu de qui a la plus grosse.

Il reprit sans mal son sérieux, son regard se faisait des plus sombres. Il prit la peine de boire quelques gorgées avant de reprendre. Il était lucide, même si ce qu'il voyait ne lui plaisait pas. Pendant longtemps, les habitants de l'île avaient été les plus gros prédateurs du coin, mais cela semblait fini. Ils étaient bien équipés, mais ne pouvaient rivaliser avec ceux qui pouvaient aligner plusieurs hélicoptères fonctionnels et capables de voler. En d'autres termes, avec du ravitaillement à disposition. Qui pouvait prédire ce qu'ils avaient d'autre en leur possession. Des chars ? Des armes chimiques ? Le pire était sans doute de ne rien savoir. Pour faire la guerre correctement, pour se protéger, ils avaient un besoin vital d'informations. Ismaël était prêt à mettre toutes ses ressources intellectuelles au service du camp, sachant parfaitement qu'il avait tout intérêt à le faire.

- S'ils ont deux doigts de jugeote, ils ne commettront pas la même erreur deux fois. Si on ne prend pas l'initiative, on pourrait ne pas se relever de leur prochaine visite. D'un autre côté, peu importe leur nombre. Si l'on agit avec discernement, avec la bonne méthode, ça ne fera aucune différence. On passe notre temps à combattre des microbes qui sont des milliards de milliards... »

En d'autres termes, leurs ennemis avaient sans doute été surpris par les tirs de lance-roquette. C'était ce qui leur avait permis de s'en sortir. La prochaine fois, ils seraient plus prudents et l'effet de surprise ne jouerait plus en faveur des habitants de l'île. Le quinquagénaire envisageait des méthodes bien différentes. S'il le fallait, il était prêt à recourir à des produits qui avaient déjà fait leurs preuves pendant des siècles. Comment parvenir à se défaire d'un ennemi supérieur en nombre ? Par la ruse, bien entendu. Et comment tuer rapidement et efficacement des centaines voire des milliers de personnes ? En contaminant l'eau, en laissant échapper une maladie grave dont eux-mêmes possédaient le remède... Des méthodes éprouvées par le passé et qui montraient leur efficacité. La guerre de siège médiévale usait et abusait de la contamination des ressources d'eau et de nourriture par des cadavres ou des excréments. L'armée britannique avait exterminé des tribus amérindiennes en leur distribuant des couvertures contaminées par la variole. Parfois, les choses étaient aussi simples que ça.


I'm surrounded by idiots...
People think it must be fun to be a super genius, but they don't realize how hard it is to put up with all the idiots in the world.
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Rocketman
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2674
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy - Page 2 EmptyLun 18 Nov 2019 - 15:24
Stan acquiesça aux paroles du médecin. S’il ignorait tout de l’histoire des orques et des requins blancs, il pigeait bien l’image. Pour tout dire, ils auraient pu se douter qu’il y avait plus puissant qu’eux quelque part ailleurs. Des pôles, comme les leurs, il y en avait certainement eu plusieurs. Puis il était bien placé pour connaitre la force de leur ancienne armée ! Quand on voyait les péquenauds sur lesquels ils tombaient parfois, il était impossible que des gens plus aptes n’aient pas survécu en nombre aussi quelque part. Mais dans leur conviction d’être dans le vrai, ils n’avaient pas anticipé que ces autres les prendraient à revers de la sorte. Et encore moins si vite. Ils avaient imaginé des gens sensés, ils étaient tombés sur des fanatiques.

Il plissa les yeux, tout en regardant Ismaël lui répondre. Pour tout dire, c’était la première fois qu’ils parlaient un peu de « politique » et de faits divers entre eux. Stan avait l’habitude de discuter avec Angel, un autre quinquagénaire à la tête bien faite, quand il cherchait des solutions à leurs failles de sécurité, mais pas avec le médecin. Un simple concours de circonstance, ajouté au fait que le blond n’était pas vraiment des plus avenants ! Il lui sembla, sous les mots de son interlocuteur, deviner pourtant qu’il avait aussi longuement médité à la question. Et cela titilla sa curiosité. Car l’homme n’était pas un abruti, loin de là, et il ne fallait pas être particulièrement perspicace pour savoir ça.

- J’suis complètement d’accord. Faut qu’on trouve leur position, rapidement. On a p’t-être une piste aussi en ville. Il n’était pas encore allé avec Victoria au No Man’s Land pour enquêter, mais ça ne saurait tarder. Ils avaient eu vent, en amenant Aodhan ici, des évènements qui avaient eu lieu là-bas pendant l’été, alors qu’eux-mêmes se faisaient attaquer. Ils devaient se rendre là-bas pour voir si ces types étaient revenus. Il y avait clairement des informations à récolter de ce côté. Quand tu parles de méthodes là… T’as une idée en tête quand tu dis ça ? Lui demanda-t-il franchement, avec sérieux.

Ils auraient dû reprendre l’entrainement, mais la tentation d’en savoir plus, d’élargir sa pensée, de ressasser ça encore et encore, était trop grande. Il avait beau être venu ici pour se vider la tête et penser à autre chose que son boulot ou sa fille, ça n’était pas si facile. D’autant que ces sujets le passionnaient – ou le hantaient – en ce moment, encore plus que le sport.


If you work hard in training, the fight is easy - Page 2 1568058212-stan-sign2bis
Revenir en haut Aller en bas  
Ismaël L. Newton
Ismaël L. Newton
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Revolver Smith & Wesson, carabine Mauser, couteau papillon, couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/09/2019
Messages : 77
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy - Page 2 EmptyDim 24 Nov 2019 - 11:05
Ismaël resta un moment à dévisager Stan en silence. À vrai dire, comme il en était coutumier, il avait certes parlé à voix haute mais en s'adressant autant – sinon plus – à lui-même qu'à une tierce personne. Pourtant, le jeune homme semblait montrer un intérêt certain pour ce qu'il venait de dire, et pour la situation tendue dans laquelle leur groupe se trouvait. Le plus intéressant dans cette affaire, c'était qu'il était en train de boire ses paroles et surtout de lui demander ce qu'il avait en tête pour riposter. Il allait sans dire que l'ego du quinquagénaire était largement flatté. Prenant une inspiration, il vrilla son regard vert-gris dans celui de son vis-à-vis.

« J'imagine que tu es prêt à tout pour sauver Casey et ta fille ? Prêt à tuer, évidemment... Mais est-ce que tu penses savoir ce que c'est que d'être prêt à tout ?

Pour appuyer sa question, il arqua un sourcil d'un air interrogateur. Il avait vu énormément de gens depuis l'apocalypse, et tous n'étaient pas prêts à faire ce qu'il fallait pour survivre. Certains renâclaient à faire certaines choses, quand bien même leur propre survie était en jeu. C'était ce qui faisait la différence entre les forts et les faibles. Parfois, il fallait fouler aux pieds sa propre conception de l'éthique. Le chirurgien n'avait pas forcément ce souci, puisqu'il voulait surtout survivre, et cela lui simplifiait bien la tâche.

- Je ne pense rien t'apprendre en te disant que si ces types reviennent par ici et qu'ils gagnent, ils n'auront sans doute pas de scrupules à nous exterminer, ou à tuer le plus possible.

Tout naturellement, il était en train de préparer le terrain pour ce qu'il allait dire dans les pensées de Stan. L'air de rien, Ismaël lui faisait bien remarquer que le danger qui planait était important, et que s'ils perdaient à la prochaine confrontation, les conséquences pourraient être désastreuses. Casey et sa fille pouvaient mourir sous les balles des envahisseurs. Voire pire. On savait ce que des hommes sans chef pouvaient faire à des femmes, surtout en temps de guerre et quand il n'y avait plus de lois. Dans le fond, il n'exagérait pas vraiment. Le risque était réel. Sachant que ce qu'il allait dire pouvait choquer plus d'un esprit étroit, il avait tenu à rappeler cette réalité. Avec un mince sourire de prédateur, il se lança dans l'explication de ce qu'il avait à l'esprit.

- Tu sais ce qu'il s'est passé au XVIIIe siècle dans notre pays ? Durant la guerre que se livraient les colons britanniques et français, avec la participation des Amérindiens, un homme a trouvé une solution radicale pour exterminer ces derniers. Henri Bouquet, c'était son nom, un homme à la solde de l'armée britannique. Il a fait distribuer des couvertures contaminées par la variole aux Indiens. Peut-être que ces gens ont plus de moyens militaires que nous... Mais nous avons un labo. Une guerre biologique nous permettrait de les dominer. En contaminant leurs ressources, ou en les rendant malades... »

Le seul moyen à leur disposition pour prendre l'avantage était peut-être d'exploiter ce qu'ils avaient sous la main au labo. Le peu qu'ils avaient vu des ressources de leurs ennemis leur indiquait très clairement qu'ils n'auraient pas l'avantage en cas de confrontation. À moins, bien sûr, que ce ne soit que du bluff. Néanmoins, le chirurgien en doutait sérieusement. Sachant qu'il avait clairement lâché un pavé dans la mare, il se tut en observant les réactions de Stan, curieux de savoir comment il réagirait à cette proposition que beaucoup qualifieraient d'abjecte – mais néanmoins efficace.


I'm surrounded by idiots...
People think it must be fun to be a super genius, but they don't realize how hard it is to put up with all the idiots in the world.
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Rocketman
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2674
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy - Page 2 EmptyLun 16 Déc 2019 - 21:01
L'amorce d'Ismaël attisa encore davantage la curiosité du militaire. Car malgré son jeune âge, et même avant le début de l'épidémie, il lui était arrivé d'être témoin de certaines horreurs de ce monde. Chambers n'était pas le premier à lui avoir demandé de tuer des innocents. Il avait vécu la guerre. Qu'y avait-il de pire ? Il fit un mouvement du menton pour signifier à son partenaire qu'il avait clairement toute son attention. De toute évidence, cela électrisait le quinquagénaire, pas peu fier de son effet.

- Oh oui, je le sais, répondit-il, conscient de la menace qui planait sur leurs épaules. Et plus particulièrement effectivement celles des gens qu'il aimait. Comme Casey en effet, diminuée depuis son accouchement. Et Esther bien sûr. Petit ange, parmi les anges. Comment sauraient-elles se défendre si ces types débarquaient demain ?

Il laissa le médecin parler, sans reconnaître ouvertement son inculture. Etait-ce bien nécessaire de toute façon ? L'homme avait sûrement sa petite idée. Stanley n'avait jamais été la crème de l'école et encore moins en histoire. Alors les guerres des colons britanniques, elles lui étaient passées largement par dessus. Faisaient-elles même partie du programme ? Il aurait juré n'en avoir jamais entendu parler ! Il pinça les lèvres, en écoutant l'histoire et donc ce qu'Ismaël suggérait. Ce n'était pas idiot du tout, il devait le reconnaître. Vile, sournois, oui. Radical aussi. Aussi le jeune homme ne se montra nullement choqué d'une telle proposition.

- Je retiens l'idée, ce n'est pas bête du tout, affirma-t-il d'ailleurs, clairement séduit. Il en toucherait clairement quelques mots à Arizona. Ok fallait-il encore trouver l'emplacement de ce campement, mais ça ouvrait des portes. Car oui, s'il se montrait réaliste, il avait de la peine aussi à les imaginer victorieux en cas d’affrontement frontal contre ces étrangers. La technologie, le nombre. Rien ne jouait en leur faveur ! Surtout après la débâcle du District à Renton ! Ils devaient tirer de cette expérience une leçon d'humilité, ils n'étaient pas des surhommes, loin de là. Si tu as d'autres idées comme ça, je suis preneur ! Viens quand tu veux ! Réagit-il ensuite, affichant un sourire en coin, pour inviter Ismaël à ne SURTOUT pas hésiter à proposer ! On s'y remet ? Enchaina-t-il, bien motivé après cette petite pause à reprendre l'entrainement et le combat.

Le blond enchaina de nouveau quelques parades, et ragaillardi par la conversation, Stan ne se révéla pas des plus concentrés. Une erreur qu'il réitéra quelques jours plus tard, lors de son expédition au No Man's Land avec Victoria. Quand dans un élan de masochisme aigü, il descendit dans le fond d'une piscine pour se faire casser la tête en deux pas un inconnu !! Il avait encore du chemin à faire pour s'affirmer boxeur ! Tant pis, il apprendrait.


If you work hard in training, the fight is easy - Page 2 1568058212-stan-sign2bis
Revenir en haut Aller en bas  
Ismaël L. Newton
Ismaël L. Newton
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Revolver Smith & Wesson, carabine Mauser, couteau papillon, couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/09/2019
Messages : 77
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy - Page 2 EmptyDim 22 Déc 2019 - 21:11
Ismaël était curieux de savoir comment Stan allait accueillir sa suggestion. Il était conscient que son manque d'éthique avait tendance à choquer les autres, surtout lorsqu'ils étaient étroits d'esprits. Pour sa part, il avait parfaitement intégré que la fin justifiait les moyens. Surtout depuis que le monde avait basculé et que la raison du plus fort (ou du plus intelligent) était souvent la meilleure. À sa grande surprise, son idée qui était quelque peu retorse ne semblait pas du tout rebuter son vis-à-vis. Au contraire, il avait l'air de considérer très sérieusement la chose.
Un léger sourire en coin s'invita sur les lèvres du chirurgien. Des perspectives nouvelles s'ouvraient à lui. Après tout, si ce genre d'idée pouvait être acceptée par n'importe qui, cela signifiait qu'il était possible de l'envisager plus sérieusement. Non pas qu'il ait quelque chose à faire de l'opinion publique qu'il ne tenait pas forcément en haute estime, mais il fallait une adhésion maximale pour que le plan puisse fonctionner s'il était mis en place. Son expression se fit carnassière lorsqu'il pensa à la manière dont les choses pouvaient se dérouler.

« Le temps qu'ils se rendent compte que quelque chose cloche, ça se sera déjà répandu. Et il leur faudra encore plus de temps pour trouver la source du mal, ce qui voudra dire qu'il y aura encore plus des leurs qui seront affaiblis. Ce sera là le moment pour nous de frapper. N'importe quel prédateur s'en prend en priorité à un adversaire affaibli ou malade... Il suffit de faire comme eux.

S'ils faisaient bien les choses, ils allaient devoir attaquer en plusieurs endroits. Mettre plusieurs cordes à leur arc pour être sûrs de faire mouche et d'affaiblir l'ennemi. Ensuite, il leur suffirait de l'écraser une fois que la maladie aurait suffisamment fait son œuvre. Pour l'heure, le quinquagénaire savait qu'il lui fallait réfléchir davantage au plan, peaufiner les détails. Il ne se permettrait pas de lancer un plan qui n'était pas parfait, infaillible. Ou du moins qui s'en rapprochait le plus possible.

- Je dois encore mûrir le plan. Mais il se pourrait que j'aille faire une proposition détaillée une fois que ce sera prêt. »

Ismaël avait déjà l'intention d'aborder le sujet avec June, mais cet échange le confortait dans l'idée que cela tenait du réalisable. Pour l'heure, il était temps d'en finir avec l'entraînement. L'esprit encore enthousiasmé par ce qui venait de se dire, le chirurgien se mit en position pour la dernière partie de leur combat à mains nues. Bientôt, ce fut une symphonie de coups et d'esquives qui se mit en marche. L'instinct prenait le pas sur la réflexion pour ce moment particulier. C'était suffisamment rare chez lui pour le souligner.
Lorsqu'ils en eurent enfin fini, le sujet des malades ne revint pas sur le tapis, et le brun s'en montra plus que satisfait. Visiblement, il avait donné de quoi réfléchir à Stan. Cela l'enjoignait lui-même à plancher sérieusement sur son idée, et il savait qu'il y passerait le temps nécessaire. Lorsqu'il serait prêt, que tout pourrait être appliqué, alors il irait trouver qui de droit pour proposer son plan. Et lorsqu'ils passeraient enfin à l'offensive face à l'ennemi, alors celui-ci pourrait trembler en comprenant de quoi ils étaient vraiment capables.


I'm surrounded by idiots...
People think it must be fun to be a super genius, but they don't realize how hard it is to put up with all the idiots in the world.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- If you work hard in training, the fight is easy -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: