The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Settling in -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Settling in   Settling in EmptyMar 18 Juin 2019 - 0:41
Le salon de cette maison est… impersonnel. Ou en tout cas, il appartient à quelqu’un d’autres. Ni moi ni Mary-Ann n’avons encore enlevé les différents cadres qui ornent les murs, car nous aurions eu l’impression de voler ces lieux à cette famille disparue. Chaque matin, chaque soir, j’adresse au Ciel une petite prière à leur égard. Ce n’est pas qu’un toit sur nos têtes, c’est la manifestation même d’une nouvelle vie. Je n’ai connu un confort similaire depuis mon départ forcé du couvent sur Shaw Island, rendre hommage aux absents m’a semblé être une façon de montrer ma reconnaissance.

Aujourd’hui néanmoins, je sens que c’est le moment de passer à une autre phase. Offrir le repos aux souvenirs douloureux qui hantent ces pièces, autoriser les parcelles d’âmes prisonnières des différents clichés à s’échapper de leur prison. Nous n’avons pas tout jeté, bien sûr, nous avons tout mis dans une grande malle qui s’est révélé trop lourde pour être montée à deux dans les étages. Avant de la sceller, j’ai attiré dessus l’attention du Seigneur, pour qu’il guide les énergies rémanentes vers sa Lumière. Des litanies murmurées, rythmée par une musicalité ancrée dans mes souvenirs.

Ensuite, j’ai dû me mettre timidement en quête d’une âme charitable qui saurait nous aider à déplacer le lourd contenant, mais aussi à bouger un buffet qui occupe à grande place contre un mur. La raison ? J’ai demandé à Cristina si elle a le temps et la gentillesse de venir s’exprimer dans ce salon, pour lui donner une tout autre vie. Je n’ai vraiment pu admirer d’art depuis presque quatre ans, j’ai hâte de voir jaillir les couleurs de ses pinceaux.

***

- Merci beaucoup, vraiment, c’est sans doute la troisième fois que je me répète, je ne prendrai pas beaucoup de votre temps.

Denis est responsable de l’ordre dans les rues de la communauté, c’est le premier vers qui j’ai osé me tourner pour appeler à l’aide. Je ne le connais pour ainsi dire pas du tout mais son air strict me rassure finalement plus que la plupart des autres individus masculins du camp. Je le guide vers la petite maison qui m’a été charitablement attribuée, sachant que ma colocataire l’a quittée pour se rendre utile en ravitaillement. La jupe printanière que je porte ordinairement ces jours-ci a été troquée pour un pantalon ample et taille haute, serré sur un chemisier un peu trop grand mais boutonné jusqu’au col.

- Puis-je vous proposer un café ou un thé, je lui propose à peine l’ombre du palier nous ayant accueilli. Cristina ne devrait pas tarder également.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Settling in   Settling in EmptyMar 18 Juin 2019 - 14:14
Pour le coup le Marshal était à contre-emploi. Oui il aimait aider les gens, en ce sens cela faisait partie de son ancien métier mais en général l’aide qu’il apportait était plutôt du genre sécuritaire, un peu sur le modèle de garde du corps, on était bien loin d’une aide en bricolage ou en travaux dans une maison. Il ne s’expliquait pas encore pourquoi il avait accepté d’aider cette jeune femme, Eve, chez elle. Enfin chez elle, dans son nouveau chez elle, dans la maison qui lui avait été attribué à son arrivée au camp. Elle n’était pas là depuis longtemps et il était facile de voir qu’elle n’était pas à l’aise du tout dans ce monde (au sens large du terme). Elle était timide et réservée, elle avait presque l’impression de gêner parfois aussi quand Denis avait plus ou moins entendu qu’elle avait besoin d’un coup de main pour prendre ses marques à Fort Ward, cela l’avait attendri, ou du moins fait ressortir le côté paternaliste qu’il avait en lui.

C’était une façon comme une autre de la protéger ou du moins de lui montrer qu’elle était en sécurité ici et qu’il existait encore des personnes en mesure d’aider leur prochain. En cela c’était le métier du Marshal, aider son prochain, montrer que la société est une base solide et que les fondements de l’humanité n’étaient pas parti en fumée il y plusieurs années.

Quoi qu’il en soit, il était là, en compagnie de cette jeune femme qu’il connaissait à peine, sur le perron de sa porte, à avoir dit oui pour monter ou déplacer Dieu sait quel meuble et elle n’arrêtait pas de le remercier, comme si elle le gênait vraiment.

- Ne vous en faites pas Miss Bethany. Il est important que vous puissiez prendre vos marques ici et si je peux vous y aider c’est tant mieux.

Le regard amical vers cette jeune femme timide était tout un signe de ce que Denis pouvait ressentir vis-à-vis d’elle. Il n’avait jamais eu l’instinct de père, tout comme celui de mari, mais il avait l’instinct protecteur, et là, il savait qu’elle aurait besoin d’une présence qui la mette en confiance et qui la rassure. Il n’était peut-être pas la meilleure personne pour cela. Il était souvent froid et abrupt envers les gens, mais aujourd’hui elle n’aurait pas mieux malheureusement.

- Cela sera avec plaisir pour un café si vous avez ce qu’il faut, sinon ne vous en faites pas, je ferais sans.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Settling in   Settling in EmptyMar 18 Juin 2019 - 15:55
Setting in


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


- J'peux venir maman ? Dis ? « Dis » quoi ? Pensa-t-elle un sourire à la commissure des lèvres en collant tout ce dont elle avait besoin dans un curver. J'ai fait mes devoirs, puis Dwayne il travaille, il va pas pouvoir jouer avec moi. Jouer ? Est-ce que Spencer avait véritablement le temps de jouer quand le monde tournait aussi mal à l'extérieur ? Puis qu'avait-il fait à sa gamine pour que cette dernière n'ait que ce prénom à la bouche ? Allez s'il te plaît. Je t'embêterai pas ! Prometido. La Cubaine redressa les yeux sur l'air bougon de Celia, lui indiquant la porte d'entrée d'un simple coup de menton. Suffisant pour la voir s'illuminer et s'empresser de passer le seuil avant de le refermer suite au passage de sa mère. Espérons que la sœur Madeleine ne soit pas chiffonnée par la présence d'une enfant de sept ans chez elle. Tu seras sage avec la Hermana Eve Madeleine ! Et ce n'était pas une demande, plutôt une directive, hors de question d'agir comme si elles étaient chez elles là bas alors qu'elle ne pourrait pas l'avoir à l’œil en permanence. La jeune Diaz plissé le nez en avançant dans les ruelles. Visiblement quelque chose la taraudait, assez pour que son visage soit fendillé par un adorable accordéon. Ou c'était simplement le soleil qui l'éblouissait. Mais c'est pas ta sœur si ?

Cette fois Cristina émit un rictus, secouant doucement les traits avant de lui indiquer que non. Ce n'était qu'une manière de désigner les gens d'église à l'époque où elle n'était qu'une petite fille. Bien des choses lui échappaient, après tout Celia n'avait que quatre ans à peine lorsque les morts avaient pris le contrôle de ce que l'Homme pensait lui être acquis. Sur le trajet, la demoiselle interrogea plusieurs fois sa mère à ce propos et celle-ci lui répondit sans trop lui bourrer le crâne. Ce n'était plus si important, ça n'avait même peut-être plus de véritable valeur dans cette nouvelle vie, pour autant elle tenait à ce respect que devait sa fille envers les gens qui les entouraient. Certes elle même n'avait pas encore totalement confiance en eux, parfois elle pouvait paraître distante, d'autres complètement éteinte, néanmoins Tina faisait au mieux pour ne pas donner tort à celui qui avait jugé bon leur ouvrir les portes de cet endroit.

Curver entre les bras, où tout un tas de pinceaux, crayons et autres pots de peinture étaient disposés, la jeune mère redressa les yeux vers l'allée de la demeure indiquée par Bethany. Bon, le point positif c'était qu'elle n'aurait pas à poser le tout pour toquer au battant clôt en revanche, le négatif dans le fait de la contempler là, sur son seuil en pleine conversation, c'était davantage la présence d'un homme qu'elle ne connaissait pas encore. Elle l'avait bien croisé, une à deux fois, elle savait de qui il s'agissait, mais même si son rôle ici bas et celui qu'il avait dans l'ancien monde pouvait prétendre à la confiance aveugle de ceux n'ayant jamais eu à se frotter à la justice, la Cubaine savait parfaitement que même le plus simple des Êtres Humains avait été métamorphosé par la situation plus que critique. Figée au bout de l'allée, elle pinça les lèvres avant de souffler sur l'une des mèches qui s'échappait de son chignon fou pour glisser contre ses yeux noisette. Celia avançait elle, les yeux partout et surtout aux fleurs colorées qui balisaient le chemin de pavés.

- Mais tu viens ? Allez !!! Ils sont là maman. Celia la tira de cette soudaine léthargie, autant qu'elle dut arracher le Marshal et Eve à leur conversation. ¡ Hola a todos ! S'exclama la petite en approchant. Un sourire servie à la jeune femme qui disparut sitôt eut-elle décrypté les traits de l'homme auprès d'elle. C'est ton mari ? T'as quel âge ? Rien que le naturel de sa fille invita sa mère à se hâter, agripper la main de la puce, en galérant un minium avec le bac désormais posé sur sa jambe fléchi. Cela n'empêcha pas Celia de poursuivre à l'intention de Preacher. Tu sens pas comme Donovann lui il sent le barbecue, t'as mis du parfum ? Diaz l'attira vers elle, forçant les sourcils de la demoiselle à se froncer un minimum. Bonjour, excusez la.... Elle est curieuse. Indiqua Cristina au Marshal avant de redresser les yeux vers son hôte. J'espère ne pas être trop en retard, J'ai dû quémander ce qu'il me manquait à l'intendance avant de venir.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Settling in   Settling in EmptyMer 19 Juin 2019 - 0:20
- Bien sûr, j’ai ce qu’il faut pour un caf-, je suis interrompue par une salutation hispanique et me retourne sur le visage poupin de Celia, ¡ Hola, niña ! ¿ Qué tal ?*

C’est instinctif, la langue maternelle de cette petite me renvoie à mes études à l’université de Seattle. L’Amérique du sud a été mon rêve avant que le couvent ne m’apparaisse comme une évidence. A mes dix-huit ans, je voulais suivre les pas de mes aînés qui combinaient valeurs chrétiennes et voyages. Au final, je n’ai jamais quitté Washington – autrement que via les vacances en famille – mais je ne le regrette pas. Je ne peux retenir un petit rire devant la curiosité de l’enfant.

- Non, ce n’est pas mon mari.

Je lui réponds patiemment mais la voilà déjà embarquée sur autre chose. L’âge de Denis, son parfum. Cette innocence est parfaitement adorable. Pendant longtemps, j’ai cru que je ne reverrai jamais d’enfant. Au No man’s land, ils ne sont jamais aussi jeunes et dans le groupe où je me trouvais avant… je pense qu’ils auraient égorgé des petites filles ou petits garçons de l’âge de Celia plutôt que de les nourrir. Seules les mères les intéressaient.

- Bonjour Cristina, c’est rien je vous rassure, je balaie ses excuses d’un revers léger de la main, en vérité, c’est moi qui suit en retard. Je ne pensais pas que le buffet du salon était si lourd à déplacer, monsieur le marshal a gentiment accepté de m’accorder quelques minutes.

Je fais rentrer tout ce petit monde pour les guider jusqu’au salon. Là, en plein milieu, trône la malle pleine des cadres des anciens occupants que moi et Mary-Ann avons été incapables de monter à l’étage. Le canapé, les fauteuils et la table basse ont déjà été écartés, pour libérer le maximum de place à l’artiste, il ne reste plus qu’à pousser au bout de la grande pièce le meuble qui masquait le mur principal. Le plus simple serait sans doute de le démonter complètement, mais je m’y attèlerai une autre fois.

- Café donc pour monsieur le marshal. Thé ou café pour vous Cristina ? Mes yeux bleu-vert se posent sur l’enfant qui nous accompagne, mes traits se réhaussentB d’un sourire tandis que je descends à sa hauteur, ¿ Y tù, quieres un té ? ¿ O tu mamá te permite de beber un soda** ? Sur mes derniers mots, mon regard se redresse sur la mère en question.

Traductions:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Settling in   Settling in EmptyMer 19 Juin 2019 - 8:52
Denis avait pressenti que la journée serait longue mais il n’avait pas très bien su pourquoi en arrivant devant la maison d’Eve, maintenant il était fixé. L’arrivée d’une seconde femme, Cristina, et surtout de l’enfant qui l’accompagnait était un signe évident. Et cela n’avait pas raté, à peine arrivée que déjà les questions fusaient, avec toute l’innocence enfantine qui allait avec. Un léger sourire apparut sur le visage du Marshal à l’évocation d’être le mari de la jeune Eve. C’était totalement improbable aux yeux de Denis. Sans même parler de la différence d’âge qui déjà aurait dû suffire à régler la question, Denis n’était pas du tout apte à être le mari de quelqu’un. Il avait déjà essayé une fois, il y a des décennies de cela et vu l’échec retentissant de sa relation avec Sara, il avait tout simplement tiré un trait sur tout ce qu’impliquait l’amour de manière général, il n’était vraiment pas fait pour cela.

La petite fille, dont le prénom lui était encore inconnu, continuait sur sa lancée en faisant référence à Donovan et à une histoire de parfum. Machinalement le Marshal fit le lien entre Cristina et Donovan. Ils se connaissaient donc, ce qui impliquait certainement que la jeune latino connaissait également Dwayne vu qu’il trainait souvent avec le militaire. Par pure précaution Denis ferait donc attention à ce qu’il allait dire toute la journée, les enfants ont cette vertu de mémoriser les informations et de les ressortir sans filtre au moment, en général, le moins opportun.

Denis ne connaissait pas beaucoup Cristina, il l’avait croisé dans le camp, mais comme Eve, il n’avait jamais pris le temps de faire connaissance et il avait aujourd’hui la possibilité de corriger cela. Il saluait donc Cristina poliment avant de prendre la suite d’Eve pour entrer dans la maison.

- Appeler moi Preacher, cela sera plus simple Miss Bethany. Monsieur le Marshal cela fait un peu cérémonieux. ce n’était pas un reproche bien que le ton de voix du Marshal était tout ce qu’il y a de plus monotone

Denis jetait un œil à l’intérieur de la bâtisse rapidement essayant de deviner du regard ce qu’il aurait à faire pour aider la jeune femme. Quelques meubles à déplacer, une paire à retaper peut-être, la journée allait être chargée. Attendant patiemment dans le salon de la maison qu’Eve lui dise par où elle voulait qu’il commence, Denis tournait les yeux vers Cristina qui avait les mains chargées de matériel de peinture en tout genre.

- Vous voulez de l’aide avec tout cela ? Vous êtes une artiste ?

Ignorer les questions de l’enfant était volontaire pour le moment, le Marshal n’avait que peu de patience …
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Settling in   Settling in Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Settling in -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: