The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- De grandes espérances. -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Levi M. Amsalem
Administratrice
Levi M. Amsalem
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard de chasse, 9mm, grenades.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/06/2019
Messages : 671
Age IRL : 27
MessageSujet: De grandes espérances.   De grandes espérances. EmptySam 15 Juin 2019 - 18:18
Bordel.

J’ai perdu ma proie en plus de ma route.

Et quand il se met à flotter, j’comprends que la journée va pas être exactement bonne. Un soupir m’échappe. C’est le genre d’inverse de printemps qui traverse tes vêtements. Mêlée à la morsure froide du vent, j’ai plus qu’à m’trouver un abri le temps que ça passe, pour sécher un peu et reprendre la direction du hangar. Je sais pas ce que fout Jarod actuellement, sans doute trop occupé sur un coup qui lui semble judicieux. Ça m’échappe, mais je préfère pas en parler avec lui, parce qu’il sait que je comprendrais pas tout à ce qu’il me raconte. Lui, c’est le genre visionnaire, qui voit loin, qui voit pour le monde. Moi, je m’en cogne, et il le regrette la plupart du temps.

Je crois d’toute façon que depuis la disparition de Meika, il y a plus grand-chose pour m’intéresser.

J’avise simplement le hall d’un immeuble, à la vitre éclatée pour me glisser à l’intérieur. Le Tomahawk de sorti, aucun cadavre à l’horizon, excepté p’t’être celui quasiment éventré en plein milieu de l’allée. Bref, on s’en fout, il reviendra pas à la vie, vu son crâne éclaté. Je soupire. Attrape dans l’intérieur de ma veste mon paquet de cigarette, pour me rendre compte qu’il est totalement trempé.

Rah, bordel…

Pourquoi je me suis levé ce matin déjà ? Alors que c’était sûr que ça allait pas valoir le coup… J’vais pour éponger ça, mais ça reviendrait à perdre la totalité de ce qu’il me reste à l’intérieur, et je suis pas prêt à en faire l’impasse. Je dépose le tout sur la surface plane d’un meuble juste à côté, essayant de sortir avec précaution les cigarettes de leur emballage. Même elles ont bu l’eau, ça m’saoule.

Mon chapeau aussi a pris, et mes cheveux en parlons pas. S’ils tiennent encore tous sur ma tête, c’pour que je les éponge maladroitement. Un petit frisson plus tard, j’avise l’extérieur avec un air songeur, un peu vide et puis…

clic.

Merde.

Je me raidis. Un autre frisson remonte ma colonne, pendant que je sens le canon froid d’une arme se poser tout contre ma nuque.

Je cherche pas les emmerdes, et je lève les mains tout en disant ça. Le tomahawk de Meika a rejoint sa place, je serais pas une menace. Mais mon cœur s’agite, mes jambes se campent dans le sol. Aucune envie que ma cervelle retapisse le bitume tout de suite. Si c’est chez vous, j’me tire et j’reviens pas.


Extra-lucide
Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide, reste en vie, mon amour
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hachette, Beretta M9 Parabellum, 1 chargeur de 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 158
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: De grandes espérances.   De grandes espérances. EmptyMer 19 Juin 2019 - 8:44

Survivre, c'est bien. Avoir un toit au dessus de la tête, même ne serait-ce que quelques heures, c'est mieux. J'en ai marre d'être tout le temps dehors. Pour dire, par moments, j'en viendrais presque à regretter d'avoir réussi à m'échapper de ce camp de survivants qui me retenait prisonnière. Au moins là j'étais pas obligée de dormir à la belle étoile et de me la jouer exploratrice urbaine pour trouver un endroit pas trop délabré pour m'abriter. Y'avait un minimum de sécurité. Enfin, autant que peut en avoir un endroit où on vous voit que comme un espèce de moyen de divertissement. J'avais presque perdu l'habitude de ne pas fermer l'oeil de la nuit et de devoir faire attention au moindre bruit qui peut se faire entendre.

Bon, je regrette pas d'avoir réussi à m'échapper non plus. Parce que je pense que les choses auraient fini par dégénérer quoi qu'il arrive. Ils auraient certainement pris la décision, à un moment ou à un autre, de tous nous éliminer. Du coup je relativise. Je me dis que là au moins, si je devais passer l'arme à gauche, ce serait uniquement par ma faute. Et pas parce qu'un espèce d'illuminé a décidé que ma vie ne valait plus la peine d'être vécue. Alors je reprends mes vieilles habitudes. Sauf que maintenant, je suis complètement seule.

Par chance, j'ai trouvé un immeuble qui n'a pas l'air occupé par d'autres survivants à en juger par son aspect totalement abandonné. En général, quand quelqu'un s'installe, il fait un minimum d'aménagements. Brisant la vitre à l'aide de ma hachette, je prie intérieurement pour que je ne rameute pas tous les morts du quartier. Par chance, tout semble silencieux. Me glissant à l'intérieur du hall, il ne faut pourtant que quelques secondes pour que le commité d'accueil ne se ramène. Du 1 contre 1, ça me va. Resserrant ma prise sur mon arme, je m'avance sans trembler et lui défonce littéralement le crâne à coup de hachette. Il tombe au sol, inerte pour de bon, et je soupire. Me voilà couverte de morceaux de chair putréfiée et de cerveau dégoulinant.

Pas le temps de râler sur des choses futiles, je range mon arme en m'avançant dans le couloir pour essayer de trouver une porte d'un appartement qui serait ouverte. Une première, une deuxième, et à la troisième... Bingo. La serrure cède lorsque je tourne la poignée et j'entre en restant tout de même sur mes gardes. On ne sait jamais ce qui peut se ramener. Attrapant un chiffon qui traine sur la table de la cuisine, je m'essuie le visage pour me débarrasser des morceaux qui étaient collés dessus et je fouille ensuite les placards. Rien à part une boîte de raviolis. C'est toujours mieux qu'un coup de pied au cul comme on dit. Rangeant cette dernière rapidement dans mon sac à dos, je fronce les sourcils lorsqu'un bruit attire mon attention dans le hall. Soit j'ai attiré un autre mort-vivant, soit c'est quelqu'un de bien en vie qui est là.

Sans me faire entendre, je retourne vers le hall et constate rapidement qu'il s'agit d'un homme. Il est trempé, normal vu la pluie qui s'est mise à tomber. Le truc, c'est que je sais pas ce qu'il veut. Un abri pour laisser passer la pluie, certes, merci de l'analyse Dana. Mais j'ai aucune idée de s'il risque de vouloir ma peau s'il me trouve. Alors je préfère prendre les devants. Je sors mon Beretta et retire le cran de sécurité pour qu'il l'entende juste avant que je ne pose le canon de l'arme contre sa nuque. Heureusement qu'il ne sait pas que le chargeur est vide. Dans le doute, j'enlève toujours la seule balle qu'il me reste et je la garde précieusement. Pour moi.

Immédiatement, je le vois ranger son arme et l'entends me dire qu'il ne cherche pas les emmerdes. Qu'il est même prêt à s'en aller si c'est chez moi. Ce qui me fait chier c'est que j'arrive pas à savoir si c'est du lard ou du cochon. Est-ce qu'il dit ça en espérant que je vais baisser mon arme et comme ça il pourra en profiter pour m'attaquer? Ou bien est-ce qu'il est vraiment sincère? Un soupir m'échappe et je recule un peu sans pour autant arrêter de le viser avec mon arme. « Qu'est-ce qui me dit que vous allez pas me foutre un coup de tomahawk entre les yeux si j'vous laisse en vie? » dis-je en montrant bien toute ma méfiance. Ouais, c'est comme ça. Faire confiance aux gens sur simple parole? C'est pas pour moi ça.



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Levi M. Amsalem
Administratrice
Levi M. Amsalem
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard de chasse, 9mm, grenades.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/06/2019
Messages : 671
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: De grandes espérances.   De grandes espérances. EmptyMer 19 Juin 2019 - 10:43
J’m’attendais pas à me retrouver dans cette situation à me levant ce matin. C’est pour ça que j’aurais mieux fait d’rester coucher. J’ai le souffle court, de celui qui sent la peur monter. Je me cacherais bien d’être un gros lâche mais faut surtout que je garde mon calme pour l’instant, et la nana derrière moi à pas l’air spécialement joyeuse de me voir ici. Je peux comprendre. J’veux dire, j’aimerais pas qu’un inconnu se pointe dans ma planque sans avertir avant. Mais parce que l’inconnu c’est moi, et la planque lui appartient, j’aimerais autant que cette configuration soit pas totalement à mon désavantage.

Alors, elle me parle de mon tomahawk, du fait que j’pourrais lui faire la peau avec. Mes yeux se baissent dans sa direction, et alors que j’ai toujours les mains en l’air je soupire :

J’suis bien trop vieux pour ces conneries. Ok, la réponse doit paraitre très con, et elle va me flinguer si je trouve pas une excuse plus crédible : Et aussi parce que c’est un cadeau d’une personne que j’aimais. Je m’en servirais pas pour tuer des gens, elle m’en voudrait pour ça.

Meika était profondément humaniste. Son arme porte ça en elle, comme sa culture, et je peux pas la trahir même pour me protéger. J’ai un revolver pour ça, un six coups qui fera l’affaire au cas où. Sauf que là encore, je suis pas un violent contrairement à Jarod. J’aurais jamais le pète au casque qu’il a pour aller au devant de la violence. J’le suivrais peut-être, mais c’est sans plus.

J’voulais juste m’abriter d’la pluie, je suis sorti chasser et l’averse m’a pris de court. Ouais, je continue à me justifier, en essayant de maitriser ma voix, même si c’est pas exactement fameux quand on y regarde de plus près. On a connu mieux que ça : Je peux me retourner ?

Bordel Jack, pourquoi tu as le culot de demander ça ?

Vous devez m’en coller une, je préfèrerais autant savoir qui l’a fait, et pourvu que ça la refroidisse assez pour pas le faire et presser la détente ! On a toujours plus de mal à regarder dans les yeux la personne qu’on vole ou qu’on tue. Foi de voleur. Si ça pouvait bien marcher aujourd’hui, ça m’arrangerait grandement : J’garde les mains en évidence et j’vais faire ça doucement, que je l’avertis.

Profonde inspiration pour se donner du courage. J’me retourne si lentement que je peux sentir mes rides se creuser. Comme si je prenais dix ans d’un coup. Et quand enfin je me retrouve face à cette femme, je sens mon palpitant battre encore plus fort. Elle a l’air sauvage, fatiguée et tellement méfiante que le moindre faux pas me vaudra un allé simple pour retrouver Meika.

Voyez, j’suis vieux et j’respecte c’que je dis. Jusque là, j’suis honnête donc, ça arrive pas si souvent. On pourrait peut-être essayer de discuter avant que vous me flinguiez non ?

Je suggère ça comme ça… Des fois que…


Extra-lucide
Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide, reste en vie, mon amour
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hachette, Beretta M9 Parabellum, 1 chargeur de 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 158
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: De grandes espérances.   De grandes espérances. EmptyJeu 20 Juin 2019 - 9:17

J'ai jamais vraiment été du genre à aimer la violence gratuite ou ce genre de conneries. Je m'souviens de cette époque où j'étais convaincue que chacun avait droit au bénéfice du doute. Que personne n'est coupable jusqu'à preuve du contraire. J'ai presque envie de rire quand je me rends compte d'à quel point les choses ont changé. Disons que maintenant, c'est plutôt l'inverse. Pour moi, chaque personne inconnue que je vois est coupable jusqu'à preuve du contraire. C'est peut-être pas très juste ou sympathique, mais je préfère ça plutôt que de finir encore une fois dans une situation impensable.

J'pourrais presque me sentir forte comme ça. Avec mon arme pointée sur lui et lui les mains en l'air pour prouver sa bonne foi. C'était tellement grisant à l'époque, quand j'ai commencé dans la police. J'me sentais comme un espèce de super-héros qui donnerait sa vie pour sauver la veuve et l'orphelin. Aujourd'hui, j'en absolument plus rien à branler. Littéralement. J'veux juste sauver la peau de mon cul. Alors j'pourrais me contenter de profiter de ma position de force pour sortir ma hachette et tuer ce mec sans état d'âme. Le problème c'est que j'ai beau me méfier de lui, son comportement ne justifie absolument pas ce genre de punition.

Du coup, je l'écoute. Il me raconte un peu sa vie et ça pourrait avoir le don de m'énerver, mais vu comme il pleut dehors et qu'on est plus ou moins en sécurité ici, j'prends sur moi et je le laisse déballer ce qu'il a sur le coeur. J'ai l'impression qu'il dit certains trucs juste pour essayer de m'attendrir et sauver sa peau. Mais en même temps, le truc qui me fait chier c'est qu'il a l'air sincère. Et la question qu'il finit par me poser au bout d'un moment me surprends. Il veut se tourner? Sûrement pour voir qui se trouve derrière lui. Voir si je bluffe ou si je serais capable de vraiment lui tirer une balle en pleine caboche. Peut-être même pour voir si notre différence de carrure pourrait lui permettre de me désarmer et de prendre l'avantage sur moi.

Mais à force de réfléchir, le voilà qui se tourne en me prévenant qu'il va le faire doucement et en gardant les mains bien en évidence. Franchement, j'suis presque tentée de le remercier de me donner un coup de jeune. Pour de vrai, j'ai l'impression d'être revenue des années en arrière et d'être en train de procéder à une arrestation. Un peu plus et j'vais commencer à lui lire ses droits tiens...

Quand ses yeux se posent sur moi, j'remarque directement qu'il est en train de m'analyser. Bon, j'aurais fait la même chose à sa place. Et en fait, j'dois avouer que je le fais aussi. Il a l'air sincère dans ses paroles, mais c'est pas pour autant que j'vais pas rester sur mes gardes. Pourtant, je fais quelque chose que j'aurais pas pensé faire. Je baisse mon arme. De toute façon, s'il savait que le chargeur est vide, je crois qu'il ferait une drôle de tête. « D'accord. Mais si vous essayez de m'la faire à l'envers, c'est l'aller simple pour l'au-delà. » que j'lui lâche simplement. Me passant une main dans les cheveux, je glisse ensuite mon arme entre la bordure de mon jeans et mon dos. Je préfère l'avoir quand même à portée de main, même si elle ne va pas me servir à grand chose. « De quoi vous voulez discuter? »



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Levi M. Amsalem
Administratrice
Levi M. Amsalem
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard de chasse, 9mm, grenades.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/06/2019
Messages : 671
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: De grandes espérances.   De grandes espérances. EmptyDim 23 Juin 2019 - 11:20
Ok. La menace est efficace et je hoche la tête avec vigueur pour lui dire que j’ai très bien compris le message qu’elle essaye de me faire passer. Si elle baisse son arme, je sens que la pression retombe un petit peu, comme si j’parvenais enfin à respirer plus convenablement. C’est pas encore gagné, elle a pas l’air d’extrême bonne humeur dans le genre, mais c’est pas le genre de détails qu’on peut reprocher à quelqu’un vu les circonstances. A priori, elle vit dans un taudis qui est ouvert à tous les vents, dans lequel je suis rentré sans avoir besoin de frapper. Par hasard donc. C’est pas le genre de trucs qui met en joie, à priori.

Alors, de quoi discuter ? Quand elle me demande ça, de but en blanc, j’ai l’air d’un grand nigaud. Je regarde autour de moi pour essayer de trouver quelque chose à quoi m’raccrocher, même si c’est pas du tout évident pour le coup. J’pourrais peut-être faire un compliment sur la déco ? Si elle vit ici, ça pourrait lui faire plaisir, la détendre un peu, même si j’y crois moyen :

C’est chez toi alors ? Ah ouais, j’me mets à la tutoyer comme si on se connaissait. C’est sorti tout seul. J’veux dire, qu’elle me vouvoie me donne l’impression que j’ai quatre vingt piges et que j’pourrais être son daron, j’me sens déjà pas de première fraicheur, si on en rajoute, ça va être coton : J’veux dire… Enfin, j’imagine que tu vis pas spécialement dans le hall mais… C’est un la porte ouverte à toutes les fenêtres quoi…

Et c’est un cambrioleur qui lui dit ça. Gonflé pas vrai ? T’façon, elle connait pas mon métier d’avant, ni l’expertise que j’peux avoir à ce sujet. Y’a très peu de serrures qui peuvent me résister, c’est le genre de qualité que Jarod apprécie chez moi depuis qu’on vadrouille ensemble. Le genre de trucs dont Meika s’était étonnée, avant de comprendre de quoi il en retournait. C’est idiot sans doute, mais l’fait qu’elle me prenne pas de haut après ça a fait que gonfler mon cœur à ce moment-là.

J’soupire. Passe une main dans mes cheveux trempés, et peste de voir que ça sèchera pas en un rien de temps. Si je choppe la crève à cause de ces conneries, ça va être chiant.

Tu as un nom peut-être ? Moi c’est Jack, que j’me présente simplement.


Extra-lucide
Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide, reste en vie, mon amour
Revenir en haut Aller en bas  
Dana L. Costello
The Exiles
Dana L. Costello
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une hachette, Beretta M9 Parabellum, 1 chargeur de 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/06/2019
Messages : 158
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: De grandes espérances.   De grandes espérances. EmptyMar 23 Juil 2019 - 22:22

Je saurais pas dire si c'est la vie que j'ai pu mener depuis que je suis gosse ou bien si c'est simplement la survie qui m'a rendue comme ça. En tout cas ce qui est certain c'est qu'on peut pas forcément dire de moi que je fais partie des personnes les plus sympathiques de cette planète. Il suffit de voir comment j'ai accueilli ce pauvre vieil homme qui a eu le malheur de venir se réfugier de la pluie dans cet ancien immeuble. Et le pire, c'est que nos rôles auraient pu être totalement inversés, à quelques minutes près. Sauf que c'est pas le cas, du coup. Et j'ai même pas honte de faire comme si j'étais ici chez moi. Si y'a bien un truc que j'ai appris ces dernières années, c'est bien que tu sais ce que tu as sur le moment, mais t'as aucune idée de ce que t'auras par la suite. Alors faut savoir savourer les petits plaisirs, les conforts qui n'en auraient jamais été avant toute cette merde. Bref, "YOLO". Enfin, du coup ça devrait plutôt être "You Only Survive Once" parce que c'est plus vraiment vivre ce qu'on fait. Et puis quand on meurt, on a pas mal de chances de se retrouver à ressusciter et déambuler dans les rues. Maintenant que j'y pense je me demande quelle gueule doivent faire les curetons. Elle est sympa leur vie après la mort nan? Il est où leur paradis? Parce que franchement, on dirait plutôt que l'enfer est venu sur terre. Enfin bref.

Maintenant que j'ai rangé mon arme, je vois papy se détendre un peu. S'il savait qu'elle était pas chargée... Je prends même pas la peine de relever le fait qu'il vient de me tutoyer. Je m'en tamponne comme de la première culotte en peau de mammouth. « J'suis chez moi là où j'risque pas de me faire bouffer un morceau du cul par un quelconque revenant. » que je lui lâche sans vraiment répondre à sa question. Après tout, il s'en est fallu de peu pour que nos rôles soient inversés. « Quoi tu veux dire que j'suis pas au top niveau déco d'intérieur? Oh zut...» Hm. Sarcasme chéri quand tu me tiens. Je glisse une main dans mes cheveux, regardant un peu autour de moi. C'est vrai que c'est pas vraiment l'endroit le plus sûr de la terre. Mais entre ça et être dehors, c'est déjà mieux qu'un coup de pied au cul. J'étais presque en train de trouver le bruit de la pluie reposant quand j'entends la voix du vieux briser le presque silence. Enfin, pardon. Un peu de respect n'a jamais tué personne. Donc, la voix de Jack. « Dana. T'as pas un autre sujet de conversation? Sinon j'sens qu'on va passer pas mal de temps à écouter le son de la pluie qui s'abat dehors... » Bon d'accord, il faut certainement que j'apprenne à être moins désagréable. Mais c'est plus fort que moi. Je vais pas commencer à lui raconter ma vie ou à lui offrir le gîte et le couvert sans savoir qui il est. J'ai appris à mes dépens qu'il faut pas faire confiance à n'importe qui. Sinon on se retrouve bien vite emprisonné dans un campement à servir de gladiateur.



Some people long for a life that is simple and planned, Tied with a ribbon. Some people won't sail the sea 'cause they're safer on land, To follow what's written. But I'd follow you to the great unknown, Off to a world we call our own ♛by wiise
Revenir en haut Aller en bas  
Levi M. Amsalem
Administratrice
Levi M. Amsalem
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard de chasse, 9mm, grenades.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/06/2019
Messages : 671
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: De grandes espérances.   De grandes espérances. EmptyDim 4 Aoû 2019 - 10:06
Elle a du répondant, j’vois ça. J’ai un petit rire qui m’échappe à sa déclaration, celle qui dit qu’elle est chez elle à partir du moment où on cherche pas à lui croquer le derrière. C’est une belle femme, mais j’ai l’impression que les gens qui essaient de la manger sont pas exactement assez vivants pour se rendre compte de ce détail. Je hausse les épaules :

Alors, t’as pas d’abri quoi. Constat un peu amer, peut-être pour elle si elle le vit pas bien. Y’en a qui s’en foutent de vivoter à droite à gauche. Mon frère et moi, par exemple, c’est pas exactement un souci pour nous. L’essentiel c’est de trouver une piaule acceptable à un moment donné. C’est plus simple, j’imagine. Fin, on peut pas voir sur le long terme, mais si ça tombe, ça pique pas quoi.

Elle s’appelle Dana, et elle a un franc parlé appréciable. J’lui adresse un sourire de circonstances, un petit signe de la tête aussi pour la saluer. J’essaie d’être poli, je crois. J’ai pas très envie qu’elle me plante son flingue dans la gorge sur un coup comme ça et qu’elle tire, au moins par principe. J’soupire. Des sujets d’conversations, j’en ai plein.

Si t’as l’cœur à entendre un vieil homme parler pendant des heures, j’crois que t’es pas si mal tombée. J’peux me montrer bavard quand je veux, presque volubile. Ça va d’soi, mais des fois c’est pas plus mal pour tuer les heures. Il pleut pas autant dans le Tennessee, que j’commence par lui expliquer sereinement. On est arrivés ici avec mon frère y’a d’ça… Un an, j’crois, ou pas loin. Et en fait, on savait pas trop où nous poser. Jarod pense que le coin est pas mal, parce qu’ils ont un endroit où on peut rencontrer plein d’gens, se faire des relations, ou des ennemis selon si t’es chiant ou pas.

Je hausse les épaules, Dana peut prendre ça comme elle veut. P’t’être qu’elle connait ou pas.

Si t’es du coin, tu dois peut-être savoir d’quoi je parle. Enfin, tout ça pour dire que le temps de Memphis, ça m’manque. Il flottait pas autant. L’été, il faisait chaud, et nos bières étaient meilleures. Bon j’veux pas entamer une compétition. A part si tu connais un bar qui fait de la très bonne bière, et faudra qu’j’aille tester ça, y’a pas moyen qu’tu sois pas d’accord avec moi.

Et y’a une petite lueur de défi dans mon regard, sur l’instant.


Extra-lucide
Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide, reste en vie, mon amour
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: De grandes espérances.   De grandes espérances. Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- De grandes espérances. -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: