The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- To the bone -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yulia Iojov
Administratrice
Trader
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1631
Age IRL : 26
MessageSujet: To the bone   To the bone EmptySam 15 Juin - 18:49
Neil m’a accompagné aujourd’hui jusqu’au No Man’s Land. Il dit que pour le registre, c’est le mieux. Avec le bordel du mois de mars, de nouvelles têtes ont fleuris. Ça prouve que ça ramène du monde, que c’est important de poursuivre sur cette voie. Mais ça m’inquiète plus qu’autre chose, et il comprend pas toujours pour quoi.

J’veux dire… Neil a pas toujours été une lumière, mais y’a une vraie sagesse en lui. Alors, ok, quand j’lui explique qu’on connait pas le visage de ceux qui nous ont attaqué, que ça s’trouve, on sympathise avec des gars qui vont nous la faire à l’envers, il trouve qu’une chose à me répondre : Si tu fais du monde ton ennemi, t’étonne pas de finir seule, en gros. Et je pige où il veut en venir. Sauf que la parano redescend pas, et j’ai du mal à m’faire à l’idée que j’pourrais éventuellement trouver un gars sympa s’il a tenté quelques mois plus tôt de m’enculer avec des graviers.

Enfin, le débat pourrait durer des heures. Il pourrait m’prendre un temps de dingue, que j’ai pas. Mon avis est arrêté là-dessus : je sais qui j’veux garder auprès de moi, et qui je mêlerais pas à ça. La vengeance prendra du temps, mais elle arrivera forcément et c’est pas plus mal comme. Parce qu’Eddy mérite une vraie justice, Roza aussi. J’peux pas laisser ça en suspens, en m’disant que c’est pas grave, qu’ils payeront sans doute à un moment pour peu que le karma fasse son travail.

Un soupir m’échappe.

Neil s’esquive, et j’me plante dans un coin en attendant qu’ça passe. Ecouteurs sur les oreilles, je râle parce que l’un d’eux marche pas ultra bien, ça grésille quand je monte le son trop fort. Ceci dit, j’ai pas beaucoup à attendre. Le menuisier se repointe au bout d’un moment, pour m’annoncer qu’il va sans doute rester ce soir, que si j’veux rentrer, faudra le faire toute seule à priori. Je hausse les épaules. Mes yeux sondent la foule, et quand mes pupilles croisent une silhouette, j’ai l’impression de la connaitre.

Ça m’frappe qu’une seconde à peine, avant de relever le regard vers Neil.

C’est si étrange pourtant. J’ai comme un nœud maintenant. Je la cherche à nouveau, près de la tente ou je l’ai vu, sans la retrouver la seconde fois. Je me relève. Neil me questionne.

Attend, deux secondes…

J’lui laisse mon baladeur CD et le disque que j’ai piqué à Markus la dernière fois, et je m’avance pour essayer de lui remettre la main dessus. Une grande brune, des cheveux si longs, une démarche athlétique. J’me fais peut-être des idées. C’est sans doute une connerie, un faux espoir qui vaudra pas la peine. Peut-être ouais.

Mais si j’insiste pas, et que j’passe à côté de quelque chose, il me restera quoi à la fin ?



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
Dana L. Costello
Fiche de personnage
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 31
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: To the bone   To the bone EmptyMar 18 Juin - 8:25

Franchement y'a des jours où je me demande encore ce que je fais là. Sur cette Terre j'veux dire. Quand je repense à tout ce par quoi je suis passée, je me demande si ça vaut vraiment le coup. A l'époque, j'avais encore une raison valable de me battre contre ce que le monde est devenu. Contre l'envie de baisser les bras face à l'évidence que jamais les choses ne redeviendront comme avant. J'avais la personne la plus chère à mes yeux à mes côtés. Mais qu'est-ce qu'il me reste aujourd'hui, hein? Des souvenirs auxquels me raccrocher. Un espoir certainement vain de retrouver Yulia un jour. J'ai absolument rien qui me prouve qu'elle est encore en vie, quelque part. Et puis même si elle l'était, les probabilités pour que l'on se retrouve sont extrêmement minces. J'vous dis pas combien de fois j'ai déjà pensé à abandonner. C'est pas comme si je risquais de manquer à quelqu'un dans le fond. Peut-être que ce serait plus raisonnable d'utiliser la dernière balle qu'il reste dans le chargeur de mon arme pour me faire sauter la cervelle et être certaine de pas déambuler dans ce monde comme tous les autres morts qui se sont relevés dans le but de bouffer les pauvres survivants qui restent.

Pourtant, allez savoir pourquoi, je continue de m'accrocher. Je serre les dents, je fais tout ce que je peux pour me motiver à avancer chaque jour. J'ai pas vraiment le choix dans le fond. Parce que j'arrive pas à me résoudre au suicide. Pour moi, c'est un peu la porte de sortie des lâches. Et je me dis que j'ai pas fait tout ce que j'ai fait pour finir comme ça. J'en ai pas envie. Mais alors vraiment pas. Du coup, comme j'avais promis à Jack de passer au No Man's Land de temps en temps pour lui prouver que je suis toujours en vie, j'ai décidé de me rendre dans cet endroit aujourd'hui. Et puis, ça permet au moins de voir quelques personnes encore bien en vie. Ce serait l'occasion d'essayer de nouer des liens, le problème c'est que c'est vraiment pas mon truc. J'ai un gros problème de méfiance et de manque de confiance depuis que j'ai fait l'erreur de suivre un groupe de survivants un peu trop accueillants et que je me suis retrouvée enfermée et obligée d'assouvir leur moindre folie.

Du coup, je reste dans mon coin. Debout près d'une tente, je regarde un peu autour de moi sans pour autant faire plus attention que cela aux visages de ceux qui m'entourent. Un soupir s'échappe d'entre mes lèvres lorsque je me rends compte qu'attendre debout là ne changera rien. Je n'ai même pas vu ce vieil idiot pour le moment. Peut-être que je devrais aller voir un peu plus loin. Alors glissant une main dans mes cheveux, je fourre ensuite mes mains dans les poches de mon pantalon tout en avançant tranquillement dans la petite foule qui se trouve dans cet endroit. Mais bizarrement, d'un coup, j'ai comme une sensation bizarre. Celle d'être observée. Je fronce les sourcils, regarde autour de moi, avant de me figer lorsque je me retourne. Je crois que si on était dans un dessin animé, j'aurais la mâchoire jusque par terre et les yeux qui tomberaient des orbites. Est-ce que c'est une espèce d'hallucination que crée mon esprit malade pour me jouer des tours ou bien est-ce que c'est réel? Je cligne plusieurs fois des yeux avant de lentement m'approcher. Cette femme... J'ai l'impression que je la reconnaîtrais entre milles. Ses longs cheveux bruns en bataille comme d'habitude, sa silhouette fine, cette façon de se déplacer...

Je m'approche de quelques pas et m'arrête tout simplement. Aucun doute possible. C'est elle. En face de moi. Bien vivante. Bordel j'en aurais presque les larmes aux yeux. Pourtant, j'arrive rien à faire. Pas à la rejoindre. Pas à parler. Rien. Je me mords la lèvre, comme pour être sûre que je suis pas en train de rêver, et je reste debout là. Mon regard est rivé sur elle. Je crois bien que le sol pourrait s'effondrer autour de nous que je n'y prêterais pas la moindre attention. Et finalement, sans que je ne m'en rende compte, un simple mot parvient à sortir d'entre mes lèvres. Je sais même pas si c'est audible. Mais c'est plus fort que moi. « Yulia..? »



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Trader
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1631
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: To the bone   To the bone EmptyMer 19 Juin - 10:30
Neil se décolle pas d’moi, même quand je lui demande d’attendre. La silhouette a disparu, et j’m’attends pas à pouvoir la retrouver tout de suite. C’est con. L’espace d’une seconde, j’ai pu sentir mon cœur battre, pour de vrai. Pas sèchement, pas lentement. Fort, si fort qu’il en a vibré dans tout mon corps. J’sais pas si ça arrivera encore, j’sais pas si ça m’a fait du bien. L’espoir amène son lot d’déception de toute façon, et dans mon état, j’m’en passe. Il faut que je me concentre, il faut que j’essaie de pas y penser. Il faut que j’enterre Dana, et tout ce qu’elle implique dans ma vie d’avant.

Mais c’est dur. C’est dur parce qu’à chaque fois qu’j’pense à elle, c’est juste du doute et des histoires qui auront jamais cours. Ça m’fait mal d’y croire quand même, d’espérer vaguement qu’elle s’en sort mieux qu’moi. J’aimerais qu’elle soit là pour pouvoir lui parler, lui tenir la main, l’écouter, lui obéir. Elle saurait quoi faire pour tout ça, elle saurait par où commencer. Si j’essaie d’l’imiter, ça a zero sens à mes yeux, et j’fais tout de travers depuis.

Yulia ? Ou tu vas ? Je hausse les épaules en réponse à Neil, qui soupire.

C’est sûrement rien, pas vrai. C’est sans doute rien. Je lâche un soupir à mon tour, en espérant chasser définitivement cette idée d’la tête, en essayant de me dire que ça vaut plus la peine d’me donner du mal pour tout ça. Mais c’est compliqué de tirer un trait là-dessus, sur elle. A côté, Neil adresse un regard à une personne qui se pointe. Il fronce les sourcils. J’l’interroge d’une œillade sans pouvoir cerner ce que ça signifie. Mon nom sort, d’une voix frêle, presque éteinte. Alors j’me retourne, et j’me fige.

J’ai l’impression d’avoir reçu un coup dans le ventre. Ce visage, j’le connais. Mais j’y découvre une expression que j’imaginais jamais connaitre la concernant : un trouble que j’partage sans pouvoir le nommer. Mon estomac remonte dans ma gorge, ça m’en fait mal tellement j’suis sous le choc.

Dana est là.
Ma Dana.

C’est pas vrai… J’articule péniblement. Neil se perd.
Vous vous connaissez ? Qu’il demande.

Mais moi, mes yeux débordent. C’est jamais arrivé jusque là, même pas de rage alors que j’en ai à revendre. Ma colère s’est éteinte, soufflée par autre chose de plus fort encore. J’me sens fondre en larmes, en même temps que je fonds sur elle pour la prendre avec force dans mes bras. Elle est là putain… C’est elle, c’est bien elle…



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
Dana L. Costello
Fiche de personnage
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 31
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: To the bone   To the bone EmptyMer 19 Juin - 11:03

Je sais pas si c'est un rêve ou une hallucination. Ou juste mon esprit qui me joue des tours. En tout cas, si j'suis en train de divaguer la première personne qui me fait sortir de cet état, j'lui pète les dents. Parce que si tout ça n'est pas réel, je préfère rester dans l'état où je suis actuellement. Elle est là, devant moi. J'arrive pas à y croire. Franchement, c'était quoi les probabilités pour qu'on arrive à se retrouver un jour? Pour qu'on soit encore toute les deux en vie? Le temps a l'air de s'être figé autour de moi. J'en ai absolument rien à battre de si je dérange quelqu'un en étant sur son chemin ou quoi. C'est bien le cadet de mes soucis. Mes yeux la détaillent comme si je la découvrais pour la première fois. Elle a l'air tellement plus forte qu'à l'époque. Le genre de petite femme qui peut t'en coller une parce que t'as juste fait un petit truc qui lui a pas plu. Celle qui a dû continuer d'avancer dans la vie sans avoir une véritable raison d'avancer. En fait, j'ai l'impression qu'elle me ressemble beaucoup plus que je ne l'aurais pensé.

Je vois son regard se poser sur moi et on doit avoir l'air de deux débiles à être debout comme ça sans bouger. Deux statues au milieu de gens qui continuent de vivre leur vie sans prêter attention au reste. Au même titre qu'on ne fait pas attention à eux. Je me mords la lèvre encore plus fort que je ne le faisais avant, sentant même un petit goût de fer envahir ma bouche. Je passe ma langue sur la petite plaie que je viens de faire à l'intérieur de ma lèvre mais n'y prête pas plus attention que ça. C'est pas important.

Et là, j'entends sa voix. J'crois même que mon coeur a raté un battement sur le coup. Je vois son visage se couvrir de larmes et elle fonce sur moi. J'ai à peine le temps de réagir que la voilà contre moi. Yulia. Je ferme les yeux, l'entoure de mes bras et la serre contre moi comme si elle risquait de disparaître d'un instant à l'autre. Et je crois que pour la première fois depuis presque trente ans, j'arrive pas à retenir mes larmes. Silencieuses, elles coulent sur mes joues. Mais c'est pas de la tristesse ou de la colère. Juste... de la joie. Du soulagement. Tellement de choses positives que j'arriverais même pas à toutes les nommer.

« J'ai cru que je te retrouverais jamais... » que je murmure tout contre son oreille. J'arrive toujours pas à la lâcher. Et je crois que je le ferai plus jamais. J'ai trop peur de la perdre à nouveau. Parce que oui, ça m'arrive d'avoir peur. Surtout de ça. Surtout pour elle. Comme depuis le jour où on s'est rencontrées. Mais je prends sur moi et je relâche mon étreinte pour la laisser respirer quand même (parce que ce serait con de l'asphyxier le jour où je la retrouve). Doucement, je viens poser mes mains de part et d'autre de son visage, essuyant ses larmes avec mes pouces tout en venant planter mon regard dans le sien. Et pour la première fois depuis que l'on s'était perdues, un sourire vient étirer mes lèvres. J'me demandais presque encore si j'savais faire ça. Sourire. Mais c'est plus fort que moi là.



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Trader
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1631
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: To the bone   To the bone EmptyMer 19 Juin - 11:22
Neil se sent d’trop. Il s’sait de trop. Alors il nous glisse un j’repasserais plus tard et s’esquive sans qu’on lui prête attention.

Moi, j’me tiens contre Dana, j’la serre avec la force des gens désespérés, ceux qui s’disent que toutes les bonnes choses doivent être que des illusions. Elle, ici, ça peut pas ne pas être un rêve. Et pourtant, j’sais que je suis contre elle, j’sais que la tien contre moi. J’sais que c’est elle, y’a aucun doute. Mes souvenirs de mon amie sont trop vagues aujourd’hui pour que j’puisse l’imaginer aussi franchement. Et Neil est témoin de sa présence alors… Alors, c’est qu’elle doit vraiment être là, c’est elle, forcément.

Un sanglot m’échappe, je l’ai pas vu venir. J’me sens comme une gosse, aussi faible qu’une gamine qui en a trop vu ces derniers temps. Sans Dana, la vie a été franchement compliqué. Mais j’suis partagée parce que maintenant qu’elle est là, j’ai conscience que j’pourrais plus jamais la quitter. Elle sera forcément dans ma vie, et avec tout ce que j’ai prévu de faire, ça serait la mettre en danger.

Elle a changé. J’l’ai vu dans son regard que y’a plein de trucs qui se sont cassés. Y’a des éclats dans ses pupilles, une bougie qui s’est éteint à force de subir. Mais on parlera de la douleur plus tard, peut-être. Quand la situation s’y prêtera, quand le temps nous laissera l’occasion. J’ai peur pourtant. Peur qu’on me la rende pour mieux la reprendre plus tard, et si c’est ça, si c’est le cas, j’sais pas comment j’ferais pour survivre à nouveau sans elle.

J’t’ai cherché, j’t’ai tellement cherché mais j’ai pas réussi… que je murmure alors qu’elle me confie avoir eu peur de plus jamais me retrouver.

Et ça aussi, j’ai eu peur. J’ai fait le deuil d’une personne encore vivante. C’est horrible, j’le sais. Quand elle m’regarde, quand elle essuie mes larmes, j’lui adresse un sourire moi aussi. J’suis heureuse. Pour la première fois depuis des années je crois, j’suis vraiment heureuse. Ça me transcende, de la tête au pied, comme un coup d’tonnerre. C’est si intense que ça déborde en moi.

J’ai cru qu’t’étais morte, qu’la horde t’avait embarqué… J’ai cherché pendant des semaines, j’pensais que… Ma gorge se noue à nouveau. J’suis désolée, j’aurais dû t’chercher encore plus…



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
Dana L. Costello
Fiche de personnage
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 31
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: To the bone   To the bone EmptyJeu 20 Juin - 9:29

J'aurais jamais pensé ressentir ce genre de sentiments un jour. J'parle pas d'amour romantique ou d'une connerie du genre. Nan, cette sensation de se sentir à nouveau complète. Comme si, pendant trop longtemps, j'avais perdu une partie de moi-même et que d'un coup elle était réapparue. En fait, c'est totalement ça. C'est même pas une impression. Yulia c'est la personne qui compte le plus pour moi. Elle est tout ce qu'il me reste. Et quand j'ai cru l'avoir perdue à jamais, bordel ce que ça a pu me faire mal. C'est sûrement pour ça que j'ai jamais pu me résoudre à faire mon deuil. A me dire qu'elle avait dû y rester pendant l'attaque de la horde. Ou à me dire qu'elle avait réussi à survivre mais que jamais nos chemins ne se recroiseront.

En fait, si j'avais abandonné, ça fait longtemps que j'aurais plus eu aucune raison de continuer à me battre contre tout ce qui nous entoure. J'aurais pris la dernière balle que j'ai dans mon flingue et j'me la serais tirée au fond de la gorge. Mais maintenant que je la sens contre moi, que je la serre dans mes bras autant qu'elle le fait de son côté, je sais que j'ai eu raison de ne pas le faire. Que pour une fois, j'ai eu raison de garder espoir. Elle me dit qu'elle m'a cherchée. Beaucoup. Mais je sens dans sa voix énormément de remords. Je la connais, elle n'a même pas besoin de le dire pour que je le sache. Et lorsque je viens plonger mon regard dans le sien, ça ne fait que confirmer ce que je pensais.

« T'excuse pas, arrête ça tout de suite... » que je souffle à voix basse, comme j'avais l'habitude de le faire pour la rassurer tout en lui intimant de ne pas me désobéir. Je suis comme ça, j'y peux rien. « T'aurais pas pu me retrouver. Et vu la situation dans laquelle j'étais, franchement c'est pas plus mal que tu te sois pas foutue dans un tel pétrin. » dis-je avec sérieux tout en la regardant. Je n'ose pas imaginer si elle avait été faite prisonnière en même temps que moi et les autres. J'aurais jamais pu accepter qu'elle soit envoyée se battre contre des morts. J'aurais toujours préféré lui donner ma part de bouffe quitte à y laisser ma peau. Et puis quand je vois comment ça s'est passé quand on a réussi à s'enfuir... Non, franchement ce n'est pas plus mal. Et puis, elle est en vie. C'est tout ce qui compte.

Avec une douceur dont je n'avais plus fait preuve depuis bien longtemps, je viens glisser ma main dans les cheveux de Yulia pour les lui remettre un peu en arrière et dégager son visage. Je me penche un peu et viens déposer mes lèvres sur son front avant de la serrer à nouveau contre moi. « J'te laisserai plus jamais. C'est promis. » que je souffle simplement en fermant les yeux. Promesse que je tiendrai quoi qu'il m'en coûte. Elle le sait tout autant que moi.



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Trader
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1631
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: To the bone   To the bone EmptyDim 23 Juin - 12:15
J’sais pas quoi dire, j’sais plus à quel saint me vouer. Tout est… Irréaliste. J’ai peur d’être dans un rêve, qu’on me réveille brutalement, que j’me retrouve à avoir imaginé tout ça. Mais non, si j’la tiens c’est que c’est vrai, et si elle est là, si je peux la voir, semblable à elle-même et à la fois si différente, c’est que ça peut pas être totalement l’fruit de mon esprit bancale. J’peux pas me faire souffrir à c’point, j’peux pas me détester autant. Ça serait… Inhumain, et même venant d’moi et de toutes mes carences en matière d’humanité, c’est pas possible.

Alors, ses mots m’inquiètent, j’trépigne sur place, j’la regarde avec l’inquiètude de celle qui sent le poids de culpabilité l’envahir brutalement. J’ai peur en fait. Peur de ce qu’elle pourrait me dire sur le pourquoi de son absence. Mais en même temps, j’ai besoin de comprendre ce qui l’a retenu loin de moi aussi longtemps… On aurait dû être ensemble, on aurait dû le rester…

Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Que j’demande de but en blanc.

Ma gorge est nouée. Et à la fois, j’ai vraiment cette envie viscérale de découvrir la vérité. Parce que j’pourrais lui en vouloir, et j’peux pas en même temps maintenant qu’on est ensemble. Elle m’aurait évité tellement d’emmerdes, parce que toutes les deux, on aurait pu plier le monde à nos pieds. Là… Là, c’est… Je sais pas quoi dire.

Dana… Que j’souffle, la voix encore nouée par l’émotion : Tu vas rentrer avec moi, que je lui annonce, fermement. Parce que ma condition est bonne, parce que j’ai construit tellement de trucs entre temps. Parce que j’ai grandi, pendant ces mois sans elle, et que j’ai essayé de lui faire honneur : On a un abri, avec Neil, on vit dans un endroit sûr, on a de la chance.

Neil pourrait avoir un peu de doute sur l’idée d’confier notre abri à une personne qu’il connait pas. P’t’être que Dana a beaucoup changé depuis la dernière fois qu’on s’est vu, mais il est pas question que j’la laisse encore une fois. J’peux pas le permettre : elle doit rentrer avec moi, pour que plus jamais on se laisse.

Tu resteras pas dehors, je sais pas si des gens t’accompagnent mais ils peuvent venir, je te laisserais plus jamais, et c’est tout ce qu’il y a à se dire. A savoir, à entendre, à dire. C’est comme ça maintenant, c’est ma décision, ma faveur, ma promesse inébranlable.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: To the bone   To the bone Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- To the bone -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [Rohan/Réalisation] Peigne aux chevaux
» Bonne année 2015.
» flesh and bone (scylla)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: