The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Live and Let Die /!\ -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Markus Taylor
Modérateur
The Exiles
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 553
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Live and Let Die /!\   Live and Let Die /!\ - Page 4 EmptyLun 5 Aoû 2019 - 21:55
Il fronce un peu les sourcils parce que bon, ce n'était pas n'importe quoi! Enfin, pas qu'il sache. C'était illogique, irrationnel, toutes les dérivés, variables et intégrales ne lui permettaient pas de faire les mathématiques pour comprendre exactement ce qui se passait, mais ce n'était surtout pas n'importe quoi. Il ne peut pas vraiment lui en vouloir de douter puisque passer d'un homme à l'autre ne doit pas être la meilleure façon d'avoir confiance en eux. Elle ne lui demande pas vraiment directement, mais il cherche pas à gagner quelque chose, à obtenir des points de karma ou de gagner son paradis. Il y gagne rien à vrai dire, à part peut-être un peu de sa santé mentale parce qu'à vrai dire, il ne se sentait pas complètement lui-même depuis qu'il l'avait rencontré. Au contraire, la logique voudrait qu'il la supprime de sa vie pour qu'il puisse redevenir le génie qu'il était, mais au lieu de ça, il s'enfonçait toujours plus profondément.

"C'est pas n'importe quoi... Tu... comprends pas, j'essai p...pas d'abuser de toi" De la survie, de la masturbation? Ça faisait aucun sens dans l'esprit de Markus parce que pour lui ça ressemblait à l'inverse. La masturbation il pouvait très bien faire cela tout seul, et la survie ça serait de ne pas s'attacher à quelqu'un, de fuir dans le sens inverse et de continuer à penser qu'à lui. Et elle se trompait, si seulement elle l'exprimait, il pourrait lui dire qu'elle se trompait parce qu'elle n'était pas "pire que lui", il n'y avait pas d'échelle, et à aucun moment il ne s'était pensé supérieur à elle, en fait c'était là où tout ne faisait plus aucun sens pour le génie. Toute sa vie, il s'était considéré supérieur à TOUT le monde, c'était son cerveau contre tout ses Homo Erectus. Mais avec elle, c'était comme si la valeur intelligence n'avait plus la même valeur, c'était rien, il était un humain au même titre qu'elle, à son niveau. Même s'il était plus intelligent que ça, peut-être qu'il s'était déjà fait avoir au final, mais pas pour les mêmes raisons qu'elle pensait.

Il se redresse alors qu'elle lui ordonne, sans comprendre exactement pourquoi elle lui faisait faire ça. Alors qu'il sent sa main sur son bras, ses yeux dans ses yeux et qu'elle s'approche, le cœur du génie s'emballe un peu. Un peu? Non, il va frôler la crise cardiaque. En fait, il n'est pas certain que son cœur bat encore lorsqu'il sent les lèvres de la brunette toucher les siennes. Il reste comme un peu figé sur place, c'était contre tout attente, c'était complètement hors contexte considérant ce qu'elle venait juste de lui dire. Pourquoi elle se contredisait comme ça? C'était trop compliqué. Il a la gorge qui se noue un peu, les papillons qui s'envolent pour venir chatouiller son estomac, tous ses neurotransmetteurs étaient dans le tapis et il ne savait juste pas quoi faire alors qu'elle se recula aussi vite qu'elle s'était avancée. Il rit un peu bêtement, gêné et intimidé.

"Hum... Non c'était..." Il prend son courage à deux mains et il se rapproche pour se pencher sur elle, sans la brusquer, lui laissant suffisamment de temps pour reculer si elle le souhaitait. Sa main droite se déposa délicatement sur son épaule alors qu'il venait déposer ses lèvres sur les siennes dans un baiser un peu plus long. Une pointe de retenue et de maladresse, mais surtout une volonté de bien faire alors qu'il se laisse un peu guider dans la manœuvre. Il recule seulement la tête, restant près d'elle, il soutient un peu son regard et lui adresse un sourire un peu niais. "Première ou deuxième fois... Tant que ça n'est p...pas la dernière."



the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1750
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Live and Let Die /!\   Live and Let Die /!\ - Page 4 EmptyLun 5 Aoû 2019 - 23:10
J’argumenterais pas contre Markus pour lui prouver qu’il a tort. C’est comme ça, c’est tout. Mais il doit pas comprendre ce que j’veux dire quand j’le dis. Peut-être qu’il se limite seulement à ça, que le reste lui échappe totalement, qu’il a pas les armes pour piger la langue que j’cause. Faut dire que s’il y connait rien en séduction, qu’c’est la première fois qu’il a des papillons dans le ventre, forcément, y’a que des mystères entre nous. Mais il verra… Il verra que l’amour ça existe pas, comme le père noël. Il verra qu’parfois, c’qui nous fait vibrer chez une personne, ça cesse de trouver un écho dès qu’le besoin est assouvi. Il verra qu’on se lasse aussi vite qu’on dit aimer, qu’les passions sont éphémères et les doutes constants.

Qu’après l’amour, il y a juste le vide et le silence, ce creux qui s’remplira plus jamais malgré les trésors de force qu’on met à essayer de le combler. Pourquoi autant d’gens deviennent accro, si c’est pas ça ? Parce qu’on croit trouver chez l’autre un peu de ce qu’on a perdu avec le temps. Une naïveté, une innocence, peut-être juste la reddition. Mais j’ai cessé de croire depuis longtemps que ça existait, tout ça. C’est qu’une putain d’illusion qui bouffe jusqu’à la moelle. J’lui préfère pas la solitude, j’dis juste que j’ai levé le voile y’a des années de ça. J’ai fait mon deuil de celui qui sera le seul et l’unique amour de ma vie. Celui qui m’a détruit et construit à sa mesure : en biais, de travers, à l’envers.

J’esquisse un sourire amusé par sa réaction. Son rire idiot m’en arrache un plus discret mais moins con aussi. Il répond pas vraiment à la question, se contente d’être courageux. De retenter l’expérience. Je mettrais ça sur le compte de la curiosité, même s’il sait pas du tout à qui il a à faire. J’calme l’agitation de mon palpitant, sur ce baiser plus long et pas encore maitrisé, que je prends en main bien malgré lui pour le guider dans tout ça.

C’est pas un mauvais second baiser. J’pourrais le noter si vraiment ça avait de l’importance, des notes. Au-dessus de la moyenne, mais pas encore maitrisé. Sauf que c’est avec la pratique que l’expérience vient. Et la partenaire, dans le cas de Markus. C’est toujours un point important d’l’histoire, la personne avec qui on est. Son blabla pseudo-romantique me fait rire à nouveau, il est décidément têtu. On parlera d’un deal après. Ouais…

Ouais, il s’rend pas compte qu’il a entre les mains une boite de pandore, qui renferme rien d’très romantique, dont il titille dangereusement l’ouverture. Et c’est quasi pas métaphorique.

T’es vraiment idiot pour un génie.

J’sais jamais dans quelle mesure j’dois m’abstenir de tout gâcher. De dévorer ceux qui d’mandent juste un peu d’affection d’ma part. J’me raccroche à Markus, ma main s’ancrant à l’arrière de sa nuque pour le ramener vers moi encore une fois. Plus d’ardeur à la tâche, plus de pression contre sa bouche. S’il veut s’évader, c’est maintenant qu’il faudra me le dire. Essayer de me le dire. J’me connais suffisamment pour savoir qu’il me sera trop frustrant de l’entendre plus tard, quand bien même j’devrais surtout le ménager lui contre toute attente. Mais eh, égoïste, idiote et opportuniste. On a pas fait pire combo dans l’histoire de l’humanité. J’en suis presque désolée pour lui d’être tombée sur moi, mais ma bonne volonté d’bien faire persiste encore un peu, pour l’instant.

Pour l’instant seulement. Entre la brume et la raison, y’a qu’un pas qui aura pas son retour en arrière.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Markus Taylor
Modérateur
The Exiles
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 553
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Live and Let Die /!\   Live and Let Die /!\ - Page 4 EmptyMar 6 Aoû 2019 - 6:02
Ou peut-être juste qu'elle a tors ? Peut-être que ça existe après tout et que c'était juste en face d'elle. Pas le Père Noël, mais quelque chose d'un peu magique. Pas surnaturel, mais une expérience qui pourrait être agréable pour elle et pour lui. Elle avait de l'expérience oui, probablement plus qu'il n'en aurait jamais, mais elle n'avait jamais rencontré personne comme lui, parce que des Markus, il n'y en avait vraiment qu'un seul. C'est ce qu'il espère un peu au fond de lui, qu'elle verrait comment il pourrait être bon pour elle, parce qu'elle ne lui plaisait pas pour une bonne baise d'une nuit qu'il paierait pour ensuite l'oublier. Ce n'était pas le corps de la Russe au bord d'une rue en jupe courte qui l'avait attiré, c'était la Yulia avec une répartie hors du commun, une pointe de méchanceté et de vulgarité, mais aussi une fragilité cachée, une fragilité qu'elle lui avait un peu exposé en lui parlant un peu de son passé.

Alors qu'elle pensait que le génie avait besoin d'elle pour expérimenter, c'était peut-être elle au final qui avait besoin de lui. Elle ne le savait juste pas encore, qu'il pourrait peut-être lui donner un peu de confiance en elle, peut-être même l'aider à s'aimer. Parce qu'elle a beau dire que l'amour ça n'existe pas, comment peut-elle espérer aimer et être aimé si elle ne s'aime pas elle-même.

La boîte, il est prêt à l'ouvrir et subir toutes les conséquences qu'il y a avec. Il a plongé et maintenant qu'il y est, il se sent bien, possiblement un peu naïf, mais prêt à affronter les différentes épreuves, peu importe leurs grosseurs. Sa remarque le fait rire à nouveau, un rire un peu plus assumé et un sourire amusé. Il restait nerveux, extrêmement nerveux mais aussi excité. Pas une excitation sexuelle, nécessairement, juste pleinement excité, fébrile, attisé... Bref, même la liste des synonymes ne permet pas vraiment bien d'exprimer comment il se sent, il se sent insoutenablement léger. "T'as sûrement raison... sauf que je crois p...pas que mon intelligence soit utile en ce moment." C'était un peu comme le jour de la chasse, il était totalement inutile et paumé, pris au dépourvu parce qu'il ne s'attendait même pas à ce qu'elle débarque chez lui, alors encore moins l'embrasser et lui dévoiler ses sentiments.

Ses lèvres ont tellement bon goût, mais il ne saurait pas exactement dire quel goût elles ont, il veut juste reprendre encore et alors quand elle l'attire vers lui, il ne peut que s'offrir à elle et se laisser sombrer tout entier dans la passion qu'elle lui offre. Sa main droite vient lentement derrière sa tête, caressant délicatement sa chevelure au passage, puis elle glisse jusqu'au bas de son dos pour l'attirer sur lui, la coller contre lui. Cette sensation, ce sentiment, il est encore plus enivrant que l'ivresse elle-même. Il se laisse guider et il apprend, parce qu'il veut bien faire, parce qu'il ne veut pas être ce genre de mecs qui s'accapare tout le plaisir sans faire l'effort. Ses lèvres caressent les siennes encore et encore, et pour une fois son esprit est vide. Pas de mathématique, pas d'idée géniale, pas d'invention, juste la beauté du moment présent, la douceur de la bouche de la brunette sur la sienne. Il n'y a aucun retour en arrière possible maintenant, et même s'il y en avait un, Markus ne prendrait pas cette route.


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1750
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Live and Let Die /!\   Live and Let Die /!\ - Page 4 EmptyMar 6 Aoû 2019 - 9:56
Ok, ok… J’soupire d’aise. Entre les baisers et son étreinte, j’monte forcément en température. Forcément. C’est toujours assez maladroit, mais j’lui tiendrais pas rigueur de ça, parce que son inexpérience fait à peu près tout en la matière. L’avantage, c’est qu’il peut que s’améliorer. Personne est venu dans ses premiers émois comme une bête de sexe hyper compétente. Ceux qui embrassent le mieux sont pas les plus beaux, rarement à dire vrai. Markus a encore la timidité de ceux qui osent pas aller trop vite. A croire que ses mots sont vrais : il cherche pas à abuser. Y’a une petite voix dans ma tête qui craint qu’il désire plus que c’que j’pourrais jamais lui donner, une autre qui m’demande d’en avoir rien à foutre. J’vais écouter celle-ci. Attend.

Je reprends à peine mon souffle. L’temps d’attraper sa main qui joue avec mes cheveux, d’y nouer mes doigts pour la guider là où j’l’entends. J’la pose sur ma poitrine recouverte, d’un simple haut. Rien en dessous. Ça fait longtemps qu’j’ai arrêté de m’emmerder avec ces conneries de soutien-gorge qui ruine le dos plus qu’autre chose. Il peut la sentir à travers, pas bien grande mais suffisante pour la découvrir.

Tu peux toucher. Et serrer. Mais pas trop fort. Et tout en expliquant, je lui montre, en refermant sa paume dessus. Mes lèvres retrouvent rapidement les siennes pour pas qu’il prenne trop ça comme quelque chose de fou. Comme ça. que je souffle tout contre avant de reprendre.

J’ai une patience que j’aurais pas avec une autre personne. Un type à sa place, et j’aurais jamais la force d’prendre mon temps. Mais j’m’y contrains. J’laisse aller, quand bien même ça a jamais été mon super pouvoir, ça. Parce que quitte à être une connasse, autant essayer d’l’être un poil moins avec le seul gars qui essaie d’être gentil à des kilomètres à la ronde. J’soupire, d’aise, l’entraine avec moi dans tout ce qu’il connait pas. Y’a eu des fois où y’a eu l’ennui des regrets, et d’autres des jouissances à en mordre l’oreiller. J’sais pas ce que j’lui apprendrais, ni ce que j’obtiendrais.

J’le découvrirais bien assez tôt, surtout que j’mène clairement la danse. En essayant d’pas trop en faire, d’pas aller trop vite. Comme ces gars qui s’entichent d’nenettes qu’ont aucune expérience, qu’ils veulent pas traumatiser. Bon sang, qu’c’est dur. Dur d’pas se laisser aller à la pulsion la plus crue, celle qui exige impérieusement qu’on lui donne c’qu’elle est venu chercher. Ça m’oblige à miraculeusement pas m’comporter comme une égoïste – l’opération du saint esprit sans doute. Même si Dieu a jamais eu l’œil sur mes ébats, p’t’être qu’il aura la crainte qu’on maltraite son p’tit messie.

En reculant d’un pas, ma main s’aventure jusqu’à son haut que j’fais remonter par-dessus sa tête. Juste le temps de l’en défaire, j’viens reprendre sa bouche avec la même gourmandise qu’avant. J’rencontre la table derrière, y poser mes fesses pour obtenir quelques centimètres de hauteur, une position plus confortable. Parce qu’on dira c’qu’on voudra, le confort, c’est c’qui rend ça moins chiant.

J’peine à me défaire moi aussi d’mon haut, lui demande quelques instants. Quand il se recule, j’plante mon regard dans le sien et laisse glisser l’vêtement par-dessus mes épaules avant d’m’en défaire. Il a le temps d’voir c’qu’il a juste pu admirer dans des vidéos qui lui auront rien appris d’concret sur c’qu’est vraiment le sexe en réalité. Mais eh… Aucune éducation est perdue, si ? J’esquisse un sourire.

Viens, t’vas voir. C’est agréable. j’attrape sa main, l’attire vers moi. Le recolle contre ce buste désormais nu. Contre son torse, qui l’est tout autant. Ça m’permet de déposer quelques baisers contre son épaule, puis le long d’son cou. Comme un jeu, celui du petit poucet pour retrouver la bonne route.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Markus Taylor
Modérateur
The Exiles
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 553
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Live and Let Die /!\   Live and Let Die /!\ - Page 4 EmptyMar 6 Aoû 2019 - 16:38
Il s'arrête quand elle lui demande d'attendre, soufflant un simple "Ok" à son tour, se laissant guider par "l'expérience" de la brunette. Il était tout de même suffisamment conscient de la différence entre les gens pour se dire que ça n'était pas qu'une question d'expérience, mais aussi une question d'envie. Elle devait avoir envie qu'il la touche alors que d'autres femmes auraient peut-être préférée qu'il se limite à d'autres espaces. Il hoche doucement et discrètement la tête de façon positive, pour lui indiquer qu'il avait compris, soutenant son regard alors qu'elle avait pris sa main et l'avait déposé sur sa poitrine. Il était nerveux et ça se sentait très bien, il tremblait un peu sous le surplus de neurotransmetteur qui envahissait toutes les zones de son cerveau.

Sa main massait un peu maladroitement son corps à travers le haut, découvrant un peu ce que ça pouvait être de toucher les seins d'une femme, mais il n'y allait pas fort, il ne serrait pas trop ou presque pas comme elle lui avait indiqué. Il cherchait tellement à bien faire que ça en était mignon probablement. Elle reprend le baiser et dans son esprit cet épisode avait duré une éternité, il prenait peu à peu en confiance, ses lèvres se faisaient un peu plus agressive, mais pas trop, une certaine passion transpirait à travers ses mouvements instinctifs.

Il la suit alors qu'elle recule, l'emportant jusqu'à la table et alors qu'elle se détache quelques instants pour lui retirer son haut, il l'aide en relevant ses bras en l'air. L'ingénieur n'est pas bien musclé, mais n'a pas l'air non plus d'un cure-dent, le travail manuel, la nourriture restreinte et la survie au quotidien avait eu raison de son corps pour le découper un tout petit peu. Il ne se rappelait pas la dernière fois qu'il s'était mis torse nu devant quelqu'un, et même si ça le mettait un peu mal à l'aise, il arrivait quand même à passer par-dessus cet aspect, il ne sentait pas de jugement de sa part car elle reprenait aussitôt les baisers. Quand elle rencontre la table, il l'aide un peu à se redresser pour qu'elle s'assoit sur le solide du bois, avec les centimètres supplémentaires, ils n'auraient pas un torticolis à force de s'embrasser.

Quand elle retire son haut à son tour, le génie la regarde de haut en bas, fiévreux d'excitation. Ses yeux sont un peu brillants, il trouve que la Russe est magnifique, et il sourit alors qu'elle lui accorde un sourire aussi. "Tu... es tellement belle..." C'est tout ce qu'il trouve à dire, parce qu'il y a juste ça à dire, elle était belle habillée et elle est belle à moitié nue. Il se rapproche d'elle alors qu'elle l'attire, frissonnant au contact de ses lèvres sur sa peau, il ferme un peu les yeux. Ses mains à lui viennent sur chacune de ses cuisses, remontant contre son corps pour en découvrir toutes les qualités et tous les défauts. Les yeux fermés semblent encore mieux, car il arrive à la dessiner dans son esprit, il soupire un peu quand elle l'embrasse au creux de sa nuque.

Sauf qu'il commence à douter un peu, pas douter de la situation, pas douter de ses sentiments, pas douter de son envie d'aller plus loin ou de la découvrir encore plus, mais il se penche pour murmurer à son oreille. "Je... je ne veux pas que tu penses que tu n'es que ça pour moi. Je suis p...prêt à attendre avant d'aller plus loin." Ça n'était pas dit avec la plus grande des volontés car il la caressait toujours, caressait chaque courbe de son corps avec un désir brûlant, surtout maintenant que ses doigts découvraient la douceur de sa peau, mais il souhaitait qu'elle sache qu'à tout moment, si elle voulait arrêté, il serait prêt à dormir à ses côtés sans "abuser" de son corps.


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1750
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Live and Let Die /!\   Live and Let Die /!\ - Page 4 EmptyMar 6 Aoû 2019 - 17:55
Je cache pas mes cicatrices, celles plus vieilles, celles encore roses, j’ai aucune honte à avoir, j’en ressens aucune de toute façon. Comme souvent dans ce genre de moments, j’avise juste l’instant, j’pense pas au reste. C’est un paradoxe, celui d’la personne qui se hait suffisamment pour en avoir plus rien à foutre de ce que peuvent penser les autres. Le regard qu’on m’porte, il m’dépasse. J’suis comme ça. Formée de cette manière, foutue de cette manière, j’le changerais jamais. J’ai traîné mes vices et mes boulets, si j’les porte depuis aussi longtemps sans m’péter la gueule, c’est que j’peux continuer.

Alors, on dira ce qu’on voudra, j’m’en fous. J’m’en fous qu’on me juge, en bien ou en mal. J’m’en fiche qu’il me trouve belle, parce que la beauté, c’est qu’un putain de concept qui existe que dans le regard des autres. J’m’en fiche parce qu’il verra jamais que c’qu’il veut bien voir, et que s’il savait où ce corps qu’il trouve beau a trainé, il y réfléchirait sûrement à deux fois avant d’l’affirmer aussi franchement. Mais il mérite pas que j’le rembarre méchamment, que j’lui fasse entendre qu’il a encore tort. T’façon, c’est son moment, non ? Celui d’beaucoup d’première fois, et c’est déjà une sacrée pression.

J’gâcherais pas ça. J’me tais, j’encaisse avec fierté, en fermant les yeux à mon tour, jusqu’à ses mots qui sont pas en adéquation avec ses gestes. Les tremblements perceptibles de ses muscles tendus indiques qu’il est pas prêt à arrêter, j’me recule, le regard d’un œil sombre. J’pense très fort à la réponse que j’pourrais lui donner si j’devais me lâcher comme j’étais. Un truc du genre J’préfèrerais qu’tu me retournes sur cette table et qu’tu me fasses crier au lieu d’dire des conneries pareilles mais vaut p’t’être mieux que j’me ravise. Il est pas prêt pour ça.

Clairement pas.

Markus. Je capte son regard avec sérieux. J’suis pas fragile, ok ?

Et j’ai pas besoin de sa considération, pas d’ce genre. C’qu’il se passe entre deux adultes, c’est clair. Quand je donne mon accord, il est donné. Si j’le retire, c’est comme ça.. Quand je dis non, c’est non. J’ai pas envie qu’il m’prenne en pitié, qu’il pense que j’vais accepter ça. C’est pas mon genre, ça l’sera jamais, et j’détesterais qu’on m’traite ainsi.

T’as pas d’précaution à prendre avec moi. J’vais pas fondre à la première goutte de pluie, et j’suis pas à ta merci ou va savoir c’que tu t’imagines. C’est clair, non ? Si c’est trop, d’un coup, tu le dis. Mais m’sors pas un prétexte pour te cacher derrière. C’est soit oui, soit non.

Froncement de sourcils pour appuyer mon regard, le genre qui trahit la question : T’as compris ? Il a plutôt intérêt parce que je me répèterais pas. Son corps a déjà fini d’le trahir, j’peux le sentir contre moi depuis un moment. Mais parfois, sous la pression, y’a l’angoisse, et puis le corps c’est qu’une machine qui obéit aux stimulations autour. Parfois, c’est pas raccord avec notre tête. J’vais pas l’violer, donc. Même si j’risque d’être tendue un p’tit temps à cause de tout ça – parce que ouais, y’a pas qu’son corps qui réagit malgré l’recul que j’voudrais avoir – mieux vaut ça que pire.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Markus Taylor
Modérateur
The Exiles
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 553
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Live and Let Die /!\   Live and Let Die /!\ - Page 4 EmptyMar 6 Aoû 2019 - 18:31
Sa remarque a eu l'effet inverse de ce qu'il prévoyait, mais en fait à quoi devait-il s'attendre d'autre? C'était pas une fille comme les autres, elle avait vu et vécu sacrément beaucoup de trucs et le génie ne pouvait pas avoir une once de compréhension vis-à-vis de comment un monde aussi dégueulasse avait pu modeler une fille comme Yulia. Elle avait peut-être un tout petit peu raison, l'ingénieur n'était pas préparé pour être avec quelqu'un comme elle, quelqu'un qui avait tellement vécu que même la société lui avait craché dessus. Tout ce qu'il avait en référence, c'était sa vie à lui, et en comparaison la société lui avait plutôt dit un petit "non" mignon et gentil. Ils étaient tous les deux des rejets de la société, mais ils avaient un bagage tellement opposé et différent.

Sauf qu'il ne se laissa pas abattre, il ouvrit ses oreilles et il écouta ce qu'elle avait à dire. Peut-être que pour une fois dans sa vie il pourrait apprendre ce que les autres ressentes, les comprendre. C'était peu probable, mais il ferait un effort pour la brunette. Il agite sa tête de haut en bas, en signe de compréhension parce qu'elle parlait assez clairement et il savait qu'elle devait se retenir un peu de ne pas être la femme vulgaire qu'elle pouvait parfois être. Ça avait le mérite d'être clair oui, il n'avait pas à l'épargner de quoi que ce soit, elle était là de son plein gré, dans ses bras parce qu'elle en avait envie et pas parce qu'il la manipulait. Il souhaitait juste qu'elle comprenne que le sexe ce n'était pas que ça, qu'il ne voulait pas l'utiliser comme une vulgaire masturbation justement. Y avait sûrement peu d'hommes qui n'avait pas abusé d'elle le premier soir.

Puis maintenant, il fait "non" de la tête. "Non... C'est pas trop... Je... je veux bien faire." Il espère surtout ne pas avoir brisé le moment. Il se penche sur elle pour venir chercher ses lèvres à nouveau avec un tout petit peu plus de confiance en lui, glissant ses mains de chaque côté des hanches pour se tirer contre elle. Sa main droite remontait dans son dos pour caresser, on échine seulement du bout des doigts, pratiquement comme s'il comptait ses disques cervicaux, et il se laisse un peu aller dans la passion du moment, effaçant de son esprit les doutes qu'il avait bien pu avoir.

Timidement, il fait glisser sa langue entre ses lèvres, venant frapper à la porte des siennes pour pouvoir y entrer. Celle-ci avait envie de venir à la rencontre de la sienne, danser un peu avec elle, la caresser comme tout le reste de son corps. Son corps vibrait d'ailleurs au rythme du sien, il avait un peu l'impression que son cœur ne battait plus du tout sur le même tempo mais plutôt en synchronicité avec celui de la Russe, Toute sa vie, il avait vu son intelligence comme d'une bénédiction, mais maintenant que son cerveau était complètement éteint, il en venait presque à se demander s'il ne s'agissait pas d'une malédiction. La légèreté d'un cerveau vide était tellement agréable.


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Live and Let Die /!\   Live and Let Die /!\ - Page 4 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Live and Let Die /!\ -
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: