The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Chargeur sans fil – Samsung – ...
Voir le deal
4.99 €

Partagez
- the world around us -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: the world around us   the world around us EmptyVen 13 Sep 2019 - 22:20
Elle avait relevé Frederik et Summer de leur garde quelques instants plus tôt, gratifiant les deux d’un sourire reconnaissant avant de s’accouder sur le bord de la fenêtre. Le soleil tardait de plus en plus dans sa longue et douce ascension, et comme toujours depuis quatre ans, la période qu’on redoutait se profilait à l’horizon avec toujours autant de doutes. Les journées qui se raccourcissaient n’étaient pas bonne pour la vie du survivant. Il fallait être plus vigilant encore pour les gardes, écourter les expéditions et privilégier les distances courtes, ce qui devenait de plus en plus compliqué. L’hiver n’était pas encore là mais il flottait dans tous les esprits, comme une menace qu’il valait mieux prendre au sérieux. La rencontre « officielle » entre leur groupe et les solitaires du No Man’s Land avait finalement abouti à des accords oraux concernant des échanges commerciaux. The Haven en ferait donc parti, et à ce titre beaucoup de choses allaient changer. De nouveaux rôles à affecter, de nouvelles perspectives d’alliance, des trajets supplémentaires, et surtout la nécessité de développer leurs compétences afin de proposer de quoi alimenter leur nouveau business. Mais cette ouverture n’était pas sans risques et le soucis planait plus que jamais. Fusil posé contre la rampe, le visage posé au creux de ses mains, il y avait sous ce visage d’apparence placide et froid un tumulte sans nom qui agitait ses songes.

Elle entendit les pas légers qui grincèrent derrière elle, et elle tourna à peine la tête pour apercevoir la paire d’yeux azur qui croisa son regard. Elle esquissa un sourire en guise de salut matinal pour la pianiste, avant de retourner à sa contemplation. Curieusement, Selene et elle s’étaient toujours contentées de leurs échanges en rapport avec la gestion du camp, notamment autour de la table du conseil. La froideur et la méfiance de l’une et l’autre, bien qu’il existait une réelle estime entre elles, les maintenaient à distance l’une de l’autre. Ça, et les problèmes personnels que chacune tirait derrière elle aussi. Ces derniers mois n’avaient pas été de tout repos pour les deux brunes.

« C’était très sage comme décision. » commenta la grecque après plusieurs minutes sans un mot. Elle évoquait bien sûr la « démission » de Selene du Conseil. Pas qu’elle pense que c’était nécessaire, qu’elle n’y avait plus sa place. « Tu as dû en étonner plus d’un. » sourit-elle en faisant notamment référence aux plus réfractaires d’entre eux qui avaient vu d’un mauvais oeil leur fusion avec Messiah, essentiellement à cause de l’attitude de la jeune maman. Elena pensait vraiment que la jeune femme méritait son rôle. Elle était taillée pour. Elle soupira un nuage de buée. « Et est-ce que tu te sens mieux donc ? » C’était sincère, la jeune femme s’intéressait vraiment au ressenti de sa cadette. Sans en connaître les détails, elle savait qu’elle en avait particulièrement bavé tout au long de ces dernières années. La défiance, poussée à son extrême n’était pas le fruit du hasard. Elle avait été nourrie au fil des années, savamment entretenue par des excès de violence et des souffrances que personne ne devrait avoir à endurer. Selene, au même titre que les autres ici, méritait de connaître, au moins un peu, un sentiment de paix, de sécurité.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8803
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: the world around us   the world around us EmptyLun 16 Sep 2019 - 9:56
A peine rentrée de ses quelques jours sur la capitale exsangue qu’elle reprenait les bonnes habitudes. Levée en même temps que le soleil qui traînassait au lit, la musicienne s’était rapidement lavée à l’eau froide et habillée en s’appliquant à ne pas déranger ses colocataires. C’était parfois étrange de s’habituer à une chambre commune quand on avait passé si longtemps avec des pièces individuelles, mais elle s’y faisait. Il y avait pire comme comparses.

Elle quitta la maison fraîchement achevée en attachant deux des boutons de son long cardigan bleu nuit et partit s’équiper à l’armurerie. Pour la garde, elle préférait le fusil M4 ; plus pour sa lunette que parce qu’elle avait l’intention de se servir de sa portée. Glock à la cuisse en guise d’assurance supplémentaire, Selene fila à la tour de guet et grimpa à l’escalier en bois qui trahit son approche.

Elena était déjà là. La pianiste lui rendit l’esquisse d’un sourire en guise de salut et se posta face à une rambarde adjacente, pour qu’elles se partagent équitablement le rayon à surveiller. Le silence les accompagna un instant. La jeune femme avait de toute façon la tête encore remplie des questions que soulevait sa rencontre avec les émissaires de « New Eden » pour songer à faire du small talk.

- Ça a dû en soulager plus d’un tu veux dire, rétorqua-t-elle.

Ce n’était ni une boutade, ni une remarque amère ; c’était ce qu’elle estimait être la vérité. Ça ne changeait sans doute pas grand-chose, car elle était viscéralement incapable d’ignorer la bonne santé du camp et elle braverait les décisions du conseil si cela signifiait sauver la vie du plus grand nombre. Mais au moins, dans les apparences, elle pouvait prendre de la distance avec les différents débats et rien que ça… ça avait son utilité.

- J’y travaille, répondit-elle honnêtement à la question de savoir si elle allait mieux, mais je ne suis pas certaine qu’il existe un « mieux » pour les gens comme nous.

Sous-entendu, pour ceux et celles qui connaissaient le fardeau d’une communauté. Ceux qui portaient des vies sur leurs épaules, qui prenaient les décisions difficiles et qui récoltait plus de reproches que de gratitude. Selene savait que son aînée était appréciée et respectée, mais elle n’oubliait pas non plus ce que Finan lui avait hurlé à la figure avant de quitter le ranch.

- En tout cas… je suppose que c’est mieux que je ne décide plus pour tout le monde.

Malgré la discussion avec Andrea et en dépit des semaines qui passaient, cette pulsion dévorante ne dégrossissait pas. Une véritable tumeur qui lui donnait mal au crâne ; l’impression qu’ils laissaient passer trop de brèche, qu’ils manquaient de rigueur. Si elle avait encore été partie intégrante du conseil, elle se serait battue pour que Milow soit exécuté par exemple. Et jusqu’à maintenant, elle retenait le monstre intérieur qui lui murmurait de se faire justicière de l’ombre. Pour le bien commun.

- La question est plutôt : comment ça se passe pour toi ?

Un déménagement et des mois plus tard, privée de son ancienne co-leader sur un coup de tête, des tas de nouveaux arrivants et maintenant une relation commerciale à gérer… il y avait de quoi perdre pied en cours de route.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: the world around us   the world around us EmptyDim 22 Sep 2019 - 15:12
Le commentaire de la pianiste arracha un sourire à la grecque. Bien sûr que Selene était loin d’être idiote, ou folle comme certains pouvaient le penser. La paranoïa ne naissait pas hasardeuse ment. Ils étaient nombreux, ceux qui avaient autrefois appartenu à Issaquah Ranch à la penser incapable de diriger car trop absolue, trop méfiante. Comment leur en vouloir ? Le ranch s’était bâti en tendant la main. Il était devenu le sanctuaire des solitaires égarés. Le foyer chaleureux qui avait recueilli tant de survivants, formé une si grande famille. C’était la politique initiée par Blake à Maple Grove. L’accueil. Son héritage lui avait perduré, à travers Carmen, Axel, Ashley et elle. Ils en avaient tous fait les frais un jour ou l’autre, s’étaient trompés parfois. Ils avaient connu des déceptions. Mais ils avaient contribué à fonder ça. Cette communauté importante qui apprenaient à fonctionner ensemble. Ces leaders très différents les uns des autres qui apprenaient à composer, à bâtir ensemble. À mettre leurs idées en commun, à les faire évoluer. Certains pouvaient bien penser que Selene n’y avait pas sa place, Elena pensait le contraire. Tout comme elle la jugeait excessive parfois, mais apte à prendre des décisions difficiles dans d’autres occasions. Elle était comme Andrea, Deaglan ou elle. Comme ceux qui un jour avaient dû prendre ces lourdes responsabilités ; imparfaite. Et c’était en combinant leurs caractères, leurs expériences qui parvenaient à avancer. La brune le pensait toujours.

« Les gens comme nous… » répéta la grecque. « Il n’y a pas de porte de sortie, n’est-ce pas ? » Pas d’échappatoire, pas de retour en arrière possible. Ceux qui signaient s’engageaient sur du long terme. Celui qui avait écopé du lourd fardeau de diriger des vies humaines ne s’en débarrassait jamais vraiment. C’était comme une tumeur greffée dans la chair. Ça ne vous quittait jamais. Cette responsabilité. Ce poids qui pesait constamment sur la conscience jusqu’à vous étourdir. « Je ne pense pas que ce soit vrai. De toute façon, on sait toutes les deux que tu ne pourras pas t’en empêcher. Tôt ou tard, si tu nous vois foncer dans un mur, tu nous arrêteras avant. » Elle n’eut pas besoin de se retourner, d’échanger de regard avec sa cadette. Celle-ci devait bien savoir ce qu’elle pensait d’elle. L’estime et la confiance qu’elle lui accordait. Elena n’était pas inquiète. Parce que Selene restait la même. Elle ne donnerait peut-être plus son avis sur quels légumes planter à l’automne ou le nombre de chambres à aménager, mais elle ferait toujours entendre sa voix quand il s’agirait de décisions importantes.

« Moi ? » Elle était presque étonnée, parce qu’elle ne laissait plus l’occasion aux autres de s’intéresser à ses humeurs. Elle avait cloisonné ses sentiments, en même temps qu’elle s’appliquait à les refouler pour les plus difficiles d’entre eux. « Il y a matière à réfléchir ces derniers temps, c’est sûr. Markus et son message, ce New Eden, la mise en place du troc avec ces autres survivants… » Sans parler du reste, du côté personnel. Elle soupira doucement. « Toutes ces menaces potentielles… » C’était comme ça qu’elle les voyait. « Des milliers… tu imagines ? » Cette fois la brune s’était retournée vers Selene. C’était tellement invraisemblable qu’elle semblait réalisait une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8803
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: the world around us   the world around us EmptyMer 25 Sep 2019 - 22:18
La musicienne avait esquissé un sourire. Oui, elle les arrêterait avant d’enfoncer le mur. Mais la réalité était moins héroïque que ce que pensait Elena : si elle en venait à cette extrémité, elle sauverait en priorité ses anciens camarades de la prison, avant de voir si elle avait de la place – et du temps – pour les autres. Il y avait quelque chose d’inextricable dans les liens qu’elle avait tissé avec ses amis de longue date. Ils avaient traversé bien des épreuves ensembles, Duncan la fréquentait depuis maintenant trois ans révolus – ou peu s’en fallait. Personne du ranch ne pourrait prétendre à une fraternité similaire à celle qui les connectait. Sans le savoir, Selene eut le même mouvement que son aînée et se retourna vers elle, quitta un instant la ligne de l’horizon. Une paire de secondes, elle mâcha ses maux, mais elle ne résista pas à exprimer sa pensée.

- J’aimerais y croire. Leur nombre, leur ville, leurs moyens… les enfants méritent tout ça. Il faut qu’ils connaissent autre chose que la mort, quelle que soit sa forme – les rôdeurs ou les proches décédés au fil du temps – ils étaient en état de deuil perpétuel depuis trop longtemps, mais s’ils sont autant, c’est peut-être la raison pour laquelle on ne devrait pas les rejoindre, la pianiste se pinça les lèvres et fit totalement face à la grecque, adossée à la rambarde, la stratégie employée contre Zack et les autres : « leur faire assez mal pour qu’ils comprennent de nous laisser tranquille », ça ne peut pas marcher contre eux.

Ils étaient trop nombreux. D’ailleurs, avait-elle fonctionné à Renton ? Ils ne sauraient jamais vraiment. Selene supposait que leurs ennemis existaient encore, car Eli les avait estimés à une centaine et qu’ils en avaient vu à peine quarante en tout. Mais puisqu’ils avaient déménagé, peut-être avaient-ils simplement perdu leur trace. Si c’était le cas, alors ils avaient suffisamment de souci à se faire pour se mouiller avec une autre communauté. La musicienne poussa un soupir et souffla dans un haussement d’épaules :

- J’ai vu trop de choses pour faire confiance aux humains maintenant et on aura jamais le cœur net sur cet « Eden » sans y aller…, profond dilemme : le risque à prendre était énorme mais l’opportunité à la clef en était proportionnelle, si ça ne tenait qu’à moi, on ne se mêlerait pas du No man’s land non plus, maugréa la jeune femme, combien de temps avant qu’ils n’essayent de piquer ce qu’on a ?

« Ils », tous ces inconnus disparates, ces vagabonds sans foi ni loi sur lesquels ils n’avaient aucune autorité ni aucun contrôle. Selene détestait ça. Ils n’avaient pas les mêmes valeurs que des survivants qui avaient sciemment choisi de ne pas se lier à une communauté, c’était impossible. Alors ils s’exposaient via des représentaient qui s’exposaient eux-mêmes. Ça leur exploserait à la figure un jour, elle en était certaine.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: the world around us   the world around us Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- the world around us -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: