The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Hold on, just a little while longer -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Hold on, just a little while longer   Hold on, just a little while longer - Page 2 EmptyVen 19 Juil 2019 - 16:14

Si un bref sourire avait étiré ses lèvres aux mots de la brune, Jesse avait rapidement repris son sérieux, hochant simplement la tête une unique fois. Tant qu'ils restaient en vie oui, qu'ils étaient ensemble, c'était le plus important et autant dire que le réceptionniste ne pouvait même pas imaginer ce qu'il se passerait s'il lui arrivait quelque à elle, parce-que la place qu'elle avait prise, tant dans sa vie que dans son cœur, était bien plus importante qu'il ne laissait l'entendre. Mais peut-être que ça aussi elle l'avait déjà vu, au fond de son regard, tout comme son inquiétude constante le prouvait aisément.

Laissant le faisceau de sa lampe balayer l'endroit, plissant le nez devant les volutes de poussières qui emplissaient l'air et étaient rendus partiellement visibles à la lumière, le bouclé capta également cette bouteilles posée bien droite sur le comptoir. Gardant la torche dirigée vers ce point alors que Serena s'y approchait, il gardait un œil attentif tout autour d'eux, s'assurant ainsi qu'ils étaient bien seuls dans cette pièce. S'il y avait quelqu'un, il ou elle se serait déjà manifesté pas vrai ? Et s'il s'agissait d'un cadavre, ses râles seraient perceptibles suite au boucan provoqué par le verre brisé alors peut-être étaient-ils simplement seuls... Peut-être. Mais se reposer sur cette potentielle possibilité était un risque qu'il valait mieux ne pas prendre, parce-que leur survie pouvait en dépendre. Sa survie à elle.

Occupé à regarder dans son dos, yeux plissés pour essayer d'y voir plus clair dans cette obscurité, le boxeur sursauta en percevant le mouvement agité venant de l'endroit où elle était, revenant immédiatement à lui alors que le faisceau de sa lampe s'était fait chancelant durant quelques secondes. Tout était trop rapide pour qu'il y voit clair et, bien qu'il ait rapidement dégainé le Beretta qui pendait à sa ceinture, il ne se risqua pas à tirer. Avec un tel corps-à-corps il pouvait bien la toucher elle... Là aussi, un risque bien trop élevé qu'il préférait éviter. Plus prudent.

« Reena ! » hurla-t-il alors qu'elle se retrouvait au sol, du moins de ce qu'il distinguait. Son sang pulsant dans ses tempes, le bouclé s'était approché, doigts crispés sur la gâchette, incapable de réellement discerner tout ce qu'il se jouait, sa lampe faiblissant doucement. Dans l'espoir de faire fuir l'assaillant de la militaire il tira sur le mur en face de lui, juste au dessus d'eux, envisageant de s'approcher d'avantage pour y aller directement aux poings. Qu'importait le bruit assourdissant qu'il lui avait vrillé un instant les tympans, venir à son secours à elle était plus urgent que la discrétion pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas  
Serena Martinez
membre du conseil | The Haven
Modératrice
Serena Martinez
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: SIG Sauer P320 & tisonnier en fer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/06/2018
Messages : 776
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Hold on, just a little while longer   Hold on, just a little while longer - Page 2 EmptySam 20 Juil 2019 - 2:09
Toujours au sol, désarmée, la poule mouillée en profitait pour enfoncer le métal de sa lame juste sous sa clavicule, lui arrachant un grognement sourd pour étouffer la sensation brûlante qui en résultait. Mais en quelques mouvements, le gosse s'éloignait déjà, et Reena était bien près de perdre patience. Ce type avait cherché les ennuis avec le mauvais duo, et il allait le découvrir bien assez vite. Agacée, la brune en avait aussi vachement marre de l'obscurité qui l'empêchait d'y voir clair. Elle se serait cru en pleine mission à Kaboul, bordel. Si sa vision n'était pas parfaite, ses deux oreilles fonctionnaient tout à fait, elles. Sere avait très bien entendu le coup de feu probablement destiné à la couvrir, et avait aussitôt posé son regard sur le blond, autant pour faire le point sur la situation que pour s'assurer qu'il allait bien.

« J'suis okay! » cria-t-elle à travers le boucan, portant la main à la plaie toute fraîche qui s'ouvrait un peu plus chaque fois qu'elle osait bouger le bras gauche. Elle voyait la silhouette du petit idiot de sa position, notant rapidement qu'il semblait chercher un truc à son cou: un sifflet? Pas bête comme idée, mais il était hors de question qu'il n'alerte qui que ce soit avec ce machin, déjà que le coup de feu avait probablement trahi ce qui se passait ici aussitôt qu'il avait été tiré. S'emparant d'une bouteille de vitre à moitié brisée à côté d'elle, elle lança rapidement l'objet vers leur nouveau copain, sans une once de doute. Le projectile éclata sur la main de celui qui avait voulu s'en servir, lui servant un avertissement qu'elle espérait assez démonstratif. « Il est pas tout seul! » lança-t-elle ensuite, comme pour le faire réaliser à Jesse.

Mais il fallait qu'elle se relève, maintenant, qu'elle retrouve son flingue avant l'autre putain d'arrogant. Le meilleur moyen d'y parvenir était de lui offrir une jolie petite distraction, non? Le seul problème était qu'elle était un brin sonnée, la demoiselle. Elle rampait en reculant sur les fesses, s'aidant de son bras droit en cherchant son sac porté disparu. Elle trouva son tisonnier, cependant, s'emparant de l'arme avant de se mettre à genoux pour mieux pouvoir se relever. Et dans son mouvement, elle repéra finalement le Sig Sauer, comme figé dans le temps entre les déchets qui jonchaient le sol, un peu plus loin. Malheureusement, le flingue était beaucoup plus près du petit singe que de son propriétaire actuel.

Merde. Son bouclé s'avançait vers une menace qu'il ne voyait probablement même pas. « JESSE! » Sans réfléchir - comportement particulièrement alarmant venant de sa part - la militaire avait décidé de reprendre son petit jeu précédent. Elle s'était emparée du cadavre d'une bouteille de mousseux, cette fois, avant de la lancer pour la faire passer à travers une fenêtre noircie, à l'opposé de leur position. Le verre éclata aussitôt, et la brèche ainsi formée avait fait jaillir un peu de lumière naturelle, assez pour qu'elle plisse les yeux et bondisse vers l'endroit où se trouvait son arme. Elle espérait juste arriver avant à temps.
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 370
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Hold on, just a little while longer   Hold on, just a little while longer - Page 2 EmptySam 20 Juil 2019 - 20:02


Le sifflet entre les doigts, il l'avait porté vivement à ses lèvres, mais le coup de feu, si proche de lui, le fit brusquement sursauter. En vérité, il eut l'impression de faire une attaque tant il eut peur. Avant qu'il n'ait le temps de faire quoique ce soit, une vive douleur éclata sur sa main qui tenait son sifflet.  Il lâcha un bref cri et retomba sur les fesses, le regard fou, les yeux partout, la respiration si saccadée qu'il allait probablement faire une crise d'asthme alors qu'il ne faisait même pas d'asthme.

Pas le temps de regarder sa main blessée, son seul objectif maintenant était de retrouver l'arme de l'inconnue avant qu'on lui tombe dessus.
Le grand type s'approchait, l'arme menaçante pendant au bout de son bras, et la femme s'activait de son côté. Dans son regard à elle, il parvint à voir qu'elle avait vu. L'arme à feu, au sol, là-bas.

Sans perdre une seconde de plus, il fondit en avant, à moitié écrasé au sol, vite, avant que l'autre mec ne l'atteigne ou n'ait le temps de lui tirer dessus. Le cœur battant si fort qu'il raisonnait dans sa tête et qui lui faisait mal, le visage tordu dans un rictus de détresse, il se laissa presque tomber sur l'arme, enroula ses doigts autour du métal froid et hostile et sauta sur ses jambes.

L'homme, trop proche de lui, fut repoussé d'un coup de pied dans l'estomac. Pas assez efficace, cependant, car il garda contenance et ne fit pas plus de deux pas en arrière. Pire encore, Milow remarqua très bien le canon de son flingue à lui, dirigée vers lui.
Effrayé, persuadé qu'il allait mourir ici alors même que sa sœur n'était pas loin et n'allait sans doute pas tarder à rappliquer à cause du bruit, il paniqua. Son bras se tendit vers lui, et, alors que raisonnait l'appel de la femme qui criait le nom du type, un rayon de lumière jaillit dans la pièce. Et L'indexe de Milow appuya sur la détente.

Comme si le temps s'arrêtait.

Il eut l'impression que tout se passait dans un douloureux ralenti. La lumière les éclaira tous. S'il se sentit une seconde aveuglé, cette sensation fut de courte durée. Ses prunelles accrochèrent à celles de l'homme. Yeux bleus dans yeux bruns Le prénom que l'inconnue avait crié raisonna encore dans sa tête, et tout pris sens. Milow comprit. Reconnut.

Non !

Une expression horrifiée déforma son visage alors qu'il voyait la balle fuser dans l'air au ralenti. À l'instant même où Milow avait appuyé sur la gachette, il comprit son erreur. Le flash du tir éclaira mieux encore la pièce, avec sadisme et ironie, envoyant sur le visage de Jesse une lueur nette et précise lui donnant des allures iréelles.

La balle se logea dans son coeur. Avec une précision qui ne ressemblait pas au jeune Lewis. Et ce fut encore si lent, si lent ! Qu'il eut l'impression d'entendre même la chair de son frère se déchirer sous l'impact. Et lorsqu'enfin la balle disparut dans le corps de Jesse, le temps reprit son cour normal. Et Milow demeura ainsi, l'air complétement perdu, le bras tendu, l'arme au bout, fumante, moqueuse, son travail exécuté à la perfection.

Il finit par se réveiller, lâcha ce qu'il tenait comme s'il avait l'Enfer entre ses mains et se laissa tomber à côté de lui. La femme était déjà là, sur lui, et Milow ne bougea pas, observa la scène dans un état second, incapable de parler ni même de reprendre son souffle.

Qu'est-ce que j'ai fais

Qu'est-ce que j'ai fais

Qu'est-ce que j'ai fais ?




I just wanted to live
by Laxy Dunbar

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Hold on, just a little while longer   Hold on, just a little while longer - Page 2 EmptyLun 22 Juil 2019 - 19:08

Elle allait bien. Quoi que le bouclé n'était pas réellement certain que bien soit le bon mot au vu de son cri mais au moins était-elle encore en vie. Il était évident cependant qu'elle n'était pas tirée d'affaire pour autant, et ne le serait pas tant que la menace représentée par son assaillant ne serait pas neutralisée. Le réceptionniste avançant toujours, il ne retint pas un « bordel » en apprenant que l'ennemi n'était pas seul, se retournant machinalement pour aviser les autres points d'entrée de la pièce, pensant que d'autres se trouvaient déjà en vue au vu des paroles de la militaire. Mais le lieu semblait pour l'instant vide à part eux. Comment en était-elle venue à cette conclusion ? Pas le temps d'analyser la situation pour le savoir, leurs vies semblaient en dépendre pour l'instant alors autant se débarrasser de l'assaillant au plus vite, quitte à devoir prendre sa vie. Ce ne serait pas une première pour le blond, sans doute pas la dernière non plus, bien que chaque vie qu'il avait prise reposait douloureusement au creux de son être.

Resserrant ses doigts autour de l'arme qui fut jadis celle de son père, le boxeur s'était remis à avancer vers l'attaquant, canon braqué vers lui, prêt à tirer au moindre signe. Parce-que s'il ne rechignait pas totalement à tuer, il n'était pas de ceux qui prenaient des vies gratuitement, pas s'il avait une chance de s'en sortir autrement. Suffisamment proche de l'inconnu, un coup de pied vif en plein dans l'estomac le fit reculer de quelques pas alors qu'il y portait sa main, encaissant le coup en un grognement, sa main un instant déstabilisée. Le temps s'accéléra durant les secondes qui suivirent.

Le canon du Beretta fut recentré sur l'attaquant. La voix de Serena hurla son prénom. Une raie de lumière terne illumina la pièce. Milow. Un coup de feu suivi d'une douleur lancinante qui lui coupa le souffle, le bloquant net dans son avancée avant que sa main tremblante ne se porte à l'endroit de la plaie, tout près du cœur. Le regard portée sur sa main, il relevait la tête vers le tireur, yeux écarquillés, observant avec terreur ce visage connu. Celui de son frère. Lui qui le pensait mort de longs mois plus tôt dans cette avalanche qui les avait séparés. Milow était bien là, bien en vie. Cette simple réalité fit rouler une larme sur la joue du réceptionniste qui se laissa doucement tomber au sol malgré lui, rattrapé par les bras de Serena qui venait de se précipiter vers lui.

« Milow... » murmura-t-il douloureusement avant que le prénom soit répété de manière bien plus paniquée. Ryan. Le bouclé ferma les yeux un instant, ne retenant pas un sanglot. Ils étaient en vie. Tous les deux. Lui n'avait pu les protéger comme leur père le lui avait demandé avant de mourir mais ils avaient su s'en sortir seuls, ensemble. De nombreux sentiments l'envahirent. La fierté, un certain soulagement, une peine sans nom. Lâchant son arme pour poser une main sur le bras de Reena, il tendit la seconde vers son frère, ses lèvres s'étant faites tremblantes. Alors c'était maintenant que tout allait se terminer ? Comme ça ? Si tel était le cas il ne pourrait leur en vouloir, parce-qu'il ne comprenait que trop bien l'importance de la survie en ce monde. Il s'était simplement trouvé au mauvais endroit au mauvais moment, aussi tragique que cela soit.
Revenir en haut Aller en bas  
Serena Martinez
membre du conseil | The Haven
Modératrice
Serena Martinez
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: SIG Sauer P320 & tisonnier en fer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/06/2018
Messages : 776
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Hold on, just a little while longer   Hold on, just a little while longer - Page 2 EmptyMar 23 Juil 2019 - 19:02

C'était trop tard. Le putain de gosse venait de s'emparer de son flingue. La brune s'était relevée d'un coup pour se lancer à sa poursuite, essayant de le rattraper à tout prix. Mais il était plus près, il avait été plus rapide. Elle devait reprendre possession de ce qui lui appartenait, et vite. S'il fallait qu'elle lui saute sur les dos pour le plaquer au sol, tant pis, elle le ferait. Qu'il saigne un peu, lui aussi. Sere avait juré en voyant Jesse se prendre le coup de pied du type, avant de s'emparer de son tisonnier, bien décidée à lui envoyer derrière la tête avant qu'il ne fasse quoi que ce soit avec ce qu'il avait entre les mains.

Elle y était presque, tout juste derrière lui, l'arme de fer levée dans les airs et prête à lui fracasser le crâne ou à lui faire craquer la colonne vertébrale. Qu'il ne s'en prenne pas à lui. Mais le coup de feu l'arrêta net dans son geste, lui coupant le souffle sans même qu'on ne la touche. Son regard noisette se posa sur le thorax de Jess, horrifiée, tandis que son visage perdait ses couleurs malgré son coeur qui battait à tout rompre - jusqu'à lui en déchirer la poitrine. Elle n'entendait plus rien et voyait parfaitement clair, maintenant, le regardant perdre la carte et tomber au sol. Lâchant aussitôt son arme, elle se précipita vers lui en hurlant son nom à nouveau, juste avant que sa tête ne puisse heurter le tapis merdique. Le t-shirt du bouclé se teintait de rouge à la vitesse de la lumière, et la militaire réalisait à peine la gravité de la blessure qu'il venait d'encaisser, paralysée, à genoux tout près de lui.

« Non! Non, non, non, non... » tremblait-elle en secouant la tête, la respiration haletante et les yeux plus affolés que jamais. Milow, qu'il murmurait. Son frère, vraiment? Elle réalisa, levant les cils vers celui qui venait de tirer avec tellement de détresse imprimée dans la rétine qu'elle devait se contenir pour ne pas reprendre son flingue et lui réserver le même sort. Elle reporta tout de suite son attention sur son blond, avalant péniblement sa salive avant d'enlever sa veste avec empressement pour l'écraser sur la plaie qui ruisselait. « Ça va aller, Jess, ça va aller... » lâcha-t-elle machinalement avec peine, sachant très bien que ça n'allait pas du tout. Martinez jeta un coup d'oeil autour, avec l'espoir fou de peut-être trouver quelque chose - n'importe quoi - pour le sortir de cette pagaille horriblement irréelle.

Si seulement Milow n'avait pas gagné cette course. La panique la guettait, elle était au bord de ses lèvres, et elle n'avait qu'une seule envie; la vomir sur le plus jeune frère dans un tonnerre d'insultes et de violence. Parce qu'il ne pouvait pas lui arracher Jesse. Elle n'y survivrait pas. Et si elle maudissait le gosse, elle se maudissait elle aussi. De tout ce qui avait pu les mener jusqu'ici. Mais elle n'avait plus rien à foutre de ce qui pouvait bien les entourer, maintenant, alors qu'elle sentait le visqueux liquide sur ses mains, passant à travers le tissu de ce qui couvrait ses épaules un instant plus tôt. Juste un moment plus tôt, oui, alors qu'il n'était pas en train de se vider de son sang dans ce casino devenu encore plus lugubre depuis que cette balle avait traversé sa peau.

La main de Jesse se posa sur son bras à elle, lui comprimant les poumons un peu plus, éclatant tout ce qu'il restait de son âme comme si quelqu'un venait de faire sauter une bombe. Il devait souffrir, lui aussi, le trou béant dans son muscle cardiaque l'asphyxiant un peu plus au fur et à mesure que le temps filait. « Me laisse pas. » souffla-t-elle, la voix brisée. Reena posa les doigts à son visage, là, par terre, les larmes perlant à ses cils, ne sachant plus quoi dire ni quoi faire. Elle était désolée, tellement désolée, le coeur en miettes d'imaginer une seule seconde qu'il n'allait pas rentrer, qu'elle ne trouverait plus jamais le réconfort de ses bras et la lumière de son sourire. Son regard plongé dans le sien se releva pourtant d'un coup sec lorsqu'elle réalisa que quelqu'un courait vers eux. Tout de suite, la mexicaine s'empara de son Sig Sauer et le pointa à une main sur celle qui venait de les rejoindre sans trop saisir la scène, sûrement. Et le visage de Sere n'avait rien d'accueillant, pourtant, déformé par un rictus de haine - anéantie, rageuse et abominablement rongée par ce qu'elle savait qui allait se produire. Mais il fallait remettre le masque. Plus personne ne verrait jamais ce qui se trouvait dessous. Peut-être que de serrer son flingue à s'en couper la circulation des doigts - de tirer, même - la rendrait plus forte, et lui permettrait d'oublier ce qui était en train de se produire juste sous ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Halloween King 2018
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: une matraque teléscopique - un pied de biche - des lames de rasoirs .
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/09/2018
Messages : 370
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: Hold on, just a little while longer   Hold on, just a little while longer - Page 2 EmptyMer 24 Juil 2019 - 12:40

Impuissant.
Il lui était souvent arrivé de se sentir démuni face à une situation. De se sentir perdu. Mais jamais il n'avait ressenti un vide aussi immense, pas même lorsque, avec Ryan, il pensait avec perdu Jesse pour toujours, la première fois. C'était différent. Là, c'était de sa faute à lui. C'était lui qui avait provoqué ça. Est-ce qu'il se sentait pour autant maître de son destin ? C'était là qu'il constatait les limites du contrôle. Il ne contrôlait rien. Et cette amère ironie qui lui rigolait au creux de l'oreille lui donnait envie de hurler de toutes ses forces.

Dans un état second, une douleur affreuse lui comprimant la poitrine, il avança doucement sa main pour attraper celle de son frère. Qu'il pensait mort. Disparu de ce monde, depuis si longtemps.
Le contact de sa peau sur la sienne lui fit l'effet le plus étrange qu'il ait jamais ressenti. Son regard ne parvenait pas à s'arracher de ce visage qu'il avait pensé ne plus jamais revoir. Ses doigts enlacèrent les siens alors que les larmes lui montaient brusquement aux yeux. Son autre main se plaqua contre sa bouche pour ravaler un sanglot douloureux. Il secoua la tête plusieurs fois.

La femme à ses côtés aurait pu l'abattre qu'il n'aurait même pas montré signe de défense. Mais elle n'était pas dans un meilleur état que lui. Elle s'évertuait à arrêter l'effusion de sang, en vain. Milow, lui, peinait même à respirer.

- Non …

Il ferma une seconde les yeux, faisant tomber toutes les larmes qui y étaient grimpées. Priant de toutes ses forces pour se réveiller.

Il venait de tirer sur son frère.

Son propre frère.

Non, non, non, non, non  … c'était ce qu'articulait l'inconnue, et c'était ce qui raisonnait dans sa tête à lui. Le seul mot qui tournait en boucle.

- Jesse...

Sa voix se brisa lamentablement alors que son buste plongeait pour venir l'enlacer. Il ne parvint pas à arrêter ses sanglots d'enfant. Pourquoi avait-il tiré ?! Pourquoi ?!

- J'suis désolé, j'suis désolé, désolé, désolé, désolé …

Comme si être désolé pouvait changer quelque chose.
Malgré l'odeur du sang, de la poudre, de la moisissure, malgré ses pleurs et sa détresse, Milow reconnut ce parfum naturel qui caractérisait Jesse. Ce parfum, qu'il avait oublié, et qui à présent l'emplissait des pieds à la tête. Et ça lui rappelait un autre monde, un passé qui n'était plus. Et c'était à cause de lui.
L'issue de cette rencontre aurait pu être si différente. Si belle ...
Il resta aggripé à lui comme un noyé à sa bouée, insensible à ce qui se passait autour de lui. À la présence de Ryan, à l'arme à feu qui se braquait sur elle. Et la jeune femme, tout aussi perdue face à la situation, resta ainsi, droite, la bouche entrouverte. La menace de l'arme si lointaine face à ce vide immense qui l'envahit.
Ses mains se plaquèrent contre ses lèvres. Choquée, alors que les rouages se mettaient douloureusement en route dans sa tête.

C'était Jesse, qui était par terre et qui se vidait de son sang.

Et elle n'arrivait pas à resituer la scène malgré l'évidence.

- S'il te plaît … S'il te plaît … Pars pas … J'veux pas …

Milow redressa à peine son visage pour pouvoir détailler celui de son frère. Faible. Et pâle, si pâle. Pas besoin d'être dans la lumière pour s'en rendre compte.

- On va … on va te soigner, d'accord ? Ça ira … ça ira mieux …

Il hocha frénétiquement la tête, baissa une seconde le regard sur la plaie béante qui n'en cessait pas de saigner. C'était encore possible. Il pouvait pas mourir comme ça, pas après tout ce temps où il le pensait déjà mort, pas de ses propres mains. C'était injuste. Injuste.

Il pouvait pas tuer son frère.

Il avisa du coin de l'oeil l'arme que l'inconnue braquait sur sa soeur. Tremblant, le visage trempé de larmes, il s'adressa à elle :

- Pas ... pas elle ... Elle a rien fait ... Tue-moi. Tue-moi.




I just wanted to live
by Laxy Dunbar

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Hold on, just a little while longer   Hold on, just a little while longer - Page 2 EmptySam 27 Juil 2019 - 13:17



Ne retenant pas un bref grognement plaintif au moment où Serena appuya sa veste sur son torse pour tenter de stopper l'effusion de sang qui devait en sortir, l'air vint à lui manquer un instant alors qu'il fermait les yeux en entendant ses mots. Ça n'irait pas non, plus rien n'irait désormais. Les rouvrant pour les poser sur le visage de son frère sa gorge se noua d'avantage. Comment était-il possible d'être à la fois partagé entre un sentiment de profonde peine et de joie confondue ? Milow était en vie et, comme une mauvaise blague du destin, c'était de sa main que le bouclé allait perdre la vie. Parce-que c'était bien de cela qu'il s'agissait pas vrai ? Ses forces le quittant peu à peu tout comme la douleur lancinante dans sa poitrine prouvaient bel et bien que tout serait terminé sous peu, bien plus rapidement et tragiquement qu'il l'avait mille fois envisagé. Les nouveaux mots de la militaire lui intimant de ne pas la quitter firent rouler une larme sur la joue alors qu'il inspirait pour contrôler toutes ces émotions qui s'agitaient en lui.

Une seconde secoué par le plus jeune qui venait l'enlacer, Jesse passa son bras libre autour de lui, étouffant un sanglot alors que ses doigts se glissaient doucement dans les cheveux de son frère. Son petit frère. Il n'avait pu le protéger comme il aurait dû le faire et alors qu'ils auraient pu se retrouver enfin, tout partait en vrille, tout serait terminé pour lui. Relevant la tête pour voir sa sœur, un maigre sourire sans grande joie étira ses lèvres. Un sourire désolé, profondément triste. Pardon de n'avoir pu vous préserver de tout cela, de ne pouvoir être là pour vous relever, de ne pas avoir été à la hauteur. « Milow... » murmura-t-il à nouveau lorsque le concerné lui demanda de ne pas partir, plongeant ses prunelles sombres dans les siennes alors que sa main venait prendre doucement la sienne, l'autre serrant brièvement le bras de Reena. Inspirant profondément, il souffla un « ça va aller » relativement faible. Ça irait, pour eux trois, lui n'était déjà plus dans l'équation. Mais tout n'était pas terminé. Il n'avait pu les protéger à l'époque, ni durant tout ce temps où ils étaient séparés, mais il devait les protéger maintenant.

Aux paroles de Milow, le réceptionniste posa une main sur le bras de la militaire, celui qui tenait l'arme menaçant sa sœur. « Reena... c'est pas de leur faute... leur en veut pas » intima-t-il d'une voix relativement calme malgré les circonstances, implorant celle qui avait fini par compter plus que le reste à ses yeux. Ce n'était pas leur faute à eux non, simplement un concours de circonstance qu'amenait cette survie pour laquelle tous se battaient depuis si longtemps déjà. Si ça n'avait pas été eux, peut-être serait-il mort des mains de quelqu'un d'autre. Demain. Dans une semaine. Qu'importait au fond, la finalité était la même, mais il devait les protéger et leur permettre de vivre encore. « S'il te plaît... » ajouta-t-il à son attention, plantant dans les siennes ses prunelles qui reflétaient tout ce qui l'animait. Fini le masque, terminé tous ses efforts pour garder ses démons enfermés, ils n'avaient plus lieu d'être désormais, il s'éteindrait avec eux.

Reportant à nouveau son attention sur son frère et sa sœur, cette dernière vint se mettre à genoux à son tour en face de lui, posant une main tremblante sur son bras. Ses forces le quittant de plus en plus, le bouclé releva une main pour la déposer sur sa joue, un sourire triste étirant à nouveau ses lèvres. « Vous avez survécu... je suis fier de vous. » Une voix faible mais sincère alors que tant de souvenirs lui revenaient en mémoire. Cette enfance qui lui avait été volée à l'instant même où leur mère avait eu son accident, le poussant à grandir trop vite pour les protéger eux. Il ne s'en était pas rendu compte à l'époque, trop accaparé par des tensions idiotes, mais ils avaient été heureux malgré tout, pas toujours, mais au moins étaient-ils ensemble à ce moment là, affrontant les obstacles de la vie en restant soudés malgré les différends. Ils étaient tout, et Serena lui avait redonné ce souffle de vie quand il les avait perdus eux. Ils étaient tous trois ceux qui lui avaient permis d'avancer, de ne pas crouler sous ses démons, et ils étaient désormais réunis comme si son seul rôle en ce monde était en finalité de les lier eux. Le blond étouffa un nouveau sanglot alors que sa main venait prendre la sienne, bien trop craintif de la lâcher, de la laisser.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Hold on, just a little while longer   Hold on, just a little while longer - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Hold on, just a little while longer -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: