The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- We're all looking at a different picture -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1750
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: We're all looking at a different picture   We're all looking at a different picture - Page 2 EmptyVen 23 Aoû 2019 - 10:32
Mon inquiétude, c’est que t’ais laissé une gosse toute seule dans la nature. J’lui balance ça avec l’air éberlué, j’sais pas trop ce qu’il va imaginer. La tuer pour mes beaux yeux ? Quel genre de psychopathe en puissance va imaginer qu’j’aurais vraiment envie qu’on assassine une gamine même pas majeure parce qu’elle est trop bête pour savoir de quoi elle parle ? J’pense toujours que c’est une putain d’idiote, c’est pas pour autant que j’considère qu’il faut la jeter en pâture aux premiers morts venus. Ni aux premiers opportunistes qui passent.

Markus a aucune conscience de ce qu’elle risque, tout ça parce qu’elle est une fille. Il vit dans son monde où il a visiblement pas ce genre d’emmerdes. Tant mieux pour lui. Mais dans ce monde-là, sa présence suffisait à protéger Mina, à dissuader certains qui pourraient avoir envie d’en profiter. J’lève les yeux au ciel, elle est avec quelqu’un qu’il dit. Soupir.

Quelqu’un de plus responsable, ça serait rassurant.

Et le monologue qui suit commence déjà à me taper sur le système en mode violent. J’me retourne pour planter sur Markus un regard perçant et mauvais, le genre qui augure rien de bon malgré c’qu’il peut dire. Il veut un truc de moi que j’pourrais jamais lui donner. De la patience pour commencer : la patience de le laisser évoluer, changer, se familiariser avec ce monde d’échanges hostiles. Mais j’ai pas envie d’être sympa sous prétexte que lui se veut gentil. Je fais pas la charité :

Une chance de quoi ? Froncement de sourcil, regard interrogateur qui en dit long sur ce qui l’attend. S’il croit que je vais tendre le bâton pour qu’il me batte encore avec, il rêve en couleur. De me traiter comme la reine des putes qui t’a brisé le cœur pour s’amuser ?

Quand on rajoute ma voix enraillée, ça fait son petit effet. Je tousse encore une fois. Mes yeux me brulent, j’dois pas être loin d’une pointe de fièvre à force de passer d’la flotte au chaud tout le temps. J’ai jamais eu une santé fragile, surtout pas avec tout c’que j’me suis infligée à moi-même, mais avec le manque de nourriture, ça aide pas des masses.

Ouais grave une bonne idée, on a qu’à jouer à un jeu : faut que j’essaie d’attraper le couteau que tu m’as planté entre les deux omoplates, pour rire ? Franchement, je vois pas comment on peut dire apprécier une personne qu’on considère comme ça. C’est du foutage de gueule à ce niveau, c’est même olympique. Markus va avoir une médaille dans pas longtemps, probablement en chocolat. Parce que tu m’apprécies bouillante, hein !

Mes poings se serrent. J’suis déjà bien tendue, fatiguée et frustrée, et il en rajoute une couche. Y’aura pas de tendresses ou de douceur, rien de tout ça. C’est juste impossible dans mon état, dans ce que je suis. Pas de recul non plus, ni de pardon.

Tu veux vraiment voir à quel point tu m’fous en rogne, Markus ? Qu’il pousse encore un peu, et il saura avant les autres.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Markus Taylor
Modérateur
The Exiles
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 551
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: We're all looking at a different picture   We're all looking at a different picture - Page 2 EmptyVen 23 Aoû 2019 - 15:50
Ce qu'elle n'avait pas l'air de comprendre, c'est qu'il n'avait aucun contrôle sur la gamine, et il n'allait certainement pas la mettre en laisse si elle voulait partir. Bien sûr, si elle était juste partie comme ça, pour vivre sa vie seule, ça l'aurait inquiété, mais non elle était avec une femme responsable. Enfin, c'est ce qu'il avait compris et d'ailleurs, le tout semblait déjà préparé dans la tête de la blondinette, elle avait déjà l'intention de partir bien avant qu'il lui parle de sa relation avec la Russe, il en était presque sûr.

Il ignora donc l'attaque, parce qu'elle n'avait pas tord de toute façon, Mina méritait de se balader avec quelqu'un de bien plus adulte que lui, quelqu'un qui saurait s'occuper d'elle. Il avait du mal à s'occuper de lui-même alors s'occuper de quelqu'un d'autre en plus, ça ne lui avait jamais paru une bonne idée de toute façon. À moins qu'il essayait de se convaincre que ça ne lui faisait rien en fait, parce qu'il était dévasté depuis son départ.

Les excuses et le monologue n'avaient pas fait son effet à priori, parce que même si elle prétendait l'avoir pardonné avec son « ouais ok », visiblement elle était encore fâché contre lui. Le génie s'en prenait plein la gueule et il ne savait pas trop réagir, figeant sur place lorsqu'elle se traita de pute. Était-ce vraiment ce qu'elle pensait qu'il avait comme opinion d'elle? "T... T'es pas une pute! Arrête..." Qu'il cracha presque aussitôt, souhaitant à priori démentir cette fausse image qu'elle se faisait d'elle-même. "Je t'en p...p...pris arrête, j'ai jamais pensé ça de toi..." Sur le coup, il avait quelques petits doutes, mais ceux-ci, c'étaient estompé rapidement, il avait simplement pensé que pour elle, toute cette relation, c'était rien. Rien de plus qu'un amusement d'une nuit pour faire plaisir au puceau qu'il était. "Comme ça, il l'aura expérimenté une fois avant de mourir le pauvre."

Il voudrait un peu intervenir auprès de sa grippe visible, mais il sait très bien que s'il démontrait de l'inquiétude pour elle, elle ne ferait que le rejeter du revers de la main, alors au lieu de ça, il poursuivit en secouant la tête continuellement. "Mais j... j'ai jamais voulu te planter de couteau dans le d...dos... Tout ce dont je voulais moi... c'était de d...d...dormir à tes côtés, me coller contre toi... caresser tes cheveux... Ta peau..." Il l'avait dit pourtant, qu'il était prêt à attendre avant d'avoir une relation sexuelle avec elle, c'était elle qui avait insisté, lui il voulait simplement passer un moment de tendresse avec elle, mais ça, c'était transformé en cauchemar. "Je m'excuse d...de ma réaction, vraiment... Je sais p...p...pas comment m'excuser. J'ai été égoïste de voir qu...qu...que ma souffrance au lieu d'y voir la b...b...beauté."

"Vas-y... Si ça te fait du b...b...bien montre moi... Frappe-moi si t...t...tu veux..." Il baissa la tête quelques instants, puis il ouvrit les bras en signe de soumission à ce qu'elle pouvait bien lui faire, posant son regard dans le sien. Elle pouvait bien lui tirer dessus, le poignarder, le frapper jusqu'à lui casser les dents, il en avait rien à faire de toute façon. Il n'avait plus rien, ni personne. Juste une passion malsaine pour la présence de la Russe.


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1750
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: We're all looking at a different picture   We're all looking at a different picture - Page 2 EmptyMer 28 Aoû 2019 - 9:25
J’ai envie de rire jaune, clairement. J’pense toujours qu’Markus s’fout de moi. Il a beau essayer de marteler qu’c’est tout le contraire, qu’il a jamais pensé ça, mais vu la manière dont il m’a traité, j’ai quand même de gros doutes sur sa sincérité. Il doit pas s’rendre compte, et c’est la seule défense que je lui trouverais compte tenu de la colère qu’il suscite en moi. Il se livre en pature à ma violence, et c’est p’t’être sa dernière grande idée du moment. J’le comprendrais sans doute jamais, et il aura jamais les armes pour endurer une personne dans mon genre. Alors j’dois faire quoi ? Piétiner ce qu’il lui reste de bonne volonté pour que jamais il recommence ?

Tu caches vraiment bien ton jeu, putain. J’serre la mâchoire, j’viendrais pas le cogner. Il me sort encore son mélo sur la tendresse qu’il aimerait m’accorder, mais ça marche pas comme ça : Sous ces airs de grand nigaud qui y connait rien à rien, tu peux t’montrer vraiment cruel en fait, c’est fascinant.

Cruel ouais, c’est le mot. Ignare aussi conviendrait. Je vais pas en rajouter davantage, au risque peut-être de lui arracher des larmes de frustration. Mais quand il faut mettre les deux mains dans la merde, c’est souvent mieux d’y aller franchement. Y’aura jamais de bons moyens de lui briser le cœur, certainement pas en douceur :

J’espère pour ta pomme que ton histoire sur ta première fois, c’était pas aussi du cinéma. Quoi que j’devrais te tirer mon chapeau si c’est l’cas.

J’m’éloigne d’un pas, tant pis pour les coups. Il me donnera d’autres occasions de lui en filer, le connaissant. La fatigue a pas quitté sa place, mais j’sais qu’avec ce que je traine, j’aurais pas forcément le dessus si j’me dépense pour rien. J’ai besoin d’une sieste bordel, d’une bonne sieste.

Arrêter de mentir pour commencer, t’en penses quoi hein ? De te mentir, de me mentir, de la faire à l’envers au monde entier. Regard appuyé vers le canadien : Parce que tu dis m’aimer, mais putain, si c’est comme ça que t’aimes, bah t’as rien compris à la définition. Et si t’as envie un jour d’te faire de vrais amis, c’pas comme ça qu’on les traite en fait. Pas avec mépris, pas en s’sentant supérieur, pas en faisant les choses dans leurs dos. Pas en pensant qu’à sa gueule. J’suis p’t’être pas un p’tit génie des mathématiques ou dieu sait quoi, j’ai p’t’être pas ton QI, et j’suis probablement pas de très bons conseils pour grand-chose, mais y’a une chose que j’sais, c’est ça.

Ça vaut ce que ça vaut donc, il prend ce qui l’intéresse et il laisse le reste. J’m’en formaliserais pas.

Et ensuite, c’est sans doute l’idée la plus bête que t’ais jamais eu de t’enticher de moi, parce que j’suis pas et j’serais jamais une fille pour toi. J’insiste sur le jamais, l’appui avec force. Sors toi ces images idiotes de la tête, celles où on finit dans les bras l’un de l’autre, à dormir coller, à être un couple parce que ça arrivera pas. Je hausse les épaules. Moi aussi j’peux être cruelle, mais c’est pas un point dont je doutais : Cherche pas de doubles discours, de peut-être, de « si », y’en a pas. J’suis une nana pour personne, et ça m’va très bien comme ça. Et j’te dis pas ça pour que tu m’balances le contraire, j’me suis déjà faite une raison, ça m’convient.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Markus Taylor
Modérateur
The Exiles
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 551
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: We're all looking at a different picture   We're all looking at a different picture - Page 2 EmptyMer 28 Aoû 2019 - 15:33
Cruel? Dans son esprit, il était à peu près tout sauf cruel considérant qu'il n'avait pas agi dans le but de la blesser. Pourquoi est ce que c'était aussi compliqué de se faire comprendre? Visiblement, elle n'allait pas le frapper alors qu'il rabaissa ses bras de chaque côté de son corps, sans vraiment avoir où les mettre, la suivant du regard alors qu'elle lui faisait s'installait pour faire un monologue à son tour. Il avait un peu des yeux de chien battu parce qu'il ne comprenait vraiment absolument rien à la situation. Il se contenta d'ailleurs de secouer vivement la tête négativement lorsqu'elle l'accusa de peut-être avoir mis en scène sa virginité. Ça lui faisait déjà un peu mal de s'imaginer qu'elle pouvait croire ça, qu'elle pouvait vraiment le croire aussi manipulateur que ça. La vérité, c'était que, même s'il avait eu très largement tendance à utiliser les gens comme des outils dans le passé, jamais il ne saurait manipuler une personne consciemment. Il avait bien des défauts, mais le mensonge n'en faisait pas parti, il ne savait tout simplement pas mentir de toute façon.

Son regard était insistant sur elle, parce qu'il buvait chacune des paroles de son monologue, en acceptant l'entière responsabilité de ce qu'elle disait. La seule portion avec laquelle il n'était pas d'accord, c'était la première. Il avait été honnête avec elle, il l'avait toujours été. Il avait agis de manière complétement stupide, n'avait pensé qu'à lui bien qu'il pensait bien faire et encore une fois, il se sentait terriblement mal de comment leur soirée c'était terminé, comment il n'avait pas su voir à travers ce qu'elle lui disait et qu'au lieu de ça, il s'était martelé le coeur pour se faire croire que c'était elle qui le manipulait en fait. Tout ça n'était qu'une suite de mal entendu parce qu'ils ne parlaient pas la même langue, comme il le pensait plus tôt.

Il a les yeux qui se mouille alors qu'elle lui lance en plein visage qu'ils ne seront jamais ensemble. L'orgueil le force à venir s'essuyer les globes oculaires à l'aide de la manche de sa chemise, reniflant un brin sur le coup alors qu'on dirait que les valves de son nez se sont ouvertes aussi. Est ce qu'il a attrapé une grippe lui aussi soudainement? Il réalisait tout de même qu'elle n'avait pas dit "Tu ne m'intéresse pas" mais bien "Je ne suis pas une fille pour toi", ce qui faisait toute la différence. Il prit quelques fractions secondes pour digérer toutes l'informations, réfléchissant à ce qu'il allait dire sans la faire attendre trop longtemps.

"T...tu as raison... enfin s... sur la première partie." Il secoue à nouveau la tête négativement, de gauche à droite alors qu'il parle. "J'ai p...pas menti je te le promets... Je t...t...t'ai jamais menti. Ça v...vaut ce que ça vaut. Mais j...j...j'ai toujours été cent pourcent honnête av....av...avec toi." Il se doutait quand même qu'elle ne le croirait pas, car si elle avait la fausse impression qu'il mentait, retirer cette information de son esprit serait quasiment impossible à prouver, sauf si elle avait subitement le don de lire ses pensées. Il espérait juste qu'en le répétant, elle finisse par accepter l'idée qu'il n'était peut-être pas un menteur. "M...mais tu as raison, j'ai v...vraiment mal agis. J...j...je sais pas comment traiter d...des amis, ou d...d..des gens que j'aime et je sais qu...que juste dire « Je m'excuse » c'est f...facile."

Il marque une pause, le temps de respirer un peu et de reprendre ses esprits sur la suite. Il cherche visiblement une façon de gérer ses émotions puisqu'il n'a jamais été un charmeur avant et ça n'était sûrement pas aujourd'hui qu'il allait se transformer en Don Juan, capable de convaincre n'importe quelle femme de passer du temps avec lui. "J...je comprends. C'est ce que t...t..tu crois, mais tu m'as d...d..dit que mon jeu n'était pas si m...mal alors j'aimerais encore essayer de le jouer." Fait-il alors qu'il reprend en référence la conversation de la soirée passé. "Je m...m...m'en fou que t...tu pense que tu mérites personne ou que t'es une fille p...p...pour personne. C'est p...pas ce que tu penses qui est important non? C'est mon op...op...opinion de toi. Moi, je pense que tu es incroyable..." Ça lui semblait la chose la plus logique, la plus mathématique à dire dans une situation comme celle-là. Peut-être était-il temps qu'il s'appuie sur ses forces et non ses faiblesses, qu'il analyse les choses de façon méthodique au lieu de se laisser aller à ses émotions. "C'est a m...m...moi de juger si t'es une fille pour moi... et à t...t...toi de juger si je suis un gars pour toi."

C'était peut-être risqué comme approche, mais ça avait le mérite d'être clair et de ne laisser aucune place à l'interprétation. "Je ne t...te demande pas de répondre maintenant. Juste de réfléchir à cela." D'où il prenait cette sagesse soudaine, il n'en savait absolument rien lui-même. Peut-être le regain d'énergie de celui qui était sur le point de tout perdre ou simplement cette décision de prendre les choses comme elles sont. "Maintenant, laisse m...moi t'aider avec les pièces."


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1750
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: We're all looking at a different picture   We're all looking at a different picture - Page 2 EmptyMer 28 Aoû 2019 - 16:47
Sur la première partie seulement ? J’suis sur le point de lui rentrer dedans encore une fois, sans aucune pitié à son égard, malgré ses yeux rougis par ce qu’il entend, malgré la carapace dans laquelle il vient de se retrancher pour se protéger de mes mots. Mais qu’est-ce que j’dois faire pour qu’il m’entende vraiment, et surtout pour qu’il comprenne ? C’est pas d’la rancune. C’est pas que ça. Bien sûr que j’lui en veux, pour l’image qu’il a renvoyé d’moi, pour la manière qu’il a eu d’me voir en disant m’aimer. Mais c’est pas seulement ça. Il faut qu’il entende ce que j’lui dis, parce qu’il finira par y perdre à force d’me courir après. Et j’peux pas répondre à ses attentes, j’pourrais jamais. Alors pourquoi il comprend pas ?

Pourquoi ça a l’air si dur ? Qu’est-ce qu’il a trouvé chez moi qui semble tant lui tenir à cœur ? Franchement, je pige pas. Ça me scotche, vraiment, j’en suis à deux doigts de vriller. Parce que malgré son manque d’assurance, cette pseudo objectivité qu’il semble érigé comme barrière aux coups que j’porte, j’entends le même discours que Jimmy. Ça m’rend malade. C’est pas une question d’pouvoir tout aider, tout entendre, tout écouter. C’est la question d’croire que la vie s’résume à trouver l’autre, son autre. S’convaincre de ça, du fait qu’c’est important. D’croire que la vie se résume aux personnes qui nous entourent, et aux potentiels qu’il y a entre nous.

Mais l’potentiel qu’il y en soi, pour soi, on en fait quoi ?

Il est têtu, il essaie d’se montrer convaincant, mais toute son équation repose sur l’fait, sur le présupposé, que j’ai envie d’un garçon pour moi. J’ai déjà donné là-dedans. J’ai déjà tenté l’expérience et ça m’a pas réussi. Pourquoi j’aurais envie de m’refaire du mal au juste ? J’donne pas dans le masochisme, j’l’ai fait, et c’était vraiment pas agréable. Le seul moment chouette dans l’histoire, c’est quand ça s’est arrêté. Enfin arrêté.

Markus, on dirait moi y’a quelques années en arrière, quand Jack était ma drogue. Davantage que c’que je me foutais dans le sang, dans l’espoir de décrocher de cette vie, voire d’en crever dans les plus mauvais jours, c’était la toxicité de cette relation qui m’tenait en vie. Et qui m’empoisonnait comme jamais. Et j’vois chez lui tout ce que j’ai laissé derrière moi.

Qui t’dit que je recherche un gars pour moi ? Question bête hein, mais j’pose ça là. Qui t’dit que c’est c’que j’veux, ne serait-ce qu’un but quelconque dans ma vie ? Froncement de sourcils. Mon existence va pas commencer parce qu’un homme en fait partie, j’ai pas besoin d’vous.

J’soupire. Il entendra p’t’être pas cette fois. Mais c’est tout réfléchit pour moi, et ma réponse restera la même dans trois mois, six mois, un an, ou quinze. Je veux pas de ça, parce que c’est pas fait pour moi.

J’en ai marre, je cède. Il veut m’aider avec les pièces, bah qu’il fasse ce qu’il veut. J’lui file la liste de Salem. Tu m’épuises. Et moi, j’me laisse tomber sur le sol, le dos contre un étagère du bas, à ignorer au mieux la migraine qui pointe le bout de son nez.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Markus Taylor
Modérateur
The Exiles
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 551
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: We're all looking at a different picture   We're all looking at a different picture - Page 2 EmptyMer 28 Aoû 2019 - 17:39
Il prend la liste entre ses doigts, la scrutant du regard sans vraiment la regarder, la lisant avec distraction en diagonal. Il glisse ensuite ses yeux vers la Russe qui visiblement a décidé de soulever le drapeau blanc et de s'asseoir au sol. Résultat de sa grippe ou des actions du génie? Il n'en était pas certain lui-même, mais il fit tout de même une légère moue, retirant son sac de ses épaules pour le déposer au sol. Il fouilla rapidement à l'intérieur pour en sortir une gourde d'eau qu'il tendit en direction de la jeune femme, se montrant insistant pour qu'elle la prenne. "Bois... T'es déshydratée." Ça voyait de par sa voix enrouée de toute façon. Il n'était pas médecin, mais il savait quand même que lorsqu'on était malade, il fallait boire beaucoup d'eau.

Dès qu'elle se saisit du dit contenant, il reprit sa concentration sur la liste, avant de lever les yeux sur les boîtes autour et s'assurer qu'il était dans la bonne section pour trouver les éléments mentionnés, s'éloignant de quelques pas pour identifier les boîtes une par une en y pointant sa lampe de poche. "Je sais pas." Qu'il finit par dire, complétement sorti de nul part. "Avant l'ép...p...pidémie, et même avant de te rencontrer, j'avais besoin de p...personne." S'il y avait bien quelqu'un qui pouvait comprendre ce qu'elle essayait de lui dire, ce serait lui, car exactement comme elle en ce moment, il avait toujours vu les autres comme inutile, comme un obstacle. Alors l'idée d'être "la moitié" de quelqu'un d'autre, ça lui avait toujours semblé ridicule, ça lui semblait encore un peu ridicule d'ailleurs. "Je serai p...p...pas ta moitié Yulia. T'es complète sans moi."

Il haussait les épaules, ne regardant pas vraiment dans sa direction, se concentrant plutôt sur la tâche qu'elle lui avait donné involontairement. Il tira sur une boîte pour la descendre au sol, tirant un couteau de sa poche pour couper le ruban qui la scellait et en découvrir son contenu rapidement du regard. Puis, il la poussa un peu du pied avant de se diriger vers une autre boîte, celle-ci contenait au moins une des choses sur la liste. "J'imagine qu...qu...que c'est agréable... D'avoir au moins une ép...épaule sur qui compter parfois. Un complice..." Il soupira longuement par le nez, se saisissant de nouveaux d'une boîte contenant du matériel intéressant. Cet endroit était presqu'une mine d'or en pièces mécaniques, il se promettait déjà de revenir.

"Mais au final, j'en sais rien... T...t...tout ce que je peux te p...promettre c'est que je serai là pour toi. Peu importe, ce que ça veut d...dire." Il empila les deux boîtes déjà trouvées et les souleva en émettant le bruit distinctif que tout le monde fait lorsqu'ils soulèvent des objets lourd, comme s'ils aspiraient toute l'oxygène environnante dans le seul et uniquement but d'en avoir assez pour l'effort physique. "Je vais p...porter celles-là dans la voiture." Il fera rapidement l'aller-retour, déposant les boîtes dans la benne arrière de son camion avant de revenir dans l'entrepôt.


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1750
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: We're all looking at a different picture   We're all looking at a different picture - Page 2 EmptyMer 28 Aoû 2019 - 18:06
J’ai pas besoin de… Il me colle sa gourde entre les mains, sans trop m’laisser voix au chapitre. J’peux pas vraiment protester devant tout ça, même si j’ai essayé. De toute façon, Markus est bien plus en terrain conquis qu’moi dans cet entrepôt, si j’l’ai trouvé, c’est lui qui sait où s’trouve que j’veux. C’est sûrement pour ça qu’il se sent soudainement bien plus en confiance qu’moi.

Et sans doute pour ça qu’il parle. J’me permets d’prendre quelques gorgées d’eau, sans trop en faire. Un bon aspirine serait pas d’refus, ou pourquoi pas un grog bien corsé. Une sieste de deux jours, une bonne suée pour évacuer les microbes et on en parle plus. Mes yeux m’brulent toujours, et j’suis Markus des yeux pendant qu’il cherche avec une expertise que je suspectais pas forcément chez lui. Sa déclaration m’prend un peu d’court : il sait pas quoi ? Il m’explique qu’avant tout ça, lui aussi avait besoin d’personne. Pour m’dire qu’il comprend sans doute mon point de vue. Il sera pas ma moitié, parce que je suis complète sans lui.

Evidemment que j’suis complète. J’suis pas la moitié d’une personne dans l’attente qu’on la sauve de sa misère. J’y suis très bien, dans ma misère. Et pas seulement parce que j’suis trop têtue pour admettre le contraire. Il s’esquive avec les cartons, m’laissant toute seule ici. Sans doute à ma réflexion. J’sais pas trop combien de temps il met à revenir, mais quand il passe la porte, j’l’accueille :

Tu imagines, mais t’en sais rien. J’ai ramené mes jambes contre mon buste, j’les entoure de mes bras. Dana était ma complice. Du jour au lendemain, on s’est perdues d’vu avant d’se retrouver deux ans après. Elle est plus la même, et moi non plus. On a perdu deux ans. Deux. Putains. D’ans.

Un soupir m’échappe.

Roza était ma complice, et elle est morte. On la connaissait tous les deux. Des gens qu’j’ai croisé après tout ça, y’en a eu une tapée, qui se sont prétendues partenaires, et qui sont morts. Rien qu’Eddy. Eddy était mon ami. Et ils ont suspendu son corps à une croix après lui avoir arraché les yeux et enlevé les entrailles.

Tout ça pour quoi, hein ? Tout ça pour juste affronter et enchainer les morts. J’vais finir par croire que c’est moi : que j’porte la poisse. Et pour contrer ce point, faut qu’j’évite ces gens. Ils sont ma faiblesse. Et on s’en prendra à eux pour s’en prendre à moi.

J’suis fatiguée d’perdre des gens. J’suis encore plus fatiguée d’voir que la majorité de ces gens s’pensent plus malins qu’moi. Persistent à dire qu’j’ai tort de plus avoir envie d’essayer. J’ai pas besoin qu’on m’enseigne des leçons de vie, j’ai déjà tiré les miennes. Je secoue la tête, j’ai envie qu’les gens comprennent qu’un « non », c’est un putain de « non ». C’est pas la porte ouverte à toutes les fenêtres. C’est pas un droit à insister. Et tu vas faire quoi de ta vie, du coup ? Me suivre, pour être sûre d’pouvoir tenir ta promesse ? Dans l’attente potentielle et incertaine que ça s’passe mieux, autrement, à un moment. Que j’renonce à l’idée d’me couper du monde, et puis que j’réalise soudainement qu’t’étais là depuis le début, que j’l’avais pas vu parce que j’étais trop bornée pour ça ?

Un rire, sans joie, m’échappe.

Tu t’rends pas compte d’à quel point je suis vraiment bornée.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We're all looking at a different picture   We're all looking at a different picture - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- We're all looking at a different picture -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: