The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
anipassion.com
Partagez
- Fucking Haven -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Andrea West
membre du conseil | The Haven
Administratrice
Andrea West
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2014
Messages : 2195
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Fucking Haven   Fucking Haven - Page 2 EmptyVen 6 Sep 2019 - 20:45
Elle vient de perdre un frère. Répondit de but en blanc Andrea, en scrutant le jeune garçon avec une certaine fermeté. Elle n’était de toute façon pas femme à s’encombrer de douceur, et le miel n’avait jamais été son fort. Trop écœurant à son goût. Je crois qu’en perdre un autre l’anéantirait vraiment.

La famille était importante. Depuis combien de temps évoluaient-ils tous les deux ? Andrea scruta l’adolescent longuement, en essayant de trouver les morts qui le feraient réagir. Qui le sortirait de cette coquille de douleur. Ça n’était pas à ça qu’il devrait se blinder pour ne plus subir cette culpabilité.

Ce n’est pas parce que tu te détestes que c’est le cas de tout le monde. Ryan ne le maudissait pas, elle en était persuadée. Bien sûr qu’elle souffrait.

Mais entre l’amour qu’elle éprouvait pour son petit frère, et la douleur qu’elle allait devoir partager avec lui, il y avait davantage de choses pour les rapprocher que l’inverse. Esquissant un sourire, elle le scruta encore un temps :

Tu as le même âge que mon neveu. Commenta-t-elle. Ça lui faisait tout drôle, mais d’une certaine manière, elle avait désormais l’impression d’être la tante de tout un groupe grâce à ça. Ruben avait implanté en elle un instinct maternel qu’elle n’imaginait pas connaître. Aujourd’hui, alors qu’elle caressait son ventre bien rond, elle savait que ça lui était utile. Elle en était reconnaissante. J’ai passé… deux ans sur les routes, avec lui et ma sœur, Annabelle.

Pourquoi racontait-elle ça ? elle ne savait pas vraiment. Andrea baissa simplement les yeux sur son verre d’eau, en se remémorant ces instants.

Elle est morte d’une pneumonie la deuxième année, et on avait beau tout faire pour essayer de la guérir, ça n’a servi à rien. Haussant les épaules, sa voix se teinta de regrets, qu’elle chercha à chasser. On n’arrivait pas à réaliser, avec Ruben. De se dire qu’au début, ça n’était qu’un petit rhume, elle se plaignait de devoir constamment se moucher.

Un rire – triste – lui échappa.

Ma sœur se plaignait souvent alors, on avait fini par ne plus vraiment l’écouter. C’était comme... Une sorte de bruit de fond, parfois. Mais les choses ont empiré. Et tous les jours, je revois ces derniers moments en me disant… Si seulement, pour une fois, j’avais pris au sérieux ses plaintes. ça n’était pas la même peine que Milow, évidemment. Elle n’avait pas pressé la détente. Sauf qu’elle se répétait sans cesse qu’elle aurait pu, et du, faire quelque chose. Je m’appelle Andrea. Répondit-elle finalement. Tu es au fort Nisqually actuellement. Ton frère, Jesse, a rejoint le groupe l’an dernier, je ne le connaissais pas beaucoup, mais il était aimé. Et si tu es là aujourd’hui, c’est parce que tu es peut-être brisé aujourd’hui, mais ça ne sera pas éternel.

Voilà qui était clair, donc.




La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 267
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Fucking Haven   Fucking Haven - Page 2 EmptyJeu 12 Sep 2019 - 14:52
Il avait haussé les épaules, simplement, comme si le fait que Ryan perde un autre frère et soit complétement anéantie n'avait pas plus d'importance. Tant pis. De toute manière, il ne serait plus là pour se faire du mal à cause des autres.

À la nouvelle phrase d'Andrea, Milow releva brièvement les yeux de son repas. Il joua avec sa cuillère dans le bol et se mordilla la lèvre inférieure déjà dans un bien sale état.

- A par Ryan … Et encore.

Il n'avait pas beaucoup d'amis. En vérité, il ne pensait même pas en avoir. Toutes les personnes qu'il rencontrait le voyaient juste comme un sale petit con. Ce qu'il était, au final. Ce n'était pas faute d'avoir essayé de lui parler, d'avoir tenté de l'adoucir … Au final, les autres survivants perdaient à se montrer sympathiques avec lui.
Il y avait bien Connor, que Milow s'était presque surpris à apprécier mais … De même. Le sportif devait avoir bien d'autres chats à fouetter plutôt que de se soucier de sa relation avec un gosse.

La femme reprit alors qu'il reprenait une maigre cuillère du potage pour y tremper de nouveau ses lèvres, un peu moins timidement cette fois. Distraitement, il écouta ses souvenirs, sans vraiment se sentir concerné par son histoire, par ses peines et sa tristesse. Comme s'il ne faisait qu'écouter la radio. Lui, c'était pire. Lui, il avait vécu l'horreur. Lui, il était plus jeune. La peine des autres ne l'effleurait pas. Même pas quand il allait bien.

Elle se présenta finalement, à sa demande. Lorsque le nom de son frère fusa dans l'air, le jeune Lewis retint son souffle et ferma les yeux, comme si le simple fait d'entendre ce prénom ravivait la douleur.

Il déglutit. C'était pire de savoir qu'il était à sa place ici, et que les gens l'appréciaient. Comment, lui, à son tour, pouvait se permettre d'y vivre ? À quel moment il était logique que le meurtrier de Jesse puise couler des jours heureux, entourés de ses proches ?
Dans son crâne, son ventre, partout à l'intérieur de lui, c'était comme si une guerre faisait rage et activait chacun de ses nerfs pour lui faire mal. Il en avait du mal à respirer.
Une brusque nausée le força à lâcher sa cuillère pour porter sa main à ses lèvres. Le doux fumet de la nourriture l'agressa subitement, si bien qu'il repoussa de son autre main son potage et secoua la tête.

- Ne … parle pas de lui …

Le cœur au bord des lèvres et pâle comme un linge, il se resservit un verre d'eau en tremblant, qu'il vida d'un trait. Cela l'apaisa légèrement.

Après un lourd soupir, il posa ses coudes sur la table et vint se frotter le visage. Ses doigts se glissèrent dans ses mèches brunes et s'y aggripèrent un court instant, alors que tout son corps semblait fondre sur la chaise.
Papillonnant des paupières, ses mains finirent par englober de chaque côté sa face juvénile, pouces au niveau des pommettes, et le reste de ses doigts liés sur son front, pour cacher ses yeux pleins de désespoir.

- Je … j'ai que lui en tête. Que lui... Je le vois tout le temps. J'arrive pas à … à …

Il secoua la tête, ravala un sanglot, frissonna des pieds à la tête.

- Je revis la scène. Je le revois, encore, encore, encore, encore. Je me revois. Tirer. J'ai tiré. Sans aucune hésitation. Et j'ai vu. Son visage. J'ai reconnu. Et maintenant … maintenant … J'peux pas faire autrement. Je le vois, dans l'infirmerie, et … et quand je ferme les yeux, il est toujours là. Mort.

Il n'avait pas les mots pour décrire ce qu'il ressentait. Cette impression suffocante de ne plus être dans son propre corps, d'être resté bloqué à cet instant-là, de ne pas pouvoir aller de l'avant. De ne même pas oser penser à aller de l'avant.

Milow renifla, sans plus pouvoir empêcher sa crise de se voir. La honte de craquer ainsi le submergea en plus de tout le reste, lui qui ne pensait ne même plus être capable de pleurer tant ses yeux étaient secs.

- M-Mais j'pensais pas … qu'il était là … Je croyais … J'croyais qu'il était mort … Depuis longtemps... Et c'est moi … C'est ma faute ...

Il croisa les bras sur la table et vint enfouir son visage dans son coude pour mieux fuir le regard d'Andrea.




I just wanted to live
by Laxy Dunbar

Revenir en haut Aller en bas  
Andrea West
membre du conseil | The Haven
Administratrice
Andrea West
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2014
Messages : 2195
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Fucking Haven   Fucking Haven - Page 2 EmptyJeu 12 Sep 2019 - 17:29
Quand la nausée prit Milow, la future mère sentit comme si son instinct s’agitait. Elle eut envie de bondir vers lui, se mettre à ses côtés, lui réapprendre à respirer et à se calmer. Lui parler d’une voix douce en l’invitant à décolérer, ou plus simplement à apaiser l’agitation folle de son cœur meurtri par tout ça. Mais elle se retint : Milow n’était pas son enfant, ni son neveu, ni de sa famille en fait. Il voulait pas parler de tout ça et pourtant ne pouvait pas s’empêcher de se confier à elle, et de lui dire tout ce qui lui bouffer la vie.

Et qui continuerait, toujours, à lui bouffer la vie.

Elle pinça les lèvres, encore plus lorsqu’il se cacha dans ses bras, en ravalant ses sanglots. Il n’avait plus que lui en tête, plus que les derniers instants de son grand frère, cette fin inévitable qu’il revivait, inlassablement, dans l’espoir de pouvoir la changer sans y parvenir. La punition était déjà énorme, et l’idée de le punir d’avantage était peut-être une option trop douloureuse. Si ça avait été Ruben, à sa place ? C’était ce qu’elle se disait. Ruben aurait pu faire la même erreur, il aurait pu presser la détente pour essayer de la sauver elle, et abattre un membre du groupe sans le vouloir forcément.

L’intention comptait.

Allez, respire. Fit-elle en se levant, se portant jusqu’à ses côté. Elle tira une chaise et s’y posa : La tête entre tes jambes.

Il suffoquait, et ça n’était pas que dans sa tête. L’angoisse de revivre encore l’instant T où il avait pressé la détente au mauvais moment, où il avait tué une personne qu’il aimait. Chaque fois qu’il se laisserait déborder par ses émotions, son corps suivrait le mouvement jusqu’à l’asphyxie. Il y aurait des fois où il aurait tellement mal qu’il préfèrerait mourir, tout simplement.

Inspire. Par le nez, profondément, et souffle par la bouche. Fit-elle d’une voix ferme, en portant une main sur son crâne. Ses épaules secouées par les sanglots n’aidaient pas, mais la détresse d’un enfant – puisque ça en était un – encore moins. Ca n’est pas ta faute, Milow.

Il n’y avait que ça à dire. Que ça pour appuyer son point. Serena ne serait probablement pas du même avis, parce que c’était douloureux pour elle. Mais si elle l’avait ramené avec elle, et sans Jesse, c’était probablement parce que le pardon du premier concerné avait été accordé au bon moment.

Tu ne savais pas. Et tu ne pouvais pas savoir. Répéta-t-elle.

Jusqu’à ce qu’il l’entende, elle le répéta. Jusqu’à percevoir des sanglots moins vifs, jusqu’à ce que Milow parvienne à se calmer, au moins un peu.




La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 267
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Fucking Haven   Fucking Haven - Page 2 EmptyJeu 12 Sep 2019 - 19:09
La peau de Milow avait toujours été fragile, avec la fâcheuse tendance à rougir facilement. Ça n'échappait pas à la règle. Cette impression d'étouffer, de ne plus savoir comment respirer avait rendu son visage rouge jusqu'au cou. C'était au-delà de la souffrance psychologique. Ça en devenait physique, à tel point que ça prenait le pas sur ses pensées. C'était quoi, ça ? Une crise d'asthme ? Une attaque cardiaque ? Si c'était ça, se rouvrir aux autres, il préférait rester toute sa vie dans son mutisme.

Quand Andrea se rapprocha pour lui dicter la conduite à suivre, Milow devint docile. Il s'écarta de la table et se plia en deux. Ses bras s'enroulèrent autour de ses jambes et il enfonça son visage entre ses genoux. Lui qui voulait mourir, se surprenait à craindre d'y arriver, là, comme ça, en s'étouffant avec son propre chagrin sous le regard de cette inconnue.

- S-si … Si c'est ma faute … C-C'est ma faute … répétait-il en secouant la tête.

Il y aurait du chemin à faire pour qu'il parvienne à se convaincre de l'inverse. Même pas sûr que c'était possible, en fait. Impossible.
Les larmes continuèrent à affluer, à lui comprimer la gorge, la poitrine, l'estomac, pour venir lui brûler les yeux et agresser sa peau d'adolescent. Comme un torrent qui ne s'arrêtait pas, comme s'il tentait d'évacuer ainsi le Mal qui le rongeait.

Et Andrea fit preuve d'une grande patience, que Milow ne saisit pas. Il n'y avait que sa sœur qui l'avait vu pleurer ainsi, et, inexorablement, Serena.
Après plus de deux longues minutes, lentement, avec l'aide de la femme, le jeune Lewis parvint à reprendre le contrôle de son souffle et à calmer l'effusion de larmes. Juste assez pour se redresser un peu, et refermer ses bras contre son ventre. Bientôt, ne demeura plus que de légers spasmes qui agitaient ses épaules voûtées et contractaient sa gorge et son estomac.

- Je... J-J'ai plus faim,
bégaya-t-il.

Sa main se porta à son visage pour essuyer ses joues trempées. Il prit une grande et pénible inspiration qui le fit vaguement grimacer. Si au moins ça avait pu le faire se sentir un peu mieux..

- J'sais pas quoi faire … J'sais pas...

Il n'était même pas foutu de faire des phrases correctes.




I just wanted to live
by Laxy Dunbar

Revenir en haut Aller en bas  
Andrea West
membre du conseil | The Haven
Administratrice
Andrea West
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2014
Messages : 2195
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Fucking Haven   Fucking Haven - Page 2 EmptySam 14 Sep 2019 - 13:13
Sa main valide caressant son crâne doucement, comme on le ferait avec quelqu’un pour l’apaiser, Andrea attendit que sa respiration s’apaise un peu avant de se redresser. Son autre main de fortune soutenait son ventre lourd sur ses cuisses, alors qu’elle couvait du regard ce gamin à peine moins âgé que son neveu. Il y avait sans doute une nuance entre faute et responsabilité. Une nuance qu’un esprit étouffé par la culpabilité ne pouvait vraiment saisir, et qu’elle ne parvenait pas à définir pour l’instant. Andrea pouvait parfois avoir les bons mots pour aider – elle les avait trouvés pour Selene. Mais la situation lui semblait différente aujourd’hui.

Je ne sais pas non plus. Admit-elle sans trop de mal devant le garçon.

Repoussant de sa main ce qu’elle lui avait servi à manger, et qui serait consommé plus tard de toute façon, elle pinça les lèvres en revenant vers lui. Les épaules encore agitées par les sanglots qu’il retenait, les joues et les yeux rougis par l’émotion, Andrea le scruta longuement en tentant de trouver les mots justes qui lui permettraient de ne pas se punir trop fort pour cette fois.

Il n’y a pas de réponse, ni de mode d’emploi. Il n’y en avait jamais. Le plus tragique était sans doute qu’il n’était pas le seul à avoir pressé la détente pour se défendre. Ça ne serait ni le premier ni le dernier accident. C’était malheureux, mais ainsi désormais. Tu trouveras ça tout seul, avec le temps, et un peu de recul.

Tout le monde devait lui dire ça, tout ceux qui se sentaient concernés par son état, et qui essayait de préserver ce que Jesse avait de plus précieux, non ? L’homme avait été secret sur sa vie d’avant, sur ce qu’il avait perdu, se consacrant avant tout à ce groupe qui l’avait accueilli comme s’il en avait toujours fait partie.

Dans l’immédiat, tout est trop… Trop fort, trop frais, trop éprouvant. Et c’était ce trop qui venait de déborder pour cet enfant. Appuyant son propos d’un regard franc, elle reprit : C’est impossible de décider dans ces moments-là, de comment tu veux te relever.

Parce qu’il n’était question que de ça. Pouvoir se relever à un moment donné, et voir quelle direction on prendrait ensuite. La pause sur la route était méritée, et les changement aussi. Savoir dans l’immédiat n’était pas une urgence, tant que la décision venait, et qu’importait la décision si elle permettait de reprendre un rythme.

Prend ton temps. Tu es en sécurité ici.




La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 267
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Fucking Haven   Fucking Haven - Page 2 EmptyDim 15 Sep 2019 - 11:22
Il continuait de secouer lentement la tête, comme si chaque pensée qui fusait à l'intérieur de son crâne se heurtait à un mur, comme s'il n'avait effectivement pas de réponse. Comme si les mots d'Andrea n'y trouvaient aucun écho. Peu importait ce qu'on pouvait bien lui dire, de toute manière... Tout sonnait pareil dans sa tête. Tout sonnait vide de sens. Désuet. Lointain.

Son regard lorgna sur les plats que la femme enceinte éloignait un peu plus. Avec regret, peut-être un peu. Parce qu'il n'était même pas foutu de réussir à manger, et qu'il savait qu'une seule cuillère de plus allait le faire vomir pour de bon, s'il était possible de vomir du vide. Peut-être que c'était ça, au final, de mourir de chagrin. Peut-être qu'il allait finir par s'endormir, un soir, et ne plus du tout se réveiller. Oh, douce pensée ! C'était un bel échappatoire, qu'il attraperait à bras le corps s'il le pouvait.

- Est-ce … Est-ce que je peux retourner dans ma chambre ?

Il en avait assez vécu pour la journée.
Il n'avait même plus le désir de voir sa sœur. Parce que maintenant qu'il reprenait quelque peu conscience, il ne voulait pas l'assaillir de son chagrin. Il se savait nuisible. Et elle devait prendre sur elle depuis quelques jours pour penser à autre chose. Sûrement que si elle voyait son frère, cela lui ferait plus mal qu'autre chose, et elle n'avait pas besoin de ça. Peu importait ce qu'elle lui disait pour le rassurer, il ne voulait pas la voir. Pas tant que sa propre douleur suintait de chacun de ses pores.

Un frisson lui remonta le long de l'échine et lui fit dresser les poils sur ses bras. Il fuyait, sans doute, pour se renfermer dans sa prison dorée, où il pouvait se conforter dans son chagrin, tout seul, loin du monde et de leur regard.
Ses prunelles glissèrent sur la silhouette d'Andrea, s'arrêtèrent une seconde sur son ventre bien rond, puis sur son bras de fortune, avant qu'il n'ouvre la bouche pour rajouter d'une intonation lointaine.

- S'il te plaît.





I just wanted to live
by Laxy Dunbar

Revenir en haut Aller en bas  
Andrea West
membre du conseil | The Haven
Administratrice
Andrea West
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2014
Messages : 2195
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Fucking Haven   Fucking Haven - Page 2 EmptySam 5 Oct 2019 - 13:08
Andrea poussa un soupir.

Ça n’était pas que la situation la lassait, c’était que pour l’instant, elle n’avait pas les clés pour arranger les choses. Et ça, ça la contrariait. Si elle ne l’exprima pas ainsi, elle fit en sorte aussi de ne pas le montrer. Bizarrement, elle pouvait facilement imaginer Ruben à la place de Milow, et comprendre que la douleur était étouffante. Elle avait vécu la même à sa manière, c’était pour cette raison qu’elle parvenait à se mettre à sa place et à mieux comprendre que d’autre. Pour autant, se montrer exigeante pour qu’il aille mieux, c’était sans doute un peu tôt dans son état.

Alors, elle hocha la tête lorsqu’il appuya sa demande. Retourner dans sa chambre ?

Elle aurait voulu l’y amener, lui faire rejoindre le dortoir – c’était d’ailleurs son but à la base lorsqu’elle l’avait trouvé près de l’infirmerie. Si elle tenait à le voir, c’était pour lui faire changer de lieu où dormir. Mais elle n’était pas persuadée que ça soit de bon aloi pour l’instant. Aussi se promit-elle de l’y installer le lendemain, pour lui laisser un peu de répit.

Bien sûr. Souffla-t-elle en se relevant.

Cependant, elle ne partit pas tout de suite. Elle prépara de quoi emballer la soupe, pris les couverts, se débrouilla pour verser maladroitement le tout dans une boite qu’elle referma d’un couvercle. L’absence de sa seconde main lui pesait dans ce genre de moment. Elle ne demanda pour autant pas d’aide.

Même froid, ça te tiendra bien au ventre. Se justifia-t-elle avant de lui faire signer de passer devant.

Elle ne pouvait pas faire mieux – pas encore en tout cas. C’était sans doute trop peu, mais ça, Andrea se rendait compte de toute façon que tout n’était pas qu’en rapport avec sa volonté débordante. Si elle était une locomotive intarissable, ça n’était pas le cas de tous.

Tu restes à l’infirmerie ce soir, pour te reposer, lui expliqua-t-elle avec fermeté, alors qu’ils gagnaient tous deux la cour et qu’ils s’approchaient déjà du lieu-dit. Demain, tu seras installé dans les dortoirs avec ta sœur. Tes affaires y sont déjà. Lui assura-t-elle.




La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Fucking Haven   Fucking Haven - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Fucking Haven -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: