The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
12.90 €

Partagez
- Underground echoes -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8031
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Underground echoes   Underground echoes - Page 2 EmptyLun 28 Oct 2019 - 12:24
Avec l’épaisseur des ténèbres la lumière de la lampe-torche semblait incroyablement fragile. Selene montait précautionneusement les marches, ses sens si aux aguets qu’elle avait la sensation d’entendre battre le cœur de sa complice. Elle ne tremblait pas, sa main fermement serrée sur le manche de son couteau était prête à jaillir. Les bruits qui régnaient à l’étage les menèrent à une sorte de petit vestiaire où les employés devaient auparavant venir pour troquer leurs tenues civiles contre celle des mécaniciens. Il n’y avait qu’une charogne inoffensive – du moins, c’était ce qu’elle pensait – et une odeur pestilentielle dans les parages. Dans certains recoins, des ombres vivres fuyaient le faisceau de sa lampe avec empressement. Des rats, énormes.

- RAS pour l’instant, déclara-t-elle ; mais elle n’avait pas encore inspecté le couloir.

Son attention fut retenue par l’exclamation de Serena. La pianiste s’empressa de venir à ses côtés et posa les yeux sur la dépouille qui saignait abondamment. Le sac plastique supposé l’étouffer se remplissait peu à peu d’un liquide sombre, reconnaissable au premier coup d’œil. Selene avait l’habitude désormais : pour voir une telle hémorragie, la victime devait être vivante avant que l’ancienne militaire n’abrège ses souffrances.

- Tu lui as rendu service, commenta la musicienne avec détachement.

Certes, elles auraient tout aussi bien pu lui tendre la main, lui sauver la vie et lui offrir la possibilité d’une nouvelle existence au fort. Mais cet homme n’était-il pas déjà trop désespéré ? S’infliger une mort si lente, c’était la manifestation même d’une détresse intense, il y avait des moyens bien plus rapides. Raison pour laquelle elle n’imaginerait pas un meurtre d’ailleurs : pourquoi s’embarrasser d’une condamnation interminable quand on pouvait impunément coller une balle dans la tête ou le jeter dans un groupe de mordeurs ?

Elle continua donc l’inspection de toutes les pièces de l’étage. Toilettes, salle de pause, réserve, rien à dire sinon une infâme puanteur. Les WC étaient les pires d’ailleurs car les locataires des lieux avaient utilisé les cuvettes pour leurs besoins naturels sans chasse d’eau pour les évacuer. Selene avait failli tourner de l’œil rien qu’en ouvrant la porte. Des gens avaient vraiment accepté de survivre dans une telle misère ?

Finalement, la seule pièce fermée était celle flanquée de l’écriteau annonçant un poste de surveillance. Autrefois, ça devait être là que les agents de sécurité pouvaient garder un œil sur toutes les caméras disposées dans la gare. Ensuite… elle avait forcément servi à quelque chose : il y avait des traces de sang séchée sur la poignée. Elle avait beau insister, le battant ne s’ouvrait pas. Elles avaient donc deux choix si elles voulaient s’obstiner : essayer de l’enfoncer ou trouver la clef.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Serena Martinez
membre du conseil | The Haven
Modératrice
Serena Martinez
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: SIG Sauer P320 & tisonnier en fer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/06/2018
Messages : 895
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Underground echoes   Underground echoes - Page 2 EmptySam 7 Déc 2019 - 18:58
Si elle lui avait rendu service? Probablement. Elle avait hoché la tête, sans vraiment y réfléchir. Son regard noisette ne se détachait pas du visage de sa victime. Elle essayait de rester de glace, comme à l'habitude, mais quelque chose clochait. Depuis que Jesse n'était plus de ce monde, elle y avait pensé. Honteusement. Le rejoindre aurait été tellement simple. Mais elle ne pouvait pas abandonner ce monde, son groupe, la brune le savait trop bien. Même dans la mort, elle n'aurait jamais pu se le pardonner. Elle mordait l'intérieur de ses lèvres jusqu'à en avoir réellement mal, comme pour se calmer. Comme pour ne pas laisser l'anxiété envahir sa cervelle. Ce n'était pas le moment de faire une crise, même si l'endroit l'étouffait. Sa santé mentale était en chute libre, dernièrement, et la plupart savaient très bien pourquoi. Dans tous les cas, ça ne l'aidait pas à conserver le masque.

Enfin, Reena détacha finalement les yeux du cadavre, reprenant un peu de constance avant de souffler. Elles n'étaient que toutes les deux, donc. Elles, et les rats. Selene avait inspecté les alentours, ne découvrant rien d'autre que de la merde - littéralement. Une seule porte verrouillée leur bloquait l'accès au poste de surveillance, et de l'ouvrir pour découvrir ce qui s'y cachait était probablement la suite logique des choses. La clé ne devait pas être bien loin.

Ne s'étant pas encore éloigné du type, Sere s'agenouilla par terre à ses côtés, pour le retourner sur le dos. Elle palpa les poches de l'inconnu avant d'y enfouir la main pour en sortir quelques bricoles. Un portefeuille, une moitié de carte presque toute déchirée, et quelques bonbons sucrés. Elle en lança un à sa partenaire sans crier gare, continuant de chercher un porte-clé accroché quelque part à son corps, sans succès. La militaire soupira, levant les cils sur Selene.

« Si t'habitais ici, où tu planquerais les clés? Admettant bien sûr que les clés sont vraiment ici? » Elle ne faisait que réfléchir à haute voix, balayant la planque du regard au même rythme que sa lampe torche. Elle se leva pour inspecter quelques casiers, près du canapé. Vides, pour la plupart, hormis peut-être quelques morceaux de vêtements crasseux. « T'entends un truc, derrière la porte? » Attentive à sa réponse, elle marcha tout de même d'un pas lourd jusqu'à quelques crochets sur le mur, d'où pendait un porte-clé - sans clés. La lettre E, recouverte de brillants bon marché à moitié effacés. Elle haussa un sourcil, pensant aussitôt à cet Eden dont tout le monde parlait dernièrement.

La mexicaine se retourna vers sa copine, hésitante. Non parce qu'elle se doutait de ce qu'elle allait répondre si elle lui posait la question qui était sur toutes les lèvres. « Tu crois vraiment tout ce qu'ils racontent, les New Eden? » Son ton ne cachait rien de son scepticisme. Enfin, pour sa part, son opinion était tranchée, et elle avait fait valoir ses points auprès du conseil. Mais elle n'était pas non plus du genre à les prendre à la légère, ou à ignorer certaines possibilités. Et contrairement à plusieurs, l'opinion de la maman d'Effy comptait pour Serena. Elle se laissa tomber sur le divan poussiéreux pour réfléchir, presque frustrée de n'avoir rien trouvé jusque là. Mais en essayant de replacer le coussin défoncé sous ses fesses, elle avait pu sentir un objet métallique entre ses doigts. Martinez se releva d'un seul trait, attrapant l'objet dans sa course pour le montrer à Selene. Une clé, elle venait de trouver une putain de clé. Elle lui adressa un sourire satisfait, avant de s'avancer pour lui flanquer dans la paume, tandis qu'elle levait son flingue en direction de la porte.  
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8031
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Underground echoes   Underground echoes - Page 2 EmptyMer 11 Déc 2019 - 1:13
- Le problème, c’est que je vivrais jamais ici, grommela la musicienne dans le tissu qui la protégeait à peine.

A la demande de sa partenaire, elle colla son oreille à la porte pour voir si quelque chose provenait de l’autre côté. Selene y frappait même quelques coups pour faire réagir un potentiel rôdeur mais elle n’entendit que piailler des rats. Ce n’était plus une nouveauté. Elle espérait au moins que ce n’était pas une intox et qu’il y avait effectivement des ressources à récupérer ici, sans quoi elles pataugeaient dans la merde pour rien.

- Hum ? La jeune femme cessa son écoute pour répondre à Serena, je pense qu’ils ne peuvent pas complètement mentir. Personne ne serait assez con pour inventer un mensonge aussi gros et penser que les gens le croiraient, elle se pinça les lèvres et confia à mi-voix, j’aimerais que ce soit vrai. Qu’il y ait une fin à… tout ça.

Elle fit un geste qui désigna leur situation : à piller les sous-sols de la métropole pour gratter quelques ressources utiles. Plus les mois passaient et plus la pianiste ne voulait pas qu’Elizabeth ait ce genre de vie. Pour elle, elle souhait une existence comme la sienne autrefois : bien plus facile. Il avait fallut une catastrophe pour qu’elle se rende compte de la chance qu’ils avaient avant.  

- Mais bon… tu me connais… je me demande toujours où ça cloche.

Parce que ça clochait toujours quelque part. Elle ne se souvenait pas d’une bonne nouvelle qui n’était pas partie en vrille à un moment. Pourtant, Selene n’avait aucun indice auquel se raccrocher. Les types d’Armand étaient réglos, ils ramenaient des vivres, ils avaient montré des photos… ça ressemblait au paradis sur terre après tout ce qu’ils avaient traversé. C’était simplement sa nature paranoïaque qui lui jouait des tours.

- Bien joué, souffla-t-elle à sa complice qui avait trouvé la clef.

Tandis que l’ancienne militaire s’occupait de la couvrir, la musicienne tentait d’ouvrir et… miracle, c’était la bonne ! Elle ouvrit lentement, la lumière de sa lampe révéla de gros rats qui déguerpir en courant entre leurs pieds. Un frisson lui descendit dans le dos. A voir l’empilement des cartons et autres sacs qu’il y avait ici, elles avaient touché le gros lot ; mais à voir la quantité de rongeurs qui rôdaient jusque là dans les parages, ce n’était pas sûr qu’ils aient laissé quelque chose.

- Et toi, demanda la pianiste en évaluant un lot de sachets de chips complètement éventrés, tu en penses quoi ? On a vu leurs images, ils nous filent des vivres… c’est pour nous appâter ou nous persuader ? Elle haussa les épaules, tu as déjà… eu affaire à des cas comme ça avant ?

Selene savait uniquement que Serena avait été à l’armée, c’était vague. Elle s’imaginait qu’elle avait peut-être, au cours de ses périples, rencontré des populations spécifiques ou des ennemis plus sournois aux méthodes détournées ; d’une façon ou d’une autre, elle pouvait avoir l’expérience de comment aborder ce genre de relation avec un camp étranger.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Serena Martinez
membre du conseil | The Haven
Modératrice
Serena Martinez
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: SIG Sauer P320 & tisonnier en fer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/06/2018
Messages : 895
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Underground echoes   Underground echoes - Page 2 EmptyMer 22 Jan 2020 - 4:31
Personne ne vivrait ici, elle avait raison. Mais il fallait parfois faire des choix, et cet endroit avait probablement été une meilleure option que la mort pour celui qui avait élu domicile dans ce tas de merde. C'était aussi un choix de croire ou non tout ce que New Eden pouvait bien leur faire miroiter. Un choix qui se devait d'être fait dans la logique des choses, et jusqu'à maintenant, rien ne prouvait que le groupe ne veuille leur causer du tort. N'empêche, après ce qu'ils avaient vécu, il était sûrement normal - et même sain, dans le crâne de la militaire - de douter. Non parce qu'au final, rien ne prouvait le contraire non plus. Personne ne serait assez con pour inventer un mensonge aussi grand, comme elle disait, sauf que le but n'était peut-être pas d'y croire, mais plutôt d'avoir peur de cette démonstration de force.

Enfin, Reena aussi avait envie de dire un jour que tout ça serait derrière eux. Des journées comme celle-ci, des épreuves comme celles qu'ils venaient tout juste de traverser. Elle avait d'ailleurs soufflé du nez, souriant à moitié, aux paroles de son amie. Ce jour viendrait, elle y croyait. Elle ne cesserait jamais d'essayer, elle allait crever avant. Selene ajouta qu'elle ne pouvait toutefois pas s'empêcher de se demander où était l'attrape. La mexicaine haussa les sourcils, un brin amusée. « Je savais qu'on avait ça en commun. » lâcha-t-elle, se voulant un tantinet désinvolte, alors qu'elle savait trop bien que c'était la pure vérité.

Mais la clé avait au moins eu le mérite de lui donner un peu d'espoir, tandis que sa camarade ouvrait enfin la porte pour y découvrir tout un tas de boîtes - et des rats qui pourraient facilement passer pour des chats. La brune avait même sursauté, les regardant fuir la lumière de leurs torches pour aller croupir elle ne savait trop où. Elle lança un regard un peu découragé à Selene et avança elle aussi, l'observant analyser le vulgaire sachet de croustilles vide. Soupir.

Faisant quelques pas de plus pour vider une autre boîte, plus au fond de la pièce, Sere se retourna vers sa coéquipière lorsqu'elle posa sa question, presque surprise. Ce qu'elle en pensait? Elle avait arrêté de fouiller, sur le coup, songeuse. Elle ne savait rien de leurs intentions, pas plus que les autres leaders du conseil. « Peut-être. » répondit-elle d'abord, réaliste. « Si tu veux mon avis, les gens font toujours les choses pour une raison; c'qui est difficile, c'est justement de trouver cette raison... » La miss avait soulevé un des cartons pour explorer le contenu de celui qui se trouvait juste dessous, avide de découvrir un truc oublié, n'importe quoi, ne serait-ce que pour justifier ce périple qui s'annonçait très peu lucratif. Si elle avait déjà eu affaire à ce genre de cas dans le passé? En un sens, oui. C'était précisément son rôle d'essayer de déjouer ses adversaires, d'être la plus maline, et visiblement, l'hispanique était plus douée avant l'épidémie.

Serena avait arrêté de fouiner, maintenant, appuyant les avant-bras sur une des boîtes à sa hauteur avant de planter son regard noisette sur la maman d'Effy. « T'sais... Trouver des failles, comprendre, prévoir, répliquer... C'était mon job. Ce n'était jamais simple. J'en ai vu de toutes les couleurs, les gens peuvent être prêts à tout, t'as pas idée. » Peut-être que si, tout compte fait. « Alors oui, mon premier réflexe est de me méfier. » Parce que c'est ce qu'elle avait toujours fait, qu'il s'agisse de menaces potentielles ou de sa vie personnelle. Elle haussa les épaules, légèrement prise au dépourvu. « Je pense surtout qu'il est trop tôt pour se prononcer. Que pour l'instant, on a besoin de leurs denrées, et qu'ils sont fidèles à leurs promesses. » Elle hésita avant de continuer. « Mais par expérience, ce sont souvent les plus beaux mensonges qui sont les plus faux. » Pas besoin d'y mettre de la dentelle, après tout.  
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 8031
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Underground echoes   Underground echoes - Page 2 EmptyMer 22 Jan 2020 - 23:11
Tout en écoutant sa complice, la musicienne fouillait dans les cartons qui avaient été ravagés par les rats. Rien. Il ne restait rien de viable. Tout avait été grignoté ou rongé et vu la vermine que trimbalaient ces animaux, il était hors de question de prendre le reste d’en ramener ne serait-ce qu’un échantillon. Pestant de frustration contre tout ce stock absolument inutile, Selene fixa alors l’ancienne militaire qui lui parlait de son expérience.

Ce n’était pas simple de faire le tri entre les leurres et la réalité. La pianiste grimaça : si une femme professionnellement formée pour faire face à ce genre de situation hésitait, alors c’était que la situation était vraiment compliquée. Il était effectivement trop tôt pour se prononcer mais les derniers mots de Serena firent réagir la jeune femme. Les plus beaux mensonges étaient les plus faux… ne restait plus qu’à savoir si les Eden leur mentait.

- On a besoin de leurs denrées…, répéta Selene en balançant un coup de pied dans un carton vide qui fit fuir un dernier rat plus téméraire que les autres, mais est-ce qu’accepter leur aide, ce n’est pas mordre à un hameçon ?

Elle soupira : c’était de la spéculation. Elles pourraient refaire le monde pendant des heures, ça ne résoudrait aucune de leurs interrogations légitimes sur leurs interlocuteurs. La pianiste jeta un dernier regard au véritable gâchis qui s’étalait dans cette pièce. Le propriétaire des lieux s’était-il tué parce que les rongeurs avaient boulotté sa nourriture ou les rats étaient-ils venus parce qu’il avait cessé d’être vigilent ? Ça aussi, elles ne le sauraient jamais. Puisqu’elles n’avaient plus rien à faire ici, Selene fit un signe de tête vers la sortie.

- On y va ? Faut encore qu’on trouve un chemin hors de ce merdier…

Et dans la mesure où les charognes s’étaient écrasées contre l’issue qu’elles avaient empruntée en arrivant, l’idéal serait peut-être de chercher une autre voie. C’était ça ou attendre que les voraces se dispersent dans le souterrain pour que le chemin le plus direct vers la sortie soit libéré. Dire qu’elles risquaient de ne jamais ressortir de la fange seattélite pour… absolument rien – sinon le risque de chopper une saleté.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Underground echoes   Underground echoes - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Underground echoes -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: