The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- The night we met. -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 897
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: The night we met.   The night we met. - Page 2 EmptyDim 16 Juin 2019 - 21:49
Ses prunelles accrochèrent à son visage quand elle rouvrit la bouche. Il tenta de lire en lire, de parcourir ses expressions et de lire entre ses mots, pour être sûr de ne pas faire d'erreur.
Pas envie d'être avec elle ? Bordel, il rêvait de ça depuis des mois, putain qu'oui qu'il voulait être avec elle !

Il aurait aimé lui dire, ça, mais quand il entrouvrit les lèvres pour lui dire, aucun son ne sortit. La jeune femme reprit alors une fois de plus et lui débita ce qui ressemblait à des excuses, ou des regrets, tout du moins. Et, aussi simplement que s'il s'était agi d'un mur de coton, Olivia brisa toutes les barrières qu'il s'était évertué à construire dans sa tête. Il cligna plusieurs fois des yeux, comme pour s'assurer qu'il n'était pas en train de s'imaginer ses paroles et sa présence, et déglutit avant de baisser le regard vers ses mains.

Elle bégaya un peu, et face au silence qu'il n'arrivait pas à briser, il prit une grande inspiration et se décolla du mur. Face au regard d'Olivia, il se sentait petit, oh, si petit ! Il aurait tant aimé pouvoir mettre de l'ordre dans ses pensées, et comprendre lui-même ce qu'il ressentait, ce qu'il voulait, ce qu'il redoutait.
Alors, il oublia une seconde son cerveau pour suivre son instinct. Lentement, il leva sa main à hauteur du visage de la jeune femme et la posa sur sa joue fraîche. Il prit ainsi le temps d'observer avec une certaine tristesse son visage, chacun des traits qui lui plaisaient tant, cette bichromie qui se voyait même dans la semi-obscurité du soir. Oui, il avait envie de l'embrasser. Il en avait envie depuis la première fois. Mais il n'était toujours pas sûr d'elle. Il ne savait pas, et ne voulait pas refaire la même erreur.
À la place, il l'attira contre lui dans une étreinte aussi passionnelle que frustrante. Il la serra, fort, une main contre sa nuque et l'autre enveloppant son dos.

- Je ne veux pas te faire du mal, murmura-t-il sans se défaire d'elle.

Il hésita une seconde avant d'oser ajouter :

- Je ne veux pas le remplacer. Je ne peux pas.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Administratrice
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 756
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: The night we met.   The night we met. - Page 2 EmptyDim 16 Juin 2019 - 23:46
Olivia sursauta lorsqu’il se redressa de son mur pour s’approcher d’elle. Incapable de garder le silence, jusqu’à ce qu’il pose la main sur sa joue en la regardant comme s’il voyait à travers sa peau et son âme. Troublée, elle avait perdu de sa superbe, d’autant plus lorsque son palpitant s’agita comme jamais. Elle ne parvenait pas à décrocher les pupilles de lui, de peur de manquer quelque chose. Et lorsqu’il l’attira tout contre, elle s’agrippa comme une noyée à la seule planche lui permettant de survivre à un océan de doute redoutable.

Elle ne s’écarta pas de lui. Ses mots effleurèrent ses tympans, et elle resserra son étreinte avec les forces qu’il lui restait.

Il ne voulait pas le remplacer. Elle se lova un peu plus, ses doigts s’ancrant dans son dos. Olivia huma son odeur pour être sûre de ne pas l’oublier, comme elle avait oublié celle de Calvin quelques mois avant.

Je sais, je suis tellement désolée, répéta-t-elle. Elle ne voulait pas qu’il soit Calvin, car malgré toute l’affection qu’elle éprouvait pour lui, il ne pourrait pas être lui. L’écossais était un homme très différent, et si dans un premier temps, leurs ressemblances l’avaient frappé, elle se rendait compte désormais de combien Ludwig était… lui-même. Je ne veux pas t’en faire non plus mais… Devoir vivre sans lui après toutes ces années, c’est si dur. Je n’ai même pas pu lui dire aurevoir, murmura-t-elle.

Elle ne se dégagea pas de lui, mais releva la tête pour pouvoir ancrer ses yeux dans les siens. Elle ne comptait pas le quitter cette fois.

Et je n’ai jamais aimé une autre personne que lui jusqu’à… Jusqu’à aujourd’hui et je ne sais pas comment faire, souffla-t-elle. aimer, c’était ça. Tu n’es pas lui, tu ne le seras jamais et… Liv haussa les épaules : Ce n’est pas grave, du tout, c’est même… C’est différent.

Et c’était parfait comme ça. Parce que le perdre une seconde fois serait sans doute plus douloureux encore. Et qu’elle avait besoin de connaitre une personne différente, aussi belle que son mari. L’amour qu’elle éprouvait pour Ludwig était de toute façon si éloigné de celle qu’elle avait éprouvé pour Calvin. Ça n’était même pas comparable dans les faits, dans les gestes, dans les mots. Tout n’avait pas été si évident avec son époux, ils étaient complices, mais ils avaient travaillé cette complicité. Et ils étaient parvenus à s’entendre, la majorité du temps.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 897
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: The night we met.   The night we met. - Page 2 EmptyMer 19 Juin 2019 - 19:56
Elle ne l'avait pas repoussé, et s'accrochait à lui avec autant de vigueur que lui. Tous semblaient tourmentés par la même crainte de perte. Ils avaient chacun perdu beaucoup. Pour ce qui était de Ludwig, il en avait assez. Il aurait aimé ne plus avoir à s'attacher à personne pour ne plus souffrir. Il pensait en être capable, mais ce qu'il ressentait pour Olivia lui prouvait bien le contraire. Pour cela, il se jugeait comme étant faible. Et humain.

Je n'ai même pas plu lui dire aurevoir.

Ses lèvres se pincèrent et il ferma les yeux, encassant le coup. Cette dernière phrase lui permettait aisément de se mettre à sa place, et de comprendre, et cela le ramenait des années en arrière. À l'intérieur de son crâne, c'était le visage de Lena pétri de douleur, luttant contre les symptômes de la transformation, qui s'imposait. Pas de sourire doux, de rire cristallin. Non, seules les dernières images qu'il avait d'elle. Mourante. Lui, n'avait jamais pu lui dire qu'il l'aimait. Et s'il pensait, depuis, être passé à autre chose, il se rendait compte que la douleur était toujours présente.

- Je sais …

Elle releva les yeux vers lui, et il ne détourna pas les siens. Ses doigts se risquèrent à explorer son visage, légèrement, glissant de la tempe jusqu'à la ligne de sa mâchoire. Sur son visage à lui demeurait une expression de peine immense. Parce que ça lui faisait si mal de ressentir à ce point, et d'avoir cette affreuse sensation de ne pas être lui. De vouloir être lui. Juste pour ne pas qu'elle souffre. Si cela aurait été possible, il se serait fait disparaître pour que lui revienne, pour elle.

À ses derniers mots, il eut un vague sourire. Son cœur battait vite et fort, et il ne savait pas à quelle émotion il réagissait le plus. Oui, il avait cette part en lui qui était heureuse, comblée même. Il était amoureux, il le savait. Et c'était à la fois la pire et la meilleure sensation au monde.

- Je suis désolé d'avoir à t'infliger ça …
reprit-il, espérant ainsi la faire sourire, au moins un peu. Et … et je … c'est juste … j'aurais aimé que ce soit différent. Je … j'ai jamais ressenti ça. Et je sais pas pourquoi … Pourquoi maintenant, pourquoi toi, pourquoi …

Il se tut une seconde et lâcha un petit rire pas vraiment amusé. Ses yeux papillonnèrent une seconde, et il secoua la tête. De toute manière, ils en étaient là à présent. Et il avait presque fait sa déclaration. Il n'y avait plus vraiment de retour en arrière. Mais il se rendait compte que ça ne le dérangeait pas.

- On peut pas vraiment contrôler nos sentiments, pas vrai ? S'enquit-il, comme pour se rassurer.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Administratrice
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 756
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: The night we met.   The night we met. - Page 2 EmptyDim 23 Juin 2019 - 12:49
Ce n’est pas aussi simple, c’est vrai, fit-elle avec un petit sourire, en scrutant Ludwig.

Sa main se posa sur la joue de l’homme, qu’elle caressa du pouce avec une douceur qu’elle ne se connaissait qu’avec lui. Elle effleura sa barbe naissante, sa peau, ses tâches de rousseur. Tout ce qu’elle trouvait incroyablement beau quand elle le regardait désormais. Olivia avait envie de l’embrasser, sans pour autant oser passer cette barrière qu’elle se mettait actuellement. De peur d’aller trop vite, de s’imposer à ses côtés, de le contraindre à quelque chose qu’elle gâcherait finalement.

De tout ça, elle osa juste se hisser sur la pointe des pieds et baiser avec tendresse le coin de ses lèvres. Elle ferma les yeux, s’imprégna doucement de ce petit cocon de bonheur avant de redescendre sur terre. Ses paupières papillonnèrent alors qu’un sourire niais se plaça sur sa bouche ; elle voulait de lui, de ça, avec la force du désespoir. Et c’était sans doute cette force là qui l’inquiétait, la peur de s’emballer, la peur de passer à côté du véritable amour en se lovant dans la crainte de ne rien vivre du tout.

On peut peut-être y aller doucement, voir… Où ça nous mène tous les deux, commença-t-elle hésitante, en cherchant ses yeux. Prendre notre temps pour ça, poursuivit-elle.

Encore une fois, Olivia eut l’impression d’être une sorte d’idiote, de ne pas vraiment réussir à se montrer claire avec lui. Elle ne voulait pas imposer de barrières, mais elle avait besoin de cultiver la bonne graine de cette tendresse pour éviter aux mauvais sentiments, et aux mauvaises herbes, de fleurir. Elle avait envie de prendre soin de ça, dans l’intimité, dans la vraie bonté, en mettant de côté tous ses émotions négatives qui parasitaient son esprit.

Ludwig méritait seulement le meilleur.

Je ne sais pas si je suis claire, si tu me comprends mais… J’ai peur de tout gâcher, de te faire du mal malgré moi. Confia-t-elle au rouquin en se tenant toujours à lui. Je n’ai pas envie de ça, de te blesser, ou de te perdre. Sincèrement, c’était la dernière chose. La dernière fois qu’elle supporterait, aussi. Après ça, sans lui, plus rien ne pourrait la faire vibrer avec autant de force. Et là, qu’importait l’avis des autres. Mais je sais que je ne pourrais pas faire autre chose si je m’emballe.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 897
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: The night we met.   The night we met. - Page 2 EmptySam 29 Juin 2019 - 17:43
Il s'abandonna, une seconde, pour frémir au contact des doigts frais d'Olivia contre son visage. Cette proximité le troublait autant qu'elle lui donnait envie de soulever des montagnes. Ses yeux se fermèrent naturellement quand elle posa ses lèvres au coin des siennes. Il avait l'impression d'en avoir le souffle coupé. Il pensait pouvoir mourir là, de suite, d'un bonheur qu'il jugeait égoïste et inapproprié. Malgré tout ce qu'elle pouvait lui dire et ce qu'il pouvait tenter de penser, il aura sûrement toujours cette sensation de ne pas être 'lui', de n'être qu'une pâle copie.

À ses mots, il ne fit rien d'autre que de hocher la tête, sans pouvoir détacher ses prunelles d'elle. Comme si toutes ses années à fuir les regards des autres n'avaient été qu'une façon pour que la seule fois où il ose soit la plus intense possible.

Y aller doucement, il pouvait faire ça, oui. Il était même très doué pour prendre son temps.

Alors qu'elle exprimait ses pensées, ce fut son tour à lui de lever la main sur son visage pour venir redessiner ses traits, du bout de son indexe. Il secoua la tête à ses mots et se tut une seconde. Certes, il aurait aimé que les choses se passent autrement. Il aurait préféré pouvoir continuer son chemin seul, sans attache, et sans ressentir cet amour pour personne. À leur époque, c'était un jeu dangereux auquel ils s'adonnaient.

- Je comprends.

Il se mordilla la lèvre inférieure alors que son regard se perdait une seconde par-dessus l'épaule de la jeune femme.

- Personne ne fera de mal à personne, d'accord ? Et on ira à notre rythme … On a tout le temps. Ici, nous sommes en sécurité.

Pourtant, lui-même n'était pas sûr de cette affirmation. Leurs différentes mésaventures lui prouvaient bien qu'ils n'étaient en sécurité nul part. Mais, avec la force qu'Olivia faisait naître en lui, il se sentait d'y croire. Il sentait que c'était possible, de réellement créer quelque chose ici. Avec elle. Avec tout le monde autour.

- Ca … ça fait longtemps que je ne suis pas senti à ma place quelque part, avoua-t-il.

Ici, dans la lumière tamisée de la nuit tombante, cachée derrière les écuries, se transformait en paradis que terre. Alors que la petite truffe de Rousseau pointait le bout de son nez, sur le toit de la maisonnette, Ludwig se pencha de nouveau vers Olivia pour poser ses lèvres sur les siennes, une fois encore, avant qu'ils ne doivent rejoindre les autres et couper la magie naissante.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Administratrice
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 756
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: The night we met.   The night we met. - Page 2 EmptySam 29 Juin 2019 - 19:02
Il comprenait. Olivia sentit son cœur se gonfler de tendresse sur le coup. Parce qu’elle se sentait moins seule, qu’elle parvenait à se faire entendre. Parce que s’il ne lisait pas dans ses pensées, c’était déjà un début pour tous les deux. Un début où ils parvenaient à s’accorder. La dispute qui remontait à plusieurs semaines trouvait peut-être enfin un peu plus de sens désormais, avec le recul et le temps. Ils s’étaient faits du mal – elle plus que lui à l’évidence – mais les mots étaient audibles désormais.

Et les déclarations de Ludwig sonnèrent alors comme une promesse camouflée, celle de prendre tout le temps qu’il fallait pour bien construire. Il y aurait des erreurs de rythme, mais ça ne serait pas un drame, rien d’insurmontable, n’est-ce pas ? Et dès lors, quand bien même le jeu était et restait dangereux, quand bien même les attaches feraient souffrir, alors ils auraient tout de même la chance de vivre quelque chose de plus grand qu’eux, et de plus beau surtout.

De même, sa confession lui donna envie de l’aimer cent fois plus sur l’instant. Olivia esquissa un sourire que Ludwig embrassa. Il ne lui suffisait que d’un baiser pour qu’elle fonctionne à son essence. Avec l’impression incroyable d’avoir rencontré, après tant de temps à errer sans but, un sens à tout ça. Elle était une vieille femme dans le corps d’une jeune, rencontrant un vieil homme dans le cœur d’un jeune. Un couple qui se connaissait depuis si longtemps pourtant et qui s’aimait avec la pudeur de ceux d’antan.

Alors, quand il lui disait qu’ils étaient en sécurité, elle le croyait. Elle le croyait volontiers.

Elle ne coupa le baiser que lorsqu’un bruissement attira son attention. Un grattement de plus, et la brune chercha de regard la petite forme rousse qui bondit dans sa cabane de fortune.

Elle est revenue ! S’exclama-t-elle dans un murmure pour ne pas perturber rousseau, mais avertir tout de même Ludwig de sa présence : Tu vois, je te l’avais dit…

Un grand sourire de plus, le temps que l’homme constate par lui-même. Elle attrapa sa main pour la serrer avec force dans la sienne, nouant fermement ses doigts aux siens. Puis, elle tira légèrement dessus pour revenir lui prendre un court baiser. Plus spontané, plus simple, mais qui lui donnerait la chance de réaliser ce qu’il se produisait.

On devrait regagner les dortoirs, fit-elle avec cette même risette en le regardant droit dans les yeux. Dans ses pupilles, une tendresse qu’elle n’imaginait plus retrouver, ni exprimer si librement. Restait à voir comment ils feraient face aux autres. Mais là, à l’abri de tout ça, dans cette bulle, elle avait envie de l’admirer encore un peu.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 897
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: The night we met.   The night we met. - Page 2 EmptyHier à 13:21
Ce fut elle qui coupa le baiser, mais pour faire une annonce qui ravit un peu plus Ludwig, s'il était possible de se sentir plus heureux encore. Rousseau avait effectivement repointé le bout de sa truffe et s'installait gentiment dans son nid. Ludwig choisit de ne pas la déranger pour ce soir. Il se sentait juste soulagé de voir qu'elle ne l'avait pas abandonné.
Malgré la mort de Jeff et tous ces drames qu'il essuyait toujours un peu plus, il parvint à se dire que, oui, pour une fois, il se sentait revivre. Et Olivia était la raison de cette renaissance. Lui qui ne voulait plus s'attacher à personne avait bien loupé sa stratégie … Il savait que cet amour pouvait engendrer de grandes souffrances, mais pour l'instant, il préférait ne pas y penser. Pour l'heure, ils étaient ensemble, il y avait la magie, du bonheur, de l'amour. Et il n'avait jamais connu ça.

À cet énième baiser, le cœur de Ludwig fondit encore un peu plus. Ciel, était-il possible de se faire à ce bonheur ? Il sentait une ivresse nouvelle envahir son cœur entier, et avait du mal à refouler son sourire niais.

- Les dortoirs, oui …

Cet endroit impersonnel, aux allures de camp de vacances ne lui avait jamais plu. Et encore moins maintenant qu'il se disait qu'il allait devoir se séparer d'Olivia. La nuit allait sans doute être longue. Plus longue encore que les précédentes.

Sans rien ajouter d'autre alors, sans lâcher la main de la jeune femme, il quitta cet endroit qui à présent était teinté d'une ambiance nouvelle pour regagner cette petite civilisation. Tant pis pour les autres et pour leurs remarques. Cela faisait un moment maintenant que le libraire avait droit à de petites phrases au sujet des regards qu'il lançait sans cesse à la petite brune et à des plaisanteries parfois gênantes de ses compagnons. Au moins, maintenant, ils auraient de quoi parler. Et de toute manière, ce n'était pas la première fois qu'une relation voyait le jour au sein d'une communauté.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The night we met.   The night we met. - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- The night we met. -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Moon Night ~~
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» Friday Night Smackdown - 27 Avril 2012 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: