The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -34%
Bosch 2607017160 Coffret clé à cliquet ...
Voir le deal
17.22 €

Partagez
- Terre promise -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivia Cooper
Administratrice
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 996
Age IRL : 27
MessageSujet: Terre promise   Terre promise EmptyJeu 1 Aoû 2019 - 14:23
Tu es sûr que tu veux venir avec moi ?

La question était sortie toute seule, alors qu’elle hissait sur ses épaules un sac à dos vide qu’elle comptait bien remplir de ce qui l’intéressait. Elle avait un plan annoté à l’intérieur, que Summer lui avait donné pour qu’elle se rende où elle songeait. Ludwig avait surpris la discussion, s’était proposé pour ne pas qu’elle s’y rende en solitaire. D’autres auraient pris sa place si Olivia avait simplement posé la question, mais l’intervention du rouquin avait posé un silence entre les deux femmes.

Pour sa part, la cuisinière avait gardé son calme. Summer, elle, s’était contentée d’un haussement d’épaules : elle n’irait pas, donc ça ne la concernait pas. S’esquivant, les deux avaient eu une brève discussion, à base de fausse certitude, d’envie de bien faire et parfois de trop en faire. Lorsqu’ils se retrouvèrent en tête à tête, Olivia lui offrit un sourire doux en s’approchant de lui. Il n’y avait plus cette distance, cette discrétion : ils étaient à l’abri des œillades indiscrètes.

Tu ne te sens pas… Fatigué ? S’enquit-elle avec souci, en venant poser une main sur son bras.

Il rentrait de l’extérieur. Ça faisait quelques jours, mais il y avait passé beaucoup de temps, et n’avait pu regagné le fort que depuis peu. Il avait vu aussi beaucoup de choses. L’assemblée avait discuté de tout ça, et pour l’instant, les autres n’avaient eu droit qu’aux échos, aux rumeurs, tout était très vague pour ceux n’y ayant pas assisté. Ça n’était pas tant du secret que des doutes qui s’insinuaient bon gré mal gré. La présence d’un hélicoptère, d’un autre groupe si grand, ça semblait complètement fou.

Et Olivia avait conscience désormais d’à quel point le No Man’s Land avait changé. Eddie était mort quelques mois avant, elle ne parvenait à le réaliser que maintenant. David, qui avait tenu à l’aider pour son accouchement, aussi. Elle n’avait aucune idée des souffrances que ses deux amis avaient enduré pour ça. Elle s’inquiétait toujours pour Murphy, pour le fait qu’il ne soit pas là, introuvable encore.

On y va à pied… Ajouta-t-elle finalement. Comme elle ne savait toujours pas conduire, et qu’elle ne comptait pas apprendre aujourd’hui, c’était le plus simple. Et hors de question pour l’instant de monter à cheval. Ce n’est qu’à une heure de marche, on va dans une ferme qui devrait nous donner des plants et des rejets, de quoi recommencer une culture pour cet automne. Indiqua-t-elle au rouquin avec enthousiasme.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en bas  
Ludwig Gulbrandsen
God Killer
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 999
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise EmptyDim 11 Aoû 2019 - 12:52
- Ca va. Je viens avec toi, affirma-t-il une nouvelle fois.

Parce qu'il savait que ça arriverait : maintenant, il était toujours fou d'inquiétude lorsqu'Olivia sortait sans lui. Il le savait, pourtant, que ça arriverait. C'était le prix à payer pour se sentir heureux à ses côtés, sans doute.
Alors, ce jour-là, s'il avait l'occasion d'être avec elle, ne serait-ce que pour voir qu'elle allait bien, il n'allait pas craquer et rester au camp. Certes, il était fatigué, comme chaque fois qu'il sortait d'ici. Il avait parfois l'impression d'être enfermé dans un corps trop vieux malgré les apparences. Complétement brisé.

Rapidement, il s'était équipé avant de la rejoindre. Il ne moufta pas quand elle annonça qu'ils marcheraient, se contentant de hocher la tête.

- On a pas besoin de prendre quelque chose pour transporter ce qu'on trouvera ? Une brouette, peut-être …

Il eut un vague sourire, pas vraiment sûr qu'il s'agisse d'humour. Au final, pourquoi pas ? Ce n'était peut-être pas le plus rapide ni le plus discret, mais au moins pourraient-ils prendre plus de denrées que juste dans leur sac à dos.
Il balaya néanmoins sa supposition d'un mouvement de main avant d'attraper celle d'Olivia. Se perdant une seconde dans la contemplation de son visage, il finit par secouer la tête.

- Y'en aura sans doute sur place. Allons-y, ne perdons pas de temps.

Le grand portail s'était refermé derrière eux. Et ça lui faisait un effet étrange, à Ludwig, de quitter le camp en si petit comité. Ça faisait bien longtemps que ça ne lui était pas arrivé. Au final, il se savait plus utile à travailler des méninges plutôt que des muscles. Depuis peu, il avait repris la conception de ses crèmes, pansements et autres créations artisanales. Il était parvenu à créer des douches solaire – enfin ! -, et n'était pas peu fier de les voir accrochées, derrière le dortoir. La prochaine étape était de séparer chacune des douches par des parois en bois, histoire de donner vraiment l'illusion de douches de camping et d'avoir un peu plus d'intimité.

- Tu as une carte ? S'enquit-il une fois un peu éloigné de leur chez-eux.

Ses prunelles regardaient autour de lui, observant avec cette triste fascination le monde dans lequel ils se trouvaient à présent. Hors des villes, il se sentait bien. La nature était là, bien présente, presque sans déchet. Mais lorsqu'ils arrivaient en agglomération … il ne s'était jamais fait à ces paysages de lamentations.


"Take my hand, take my whole life too;
For I can't help falling in love with you."


Revenir en haut Aller en bas  
Olivia Cooper
Administratrice
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 996
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise EmptyDim 11 Aoû 2019 - 13:13
Son regard sur Ludwig se fit soucieux. Derrière son air décidé, il avait les traits fatigués, le regard vif d’une petite peur qu’elle peinait à comprendre. Peut-être se faisait-il du mouron pour elle ? L’idée lui parut saugrenue quelques instants avant de réaliser : n’était-ce pas normal de s’en faire, compte tenu de ce qu’ils vivaient ensemble ? Ne s’était-elle pas inquiétée lorsqu’il était parti quelques jours à Seattle, pour voir ce fameux Markus et qu’il n’était pas revenu le soir-même ? Sa nuit avait été incroyablement courte, mais le soulagement impressionnant lorsqu’il franchit les portes du fort qu’ils venaient de passer dans l’autre sens.

Elle ne pouvait pas s’en cacher : ça lui faisait tout drôle d’aimer à nouveau. Elle qui s’imaginait que le souci qu’elle avait eu pour Calvin n’existerait plus que pour lui seul. Elle baissa le regard, et hocha la tête lorsqu’il lui demanda pour la carte. Dans son sac, dans la poche avant, elle la tira et la déplier. Il y avait des notes au crayon de Summer, qui lui donnait toutes les indications nécessaires ; aussi, des gribouillis rapides pour qu’elle se fasse une idée de quelles plantes étaient quoi. La présence de Ludwig l’aiderait davantage pour ça :

C’est là où je me dis qu’on devrait apprendre à faire du cheval mais… J’ai le vertige, confia-t-elle au rouquin à ses côtés.

Sans doute parce qu’elle-même était minuscule, ne dépassant même pas le mètre soixante. A côté du norvégien, elle avait l’air encore plus petite ! Et dire qu’ils étaient ensemble. Là, en croisant le regard de Ludwig, elle en ria. C’était idiot parce que ça ne pesait pas dans la balance des sentiments, mais il faisait quasiment deux mètres et s’était entiché d’une petite bonne femme qui lui donnerait souvent mal au cou à ce train-là.

Tu as pu voir le No Man’s Land, fit-elle avec un sourire en coin, en scrutant toujours l’homme à ses côtés. Il savait qu’elle y avait passé quelques mois, qu’elle avait même accouché là-bas ! Elle se demandait quelle idée il se faisait de cet endroit à la base, et ce qu’il en pensait désormais. Daniella m’a dit que ça avait changé, qu’ils avaient essuyé quelques problèmes là-bas depuis notre départ à toutes les deux.

La mort de David et Eddy jouaient beaucoup dans cette pensée que l’endroit s’était métamorphosé. Sans parler du fait que Cora avait failli les mettre en danger en estimant le lieu ne dépendant de personnes. C’était toujours étrange de débarquer sur une place et de se voir en terrain neutre : il n’y avait plus aucune place neutre, à dire vrai.

Les filles n’arrêtent pas de parler de cette histoire d’Eden, ajouta-t-elle pour faire la conversation. Car oui ! Romy, Dani, Leila et elle, ainsi que Jimmy, commençaient à prendre place dans leur nouvelle chambre. Elle aurait pu en prendre une avec Ludwig, mais le rouquin avait acquis une certaine intimité à son tour, et se disait qu’elle pourrait toujours aller y squatter à un moment, dans cette garçonnière. Tant qu’il n’y aura pas de réponses, je crois qu’elles seront bavardes à ce sujet, souffla-t-elle en scrutant la carte avant de la replier. Sa main revint dans celle de son voisin une fois le plan fourré dans la poche arrière de son jean.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en bas  
Ludwig Gulbrandsen
God Killer
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 999
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise EmptyDim 11 Aoû 2019 - 13:30
Il eut un petit rire quand elle avoua avoir le vertige. Lui, n'était pas mieux : d'aussi loin qu'il était un amoureux des animaux, il était terrifié à l'idée de se trouver sur un cheval. Ce n'était pas du vertige à proprement parler, mais il se savait maladroit. Non, il était bien mieux les pieds sur terre et la tête dans les nuages que tout son corps en lévitation entre les deux.

Calmement, le petit couple avançait, non sans garder les sens aux aguets. D'un point de vu extérieur, ils ressemblaient à des amoureux en vacances. Leur tenue, leur sac à dos, la carte dans les mains d'Olivia … Deux touristes, même. Heureusement que les méchants coups de soleil de Ludwig étaient cachés sous son t-shirt, autrement, le tableau n'en serait que plus convaincant.

La jeune femme mentionna le No Man's Land alors que le libraire fixait le sol devant lui. Le No Man's Land, ouais … Il avait pu voir pour la première fois cet endroit qui tenait, jusqu'à présent, plus du mythe que d'un véritable lieu. Beaucoup en avaient parlé, il entendait souvent ce nom voltiger jusqu'à ses oreilles, mais n'y avait jamais mis les pieds. Au final, il était parvenu à se faire une image de cet endroit. En vrai … ce n'était pas bien différent de ce qu'il s'imaginait. Plus sombre, sans doute, et plus impressonnant. Dans sa tête d'artiste et de grand rêveur, il avait eu l'impression de se trouver devant un repère de pirates. Triste de se dire qu'il s'agissait de voyageurs qui n'avaient probablement jamais eu l'occasion de rejoindre un vrai groupe, ou qui n'étaient plus dans un vrai groupe.

Même s'il y était et qu'il avait assisté à tout ça, il avait un peu honte, à présent, d'être tant resté en retrait. Il y avait certaines informations qui lui étaient inconnues alors qu'il n'aurait eu qu'à tendre l'oreille pour les obtenir.

- Ils ont dit qu'ils reviendraient, dit-il après s'être éclairci la gorge. Dans un mois. Pour nous apporter des réponses. Je suppose que certains d'entres nous vont s'y rendre pour les obtenir.

Il se tut une seconde pour se remémorer ce qu'il avait vécu.

- J'ai envie d'être optimiste par rapport à cet Eden. Pour de vrai. Tous les groupes un peu évolués ne sont pas comme les … autres.

Les Remnants, pour qui, pourtant, il était parvenu à trouver des excuses jusqu'à la fin.

- Leur leader – ou porte-parole, je ne sais pas vraiment -, avait l'air sincère. Je … je ne sais pas.

Il haussa les épaules. De toute manière, il se savait naïf et influençable. Pour lui, tout le monde avait sa part de sincérité, même dans le plus gros mensonge. Chacun avait ses raisons.

- Qu'est-ce qu'ils auraient à gagner à se montrer menaçant ?


"Take my hand, take my whole life too;
For I can't help falling in love with you."


Revenir en haut Aller en bas  
Olivia Cooper
Administratrice
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 996
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise EmptyDim 11 Aoû 2019 - 14:48
Pas toi ? S’enquit-elle doucement en le regardant.

N’était-il pas curieux d’avoir ces explications ? D’en savoir plus ? De voir ce qu’ils avaient à proposer ? Il parlait de « certains » sans s’inclure forcément dans l’histoire, alors qu’il avait été le témoin d’un instant pour le moins historique, non ? Dans quelques années, quand le monde reprendrait de sa superbe, si ces échanges donnaient quelque chose de concret, alors Ludwig aura vécu et fait l’histoire. Il aura sauvé la vie d’un homme au péril de la sienne, ouvrant la porte à un champ de possibilités.

Si tu as confiance en sa sincérité, alors moi aussi. Ajouta-t-elle avec un sourire confiant. Quand à sa question, elle haussa les épaules : Olivia n’avait jamais pris part aux moindres discussions menant à l’avenir d’un camp, que ça soit avant ou au fort, elle avait toujours laissé soin aux autres de gérer pour elle. Mais de sa place, elle en avait vu des choses : J’imagine qu’il y a des chefs de guerre et des chefs de paix. Celui-ci devait être un bon chef de paix s’il a réussi à te convaincre.

Ce Armand, son nom lui revenait à peine. Dans les faits, Armand ne ferait pas un bon chef de guerre s’il devait changer son fusil d’épaule, c’était pour ça qu’elle aussi était optimiste à ce sujet. Pas qu’elle ait envie de rejoindre l’Eden s’il s’avérait qu’on leur proposait, mais elle ne tenait pas non plus à s’y installer comme envisageait de le faire Daniella si la possibilité s’ouvrait à elle.

Selene, elle, c’est une cheffe de guerre, dit-elle comme exemple, le plus parlant. Parce qu’en ce temps de calme, la pianiste semblait ne plus pouvoir tenir en place. N’était-ce d’ailleurs pas pour ça qu’elle laissait déjà sa place ? Andrea devait prendre sa relève. A force d’apprendre à connaitre les gens du campement, j’ai commencé à me faire une idée de qui excelle dans quoi.

Et ses yeux sombres se posèrent sur son compagnon, qu’elle bouscula légèrement d’un coup d’épaule :

Toi, tu n’es pas fait pour le conflit. Tes idées te viennent lorsque le temps est calme, que tu as la possibilité de les laisser murir. Que le conflit soit généralisé, ou coincé avec quelques personnes sporadiques. Tu dois vibrer au contact de personnes qui veulent faire le bien. Comme lui essayait de le faire. C’est pour ça que j’ai confiance en ton jugement.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en bas  
Ludwig Gulbrandsen
God Killer
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 999
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise EmptyLun 12 Aoû 2019 - 23:18
Il gonfla ses poumons et regarda au loin, considérant très sérieusement la question d'Olivia. Pas lui, non. S'il pouvait s'enfermer dans son monde avec ses proches et ne plus jamais avoir contact avec les autres, il le ferait.

- Je ne sais pas.

Même s'il était le premier à penser qu'il y avait du bon en chacun, et qu'il aimait se dire que ces nouvelles personnes n'étaient sûrement pas mauvaises, oui, il préférait rester loin d'eux. Parce que sa vie ainsi lui convenait.

Et il avait souri face à cette confiance aveugle qu'elle lui offrait, même si cette dévotion lui faisait peur. Jusqu'à présent, il était toujours plus ou moins le seul à partager ses pensées. Les autres le contredisaient, ou ne disaient juste rien. Avoir la certitude qu'Olivia lui faisait confiance, c'était … Comme s'il prenait d'autres risques inutiles. Il aurait peut-être même préféré qu'elle ne partage pas son point de vu.

- Il n'avait pas l'air de mentir. Mais … j'ai toujours l'impression que tout le monde est sincère. Je … Je ne pense pas être un référent en matière d'analyse comportementale.

Il l'écouta ensuite parler de sa théorie concernant les chefs de guerre et de paix, en silence, comme d'habitude comme s'il apprenait de nouvelles choses. Il redressa vaguement la tête pour lui adresser un sourire à sa gentille bousculade, avant de rire un peu à sa remarque. Gêné, toujours, quand on parlait de lui. Il haussa les épaules, avala sa salive et leva le nez pour observer le ciel une seconde.

- Je n'aime juste pas la violence, admit-il.

Mais elle avait raison, c'était certain. Comment pouvait-on être productif et épanoui dans un environnement aussi nocif que celui de la guerre et de la destruction ?
Une légère note amère vint ponctuée sa phrase suivante, alors que son visage repointait vers le sol.

- Mes jugements auraient sûrement causé la mort de beaucoup plus de personnes si on m'avait écouté.

Parce que les gens n'étaient pas comme lui, ce serait si simple.
Secouant mentalement la tête, il força un nouveau sourire.

- J'aime me dire que tu n'es pas non plus comme Selene.

Elle ne l'était sûrement pas. Jamais il n'aurait ressenti pareil tendresse à son égard si tel avait été le cas. Malgré toute l'affection qu'il avait pour Selene. Olivia était … autre chose. Détachée du monde qui l'entourait, comme dans sa bulle, une bulle de protection, ou, peut-être, Ludwig était parvenu à y mettre un pied.

- Et tout se passerait tellement mieux si nous étions plus nombreux à préfèrer le calme et la paix !

Phrase d'idéaliste, mais l'idée faisait tellement sens dans sa tête qu'il ne comprenait pas pourquoi ce n'était pas ainsi que les choses se passaient.

- Enfin … Même avant, ce n'était pas le cas. C'est normal. C'est la vie, il paraît.

Il laissa une seconde son regard vagabonder autour de lui, plus pour s'assurer qu'il n'y avait aucun rôdeur qui s'approchait que par réelle distraction, pour une fois.

- On construira notre propre monde parfait, un jour, affirma-t-il alors que la lueur rêveuse avait repris place dans ses prunelles.

Avec Olivia, il était certain que c'était possible. Un monde n'avait pas besoin d'être surpeuplé pour exister. Juste elle et lui, c'était suffisant.


"Take my hand, take my whole life too;
For I can't help falling in love with you."


Revenir en haut Aller en bas  
Olivia Cooper
Administratrice
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 996
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise EmptyJeu 22 Aoû 2019 - 20:19
Nous avons tous nos défauts, répondit Olivia en levant un regard complice vers Ludwig. Plus léger que le sien, maintenant éteint par la certitude qu’il était l’un des seuls à courir après la paix. Se rendait-il compte d’à quel point cette paix demandait des sacrifices énormes ? Elle a de gros défauts, mais j’en ai des plus gros qu’elle ! Confirma la brune avec humour.

Il leur fallait ça. Il fallait qu’ils pensent à autre chose, qu’ils ne s’imaginent pas tout perdre encore. Parce que sans cet éclat optimiste dans le regard de son compagnon, Olivia avait du mal à trouver son nord. Elle courrait après cette brève lumière, pour pouvoir fermer les yeux, rassurée si lui l’était. Il fallut qu’il lui parle de la certitude de leur monde parfait pour lui arracher un grand sourire. Le genre qu’une enfant pourrait offrir à un rêveur de sa trempe. C’était de ces conversations qu’elle avait avec la seule femme qu’elle avait aimé plus qu’elle-même dans sa vie :

Et il sera comment, ce monde parfait ? S’enquit-elle avec malice.

Elle était curieuse.

Curieuse de voir ce qu’il imaginait, ce qu’ils pourraient déjà construire pour mettre le pied à l’étrier. Et la conversation pourrait bien leur tenir pendant des heures entières. Ils étaient assez bavards l’un avec l’autre pour se renvoyer constamment la balle. C’était en tout cas ce qu’Olivia avait découvert de lui, et d’elle ensuite, lorsqu’ils étaient ensemble : cette faculté si aisée de retourner à une forme de normalité. Comme si tout le reste n’avait plus aucune importance au bout du compte. Comme si, avec sa main dans la sienne, elle pouvait bien tout vivre.

________________


L’emménagement avec les deux cousines, Daniella et son fils adoptifs s’était étrangement bien passé. Et la première nuit en leurs compagnies fut vraiment agréable. Olivia parvint à dormir sur ses deux oreilles, sereine d’être aussi bien entourée. C’était si bizarre d’avoir des amies a trente ans passés, surtout pour elle qui n’avait jamais vraiment réussi à nouer un lien avec une personne de son âge. Il avait fallu une fin du monde pour ça.

Aussi, ce soir-là, affairée dans la cuisine comme à son habitude, Olivia trouva en elle une certaine hâte à rejoindre ses nouvelles copines. Si elle n’expédiait pas son travail, elle tentait de faire au plus vite.

Et fut interrompue dans sa manœuvre quand la silhouette haute de Ludwig rentra dans la pièce où elle passait la majorité de son temps, avec lui quelques papillons de nuit attirés par la lumière.

Grand sourire, regard malicieux.

Alors ? S’enquit-elle. Il avait passé sa journée à déménager, lui aussi : C’est comment d’avoir sa propre chambre après des années à partager celles des autres ?



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Terre promise   Terre promise Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Terre promise -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: