The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- 10 feet down -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
May L. Goldenberg
Modératrice
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Desert Eagle de Zack, matraque rétractable de Nathan & couteau de poche avec torche intégrée de son frère (comment ça, c'est une voleuse? ILS SONT MORTS è_é)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1368
Age IRL : 29
MessageSujet: 10 feet down   10 feet down EmptyJeu 1 Aoû 2019 - 18:34
Revivre chaque moment. Chaque putain d'endroit où il avait pu se trouver. Chaque instant où elle avait pensé que c'était une meilleure idée de partir, et qu'il avait été de son avis, comme tous les autres. Sauf qu'il n'y avait plus qu'elle, maintenant. Enfin, il y avait Lance et Vicky, bien entendu. N'empêche, la brune ne semblait plus la même depuis son retour, les deux princesses se reprochant silencieusement l'abandon de l'autre. Starbuck était distant, lui aussi, probablement à cause de cette dispute, dans la voiture qui ramenait le duo à Fort Ward. À cause de tout ce qui s'était passé, merde. Oh, May ne pouvait pas le blâmer. Elle n'avait pas été un ange - une peste plutôt - surtout depuis qu'elle n'avait plus ni Nathan, ni sa fille. Et en toute honnêteté, la blonde n'avait qu'une envie; foutre le bordel partout où elle allait. Sauf qu'elle n'en avait pas la force, pour le moment. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle était plus seule que jamais, à l'intérieur des barricades de l'île la plus peuplée du coin.

Cendrillon avait intégré à sa routine une petite promenade loin des baraques, près du bord de l'eau, là où le sable s'enfonçait sous ses pieds et où le bruit des vagues avait le mérite de chasser tout le boucan qui faisait littéralement bouillir sa cervelle. Peut-être pourrait-elle même y noyer ses regrets. Le vent balayait violemment la côte, aujourd'hui, mais ce n'était pas le genre de chose qui dérangeait particulièrement Liv. Elle se promenait entre les maisons vides au bord de la mer, plongée dans ses pensées, avant de monter sur quelques rocailles pour regarder au loin.

Alors, c'était quoi le plan, maintenant? May baissa les yeux sur son ventre plat, avalant péniblement sa salive. Elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle devait faire, et si certains diraient probablement qu'elle devait prendre le temps d'absorber le choc, elle ne savait pas ce que ça signifiait.

Prise d'un vertige quelques secondes, la miss se pencha un peu, les mains sur les genoux, avant de décider de s'assoir par terre. Elle soupira en portant les mains à son front, les yeux fermés, avant se passer les doigts dans sa tignasse et de les laisser là, comme si le fait de littéralement se prendre la tête allait l'aider à passer à travers. Et ça l'emmerdait de se rendre compte qu'elle n'était pas la fille invincible qu'elle croyait pouvoir être. Son regard se posa sur le tatouage à son annulaire, celui que le journaliste avait imprimé là en quittant cet endroit, puis sur le bracelet qu'il lui avait offert pour son anniversaire. C'était bientôt, d'ailleurs. Tant de choses avaient changé, en douze mois. Et de se rendre compte où elle en était un an plus tard lui crevait le coeur. D'un mouvement sec, elle arracha la bijou à son poignet pour le lancer plus loin avec hargne, ne retenant pas un faible grognement de rage - de peine, en fait, avant de soupirer à nouveau pour essayer de reprendre le dessus. Elle n'avait pas remarqué, jusqu'ici, que quelqu'un la regardait, de loin. Su-per


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Casey Summer
Administratrice
Casey Summer
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 2672
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: 10 feet down   10 feet down EmptyVen 2 Aoû 2019 - 7:58
Marcher lui faisait du bien, et c’était conseillé pour elle. En tout cas, elle n’avait aucun de mal à y croire depuis qu’elle se plaignait de ses jambes lourdes et du poids qui pesait absolument constamment sur son dos. Hokulani n’avait eu de cesse de se plier en quatre pour que sa grossesse ne soit pas complètement une plaie mais au bilan, c’était surtout Casey la plaie de l’histoire. Aujourd’hui fut une autre journée aussi pesante pour son entourage que pour elle. Meurtrie par le plomb qu’elle avait l’impression de porter aux chevilles, la blonde s’était montrée insupportable au point où même sa petite sœur la supplia d’aller faire un tour.

Incapable de courir, de frapper, de quoi que ce soit en fait, depuis plusieurs semaines déjà, Casey avait accepté un peu par dépit, mais surtout parce que cette marche ne pourrait pas être pire pour elle, et surtout pas pour les autres. Graham avait même lâché un grand soupir de satisfaction lorsqu’il la vit quitter la maison, armée de son gilet, d’un chapeau et d’une bouteille d’eau pour s’aventurer ailleurs sur l’île que dans ces pièces trop petites pour son énorme ventre de baleine.

Et comment ça allait ?

Casey se faisait sérieusement chier ! Inutile de dire qu’elle n’avait aucune foutue idée de qui avait inventer ça, la marche récréative, mais c’était très probablement un abruti. Elle titubait plus qu’elle n’enchainait les pas, geignant sans pouvoir s’arrêter d’à quel point son bébé pesait lourd, et combien elle avait envie de faire – encore – pipi. Un dernier soupir, une ultime insulte, et elle posa une main sur sa hanche en fixant son ventre :

Tu pourrais faire un effort pour être sympa, hein ! grogna-t-elle à l’égard de son enfant. Qui, en échange, s’agita brusquement en la faisant sursauter. Un petit coup de pied bien senti : Ohoh, toi ! Tu tiens ça de ta mère, c’est sûr, mais c’est pas au vieux singe qu’on apprend à faire la grimace ! Pour les bêtises, t’es pas encore né pour me rattraper !

Elle releva le nez, s’étira le cou brièvement, et son regard clair se riva sur une silhouette qu’elle connaissait. Elle avait eu tellement de mal à quitter sa maison dernièrement que Casey passait à côté de beaucoup d’histoires. Entre les départs et les retours, il y en avait à dire, et les garçons de la coloc ne la tenaient pas vraiment au courant de tout. Elle mit un temps à la reconnaitre.

May.

Avant de réaliser, soudainement, comme une claque, ou une douche froide, ou un coup ! Elle était vraiment de retour en fait !

PRINCESSE PEACH !!! Hurla Casey en s’agitant, levant les bras pour lui faire signe : OH EEEEEH !

Si avec ça, May ne la voyait pas, c’était sûr qu’elle le faisait exprès :

T’es vraiment revenue ! S’enthousiasma la blonde avec un grand sourire.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
Modératrice
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Desert Eagle de Zack, matraque rétractable de Nathan & couteau de poche avec torche intégrée de son frère (comment ça, c'est une voleuse? ILS SONT MORTS è_é)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1368
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: 10 feet down   10 feet down EmptyVen 2 Aoû 2019 - 16:50
Princesse Peach? C'était son esprit qui lui jouait encore des tours? Elle releva le nez en se rendant bien compte que non, notant la présence de Casey un peu plus loin, et son enthousiasme débordant ne pouvait que la faire sourire. L'experte de Mario Kart s'agitait comme une petite folle pour être certaine, semblait-il, que May ne la rate pas. Et l'image était particulièrement drôle, d'ailleurs. Cendrillon se leva d'un seul coup en voulant aller la rejoindre, réalisant au même moment que la plus jeune était enceinte jusqu'au cou. Et la gueule qu'elle faisait valait tout l'or du monde. Summer allait avoir un gosse? Quelques difficiles pas dans le sable et une fois plus près d'elle, Liv s'était arrêtée pour la regarder, comme pour être certaine que c'était bien réel. Un brin figée par la nouvelle que sa cadette n'avait même pas eu besoin d'annoncer, elle n'avait pas pu retenir un petit rire à sa réplique. « Juste pour toi, bien sûr! » répondit-elle en déconnant quand elle avait demandé si elle était vraiment de retour.

Et de la voir là lui faisait réaliser à quel point Fort Ward était comme une ancienne vie, tellement loin derrière. Tout le monde en avait, dans ce monde, des anciennes vies, pourtant. Enfin, May l'observait toujours, son sourire s'effaçant un peu, involontairement, en comparant son ventre rond au sien. Si tout n'avait pas tourné au cauchemar, sa fille à elle serait encore bien à l'abri au creux de son bide. Mais non, elle était vide. Dans tous les sens du terme.

Mais ne souhaitant pas mettre sa copine mal à l'aise, Goldenberg retrouva le sourire, sincèrement heureuse pour elle, malgré tout. « Félicitations, mademoiselle. » lança-t-elle avant de pousuivre. « Tu fais quoi aussi loin de chez toi, hein? T'es en train d'me dire que tu prends plaisir à t'exiler à pieds? » En d'autres mots, comment faisait-elle pour ne pas mourir d'une détresse respiratoire? Non parce que Lively, elle, avait détesté son périple jusqu'à Rainier Valley, alors vraiment la petite ne voyait pas pourquoi Casey s'infligeait une telle chose volontairement, merde, surtout avec ces bourrasques de vent.

« Alors c'est pour quand, tes jumeaux? » demanda-t-elle en la narguant étant donné la taille de son ventre. Elle avait bien le droit de l'emmerder un peu, quoi. May restait May. Et puis ça l'empêchait de sombrer, de toute façon. Dans tous les cas, elle continuait de parler, c'était mieux que d'affronter le silence. C'était probablement un peu étrange, elle en faisait sûrement trop, mais c'était ça où se laisser envahir par l'idée que toutes les grossesses finissaient comme la sienne ou celle de Jenna. Pas exactement le genre de sentiment qu'elle souhaitait transmettre à la plus jeune.

« Sinon ça va? Tu tiens le coup? » enchaîna-t-elle ensuite, un peu plus sérieuse. Oh, il n'y avait absolument aucun reproche ni supposition quelconque dans son ton, seulement une réelle préoccupation, parce qu'elle savait ce que c'était, après tout. « Allez lâche-toi, raconte-moi ce qui te fait le plus chier, on pourra comparer. » Mais comparer à quoi, maintenant, pauvre sotte? Le mot sonnait drôle, là, tout de suite. Elle regrettait sa question. Mais il était trop tard, sa grande gueule n'arrêtait pas de fonctionner juste parce qu'elle avait vécu l'enfer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Casey Summer
Administratrice
Casey Summer
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 2672
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: 10 feet down   10 feet down EmptySam 3 Aoû 2019 - 6:03
Les deux blondes n’étaient pas suffisamment proches pour se jeter dans les bras l’une de l’autre, mais elles avaient au moins le mérite de s’apprécier sans compétition. Casey éclata de rire à sa remarque sur son retour, même si elle se doutait que ça n’était pas vraiment la raison de son retour :

C’est les parties de Mario Kart qui t’ont manqué ! Faut dire que Clayton en maid, c’est vraiment trop cool ! Au moins oui ! Tracasse pas, je sais que tu es revenue pour les douches chaudes !

Parce que disons-le, le reste avait pas grand intérêt au campement. La sécurité, les horaires, la vie. C’était pas mal, mais quand on venait de l’extérieur, tout pouvait sembler faux, froid. Rude. Casey ne s’était pas formalisé du départ du groupe pour cette raison, si elle avait pu repartir après avec Maddie, elle l’aurait fait. Mais sa sœur s’intégrait vraiment bien, à l’époque en tout cas, comparé à elle. Maintenant qu’elle avait des responsabilités – entre le poste de sa cadette, et la grossesse de Casey – un départ quelconque n’était pas envisageable.

Je fuis ! Avoua-t-elle : On m’a un peu mise à la porte parce qu’il parait que j’suis chiante, puis Hokulani arrête pas d’dire qu’il faut que j’marche, pour les douleurs aux jambes, tout ça… Tout en disant ça, Casey piétina dans le sable : C’est ça, ou les bas de contention à priori… J’ai choisi ça, parce que sinon ma vie sexuelle avec Stan va être vraiment compromise.

Oui, parce qu’il fallait bien l’admettre, la bête à deux dos était plutôt difficile dans sa situation. Combien de fois avaient-ils commencé des ébats avant de les arrêter, parce que Casey n’en pouvait plus de porter ce poids sur son ventre, sur son dos, sur ses reins,… ça devenait même clairement frustrant, mais une bonne maman ne devait pas l’admettre aussi franchement n’est-ce pas ?

J’suis pas si grosse ! Râla-t-elle en essayant de rentrer son bidon. Septembre, il parait. Mais j’ai encore peur qu’on m’annonce que c’est pour l’année prochaine, c’est déjà si long ! Elle invita May à marcher, rester immobile n’était pas si pratique pour elle dans son état On a fait l’calcul, vu comment on était bourrés avec Stan pour le nouvel an, c’est possiblement d’là que ça date.

Nature peinture toujours ! Casey ne prenait jamais de détour pour dire ce qu’il lui arrivait, elle n’en voyait pas l’intérêt. Est-ce qu’elle allait bien ? Est-ce qu’elle tenait le coup ? Elle haussa les épaules. Le retour de May, seulement avec Lance disait la rumeur, n’était pas d’aussi bon augure :

Et toi ? S’enquit-elle. Sujet douloureux ? Elle n’eut aucun mal à le voir dans ses yeux. Alors, elle se hâta de changer de sujet : J’sais pas c’que je hais le plus entre l’envie de faire pipi constante ou le fait qu’tout le monde a un avis beaucoup plus pertinent qu’le mien sur comment j’dois mener ma grossesse. C’est quand même dingue tous ces gens a qui ça n’arrivera jamais qui ont une haute opinion du phénomène. Et quand on leur dit « Eh mec, t’as pas d’utérus, donc tu peux bien fermer ta mouille », ils le prennent vachement mal.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
Modératrice
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Desert Eagle de Zack, matraque rétractable de Nathan & couteau de poche avec torche intégrée de son frère (comment ça, c'est une voleuse? ILS SONT MORTS è_é)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1368
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: 10 feet down   10 feet down EmptyLun 5 Aoû 2019 - 15:52
Casey réussissait toujours à la faire rire avec ses commentaires sans filtre. Quelque chose en elle était vachement rafraîchissant, brutalement honnête, et ça lui plaisait. En y pensant bien, elle était un peu la version féminine de son frère, l'addiction en moins. C'était léger, contrairement à tout ce qu'elle ressassait depuis ces dernières semaines, un peu comme si elle pouvait se reposer - ou tenter de le faire, dans tous les cas. Elle n'avait pas pu retenir ses éclats de rire quand la maman à venir avait évoqué sa vie sexuelle à ce stade-ci de sa grossesse bien avancée. « T'es loin d'être chiante, et j'suis certaine que tu serais incroyablement canon avec des bas de contention. Faut le voir comme un morceau de lingerie, quoi. Ou un fashion statement. » Non? Elle riait encore toute seule?

Enfin, le duo avait recommencé à marcher tandis qu'elle apprenait, sans grande surprise, que sa cadette était prévue pour le mois de septembre. Son esprit divagua encore - quelques secondes - le temps de réaliser qu'elle aurait eu sa fille dans ses bras à cette date si tout s'était déroulé normalement. Elle cligna des yeux plusieurs fois, comme pour revenir à la réalité, tentant de sourire en venant poser les billes sur Summer, alors que celle-ci avouait que tout ça n'était en fait simplement qu'une joyeuse surprise du nouvel an.

Mais la plus jeune avait seulement haussé les épaules quand Liv avait demandé comment elle allait. La blonde fronça les sourcils, se questionnant sincèrement sur ce qui pouvait bien l'emmerder, hormis les quelques désagréments qui venaient malheureusement avec la grossesse. Sauf qu'elle avait retourné la question et avait probablement vu la panique dans son regard bleu, puisqu'elle avait changé de sujet assez rapidement. C'est que May n'avait pas encore parlé de ça, enfin, pas ouvertement. Tout le monde savait, bien entendu, il fallait être passablement con pour ne pas remarquer qu'elle n'avait pas ramené le reste de la bande, mais tout de même. C'était particulièrement stupide, mais ne pas en parler lui donnait encore l'impression que ce n'était pas définitif, peut-être.

Bref, elle n'avait heureusement pas eu besoin de répondre. Goldenberg l'écoutait donc parler de sa vessie hyperactive et de l'opinion de chaque putain de personne qui croyait pouvoir donner son avis sur l'enfant qu'elle portait. Dieu qu'elle comprenait. C'était probablement pire depuis l'épidémie, d'ailleurs. La miss s'arrêta pourtant d'un coup sec avant de pouvoir répondre quoi que ce soit, se penchant pour ramasser le bracelet qu'elle avait balancé quelques instants plus tôt. Elle eu un petit sourire, se trouvant plutôt ridicule de croire qu'elle avait pu vouloir le laisser là, le glissant aussitôt dans la poche de son jeans. Cendrillon n'était pas prête à s'en débarrasser, elle ne le serait peut-être jamais, mais pour l'instant il était plus à l'abri dans son pantalon, vu son état plutôt bancal. Elle aurait bien voulu expliquer à son amie ce qui venait de se passer, l'observant un brin du coin de l'oeil pour voir si elle la trouvait un peu ou beaucoup débile, mais elle ne savait pas par où commencer.

La petite changea ensuite de cap, se dirigeant vers les baraques en ne manquant pas d'entraîner Casey avec elle. May voulait lui donner un truc. C'était probablement ridicule, mais elle avait envie de le faire. « Comme si t'était atteinte d'une maladie quelconque alors qu'en fait t'es pas handicapée non plus, merde. » acquiesça-t-elle finalement en hochant de la tête. Elle ne pouvait pas être plus d'accord. « C'est comme tout le reste, tu peux pas savoir avant de l'avoir vécu, ça semble vachement compliqué à comprendre pour certains cons, hein. Surtout pour ceux qui savent pas fabriquer les bébés. » ajouta-t-elle non sans un éclair d'énervement.

Et une fois devant sa maison - enfin, c'était étrange de dire que c'était la sienne, mais c'était ce qui y ressemblait le plus, là, tout de suite - May ouvrit la porte pour y faire entrer son invitée. C'était un vrai bordel, comme si elle avait prévu de repartir, comme si défaire officiellement le peu de choses qu'elle possédait signifiait, encore une fois, que c'était bien réel. « Attends moi une minute, t'veux bien? » demanda-t-elle sans trop prêter attention à sa réponse. De sa chambre, au fond du couloir, elle gueula encore. « Prends c'que tu veux dans le frigo, hein. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Casey Summer
Administratrice
Casey Summer
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 2672
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: 10 feet down   10 feet down EmptyMar 6 Aoû 2019 - 4:19
Y’aurait pas Stan dans ma vie, jurée que c’est toi que j’aurais pécho, souffla-t-elle avec un regard en coin, un sourire mutin sur les lèvres.

Casey lâcha un rire con, elle n’avait jamais exploré sa bisexualité, mais n’avait jamais été contre l’idée. Il y avait-il eu des femmes pour la faire chavirer ? Volontiers, elle en trouvait certaines incroyablement belles, elle les admirait. Il en allait de même pour l’ambivalence qu’il y avait parfois dans sa relation avec Joann. Mais Stanley était arrivée, et Casey n’avait pas pu cacher tout l’amour qu’elle lui portait. Si elle l’aimait mal, elle l’aimait fort aussi. Plus fort qu’il ne pourrait jamais l’imaginer.

Un autre rire, alors qu’elle talonnait May jusqu’à chez elle apparemment, Casey comprit que la blonde avait eu droit aux mêmes remontrances de la part de personnes qui avaient surtout de l’eau dans le cerveau :

Ah j’vois que tu t’y connais aussi en la matière hein ! Elles pouvaient que se comprendre du coup. C’était une discussion plaisante, parce que personne avait pu l’avoir avec elle avant. Hokulani était à l’écoute, mais qu’est-ce que c’était qu’une écoute quand c’était pas personnel ? Casey avait jamais pu se plaindre du comportement des autres avec elle, parce qu’on lui répétait que c’était pas si pire. Qu’elle exagérait. Que les hormones faisaient ça. Mais NON, hein ! Elle était pas folle, c’était les autres qui devenaient hystériques à l’idée qu’elle soit mère ! On t’a fait subir la même ?

Ou pire peut-être ! Tout dépendait forcément de l’entourage. Parmi les siens, Graham était le plus chiant. Eddie faisait attention. Maddie était aux petits soins. Et Stanley, bon sang, elle l’avait jamais vu avec autant d’amour dans les yeux quand il la voyait. Mais d’autres, pas concernés, se permettaient toujours un petit commentaire qui lui tapait sur le système. Et on mettait son agressivité sur le compte des hormones, alors que ça devait plutôt être mis sur la compte de la connerie des autres plutôt.

Limite t’es en sucre et tu vas fondre à la moindre goute de pluie, c’est ça ? Et tous ces trucs que t’as plus le droit de manger ou de boire parce que c’est pas bon pour le bébé ? Sérieusement les mecs, mes hormones sont en train d’me faire péter un cable, si j’prends pas un café pour tenir éveiller après la nuit que j’ai passé entre mon lit et les chiottes, j’vais être obligé d’buter quelqu’un. Elles pénétrèrent dans la maison, et Casey fut frappée par le désordre. Pas parce que c’était le désordre en soi, disons qu’elle était elle-même très désordonnée, mais plutôt parce que c’était pire que chez elle, en fait ! C’est l’bordel chez toi, meuf, t’es au courant ?

La blonde venait de s’esquiver. Casey pinça les lèvres et se rendit mécaniquement vers le frigo. Qu’est-ce qu’elle foutait, la May, au fait ?

Pffffff… Coup d’œil à l’intérieur, soupir. Pourquoi y’a du vin dans ton frigo et j’ai pas l’droit d’y toucher selon 100% de la population de bainbridge qui a plus d’opinion sur ma grossesse que moi ? Elle referma la porte avec la mort dans l’âme, une main sur son ventre. J’vais m’prendre une pomme… Râla-t-elle.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
Modératrice
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Desert Eagle de Zack, matraque rétractable de Nathan & couteau de poche avec torche intégrée de son frère (comment ça, c'est une voleuse? ILS SONT MORTS è_é)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1368
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: 10 feet down   10 feet down EmptyMar 6 Aoû 2019 - 19:05
« Mais carrément! » avait-elle tout de suite répondu quand Summer avait demandé si on lui avait fait endurer le même traitement. À croire que tout le monde finissait toujours par prendre une femme enceinte pour le crayon le moins aiguisé de la boîte, de toute évidence. COUP DE GRÂCE: Bâtir un humain pouvait être compatible avec le reste de tout ce que la vie avait à offrir, okay?! N'empêche, elle avait plutôt un caractère de merde, certains avaient jadis jugé bon d'en tenir en compte avant de l'emmerder. Et pour les autres, elle restait persuadée que l'intention était bonne, pour la majorité. Ça n'empêchait pas qu'elle avait détesté se faire couver comme une poupée de porcelaine; au point de regretter sa grossesse. C'était ridicule de réaliser à quel point les choses pouvaient changer si vite, merde.

Bref. Casey justifiait qu'elle n'allait pas fondre comme neige au solei juste parce qu'un gentil parasite avait élu domicile dans son utérus, et May ne pouvait faire autrement que de gesticuler comme une imbécile tellement elle abondait en son sens. Et elle n'avait pas retenu un nouvel éclat de rire avant d'entrer chez elle, quand la plus jeune avait raconté l'épisode du putain de café. « Let a girl live! » lâcha-t-elle, préoccupée. « Et après on nous demande pourquoi on est à fleur de peau ou pourquoi on se fâche, fuck! C'est pas eux qui composent avec les hormones. » La future maman ne tarda pas à lui faire remarquer l'état de la baraque, d'ailleurs. Si seulement tu voyais comment c'est dans ma tête. Elle n'avait qu'haussé les épaules, ne trouvant aucune réelle justification à tout ça, du moins rien qui ne pourrait lui paraître logique, avant de s'éclipser.

Dans sa chambre, le boucan était moins envahissant. L'endroit était plus froid, moins personnel. Sauf que les affaires de Nathan étaient bien en évidence, même jusqu'à ses cachets qu'elle pouvait voir dans son sac entrouvert. Elle soupira, immobile, éternellement partagée entre la nostalgie, la rage et l'épuisement. Mais ce n'était pas pour ça qu'elle avait ramené l'autre blondinette jusqu'ici. Elle se dirigea vers la penderie avant de changer d'avis, ouvrant un tiroir puis un deuxième jusqu'à trouver ce qu'elle cherchait. Nounours. La peluche affectueusement offerte et nommée par Will, alors qu'elle était encore enceinte de la crevette. Elle voulait que ce soit l'enfant de Casey qui puisse en profiter, maintenant.

De retour à la cuisine avec l'ourson entre les mains, derrière son dos, Goldenberg observa le désespoir - littéralement - de sa cadette qui n'avait visiblement qu'une seule envie: boire un verre de vin. Elle pinça les lèvres, ne sachant pas si elle devait rire ou être désolée.  « T'sais, j'ai lu quelque part que d'arrêter de fumer était encore plus mauvais pour le bébé que de fumer occasionnellement. Le stress sur le foetus est plus dommageable que les produits chimiques, à petites doses. » Elle n'allait pas non plus l'emmerder avec tous les détails des études dont elle parlait. « C'est la même chose avec l'alcool. Quelques gouttes de vin, c'pas non plus se prendre une cuite. » Peut-être poussait-elle l'audace trop loin au goût de Casey, mais elle y croyait sincèrement. Tout était question d'équilibre, après tout.

Puis, comme ça, sans prévenir, elle avait ramené les mains en avant pour tendre l'ourson vers son amie, presque gênée. « C'est... c'est pour le bébé. » Non, sérieusement? Merci de la précision, Cendrillon. « Je sais que c'est con, que vous avez sûrement tout c'qui vous faut, mais j'sais pas, je... » Elle avait baissé les cils, une seconde. L'enfant aurait besoin de réconfort, tôt ou tard, non? L'ours brun l'avait réconforté elle, dans tous les cas, quand elle avait su qu'elle pourrait l'offrir à sa fille. « C'est Nounours. Il est vachement doux. » ajouta la princesse, comme si elle avait besoin de vendre la peluche.
 
Un peu distraite, elle laissa vaguer ses yeux bleus sur le désordre autour d'elles. « J'ai, eh... pas eu le temps de m'occuper de ça. » dit-elle en changeant de sujet. Mensonge inutile. « T'as qu'à m'aider à ranger, t'veux bien? » demanda-t-elle en se foutant de sa gueule. Elle n'était certainement pas celle qui allait lui dire de se ménager, après tout, alors si l'envie était là, pourquoi pas? Elle en doutait, cependant. Mais Liv n'attendrait pas sa réponse. Elle commençait déjà à mettre un peu d'ordre à ses affaires - par automatisme. « Il y a des verres quelque part. J'sais pas où, pour être honnête. Cherche. » Qu'elle boive ce qu'elle voulait, jus de raisin alcoolisé ou pas, ce n'était pas la blonde qui allait juger.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: 10 feet down   10 feet down Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- 10 feet down -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Demande de retouche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: