The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -32%
-80€ sur l’aspirateur balai sans fil Xiaomi ...
Voir le deal
169.99 €

Partagez
- If you work hard in training, the fight is easy -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ismaël L. Newton
Ismaël L. Newton
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Revolver Smith & Wesson, carabine Mauser, couteau papillon, couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/09/2019
Messages : 77
Age IRL : 28
MessageSujet: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy EmptyJeu 19 Sep 2019 - 11:32
C'était une belle matinée d'automne. Cette année, un temps doux et clément s'éternisait un peu tandis que le mois de septembre se déroulait. Les pluies diluviennes ne tarderaient pas à arriver, mais pour l'heure les survivants pouvaient profiter d'un peu de répit. L'aube n'avait pas pointé depuis longtemps, mais Ismaël était déjà dehors, habillé pour affronter l'air encore frisquet du matin. La nuit avait recouvert le paysage de gouttes de rosée, et pour l'heure un petit nuage de buée se formait encore devant ses lèvres quand il respirait. Ce serait très vite oublié, et des températures agréables ne tarderaient pas à se montrer avec l'écoulement des heures.
Pour une fois, le chirurgien avait revêtu une tenue de sport et non son éternel costume. Avant de se rendre auprès de ses patients, il avait planifié une séance de sport. Rien de bien exceptionnel, un peu de course, quelques pompes, et pour finir de la boxe. En l'occurrence, il avait trouvé un partenaire sur qui cogner en la personne de Stan. En y songeant, une sorte de rictus tordit brièvement ses lèvres. Ces derniers temps, celui-ci était devenu plutôt... agaçant. Depuis que les étranges symptômes étaient apparus chez ceux qui avaient reçu le vaccin. Le quinquagénaire laissa échapper un petit rire sardonique. Il avait tempêté de ne pas avoir eu droit à sa dose de vaccin lorsqu'il avait été distribué, mais à présent il se réjouissait d'y avoir échappé.

Une heure plus tard, le soleil avait un peu grimpé dans le ciel et jetait sur l'île des rayons blafards qui dénotaient que la saison froide approchait. Ismaël avait achevé sa course et finissait ses pompes. Il avait déjà pas mal transpiré, mais c'était loin d'être fini. Avant d'aller se doucher pour embrayer sur sa journée de travail, il avait encore la dernière partie de son entraînement quotidien à accomplir. Se redressant, il procéda à quelques étirements et prit le temps de s'installer sur un muret pour souffler un peu et boire la moitié de l'eau tirée de sa gourde.
Ses pensées vagabondèrent un instant tandis qu'il observait le ciel sans vraiment y faire attention. Naturellement, il revint à tout ce qui accaparait le camp ces derniers temps. C'était l'effervescence depuis l'apparition des symptômes de ceux qui avaient été vaccinés, et l'équipe médicale avait fort à faire. Le pire était sans doute qu'ils ne pouvaient pour l'instant pas y faire grand-chose. Pour sa part, il prenait soigneusement note de toutes ses observations, sachant que cela pourrait être éminemment utile pour la suite, et notamment pour les laborantins. Il n'était pas le genre d'homme à s'appesantir sur le malheur ou les souffrances des autres, mais ce qui le faisait surtout vibrer c'était le défi représenté par ces symptômes. Le seul bémol, c'étaient les proches des victimes qui devenaient de plus en plus insupportables à mesure que le temps passait.

En parlant d'insupportable, Ismaël vit Stan apparaître, le rejoignant pour son entraînement. Il ne fallait pas se leurrer, ce qui frappait les vaccinés risquait fort d'être mis sur le tapis. Le chirurgien aurait ainsi pu annuler son entraînement pour avoir un peu de répit. Pour autant, il ne l'avait pas fait. C'était sans doute pour le plaisir de pouvoir compenser en le frappant, même en tout bien tout honneur. Un petit sourire narquois au coin des lèvres, le quinquagénaire regarda son partenaire d'entraînement approcher, immobile, attendant qu'il le rejoigne. Il espérait sincèrement être épargné par les jérémiades ou un récit détaillé des prouesses imaginaires de son chérubin.


I'm surrounded by idiots...
People think it must be fun to be a super genius, but they don't realize how hard it is to put up with all the idiots in the world.
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Rocketman
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2674
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy EmptySam 21 Sep 2019 - 10:10
Si Stanley s'était attendu à ce que l'arrivée du bébé chamboule son quotidien, il n'avait pas anticipé un tel tsunami dans sa vie. Il se rassurait effectivement, avant la naissance, derrière le fait que c'était bien la maman qui s'investissait à mort les premières semaines, à se réveiller dix fois par nuit pour les tétées, quand lui n'apporterait qu'un soutien psychologique. Que nenni ! Parce que Casey était tombée malade presque aussitôt et que cette maladie était bien trop étrange pour qu'on la laisse s'occuper de sa fille. Double peine : la mère souffrait d'être mise à l'écart, quand le papa devait tout gérer en solo ! Esther de son côté ne se portait pas si mal. Au final, après plus de deux semaines, le jeune homme avait pris ses marques et la petite et son père commençaient doucement à s'apprivoiser.

Ce matin, le jeune homme avait toutefois réussi à se détacher d'elle – merci May ! - pour prendre un peu de temps pour lui et uniquement pour lui. Et cela allait lui faire grand bien, car il avait mis en stand-by ses footings réguliers pour pouponner, et il avait un énooorme besoin de se défouler ! Aussi avait-il répondu par la positive à l'invitation d'Ismaël pour un entrainement de boxe. C'était PILE ce qu'il lui fallait !! Il rejoignit ainsi le quinquagénaire après être également allé courir de son côté. Car si les deux hommes se fréquentaient occasionnellement de la sorte, ils n'avaient pas pour habitude de s'échauffer ensemble pour autant. Le chirurgien était un « personnage ». Il avait tout le respect de Stanley, pour le service qu'il lui avait rendu, et pour ses compétences sportives, mais il n'en restait pas moins assez spécial quand il s'y mettait !

- Salut ! T'es chaud ? Hop, sans entrée en matière, ils étaient surtout là pour se dépenser. Généralement, c'était d'ailleurs Ismaël qui dirigeait les entrainements. La boxe, c'était son domaine avant d'être celui de Stan. Puis celui-ci aimait se laisser guider en dehors de tous les cours qu'il dispensait déjà ! Moi, j'suis à fond, j'ai... un peu d'pression à évacuer ! Euphémisme ! C'était peut-être un sentiment partagé par son partenaire d'ailleurs, dont le travail était actuellement sous le feu des projecteurs avec cette vilaine épidémie. Toi aussi sûrement,  ajouta-t-il d'ailleurs. Avant de demander, tellement prévisible qu'il était : du nouveau d'ailleurs ?

Car oui le garçon faisait son gros relou sur la question de ce mystérieux mal et Ismaël n'était probablement pas le seul qu'il saoulait actuellement. Mais il fallait le comprendre ! Sa nénette et sa belle-sœur étaient contaminées ! Ce simple fait aurait suffi à le mettre dans tous ses états, mais c'était sans compter que l'état de santé de son bébé était aussi sur la sellette ! Casey avait été vaccinée enceinte et elle continuait à nourrir la petite avec son lait... Paie ta sérénité ! Alors le jeune papa n'en avait rien à battre : il se faisait du soucis et il ne lâcherait pas l'affaire tant que le voile sur ces effets secondaires étranges ne se soulèverait pas !


If you work hard in training, the fight is easy 1568058212-stan-sign2bis
Revenir en haut Aller en bas  
Ismaël L. Newton
Ismaël L. Newton
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Revolver Smith & Wesson, carabine Mauser, couteau papillon, couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/09/2019
Messages : 77
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy EmptyMer 25 Sep 2019 - 15:08
Ismaël resta de marbre jusqu'à ce que Stanley l'ait rejoint. Il n'était pas dupe, et se doutait bien que l'entraînement serait une fois de plus l'occasion pour le jeune homme de l'interroger et de laisser transpirer son angoisse – en plus de sa sueur, bien entendu. Naturellement, il y était habitué. Avec son métier avant l'apocalypse, il avait vu plus que son lot de patients et de proches angoissés qui le harcelaient de questions sur le déroulement d'une opération ou l'évolution d'une maladie. Généralement, il parvenait toujours à les rassurer avec quelques paroles, un calme absolu et une froide maîtrise de lui-même. Il semblait néanmoins que l'épidémie ait changé la donne et bouleversé les règles. Maintenant, pour le moindre rhume, les survivants devenaient très suspicieux. Non pas qu'ils aient entièrement tort, cela dit. Mais il était certain que harceler un membre du corps médical n'avait jamais aidé un patient à guérir.
De but en blanc, Stanley se lança sur le sujet de l'entraînement. Sans même un bonjour, d'ailleurs. Le quinquagénaire en conçut une certaine irritation qu'il parvint cependant à masquer sans trop de peine. Un vague hochement de tête lui tint lieu de réponse. Oui, il était prêt. Après tout, il avait déjà bien entamé son entraînement quotidien, alors pourquoi en douter ? Lentement, il se passa une main sur la nuque et fit tourner un peu sa tête pour détendre ses muscles, puis il se leva et attrapa les gants qu'il avait amenés. Il en jeta une paire à son adversaire, se doutant qu'il avait toutes les chances de les attraper au vol. C'était tout de même un minimum...

Avant même qu'ils ne se mettent en place et ne puisse prétendre à commencer, la question fatidique tomba. Le chirurgien réprima une envie de lever les yeux au ciel. Au lieu de quoi, il se contenta de poser son regard froid sur Stanley, laissant passer un moment de silence avant de répondre.

« Pas depuis hier soir, non.

Un tant soi peu de cynisme transparaissait de son ton, mais il laissa passer en enfilant ses gants. Il le fit avec un soin méticuleux, comme si ce simple geste nécessitait des années de pratique et une maîtrise adéquate. Il lui tardait de s'y mettre, car il ne comptait pas laisser ses muscles se refroidir. Pour autant, il sentait le regard du jeune homme sur lui, insistant, et il finit par relever les yeux avec un air ennuyé.

- Ecoute, nous sommes encore en train de rechercher ce qui a posé problème et fait surgir ces symptômes. Pour le moment, leur état est stable.

Ismaël se retint d'ajouter une demande, à savoir ce qu'il pouvait bien vouloir de plus. C'était une perche trop évidente à tendre, et il ne voulait pas entendre parler de guérison rapide et des conséquences de tout cela sur leur récente progéniture. C'était parfaitement inutile et ne menait à rien de plus que de pousser sa patience à bout et de l'exaspérer. En médecine, les miracles n'étaient pas légion. Et souvent, les recherches prenaient du temps. Même si c'était difficile à accepter pour les proches et pour les malades, surtout depuis l'apocalypse, il n'y avait pas d'autre choix que de prendre son mal en patience.

- Peut-être pourrait-on s'y mettre ? »

Sur ces mots, le chirurgien se mit en garde, levant les poings. Il ne boxait pas systématiquement avec des gants, surtout avant l'épidémie, mais c'était devenu plus qu'utile depuis que le monde s'était écroulé. Autant éviter de se faire trop mal à l'entraînement. Le quinquagénaire avait soigneusement gardé son t-shirt, refusant de le retirer car il dissimulait les marques des mauvais traitements de son enfance qu'il portait toujours avec honte et douleur dans son dos.


I'm surrounded by idiots...
People think it must be fun to be a super genius, but they don't realize how hard it is to put up with all the idiots in the world.
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Rocketman
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2674
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy EmptyMer 2 Oct 2019 - 15:06
Stan ne s'était pas vraiment attendu à une autre réponse de la part du chirurgien et ne releva pas son intonation clairement lassée. Il était conscient d'être lourd, mais il s'en fichait. Il n'avait jamais senti la moindre gêne à être culotté. Il fallait dire qu'il se rendait de manière régulière au dispensaire pour récupérer le lait que tirait Casey afin de le donner à leur fille, ainsi les occasions étaient pour lui nombreuses de se renseigner. Alors il posait la question souvent et à tout un tas de gens différents ! Convaincu que cela leur donnait une raison supplémentaire pour les faire découvrir rapidement la source de cette maladie, et la façon de la soigner. Car s'ils ne le faisaient pas pour les souffrants, qu'ils le fassent au moins pour ne plus l'entendre lui à longueur de journée !!

- Ça fait quand même presque une semaine que le discours reste celui-là, ne put-il s'empêcher de faire remarquer, grinçant et surtout un peu blasé à son tour de la lenteur de tout ça. Il se permettait ce genre de sous-entendus presque déplacés parce qu'ils avaient dans ce groupe chacun leurs métiers, et que dans le sien, il assurait !

Mais passons ! Ils n'étaient pas là pour polémiquer et le jeune homme acquiesça quand le quinquagénaire lui demanda s'ils pouvaient se mettre au travail. Ouep, communication par les poings, ils se feraient certainement bien mieux comprendre tous les deux. Stanley termina d'enfiler les gants qu’Ismaël lui avait jeté deux minutes plus tôt. Il se positionna face à lui.

- Tu m'apprends une nouvelle frappe ? Demanda-t-il alors que doucement, il suivait scrupuleusement les mouvements du blond.

La première phase de l'entrainement consistait à réviser sa technique de frappe pour se concentrer après l'échauffement et souffler un peu. Stan n'était pas un expert de la boxe, mais il l'avait un peu pratiquée un temps avec Clayton avant le séisme et s'y était remis avec Ismaël aussi. Il avait donc de bonnes bases, un beau physique, mais il lui manquait encore un peu de technique. Savoir dont disposait le médecin, dont c'était le sport bien avant l'apocalypse. Il imitait donc ses gestes, des coups qu'il connaissait, et était curieux d'en apprendre un nouveau.

Progressivement, les gestes se faisaient de plus en plus vite, tout en souplesse et fluidité toutefois, pour laisser le corps s'imprégner de la danse.


If you work hard in training, the fight is easy 1568058212-stan-sign2bis
Revenir en haut Aller en bas  
Ismaël L. Newton
Ismaël L. Newton
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Revolver Smith & Wesson, carabine Mauser, couteau papillon, couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/09/2019
Messages : 77
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy EmptyMer 9 Oct 2019 - 19:29
Ismaël avait vite compris les bienfaits d'une activité sportive sur le corps et l'esprit. L'inactivité était synonyme d'ennui et de fatigue quasi injustifiée. Après une bonne séance de sport, il se sentait d'attaque pour affronter à peu près n'importe quoi, et son esprit était plus aiguisé que jamais. Pour le coup, il était persuadé qu'il serait dans une forme encore plus olympique une fois qu'il aurait fait taire Stan avec quelques uppercuts bien placés. Mais s'il avait pensé que sa remarque suffirait à décourager le jeune homme de poursuivre dans sa litanie, il en fut pour ses frais. C'était à croire qu'il était devenu un puits sans fond de récriminations.
S'il retint tout juste un soupir de profonde lassitude, nul doute que son regard glacial et assassin devait en dire long. Le quinquagénaire se mit à sautiller doucement sur place pour se mettre en jambes, mais sans cesser d'observer son vis-à-vis.

« J'ai envie de te dire que tu devrais aller t'adresser aux chercheurs. Je ne crois pas que la qualité des soins donnés aux malades soit le cœur du problème, si ?

En d'autres termes, il était inutile de rester sur le dos de l'équipe médicale pour avoir des nouvelles des recherches. Si les laborantins n'étaient pas aptes à fournir de réponses plus rapides avec les relevés que les médecins envoyaient, ce n'était pas leur problème. Malgré tout, le chirurgien avait plus que conscience du fait que des recherches efficaces prenaient du temps. C'était sans doute même la précipitation qui avait mené à ce revers de fortune. Et si l'impatience et les prières avaient un jour aidé en quoi que ce soit dans le domaine médical, ça aurait sans doute été la meilleure de l'année.
Sans plus s'étendre sur le sujet, qu'il espérait voir clos, Ismaël se lança dans l'échauffement, bien que son propre corps ait déjà été mobilisé par l'activité qu'il avait réalisée précédemment. Il s'enorgueillissait de voir son corps répondre aussi bien en dépit de l'âge qui avançait. Après tout, il allait bientôt fêter ses cinquante-cinq ans, âge charnière qui était le tournant entre la cinquantaine et la soixantaine. D'ailleurs, il était même capable d'étendre raide un jeune bœuf comme Stan, l'expérience et la pratique aidant. Il n'était même pas essoufflé lorsque celui-ci lui demanda d'apprendre une nouvelle frappe.

- Tu te crois capable de suivre ?

Le quinquagénaire haussa un sourcil ironique, sachant que sa provocation pourrait avoir pour effet de briser la concentration de son adversaire et le mener à l'erreur. En réalité, il n'avait aucune intention de s'improviser mentor ou professeur de boxe. D'un autre côté, diversifier les frappes lui permettait aussi de ne pas s'ennuyer au quotidien, alors il avait indéniablement à y gagner. Stoïque, imperturbable, il continua ses frappes et ses blocages avec la précision chirurgicale qui était toujours de mise chez lui, quoi qu'il entreprenne. Au bout d'un moment, il vit une nette ouverture dans la garde de Stan, et il en profita pour frapper. Son coup eut la précision et la rapidité d'un serpent qui attaque, et il cueillit son adversaire au sternum. Il recula ensuite, se mettant hors de portée mais lui laissant également le loisir de reprendre son souffle. De fait, le coup qu'il venait de porter était le fameux nouveau coup que le jeune homme désirait voir.

- Trop lent. Tu laisses des ouvertures qu'un aveugle pourrait voir. »

Le jugement était tombé d'une manière plutôt froide, mais il fallait avouer que c'était pour le moins instructif. C'était pratiquement plus fort que lui. Puisqu'il se considérait comme étant le meilleur, il était logique qu'il fasse profiter les autres de ses connaissances, s'ils se montraient à la hauteur. Machinalement, le chirurgien tourna un peu ses poignets comme pour chasser un engourdissement, attendant que Stan soit prêt à reprendre.


I'm surrounded by idiots...
People think it must be fun to be a super genius, but they don't realize how hard it is to put up with all the idiots in the world.
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Rocketman
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2674
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy EmptyVen 18 Oct 2019 - 17:02
Stan n’était pas vraiment intimidé par Ismaël. Certes ce dernier possédait de la technique sur un ring, et avait une jolie forme physique pour son âge, mais ensuite ? Il n’y avait pas de rivalité à ses yeux, comme s’ils évoluaient dans deux sphères totalement différentes. L’un restait un civil vieillissant, quand l’autre était un jeune paramilitaire hyperactif et surentrainé. Il cherchait d’ailleurs toujours à apprendre et avait ce sentiment, comme lorsqu’il pratiquait assidument l’athlétisme pendant son adolescence, qu’il était sur une pente ascendante. Que d’une certaine façon, rien ne pourrait l’arrêter ! A croire que dégommer deux hélicoptères à lui seul au cœur de l’été lui avait donné des ailes !

- On va essayer, répondit-il tout aussi ironique que son partenaire. Il se savait à la hauteur et ne doutait pas qu’Ismaël devait le penser aussi. Oh il n’en était peut-être pas conscient et ne l’avouerait certainement jamais, mais pour quelle autre raison s’amuserait-il à poursuivre ces entrainements avec le plus jeune s’il le pensait simplement incapable ?

Mais comme le médecin n’était pas là pour rigoler, les coups s’enchainèrent et Stanley fut bien obligé de retrouver toute sa concentration sans tarder. Toutefois, le quinquagénaire était plus rapide et il le frappa par surprise au thorax, dans une parade / coup droit que notre trublion ne connaissait pas. Mais le souffle légèrement coupé, il n’eut pas réellement l’occasion de se refaire immédiatement le fil dans sa tête.

- Touché, souffla-t-il. Le but n’était pas de faire mal, si bien que le garçon retrouva rapidement son souffle. Tu me la refais celle-là ? Demanda-t-il dans un élan de masochisme. Plus curieux que vexé.

Évidemment, Ismaël attendit une nouvelle opportunité – qui ne tarda pas à se présenter – avant de reproduire son mouvement. Stan était alors mieux préparé et il put davantage l’analyser. L’échange se poursuivit pendant quelques minutes de la sorte. Le chirurgien prenait régulièrement l’avantage sur son opposant concentré. Pourtant progressivement, ce dernier s’essaya à reproduire ce nouveau mouvement. Affinant son geste au fur et à mesure, pour gagner en précision. Il n’en était qu’au stade de l’apprentissage, mais les connexions se faisaient et finalement le simili combat auquel ils se prêtaient augmenta progressivement de niveau.

Ce fut sur cette relativement bonne note qu’ils firent une pause. Stan fit craquer son coup et récupéra une bouteille d’eau qu’il avait emmenée. Il en prit une gorgée.

- Ça vide la tête, ça fait un bien fou, déclara-t-il, tout en essuyant d’un revers de la main ses lèvres humidifiées par l’eau. Avant de se la passer sur le front. Il transpirait vraiment. Tout c’qui demande d’la concentration comme ça, c’est l’idéal. Non il ne remettrait pas le sujet-qui-fâche sur le tapis. Rien n’vaut un peu d’action. Il lui tardait aussi de retourner sur le terrain. Avec la naissance de la petite, il n’était pas encore ressorti en mission.


If you work hard in training, the fight is easy 1568058212-stan-sign2bis
Revenir en haut Aller en bas  
Ismaël L. Newton
Ismaël L. Newton
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Revolver Smith & Wesson, carabine Mauser, couteau papillon, couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/09/2019
Messages : 77
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy EmptyJeu 24 Oct 2019 - 23:09
Tout à fait objectivement, Ismaël avait déjà atteint l'âge mûr. Ses plus belles années étaient derrière lui et il ne comptait plus ses cheveux gris, même si cela ne froissait guère son ego. Sans doute parce que sa couleur de cheveux aidait à les masquer naturellement. Néanmoins, on aurait largement pu s'étonner qu'un homme qui frôlait de près ses cinquante-cinq ans ait encore la forme à ce point, et soit capable de tenir un entraînement avec un jeune molosse comme Stan sans finir totalement sur les rotules. Au contraire, ce petit échange l'avait plus réveillé que jamais, et comme son corps travaillait il sentait son cerveau d'autant plus disposé à réfléchir. Il considéra sans rien dire le jeune homme qui avait fait des efforts pour imiter le coup qu'il venait de lui asséner, avant de détourner le regard et de s'éloigner de quelques pas.
Il prit une grande inspiration d'air frais qui lui emplit les poumons, et expira longuement. C'était ce genre d'instants qui l'aidaient à se sentir délicieusement vivant. Les grands esprits de l'Antiquité l'avaient dit, l'important était d'avoir un esprit sain dans un corps sain. Et il était entièrement d'accord avec eux. Il alla ensuite récupérer sa serviette pour éponger la sueur de son visage et de sa nuque puis boire un peu. Il n'était pas essoufflé, et ce fut avec toute l'assurance du monde qu'il approcha de Stan.

« Ca vide la tête, mais c'est surtout un moyen de rester en forme. C'est tout ce qui nous sépare de la mort.

Il était bien entendu inutile de préciser que ceux qui avaient une mauvaise forme physique n'avaient pas longuement survécu à l'apocalypse. Ou alors, en vivant totalement au crochet des autres. D'ailleurs, on aurait pu s'étonner que le chirurgien soit aussi attaché à prendre soin de son corps et à maintenir ses capacités physiques, étant donné qu'il se débrouillait toujours pour sortir le moins possible. Histoire de ne pas prendre de risques, naturellement. Toutefois, il était conscient qu'il devrait être capable de se débrouiller et d'assouvir ses propres besoins si les choses tournaient mal, un jour. Son corps devrait tenir la distance, ne pas le trahir. Il comptait bien rester en vie le plus longtemps possible et mourir de sa belle mort, tranquillement, dans son lit avec de la musique classique en bruit de fond. Idéalement, dans un monde purgé de l'épidémie. Loin de s'appesantir sur ce dernier point, son esprit s'attarda plutôt sur la menace qui planait toujours sur le camp. Le quinquagénaire fronça les sourcils avant de prendre la parole, s'adressant sans doute en grande partie à lui-même.

- Je ne sais pas si ce sera suffisant pour nous protéger en cas de nouvelle attaque. Rien ne vaut un cerveau en bon état de marche dans ces cas-là.

Machinalement, Ismaël porta son index à sa tempe, puis la massa légèrement. Ce n'était en effet pas tout d'avoir des muscles, il savait surtout savoir quoi faire, au bon moment. Son regard s'attarda un instant sur son vis-à-vis, songeant sans honte que de ce point là Stan devait être beaucoup moins bien loti que lui-même. Comme une grande partie de l'humanité de son point de vue, d'ailleurs. Néanmoins, il n'était pas là pour songer à cela. Il aurait dû se reconcenter sur l'entraînement, mais des inquiétudes persistantes refaisaient surface. Il avait bien entendu retourné dans tous les sens le problème des envahisseurs aux hélicoptères, mais les conclusions qu'il en avait tirées ne lui plaisaient pas le moins du monde. Raison pour laquelle il avait le visage totalement fermé en reprenant la parole.

- Ils reviendront, ça ne fait aucun doute. Quand on a les ressources pour envoyer des hélicoptères attaquer un camp, on a aussi celles qu'il faut pour punir ceux qui ont osé les descendre. »


I'm surrounded by idiots...
People think it must be fun to be a super genius, but they don't realize how hard it is to put up with all the idiots in the world.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: If you work hard in training, the fight is easy   If you work hard in training, the fight is easy Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- If you work hard in training, the fight is easy -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: