The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Homecoming | Kara -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kara Moreau
Graphiste & Modératrice
Leader | Troc
Kara Moreau
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette en acier damas / couteau Bowie Hibeen III / Push Dagger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 21/07/2018
Messages : 375
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Homecoming | Kara   Homecoming | Kara - Page 2 EmptyJeu 19 Sep 2019 - 22:05

“It's like coming home after a long trip.” 

Elle ressent sans mal la difficulté de la mécanicienne à la tâche. Elle sait que ce qu'elle lui demande n'est pas facile et reste stoïque en mettant sa patience à rude épreuve, rapidement aussi éprouvée que sa vis à vis, finalement. Les places s'inversent, Kara lui laisse volontiers le rebord de fenêtre et reprend sa posture habituelle, bras croisés sous la poitrine et menton bien haut. Elle est toute ouïe et quand le récit commence, elle s'écarte d'un petit pas. Sans la couper un seul instant, elle écoute patiemment, tique parfois d'un haussement de sourcil mais n'en dit rien. Une boule commence rapidement à peser au niveau de son ventre à mesure que le récit avance. Campement localisé... Attendre le moment propice pour frapper.... Les courtes pauses de la brune sont inquiétantes, la blonde s'en retrouve pendue d'angoisse à ses lèvres. Inquiétudes qu'elle cache au mieux derrière son masque de fer d'où elle tente de se rassurer calmement. 

Elle connait son amante, connait ses réflexions et son esprit tactique, mais elle ne connaissait pas encore cette facilité à tuer. Que la concernée en détourne le regard la rassure autant que cela l'inquiète. Elle saisit le carnet, fait le tour du canapé pour finalement s'y installer et va y chercher les dernières pages. Dans ce même silence, elle lui lance un dernier regard et entame la lecture. La présence du félin qui vient cogner contre sa main lui arrache quelques grognements qu'elle s'en coupe le temps de poser l'animal à terre.

Juillet, le début des frayeurs. Drôle de sensation que de voir son prénom au milieu du récit, drôle de sensation que de se retrouver ainsi projeté dans l'intimité de Jean, la lecture n'est pas facile. Elle arrive néanmoins au bout et déglutit un instant avant de relever son museau vers la concernée. 

Il est en vie... Non, il était en vie, pour la suite, il n'y a aucune certitude concernant la survie d'Ethan, aucune. La forgeronne préfère taire - pour le moment - ce que son pragmatisme lui souffle honteusement à l'oreille, peu envieuse à l'idée d'éveiller d'autres larmes, il y en a déjà bien assez. La carte, elle la déplie pour suivre les dires et inspecte la large zone entourée, en effet, sans indice complémentaire, le jeu de piste s'arrête là. Puis, vient la parenthèse des deux connards, ses doigts se crispent rapidement sur la carte qui se froisse sous la soudaine pression. Elle se détend quand elle apprend leurs morts définitives et replie soigneusement le papier pour le ranger où il se trouvait, évitant soigneusement de croiser ces yeux humides.

"Retrouver ma routine et me préparer plus méthodiquement à la suite..." Elle récite et laisse planer un court silence avant de reprendre : "C'est ce que tu as écrit." La coutelière prend sur elle pour que son ton reste le plus neutre possible. "Quelle place tu veux au juste ? Une place chaude et confortable le temps de reprendre des forces pour repartir en mission suicide après ?" Et ça ne marche pas vraiment, sa voix tremble un peu, pourtant, elle essaye d'être distante, mais peine à résister. "Qu'est-ce que tu veux vraiment Jean Monroe ?" Question piège, encore une. Elle peut l'empêcher de répondre et lui parler de cette nouvelle organisation côté No Man's Land, lui présenter des sentinelles et autres renforts capables d'arpenter cette large zone et d'enquêter pour elle... Mais elle n'en dit rien, pas encore...




Listen to what people don't say


Maybe I don't cry, but it hurts
Maybe I don't show, but I care

Revenir en haut Aller en bas  
Jean Monroe
Jean Monroe
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un 9 mm, un couteau papillon et un couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/09/2019
Messages : 83
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Homecoming | Kara   Homecoming | Kara - Page 2 EmptyVen 20 Sep 2019 - 19:28

“It's like coming home after a long trip.” 

Une nouvelle fois son regard se porte à travers la fenêtre, au-delà des lignes d'entrepôts et des anciennes usines. Quelque part en direction de l'ouest, où Ethan doit se trouver présentement. Il le faut. Sa compagne maintenant assise sur le canapé, elle ferme les yeux à l'entente de ses propres mots, couchés sur papier quelques jours ou semaines plus tôt. Impossible pour la mécanicienne d'en dater précisément l'écriture, ni de se souvenir l'état d'esprit dans lequel elle les a écrits. Cette dernière a vécu tant de choses en si peu de temps, a frôlé tellement de fois les limites, jusqu'à les franchir avec une aisance déconcertante, inquiétante. Il lui a été si facile de prendre ces deux vies. Si facile...
Et elle n'a aucune justification pour son geste. Ce n'était pas de la survie, juste un meurtre au premier degré et un interrogatoire. Des informations. Voilà ce pour quoi ce type est mort. Sans nom. Sans signes particuliers. Juste un visage qui finira pas s'effacer avec le temps, comme tous les autres. L'être humain réduit à son état le plus primaire, le plus brutal, le plus vil, et elle en fait à présent partie. On ne revient pas indemne de ce genre de choix. On peut seulement vivre avec. Ou survivre.
La jeune femme accuse le coup quand des mots lancés d'un ton plus acerbe parviennent jusqu'à elle. Ça fait mal. Plus qu'elle ne le montre. La brune tourne son visage vers la forgeronne, lui renvoyant la froideur de son regard. C'est donc l'impression qu'elle laisse ? Celle de profiter de Kara ? De n'être que de passage ici ? De voir cet endroit comme un hôtel ? C'est pourtant noir sur blanc qu'elle a décrit la forge comme son chez elle.
Elle finit par baisser les yeux, blessée et coupable à la fois. « Est-ce que quelqu'un sait vraiment ce qu'il veut ? » Un rire triste passe ses lèvres. L'a-t-elle jamais su, même avant toute cette merde, tout ce chaos ambulant ?

Elle soupire, se forçant à se relever, rester dans la même position trop longtemps lui étant insupportable. Sa main se porte à nouveau sur ses côtes pour en apaiser la douleur alors qu'elle en profite pour dégourdir ses jambes ankylosées. « Je ne compte pas repartir si c'est ta question. Ce serait suicidaire. » L'aveu lui est douloureux. Très douloureux. Cette impression tenace d'abandon, d'échec, cette frustration encore et toujours. « Je n'ai aucun indice pour le localiser et je ne sais pas ce qui m'attendra là-bas si je décidais de repartir. Je ne peux que déduire son choix en fonction de ce qu'il m'a appris. Trouver un groupe. Ne jamais rester seul pour passer l'hiver. C'est tout ce que je sais. Quoi qu'il lui soit arrivé, il cherchera un groupe pour survivre avant que le froid arrive. C'est tout ce que je sais. Tout ce dont je suis sûre putain... » Un souffle, presque un murmure alors qu'elle s'arrête à côté du canapé. « Tu veux savoir si je suivrais à nouveau sa piste si de nouvelles informations me parvenaient ? Oui. C'est comme un père et je ne peux pas le laisser croire que je suis morte, de la même façon que je dois savoir. Ce doute, c'est insupportable. » La brune finit par se rasseoir, avec encore plus de difficultés, aux côtés de la forgeronne. « Tu veux savoir si je repartirais à l'aventure pendant aussi longtemps ? Non. Définitivement non. Tu avais raison, c'était stupide... » Encore un aveu qui lui écorche la gorge quand les mots en passent la barrière. « Je ne te demande pas de comprendre mon choix, ni pourquoi je l'ai fait. Mais je ne repartirai pas. Ni maintenant, ni plus tard. Pas comme ça. Oui j'ai écrit ces mots dans un moment de détresse absolue, sans savoir si j'allais revenir ici en un seul morceau. J'avais besoin de me raccrocher à ça, tout comme j'ai eu besoin de me raccrocher à toi. À nous. »

Son regard dévie sur le sol, mal à l'aise comme à chaque fois qu'elle laisse ses mots la guider sur le sujet de l'attachement, des sentiments, de cette vie à deux sur laquelle les limites n'ont jamais réellement été fixées.

« Je ne l'abandonnerai pas. Jamais. Mais je refuse d'abandonner ce que je partage avec toi. Je n'avais pas prévu ce qui nous est arrivé. Peut-être même que dans un sens, je ne le voulais pas. M'attacher. Et je sais que toi aussi. Mais je l'ai fait. C'est arrivé. Et je n'ai aucune envie que ça s'arrête. Tu ne représentes pas juste un toit au-dessus de ma tête et la sécurité d'un lieu. Et tu le sais Kara. Tu le sais. »

Elle attrape doucement sa main et entrelace ses doigts aux siens. « Ma place est ici, si tu le veux toujours. »




You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Kara Moreau
Graphiste & Modératrice
Leader | Troc
Kara Moreau
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette en acier damas / couteau Bowie Hibeen III / Push Dagger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 21/07/2018
Messages : 375
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Homecoming | Kara   Homecoming | Kara - Page 2 EmptySam 21 Sep 2019 - 21:10

“It's like coming home after a long trip.” 

Le regard de la forgeronne s'adoucit, ce qu'elle entend semble très bien lui convenir. Elle ne coupe aucunement l'élan et les confessions de la mécanicienne, elle acquiesce simplement à plusieurs reprises, mémorisant chaque phrase et chaque mot prononcés. Elle ne se permet pas de douter sur ce qu'elle entend, Monroe n'est pas de ce genre là, elle le sait et c'est aussi ce qu'il lui plaît chez elle, droit au but, sans le moindre détour.

L'entendre reconnaître ses torts ne la laisse pas indifférente, au contraire, la nouvelle reste réconfortante et la rend aussitôt plus légère. Monroe a toujours toute sa tête et assez de recul pour ne pas réaliser deux fois la même folie. Elle se doutait déjà de cette réponse mais elle avait vraiment besoin de l'entendre de vive voix avant de définitivement tourner la page.

Si de nouvelles informations surviennent, la brune l'affirme, elle repartira pour trouver des réponses. La blonde en devient tiraillée l'espace d'une seconde. Doit-elle l'aider à parvenir à ses fins par le biais des sentinelles et autres vagabonds ? Ou doit-elle au contraire s'assurer qu'aucune information ne retombe à ces oreilles pour la garder égoïstement à ses côtés ? Courte réflexion qui trouve bien vite réponse, la question, finalement, ne se pose même pas et n'a même pas lieu d'être, c'est évident, elle doit l'aider, autant qu'elle le peut. Sagement, elle patiente, garde le silence jusqu'à ce que la brune revienne à ses côtés et que leurs doigts s'entremêlent.

L'attachement, cet imprévu réciproque qui leur a jouer un tour est pointé du doigt. Inutile de le nier, il est bel et bien là, juste sous leur nez. Oui, elle le sait, elle le sait très bien. "Bien sûr... Ta place est ici." Elle l'a toujours été et même durant son absence, Kara n'a jamais imaginé la remplacer. C'était Elle ou rien, pas de place pour un entre-deux. Son regard glisse de ses prunelles à ses lèvres, elle lutte pas ne pas les conquérir mais l'urgence de la situation la coupe dans son élan, elle se doit de lui proposer une alternative, de l'aider. "On... on devrait pouvoir faire quelque chose avec les plus nomades du No Man's Land. Ils peuvent éventuellement se rendre dans cette zone et chercher une piste sur Ethan... par exemple." C'était jouable, sentinelles ou récupérateurs devraient pouvoir répondre présent pour ce type de mission. Un service comme un autre qui demande bien entendu rémunération en contre partie mais ce n'est pas ce qui inquiète vraiment la blonde au bras long. "On ne perd rien à essayer." Encore ce "on", il est clair qu'elle est plus que concernée par cette affaire, une complicité quelle aurait certainement dû montrer avant au lieu de se laisser prendre entre les griffes de la peur et de s'engouffrer dans les disputes. "Il y a aussi un mur de réquisitionné pour y mettre des têtes mises à prix, des annonces, des demandes et informations en tout genre..." Encore un pan à exploiter pour la requête de la mécanicienne. Qu'elle se rassure, la leader du troc fera tout son possible pour obtenir ces informations sans folies.




Listen to what people don't say


Maybe I don't cry, but it hurts
Maybe I don't show, but I care

Revenir en haut Aller en bas  
Jean Monroe
Jean Monroe
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un 9 mm, un couteau papillon et un couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/09/2019
Messages : 83
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Homecoming | Kara   Homecoming | Kara - Page 2 EmptyDim 22 Sep 2019 - 17:02

“It's like coming home after a long trip.” 

"Bien sûr... Ta place est ici."
Elle ferme les yeux, de soulagement. Le doute s'envole et elle se sent soudainement plus légère, comme si l'on venait de retirer un poids qui pesait trop lourd contre sa poitrine. Partir était un risque, surtout après toutes les tensions et les disputes qui ont précédé son départ. Consciente que rien n'est acquis entre elles, cette simple réponse lui retire déjà pas mal d'interrogations. Sur leur histoire, sur sa vie ici qu'elle s'est construite à force d'errance, de pertes, de désillusions. Tout devient plus important après ces trois mois. Le No Man's Land, le business qu'elle a mis en place au cours de cette dernière année, sa rencontre avec la forgeronne, sa décision de quitter sa solitude pour la forge, son implantation définitive dans cette partie de la région. Absolument tout. Et c'est un réel soulagement de se sentir encore appartenir à cet univers, plus qu'elle ne l'aurait pensé.
La jeune femme resserre son emprise sur les doigts de la coutelière, refusant de quitter ce contact plus que rassurant après tout ce qu'elle vient de vivre.

Cependant, quand la brune plonge à nouveau ses yeux dans ceux de Kara, rien n'a plus de valeur que les reproches transformés en un « on » libérateur. Sa partenaire ne tente pas de la dissuader ou de la raisonner sur ce besoin de retrouver son oncle. Elle s'implique, pour la première fois. L'émotion étant trop forte pour prononcer le moindre mot, la mécanicienne se contente d'acquiescer, son regard teinté d'une profonde gratitude. Nerveuse à l'idée de faire naître de nouveaux conflits, elle se sent plus apaisée par la perspective d'une prochaine coopération. Soulagée que la forgeronne travaille avec elle et non plus contre elle. C'est tout ce dont elle a besoin. Ni plus, ni moins. Juste son aval. Sa compréhension.

Le soulagement laisse pourtant place à l'incompréhension face à sa dernière phrase. Quel mur ? Et la jeune femme prend soudainement conscience qu'elle n'a encore posé aucune question. Certes, elle se devait de justifier sa longue absence et son récit, oral et écrit, a pris le pas sur tout le reste. Mais maintenant que les choses sont posées et que le calme semble être revenu, Monroe s'interroge sur les changements opérés pendant qu'elle n'était pas là. Ses yeux détaillent la cicatrice sur le visage de la forgeronne, plus fine qu'à leur dernière entrevue. Sa main, celle qui n'est pas dans celle de Kara, se relève et, caressant la joue de la jolie blonde, son pouce vient en suivre le tracé, doucement. « Dis-moi ce qui s'est passé. Après mon départ. » Elle relâche son visage, s'installant plus confortablement dans le canapé, lentement, sans faire de gestes brusques. « Je veux dire, je vois clairement qu'il y a eu du changement. Déjà avec son talkie-walkie. Depuis quand tu peux entrer en contact avec un médecin et prendre rendez-vous quand tu en as envie ? Et puis ce mur ? Des têtes mises à prix ? Comme.... des chasseurs de prime ? Et c'est quoi ton rôle là-dedans ? » Parce que la jeune femme doute que sa vis-à-vis, figure importante du No Man's Land, se contente d'un rôle seconde dans tout ça.
Et ce flou dans lequel elle se trouve actuellement plongé est insupportable. Après leur attaque, Monroe est restée encore quelques temps. Pour soigner Kara, pour rebondir, pour aider comme elle pouvait. Mais son esprit était déjà parti loin à l'époque, à la recherche d'un oncle qu'elle croyait mort depuis des années. Présente physiquement, elle n'avait que très peu pris part aux débats et aux conversations sur la suite des événements.

Frustration, que de ne pas savoir, que d'être devenue presque étrangère dans un lieu dans lequel elle se sentait presque chez elle. Cet vieil entrepôt, qui n'est que ça pour beaucoup, mais qui a toujours signifié quelque chose en plus pour elle. Et il lui échappe. Du moins c'est le sentiment qui la gagne alors qu'elle se rend compte qu'elle ne sait rien.  




You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Kara Moreau
Graphiste & Modératrice
Leader | Troc
Kara Moreau
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette en acier damas / couteau Bowie Hibeen III / Push Dagger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 21/07/2018
Messages : 375
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Homecoming | Kara   Homecoming | Kara - Page 2 EmptyMar 24 Sep 2019 - 19:39

“It's like coming home after a long trip.” 

Le pouce effleure sa cicatrice tout en douceur, la forgeronne en étire un timide sourire en retour tout en détournant doucement le regard. La balafre a bien cicatrisé, douloureux souvenirs des malfrats masqués, symbole d'une nouvelle ère personnelle, d'un nouveau visage, celui d'une troqueuse qui ce sera exposée en première ligne pour sauver les siens après une lutte à mort des plus violente et expéditive. Ce n'est peut-être pas très élégant, mais si c'était à refaire, elle recommencerait et ne changerait rien.

La mécanicienne demande à y voir plus clair, tout à son honneur, la blonde s'en racle la gorge et lève doucement ses pupilles au plafond pour pousser la réflexion."Après ton départ..." Rien que ces mots lui laissent encore un goût acide en bouche, triste constat qui lui arrache une grimace."Le No Man's Land était quelque peu divisé et irrité, la peur a su prendre le dessus. En terme de troc, tout se faisait de façon précipité et bien trop souvent avec violence." Et pouvait-on leur en vouloir ? Perdre les pédales après ce qu'ils avaient vécu, c'était finalement prévisible, les fondements mêmes du lieu étaient mis à rude épreuve pendant cette crise que l'on pouvait presque qualifier de normale et conséquente.

"J'ai décidé de remettre quelques règles en place, les fondamentales qu'on connait bien et d'encadrer le tout pour m'assurer que chacun puisse parvenir à ses fins.... et que ce lieu puisse tourner avec un minimum d'organisation." Ils ne devaient pas revivre le fiasco du bal masqué. Chacun devait pouvoir se faire confiance et posséder quelques têtes connues vers qui se tourner en fonction des besoins."Il y a maintenant des récupérateurs qui s'occupent des sorties pour y rapporter tout ce qu'on leur demande. Mais aussi des sentinelles, qui eux, s'assurent de la protection des stocks et de lever les canons quand il faut... Un peu dans la même teinte, on a également des passeurs qui eux agissent en extérieur et bien sûr, toujours dans le cadre du troc." Ça commence déjà à faire beaucoup mais la liste ne s'arrête pas là, la tressée laisse un peu de temps à la brune pour assimiler tout ça et reprend : "On continue avec les veilleurs, ce sont des gardes qui peuvent être acheté pour surveiller des zones." De quoi songer à en recruter un ou deux de confiance pour la forge, un de ces quatre. "Vient ensuite les émissaires des différents camps rencontrés qui travaillent régulièrement avec les négociateurs." Toute une organisation étudiée pour que le troc puissent se faire sereinement. Jusqu'ici, il n'y avait pas encore de gros accidents à déplorer, tout roulait, pour le grand bonheur de la coutelière. 

"De là... Le mur assure une certaine communication, notamment pour les têtes à éviter et les autres, les dangereuses à neutraliser. C'est là qu'interviennent les chasseurs de prime, oui." Concernant le talkie, celui récupéré dans le ventre d'Eddy, elle lance un petit coup d’œil à l'objet laissé sur le rebord de la fenêtre avant de s'expliquer. "Pour le talkie... Kaycee en a un aussi, le groupe de sa mère a posé une grande tente au No Man's Land pour y troquer leurs services." Une troupe indispensable aux yeux de la forgeronne. L'entrepôt manquait cruellement de médecins par le passé, ils étaient devenus une espèce bien trop rare pour les laisser filer aussi facilement. "Tu voudras... remettre la main dans quelques moteurs ?" Si sa mémoire ne lui joue pas de tour, la place est libre en terme de rôle à prendre.




Listen to what people don't say


Maybe I don't cry, but it hurts
Maybe I don't show, but I care

Revenir en haut Aller en bas  
Jean Monroe
Jean Monroe
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un 9 mm, un couteau papillon et un couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/09/2019
Messages : 83
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Homecoming | Kara   Homecoming | Kara - Page 2 EmptyJeu 26 Sep 2019 - 16:30

“It's like coming home after a long trip.” 

La jeune femme écoute, attentive, laissant chaque mot s'ancrer dans sa matière grise, mise à rude épreuve il faut bien le dire. Et cette impression grandit, celle de se sentir parfaitement étrangère à un lieu pourtant si familier. Tous les changements opérés, les nouvelles fonctions mises en place, les rôles créés pour répondre aux besoins urgents de défense et de sécurité. Les mots glissent. Récupérateurs, sentinelles, passeurs, veilleurs, émissaires, négociateurs, chasseurs de prime... toute une micro société développée pendant son absence et dont elle ne connaît aucun rouage. La mécanicienne se sent soudain petite, insignifiante dans cet univers inconnu. Trois mois de non présence lui semblent soudain devenir six ou plus. Elle tente de visualiser cette nouvelle organisation, ce chaos remis en ordre, ce développement vital pour la survie d'un vulgaire entrepôt finalement cher à leur cœur.
Puis vient le rôle de sa compagne, qui semble à présent prépondérant. D'une figure bien installée et plus que connue la jolie blonde semble avoir gagné en autorité et en ''pouvoir''.

La raison prend finalement le pas sur les doutes, et sur ces questionnements purement égoïstes de petite fille brisée par la vie. Sa place n'a pas à changer. Elle reste Monroe, la mécano. La poussière du sol, le cambouis sur les mains et les vapeurs d'huile et d'essence pour oxygène. C'est ce que cette dernière fait de mieux, ce pour quoi tout le monde la connaît. Pourquoi être quelqu'un d'autre ? C'est sa place, celle qu'elle s'est choisie, le terrain sur lequel la brune s'est imposée.
La dernière remarque de la forgeronne récolte un léger rire alors qu'elle arque un sourcil dans sa direction. « Tu te rends compte qu'on dirait une réplique d'un très mauvais porno ? Avec en cliché vedette le mécano et sa grosse clé à pipe » Un nouveau rire sur ce jeu de mots douteux tandis qu'elle reprend son sérieux.

Avec prudence – à cause de ses côtes – elle se tourne un peu plus sur le canapé pour être face à la coutelière. « Il faut bien que je gagne ma croûte non ? » Une manière comme une autre de souligner son accord de principe. Évidemment qu'elle compte remettre les mains dans la crasse des moteurs. Elle ne se voit rien faire d'autre et ne sait par ailleurs rien faire d'autre. Si, se défendre, certes, et s'amuser avec ses couteaux. Mais Monroe n'a aucune envie d'aller déambuler dans la région à la recherche de matériaux, de nourriture ou n'importe quoi d'utile à la revente. Pas plus qu'elle ne désire aller courir après telle ou telle tête recherchée qui présenterait une menace pour le groupe. Pas après le périple qu'elle vient de vivre. La trentenaire veut la sécurité, et le repos nécessaire pour se remettre en forme. Elle comprend néanmoins mieux la proposition précédente de sa partenaire et l'aide proposée pour chercher des indices concernant Ethan. Les moyens sont plus concrets qu'avant, elle en prend conscience. Ce qui ranime cette dangereuse petite lueur d'espoir qu'il vaut mieux éteindre dans ce monde. Tant pis pour la prudence des sentiments, elle n'est plus à ça près.
La mécanicienne continue de jouer avec la main de Kara, un léger sourire aux lèvres. « Et puis, bien que je n'ai plus vraiment besoin d'excuse pour squatter ici, il faut bien que je mérite ma douche quotidienne, question de fierté et d'ego mal placés. » Un court silence, avant qu'elle reprenne. « J'ai besoin de retrouver ma normalité, et mes outils, les bagnoles, les motos, c'est très clairement ma normalité. Ça l'a toujours été. Alors oui, prête à visiter les moteurs dans le besoin... » Elle reprend les mots de la forgeronne employés plus tôt, retenant un nouveau rire.

Home sweet home.  




You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas  
Kara Moreau
Graphiste & Modératrice
Leader | Troc
Kara Moreau
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette en acier damas / couteau Bowie Hibeen III / Push Dagger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 21/07/2018
Messages : 375
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Homecoming | Kara   Homecoming | Kara - Page 2 EmptyDim 29 Sep 2019 - 12:54

“It's like coming home after a long trip.” 

La réplique du mauvais porno lui arrache un fin sourire, franc et amusé, une bonne chose. Ça fait longtemps qu'elle n'a pas sourit de la sorte devant une petite boutade, le masque de fer est lourd à porter en extérieur. La mécano enduite d'huile de moteur et la forgeronne de charbon, ça aurait vraiment pu avoir son succès, dans l'ancien temps. 

La forgeronne tique, mettre la main à la patte et gagner sa croûte, c'est une bonne façon de résumer le fonctionnement du No Man's Land où l'on a rien sans rien, mais annoncé comme ça, c'est un peu inquiétant. La mécano n'a pas à se forcer tant qu'elle restera aux côtés de Kara qui à elle seule peut aisément nourrir deux à trois bouches. La fierté mal placé est une chose contre laquelle il est difficile de lutter, mais la brune ne s'arrête pas là, elle développe et rassure bien vite la tressée, elle a besoin de retrouver son cambouis. "Ok. Bien..." Ravie et rassurée, elle finit par attraper la main tatouée pour la bloquer entre ses doigts. Elle a encore des choses à lui dire, des choses aussi inquiétantes que rassurantes, tout dépend de l'angle sous lequel l'on les regarde.

"Y a autre chose..." Le ton a de nouveau changé, le retour au sérieux est de mise. "Markus a passé un message radio pour retrouver sa pote russe et... ce message a attiré du monde." Jean connaissait Roza, elle devait bien voir qui était ce nerd, ou peut-être pas, qu'importe, les faits sont là et sont exposés. "Un hélico dans un premier temps. Hélico qui s'est craché... des survivants d'un petit camp ont ramené le pilote qui a fini par succomber au No Man's Land. Visiblement, l'entrepôt était le point de chute le plus proche." Vrai ou faux, les faits étaient là, ils ont bel et bien ramené cet homme au No Man's Land, attirant ainsi bien plus de monde sur place que la blonde ne l'aurait voulu. "Des types se sont pointés ensuite, des militaires qui venaient de loin, à la base, ils escortaient l'hélicoptère, c'était le soutien terrestre en somme. Ils sont venus chercher leur pilote, ou plutôt le corps. Ils en ont profité pour nous parler de leur camp fortifié. New Eden qu'ils le nomment..." Ce n'est pas la première fois que les vagabonds de Seattle entendent parler d'un camp, mais celui là, il a de quoi en bouleverser plus d'un. "Ils y seraient nombreux, très nombreux" Pas de localisation précise à lui souffler encore, les types savaient se protéger et à juste titre.

"Et ils sont repassé, y a peu. Ils ont pu nous montrer qu'ils avaient énormément de ressources, fromage, œuf, légume, alcool artisanal et j'en passe, ça, j'ai pu le voir de mes propres yeux. J'ai pu voir également des photos de leur camp et des informations complémentaires sur leur micro-société." Sa main libre vient s'écraser son visage, elle se frotte lentement les paupières et reprend après un lourd soupir. "Des lois et avocats sont en place, des équipes médicales, des artisans boulangers et autre, des pêcheurs, mais aussi des enseignants, des flics, des éboueurs et j'en passe." Ça, ce n'est pas vérifiable mais jusqu'ici, les étrangers n'avait pas encore mentis. "Ils sont surtout venu pour drainer du peuple. Vu leurs ressources, qu'ils veulent faire du troc avec nous, j'y crois pas." Non, ils sont là pour autre chose et cela inquiète largement la coutelière qui n'est pas envieuse à l'idée de perdre les siens. "Ils font ouvertement campagne, leur camp est open à tous mais il n'y a pas de visites de permises, si les gens veulent y aller, ils y restent." Et cela en devient fatalement un choix définitif. "Sans compter que c'est l'armée qui dirige tout, je ne suis pas très confiance. Je ne sais pas trop quoi penser d'eux encore, c'est trop tôt pour les conclusions. Mais ils reviendront pour embarquer les volontaires...." Et bordel, c'est pas bon pour le business ça, pas du tout... malheureusement, chacun reste responsable de son destin, Kara n'a aucunement le droit de s'interposer ou de chasser ces émissaires. "Bref... Tu en penses quoi ?" Son avis comme point de vue extérieur est important. Pour elle, c'est une certitude, elle ne crachera jamais sur la liberté acquise et sur leur propre micro-société qu'était devenu le No Man's Land.  




Listen to what people don't say


Maybe I don't cry, but it hurts
Maybe I don't show, but I care

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Homecoming | Kara   Homecoming | Kara - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Homecoming | Kara -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: