The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -50%
-50% sur Nike Air Max 200 Winter
Voir le deal
63 €

Partagez
- Road trip in the city -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hayden Keynes
Overlook Hotel
Hayden Keynes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/03/2019
Messages : 490
Age IRL : 44
MessageSujet: Road trip in the city    Road trip in the city	 EmptySam 6 Juil 2019 - 21:23
Le 06/07/2019

Cela faisait maintenant à peu près trois mois que l’apiculteur avait rejoint le groupe de Recovery Grove. Et pour être franc Hayden s’y plaisait bien. Il faut dire que l’endroit était agréable et plus ou moins à l’abri du danger. En plus, il fournissait de la nourriture à ses occupants. Notamment grâce aux talents d’Hannah qui s’occupait des plantations. Mais également de Nigel qui avait de sacrés talents de pêcheur. Sans oublier que dans quelques temps, grâce aux compétences d’Hayden et surtout à la future rénovation des ruches, tout ce petit monde aurait très certainement du miel sur la table ?

L’endroit ainsi aménagé était donc un petit coin de paradis. Enfin, du moins c’est ce que pensait Hayden. Il lui rappelait, d’ailleurs, beaucoup l’ancien camp où il avait vécu pendant plusieurs mois l’année passée. Avec certes beaucoup moins de personne mais avec la même envie de reconstruire quelque chose et d’y vivre en paix. Chose qui, actuellement, devenait plutôt rare. Mais qui était réalisable. Il fallait simplement y croire et y mettre de la bonne volonté.  

Hayden appréciait donc grandement vivre ici. Et il aurait très bien pu y vivre encore longtemps sans y mettre un pied dehors si sa femme et ses deux filles avaient été présentes à ses côtés. Mais malheureusement pour l’apiculteur, elles avaient disparues depuis novembre 2017. Etaient-elles décédées ? S’étaient-elles égarées et éloignées de Seattle ? Etaient-elles à l’autre bout du pays ? S’étaient-elles faites capturer par un de ces nombreux groupes de sauvages ? Ou alors avaient-elles trouvées refuge dans un camp sécurisé et ou militarisé ?

Toutes ces questions, l’homme se les posait fréquemment. Et elles restaient bien-évidemment toujours sans réponses. Même si au fond de lui, il avait un pressentiment qu’elles étaient toujours en vie quelque part. Dans les environs ou ailleurs ? En tout cas, il était persuadé qu’il pourrait les retrouver. Après tout, lui avait bien survécu. Alors pourquoi pas elles ? L’homme se devait donc d’agir. En commençant, par exemple, par effectuer des recherches dans le centre de Seattle. Ou dans ses environs ?

C’est pourquoi l’apiculteur demanda alors rapidement à Frances l’autorisation de quitter le camp pendant quelques jours. Chose que la jeune femme accepta sans faire de difficultés. En fait, elle lui souhaita même d’avoir de la chance de les retrouver. Et par la même occasion de revenir sain et sauf. Le barbu se prépara donc convenablement pour cette expédition. Et c’est d’un pas décidé et à pieds mais également avec une carte de la région, cette fois-ci, qu’il se dirigea vers le cœur de la ville Emeraude.

Après plusieurs heures de marche et de cache-cache avec les macchabées, Hayden commença à atteindre le centre de la ville. Motivé comme jamais, l’homme s’empressa alors de commencer à ratisser le quartier. Puis à griffonner sur un petit carnet, les lieux et les adresses où il avait été voir si sa famille s’y trouvait. De cette manière, ces recherches seraient beaucoup plus ordonnées et méthodiques. Ce n’est qu’ensuite qu’il se dirigea vers un magasin d’outillages en tout genre dénommé Hero Ace Hardware.  Comptait-il y trouver sa famille à l’intérieur ? Avec de la chance, peut-être ? Mais, il ne fallait pas vraiment y compter. A moins d’avoir vraiment mais alors vraiment beaucoup de chance ?

De toute façon, pour le moment Hayden avait déjà prévu de se rendre dans ce magasin. Après tout, il pourrait peut-être y trouver une nouvelle arme ? Une pelle par exemple ou un autre outil de ce genre ? La grande vitrine du magasin avait en tout cas été véritablement bien barricadée. La porte en verre, par contre, avait complètement été défoncée. Par qui ? Comment ? Pourquoi ? Impossible à dire. Mais l’endroit avait dû être forcément visité ? Il pouvait d’ailleurs y avoir à l’instant présent quelqu’un à l’intérieur ?

C’est pourquoi Hayden se décida d’y pénétrer discrètement et prudemment. Chose qui n’était pas vraiment facile à réaliser puisque chaque pas qu’il faisait sur les morceaux de verre, répandus un peu partout sur le sol, faisait un petit bruit qui risquait d’attirer l’attention de n’importe quelle personne, morte ou vivante, pouvant se trouver à l’intérieur de cette boutique.



Stranger in a Strange Land
Revenir en haut Aller en bas  
Daniella Offman
Daniella Offman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 13/05/2018
Messages : 2370
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Road trip in the city    Road trip in the city	 EmptyMar 9 Juil 2019 - 12:48
    Seattle ... Ce n'était pas juste une ville pour la jeune femme s'était un abris ; c'était son passé. Elle avait toujours vécus là bas avec ses parents puis uniquement son père puis son Mike. C'était la ville où elle avait commis des infractions où elle avait rencontré Roza et Duncan . La ville qu'elle avait tant aimé et tant détesté à la fois. D'ailleurs où était Roza ? Que lui était il arrivait ? Elle voulait profiter de son moment de sortie pour la retrouver également en savoir plus sur son sort et pourquoi pas la ramener au Fort. Mais pour le moment elle avait quitté la base au volant d'un des pick up . Elle avait pris dans son sac de quoi manger ; boire ; marquer les maisons visitées et se défendre. A sa ceinture il y avait son 9mm avec quelques munitions dans son sac. Elle avait également son couteau de chasse; inutile d'utiliser des balles si on peut éviter. Certes elle en avait ramasser pas mal sur les cadavres et pendant la tuerie du ranch mais elle les gardaient précieusement et ne les utilisés qu'en dernier recours. Néanmoins les avoir avec elle était fortement rassurant.

    Au Fort ils avaient construits un nouveau chalet et Dani avait bien compris qu'avoir du matériel supplémentaire ne serait pas de trop après tout c'était assez difficile de construire sans rien. Des vis ; des outils auraient été un plus impressionnant .Elle connaissait d'ailleurs un magasin d'outils à Seattle avec de la chance elle pourrait encore trouver quelques choses; elle avait fait déjà les magasins autours de Tocoma et petit à petit elle devait s'éloigner. Les rôdeurs ne lui faisaient clairement plus peur depuis pas mal de temps maintenant. Elle arriva non loin de la ville quand elle remarqua que les routes étaient bouchés. Prenant ses affaires elle sortie et ferma la voiture avant de continuer à pied. Après avoir marchés quelques temps ; peut être une heure ou deux : elle se retrouva devant le magasin en question. Elle avait déjà évités plusieurs rôdeurs sur la route mais ; pistolet en main elle entra dans la boutique. Elle ne voulait pas risquer de ce faire tuer ; après tout il y avait peut être des rôdeurs ou des survivants mal attentionnés là dedans.

    Elle entra prudemment mais ne trouva pas âmes qui vivent ou du moins qui marchent. Elle continua son chemin à travers les rayons. Le soleil au dehors permettait d'y voir sans avoir besoin de lumière artificielle ce qui était une bonne chose ; les piles ne poussaient pas sur les arbres. Dani regardaient les rayons ; ils ne restaient pas grands choses mais le magasin n'avaient pas été vidé pour autant. Elle commença a fouiller surtout sous les rayons ; elle savait par expérience que beaucoup de choses roulaient dessous. Elle trouva une petite chose carré et tendit le bras pour l'attraper ; le ramenant à elle ; elle découvrit avec un immense sourire qu'il s'agissait d'une lampe mécanique ; on tournait une petite manivelle pour faire de la lumière ! C'était super ! ! Elle le garderait pour elle ; plus de problème de pilles ! Ce genre de trouvailles étaient rares mais des plus agréables. Elle la mise dans son sac quand elle entendu un bruit à l'entrée; pistolet en avant elle s'approcha prudemment et découvrir un homme étonnamment grand et plutôt bien bâtit ; inutile de précisé qu'au corps à corps elle ne ferait pas le poids ! Elle misa alors sur son 9mm ! Elle sortit d'un rayon pour lui faire face arme en main . « - Je ne vous veux pas de mal ... mais je ne veux pas mourir ici pour autant ... Qui êtes vous et ... êtes vous un de ces tarés qui tues les autres ? » c'était une phrase et une question simple bien sur il pourrait dire que non sans le penser mais elle aurait au moins une vision de son mensonge ; puis elle était plutôt douée pour savoir quand les autres mentaient . Prête à lui tirer une balle en pleine tête au besoin elle espérait néanmoins ne pas avoir à le tuer.



           
shadows are everywhere

           
Revenir en haut Aller en bas  
Hayden Keynes
Overlook Hotel
Hayden Keynes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/03/2019
Messages : 490
Age IRL : 44
MessageSujet: Re: Road trip in the city    Road trip in the city	 EmptySam 13 Juil 2019 - 21:01
L’endroit avait l’air d’être désert ? Et apparemment assez éclairé pour y voir plus ou moins correctement ? Sauf peut-être si l’apiculteur s’enfonçait un peu plus profondément au cœur de cette boutique ? Mais pour le moment les planches et les étagères vides qui barricadaient la grande baie vitrée laissaient suffisamment passer la lumière du jour pour qu’Hayden puisse voir ou il posait les pieds. C’est donc pour cette raison que l’homme commença à s’aventurer, à pas feutrés, dans le magasin d’outillage. Et c’est en fouinant dans les premières étagères que celui-ci débuta ses recherches.

La première qui se présenta à lui contenait tout un tas d’outils, de vis et de clous. Ainsi que des tournevis et des marteaux en tout genre. Matériel dont l’apiculteur n’avait absolument pas besoin à l’instant présent. Mais qui pourrait peut-être s’avérer utile à l’avenir ? Surtout lorsque celui-ci construirait de nouvelles ruches. Ou quand il réparerait les anciennes ? C’est donc pour cette raison que le barbu griffonna sur son calepin qu’à cet endroit se trouvait ce genre de matériel.

L’étagère suivante contenait, quant à elle, des prises électriques, des interrupteurs et une immensité de câbles de différentes couleurs. Du matériel d’électricien à n’en pas douter. Et complètement inutilisable à l’époque actuelle. Enfin du moins pour l’apiculteur et les gens de son groupe. C’est donc pour cette raison que le barbu abandonna cette étagère et qu’il continua sa progression dans le magasin. Nostalgique, l’homme songea alors au monde qui était le sien avant qu’il ne devienne ce qu’il était aujourd’hui. Et aussi aux diverses technologies que l’être humain avait réussis à découvrir et développer en plusieurs centaines d’années avant de finalement tout perdre, du jour au lendemain, pour presque revenir à l’âge de pierre.

Essayant de se remémorer quels objets lui manquaient le plus le barbu s’engagea alors dans l’allée suivante. C’est justement à cet instant qu’une voix féminine résonna à ses oreilles. Redressant la tête, Hayden fixa alors la brune qui lui faisait face et qui le menaçait de son arme. Levant les mains vers le ciel l’homme lui déclara alors instinctivement : - « Ho ! Tout doux ! » Avant de fixer attentivement la jeune femme et de reprendre : - « Moi non plus je n’ai pas envie de mourir ! Alors, on va se calmer tout de suite ! »

Ayant peur que la brune ne panique et ne fasse feu sur lui l’apiculteur lui déclara spontanément : - « Je ne suis qu’un simple voyageur. Désolé si je vous ai fait peur. Et désolé d’être entré chez vous. Enfin, si seulement c’est chez vous ? Je cherchais simplement de quoi me défendre contre tous ces putains de macchabées » Esquissant un sourire qui se voulait rassurant le barbu annonça ensuite à la brune tout en posant ses  mains sur son crâne : - « Je ne suis absolument pas un de ces « tarés », loin de là ! » S’interrogeant sur la réaction qu’allait avoir la jeune femme l’apiculteur se présenta finalement à la brune : - « Je m’appelle Hayden. Et vous, c’est quoi votre prénom ? »



Stranger in a Strange Land
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 1394
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Road trip in the city    Road trip in the city	 EmptyDim 21 Juil 2019 - 11:40
Les mains enfoncées dans les poches de sa veste, Valérian progressait d’un bon pas au sein des rues de Seattle. Son visage, halé par le soleil estival, était protégé par une paire de lunettes solaires à la monture bancale qu’il avait récemment arraché à un cadavre. Si l’un des verres de celle-ci était fissuré, le grec n’en avait rien à faire : il lui importait davantage de se protéger de ce foutu soleil plutôt que d’apparaitre à son avantage auprès d’éventuels survivants. Chaque priorité en son temps ! Et puis, ce n’était pas comme si les morts allaient porter attention à ses lunettes cassées ou à son pantalon crasseux : les rôdeurs ne feraient, en effet, pas la distinction entre une entrecôte juteuse, accompagnée d’une sauce au vin rouge, ou bien un bifteck caoutchouteux. Non, n’importe quel morceau de viande était appétissant à leurs yeux !  

Aussi silencieux qu’une ombre, Valérian était jusqu’à présent parvenu à éviter les groupes de rôdeurs dont il avait croisé le chemin. Telles des âmes errantes, ceux-ci stagnaient dans les rues de Seattle dans l’attente qu’une victime leur tombe entre les mains : leurs râles sinistres hantaient la ville et ils s’y déployaient comme une véritable peste en terrain conquis. Heureusement pour les vivants, ces choses étaient suffisamment bêtes pour être dupées par le premier venu. Il suffisait en effet d’un cailloux jeté dans une direction stratégique pour attirer l’’attention d’un groupe entier et se frayer tranquillement un chemin dans son dos. Telle avait été la tactique de Valérian et, aussi surprenant que cela puisse paraitre, celle-ci avait été sacrément efficace ! Comme quoi, il n’était pas forcément nécéssaire de faire preuve de génie pour se tirer des situations les plus mal engagées. Un petit cailloux faisait largement l’affaire.

L’air nonchalant, Valérian se dirigeait donc d’un pas assuré en direction du No Man’s Land où il pensait retrouver une jeune femme russe qui, aussi casse-couille qu’elle puisse être, lui avait inspiré une certaine sympathie. Après le départ pour Chicago de la bande de jeunes, Valérian s’était en effet retrouvé quelque peu désemparé et pris aux tripes par une solitude étrangement pesante. En dépit de ce qu’il aimait déclarer, la vie en solitaire ne lui réussissait pas franchement. En compagnie de Jake, Lily et Julian, le grec avait en effet pris conscience de sa bêtise et de la morosité que des mois de solitude avaient forgé chez lui. C’est pourquoi, malgré le dégoût que lui inspirait cet entrepôt sinistre, Valérian avait pris la décision de s’y rendre et, une fois là-bas, d’improviser en fonction des opportunités qui se présenteraient à lui. La vie était après tout pleine de surprises.

« Et merde. »

Quelque peu absorbé par ses réflexions, Valérian avait emprunté une ruelle sans perdre la peine d’y jeter un coup d’oeil au préalable. Quelle ne fut pas sa surprise, lorsqu’il tomba aussitôt nez à nez avec un groupe de rôdeurs qui se tourna d’un seul mouvement dans sa direction pour le contempler, la bouche grande ouverte. Le grec eut alors l’impression de voir son propre ahurissement se refléter dans les orbites des monstres tant la situation était incongrue : voilà qu’on leur apportait leur encas sur un plateau d’argent. Ni une ni deux, les rôdeurs brandirent alors les mains dans la direction du grec et s’avancèrent vers lui. Sans demander son reste, Valérian fonça dans la direction opposée. Derrière lui, il entendit les râles se faire plus bruyants, plus impatients tandis que ses poursuivants accéléraient le pas autant qu’ils le pouvaient : il lui fallait une cachette, et vite !  

Au détour d’une rue, le grec aperçut alors la façade d’un magasin de bricolage dont la porte était béante. C’était l’occasion ou jamais. Sans hésiter, il se dirigea rapidement vers celui-ci et s’y engouffra en prenant garde à claquer la porte derrière lui : pas de chance, le verre de celle-ci était brisé et ne ralentirait en rien la progression des rôdeurs. Valérian entreprit alors de déplacer, non sans difficulté, une étagère vide pour la placer devant la porte. Il s’interrompit cependant dans sa tâche avec l’étrange impression d’être observé. Et il l’était.

Lorsqu’il se retourna, Valérian aperçut en effet une femme qui le dévisageait silencieusement entre les rayons du magasin : le bras tendu, celle-ci pointait un revolver dans sa direction.

« Non, attendez ! Je n… » fit tout ce qu’il eut le temps de dire avant que ne parte le coup de feu : BAM !
Revenir en haut Aller en bas  
Daniella Offman
Daniella Offman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 13/05/2018
Messages : 2370
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Road trip in the city    Road trip in the city	 EmptyDim 21 Juil 2019 - 14:18
    La peur ; bien que camouflée était toujours là dans les nouvelles rencontres. Elles n'avaient pas toutes étaient agréables pour la jeune femme et elle prenait maintenant attention avant de donner sa confiance aussi frêle soit elle. Aussi faisant face à la montagne qui se présentait dans le magasin elle fronça les sourcils quand il se mis à parler ; mains en l'air. Il s'excuser d'être entrer "chez elle" ; elle laissa échapper un petit rire . « - Ce serait clairement plus propre si c'était chez moi ! » affirma t'elle soudainement . Pouvait elle faire confiance en ce Hayden ? Rien n'était sur mais elle n'était pas méchante et il savait maintenant qu'elle avait une arme. Si il faisait le malin elle n'aurait pas de mal à le tuer ; là comme ça . Ce serait quand même clairement dommage mais elle serait prête à le faire.

    « - Daniella ... Mais on m'appelle Dani .Désolé de vous menacer mais .. faut être prudent aujourd'hui ; surtout pour une femme. » c'était certain qu'avec ses soixante kilos tout mouillée elle ne faisait pas vraiment le poids face à lui. Quoi que .. un coup bien placé faisait parfois des miracles. Qu'elle ne fut pas sa surprise en voyant arriver un second individu. Non mais vraiment ? Seattle était grand ; les survivants peut nombreux et elle se retrouvait maintenant avec deux hommes qui pourraient lui vouloir du mal ... ou pas. Elle espérait clairement que non.

    Son 9mm toujours au bout de son bras tendu elle tira un coup à la vu du rôdeur qui était à deux doigt de se faire un réel festin du cerveau du nouvel arrivant. Vu sa tête celui ci manqua de se faire dans son pantalon . Dani s'approcha : remis son arme à sa ceinture et pris son couteau de chasse en main « - De rien .. » dis elle en dépassant le nouvel arrivé ; une main sur son épaule . Elle s''accroupie rapidement pour fouiller les poches du rôdeur qui était maintenant bien mort . Elle en sortie un briquet ; essaya de l'allumer mais il ne marchait pas . Elle le laissa alors près du corps avec un « - merde... » et se redressa quand son regard se posa sur les quelques rôdeurs qui venait de suivre le premier . « - On a de la visite ... » dis elle simplement : prête à les recevoir .



           
shadows are everywhere

           
Revenir en haut Aller en bas  
Hayden Keynes
Overlook Hotel
Hayden Keynes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 29/03/2019
Messages : 490
Age IRL : 44
MessageSujet: Re: Road trip in the city    Road trip in the city	 EmptyDim 28 Juil 2019 - 15:32
L’apiculteur n’avait jamais vraiment aimé les armes à feu. Sans doute parce qu’il n’avait été un partisan de la chasse ? Et là à l’instant présent, il les aimait encore moins. Pensif l’homme se demanda alors si la brune allait vraiment tirer sur lui. Avant de finalement imaginer ce qu’il aurait fait s’il avait été à sa place. Même si dans le fond, il le savait déjà puisqu’il n’était pas méchant pour deux sous. Sauf si on s’en prenait physiquement à lui ou à sa famille, bien entendu.

C’est à ce moment que la voix de l’étrangère résonna à ses oreilles. Attentif, l’homme fixa alors la demoiselle lui parler. Et les indications qu’elle daigna lui confier, lui confirmèrent ce qu’il pensait savoir. A savoir que cet endroit crasseux et à moitié glauque n’était absolument pas son lieu de vie. Info toujours bonne à prendre à défaut de savoir si elle oserait réellement ouvrir le feu sur lui. La jeune femme s’appelait en tout cas Daniella et visiblement, elle était comme lui, elle faisait son « marché ». Enfin, si on pouvait appeler ça comme ça ?

Quant à la suite des paroles de l’étrangère elles firent hocher la tête positivement du barbu. Principalement parce que la brune avait effectivement raison. Une femme seule au beau milieu de ce monde qui se barrait en couille ne pouvait être en sécurité nulle part. L’apiculteur songea alors à son épouse. Puis à ses filles. C’est d’ailleurs parce qu'il était perdu dans ses pensées que le barbu n'entendit pas le bruit causé par un nouvel arrivant. L’homme s’écria par contre, tout en positionnant inutilement sa main droite devant son visage, lorsque la jeune femme appuya sur la détente de son arme.

C’est à ce moment qu’une autre voix, celle d’un homme cette fois-ci, résonna derrière lui. Et c’était pour dire à peu de chose près les mêmes mots que venait de prononcer l'apiculteur. Paroles qui indiquèrent rapidement au barbu que la femme visait quelqu’un d’autre que lui. Suite à ce tir Hayden s’écria alors instinctivement en direction de la brune qui passait à côté de lui : - « Non mais ?! … »

Hayden se retourna alors en fixant l’autre homme qui se tenait toujours debout mais qui semblait tout aussi effrayé que lui par le tir de la demoiselle ? Instinctivement l'homme déclara alors à la brune qui fouillait tranquillement les poches du cadavre : - « J’ai cru que vous alliez me buter ?! Et vu la tête que fait notre invité mystère, je crois que lui aussi il a pensé la même chose ?! Vous auriez pu me … enfin nous prévenir que vous visiez ce putain de macchabées avant de tirer ! »

Fixant l’inconnu Hayden l'interpella alors soudainement : - « Dis pas le contraire mec ! T'es blanc comme un linge ! On dirait même que t'es à deux doigts de nous claquer dans les pattes ? » Est-ce que l’inconnu avait eu la frousse ? Certainement ? Mais à l’heure actuelle, c’était le cadet de leurs soucis parce que le dernier entrant n’était apparemment pas venu seul ? C’est en tout cas que songea le barbu lorsque la brune leur signala qu’ils avaient de « la visite ».



Stranger in a Strange Land
Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Leader | The Exiles
Chasseur de primes
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 1394
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Road trip in the city    Road trip in the city	 EmptyVen 2 Aoû 2019 - 12:26
L’inconnue n’avait pas hésité : son pistolet brandit, elle appuya sur la détente au moment même où le grec levait vivement un bras en signe d’apaisement. Le canon de l’arme crépita et la balle fusa. Le temps parut alors se suspendre l’espace d’un instant : Splash ! Un bruit peu ragoûtant, similaire à celui produit par un fruit mûr qui explose, retentit tout à coup derrière Valérian. Une gerbe d’un rouge foncé, mêlée à des morceaux gluants de cerveau, fut alors projetée sur ses épaules ainsi que son dos, ce qui arracha au grec une exclamation écoeurée : quelle horreur ! En plus de lui glisser jusque dans le bas des reins, cette substance à la fois chaude et gluante empestait la putréfaction. Ce fut ensuite au tour du corps du rôdeur, dont la tête avait été réduite à l’état de charpie, de s’affaler lourdement sur le grec : « Mais merde alors ! » s’exclama celui-ci, en se dégageant d’un coup d’épaules rageur de son agresseur incongru.
   
Le teint blême, Valérian se tourna alors vers la femme qui abaissait son arme : « Qu’est ce que c’est que ce bordel ? » bafouilla t-il en reprenant ses esprits tandis que l’inconnue, sans plus d’égard pour lui, s’approchait du cadavre dans l’intention de le fouiller. Des couleurs d’un très mauvais augure montaient cependant aux joues du grec qui, loin d’être étouffé par la gratitude, s'écria alors à l’adresse de Daniella : « NON MAIS ÇA VA PAS LA TÊTE ? » S’il avait pris soin de chuchoter, la colère faisait cependant dangereusement trembler sa voix. Le grec fut à ce moment surpris d’entendre une exclamation outrée faire écho à la sienne.

Les yeux plissés, Valérian distingua alors dans la pénombre du magasin l’impressionnante silhouette de Hayden. Merde. Pourquoi fallait-il que tout Seattle se donne rendez-vous dans le seul magasin où il avait le malheur de mettre les pieds ? Partagé entre le dépit et une certaine méfiance à l’égard des deux vagabonds, Valérian se redressa avec précaution et attrapa discrètement le cutter accroché à sa ceinture. Il prévoyait d’ores et déjà de s’en servir pour prendre la jeune femme en otage, faire pression sur l’autre individu et ainsi négocier un départ sur les chapeaux de roues en abandonnant, de préférence, les deux vagabonds aux rôdeurs. Peut être s’agissait-il là de la seule issue possible à cette situation ridicule d’incongruité ? Dans l’immédiat, c’est en tout cas la seule idée qui lui vint à l’esprit.  

Le grec détaillait attentivement les deux individus, prêt à passer à l’action, lorsque l’homme s’adressa à l’inconnue pour lui reprocher de lui avoir flanqué une sacrée frousse. Le vouvoiement qu’il employa indiqua à Valérian que, contrairement à ce qu’il avait imaginé, ses compagnons d’infortune ne se connaissaient probablement pas. Il fut alors surpris d’être interpellé par la brute qui l’accusa sans détour d’être sur le point de tourner de l’oeil. Des propos qui ne manquèrent pas de hérisser Valérian, dont l’orgueil démesuré ne souffrait aucune critique : « Pas du tout. J’avais la situation parfaitement en main. Tout du moins : jusqu’à ce que Lara Croft ne décide de s’amuser à mes dépens, lui répondit-il sèchement. J’étais simplement… Étonné de découvrir deux idiots dans un tel dépotoir. Aurais-je interrompue une visite organisée ? Vous cherchiez peut être un nid d’amour à votre image, les tourtereaux ?  » Valérian était très conscient de jouer avec le feu. L’un des vagabonds, grand comme une montagne, n’aurait en effet eu aucun mal à lui briser la nuque. Cette situation exaspérait pourtant tant le grec que se venger sur ses compagnons d’infortune, à grand renfort de mauvaise foi, le soulageait dans une certaine mesure.

Lorsque la jeune femme leur signala l’arrivée des autres rôdeurs, Valérian se précipita aussitôt vers la porte d’entrée pour jeter un coup d’oeil à la rue. Il constata alors, à son grand dam, qu’un groupe de morts s’était joint à celui qui l’avait initialement pris en chasse et que tous se dirigeaient vers le magasin de bricolage : « Fais chier. »  

Le grec se tourna vers les deux idiots, la mine contrite : « Je crains qu’il faille rapidement fermer boutique. »
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Road trip in the city    Road trip in the city	 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Road trip in the city -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: