The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-29%
Le deal à ne pas rater :
Griffoir Lion pour chat
9.99 € 13.99 €
Voir le deal

Partagez
- I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander Swain
The Exiles
Trader
Alexander Swain
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette & Sagaie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/09/2019
Messages : 906
Age IRL : 25
MessageSujet: I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint   I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint EmptyMer 11 Sep 2019 - 21:42
Y a des gens dans ce groupe avec qui je m’entends mieux que d’autre, y en a un en particulier que j’apprécie même si sa manie de m’appeler Indiana Jones me rend fou. Cela prouve qu’il a de l’humour, certes douteux, mais de l’humour tout de même. J’avais l’impression qu’il faisait surtout ça pour me faire chier, mais ce n’était pas méchant. J’avais eu le temps de discuter un peu de lui avec d’autre personne avec qui je m’entendais bien et je savais aujourd’hui que c’était un bon élément et qu’il était loin d’avoir un mauvais fond. Il lui arrivait plus de choses pas cool en ce moment et il avait besoin de décompresser sans doute un peu. C’était moi son punchingball. Du moins, c’était mon hypothèse. J’avais envie d’en savoir plus et de le connaitre un peu mieux.

Pendant une seconde, je m’étais dit que je pourrais le trainais dehors, histoire qu’on s’explique comme des hommes, mais ce n’était pas vraiment le genre de la maison. Alors, on pourrait sans doute trouver une autre façon de s’expliquer. J’aurais été meilleur viseur, je me serais sans intéressé à le faire chier avec un pistolet à bille juste pour le provoquer un peu, mais je me suis dit qu’une approche plus amicale serait sans doute bien plus intéressante d’après ce que j’avais entendu. J’étais sortie plutôt régulièrement ses derniers temps et l’alcool à toujours était un catalyseur d’amitié il parait. Pour moi, ce serait sans doute la meilleure chose à faire, on était peut-être en plein milieu de l’après-midi, mais ce n’était pas comme si on faisait quelque chose de mal.

C’est sans aucun savoir-vivre que je débarquais dans le dernier endroit ou le Chilien avait été vu pour la dernière fois, c’est-à-dire dans son infirmerie. J’avais avec moi un sac à dos rempli de bouteille, deux pistolets à bille parce que la situation pourrait dériver en duel et qu’il était hors de question de s’entretuer à l’intérieur du camp. Je le regardais de la tête au pied en l’analysant un peu, je ne saurais pas vraiment dire s’il était de bonne humeur ou non, je ne le connaissais pas assez.

- Toi, moi, faut qu’on parle un peu. Tu as du temps où tu fais quelque chose d’important ?

Je savais qu’il avait un rôle plutôt important dans le groupe et je ne voulais pas le soustraire à des occupations qui auraient une véritable importance. Nous n’étions pas amis et la vie du camp passait avant mes envies.



∴ All Your Life Is Changing Better Watch Your Back Now ∴



J'écris en #000000
Revenir en haut Aller en bas  http://www.walkingdead-rpg.com/t13044-listing-des-comptes-v4#312 
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event ; Beretta, Fusil à pompe, couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 627
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint   I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint EmptyDim 22 Sep 2019 - 11:31
Il y avait un nuage noir qui tournait au-dessus de la tête de Lisandro. Un petit nuage qui gâchait un peu son sourire ravageur et son humour un peu lourd. C’était la combinaison de l’arrivée de ce groupe étrange dans l’équation, ajouté à la grossesse d’Andrea qui le stressait, et la place de leader qu’elle avait accepté de prendre sans lui en parler qui le blessait, qui rendait notre bon vieux chilien grognon. Rien de grave en somme, c’était Lisandro. Eli lui avait déjà soutiré les vers du nez, mais le mexicain n’était qu’un gosse, pensez-vous que l’adulte responsable qu’il était censé être l’avait écouté ? Evidemment que non. Et puisqu’Andrea n’avait pas l’air de se soucier plus que ça de sa mauvaise humeur, il avait décidé de réagir comme il savait si bien le faire ; en fermant sa gueule et en boudant dès qu’il pouvait. Typique.

Perdu dans ses pensées ridiculement noires, il fut presque surpris de voir quelqu’un débarquer à l’infirmerie à cette heure-ci. Il était en train de ranger, pour laisser la place à Erika et Juliet. Mais ce n’était pas un patient qui se tenait là, dans l’embrasure de la porte. « Indiana… » Dit-il avec un léger sourire, après un bref laps de temps. Pas le temps d’en dire plus que l’homme l’invectiva de prendre ses affaires pour discuter entre hommes dehors. Il appréciait l’archéologue. Il avait une grande gueule, il passait rarement inaperçu là où il allait. Andrea ne l’appréciait pas trop, mais Lisandro appréciait sa compagnie. Cela lui changeait un peu. Depuis la disparition de Sarah, les occasions de rires de conneries manquaient un peu. « Je terminais justement… Les filles vont prendre la relève. » Il se leva avec nonchalance avant de se diriger vers Alexander pour le saluer d’une poignée de main.

Il releva le sac et l’attirail de son ami d’un œil amusé. « Qu’est-ce que t’as encore prévu ? Allez viens. Je n’tiens pas à croiser Andrea en sortant. » Dit-il avec un certain amusement. Pas de rancœur ou de mauvaise foi dans ses paroles. Il aimait sa compagne, personne ne pouvait en douter. Mais il savait aussi que la régisseuse n’aimait pas trop le voir trainer dehors avec Alexander. Les mauvaises fréquentations, vous voyez ? Lisandro claqua la porte de l’infirmerie avant de suivre l’archéologue jusqu’aux barricades du Fort. Il crut reconnaitre le tintement de bouteilles dans son sac. « Sérieux, t’as réussi à te dégoter de l’alcool digne de ce nom ?! » Il faisait genre de rien Lisandro, avec ce ton léger et moqueur, mais le nuage noir au-dessus de sa tête était toujours bien là. Et il n’était absolument pas doué pour cacher ces nuages dans le fond de son regard.
Revenir en haut Aller en bas  
Alexander Swain
The Exiles
Trader
Alexander Swain
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette & Sagaie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/09/2019
Messages : 906
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint   I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint EmptyDim 22 Sep 2019 - 12:36
C’est après quelques remarques que je ne pus m’empêcher de trouver plus ternes que d’habitude qu’il me suivait visiblement avec plaisir. Je n’allais pas lui demander ce qu’il passait, non, on n’était pas assez proche. On s’entendait bien, c’est vrai, mais de là à dire qu’on était super pote, il y avait quand même une marge. Il me charriait et il n’y avait pas à dire, ça me faisait un peu chier, mais dans le fond, j’aimais bien le fait qu’il soit si cash avec moi. Mais pour le coup, je savais que je passais du bon temps avec lui et c’était sans doute ça le principal. Je lui offrais un sourire complice alors qu’il était en train de se rendre compte que mon sac n’était pas là pour faire la décoration. Je ne pouvais pas dire que j’avais pensé à tout, mais tout de même, quand je prévois les choses, j’essaye de le faire bien, parole de Xander.

- Tu devrais savoir que j’ai toujours de quoi passer un bon moment depuis le temps non ?

Cela faisait quelques jours que j’essayais de trouver des plants de cannabis, mais malheureusement je n’avais pas réussi jusqu’à maintenant. J’avais la sensation qu’il me suivrait sans doute dans cette connerie, mais je n’en avais pas vraiment la preuve jusqu’à présent. Heureusement on arrivait déjà à l’endroit tranquille que j’avais repéré en arrivant ici. J’aimais bien cet endroit, on était caché entre la barricade, les maisons et un arbre qui poussait à côté, c’était pratique pour méditer. En général, je me posais ici quand je voulais être tranquille, aujourd’hui j’avais trouvé un copain de biture et on allait passer un moment sans doute super fun.

- Je pense qu’on peut se poser là on ne sera pas trop mal. J’espère que tu as l’esprit pirate aujourd’hui.

Sans réfléchir au fait qu’avec ma vieillerie, j’aurais sans doute du mal à me relever, je m’installais par terre. Ouvrant par la même occasion mon sac pour en sortir deux bouteilles contenant toutes deux du rhum. Il n’y aurait pas de jaloux, chacun avait la sienne et on pourrait sans doute plutôt rigoler. C’était évidemment, le truc le plus basique de l’univers de se bourrer la gueule, mais en même temps c’était ce qui lier les gens quelques soit la culture. L’alcool était un truc qu’on trouvait absolument partout, c’était même fascinant de voir comment chacun le trouvait important. Mon regard se posa à nouveau sur Lisandro qui avait l’air toujours aussi terne, ce qui me confirmait qu’il y avait un truc qui n’allait pas.

- Il n’est pas question de faire le psy, mais j’ai l’impression que tu as besoin de te changer les idées. J’ai apporté de quoi se prendre pour des enfants un peu aussi.

Je sortais alors les pistolets à bille. Il n’était pas très puissant, mais suffisamment pour se tirer dessus et avoir un peu mal si on voulait se tirer dessus. On pourrait aussi s’en servir pour faire chier des gens que je n’aimais pas dans le camp. Je ne savais pas ce qu’il en était de Lisandro, mais on a tous nos petites faiblesses. Il y a un gamin stupide qui me sortait par les yeux et ça me ferait bien plaisir de lui tirer dessus une fois ou deux. J’attrapais alors la bouteille qui était le plus proche de moi avant de la déboucher et de lui faire signe de faire de même. L’après-midi pouvait commencer, elle serait stupide, mais ça me plaisait beaucoup. Je lui offrais un sourire avant de boire une bonne rasade de rhum, il n’était pas question de faire dans la dentelle.



∴ All Your Life Is Changing Better Watch Your Back Now ∴



J'écris en #000000
Revenir en haut Aller en bas  http://www.walkingdead-rpg.com/t13044-listing-des-comptes-v4#312 
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event ; Beretta, Fusil à pompe, couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 627
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint   I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint EmptySam 28 Sep 2019 - 10:38
« Il faut dire qu’avec la grossesse d’Andrea, je ne vois plus beaucoup d’alcool passer par chez nous » Ce n’est pas tant de la solidarité qu’un fait. Puis Lisandro aurait été bien mal d’interdire l’alcool à sa délicieuse compagne et de se bourrer la gueule en passant. Cela étant, c’était bien ce qui risquait d’arriver cette après-midi. Et ça ne lui ferait pas trop de mal, fallait l’avouer. L’alcool, c’était un peu comme la cigarette, les réserves étaient un peu aléatoires. C’était en fonction de ce qu’on trouvait ou pas, et des répartitions entre eux aussi. A vrai dire, il était plutôt heureux qu’Alexander soit venu le tirer de sa routine habituelle. Son humeur un peu morose retrouvait quelques couleurs, le sourire se faisait presque réellement amusé. La grande gueule de Swain dérangeait certains, mais pour lui c’était revigorant dans un sens. Il y avait beaucoup trop de gens sérieux au camp, et lui-même se teintait d’une certaine rigueur qu’il ne connaissait pas avant. S’il était remonté contre Andrea, il aurait dit qu’il devenait ennuyeux à cause d’elle. C’était faux. Parce que la vérité c’était qu’il était plus courageux, plus mature, plus adulte depuis qu’il était avec elle. Et que si les derniers événements et la grossesse le rendait soucieux et fermé, ce n’était que de sa faute à lui.

Alexander leur trouva un coin tranquille, du genre qui leur laisserait la paix qu’ils souhaitaient pour quelques conneries bons enfants. Il accompagna l’archéologue dans l’herbe et soupira. Oui, c’était un peu profond comme soupire, mais ça lui faisait du bien de lâcher du lest ainsi. « L’esprit pirate je sais pas, mais ça fera l’affaire. » Il prit la bouteille de Whisky qu’il lui tendit avec un hochement de tête reconnaissant. Le liquide ambré au fond de la bouteille lui faisait de l’œil, cela faisait longtemps. Il aurait pu ouvrir le goulot et en prendre une longue rasade d’emblée mais… Ça faisait mauvais genre. Mais finalement, il n’avait pas besoin de jouer la carte de l’alcoolique pour qu’Alexander remarque son air maussade. De son sac, il sort des… pistolets à billes ?! « T’es sérieux ? » Pourtant, Lisandro prendre le jouet qu’il lui tend. Il regarde le jouet avec un petit air amusé, enfin sincère. Concernant sa remarque de bon psy, Lisandro lui jette un coup d’œil un instant, avant de s’intéresser à nouveau à sa bouteille qu’il dévisse. « Problème de couple, le bébé qui va bientôt arriver… Problème d’égo aussi sans doute. » Dit-il brièvement. Le chilien leva le coude pour goûter à cet élixir ambré qui lui brûla la gorge et le réchauffa de l’intérieur. « Rien de très intéressant. » Alexander devait connaitre Andrea, leur couple du moins. Et la dévotion inconditionnée que Lisandro vouait à sa femme – quitte à s’oublier un peu, parfois.  
Revenir en haut Aller en bas  
Alexander Swain
The Exiles
Trader
Alexander Swain
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette & Sagaie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/09/2019
Messages : 906
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint   I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint EmptyDim 29 Sep 2019 - 12:54
Je voyais bien la suspicion de Lisandro, non, je n’étais pas en train de lui tendre un piège, mais simplement de lui montrer que les choses pouvaient être un peu plus amusantes quand on savait où chercher. Ce n’était pas des armes très puissantes alors on ne ferait pas grand mal. Au pire, on pourrait sans doute abimer un meuble, mais c’était loin d’être le plus important. Ce n’était pas assez puissant pour briser une vitre. C’est avec le maximum de sérieux dont j’étais capable que je le fixais avant de lui répondre.

- Je suis toujours sérieux. Aujourd’hui, c’est moi qui fais le médecin et je te dis ce qui est bon pour toi.

Dans le fond, je n’étais pas spécialement au courant de son passé, mais tout ce que je savais, c’était que je le voyais tout le temps à l’infirmerie, j’en avais conclu que c’était un médecin ou que du moins, il avait des connaissances dans le milieu. J’aurais pu chercher un peu plus loin, mais j’avais été plutôt occuper ses derniers temps et ce n’était pas comme si je passais mon temps à fouiner. On ne peut pas toujours tout apprendre au sujet de tout le monde. Il y a des informations qu’on ne trouve que si la personne en question nous l’apprend. Je le voyais boire une bonne goulée d’alcool et j’en arrivais à la conclusion que ça avait l’air de lui avoir manqué dernièrement. Je haussais les épaules d’un air ininteressé et négligé quand il m’apprit les raisons de son mal-être. Il n’avait pas l’air de vouloir en parler et je n’allais pas le forcer. Je bus une nouvelle gorgée de rhum avant de reprendre.

- Y a pas à dire, c’est d’un ennui… Mais c’est aussi ça la vie. Alors je peux comprendre que si tu as besoin de te défouler sur quelqu’un qu’on puisse te trouver un punching-ball. Tu ne vas quand même pas me faire croire que tu t’entends bien avec tout le monde ici.

On ne pouvait pas être ami avec tout le monde, c’était la vie. Il y avait toujours des gens avec qui on s’entendait mieux. Il y avait un feeling contrairement aux autres. Je savais que pour ma part, c’était soit tous l’un ou tout l’autre. Ce qui était un brin fatiguant pour les autres. On n’allait pas rester toute l’après-midi à se regarder dans le blanc de l’œil, pour commencer, il fallait boire plus, ce qui nous ferait sans doute tirer bien mal, mais au moins ça nous ferait rire d’être digne de ses soldats de star wars. Mon esprit vagabonda l’espace d’un instant jusqu’à Han Solo, puis Harison Ford et finalement Indiana. Je réalisais alors que c’était une pensée négative et je bus une gorgée de plus pour calmer tout ça.

- Voilà comment je voyais les choses à l’origine. On boit encore un peu parce que concrètement, on est encore bien trop sobre et on va chercher deux trois cibles à faire chier.

Je marquais une pause histoire de lui laissait le temps d’avoir une objection s’il en voulait une. Je ne lui laisserais pas une seconde chance. Il pourrait plus reculer après. Je pensais à qui j’avais envie de faire chier de mon côté, il y avait bien Duncan, mais il était hors de question qu’il me voit dans un état comme ça. Je ne voulais pas m’abaisser à son niveau. Je n’eus aucun mal à penser alors au petit jeune qui me collait comme si j’étais sa mère. Il était sans doute temps de lui faire comprendre que non, je n’étais pas quelqu’un de gentil.

- Personnellement, y a un gamin qui me court sur le haricot, si on pouvait lui faire comprendre qu’il est temps de grandir un peu ça ne serait pas plus mal.

J’avais continué ma réflexion à voix haute sans vraiment le réaliser, je devais me rendre à l’évidence que je n’avais plus tant que ça l’habitude de boire et cela se ressentait à la rapidité à laquelle je sentais l’alcool faire effet. Je souriais à mon interlocuteur avant de boire encore un coup. J’étais bien, il fallait que cela continue. Peut-être qu’il se ferait engueulé ensuite par madame la ronchonne enceinte, mais ce n’était pas mon problème.



∴ All Your Life Is Changing Better Watch Your Back Now ∴



J'écris en #000000
Revenir en haut Aller en bas  http://www.walkingdead-rpg.com/t13044-listing-des-comptes-v4#312 
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event ; Beretta, Fusil à pompe, couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 627
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint   I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint EmptySam 12 Oct 2019 - 9:44
Y a pas à dire, c’est d’un ennui… Lisandro le regarda en haussant un sourcil. Au moins, Alexander ne risquait pas d’être celui qui lui tirerait les vers du nez. Ca le changeait, en réalité. Quand quelque chose le taraudait, il y avait toujours bien quelqu’un dans sa famille qui cherchait la petite bête – et lui faire une leçon aussi, en passant. Il n’avait pas vraiment besoin de ça. Il avait juste envie de se plaindre sans qu’on lui dise qu’il n’était pas raisonnable. Il n’avait pas envie de l’être. Et visiblement, l’archéologue ne le serait pas non plus. Il était en train de réfléchir à ces personnes qu’il n’aimait pas vraiment. Le chilien n’avait vraiment personne dans sa ligne de mire, ce n’était pas son genre. Par contre, choisir une cible juste pour l’emmerder c’était possible. « Oh, il y a bien quelques personnes drôles à emmerder. » Il pensait à Duncan, à Cora et même… Serena s’il s’y risquait. Juste parce qu’ils étaient beaucoup trop sérieux – et parce que Selene gardait une dent contre Cora. Lisandro cherchait parfois pas plus loin.

Il se redressa pour regarder Alexander attentivement pendant qu’il exposait son plan, avant d’hocher la tête sur son idée en buvant une gorgée de whisky. Pour le peu qu’il avait l’habitude de boire depuis le début de cet apocalypse, le chilien savait pertinemment qu’il serait saoul assez rapidement. Les temps difficiles, ça remet un peu le sens des priorités, et l’alcool pouvait mettre en danger si on n’y prenait pas garde. Divaguer dans les rues en chantant faux, c’n’était plus vraiment conseillé. Vraiment pas. « Bonne idée, mais ça ira vite j’pense » Confirma-t-il alors que le liquide ambré lui réchauffait le gosier. Une chaleur bienvenue et traitresse, mais bienvenue quand même.

« Quel gosse ? » Demanda-t-il à la réflexion de l’archéologue qui, visiblement, avait l’air d’avoir juste penser à voix haute. Il le regarda avec un sourire amusé, l’alcool aidait à faire évaporer les idées noires, c’est vrai. « Y’a quelques personnes qui mériteraient d’être déridées un peu… Même si on s’en prend une après. Regarde Cora… Ou Serena ! Elles sont beaucoup trop sérieuses … Et flippantes. Surtout Serena. » Dit-il, parce qu’il savait pertinemment que s’en prendre à elle c’était se prendre une rouste monumentale au prochain entrainement. Mais il ne savait pas si c’était l’alcool, mais il trouvait que le jeu en valait la chandelle. « Ça vaut l’coup de s’en prendre une après, tu n’penses pas ? » Dit-il avec un petit éclat de rire.
Revenir en haut Aller en bas  
Alexander Swain
The Exiles
Trader
Alexander Swain
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette & Sagaie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/09/2019
Messages : 906
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint   I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint EmptyLun 14 Oct 2019 - 16:41
Les exemples qui me donnaient ce n’était pas vraiment la joie en fait. Je n’avais pas du tout envie de m’en prendre aux deux femmes qui pourraient potentiellement me mettre à terre en deux trois mouvements. Elles avaient toutes deux des formations physiques qui les rendaient sans doute un peu trop rigides, mais sans elles ce groupe ne tiendrait sans doute pas aussi bien que ça. J’essayais de rendre mon cerveau un peu plus clair pour répondre à Lisandro, ce qui était loin d’être une tâche si facile que ça. Il faut dire que j’avais déjà vidé une bonne partie de la bouteille.

- Serena, je l’aime bien. J’essaye déjà de la dérider de façon plus, comment dire, différente. Oui, différente, ça me parait bien comme terme.

Ce n’était pas bien, j’aurais pu décrire ça beaucoup mieux, du moins en temps normal. Sauf qu’actuellement je n’étais pas dans mon état normal. De toute façon, j’aimais trop Serena pour lui faire un coup comme ça, elle m’avait appris des choses et elle avait le même respect pour Elena que moi et rien que pour ça, j’étais content de la connaitre et de pouvoir la compter parmi les gens sur qui je pouvais compter. Du moins, c’était l’impression que j’avais même si ce n’était que purement professionnelle c’était déjà pas mal. Enfin professionnelle, n'était pas le mot adéquat, mais je n'arrivais pas trouver mieux. En tout cas, je n’avais pas envie d’avoir à subir un retour de bâton qui pourrait me faire dormir sur les deux prochains jours, je visais donc une cible un peu plus faible et qui n’oserait pas riposter.

- Je n’en sais rien de comment il s’appelle et autant dire que je m’en fous, mais il me colle souvent, il y a une vingtaine d’années assez maigres et une tête à claques. Je suis certain qu’on pourrait s’occuper de lui.

Je bus une gorgée de plus avant de ranger la bouteille dans mon sac et de récupérer mon arme à bille. Je faisais en sorte de rester le plus stable possible, mais c’était loin d’être évident. J’étais persuadé que si Lisandro me suivait, je pourrais lui montrer de qui il était question et il n’aurait pas alors plus de raison de discuter pendant trois ans. On pourrait simplement taper sur le gars chiant et se marrer la poire. Je veux dire, c’est aussi ça la vie, pour le coup, je savais que ça me ferait du bien, du moins si j’arrivais à le toucher parce qu’avec un coup dans le nez, j’aurais sans doute bien du mal. Finalement, mon regard croisa ma cible et je me retournais dans l’espoir de voir le latin.

- Il est là.

Ma victime était non loin de nous alors qu’il sortait du bâtiment. Je le pointais du doigt sans la moindre vergogne. J’avais essayé de parler à voix basse, mais il était évident que j’avais échoué. J’essayais d’attraper mon arme à deux mains avant de viser dans sa direction. Il était hors de question que je loupe ma cible, ce serait une entreprise compliquée, mais j’avais espoir en mes capacités.



∴ All Your Life Is Changing Better Watch Your Back Now ∴



J'écris en #000000
Revenir en haut Aller en bas  http://www.walkingdead-rpg.com/t13044-listing-des-comptes-v4#312 
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint   I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- I Can't Be Sorry, If I Ain't Always A Saint -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Gendarme à New York [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: