The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Voir le deal
28.79 €

Partagez
- Fucking Danish -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 370
Age IRL : 23
MessageSujet: Fucking Danish   Fucking Danish EmptyLun 19 Aoû 2019 - 21:41
Fucking Danish


Frederik & Milow


C'était fou, les jours passaient, pourtant, lui avait l'impression qu'il était resté bloqué à ce jour funeste. Depuis sa sortie de l'infirmerie, il n'avait parlé à personne, se contentait de se faire oublier dans un coin, à l'abri du soleil et des regards tout en restant plongé dans de sombres pensées. La grande majorité du camp devait ne jamais l'avoir vu, d'ailleurs, et c'était tant mieux comme ça. Car si certains l'avaient observé avec un peu de pitié, les quelques regards noirs qu'il avait écopé de la part d'autres personnes ne lui avaient pas échappé. Bah ouais, quelle idée de ramener le meurtrier d'un des leurs parmi eux ? Si Jesse était son frère à lui, il ne fallait pas oublier que Milow, pour eux, ce n'était personne. Et certains ici semblaient penser que le fait que ce soit son frère n'était pas une excuse pour démontrer de la sympathie.

Et bien, tant pis ! De toute manière, Milow ne voulait pas rester ici. Ryan, au contraire, semblait faire preuve de beaucoup trop de bonne volonté. Sûrement que le fait de faire des activités lui permettaient de lui changer les idées. En attendant, elle était moins avec son petit frère, et ça, il en souffrait aussi, eux qui d'ordinaire restaient ensemble H24.

Assis à même le sol, derrière les dortoirs, loin des autres, il tenait serré dans sa main gauche une feuille blanche pliée en quatre. C'était l'un des types d'ici, un grand rouquin aux airs paumés, qui était venu lui donner, quand il était à l'infirmerie. Il avait baragouiné deux-trois explications, et face au coup d'oeil assassin de Milow, il n'avait pas insisté et était parti.
Sur ce papier, il avait été malgré tout surpris de découvrir un portrait, plutôt réussi, de Jesse. Les nuances grisâtres du crayon de papier ainsi que les quelques traces de doigts apportaient quelque chose de très mélancolique à ce dessin. Alors qu'il pensait ne plus en être capable, le jeune Lewis avait beaucoup pleuré après ça.

Il mangeait toujours très peu – si ce n'était pas du tout -, et avait perdu les quelques kilos qu'il était parvenu à prendre lorsqu'il était avec Mina et Markus. Et il se sentait faible, si faible ! Et … ça ne le dérangeait pas. À vrai dire, il était à deux doigts d'en finir avec son existence. Très sincéremment. Il ne voulait même pas d'aide. Il voulait juste qu'on lui foute la paix.

Quand une ombre approcha de lui, Milow ne remua pas. Ses prunelles trop claires glissèrent sur les jambes qui s'étaient arrêtées face à lui pour venir fixer un point, sur le grand mur en face de lui qui l'empêchait de fuir ce camp.

Peut-être que s'il ignorait cette personne, elle allait tout bonnement tracer son chemin.




I just wanted to live
by Laxy Dunbar

Revenir en haut Aller en bas  
Frederik Sørensen
Frederik Sørensen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse et pistolet 9mm.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/01/2018
Messages : 2019
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Fucking Danish   Fucking Danish EmptyMer 28 Aoû 2019 - 19:11
Fucking Danish
⟶ FORT NYSQUALLY : 19 AOÛT 2019 ⟵


Le mois de juillet nous avait apporté son lot d'action et d'épreuves. À commencer par ce qui lui avait valut la mention du "mois des départs". Ceux-ci ayant été tellement nombreux qu’ils m’avaient donné l'impression de voir le groupe se scinder en deux. Qu'une part de notre grande famille, celle qui avait fait partie d'Issaquah Ranch – celle qui m'était la plus proche – s'était dissout. Ashley, Hope, Finan, Damian, Addison… Tous avaient levé les voiles. Préférant reprendre la route et affronter les dangers que ça impliquait, plutôt que de rester bien à l'abris entre les murs du Fort. Je n'avais pas compris cette décision et avait encore bien du mal à l'accepter. Comment pouvait-on choisir cette vie dangereuse de fugitifs plutôt que tout ce que l'on s'était acharné à construire, ici, ensemble ?! J'avais tenté de les dissuader de partir, mais ça n'avait servit à rien… Rien ni personne n'avait pu les faire changer d'idée.

Puis, il y avait eu toute cette histoire mystérieuse avec ces gens venus de l'"Eden". Des survivants, armés jusqu'aux dents et en possession d'hélicoptères, qui – selon leurs dires – avaient su relancer la civilisation. Ils s'étaient présentés à nous en semant nombreuses questions dans nos esprits. Des questions qu'ils s'assuraient maintenant de bien faire mûrir avant de nous donner les réponses. Les opinions étaient mitigées à leur sujet. Si certains étaient d'avis qu’il valait le coup d'en apprendre davantage, d'autre craignaient par-dessus tout le piège que ça pouvait dissimuler. Pour ma part, la curiosité l'emportait toujours sur la prudence – bien que je n’aie jamais eu l'intention de quitter le Fort sans le reste du groupe. Pourtant, si cette histoire éveillait en moi ce désir d'aventure, elle me faisait tout de même un peu craindre de devoir essuyer davantage de départs… Pour moi, la civilisation importait beaucoup moins que cette communauté que l’on avait créée ici. Les gens du Fort étaient devenus ma famille et il n’y avait qu’eux qui comptaient vraiment dans cette histoire.

L’action du mois ne s'arrêtait pas là – même si j’aurais nettement préféré qu’elle s’en tienne qu’à ça. Il y avait aussi eu le départ soudain de Jesse... Une disparition qui avait fait bien plus mal que tout ces autres départs, puisque pour ces derniers, on pouvait essayer de se convaincre qu'ils se portaient tous bien. Peut-être même qu'ils finiraient par revenir sur leur décision et rentrer au Fort. Et s’ils ne revenaient pas, on pouvait toujours espérer les revoir, de temps à autre, sur les routes… Ce qui ne serait plus jamais possible pour le boxeur. Lui, il nous avait quitté pour de bon, sans retour possible. Juste un grand vide douloureux que l’on tentait maintenant de combler avec des souvenirs.

Ce jour-là, Serena avait franchi les portes du Fort en compagnie de Jesse, pour revenir sans lui. Anéantie et bouleversée, mais pourtant pas seule. Si le bouclé manquait cruellement à l'appel, Reena, elle, avait trouvé la force de nous les ramener ; le meurtrier et sa sœur. Comble de tragédie, ils étaient également la fratrie de Jesse – son frère, Milow, et sa sœur, Ryan, qu’il avait cru perdu pour de bon. Mais celui qui avait appuyé sur la gâchette, même par accident, avait beau être son petit frère, il n’en demeurait pas moins le responsable. Responsable de leurs retrouvailles qui avaient été à des années lumières de celles qu’ils auraient pu espérer... Responsable d’avoir dû faire leurs adieux, alors qu’ils venaient tout juste de se retrouver. Jesse nous avait quitté pour laisser son frère et sa sœur revenir à sa place, mais à quel prix ?

Au Fort, j'étais considéré comme le joyeux luron qui n’hésitais pas une seule seconde à aller vers l’autre. J’accueillais habituellement les nouveaux venus avec un enthousiasme débordant qui n’appartenait qu’à moi. Pourtant, cette fois-là n’en fut pas le cas… J'avais plutôt rejoint les rangs de ceux qui leurs lançaient des regards noirs. Des regards remplis de reproches. Incapable de passer par-dessus la mort de Jesse pour leur pardonner. Et si Ryan avait fini par trouver son chemin dans le groupe, persistant à participer aux activités et à nous prouver qu’elle était pleine de bonne volonté, Milow ne semblait pas partager ses intentions. Il s’isolait et se refermait sur lui-même. Ce qui, pour être bien honnête, me semblait la meilleure chose à faire après ce qu’il avait fait. Pourtant, le conseil ne l’entendait pas de cette façon. Le jeune Lewis faisait maintenant partie des nôtres et ils voulaient que je tente de lui remonter le moral… Moi, redonner vie à celui qui l’avait enlevé à Jesse… C’était loin de me plaire.

C’est ainsi que, me forçant à afficher un sourire plus ou moins invitant, je m'étais avancé vers Milow. Grinçant des dents lorsque je le vis fixer obstinément un point derrière moi, en m'ignorant complètement. Profitant de l’occasion pour l’observer de plus près, je pouvais reconnaître certains des traits de Jesse. Ce qui rendait ma tâche d’autant plus difficile et… complexe. C'était à la fois son meurtrier et son frère. J’avais beau me répéter qu’il m'en aurait voulu à mort de le laisser dans cet état, que je lui devais au moins ça, mais une part de moi ne pouvait juste pas oublier le fait que c’était de sa faute. Que s’ils ne s’étaient pas croisés ce jour-là, Jesse serait encore parmi-nous et je ne serais pas forcé de remonter le moral à quelqu’un qui ne voulait apparemment pas de ce moral.

Prenant une grande inspiration, je m'étais penché vers lui pour placer mon visage souriant directement dans son champ de vision ; « Salut, moi c'est Fred! Tu sais que tu as très mauvaise mine ?! Pire encore que ma grand-mère lorsqu’elle se levait au beau milieu de la nuit, sans son dentier ». Je ne sais pas si je m’attendais à le faire sourire ou non, mais c’était tellement du n’importe quoi, que j’étais à peu près convaincu qu’il aurait une réaction quelconque. Lui tendant ensuite la main, j’avais lâché sur un ton qui ne laissait pas place à la discussion ; « Allez viens, on va faire un tour ». M'attendant toutefois à ce qu'il ne bouge pas d’un pouce, j'ajoutai presque aussitôt ; « Ah et je ne te laisse pas le choix. Sinon je m'assoie juste-là et je te raconte toutes les histoires qui me passeront par la tête jusqu'à ce que tu te décide enfin à me suivre. Et crois-moi, tu ne veux absolument pas entendre tout ce que ma tête peut contenir ! »



Light & Dark
We've all got both inside of us. What matters is the part we choose to act on, that's who we really are.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 370
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Fucking Danish   Fucking Danish EmptyDim 1 Sep 2019 - 23:48
Et la face de cet inconnu avait fait irruption dans le champs de vision du garçon, qui n'eut d'autre choix que de le fixer d'un regard noir. Mais l'autre n'en perdit pas son sourire, et prit même la parole pour balancer une boutade de très, très mauvais goût. Milow préféra ignorer cette comparaison avec sa grand-père et tourna légèrement la tête pour ne plus avoir à le regarder.

Le grand blond, Fred donc, lui proposa ensuite d'aller faire un tour. Et si le jeune Lewis s'était préparé à toujours rester dans son mutisme et à l'ignorer royalement, mais sa dernière phrase eut au moins le mérite de lui faire lever le nez pour planter son regard dans le sien. Ce gars l'agaçait déjà. Pire : il lui donnait envie de lui cracher dessus. Il pouvait pas juste lui foutre la paix, lui aussi ?

Milow se mit sur ses jambes sans son aide, histoire de bien lui signifier qu'il était dérangé. Ensuite, il se redressa de toute sa hauteur – un mètre soixante-dix face à son beau mètre quatre-vingt, c'était bien vain – et plongea ses mains dans ses poches sans détacher ses prunelles des siennes. Une légère lueur de provoc glissa à l'intérieur.

- Si c'est pour me faire visiter le camp, c'est bon, c'est déjà fait. Pas besoin d'aide.

Et ce grand blond, là, il côtoyait sans doute son frère tous les jours. Ça lui faisait bizarre de se dire ça. Que tout ce beau monde-là, il connaissait Jesse. Et qu'il l'appréciait sans doute. Comment faire pour se sentir à sa place ici, alors qu'il n'était qu'un meurtrier à leurs yeux ?

- J'ai pas besoin de me présenter, baragouina-t-il encore en détournant le regard.

Il fit gonfler son buste pour retenir un lourd et douloureux soupir.




I just wanted to live
by Laxy Dunbar

Revenir en haut Aller en bas  
Frederik Sørensen
Frederik Sørensen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse et pistolet 9mm.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/01/2018
Messages : 2019
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Fucking Danish   Fucking Danish EmptyMer 4 Sep 2019 - 17:26
Mon visage souriant planté devant ce regard noir qui me dévisageait, je fus presque tenter de lui rendre la pareil en lui balançant qu’il pouvait bien se laisser crever là que je n’en aurait eu rien à foutre. Après tout, ce n’était pas moi qui avais décidé de lui venir en aide, mais les membres du conseil qui me l’avaient imposé. Ravalant ma rancœur, je ne fis toutefois rien qui laisse paraître un quelconque agacement et continua plutôt de lui sourire à pleines dents. Il avait d’abord tourné la tête, dans l’intention manifeste de m’ignorer, avant de rapidement relever les yeux face à mon ultimatum. Touché ! Milow avait beau se redresser de toute sa hauteur – un gros dix centimètres de moins que moi – et afficher cet air de provocation fermé, pour ma part, je commençais finalement à m’amuser. Je l'énervais probablement plus qu’il m'énervait lui-même et juste pour ça, ça valait le coup de m’investir davantage dans ma mission.

« Bah si tu préfères, on retourne s’assoir et je te raconte mes histoires, mmh ? » J’avais fixé mes iris sur les siennes, tentant de bien lui faire comprendre que, dans un cas comme dans l’autre, je n’étais pas prêt de lui foutre la paix. J’allais lui coller aux basques tel un swing gum bien visqueux, à un tel point, qu’il n’allait plus pouvoir s’en passer. Et au bout d’un moment, qui sait s’il n’allait pas finir par apprécier ma présence ? Me rappelant un peu la relation que j’avais entretenu avec Finan dans nos débuts, et à la fin, nous étions devenus deux proches amis, complices dans leurs aventures – bien que ça ne l’ait visiblement pas empêché de m’abandonner pour retourner sur les routes… De toute façon, dans le cas présent, Milow n’avait rien de mieux à faire que de m’endurer. Et le conseil avait apparemment décidé que je n’avais rien de mieux à faire non plus.

« C’est vrai que, si pour toi te présenter se résume à me dire ton nom et me parler de ton frère, tu n’as effectivement pas besoin de le faire. Je sais déjà tout ça. » Quant à moi, j’étais plutôt d’avis que l’on se définissais par bien plus qu’un simple nom ou qu’une fratrie… Le terme de meurtrier, par exemple, pouvais assez bien le définir, pas vrai ?! Non, ça va. Je déconne ! « Mais je comprends que tu n’aies pas envie de me parler de toi. Ou pas envie de me parler tout court. Je peux très bien me contenter de faire un long monologue, si c’est ce que tu préfère. » J’avais haussé les épaules en lui faisant signe de me suivre. Commençant à avancer sur le gazon qui longeait l'arrière du dortoir.

La vérité, c’était que je ne savais pas où on irait, ni ce qu’on y ferait. J’improvisais. Tentant de réfléchir à vive allure à la meilleure façon de faire sortir Milow de sa coquille… Une sortie à l’extérieur peut-être ? Crier et cogner sur des morts, ça pouvait le défouler ? C’était probablement trop extrême pour une première activité…



Light & Dark
We've all got both inside of us. What matters is the part we choose to act on, that's who we really are.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 370
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Fucking Danish   Fucking Danish EmptyJeu 12 Sep 2019 - 15:12
Okay, donc il venait de faire la rencontre du type le plus relou du camp. Si ce genre de personnalité avait déjà tendance à l'agacer avant ça, à présent … C'était encore pire. Milow était encore à fleur de peau, les nerfs à vifs, et le gars débarquait de nul part pour parler, parler, parler.

Les deux rejoignirent l'autre côté du camp, là où il y avait un peu plus de passage, où la seule réponse du jeune Lewis face au déferlement de paroles futiles de Fred n'était autre que le silence. Qu'il parle, s'il le souhaitait ! Milow était doué pour fermer ses oreilles et se plonger dans son propre monde.

Il donna un petit coup de pied dans un caillou, lorsque son regard fut attiré par autre chose, à quelques mètres d'eux. Un fin sourire étira très furtivement ses lèvres alors qu'il se détacha un peu du grand mec pour s'en approcher.
Un skate !
Ça faisait longtemps qu'il voulait essayer, il n'avait jamais eu l'occasion.
Timidement, il posa son pied dessus, et le fit rouler d'avant en arrière sans aller plus loin. Ses prunelles remontèrent sur la haute silhouette de Fred, et, d'un petit élan, il envoya le skate dans sa direction.

- Tu sais en faire ? S'enquit-il.

Son intonation était toujours assez lointaine, pas vraiment engageante, mais l'expression de son visage s'était très vaguement détendue. Juste parce que les vieux – oui, parce que pour lui, Fred faisait déjà parti des vieilles personnes -, en général, ne savait pas tenir une minute sur ce genre d'objet. Peut-être qu'il aimerait le voir lamentablement se ramasser. Ça, ça aurait le mérite de l'amuser un peu. Et comme le gars avait l'air d'un guignol, y'avait de fortes chances pour que ça arrive.

- Moi non. Montre-moi.

Il croisa les bras contre son buste, ce qui, d'une certaine manière, démontrait sa volonté de le voir se donner en spectacle.




I just wanted to live
by Laxy Dunbar

Revenir en haut Aller en bas  
Frederik Sørensen
Frederik Sørensen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse et pistolet 9mm.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/01/2018
Messages : 2019
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Fucking Danish   Fucking Danish EmptyDim 15 Sep 2019 - 18:57
Mes sentiments étaient plus que mitigés… Se livrant entre eux une lutte acharnée que je peinais à contenir. D’un côté, j’avais cette détermination infaillible à mener à bien ma mission. Puisqu’après tout, si le conseil me l’avait demandé à moi et pas à un autre, c’était parce qu’on m’en croyait capable. À moins que ce ne soit plutôt parce qu’ils ne voulaient pas s’en charger ? Qu’ils préféraient déléguer le sale boulot à quelqu'un d'autre plutôt que de se salir les mains ? Mais peu importe la raison pour laquelle ils me l'avaient demandé, j’avais ma réputation de joyeux-luron à défendre et je comptais bien le faire ! D’un autre côté, cependant, je ne pouvais tout simplement pas ignorer cette envie irrésistible de lui crier dessus et de lui en coller une. De faire subir à Milow toute la haine qu’il méritait après ce qu’il avait fait à son frère – son propre frère, bordel ! J’espérais qu’il soit rongé par les remords et la douleur. Parce que si c’était le cas, bien que ça n’allait certainement pas rendre ma tâche plus facile, ça allait au moins alléger ma conscience quant à tout tenter pour le revigorer. Je ne voulais surtout pas remettre sur pied quelqu’un qui ne regrettait rien. Quelqu’un qui n’en valait pas la peine.

Je me rattachais à cette pensée, alors qu’à chacune des fois où je posais les yeux sur lui, je revoyais Jesse… Si bien que j’en étais venu à ne plus le regarder du tout. Posant mon regard sur le sol, les bâtiments, les gens… Tout ce qui nous entouraient alors que nous parcourions le camp. Tentant de camoufler mon ressentiment dans ce flot de paroles ininterrompu qui sortait de ma bouche. Parler, sans jamais m’arrêter, pour tenter de ne pas y penser... Parler de tout et de rien, en me fichant bien de savoir s’il m’écoutait ou non. Le jeune Lewis avait choisi de se murer dans le silence et c’était peut-être mieux comme ça, pour le moment.

Puis, j’avais fait une pause dans mon long monologue – sentant mes cordes vocales me chatouiller quelque peu suite à cet arrêt forcé – lorsque Milow s’était légèrement éloigné. L’observant, alors qu’il testait timidement le skate abandonné là. Le faisant rouler d’avant en arrière, avant de l’envoyer dans ma direction. Surpris, mais pas moins dépouillé de réflexe, j’avais levé un pied juste à temps pour arrêter la planche devant moi. La regardant en me demandant si je pouvais encore tenir dessus. Ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas mis les pieds sur un skate… Peut-être était-ce comme monter à bicyclette ? Qu'au final, on n'oubliait jamais vraiment comment faire ? Remontant les yeux pour les poser avec attention sur un Milow aux bras croisés sur sa poitrine maigrichonne, j’avais eu un léger sourire amusé en voyant son expression.

Jusqu’où étais-je prêt à aller pour m’acquitter de ma mission ? Serais-je même prêt à sacrifier mon orgueil pour son plaisir ? Me mordant la lèvre, j’avais fini par hausser les épaules. « Allez viens, on ne peut pas faire ça sur de la roche. On va aller dans le stationnement à l’avant ». Me penchant pour ramasser le skate au sol, j’avais pris les devants pour regagner le portail. Parvenant à convaincre Maisie – qui, par chance, était de garde aujourd’hui – de nous laisser aller sur l’asphalte, tout juste devant l’entrée. C’était une zone dégagée. Suffisamment, du moins, pour nous permette de voir venir un potentiel danger, s’il en avait un. Puis, mon amie serait là pour nous couvrir, pas vrai ? « Fred, à quoi tu joue ?! » m’avait-elle chuchoté entre ses dents, tout en jetant un coup d’œil à Milow, avant de succomber à mon regard implorant.

Faisant signe au jeune Lewis de me suivre – arborant ce large sourire excité à l’idée de braver quelques interdits – j’avais posé le skate sur le sol asphalté du stationnement, avant d’embarquer dessus pour tester ses suspensions. Ça va, il tenait bien mon poids ! Le pied gauche posé légèrement à l’avant de la planche, j’avais utilisé le droit pour me propulser. D’abord maladroitement, ayant oublié que ça prenait un minimum d’équilibre pour pratiquer ce sport, j’avais ensuite réussi à prendre de plus en plus de vitesse. Posant les deux pieds sur le skate pour me laisser rouler dans le vent, j’avais ensuite effectué le même exercice pour revenir vers mon spectateur. « Bon, j'admet que je suis encore un peu rouillé… Mais pour ma défense, ça fait une éternité que je n’ai pas fait ça ! Je suis sûr que tu te débrouilleras bien mieux que moi. Vas y, essaie ! »



Light & Dark
We've all got both inside of us. What matters is the part we choose to act on, that's who we really are.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 370
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Fucking Danish   Fucking Danish EmptyMer 2 Oct 2019 - 16:11
L'hésitation de Fred fut courte et laissa vite place à une réponse enjouée qui surpris agréablement l'adolescent. D'un seul coup, sa journée prenait des accents légèrement moins moroses, et ce fut avec un léger sourire aux lèvres qu'il le suivit.

Ils passèrent la garde sans difficulté, et se retrouvèrent hors de cette prison. Et rien que le fait de se trouver de l'autre côté des murs, caché des lourds regards accusateurs, le soulagea. Il aurait presque pu prendre directement ses jambes à son cou pour disparaître, plantant Fred ici avec le skateboard et sans un regard en arrière. Parce que sa place n'était pas et ne sera jamais ici, il en avait l'intime conviction. Il ne pouvait pas vivre entouré de tous ces gens qui ont côtoyé et aimé son grand frère.

Les bras ballants, une lueur amusé dans ses yeux clairs, Milow observa alors le spectacle que Fred voulait bien lui offrir. Ce grand mec sur ce petit skate, c'était déjà bien comique. S'il avait pu tomber, ça l'aurait été encore plus. Mais non, il tint bon, et put faire son petit tour sans aucun accroc, tournant autour du jeune Lewis sans grande peine.

- Ca va tu te débrouille bien.

Le skate passa du pied de Fred au sien, qui garda le visage baissé dessus, à réfléchir un peu trop intensément à la situation. Il avait dû en faire, avant tout ça. Un peu, sans jamais trop s'attacher à cette pratique, sa passion ne résidant que dans le Parkour.
Hésitant, il posa un pied dessus, puis l'autre, et perdit brusquement l'équilibre. Son buste partit en arrière, et il eut juste le temps de s'agripper au vêtement de Fred – et probablement à sa peau aussi - pour s'éviter une chute aussi grotesque que douloureuse. Le skate, propulsé par l'élan, partit à l'autre bout du parking, jusqu'à une voiture où il vint se heurter. Il repartit de l'autre côté, plus lentement, avant de s'arrêter à mi-chemin.

Cette maladresse déplut fortement au jeune garçon. Lui qui était si habile dans les hauteurs ! Il n'était même pas fichu de tenir debout sur ce truc stupide.
D'un pas décidé, il récupéra l'objet du crime et le ramena vers Fred. S'il y avait bien une chose que l'on ne pouvait pas reprocher à Milow, c'était sa détermination. Et si elle s'était bien faite la malle ces derniers temps, face à cet obstacle, elle était revenue au galop.

- Comment tu mets tes pieds dessus ? Tu peux me montrer ? T'en faisais beaucoup, avant ?

Histoire de savoir s'il allait avoir besoin de beaucoup d'entraîner pour réussir à tenir dessus sans se briser le coccyx.

- D'habitude j'ai de l'équilibre … Là j'y arrive pas.

C'était une sorcellerie qui lui échappait totalement.




I just wanted to live
by Laxy Dunbar

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Fucking Danish   Fucking Danish Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Fucking Danish -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: