The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Some things in the past are better left behind -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Some things in the past are better left behind   Some things in the past are better left behind - Page 2 EmptyMer 31 Juil 2019 - 18:55
Le cake est délicieux ! Je me suis aventurée à le goûter pendant que Clarke a la gentillesse d’essayer de me remonter le moral. Pour quelqu’un qui dit avoir des difficultés à se lier, elle est capable d’empathie. C’est beau. Je n’insiste pas à propos de ses parents et chasse vaguement son hésitation de la main en terminant ma bouchée.

- Ce n’est pas indiscret, pas du tout même, c’est juste que… nous étions beaucoup. Sept, plus nos deux parents. Tous les deux étaient…, je marque une pause en réalisant que je parle d’eux au passé, je crois qu’une part de moi à accepter qu’ils ne soient plus, ils étaient très croyants. On a eu une éducation très catholique et très… « riche », un sourire mélancolique vient colorer mes lèvres, notre père tenait à ce qu’on se cultive, qu’on visite des musées, des églises, qu’on assiste aux messes, qu’on apprenne le latin…, il disait toujours que la culture et la religion était le plus beau des mélanges, Mark et Daniel, ils… ils ont ressenti le besoin de couper les ponts avec tout ça.

Je ne pense pas être capable de l’expliquer. J’étais la petite timide de la bande et j’ai toujours aimé l’environnement dans lequel mes parents m’ont élevée ; mais je suppose que ça n’a pas été le cas de mes frères. Ils ont été tentés par d’autres modes de vie et ont réuni leur courage pour s’y consacrer. J’aurais aimé être plus mature à l’époque, pour leur faire comprendre qu’ils pouvaient choisir leurs voies sans pour autant renier leur famille.

- Je n’étais pas en colère contre eux ; Dieu me préserve généralement de ressentir de la colère pour les gens. J’étais plus… blessée, je crois. Au début. Ensuite, je m’étais résignée… je ne veux pas les blâmer, mon sourire nostalgique s’affine, j’aurais dû continuer à leur tendre la main.

C’est d’ailleurs ce que nous encourage à faire le Christ : quand nos amis nous repoussent, on doit prier pour trouver la force de s’accrocher plus encore. J’y pense quelques secondes en savourant le cake qu’a coupé ma complice, puis… je me sens suffisamment audacieuse pour lui poser une question, en rapport avec ce qu’elle m’a dit auparavant. Peut-être cette situation déconnectée de nos réalités respectives, ou la curiosité d’une âme habituée à se nourrir de l’expérience des autres.

- Je me demandais… comment c’est de… de partager sa vie avec une autre femme ? Je sens mes joues rosirent et pour cause : je suis complètement ignorante dans le domaine, pardon si c’est indiscret. J’ai… je suis entrée au couvent très tôt et je n’ai pas vraiment… pas du tout eu de relation, mes flirts de lycée ne comptent pas je pense, je ne rejette pas l’idée de… de… l’homosexualité, impossible de ne pas murmurer ce terme : même maintenant, mon éducation ressort et j’ai la sensation que c’est un gros mot, je te rassure. Mais on m’a raconté beaucoup d’histoires d’amour… j'aimerais bien entendre la tienne.
Revenir en haut Aller en bas  
Clarke Norton
Clarke Norton
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/07/2019
Messages : 708
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Some things in the past are better left behind   Some things in the past are better left behind - Page 2 EmptyJeu 1 Aoû 2019 - 15:40
Son histoire était triste, mais je ne pouvais que la comprendre et me sentir concernée par cette dernière. Je devais donc lui transmettre ce que je ressentais pour qu’elle se sente sans doute un peu soulagée.

- Je tiens à te dire que je comprends un peu la situation, j’ai l’impression qu’avec ma famille je suis à leur place. Je n’ai jamais voulu rompre les liens avec eux, mais il est certain que je me suis beaucoup éloigné à cause de la religion. Je voulais voir le monde sous un nouvel angle. En tout cas, je sais aujourd’hui que si nous nous retrouvions, il n’y aurait pas de mauvais moment, ce serait uniquement de la joie de se revoir et des embrassades. Nous laisserions sans doute le passé derrière nous.

Je me surprenais moi-même à parler autant, mais il faut dire qu’Eve était particulière et cette aura me plaisait. Je lui souriais doucement avant de boire une gorgée du jus que j’avais emmené. J’écoutais ce qu’elle avait à me dire et me décidais donc à parler en toute franchise de Nora.

- C’est différent ça c’est certain. Je soupirais un instant, je ne savais même pas comment répondre à cette question pour lui donner une bonne approche de la chose. Pour tout te dire, ce n’est pas quelque chose qu’on choisit, ça nous tombe dessus sans vraiment qu’on s’en rende compte. Je ne pense pas être véritablement homosexuel, c’est juste que j’ai rencontré Nora et j’ai appris à l’aimer. Oui, c’était toutes ses petites attentions ses sourires, c’était tant de chose adorable qui m’a fait craquer pour elle. Après cet amour à la fois beau et meurtri, je ne savais même pas si j’étais prête à tomber de nouveau amoureuse.

Mon regard se posait sur les vagues un instant cherchant des mots juste pour parler de notre relation sans jamais en trouver. Décrire quelque chose que je n’avais jamais vraiment pu définir était un difficile. Je posais mon regard sur Rich qui me rappelait toujours cette relation que j’avais eue. Un cadeau qui était vivant, ce cadeau qui était l’enfant que nous ne pourrions jamais avoir et je sentais que c’était sans doute par la que je devais commencer, l’amour que représenter une telle chose.

- Je pense qu’il y a plus d’amour et de tendresse dans ce genre de relation. Je ne me suis jamais sentie plus soutenue que par une femme. Pour beaucoup ce n’est peut-être pas naturel comparer à une relation homme femme, mais au final peu de choses changent réellement. C’est de l’amour, de la compréhension, du soutien de la part de deux êtres qui s’aiment et se respectent. Nous ne pouvions pas avoir d’enfant alors Nora m’a offert un chien. Je crois que je me rappellerais toujours de ce moment…

C’était particulier comme moment, mais ça avait été tout simplement magique. Je me rappellerais toujours de cet instant. Mon regard se posait sur Eve un peu troublée par cet instant, j’avais du mal à comprendre ce qu’elle voulait dire par ne pas rejeter l’idée. C’était contraire à la religion c’était une certitude, mais est ce qu’elle voulait dire être attirer par les femmes ? L’information était assez insolite pour être souligné.

- Je suppose que tu n’as jamais eu l’occasion de connaitre l’amour au sein d’un couple. Et je ne veux pas entendre l’argument que Dieu te suffit, je le connais déjà.

Je lui offrais un sourire, pour lui faire comprendre que je ne voulais pas être méchante et que je respectais sa croyance. J’aurais pu trouver une autre façon de changer de sujet, mais ça me paraissait à propos.



๑ We Could Live Just To Turn The World Into Our Fantasy ๑



J'écris en #6633cc
Revenir en haut Aller en bas  http://www.walkingdead-rpg.com/t12311-listing-des-comptes-v4#292 
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Some things in the past are better left behind   Some things in the past are better left behind - Page 2 EmptyVen 2 Aoû 2019 - 9:21
J’aime la façon avec laquelle Clarke raconte sa relation. J’aime aussi sa conclusion sur le fait que l’important reste l’amour et la tendresse. Ma culture catholique voudrait que je condamne son union mais… je suis persuadée qu’au contraire, si Dieu a permis l’affection entre deux personnes du même sexe, alors ça ne peut pas être une mauvaise chose. Je veux dire : comment l’amour peut-il être « mauvais » ? Un sourire flotte alors sur mes lèvres et il ne s’éteint pas quand mon amie anticipe une potentielle réponse de ma part. Ça me fait rire, doucement, et je prends le temps d’une gorgée de mon verre de jus de pomme avant de lui répondre.

- En vérité, j’ai fréquenté un ou deux garçons quand j’étais… à la fac, mes joues se colorent légèrement et le volume de ma voix baisse – ce n’est pas souvent que je confie ça, mais on a jamais… j’ai jamais…

Ma gorge se noue à cet instant. J’ai failli lui dire que je n’ai jamais eu de relation sexuelle, que je suis vierge, puis le souvenir de ma première année de survie m’est revenue en pleine figure. Je revois ces hommes et leurs désirs, je ressens la moiteur écœurante de leurs corps contre le mien, je peux percevoir l’odeur fauve des vieilles caravanes qui dépérissaient avec nous. Mon enveloppe n’est plus pure, depuis longtemps désormais, une partie de moi s’empêche d’oublier.

- Tu as raison, que je m’empresse de reprendre pour ne pas que Clarke voit mon trouble, j’ai jamais vraiment connu de relation de couple. Je suppose que ce n’est pas à ça que j’ai été appelée.

Je réalise que mon sourire doux s’était effacé, alors je le raccroche à mes lèvres. Impossible de masquer néanmoins que j’ai perdu toutes mes couleurs ; que je suis passée du rose de la confidence à la blancheur de l’angoisse. Mon esprit me renvoi désormais au camp calciné, aux cadavres brûlés qui se relèvent à peine. Je me rends compte avec horreur que je ne leur ai pas pardonné. Qu’au fond de mon âme immunisée à la haine, j’imagine qu’ils ont subi le châtiment divin qui leur revenait. J’ai honte.

- Le cake est super bon, dis-je brusquement pour détourner le sujet en évitant son regard, et, euh… Rich est un enfant adorable.

Je m’emmêle complètement les pinceaux, toute déstabilisée que je suis. Je n’ai même pas conscience que je me suis mise à trembler légèrement. La vision des vagues me sert brièvement d’échappatoire, le temps de remettre de l’ordre dans mon cœur qui s’affole.
Revenir en haut Aller en bas  
Clarke Norton
Clarke Norton
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/07/2019
Messages : 708
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Some things in the past are better left behind   Some things in the past are better left behind - Page 2 EmptySam 3 Aoû 2019 - 0:51
C’est un sourire de bienveillance qui tintait mon visage alors qu’elle me parlait de la fac. C’était marrant de connaitre ce genre d’information et encore plus adorable de la voir sourire.

- Tu n’as rien loupé, si ça se trouve ils étaient puceaux aussi et ça aurait été chiant.

Cependant, ma remarque ne fit pas vraiment mouche. Je ressentais une chose, comme si je comprenais cette hésitation, cette peur. J’avais l’espace d’un instant l’impression d’être confronté à ce que j’avais vécu, il y a des années. Je n’en ai jamais parlé à qui que ce soit ici, mais c’est peut-être l’occasion de le faire alors que les vagues me rappellent les doux moments avec Nora. Mon esprit s’embrume un peu l’espace d’un instant, cette conversation qui avait pourtant si bien commencé était en train de tourner au vinaigre. Je la voyais trembler à côté de moi et instinctivement sans comprendre réellement pourquoi, je ne pus m’empêcher de passer un bras autour de ses épaules alors que je la regardais. Mon regard était fixé sur Rich et le voir si joyeux me donnait du courage pour ouvrir la porte qui masquait tant de choses horribles de mon passé.

- En vérité, Nora et moi étions très liés parce qu’on a toutes les deux vécu un moment très difficile avant de se rencontrer. C’est sur internet que j’ai commencé à lui parler, sur un forum de victime et de soutien.

Une fois le début de l’histoire raconté, j’avais l’impression que le reste devait suivre. C’était peut-être le temps pour moi de partager mon histoire. Je ne savais pas, en tout cas, c’était presque un soulagement.

- Grâce à elle, j’ai appris que ce qui m’était arrivé ne me définissait pas, qu’il n’était pas nécessaire que je m’en veuille et que je passe des heures sous la douche dans l’espoir de me purifier.

C’était un moment qui avait douloureux, oublier c’était simplement impossible, pardonner également. Il fallait simplement vivre avec et sans plus.

- Le jour de mes 25 ans, j’ai été une victime, c’était il y a une dizaine d’années. Un homme a profité d’une soirée pour glisser de la drogue dans mon verre et me trainer jusqu’à sa voiture. Je te laisse imaginer ce qui s’est passé ensuite…

J’avais peut-être trop parlé, peut être que je l’avais déboussolé, mais une partie de moi savait qu’il était important de parler de ce moment. Je m’étais peut-être trompé sur ce que j’avais senti comme intuition, mais à défaut, elle pourra toujours penser que j’avais assez confiance en elle pour lui raconter ce genre de chose. Elle voulait en savoir plus sur la relation que j’avais avec Nora, maintenant elle était servie elle en connaissait tous les détails.



๑ We Could Live Just To Turn The World Into Our Fantasy ๑



J'écris en #6633cc
Revenir en haut Aller en bas  http://www.walkingdead-rpg.com/t12311-listing-des-comptes-v4#292 
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Some things in the past are better left behind   Some things in the past are better left behind - Page 2 EmptySam 3 Aoû 2019 - 11:02
Le bras que Clarke passe autour de mes épaules me rassure. Sa chaleur chasse les vieux démons et sa voix capte mon attention en pleine dérive. Peu à peu, au fil de ses mots, je comprends qu’elle se confie. Que dans cette bulle d’intimité au bord de la plage, elle me livre son histoire. Une horrible histoire que ni le son des vagues, ni l’odeur iodée ne rend plus agréable à entendre. Mon cœur murmure instinctivement une prière pour elle, pour que le Seigneur ne lui lâche jamais la main et qu’elle puisse continuer à tenir bon. Je porte ironiquement le prénom de la pécheresse originelle mais je ne pense pas que la tentation vient des femmes. Je ne crois pas qu’il vienne de l’homme non plus. Il vient de l’humain, en général, et du « Mal » qu’il a créé lui-même.

- Je suis désolée…

Ma voix n’est qu’un filet fragile, friable. Honnêtement, je ne sais pas quoi faire. Jusqu’à maintenant, je n’ai confié mon épreuve à personne. Même pas à Mary-Ann. Je suppose qu’elle l’a deviné, parce qu’elle a dû le lire dans les ombres de mes yeux, mais jamais je n’ai su le formuler avec des mots. Immobile, je reste blottie contre mon aînée. Je l’admirais déjà pour son savoir et son travail mais désormais, elle me parait incroyablement forte. Solide. Le genre de personne que je ne me sens pas être, même avec le soutien du Christ.

- Je… quand mon couvent s’est retrouvé dépassé par les possédés… j’ai fui sur Seattle avec un homme, le récit se lance de lui-même, je n’ai même pas vraiment conscience de parler, on a été que deux, jusqu’à ce qu’il se fasse mordre… seule, je n’y arrivais pas. J’ai eu la chance de croiser un groupe qui avait l’air bienveillant, ils m’ont aidée et nourrie, ma gorge se noue douloureusement mais je me refuse d’abandonner en si bon chemin, ils… ont était plusieurs comme ça… des femmes, qu’ils avaient recueillies. Ils se sont mis à… à nous demander des… des faveurs… pour les « rembourser » de leur protection, je ferme les paupières, une larme brûlante roule sur ma joue, je la sens trouver sa route jusqu’à mon cou et mourir dans mon col, si on refusait, ils… ils nous forçaient, la nausée me revient, la même que je ressentais chaque fois qu’un de ces hommes s’introduisait en moi, ça… ça a duré un an…

Les tremblements ont repris de plus belle. Je n’ai même pas été capable de tout avouer, ce serait trop en un coup. De nombreuses images m’ont profondément traumatisée, peut-être ne serai-je jamais capable de les restituer. Peut-être n’est-ce de toute façon pas nécessaire. Je ne crois pas que l’œuvre de ces émissaires du Mal ne mérite la moindre place dans ma mémoire.

- Je…, j’aimerais dire autre chose, mais j’ai perdu la parole. Ma voix a été tuée par les larmes qui remontent soudainement.
Revenir en haut Aller en bas  
Clarke Norton
Clarke Norton
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/07/2019
Messages : 708
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Some things in the past are better left behind   Some things in the past are better left behind - Page 2 EmptySam 3 Aoû 2019 - 20:11
J’avais fait le deuil, dix longues années étaient passées, je ne dis pas que ça avait été facile, mais simplement que je n’avais pas eu le choix. Je m’en étais remis parce que l’être humain ne laisse pas le choix. Avant l’épidémie c’était marche ou crève, depuis l’épidémie, c’est toujours marche ou crève. Cependant, ce n’était pas le genre de parole que j’employais devant Eve, j’avais toujours fait attention avec elle, son amitié m’importait réellement et c’était sans doute pour cette raison que je m’étais confié sans détour alors qu’elle m’avait parlé. Je ne voulais pas avoir des secrets envers elle.

- Ce n’est pas grave, de toute façon, c’est le passé maintenant.

Que répondre de plus ? Pas grand-chose maintenant. Je savais que c’était une triste histoire, mais ce n’était pas la plus triste j’en étais certaine. C’est d’ailleurs, le moment qu’elle choisit pour commencer à me raconter la sienne. Me prouvant un peu plus que j’avais raison. De mon côté, j’avais un peu cherché les emmerdes en allant boire un verre seul dans un bar alors qu’elle n’avait pas choisi, elle s’était plutôt fait duper par des gens qui étaient mauvais. C’était dans des moments comme ça que j’avais du mal à croire en Dieu, parce que je ne comprenais pas pourquoi il faisait souffrir des gens qui croyaient autant en lui. Sans vraiment me rendre compte, je l’avais serré un peu plus alors qu’elle me parlait. J’avais su lire entre les lignes et j’en était content, mais j’étais surtout triste de son récit. J’aurais tant préféré avoir tort, j’aurais presque préféré que ça m’arrive une seconde fois plutôt qu’elle ait eu à subir ce genre de chose.

Les derniers mots qu’elle prononça me glacèrent le sang, ce n’était pas une fois, mais un an. Je n’osais pas imaginer ce qu’elle avait vécu, ça avait dû être une longue agonie. Je ne m’étais pas rendu compte, mais une larme coula le long de ma joue. J’avais mal pour elle et je ne pouvais rien faire, si ce n’est lui dire que c’était derrière elle et que ça ne se reproduirait plus, mais je n’étais personne pour lui dire ce genre de chose, presque incapable de me défende et sans doute incapable de survivre seule. J’avais eu tant de chance de ne pas vivre le monde de la rue, je m’en rendais compte un peu plus au contact de ce qui on vécut dehors.

- Il n’y a rien à dire, tu es tombé sur des connards et y en as plein dans ce monde. Je suis vraiment désolé qu’une telle chose te soit arrivée à toi. Tu ne mérites pas ça.

Je ne voulais pas la voir triste et je m’en voulais presque de la voir dans cet état. Je baisser la tête alors que la rage commençait à bouillonner en moi. Mon regard se posait un instant sur Rich qui était en train de couiner au pied de Eve, il sentait que quelque chose était en train de se passer et il voulait la réconforter. C’est avec plus de détermination que je n’ai eu dans ma vie que je repris alors la parole.

- Je ne voulais pas faire remonter des mauvais souvenirs. J’apprendrais à me battre et tu peux être certaine que je ne laisserais jamais quoi que ce soit t’arriver.

Des amis, je n’en avais pas eu beaucoup dans ma vie, mais j’étais contente de pouvoir compter Eve-Madeleine dedans et je savais qu’aujourd’hui ce lien était encore plus fort.



๑ We Could Live Just To Turn The World Into Our Fantasy ๑



J'écris en #6633cc
Revenir en haut Aller en bas  http://www.walkingdead-rpg.com/t12311-listing-des-comptes-v4#292 
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Some things in the past are better left behind   Some things in the past are better left behind - Page 2 EmptyDim 4 Aoû 2019 - 0:26
L’étreinte de Clarke qui se resserre me réchauffe le cœur et je me laisse aller contre elle. Des larmes silencieuses roulent sur mes joues décolorées, ma gorge momentanément trop serrée pour que j’ajoute quoi que ce soit. Je garde en moi les violences, la façon ignoble avec laquelle étaient traitées les femmes qui faisaient des « erreurs » ou dont ils voulaient se débarrasser. L’humiliante tournante qu’ils m’avaient infligée, sans aucune retenue, sans doute destinée à me briser afin que je meure comme un pantin désarticulé.

- Personne ne mérite ça, je la force de corriger, difficilement.

Adorable, le corgi couine à mes pieds ; impossible de ne pas sourire. Je fais alors l’effort de m’écarter doucement de mon amie pour essuyer mes joues humides. Je gâche ce moment supposé être léger. Le pire, c’est que c’est elle qui s’excuse et me promet de me protéger ! Je secoue négativement la tête, le cœur pourtant comblé de l’affection que me porte la trentenaire.

- Tu n’as rien fait de mal et je… je ne voudrais pas que tu risques ta vie pour moi, personne ne le devrait, cette idée lui faisait mal, j’ai… j’ai mis du temps à comprendre, j’ai… j’ai même accusé Dieu de m’avoir abandonnée, cet aveu me remplit la bouche de cendres : je ne suis pas fière d’avoir douté, mais je crois qu’il m’a infligé cette épreuve pour que je vois à quel point les Hommes sont cruels et que je ne m’égards jamais par la suite ; que je puisse continuer à le servir et… soulager autant d’âme que possible, j’ai conscience que ça peut ne pas être évident à saisir, je m’explique avec une moue timide : le Christ a bien laissé le peuple le diffamer, le lyncher et le crucifier pour nous… il a enduré la cruauté des Hommes pour devenir le symbole de son Père.

Je n’aurais pas la prétention de m’autoproclamer martyr et encore moins de me comparer au fils de Dieu, mais je suis persuadée qu’avoir expérimenté le Mal – et non pas l’avoir seulement imaginer – ça m’a permis d’approfondir ma foi en quelque chose. Une fois qu’on a su retrouver la lumière alors qu’on était perdu dans l’obscurité, il n’y a plus de difficulté qui sache nous détourner de la Vérité.

- C’est à moi de m’excuser, je sais que tu viens généralement ici pour te détendre, je tends les doigts pour inciter le chien à venir se faire caresser, un léger sourire flotte sur le visage que je tourne vers Clarke, on peut changer de sujet sans que tu te sentes mal à l’aise. Il n’y a rien à dire ou à faire, sinon prier pour que ça n’arrive plus à d’autres – femmes ou hommes, car ni la souffrance, ni la détresse n’ont de sexe.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Some things in the past are better left behind   Some things in the past are better left behind - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Some things in the past are better left behind -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: