The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-57%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse à air chaud (sans huile)
64.99 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
- Terre promise -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ludwig Gulbrandsen
God Killer
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 999
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise - Page 2 EmptyVen 23 Aoû 2019 - 0:01
Il eut un rire, qui se porta vers le ciel au même titre que son regard. Quel serait son monde parfait ? La question d'Olivia était simple, dénuée de moquerie, mais Ludwig sentit une légère vague de chaleur rosir ses joues bien blanches.
Il prit une grande inspiration, un sourire sur les lèvres, et fit mine de réfléchir très profondément. À cet instant pourtant anodin de leur vie actuelle, il avait la véritable impression de se sentir bien. Grâce à elle, c'était certain.

Après quelques secondes, il ouvrit la bouche pour s'exprimer, sans gêne, porté par ses pensées et ce monde qu'il s'imaginait parfois, lorsque celui dans lequel il était coincé devenait trop étouffant.

- J'y vois quelque chose de … pur. D'innocent. Saturé de couleurs et de nature. Du calme du vent dans les branches des arbres. I see trees of green … Red roses too. I see them bloom. For me and you.

Il ne chantait pas, mais les paroles étaient assez connues pour être bien parlantes, si bien qu'il jeta un regard en biais à celle qu'il aimait, un regard amusé et sincère.

- And I think to myself, What a wonderful world …

Y'avait-il besoin d'en dire plus ?


–––––––––––––––––––––––––––––––––––––


Mince, ça faisait bizarre. Ça lui rappelait cette période qui aurait pu être belle, lorsqu'il vivait avec Alan et Christina, à Tacoma. Ici, c'était une grande colocation, entres hommes, avec chacun sa chambre. Et oui … Ludwig revivait, à présent qu'il pouvait réellement s'isoler, tout seul, dans un coin qu'il avait – certes – sommairement amménagé, mais qui était à lui. Il n'était pas un grand matérialiste, mais … ça lui donnait une impression de normalité.

L'installation était terminée, les quatre hommes dans cette grande baraque étaient assez enchantés de leur coin à eux. Mais le libraire avait toujours, dans sa tête, un visage qui lui manquait sans cesse, et qui ne faisait pas parti de cette colocation. Ce fut pourquoi il quitta son nouveau chez-lui dès qu'il eut changé de haut et tenté de descipliner un peu ses mèches indomptables.

Le sourire, naturellement, s'était élargi sur ses lèvres alors qu'il entrait chez elle. C'était comme ça : dès qu'il l'a voyait, il en devenait complètement gaga. À en perdre parfois son latin.

Olivia était si jolie, ce soir. Pourtant, elle n'avait rien fait de plus que d'habitude, et avec la journée de déménagement qu'elle venait de passer, elle-même devait se sentir un peu pouilleuse. Mais … peut-être était-ce son teint un peu plus hâlé que d'ordinaire, ou le sourire qu'il avait la chance de pouvoir contempler à chaque fois qu'il la regardait, il n'en savait rien. C'était ainsi.

Il mangea la distance qui le séparait d'elle pour venir la prendre dans ses bras, longuement, comme s'il ne l'avait pas vu depuis plusieurs jours. Ça lui prenait, parfois, ce besoin de contacts.

- Je me sens comme un homme nouveau, plaisanta-t-il alors qu'il se détachait d'elle après quelques secondes.

Sa main gauche vint se glisser dans les cheveux de la jeune femme, pour venir remettre une mèche  rebelle en place.

- Et toi ? Tu as pu t'installer comme il fallait ? Tu as besoin d'aide pour quelque chose ?


"Take my hand, take my whole life too;
For I can't help falling in love with you."


Revenir en haut Aller en bas  
Olivia Cooper
Administratrice
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 996
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise - Page 2 EmptyMer 28 Aoû 2019 - 14:27
Ludwig s’approcha à grand pas d’elle pour venir la prendre dans ses bras. Olivia eut comme un sursaut sur le coup, agréablement surprise de la proximité qu’il était capable de franchir pour être avec elle. Le garçon si timide et si distant du début n’existait plus vraiment désormais. A chaque fois qu’ils se retrouvaient, cette bulle de confiance se recréaient quasiment immédiatement. Il ne suffisait que d’un regard, un seul, pour qu’ils e retrouvent.

Oh, fit-elle sous le coup de l’étonnement, entourant la taille de Ludwig de ses bras. Ce fut peut-être bref, mais elle eut le temps de poser sa tête contre le torse du norvégien, et profiter du battement régulier de son cœur. Une bouffée de tendresse plus tard, elle se redressa : Tout va bien ? S’enquit-elle, mi-soucieuse, mi-heureuse.

Elle ne pouvait se défaire de son sourire, encore moins lorsque Ludwig lui confia qu’il était vraiment content d’avoir enfin cette intimité. Surtout après des années à devoir partager son espace avec des dizaines de personnes différentes ! ça devait le changer, concrètement. Elle eut un petit rire amusé, alors qu’il s’amusait avec une de ses mèches de cheveux. Une porte grinça dans la maison, et Olivia se raidit sensiblement. Là, Eli passa dans la cuisine en les saluant rapidement, tenant sa fille dans ses bras.

La tension redescendit presque immédiatement. Si concrètement, ils ne se cachaient pas du reste du monde, tous deux n’en étaient pas à s’afficher non plus. Et il y avait un point qui tracassait toujours Olivia : la culpabilité qu’elle ressentait lorsque les autres posaient leurs regards sur son bonheur. C’était sans doute absurde, dit comme ça, mais elle peinait souvent à composer avec tout ça. Son mari était mort depuis moins d’un an, et la voilà déjà avec un autre.

Et se défaire de ce que disait la rumeur à son sujet, c’était toujours laborieux, même si la joie était immense. Surtout quand les autres étaient promptes à la juger. Quelles horreurs allaient-ils pouvoir penser sur elle ?

Oui, on a quasiment fini de tout ranger. Elle fit un grand sourire à Ludwig, retrouvant sa contenance. Sa voix s’était faite moins sûre, évidemment, mais elle se maitrisa finalement : Les filles sont déjà si bavardes, tu n’imagines même pas comment ça discute dans cette chambre.

Elle haussa les épaules, venant nouer sa main à celle de Ludwig. Embrassant sa paume rapidement, Olivia posa un regard brillant sur l’homme lui faisant face :

Bon, et maintenant que tu as ta garçonnière, quand est-ce que j’aurais l’autorisation de venir y squatter ? Demanda-t-elle de but en blanc. Pour… Quelques nuits, de temps à autre ! Précisa-t-elle. Parce que je ne suis pas persuadée que ça soit une bonne idée de te ramener dans notre chambre, aux filles et à moi.

Et elle eut un petit rire amusé, en imaginant la configuration. Et surtout ! Toutes les questions qu’elles auraient à lui poser au réveil.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en bas  
Ludwig Gulbrandsen
God Killer
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 999
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise - Page 2 EmptyMer 4 Sep 2019 - 19:14
Son bras était retombé le long de son corps dès qu'il entendit quelqu'un entrer. C'était idiot, comme réaction. Après tout, ils étaient adultes. Il ne s'agissait pas de jeunes adolescents qui fricotaient entre deux cours, cachés des surveillants pour se bécoter. Mais … ça le bloquait. Le Gulbrandsen, l'éternel célibataire, celui que l'on ne supposait même plus être gay tant l'amour et Ludwig ne semblaient pas fait pour être ensemble.

Il eut un petit sourire à l'égard d'Eli, et la situation, à leurs yeux, embarrassante, s'arrêta-là. Simplement. Personne ne le jugerait, de toute manière. Enfin … Lui ne voyait pas pourquoi on pouvait les juger. Pourquoi on pouvait juger Olivia, essentiellement.

Lorsqu'elle affirma qu'ils avaient presque terminé de nettoyer la petite maison, le libraire regarda autour de lui, un air impressionné sur le visage, avant de rire brièvement à ses paroles.

Son regard s'abaissa vers la main d'Olivia qui se liait à la sienne. Il y avait fort à parier que cette image, qu'il trouvait très esthétique, allait voir le jour dans son carnet d'ici peu de temps. Mais ses prunelles se firent un peu plus sceptiques aux derniers mots de la jeune femme. Il pencha légèrement la tête sur le côté et fronça les sourcils.

- Ah ? Pourquoi ?

Pourquoi ce n'était pas une bonne idée qu'il vienne lui ici ? Aah, la naïveté …

- Tu es la bienvenue dans mon humble demeure, quand tu le souhaites.

Loin de lui les idées perverses, comme d'habitude. La pensée qu'il avait de la retrouver la nuit ? Comme lorsque l'on fait une bêtise étant enfant. Ça lui donnait cette petite adrénaline agréable, plus encore de se dire qu'il allait partager ça avec Olivia.

- Oh, j'ai quelque chose pour toi …

Dans la poche arrière de son jean, il extirpa un carnet – un peu plié en deux – qu'il lui tendit, avant de joindre ses deux mains dans son dos pour mieux l'observer le feuilleter, un vague sourire aux lèvres.
Dans ce petit carnet, le norvégien avait mis en pratique tous ses souvenirs, toutes ses recherches récentes - et plutôt chaotiques au vu du manque de données -, pour lui créer un recueil culinaire, aux croquis de plats fait à la main – il a même fait l'effort d'ajouter des couleurs, chose rare pour lui -, et aux recettes écrites de sa plus belle calligraphie. Ce n'était sans doute pas grand chose, et Olivia connaissait sûrement bien plus de plats que celles dans le carnet, mais … Ludwig avait eu envie de mêler la passion de son aînée à la sienne.

- Ca … Je suis dessus depuis un moment. Depuis … Depuis que tu m'as ramené ça.

Il tapota les lunettes qui décoraient fièrement son visage.

- Une bonne partie du camp m'a aidé. Pour restituer des recettes, ou m'en proposer d'autres … Shawna, Frederik, Oliver, Lisandro, Elena, et bien d'autres. Je voulais te le donner plus tard, peut-être à un évenement un peu plus marquant mais …

Mais il avait toujours peur de disparaître avant d'avoir le temps de faire ce qu'il souhaitait.

- Il reste quelques pages. Comme ça, tu peux aussi y apporter ta patte si tu le souhaites.


"Take my hand, take my whole life too;
For I can't help falling in love with you."


Revenir en haut Aller en bas  
Olivia Cooper
Administratrice
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 996
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise - Page 2 EmptyMar 10 Sep 2019 - 8:11
Pourquoi ?

Passé la gêne évidente qui la tenait à l’apparition éclaire d’Eli, Olivia scruta Ludwig avec un certain étonnement. Pourquoi ne pouvait-il pas squatter sa nouvelle chambre ? N’était-ce pas évident pourtant ? Elle aurait aimé lui dire ça de but en blanc, mais elle comprenait une chose aussi évidente que le reste : Ludwig était sans doute trop innocent pour vraiment penser à tous ces détails. S’ils se laissaient aller à un peu de passion au cours d’une nuit, il n’était pas question pour la petite brune que d’autres puissent en profiter. C’était à eux, et seulement à eux.

Mais ce point n’avait jamais été abordé par les deux amoureux, leur relation était pour l’instant platonique, c’était le cas depuis plusieurs mois déjà. Ils y allaient à leurs rythmes, sans se pencher sur le reste. Se presser ? Aller trop vite ? Olivia savait que ça viendrait en son temps – et elle cachait bien cette envie parfois folle de pouvoir découvrir tout ce que Ludwig lui cachait encore. Ils ne partageaient pas cette intimité-là, mais ça viendrait. Car elle-même aurait à lui montrer les sévisses qu’avaient subi son corps au cours de cette fin du monde, et de sa grossesse, et elle n’assumait pas tout en l’état.

C’est juste… C’est une colocation de filles, disons, elles n’auront pas forcément très envie qu’un homme soit en position de les surprendre, plaida-t-elle avec un sourire un peu gêné.

Cependant, elle notait le fait qu’elle pourrait lui rendre visite quand bon lui semblerait ! Qu’elle était la bienvenue ! Un sourire mutin prit place sur ses lèvres, alors que Ludwig coupait déjà cours à cette discussion. Quelque chose ? Une pointe interrogative perça dans son regard, alors qu’il extirpait un carnet de la poche arrière de son jean. Olivia s’en saisit, curieuse, hésitante à feuilleter tout ça. Mais elle ne se priva pas longtemps sous l’attitude encourageante du Norvégien.

Des mots, des titres, habilement rédigés, des ingrédients, des illustrations… ?
La petite brune fronça les sourcils en relevant le nez vers Ludwig. Un livre de recette ?! Les explications tombèrent, tirant à Olivia un sourire encore plus grand :

Je ne vais pas avoir le choix que de toutes les faire, alors ! S’enthousiasma-t-elle. Directement après, elle tira une chaise de sa main pour venir s’y installer, plongée dans sa lecture sans pouvoir s’en défaire. L’écriture de Ludwig était si fluide, elle coulait sur les pages. La cuisinière y prêta tellement d’attention sur le moment, ça remplissait son cœur de tendresse : Merci, souffla-t-elle en relevant la tête un instant, avant d’y plonger à nouveau.

Ludwig s’installa à côté d’elle lorsqu’elle l’y invita, l’aidant à déchiffrer parfois certains mots en Norvégien qu’elle ne comprenait pas forcément. La langue du rouquin, comme celle de Frederik, ça n’était pas encore son truc. Et elle n’était pas persuadée d’un jour s’y mettre.
Cependant, la surprise de Ludwig eut l’effet escompté : Olivia était plus que conquise.

_______________


Jimmy et Romy dormaient déjà lorsque la cuisinière retrouva rapidement sa chambre. Elle croisa le regard de Leila, plongée en pleine lecture à qui elle adressa un petit regard. Cette dernière lui demanda où elle allait, et Olivia bafouilla vaguement une excuse qu’elle découchait pour ce soir. Devant le sourire mutin de la cousine de Romy, la petite brune ne chercha pas à se justifier davantage : de toute façon, la rumeur était déjà plus qu’ancrée au sujet de Ludwig et elle, autant dire que lutter contre ne ferait que l’alimenter.

Un peu avant minuit, elle évita soigneusement les gardes à l’extérieur, et se rendit au niveau de la fenêtre de la chambre de Ludwig. Elle tapa doucement contre le verre, et attendit qu’il vienne lui ouvrir :

Je ne voulais pas réveiller les autres, expliqua-t-elle en douceur, à voix basse : Je viens tout juste de terminer à tout ranger, tu m’aides à rentrer ? Demanda-t-elle en lui confiant son petit sac de vêtements pour le lendemain.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en bas  
Ludwig Gulbrandsen
God Killer
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 999
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise - Page 2 EmptySam 14 Sep 2019 - 13:19
Il observa son t-shirt sous toutes les coûtures. Si l'odeur n'était pas désagréable - il n'y avait rien de plus simple que de faire de la lessive maison -, le vêtement avait clairement fait son temps. Il présentait quelques petits trous ici et là, et certaines tâches ne partaient même plus. Dommage, tous les autres haut de Ludwig étaient sales.

Il fronça le nez, referma son tiroir sur cet habit après avoir récupéré un débardeur. Il n'aimait pas trop ça, mais pour ce soir-là, ça fera l'affaire.
Maintenant que le Fort touchait du doigt un semblant de confort, le côté précieux du libraire refaisait doucement surface, et il se surprenait de nouveau à songer avec nostalgie à ses beaux costumes d'avant, ses nœuds papillons, ses longs manteaux élégants, sa malette en cuir, son eau de Cologne … Toutes ces fioritures qui n'existaient plus – ou presque – à présent. Heureusement que le fait de vivre au sein d'une communauté permettait un peu plus ce genre de folie : une touche de parfum n'était jamais de trop pour lui, même si ce n'était que pour lui, le soir. Histoire de se sentir propre et frais pour de vrai.

- Oh … Je vois que tu n'as pas perdu de temps, souffla-t-il, amusé, en ouvrant la fenêtre à son amoureuse.

Il enfila rapidement son débardeur avant d'attraper son sac qu'il posa sur son lit – impeccablement fait, bien sûr –. De retour à la fenêtre, il n'eut pas grand mal à saisir la jeune femme pour la tirer à l'intérieur. Son cœur s'emballa une fraction de seconde, troublé par l'intimité que le contexte instaurait subitement. La lumière de sa lampe à pétrole avait beau être relativement puissante, ça ne remplaçait pas la lumière artificielle. Celle-ci s'agitait, projetait des ombres sur les murs et envoyait des éclats orangés sur les meubles.

- Hm … ça va ? Commença-t-il maladroitement.

Ses prunelles accrochèrent au verre de Jack Daniel's qu'il s'était servi un peu plus tôt. Il désigna la bouteille, à côté.

- Est-ce que tu veux un verre ?


"Take my hand, take my whole life too;
For I can't help falling in love with you."


Revenir en haut Aller en bas  
Olivia Cooper
Administratrice
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 996
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise - Page 2 EmptySam 14 Sep 2019 - 21:46
Olivia jeta un coup d’œil circulaire à la pièce. Qu’elle n’avait pas encore pu visiter, même pas de jour. Tout ça lui semblait à la fois incongrue et étrange. Comme si elle était une adolescente qui venait de faire le mur de chez ses parents pour se retrouver chez son voisin et amoureux du moment. Sans doute pour faire des choses un peu interdites par la morale, qu’une jeune fille de bonne famille comme elle ne pourrait pas faire avant le mariage. L’hypocrisie avait ça dans le folklore américain qu’Olivia avait vite fait de découvrir comment on flirtait en Italie et en France. Et le sujet était tout autre, à l’évidence.

Il lui demanda si elle allait bien, et elle sursauta bien en l’entendant – comme coupée dans sa réflexion et ses souvenirs :

Oui ! Et toi ? Demanda-t-elle vivement en plantant son regard sur lui.

Sourire gêné, comme si elle était prise sur le fait de sa curiosité mal placée, elle vint se mettre sur le bord du lit de Ludwig pour y tenir la place ensuite. Elle allait dormir ici, sans doute devrait-elle s’y sentir à l’aise à un moment. Mais c’était l’espace de Ludwig, et elle avait l’impression de rentrer dans une intimité un peu comme une tornade pour le coup, surtout en constatant que tout n’était pas exactement rangé.

Pourquoi pas, fit-elle lorsqu’il lui proposa un verre. Tu vas pouvoir rapatrier tous les livres que tu veux avec tout cet espace, commenta-t-elle ensuite pour faire passer la gêne, et le possible silence qui viendrait à s’installer.

Amorcer la discussion sur un sujet où Ludwig pouvait se montrer bavard, ça avait ça de simple qu’elle savait que ça finirait par les détendre tous les deux. Elle se saisit du verre qu’il lui tendit après l’avoir rempli comme il le fallait, avec un sourire de circonstance. Un bref merci, presque timide, quitta ses lèvres la seconde d’après.

Je ne savais pas que tu étais amateur de… Whisky. Ses yeux sombres fixèrent l’ambre au fond de son verre, qu’elle huma avant d’y tremper les lèvres. La bref grimace qu’elle eut en sentant la brûlure de l’alcool la fit rire la seconde d’après : Américain et fort, ça n'était pas une critique, plus un constat. Le Jack Daniels était réputé pour ça. Tu en as goûté d’autres ?

Elle oui. Elle en avait eu l’occasion en tout cas. Surtout avec un mari écossais ! Mais en Italie comme en France, le Vin avait toute son importance. Elle pouvait parler des heures de robe, de parfum, de sucre. Avec Elena, parfois, elle le faisait.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en bas  
Ludwig Gulbrandsen
God Killer
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 999
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise - Page 2 EmptyLun 7 Oct 2019 - 14:45
- Oui … ça va.

Une conversation banale, mais qui, dans la tête de Ludwig, avait un réel sens. S'assurer, toujours, que ceux qu'il aimait allaient bien, c'était important, même si c'était une question comme ça, balancée timidement et parce qu'il ne savait pas quoi dire, même s'il pouvait sentir parfois le mensonge dans la réponse.

Un deuxième verre fut servi. Il fit ensuite volte-face, les deux boissons en main, pour lui en tendre une. Un fin sourire répondit à son commentaire. Il leva les yeux pour venir observer sa chambre comme s'il la découvrait. Ramener des livres. Se faire une bibliothèque. Combien de fois l'avait-il fait, dans ces autres lieux où le groupe avait élu domicile ? Combien de fois avait-il perdu ses trésors ? Même s'il aimait toujours autant lire et être entouré de livres, il craignait, cette fois-ci, de ne pas avoir le même engouement à se créer une antre de bouquins en tout genre.

- Ce serait une bonne idée, répliqua-t-il cependant.

Sa main vint lever son verre pour venir trinquer avec elle.

- En Norvège, on a de l'alcool pour le petit déjeuner, expliqua-t-il dans un sourire d'excuse. J'aimais beaucoup l'Aquavit. Maintenant … Je bois ce que je trouve. Et on trouve encore pas mal de marques en tout genre. J'ai … j'ai un faible pour les alcools forts. Et … Toi ? En cuisine, tu dois pouvoir t'amuser avec tout ça.

Il choisit de revenir pourtant sur le sujet des livres, au moins pour embrayer sur une autre conversation.

- J'ai déjà quelques livres, toujours dans mon sac. Mais … je crois que … depuis quelques temps, j'ai une nouvelle ambition.

Une petite lueur pétillante vint allumer son regard. En deux pas, il rejoignit un des coins de sa chambre, à côté de sa commode. Il retira un drap de sa dernière trouvaille. Un splendide tourne-disque, à l'ancienne, datant sans doute d'il y a au moins cinquante ans. Ludwig n'était pas peu fier de ce trésor, et était encore plus ravi de pouvoir le partager avec Olivia. Il n'en avait parlé à personne d'autre par crainte de passer pour un grand idiot. La musique … n'y avait-il pas plus important à faire ici ?

- Il fonctionne avec la manivelle, sans électricité. Mais il manque des pièces, et … je ne m'y connais pas du tout dans ce domaine. Mais je suis sûr que je peux faire quelque chose pour le refaire fonctionner, et … j'ai déjà trouvé deux disques possiblement en état de fonctionner.

Il ne savait pas depuis combien de temps il n'avait pas pu écouter de musique. C'était un véritable manque, à leur époque, là où il s'agissait, avant, d'une routine pour le monde entier. Et il aimait se dire que cela pouvait les rapprocher un peu de leur ancienne vie que de pouvoir en écouter de nouveau.



"Take my hand, take my whole life too;
For I can't help falling in love with you."


Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Terre promise -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: