The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Talk, bastard! -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stanley Maverick
Rocketman
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2589
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Talk, bastard!   Talk, bastard! - Page 4 EmptyLun 30 Sep 2019 - 11:51
Stanley perdait le fil. Alors qu’il s’acharnait sur ce type, les dents serrées, les veines sur ses tempes apparentes, la douleur qu’il infligeait lui paraissait de moins en moins réelle et il perdait pied, petit à petit. Il cessa même de poser ses questions, au bout d’un moment. Heureusement, Adam le stoppa. Le militaire releva les yeux vers lui, son esprit reprenant doucement possession de lui. Il acquiesça et se recula de son appareil de torture. Il était en nage. La respiration appuyée, il écouta ainsi son partenaire renouer le dialogue et le prisonnier capituler. Enfin bordel ! Il entendit chacun de ses mots.

- Quelle mission ? aboya-t-il immédiatement, avant même que l’homme termine son speech. Car visiblement l’appel de Markus n’était pas prémédité, et donc leur petite intervention chez eux non plus… Alors de quoi est-ce qu’il parlait ?

Ses lèvres se pincèrent quand le bonhomme se mit à rire, en se foutant ouvertement de leurs gueules. Il se contint un instant… le temps pour Maddison d’essayer de communiquer. Initiative aussi vaine qu’ils pouvaient le deviner. En ni une ni deux, le jeune homme lui colla son poing dans la gueule. Agacé par son rire condescendant.

- Tu vas répondre, connard ? Il comprend qu’la violence ! Se justifia-t-il, alors qu’il avait retapé, une fois, deux fois. Finalement contrôlé de nouveau par ses compères. Il se recula de nouveau essoufflé et passa une main sur son front. J’ai b’soin d’une pause, décida-t-il alors. Besoin d’air aussi, pour retrouver ses esprits et son calme. Arrivé au dehors, il insulta leur prisonnier de tous les noms. Il lui sortait clairement par les trous de nez. Lui comme les sévices qu’il lui obligeait à donner. Il sortit un chewing-gum mentholé qu’il se fourra dans la bouche et se retourna vers Adam et Maddie qui l’avaient finalement suivi. Tu pourras prendre un peu le relai ? Demanda-t-il au chasseur. Il parlait bien sûr de l'appareil de torture. T’es pas obligée d’rester, ajouta-t-il de nouveau à la jeune femme, lui offrant un nouvelle porte de sortie.

Spoiler:
 


Talk, bastard! - Page 4 1568058212-stan-sign2bis
Revenir en haut Aller en bas  
Adam Ward
Modérateur
Adam Ward
Fiche de personnage
Survit depuis le : 31/07/2019
Messages : 225
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Talk, bastard!   Talk, bastard! - Page 4 EmptyLun 30 Sep 2019 - 16:07
L'attitude de Stan ne m'surprenait même pas. S't'un mec que j'connais à peine, mais j'peux quand même comprendre sa douleur, s'qu'il ressent d'infliger tout ça à ce mec. Il est déchiré entre son désir d'obtenir de l'information et de protéger sa famille et celui de torturer un mec à mort, c'est clair. J'fais qu'acquiescer quand il sort pour prendre une pause, prennant place sur la chaise réchauffé de mon partenaire de fortune. J'pose mon regard perçant dans celui du prisonnier qui semble en avoir eu assez pour aujourd'hui. J'regarde ensuite l'appareil de torture, et j'me demande si j'peux vraiment me servir de ça, si j'peux vraiment rendre jusque là, puis j'sers un peu les dents juste à me l'imaginer.

J'tourne la tête vers Maddie, cherchant un regard un peu plus rassurant que celui du torturé. J'cherche quelque chose pour m'accrocher un peu à la réalité, pour m'encourager à continuer peut-être. J'me dis qu'on a tous besoin d'une pause, autant nous que lui. Alors j'me redresse, et j'remballe les outils de torture simplement, sans offrir de regard à l'homme sur la chaise, conservant un visage sévère, puis une fois que j'ai tout ramassé , je reviens planté la lampe directement dans le visage du militaire. "Tu vas tout nous déballer. Absolument tout. Tu vas nous dire vous êtes où, vous êtes combien, quel sont vos armes, combien de litres d'essence vous avez, combien de putain d'animaux de compagnie vous avez... J'veux même savoir combien de mecs ta sœur s'est tapé. T'as compris? Tu vas sortir tous les détails qui te passent par la tête.

J'ramasse les trucs, et j'me dirige vers la porte. On peut bien le laisser dormir un peu et revenir demain de toute façon. Sans m'retourner, je m'adresse une dernière fois à lui, poussant la porte pour permettre à la blonde de me suivre vers l'extérieur. "Quand tu s'ras prêt à parler, tu le dis à notre pote dehors. J'te déconseille d'attendre jusqu'à notre retour demain. J'te jure que c'que t'as vécu jusqu'à maintenant c'est rien."

Jauge:
 


You're either the prey or the hunter. I've chosen my path
Revenir en haut Aller en bas  
Madisson Summer
Madisson Summer
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/05/2019
Messages : 151
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Talk, bastard!   Talk, bastard! - Page 4 EmptyLun 7 Oct 2019 - 23:52

Je parle, je parle, j’essaye de lui faire prendre conscience qu’il ferait mieux de nous dire ce que nous voulons entendre. Parce que j’ai fini par comprendre ce qu’il va se passer s’il refuse de parler, parce que je sais à présent le sort qui lui sera réservé s’il obstine à rester muet. Et même s’il parle ? J’ai fini par me rendre compte – oui, oui toute seule, comme une grande – qu’il ne sortira pas de cette cellule, vivant. Aucune chance même… Et je ne sais pas vraiment quoi penser de tout ça. La rancœur est là, bien présente, une pointe de haine aussi, mais je ne suis pas certaine de vouloir sa mort…

Toutes ces pensées dans mon esprit sont finalement brusquement balayées quand Stan se met à le frapper violemment. Je sursaute vivement, m’éloignant alors et détournant les yeux de ce spectacle insupportable. J’aimerais lui crier d’arrêter mais aucun mot ne sort de ma bouche… Mais mon beau-frère s’arrête finalement au bout de quelques coups, à cran et réclamant une pause. J’en profite alors pour reprendre mon souffle, tout en le fixant d’un regard paniqué qu’il remarque immédiatement. Il me dit que je ne suis pas obligée de rester, je fais mine de reprendre un visage plus serein mais au final l’intervention du professeur d’histoire met fin à mon calvaire, comme à celui de l’homme. Il ne parlera pas plus aujourd’hui…

***

J’aurais pu abandonner, prétexter des dizaines d’excuses pour ne pas y retourner et pourtant je rejoins encore Stanley et Adam en cette fin de matinée. Encore une fois, nous nous retrouvons face à face ce type. Il a l’air encore plus fatigué que la veille, ses traits marqués lui donnant bien une dizaine d’année de plus. Prenant sur moi, je me place face à lui, carnet et stylo dans les mains. Captant son regard, j’appuie nerveusement avec mon pouce sur le bout de mon crayon, un cliquetis nerveux résonne alors dans la pièce. Et tout en continuant, je finis par m’adresser à lui. « Bien. Je ne vais pas te rappeler pourquoi nous sommes encore là. Mes amis t’ont déjà posé pas mal de questions et j’imagine que tu as eu tout le loisir d’y réfléchir cette nuit. Tu as épuisé toutes tes chances et malheureusement pour toi, tu n’as plus le choix. » De nouveaux clics s’élèvent avant que je ne vienne tapoter plusieurs fois mon carnet avec la mine de mon stylo. Il nous faut des réponses à nos question, et je suis bien décidée à sortir de cette cellule avec un rapport complet pour June. Je jette un œil assuré à Stan, avant de m’écarter légèrement. Sûrement que cet idiot n’a rien écouté de ce que je viens de dire. Et bien tant pis pour lui…

Spoiler:
 


•••
I put my armor on, show you how strong how I am
I put my armor on, I'll show you that I am  ▬ I'm unstoppable.

Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Rocketman
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2589
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Talk, bastard!   Talk, bastard! - Page 4 EmptyVen 11 Oct 2019 - 11:03
Les journées étaient intenses, mais les soirées, voire les nuits l’étaient tout autant. Car en plus d’être présents, des heures durant, dans la cellule improvisée de leur prisonnier, Stanley et ses compagnons débriefaient longtemps sur les quelques informations qu’ils avaient collectées. Ils croisaient aussi ces données avec celle récoltées par June et les autres, qui avait vécu de leur côté une journée haute en couleur également. Tout cela était éprouvant. Pourtant le lendemain, après quelques heures de sommeil et des massages de Casey, Stan était de nouveau d’aplomb. Prêt à user une nouvelle fois de son appareil de torture, pour préserver ses partenaires de ce rôle infame.

- Si tu m’vois déconné de nouveau, tu m’arrêtes direct, demanda-t-il toutefois à Adam avant d’entrer de nouveau dans la zone sinistrée des baraquements. Ces quelques jours passés ensemble allaient définitivement lier les deux hommes d’une manière un peu particulière. Ils avaient tous les trois franchis une ligne et partageaient maintenant une chose que les autres ne comprendraient pas. Ses yeux se posèrent sur Madisson. La blonde s’éloignait progressivement de cette jeune fille innocente et pure qu’elle était encore il n’y avait pas si longtemps.

Abandonné toute la nuit, son flash dans la figure, le type semblait au bout de sa vie. Il n’avait pas dormi depuis des jours maintenant. Il se sentait mal, nauséeux, courbaturé probablement, et ça n’avait rien d’étonnant après les sévices de la veille ! Stan le toisa alors que sa belle-sœur retentait le dialogue. Il n’était pas particulièrement frais, ses yeux étaient cernés également. Cela lui donnait un air patibulaire, qui collait parfaitement à son état d'esprit.

- Tu t’souviens de c’que ça fait ? Demanda-t-il en ressortant la dynamo de sa mallette. Rechargée en pile pour tenir encore plus longtemps que la veille. Mais cela serait-t-il nécessaire ? L’idée de la douleur est parfois pire que celle-ci. L’homme lui parut blêmir un peu plus, quand ils s’approchèrent de lui pour lui placer de nouveau les électrodes.

Spoiler:
 


Talk, bastard! - Page 4 1568058212-stan-sign2bis
Revenir en haut Aller en bas  
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: le dé...
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/05/2013
Messages : 7516
MessageSujet: Re: Talk, bastard!   Talk, bastard! - Page 4 EmptyLun 21 Oct 2019 - 13:21
Je vais vous donner... L'adresse.

Il accuse, un goût de rouille dans la bouche, les yeux rougis par la fatigue, bleuis par les tortures. Il est affaibli, épuisé, à bout. Mais personne ne résiste à la torture éternellement. Les chocs ont probablement usé ses organes, il est en sursis et il le sait. Vous aussi.

Une carte... Demanda-t-il sobrement.

Lorsque vous lui amenez, il désigne mollement de la main une zone à l'Est de Seattle, proche de la ville. Il se passe de mots, il n'a plus rien à vous dire.

____________________________

• Vous êtes sur votre dernier tour. Reste à voir ensemble ce que vous allez faire du prisonnier.

• N'hésitez pas à faire des posts courts, la limite minimale des 350 mots est baissée à 250.
Revenir en haut Aller en bas  
Madisson Summer
Madisson Summer
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/05/2019
Messages : 151
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Talk, bastard!   Talk, bastard! - Page 4 EmptySam 26 Oct 2019 - 17:38

Éreinté par les tortures, la privation de nourriture et de sommeil, l’homme semble abdiquer quand Stan s’apprête à rebrancher les électrodes. Son ton a changé, il souffle quelques mots avec difficulté. Je peine à croire ce que j’entends, pas franchement convaincue. Et s’il se fout de nous, encore une fois ? Néanmoins, lorsqu’il réclame une carte, je m’avance vers lui avant de tendre le morceau de papier. Il n’a pas l’air d’hésiter lorsqu’il désigne un point du doigt, sans un mot. « Tu en es bien certain ? » Une question qui reste sans réponse, bien entendu… Qu’importe, d’un geste vif, j’entoure la zone indiquée avant de replier la carte. D’un signe de la tête, je fais comprendre aux autres que je dois m’en aller. Il faut que j’aille prévenir Madame Phelps. Je laisse mes coéquipiers s’occuper du prisonnier.

***

Plusieurs semaines ont passé depuis ma dernière visite. Semaines durant lesquels je n’étais, de toute façon, pas en état de venir. Je crois d’ailleurs que notre prisonnier n’a pas vu grand-monde. Si je reviens, aujourd’hui, c’est pour lui faire une annonce dont en passant, je me serais bien passée. Il a été décidé de son sort. Accompagnée des autres, je croise brièvement le regard d’Adam. « C’est à moi de lui annoncer… » Malgré la fatigue qui me ronge depuis un moment, j’ai tenu à être présente. Hors de question de laisser quelqu’un d’autre terminer cette mission que l’on m’a confiée. Prenant une profonde une inspiration, je retire ma paire de lunettes de soleil. Accessoire devenu indispensable pour pouvoir sortir au grand jour. Une fois cela fait, nous entrons enfin.

L’homme paraît bien plus affaibli que la dernière fois. Recroquevillé sur lui-même, il réagit à peine à notre arrivée. « Bien. » Pas de « bonjour », ou de formule de convenance. Je ne suis pas venue là pour ça. Et de toute façon, vu ce que je dois lui annoncer, c’est mieux comme ça. Pas de regard désolé non plus. Non. Il ne le mérite pas. Trop de nos proches sont morts pour que je puisse me montrer compatissante.

Tout ce que je veux, c’est retrouver mon lit. Alors autant ne pas traîner. « On m’a dit que tu n’avais pas eu de visite depuis un moment. Peut-être as-tu trouvé le temps long ? Qu’importe. Nous sommes venus t’annoncer que tu pourras bientôt sortir d’ici. En effet, les personnes de notre groupe attendent que justice soit faite. Les tiens ont causé beaucoup trop de dégâts, beaucoup des nôtres ont vu un de leur proche être blessé ou mourir dans votre lâche tentative de nous nuire. Quelqu’un doit payer pour ça. » Le regard rivé dans le sien, j’ignore s’il m’écoute. Restant toujours impassible, malgré le léger tremblement de mes mains et cette migraine qui semble revenir, je reprends. « Il a été décidé que… » Je bute un instant sur les mots, me laissant gagner par la fébrilité. « Que… Tu serais exécuté prochainement. Quelqu'un viendra te prévenir de la date dans les jours à venir. » La manière de le dire est sûrement un peu maladroite, mais je ne bronche pas. Je me contente de regarder, un à un, mes coéquipiers. Peut-être ont-ils quelque chose à ajouter…



•••
I put my armor on, show you how strong how I am
I put my armor on, I'll show you that I am  ▬ I'm unstoppable.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Talk, bastard!   Talk, bastard! - Page 4 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Talk, bastard! -
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: