The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- training to survive -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: training to survive   training to survive EmptyLun 17 Juin 2019 - 15:20
Training to survive

Fin Août 2016

Arizona Winslet se sentait plutôt chanceuse, sa situation aurait très bien pu être pire que ce qu'elle avait aujourd'hui : Des murs, une défense, Bloom. Elle restait une grande optimiste malgré l'apocalypse qui dévastait le genre humain de différentes manières qui pouvaient exister. De plus horribles au plus sournois et c'était pour ainsi dire un terrain en guerre sur tout le territoire, le continent et même le monde. L'espèce était en voie de disparition et pourtant, l'humanité trouvait encore l'occasion de continuer à déferler haine et furie sur ce qui pouvait en rester. Tapant sur le sac de frappe, elle fermait les yeux et revoyait cette scène. Elle se voyait maudire le monde pour ne plus avoir de munition, elle se voyait encore courir pour rejoindre ses collègues dans la mêlée mais s'arrêter net lorsqu'elle avait entendu des cris. Des cris glaçants, comme des appels au secours étouffés par les murs qui l'entouraient. Arizona sentait encore la dureté de la porte qu'elle avait défoncé pour voir la scène.

Serrant les dents, Winslet s'étirait les avant-bras en attendant sa nouvelle élève. Elle l'avait fait tant de fois, entraîné et formé les troupes pour la guerre mais aussi pour leur survie. Elle ne prétendait pas avoir les clés en mains pour leur permettre de revenir en vie, elle leur donnait seulement les bases, la connaissance ; C'était ensuite aux jeunes de montrer qu'ils avaient bien cerné. Quelques flexions suffisaient à la trentenaire pour garder en tête que c'était terminé, que le « danger » avait été écarté. Des pertes étaient à déplorer autant du côté militaire que du côté civil alors c'était évident que les militaires allaient avoir besoin d'aide.

La porte s'ouvrit et Arizona regarda June Phelbs s'approchait. Elles avaient rendez-vous et pas pour n'importe quoi. Depuis son agression lors de l'attaque, la rouquine s'était sentie tellement vulnérable face à ses deux hommes qu'il était compréhensible qu'elle veuille apprendre à se défendre. « Tu t'es échauffée ? » Winslet n'était pas désagréable, elle avait seulement une carapace assez rude pour la dérider, surtout pour nouer des relations et jusqu'à ce jour, il n'y avait qu'Adrian qui réussissait à lui tirer des marques d'affection bien à l’abri des regards. Tant et si bien que sa froideur pouvait en déstabiliser plus d'un. Quand la militaire croisa le regard de la rousse, des images précises se bousculèrent dans sa tête comme la manière dont elle a égorgé le premier des « pirates » à l'aide de son couteau ou comme elle avait perforé le front du second après une bagarre sans merci. Malheureusement pas faite de marbre, il lui restait encore quelques séquelles sur sa lèvre inférieur fendue et son arcade droite où des petits pansements aidés à la cicatrisation.

C'était comme organisé un rendez-vous clandestin, pas forcément interdit ni interdit. Les civils étaient censés rester à leur place et les militaires tenir le Fort en sécurité. Toujours est-il qu'après ce qui venait de se passer, qu'il était tout simplement temps de changer l'état d'esprit si le but était encore de survivre. « Bon alors. » commença Arizona en signant la fin des échauffements de June. « On va commencer le corps à corps, plus tard, sur la défense contre arme blanche. » Elle allait appliquer les étapes de manière intuitive pour qu'une fois confrontée à ce type d'attaque, June puisse avoir les bases solides. « Tu as des questions ? » demanda t-elle alors qu'elle s'attachait les cheveux en queue de cheval.
(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1332
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: training to survive   training to survive EmptyLun 17 Juin 2019 - 20:39
Une nuit de plus, elle n’avait pas dormi. Chaque fois qu’elle fermait les paupières, elle revoyait ces hommes aux faciès méconnaissables, déformés par l’aliénation. Des pulsions proches de la sauvagerie. Ceux qui venaient de l’extérieur, voilà à quoi ils ressemblaient. Siobhan lui avait soufflé à mi-mot comme la réalité avait changé mais la rouquine n’avait pas pu en savoir plus. Sans doute ne s’imaginait-elle pas un tel choc. Autrefois, elle avait déjà fait l’objet de menaces, bien sûr. Les meurtriers et autres réseaux mafieux qu’elle avait contribué à arrêter lui avait promis des morts lentes, violentes, intimes. Jamais pourtant on ne l’avait atteinte de la sorte. Jamais elle ne s’était sentie aussi profondément terrifiée.

June avait vu la Mort. C’était la sensation qu’elle avait. Dans le reflet des yeux fous de ses agresseurs, il y avait sa propre vie qui se terminait. D’ailleurs, la femme qu’elle était avait sûrement succombé à ce moment ; dans la demi-seconde avant que ne surgisse Arizona. Elle avait été une coquille vide pétrifiée, le regard rivé sur l’assassinat de ses agresseurs. Sonnée. Puis elle était revenue à la vie ; différente. Changée. Voilà ce qui la gardait éveillée : la sensation que les règles étaient différentes désormais et qu’aucun procès, aussi bien mené soit-il, ne viendrait la tirer d’affaire. Il fallait qu’elle prenne les devants avant que la prochaine fois ne lui soit fatale.

La quarantenaire ne possédait aucun vêtement fait pour l’exercice physique. Sa valise était remplie depuis des mois de vêtements de toile, de robes longues, de tailleurs et de chemisiers en soie. Il lui avait fallu solliciter l’aider de voisins pour dégoter un tee-shirt, un jogging et des baskets à sa taille. Le tout en gris. Sa crinière de feu, habituellement tirée aux quatre épingles, était retenue en chignon par un simple élastique. C’était ainsi qu’elle s’était rendue dans le hangar vide secrètement convenu pour leur rencontre.

- Non, avoua-t-elle sans détour au sujet de l’échauffement.

La rouquine se sentait fébrile. Cette femme l’impressionnait. C’était rare de l’impressionner. Très certainement car elle renvoyait une image solide, forte, taillée dans le roc. Dans ses orbes se terraient son expérience du terrain. Les prunelles glacées de June aussi avait leur histoire, mais pas celle des guerres et des morts. Pour la première fois d’aussi loin qu’elle se souvenait, l’avocate se sentait privée de sa carapace protectrice. Son aura ou sa réputation ne lui servaient plus à rien ici. Elle était une rescapée comme les autres, fragiles et vulnérable. Alors des questions, bien sûr qu’elle en avait.

- Ça me va, dit-elle à propos du programme, je… partez du principe que je ne sais rien faire, y compris pour l’échauffement, ça ne lui plaisait pas d’admettre son inexpérience mais le mensonge ne l’aiderait en rien, mon mari m’a souvent répété qu’avec mon travail, j’aurais au moins du prendre des leçons de self defense, mais je n’avais pas le temps.

Pas plus qu’elle n’avait le temps pour le sport. Difficile de se défaire de son articulation châtiée et de ses intonations froides, qui témoignait de son appartenance à une caste « d’élite » de la société. Entre elle et sa professeur, il y avait sans doute un monde entre leurs éducations respectives.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: training to survive   training to survive EmptyJeu 20 Juin 2019 - 12:48
Training to survive

Arizona avait l'habitude de mettre en œuvre ce type d'entraînement mais avec des personnes avec des bases solides. Entraîner des civils n'avait jamais été dans son quotidien. Lorsqu'elle avait été solliciter par June dans le but de lui apprendre les rudiments de la self-défense, elle n'avait pas eu l'idée de refuser. Tout le monde devait pouvoir se défendre surtout par les temps qui couraient. Cela étant dit, il n'était pas toujours évident de répondre ou de parer les éventuelles attaques. Il fallait savoir anticiper les attaques et les répliques. C'était un domaine compliqué qui fallait de longues pratiques.

La trentenaire était vêtue de son éternel treillis, d'un t-shirt gris et de ses grosses bottes noires. Ses cheveux attachaient en queue de cheval, la militaire appréciait retrouver cette partie là de son ancien métier. June avait gagné cette faveur non seulement parce qu'elle aimait ça mais en plus parce que la rouquine en avait vraiment besoin. A l'attaque des barjots, si elle n'avait pas été dans le coin, June aurait certainement vécu un mauvais quart d'heure et sûrement ces dernières minutes de vie. Arizona avait eu besoin de quelques secondes pour évaluer la situation et agir mais là encore, elle avait de l'entraînement, elle avait de l'expérience sur le terrain. Cela n'allait pas être magique, les réflexes allaient devoir être bien travailler.

La réponse de June ne l'avait pas vraiment surprit. Le « non » avait été un peu mesuré certainement qu'elle n'avait pas l'habitude d'avouer ses faiblesses : « Bien. On va y aller doucement mais pour les prochaines, faudra te préparer. » Elle jaugea le visage blafard de la jeune femme, observant surtout ses expressions. Avant de mettre en place la demi-heure d'échauffement, elle expliqua comment elle voyait les choses concernant l'apprentissage. Ce n'était pas une bonne idée de rusher le système mais ces temps-ci, les lendemains étaient incertains. Il fallait s'attendre à tout et à rien et si Arizona voulait que June sache se défendre rapidement, il fallait taper fort. « Ça me va... »  Elle leva un sourcil lorsque sa nouvelle élève lui expliqua qu'elle était réellement novice mais c'était inutile et l'anecdote de son mari concernant son métier : «Y'a toujours mieux à faire, je sais bien... » La militaire lui aurait bien demandé ce qu'elle faisait avant l'apocalypse mais quelle importance ?

Arizona évalua les choses, la musique lui manquait, tout d'un coup. « Je peux vous enseigner quelques bases mais il vous faut également un renforcement musculaire. C'est important, vous n'êtes pas obligée, je précise mais c'est mieux. » expliqua alors la brune. « On commence les échauffements en réveillant un peu vos palpitations. » Elle sauta pied joint de manière frénétique et lui montra comment étirer ses poignets : « On y va ! » encouragea l'ancienne instructrice. Elle enchaîna avec levant les bras derrière sa tête en appuyant ses coudes avec son autre main et tout cela en sautant. Elle s'arrêta de sauter :« On passe sur les membres du bas. » Elle fléchissait ses jambes, en s'appuyant sur l'une, puis sur l'autre. Son palpitant allait bien mais pour June, elle voyait déjà des rougeurs sur ses joues : « Est-ce que ça va ? »

Elle se releva et s'occupa de l'articulation du coup accompagné de ceux des chevilles. « Est-ce que vous voulez que je vous montre comment vous pouvez vous renforcer un peu ou bien, on commence ? »  
(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1332
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: training to survive   training to survive EmptyVen 21 Juin 2019 - 9:41
Autrefois, si on lui avait parlé de renforcement musculaire avant de la faire sautiller à pieds joints, l’avocate aurait simplement tourner les talons. Elle n’avait jamais ressenti le besoin de faire du sport pour se tenir en forme – et c’était presque un miracle vue son alimentation chaotique. A presque quarante ans, c’était tard pour apprendre à son corps le principe de l’effort physique, June ne mit pas longtemps à sentir une bouffée de chaleur remonter jusque dans ses joues.

Elle transpirait et son cœur battait déjà bien plus vite que d’ordinaire. Sans rien contester, elle suivit les instructions de la militaire de quelques années sa cadette avec application. Clairement, elle ne se sentait pas dans son élément mais comme dans tout ce qu’elle avait entreprit, la motivation de June était en acier trempée. Elle n’était pas de celles qui faisaient les choses à moitié ; si elle en était venue à demander à ce qu’on lui apprendre quelques bases pour savoir comment réagir dans une époque où des gens pouvaient débarquer par bateau pour tuer et violer, elle se donnerait à 300%.

- Ça va, souffla la rouquine pour répondre.

Ce n’était pas un mensonge, peiner ne voulait pas dire qu’elle allait mal. La différence de niveau entre elle et Arizona était d’ailleurs flagrante, car l’instructrice semblait encore capable de répéter les exercices pendant des heures. June sentait déjà sa respiration se dérégler. Prenant une pause dans l’étirement de son cou – elle poursuivait néanmoins pour les chevilles – elle répondit à sa professeure qui laissait ouvert la suite du programme :

- Mon objectif est d’être capable de réagir si une situation comme celles des derniers jours venait à se produire à nouveau. Ça me semble plus que nécessaire, quoiqu’en dise le sénateur, elle était désormais persuadée que quelque chose d’énorme se tramait en dehors de Fort Ward, je m’en remets complètement à votre expertise sur la méthode et le contenue des leçons. Tout ce que je vous demande… c’est de ne pas me ménager.

Certes, elle allait avoir du mal, mais June ne voulait pas être traiter comme une « faible », une affiliée bureaucrate qui briserait au moindre effort intense. Non. Elle aurait pu mourir, pour de vrai. Cette réalité lui donnait encore des frissons dans le dos. C’était une véritable claque de se rendre compte qu’on avait travaillé autant d’années à côtoyer la Mort, sans l’avoir véritablement vue en face. Alors se former dans la douleur était un prix honnête à payer pour accroître ses chances de ne pas être assassiner prochainement.

- Vous pensez que… les gens qui ont attaqué, pensez-vous que d’autres vont venir, demanda-t-elle l’air de rien en reprenant les rotations de son cou.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: training to survive   training to survive EmptySam 22 Juin 2019 - 17:27
Training to survive

Il n'y avait plus vraiment d'espoir que les choses redeviennent comme avant, Arizona restait quand même positive, que chaque vie sauvée valait le coup d'être notifiée. A l'heure actuelle, il fallait jouer les naïves, la force avant tout et surtout, éviter le questionnement générale. C'était les ordres, elle n'avait pas le choix. Alors, quand elle sautillait sur place, elle imaginait déjà une petite histoire à raconter pour rassurer et surtout mettre en confiance la jeune femme qui lui avait demandé son aide.

Arizona voulait la tester avant. Connaître sa résistance initiale pour savoir jusqu'où elle pouvait aller sans pour autant la mettre à l'amande trop rapidement. De ce qu'elle pouvait déjà voir d'elle, c'était une femme active, qui n'avait pas eu un temps d'arrêt, qui savait ce que c'était de ne pas lâcher le morceau trop vite. June n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds et avoir cette attitude était toujours une bonne base pour apprendre. Pour le moment, elle allait y aller doucement, il n'était pas question de lui donner les clés pour tuer, se défendre était encore plus difficile que d'attaquer. Arizona voulait qu'elle en chie avant de toucher son but.

Toujours est-il que sautiller, ça lançait bien le palpitant à faire des siennes. Ça faisait montait le palpitant et monter la température. Elle masqua un rire moqueur quand à son visage lorsque l'instructrice avait commencé à sautiller. Ce n'était pas banale mais il fallait lui faire comprendre que ça n'allait pas être magique, que l’entraînement était important. Comme elle le pressentait le « Ça va. » essoufflé, le cardiologue allait en prendre un coup. « Bien alors on continue. » lâcha la militaire, en continuant les différents exercices d'échauffements basiques.

« Mon objectif est d'être capable de réagir si une situation comme celles des derniers jours venait à se produire à nouveau. Ça me semble plus que nécessaire, » Un hochement de tête sec suffit comme réponse. Elle ne pouvait pas en dire plus, c'était les ordres mais elle n'était pas contre l'idée de répondre à une requête provenant d'une civile ayant vue la mort d'aussi prêt. « Je m'en remets complètement à votre expertise sur la méthode et le contenue des leçons. Tout ce que je vous demande... c'est de ne pas me ménager. » Dans la nanoseconde qui passa après cette énième requête, Arizona fronça les sourcils, surprise : « Je n'ai aucunement l'intention de vous ménager. Je ne suis pas là pour boire le thé entre deux séries. »

L'effort donnait tout de suite n'était qu'un échauffement mais partir sur les rotules pouvait être une bien mauvaise idée, cela dit. Quand elle perçu très nettement la question de la rouquine, Arizona gardait son visage fermé, faisait des rotations avec sa tête pour qu'elle en fasse autant : « Je comprends vos inquiétudes, vous avez vécu quelque chose de très difficile mais ne vous inquiétez pas, Mme Phelbs, tout est sous contrôle. » répondit Arizona en mettant fin à l'échauffement. Si tout allait pour le mieux, pourquoi accepter d'aider la rousse à se défendre ?

« Très bien. On va commencer par des gestes basiques de défense. Vous allez parer mes attaques, d'abord doucement, et plus vous évoluerez, plus on accélérera le mouvement. » commença la brune, pour détourner l'attention de June. « Votre point d'appui, est très important. » La Militaire poussa la civile du plat de la main sur son thorax. En se retenant, le pied qui l'avait aidé à garder l'équilibre recula : « Bien. Vous voyez. Ce pied là vous permet de garder l'équibre donc tout votre poids va devoir se poser sur l'autre. » Elle repoussa à nouveau la femme pour lui montrer que ce n'était pas une bêtise. « C'est important. Retenez bien ça. »

Il n'était pas nécessaire de rester sur ce type d'information trop longtemps alors elle embraya sur la garde : « La garde. » Elle se mit en position : « Les coudes au niveau de vos flancs, les mains au niveau de niveau de votre menton. » Elle fit quelques mouvements en brassant l'air : « Il faudra faire en sorte que rien ne puisse vous atteindre. Pour les attaques des membres supérieurs, les gestes vers l'extérieur. » Trois ou quatre démonstrations suffisaient à la fois de la gauche comme de la droite. « Tu verras, ça vous ou.. Tu sais quoi, je vais te tutoyer, okay ? Fait pareil pour moi. Bon, je reprends. » Elle fit la parade suivit d'une attaque de la main au niveau du cou de la rousse : « Tu peux faire beaucoup de dégâts. Pour les attaques des membres inférieurs, la parade vers l'intérieur. Le bras dans le sens inverse d'une aiguille d'une montre. » Plusieurs démonstrations rapides suffisaient.

« Allez, à toi de bosser. » Arizona prit une profonde respiration : « Je vais te montrer comme tu vas devoir parer mes coups. Commence d'abord par m'attaquer. » La militaire se mit en garde « En garde, s'il te plait. » puis elle attendit la tentative de June et para sèchement cette dernière : « T'auras des bleus mais c'est pour la bonne cause. Non, laisse ton bras. Tu vois où j'ai visé. Entre le coup et le poignet. L'autre main maintenant. » Une fois que c'était fait, elle lança : « Je vais faire pareille mais c'est toi qui va m'arrêter. En garde. » rappela la militaire. Comme elle s'y attendait, elle donna un coup au niveau des flancs, poussa la civile pour s'assurer qu'elle était bien positionnée sur ses pieds : « Plus basse ta garde. Okay. On y va. » Les coups s'enchaînaient et pour motiver son aînée, elle ne freinait qu'à moitié ses coups en mettant une pression supplémentaire : « Allez, plus dur la parade. » et accéléra le mouvement en mettant plus de surprise dans ses mouvements.

Après une dizaine de minutes, Arizona décida de stopper l'exercice pour aller boire une gorgée. Elle en profita pour laisser du temps à l'avocate de reprendre son souffle : « On va travailler ta garde après. N'hésite pas si tu as des questions... » demanda la militaire.  
(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1332
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: training to survive   training to survive EmptyDim 23 Juin 2019 - 2:40
L’ébauche d’un sourire de convenance fendit les traits moites de la rouquine. Arizona avait admirablement botté en touche, il était évident qu’elle avait de la bouteille dans le domaine ; mais si tout était réellement sous contrôle, alors elles ne seraient pas là. L’ancienne gradée de l’US Army aurait autre chose à faire que d’apprendre à une avocate à sautiller sur la pointe de ses pieds, elle serait occupée à organiser un retour de toutes les personnes retenues à Fort Ward temporairement chez elles. Néanmoins, personne n’avait besoin de voir l’évidence pour que June l’ait comprise : ils n’avaient plus de chez eux, autant qu’ils étaient.

Pour la suite, la militaire l’avait effectivement prise au mot et ne la ménageait pas. A commencer par la bousculade censée lui montrer l’importance de ses appuis, puis la garde et quelques ripostes simples, June se montrait aussi concentrée et appliquée que possible. Bien entendu que ses premières positions étaient trop molles, ses premiers gestes trop maladroits. L’affrontement physique n’était réellement pas son secteur de prédilection, c’était même l’antagonisme de son domaine d’expertise. Il lui faudrait se faire violence pour y aller.

- Comme vous voulez, avait-elle répondu à Arizona qui proposait de la tutoyer, sans prendre le pli de son côté.

Le langage était une autre des barrières que la rouquine instaurait entre elle et les autres. La familiarité viendrait – peut-être – lorsqu’elle sentirait qu’elle et sa cadette avait dépassé le stade du services cordiales. Pour l’instant, elles n’étaient que deux co-survivantes dont l’une faisait généreusement profiter de ses connaissances à l’autre. Le vif du sujet reprenait. Parade, coup, perte d’équilibre, tout y passait entre les explications et les démonstrations d’Arizona. Les premiers chocs surprirent l’avocate qui se pinça les lèvres pour ne pas laisser échapper d’exclamation de douleur. Ensuite, elle serra les dents, encaissant bravement les contacts qui, comme l’avait prévenue sa professeure, lui laisserait des bleus. Surchauffée par l’effort, les cheveux noués à moitié en pagaille, June accueillit la pause avec soulagement et but également. A la question d’Arizona, elle répondit du tac-o-tac :

- J’en ai une : est-ce que vous essayez de me tuer ?

Pince-sans-rire, la rouquine esquissa à peine un sourire, mais c’était bien une plaisanterie. L’humour était si rare avec elle que ce jour était à marquer d’une croix blanche. D’ailleurs, elle recouvrit bien vite son timbre aseptisé pour, cette fois, oser des questionnements sérieux :

- Comment vous tenez le coup ? Je veux dire…, ses épaules se haussèrent légèrement, après ce qui s’est passé, les angoisses de toute la… « population » sont remontées en flèches, elle avait mimé les guillemets avec ses doigts, mais nous autres, beaucoup d’informations nous sont cachées, ce qui nous laisse pour ainsi dire dans le réconfort illusoire de la caverne de Platon, ses yeux perçants ne quittaient pas l’ancienne instructrice militaire, alors que pour vous, comme pour ceux qui savent réellement ce qui se passe... est-ce que ce n’est pas encore plus dur ?

Le poids de la vérité et le poids du secret. C’était plus fort qu’elle, une forme de déformation professionnelle. June ne pouvait s’empêcher de décrypter ses congénères, analyser leurs zones d’ombre et leurs zones lumineuses. Un tel moment privilégié avec Arizona, c’était aussi une manière de pouvoir résoudre l’énigme de ce personnage impressionnant de réussite ; l’expérience lui avait appris qu’il était toujours bon de creuser ce genre de cas.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: training to survive   training to survive EmptyJeu 27 Juin 2019 - 22:54
Training to survive
Il n'avait jamais été aussi facile de cacher la vérité aux civiles maintenant qu'il n'y avait plus les médias ou encore le net pour tenir informer. C'était surtout une question de sécurité, en admettant qu'il n'avait rien de plus facile de garder le calme dans un groupe d'ignorant, Arizona n'avait pas pas cherché à comprendre. De son avis, moins ils en savaient, mieux allait le déroulement du quotidien du Fort. Ce qui avait provoqué une émeute, la militaire avait eu besoin d'une bonne paire de bras supplémentaire pour calmer l'assistance, les pirates avaient complètement mis à sac car prise par surprise. Si elle était là en face de Phelbs, c'était parce qu'elle avait changé d'avis sur la question.

En effet, le nombre de militaire avait grandement baissé et la sécurité devait être renforcé sur la côte. Alors, quand la quarantenaire était venue vers elle, Winslet n'avait tout simplement pas hésité. « Ok. » Suivi d'une heure et d'un lieu pour un début. D'un sourire microscopique, elle avait accueillit cet encouragement à ne pas mettre de gant concernant ce premier cours. Cependant, elle n'était pas vraiment certaine de ce que l'Avocate avait dans le ventre et avait besoin d'en savoir plus sur son mordant. Lorsque l'entraînement commença, effectivement, Arizona ne donna pas vraiment de temps pour souffler et très vite, des gouttelettes se formèrent sur le front de la civile. C'était ce signe qui l'avait fait arrêter dans son élan.

- Je ne fais qu'agir suivant tes velléités ! Je croyais je ne devais pas te ménager ? » lança la plus jeune, d'un sourcil haut dans sa perplexité. C'était assez marrant de voir ça mais Ari garda ses appréciations personnelles pour elle-même. Buvant par petites gorgées, elle s'étira les bras. « Comment vous tenez le coup ? » « Comment ça ? » Arizona replaçait son pantalon mais se redressa, le regard franc dans celui interrogateur de June. Elle la laissa poursuivre : « Je veux dire... » Arizona croisa ses bras en attendant la suite en remarquant comme elle cherchait ses mots : « après ce qui s'est passé, les angoisses de toute la... « population » sont remontées en flèches. » Toujours sans un mot, elle resta silencieuse. « mais nous autres, beaucoup d'informations nous sont cachées, ce qui nous laisse pour ainsi dire dans le réconfort illusoire de la caverne de Platon. » La tête d'Arizona accueillit le regard perçant, affable ne laissant aucune émotion faillir sur son visage.

« Alors que pour vous, comme pour ceux qui savent réellement ce qui se passe... Est-ce que ce n'est pas encore plus dur ? »

En regardant ses pieds, Arizona se demandait si elle n'avait pas joué la carte du « danger » en acceptant de venir en aide à une simple civile. Peut-être avait-elle eu de la pitié ou pire encore, un coup de cœur ? Peut-être se sentait-elle irrémédiablement attirée par la rousse qui portait les cheveux de feu de sa journaliste, sûrement plus de ce monde depuis longtemps ? Toujours les bras croisés, elle releva la tête et s'approcha de Phelbs : « Que les choses soient claires, je n'aime pas que l'on me tire les vers du nez. » Son regard sombre trouvait celui de rousse, plus claire. Elle avait l'impression d'être en face de son ancien avocat, une dizaine d'année plus tôt. Droite comme « i », seul ses sourcils froncés donnaient le ton dans l'échange : « mais je vais jouer franc-jeu avec toi pour avoir le même retour, je n'ai que les informations qu'on ne me donne et j'obéis aux ordres, c'est tout! »

La militaire respira par le nez en reculant de quelques pas : « C'est pour ça que t'es là ? »
(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: training to survive   training to survive Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- training to survive -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: