The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Plus rien n'a d'importance... -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Andrea West
membre du conseil | The Haven
Administratrice
Andrea West
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2014
Messages : 2216
Age IRL : 26
MessageSujet: Plus rien n'a d'importance...   Plus rien n'a d'importance... EmptyJeu 1 Aoû 2019 - 13:20
A quoi s’attendait-elle ?

Idéalement, qu’ils reviennent sans blessé, avec Markus dans leurs rangs, pour lui demander des explications sur ses actions. Le soir-même, juste après leur départ, pour réaliser tout ce que tout ça signifiait. Mais les voitures eurent du retard, et en allant se coucher, Andrea n’eut d’autres choix que de le faire seule. Selene la retrouva plus tard, en compagnie d’Effy, pour venir la rassurer sans doute. Parce que c’était la toute première fois où Andrea se retrouvait sans lui. D’ordinaire, c’était elle qui partait, elle qui s’éloignait du campement et qui revenait. Maintenant que son ventre était rond comme un ballon, tout ça lui était impossible.

Et ça l’angoissait. Elle comprenait la position de Lisandro, celle de vouloir la protéger de tout, de la considérer parfois comme une poupée de porcelaine. Ça avait affecté son humeur : elle s’était faite plus tranchante, plus sèche avec les autres, avant de fuir la compagnie de ces personnes pour ne pas leur infliger ça. Puis, une chose en amenant une autre, elle avait fini par tellement s’inquiéter qu’elle en avait pleurer.

Lisandro était revenu pour la voir avec les yeux rougis par les larmes. Elle l’avait pris dans ses bras, lorsqu’ils retrouvèrent un semblant d’intimité, dans leur petite chambre qu’elle peinait à habiter sans lui. Elle n’était pas de ces femmes qui attendaient péniblement en arrière que leur homme revienne. Elle se jura de ne plus jamais endurer son absence avec autant de souci qu’aujourd’hui.

Ils s’endormirent, le chilien ayant besoin de sommeil. Mais au milieu de la nuit, alors qu’elle ne parvenait pas à saisir sa main sur leur matelas, Andrea se reveilla presque en sursaut. Elle se retourna vivement pour essayer de le trouver, de comprendre, avant de discerner sa silhouette assise sur le bord du lit. La tête entre les mains, en train de réfléchir sans doute. Elle se stoppa doucement, pour éviter de le brusquer. Elle alluma la petite bougie sur la table de chevet à côté, et vint délicatement s’installer juste à côté. Son ventre se posa sur ses cuisses, alors qu’elle se saisit de cette main qu’elle cherchait tantôt.

Qu’est-ce qu’il se passe ? Demanda-t-elle, soucieuse.

Elle l’avait rarement vu comme ça. Ils n’avaient pas vraiment pris le temps d’en discuter. De son séjour à Seattle, elle n’en avait que les grandes lignes. L’hélicoptère, le crash, la lutte, la rencontre aussi. C’était flou, et plein de promesses qu’ils ne savaient dire bonnes ou mauvaises.




La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event ; Beretta, Fusil à pompe, couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 525
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Plus rien n'a d'importance...   Plus rien n'a d'importance... EmptyDim 4 Aoû 2019 - 19:20
Ils étaient rentrés de Seattle avec des blessures légères et beaucoup de questions sans réponse. D’abord Roza, puis cet hélicoptère et cet Armand aux milles promesses. Un si bel endroit existait-il réellement ? A quel prix ? C’était ce qui avait travaillé Lisandro sur tout le trajet du retour.  Ça, et la mort de ce pilote qui lui pesait sur le cœur. Cet homme n’était rien pour lui, un étranger qui délirait à cause de la fièvre. Et quels délires. Pour autant, ses doutes et ses interrogations s’étaient envolées  à la seconde où son regard avait trouvé celui d’Andrea. Les yeux rougis par des larmes d’inquiétude, il avait été troublé de la trouver ainsi. Elle qui savait si bien contenir ses émotions en public, dévoilait devant tous les élans de son cœur, son inquiétude pour lui. Ou alors c’était les hormones. Oui, c’était plus logique. Mais il était touché, vraiment. Il s’était alors contenté de lui sourire, devant les autres et de lui sortir une phrase à la con. « Holà, Cariña… J’suis rentré » Le reste – l’étreinte, les baisers, le soulagement de s’être retrouvé – ils le gardèrent pour l’intimité de leur chambre.

La fatigue de la route et de sa blessure à l’épaule eurent bientôt raison de lui et il s’endormit aux côtés de sa bien-aimée. Mais si les premières heures furent sereines, ses doutes et ses questions le rattrapèrent et le sortirent de son sommeil plutôt brutalement. Prenant soin de ne pas réveiller Andrea, le chilien se redressa sur leur matelas en soupirant. C’était le visage du pilote qui le tourmentait encore. Après tout, il était le premier qu’il perdait sur sa table de soin. Et il y avait cet Eden, qui recelait encore de nombreux mystères. Une part de lui désirait savoir… Tandis qu’une partie de lui lui soufflait que ce groupe menacerait ce qu’il avait de plus cher. Et en parlant d’elle… Andrea se réveilla à son côté.

La bougie s’alluma sur la table de chevet, et Lisandro se sentit là, et embarrassé de l’inquiétude qu’il lui causait. Ses doigts trouvèrent les siens et il sembla s’animer à nouveau. Il se redressa, tourna son visage vers elle et lui offrit un faux sourire. Qu’est-ce qu’il se passe ? La femme qu’il aimait n’avait rien d’une idiote. Il rangea le faux-semblant pour afficher sa fatigue et ses inquiétudes. « Je ne voulais pas te réveiller. » Dit-il simplement. Il pressa ses doigts au creux des siens, se pencha pour embrasser sa tempe. « Ce n’est rien… C’est juste… Je pense que je commence à mesurer l’ampleur de ce qu’on a découvert… » Cet Eden, tout droit sorti d’un conte de fées. Armand et ses belles promesses. « Et puis je ne suis pas sûr, je pense que j’accuse le coup d’avoir perdu cet homme sur ma table. Enfin, ce n’était pas vraiment ma table, c’était celle d’Emerson mais tu comprends ce que j’veux dire. » Dit-il en fronçant légèrement les sourcils. « Je suis fatigué, mais je ne peux pas dormir. » Puis il détourna le regard, fixant à nouveau le sol sous ses pieds.
Revenir en haut Aller en bas  
Andrea West
membre du conseil | The Haven
Administratrice
Andrea West
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2014
Messages : 2216
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Plus rien n'a d'importance...   Plus rien n'a d'importance... EmptyMar 6 Aoû 2019 - 14:49
Andrea pouvait sentir autant sa présence que son absence. Et la seconde, la majorité du temps, la vidait complètement. Lorsqu’il se devait de partir plus tôt pour une urgence ou quelque chose de ce genre, elle ne parvenait pas à se rendormir avant son retour. Et s’il ne revenait pas avant la nuit suivante, alors elle non plus ne cherchait pas le sommeil avant de pouvoir le regagner avec lui. C’était ça, être ensemble. Être presque fusionnel. C’était un rythme qu’elle avait aussi pris avec Ben lorsqu’il avait ses gardes, et qu’elle peinait à dormir dans leur si grand lit pour elle seule.

Lisandro avait réussi, à sa manière, à combler tout ça, à lui redonner un cadre qu’elle n’imaginait plus contempler. Le tableau de sa vie, de cet avenir que tout prenait avec lui. Une jolie peinture, admirable, reposante. Elle avait envie d’y croire. Quand bien même, dans le fond du paysage, une ombre, un doute, grossissait lentement, comme un orage rendu sur un champ si beau. Elle serra la paume de son amant, venant la porter jusqu’à son ventre arrondi. Son menton se posa sur son épaule, ou elle souffla doucement dans son cou présenté à elle.

Tu ne m’as pas réveillé, jura-t-elle.

Elle l’écouta juste. Elle aurait presque pu voir derrière ses cheveux, les rouages de son cerveau parvenir à cette réflexion. La mesure de ce qu’ils avaient pu voir dans Seattle, cette histoire d’hélicoptère, les doutes qu’il ruminait aussi. Elle aurait aimé trouver un interrupteur pour mettre tout ça sur pause, et déblayer à l’aide de ses longs doigts pour chasser ces mauvaises pensées qui grippaient les mécanismes. Mais rien n’était simple.

Je comprends, murmura-t-elle à Lisandro avec douceur, en essayant de le rassurer. Tu n’y es pour rien. Ça n’était pas ta décision, de le laisser mourir. Même si, ils n’en étaient plus rendus à cette décision à dire vrai. Vu le crash, vu comment on lui avait décrit, que l’homme ait pu y survivre déjà était un miracle. Je suis sûre que tu as tout fait pour qu’il parte sans douleur, et… Tu m’as dit que son frère avait pu le voir… Ce que tu as fait était important.

Elle ne doutait pas de lui, de ses capacités, ou de ses peurs. C’était normal de se sentir coupable. Normal de regretter de ne pas en avoir fait assez, alors qu’à coup sûr, il en avait fait trop.

Dis-moi à quoi tu penses. Vide ton sac, Lis’. Lui demanda-t-elle. J’ai assez de force pour prendre ma part et te soulager.




La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event ; Beretta, Fusil à pompe, couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 525
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Plus rien n'a d'importance...   Plus rien n'a d'importance... EmptyMer 14 Aoû 2019 - 18:35
Elle attira sa main à elle pour la poser sur l’arrondi réconfortant de son ventre. Pendant un court instant, il se concentra sur cette sensation, cherchant un mouvement. Mais le farfadet ou la fardette qui se cachait là semblait dormir – chanceux(se). Il n’aurait jamais pensé un jour que ça arriverait, qu’il fondrait sa propre famille. Si on lui avait dit à l’époque, il aurait tellement ri ! En rétorquant qu’il avait assez à faire avec sa fratrie trop nombreuse, pour penser à faire des gosses. Et puis il avait rencontré Eli. Les choses avaient commencé à partir de cette rencontre. Le chilien avait dû faire le deuil des siens, et s’était découvert une nouvelle famille avec le mexicain… Puis avec Selene et les habitants de la prison. Puis enfin avec Andrea. Et il avait terriblement conscience que tout ce qu’il avait aujourd’hui, pouvait disparaitre demain. A cause des morts, des vivants tapis dehors, à cause de cette grossesse qui n’était pas sans risque, à cause de ces autres qui dans un mois reviendraient avec des promesses – et sans doute quelques menaces.

Il y avait beaucoup de choses qui tournaient dans sa tête, il finit par ôter sa main de son ventre, de peur de transmettre toutes ses angoisses au bébé. Il ne lâcha pas la main d’Andrea pour autant, mais la laissa entre eux, leurs doigts entrelacés. « Je sais, c’est juste… C’n’est pourtant pas la première fois que je suis confronté à tout ça, mais jamais… En tant que médecin » Il était troublé, mais en même temps… c’était ce qui le rendait encore humain, non ? « J’aurais aimé pouvoir faire plus, mais je pense que… Je pense qu’au moins, on a fait bonne impression à son frère pour l’avoir rendu ainsi, avec tout le respect qui lui était dû. » Andrea le savait, Lisandro avait beaucoup de respect pour la mort et n’aurait jamais toléré que l’on porte atteinte au défunt. Peu importe qu’il appartienne à l’ennemi, ou non.

A côté de lui, Andrea se tenait droite et si confiante. Elle sentait le tourment dans l’esprit de son compagnon, et elle redressait pourtant les épaules pour le soutenir et être forte, pour eux deux. Il la regardait avec beaucoup de tendresse, beaucoup d’amour aussi. « Tu n’as pas besoin d’être forte pour deux, pour trois, tu sais ? » Dit-il doucement. Du pouce, il lui caressait le dos de la main. « Je survivrai… A cette mort du moins. » Dit-il avec un demi sourire. « Pour le reste… Je ne sais pas ce que le Conseil décidera, mais je n’arrive pas à savoir s’il faut qu’on s’intéresse à cet Eden que ces inconnus nous ont vendu ce jour-là. » A cette pensée, il fronça les sourcils à nouveau. Il était curieux et inquiet à la fois. Il ignorait si ce groupe représentait un nouvel espoir, ou un nouveau danger. Et au vu les moyens dont ils disposaient… The Haven n’aurait aucune chance contre eux. Au moins la localité du Fort n’était pas encore compromise. Il eut un petit sourire amusé – qui ne trompait cependant pas son état d’esprit – quand il songea à une chose. « Enfin, je dis ça… C’est à un membre du Conseil que je m’adresse aussi… » Il essayait d’adopter un ton plus léger mais, à vrai dire, cette nouvelle l’avait inquiété aussi. Il hésita d’ailleurs, parce qu’il n’avait jamais été du genre à dicter à Andrea ce qu’elle devait faire. Mais elle avait cette grossesse délicate à mener à termes, et il avait peur que ce ne soit trop pour elle et le bébé. « Comment… Comment vous en êtes arrivées là, avec Selene ? » Demanda-t-il avec hésitation.  
Revenir en haut Aller en bas  
Andrea West
membre du conseil | The Haven
Administratrice
Andrea West
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2014
Messages : 2216
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Plus rien n'a d'importance...   Plus rien n'a d'importance... EmptyJeu 22 Aoû 2019 - 20:55
Il ne pourra pas te reprocher de ne pas l’avoir respecté jusque dans la mort. Souffla la brune avec sérieux, en avisant son homme d’un regard profond.

Elle lui faisait confiance, suffisamment pour croire au plus profond d’elle qu’il avait déjà beaucoup donné dans tout ça. Il avait fait au mieux, même. Pinçant les lèvres, elle regrettait de ne pas réussir à lui retirer ce poids de sur ses épaules, quand bien même elle tentait de lui dire qu’il pouvait se décharger. Lui donner un peu de sa peine ou de sa culpabilité. Ses mots finiraient par le toucher, il finirait par comprendre que parfois, trop n’est pas assez, et qu’à sa mesure, c’est impossible.

On verra bien ce qu’Elena nous en dit, ce que Duncan en pense aussi, vu qu’ils y étaient avec toi. Fit-elle comme réponse, ramenant une jambe contre elle. Gênée par son ventre déjà rond, elle fut contrainte de la redescendre dans la foulée. Déjà quelques mois, encore autant. Elle avait étrangement hâte que ça se termine. Serena et moi avons voix au chapitre, je ne sais pas s’il est plus avisé de jouer la prudence pour l’instant ou de tendre la main. Ton impression, à propos de cet… Armand ? Qu’est-ce que tu as pensé de lui ?

La conversation prenait un tour plus sérieux, malgré la remarque plus légère de Lisandro. Andrea ne se doutait pas que derrière ses airs détachés, il y avait une vexation cachée. Naïvement sans doute, elle s’imaginait qu’ils n’avaient pas besoin de discuter de ça, parce qu’elle n’avait plus grand-chose à lui prouver.

Mais sa question lui rappela la discussion avec la pianiste, et tout ce qu’elle impliquait. Ce changement n’était pas un luxe qu’elles s’accordaient toutes deux. C’était une nécessité pour sa cadette :

On vous attendait, avec Selene. Confia-t-elle en douceur : Avec le départ d’Ashley, elle en a gros sur le cœur. Trop gros pour réussir à gérer la situation. Elle perdait pied, et en objectivité ensuite. Elle m’a demandé de la remplacer, pour… Prendre du recul, sur tout ça.

La supplier aurait presque été plus juste compte tenu de l’attitude de son amie. Mais ça, Andrea se refusait à afficher Selene comme faible, même si ça n’était pas de la faiblesse. Elle savait cependant que certains pourraient le croire malgré tout.

Elle ne l’aurait pas fait si j’avais refusé de prendre sa place. Ses yeux se baissèrent sur sa main. Main qui prit place sur son ventre… Avec elle, qui arrive à grands pas… Elle eut un sourire : Et beaucoup d’énergie déjà… Un rire lui échappa : Je n’ai pas mieux à faire de mon temps.




La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas  
Lisandro Sedillo
Lisandro Sedillo
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event ; Beretta, Fusil à pompe, couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/04/2017
Messages : 525
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Plus rien n'a d'importance...   Plus rien n'a d'importance... EmptyMar 3 Sep 2019 - 17:12
Il l’observait distraitement alors qu’elle tentait de ramener sa jambe contre elle, pour capituler une fois de plus à cause de son ventre arrondi. Perdu entre la fatigue et l’inquiétude qui le taraudaient, il n’eut pas ce léger sourire aux lèvres, celui qu’il avait d’habitude quand il observait Andrea se débattre avec sa condition de femme enceinte.  C’est vrai que cela donnait une tout autre image d’elle, plus fragile d’une certaine façon. Et forte aussi. Donner la vie dans ces conditions de vie n’avait rien de reposant. Encore heureux qu’ils n’étaient pas sur la route. Andrea avait déjà suffisamment de mal à garder ces quelques kilos qui la protégeaient, elle et le bébé.

« Ce n’est pas vraiment Armand qui me chiffonne… Ce serait plutôt son frère. Ou ce qu’il a dit avant de mourir. C’était un peu… Un peu trop ‘gourou’ pour moi. Il y a quelque chose de pas très net dans tout ça… Mais s’ils sont aussi nombreux qu’ils le prétendent… Vaut-mieux n’pas se les mettre à dos. » Ils avaient quand même des hélicoptères, putain. Cette rencontre s’était passée sans heurt, sans effusion, mais ça ne voulait rien dire. « Il y a autre chose aussi qui me perturbe, mais je ne sais plus quoi… » C’était à voir avec Armand et les siens. Quelque chose qu’il avait remarqué à ce moment-là, qui semblait être sans importance, mais qui à présent laissait un drôle de sentiment à Lisandro. Ça lui reviendrait sûrement.

Andrea lui parla alors de Selene, de cette décision qu’elles avaient prises ensemble, et il détourna encore une fois les yeux. Il n’était pas fâché, non. Il était inquiet, sans doute un peu vexé aussi. Non pas qu’il aurait été contre mais… Ils étaient un couple, non ? Les grandes décisions de ce genre ne devaient pas être discutées à deux ? Andrea ne pensait sans doute pas à mal mais quelque part, il avait l’impression que son avis importait peu. Il écouta sans trop montrer la faille que cela causait en lui. Mais il s’agissait de Lisandro, son visage était comme un livre ouvert – encore plus pour Andrea qui le connaissait par cœur. « Je comprends que Selene ait eu besoin de passer la main, ces derniers mois n’ont pas été tendres avec elle. » Admit-il.

Il se décrispa un peu quand elle posa sa main sur son ventre, un petit sourire mutin aux lèvres. « Elle ? T’as l’air bien sûre de toi ! » Dit-il avec défi. Il n’était pas certain de savoir ce qu’il désirait de toute manière. Que ce soit l’un ou l’autre, c’était une nouvelle personne pour laquelle il ferait des insomnies. Sa main vint rejoindre celle d’Andrea sur son ventre, qu’il regardait avec une infinie tendresse. « Prendre soin de notre enfant, ce n’est pas rien non plus… » Dit-il avec une pointe d’inquiétude dans la voix. « Tant que tu sais ce que tu fais… » le ‘Je te fais confiance’ aurait sans doute dû sortir juste après. Il le pensait en plus, mais son hésitation avait suffi pour qu’il renonce à le dire.

« Je sais ce qui m’a perturbé ce jour-là, il n’y avait pas de femmes dans leur groupe. » Dit-il soudainement. Il n’y avait pas de gros soupçon dans sa voix, c’était une constatation qui lui revenait à l’esprit. Lisandro avait tellement l’habitude de ces femmes guerrières avec lesquelles il vivait que de voir un groupe uniquement formé d’hommes lui avait semblé curieux. Mais sans plus.
Revenir en haut Aller en bas  
Andrea West
membre du conseil | The Haven
Administratrice
Andrea West
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2014
Messages : 2216
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Plus rien n'a d'importance...   Plus rien n'a d'importance... EmptyVen 6 Sep 2019 - 20:56
Gourou ? Andrea fixa son regard sur Lisandro. Ses mots la perturbaient aussi, pour tout dire, mais elle chercha à garder contenance. L’idée de devoir se confronter à des fanatiques lui faisait peur, cependant, était-ce pire qu’avec June et sa clique ? Après tout, la reine soleil n’était pas en reste lorsqu’il s’agissait d’imposer sa voix et de faire comme elle le décidait, n’est-ce pas ? Tous les hommes qu’elle menait à la baguette étaient dévoués à la violence qu’elle permettait, et son esprit conquérant n’avait pas vraiment de limites.

Ton impression est importante. Commenta-t-elle. J’espère que tu as tort et que nous n’avons pas à faire à une secte d’un millier de personnes mais… S’il y a quelque chose, si tu penses que ça ne sent pas bon, alors on en tiendra compte.

Il y avait de la confiance d’une femme qui aimait son homme, mais également d’une leader qui croyait en l’instinct d’un de ses plus précieux éléments. Elle se méfierait. Quand, dans quelques semaines, ils retourneraient sur place pour obtenir ce qu’ils voulaient comme informations, alors ils aviseraient sur tous les éléments qu’ils auraient à ce moment-là.

Un sourire prit place sur ses lèvres, alors qu’elle caressait du bout des doigts son ventre rond. Sûre d’elle ? Oui. Pour le coup, elle ne doutait pas.

Oui, elle. Appuya-t-elle enfin, en portant un regard mi-amusé, mi-troublé sur son amant. J’ai l’impression que c’est une fille. J’espère, je crois.

Elle se rendit compte de l’absurdité de sa réponse, en pinçant les lèvres. Mais il lui fallait appuyer que son propre instinct lui disait précisément ça. Elle pensait en elle lorsqu’elle songeait à son enfant. Comme si c’était ce qui arriverait.

Désolée, si tu veux un garçon et si ça en est un, je l’aimerais tout autant, évidemment. C’est juste que… Elle ne parvenait pas à s’expliquer. Annabelle avait su pour Ruben avant de passer les échographies nécessaires. Peut-être que c’était un instinct propre à la famille West : Tu sais… Mother’s thing.

Mais lorsque Lisandro reprit sur le pouce la conversation, et surtout ce qui l’avait perturbé lors de l’entrevue avec ces hommes, Andrea se figea. Relativiser ? Elle le pouvait. Il le fallait. Mais maintenant qu’il l’évoquait, ce point aussi la perturbait.

C’est peut-être notre groupe qui est étrange. A toujours… Suivre des femmes de poigne. Peut-être que nous sommes les seuls, atypiques. Peut-être. Elle en doutait. Après tout, June était une femme. Peut-être étaient-elles… Ailleurs. Dans leur campement, ou dans une autre équipe.

Elle avait envie de croiser les doigts, pour ça. Parce que sinon, ça augurerait quelque chose de terrible à ces yeux.




La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Plus rien n'a d'importance...   Plus rien n'a d'importance... Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Plus rien n'a d'importance... -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: