The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde] -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Connor G. Shepard
Administratrice
Chasseur de primes
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2046
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde]   Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde] - Page 2 EmptySam 29 Juin 2019 - 11:25
Souvent, ça ne veut pas dire tout le temps. Souffla Connor en déposant la boite en face d’Anton, sourire aux lèvres. Il aimait noter ces nuances, ça l’encourageait à creuser. Je suis à la recherche de… Deux groupes, à priori. Expliqua-t-il alors.

Le sportif avait mis du temps à enregistrer toutes les informations que Roza avait, et celles qui s’accumulaient au fur et à mesure. Notant les remarques de l’homme, il fut étonné de voir comment il fonctionnait. Malin, habile visiblement. Mais également précis d’une certaine manière. Il regardait des choses que son groupe n’avait pas eu l’idée de voir avant : rien que sur le mouvement des hordes et leur direction.

Bon, il le relèverait plus tard. Il ferait en sorte de comprendre et d’apprendre surtout comment faire. Ce Anton pouvait être d’une aide précieuse, même sans le savoir. Connor, lui, resterait à l’écoute pour être sûr de tout enregistrer :

Un gros, armé, militarisé même, qui pille et massacre si on ne veut pas les rejoindre. Sa voix se fit plus basse, signe que ça le touchait. Tout du moins, qu’il éprouvait une certaine colère, transmise par Roza. Un autre, moins grand il parait, conduit par une femme du nom de Selene, je crois. Souffla-t-il finalement. Ça n’était pas grand-chose mais au moins un début : Si tu as la moindre information sur eux…

Il serait preneur.

Mais il ne le dit pas ainsi, se contentant d’aviser le rouquin d’un sourire confiant. Parce que si l’homme était bavard – et sa discussion agréable si on pouvait le dire – il n’était pas sûr de ne pas voir tous les doubles discours possibles :

Deux jours ? Et tu as été assez débrouillard pour t’en sortir. Complimenta-t-il. Tu as l’air… De beaucoup de renseigner sur les mouvements de rôdeurs, c’est intéressant.

Nouveau sourire. Mais la voix de Carmen lui revint en mémoire, son groupe ne pouvait pas être découvert, et il n’était pas question qu’il transmette l’information sur le ranch.

Comment c’était. Rectifia-t-il. Je vivais dans un havre de paix, à Tacoma. Nous étions dans un quartier sécurisé, qui a totalement brulé suite à un incendie. Ce fut… Laborieux, beaucoup de mes amis sont morts, et je me suis finalement retrouvé seul. Connor resta le plus neutre possible, même s’il n’eut aucun mal à mettre une teinte d’émotion. L’incendie avait ravagé plus que ce qu’il imaginait, ça n’était pas difficile de le raconter, parce que c’était vrai. Omettre l’existence du ranch était par contre un mensonge qu’il ne confierait jamais à un autre. Sur la route, j’ai rencontré une femme qui avait perdu son groupe à cause des militaires dont je te parlais, que nous recherchons. Du coup, je me consacre à sa cause. Puisque j’ai perdu la mienne.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Clyde Lyon
Clyde Lyon
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 47
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde]   Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde] - Page 2 EmptyJeu 4 Juil 2019 - 14:17
Je prends, sans montrer de précipitation, la boite de Connor pour qu’elle rejoigne son destin avec les autres au fond de mon sac. J’écoute me parler de sa cause et de son but dans la vie en profitant de mon repas. Contrairement à moi, l’américain semble s’étendre sur ce qui le motive à avancer et il me donne de précieuses informations, bien plus précieuse que les miennes. Savoir où, comment et pourquoi les humains font telles ou telles choses. Voilà ce qui est vraiment important. Les zombies sont binaires, faciles à cerner. Les humains, beaucoup moins. Ils sont si imprévisibles, menteurs, traitres, manipulateurs, dangereux et avec de beaux cheveux. Comme moi.

Il me raconte qu’il venait de Tacoma, mais que sa communauté n’est plus maintenant. C’est loin Tacoma ? Je ne sais même pas dans quel foutu état c’est censés être. Je prends l’air grave en écoutant son histoire, de ses amis qui meurent les uns après les autres. Je suis censé le faire, histoire de convention sociale tout ça tout ça… Mais, entre nous, je m’en tartine la raie avec du Boursin. En partant du principe que ce soit vrai et qu’il ne soit pas non plus un menteur pro’.

Je note aussi qu’il a pris la peine de me féliciter pour avoir passé deux jours dans un arbre. Merci mon gars, crois-moi c’est plus drôle à raconter qu’à vivre. Je me gratte hélas un peu la tête, je ne crains pas pouvoir l’aider, je n’ai vu personne qui s’approchait de la description qu’il me fait. Faut dire que je ne suis pas assez con pour m’approcher de ce genre de personnes. Ils sont dangereux, bien trop pour moi. Quoi ? Ce n’est pas de la lâcheté, c’est de la prudence ! D’ailleurs, en parlant de ça, il me fait remarquer ma propension à me renseigner sur les mouvements des rodeurs.

- Je suis désolé d’apprendre que tu es dans une si mauvaise passe. Maintenant, même si tu dis ne pas avoir de but, je crois bien que tu te mens et que tu me mens. « Je poursuis son but » Bah non mec, c’est juste que tu en as fixé un nouveau que tu n’assumes pas car tu n’as toujours pas oublié l’ancien.


Les gens me font rire à se mentir à eux même. Parfois sans s’en rendre compte.

- Concernant les hordes, ouais je change de sujet, mais le passé ne sert plus à rien. C’est important de savoir où elles vont et d’où elles viennent. De mon expérience, il y a une densité de population moindre après le passage d’une horde et une augmentation significative des ressources. Tu sais, à cause de la mort subite des personnes les possédant avant la horde.

Ça ne parait pas sexy dit comme ça, mais la survie en solitaire c’est beaucoup de charogne de cadavre encore chaud. Ah, cette vie, quel pied quand même ! Mais j’ai encore des informations à donner et je suis certains qu’il peut me dire plus :

- Si ça peut t’interessé, j’ai un peu bourlingué en dehors de l’état ces dernières années, sans allé à l’autre bout du pays, j’ai vu des choses qui méritent une petite mention. Je pense à ce groupe de survivants qui habitaient dans un petit barrage de montagnes. Tu sais, le genre de travaux qui alimentent les petites villes.

Groupe exterminé depuis le temps, je crois qu’un connard a ouvert les clôtures pour laisser rentrer des zombies. Attend, ce n’était pas moi ? Si, c’était moi.


Fuck excuse,
learn to admit
when you fuck up
.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Administratrice
Chasseur de primes
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2046
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde]   Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde] - Page 2 EmptySam 20 Juil 2019 - 17:25
Peut-être que tu as raison. Souffla-t-il alors, étonné d’avoir cette réflexion avec un inconnu.

Anton n’était pas vraiment le genre qu’il s’imaginait connaitre. Il y avait cette lueur un peu folle dans son regard qui donnait plutôt envie de le fuir, ou de le laisser à ses affaires, bien qu’ils se retrouvent plus ou moins coincés tous les deux. L’idée de lui tourner le dos ne l’enchantait pas, aussi préférait-il une discussion posée, qui donnerait des scrupules si jamais la situation s’envenimait. Oh bien sûr, il était à peu près persuadé d’avoir le dessus physiquement, et vu que son voisin se détendait ça n’augurait pas que les choses pouvaient soudainement basculer. N’empêchait qu’on n’était jamais sûr de rien désormais…

Surtout pas de croiser une personne assez à l’écoute et éveiller pour relever des points que lui-même fuyait. Avait-il vraiment fait du but de Roza son propre but ? Connor n’en était pas persuadé, mais il se questionnait.

C’est juste que c’est difficile de vraiment laisser en arrière ce qui a compté à nos yeux, tu vois ? Et d’avancer pour une autre personne, sans savoir si ça vaut le coup. Si on fait bien. Si on ne pourrait pas… S’investir davantage pour soi. Voilà des points qu’il relevait parfois sans se rendre compte d’où ses réflexions le menaient.

Et c’était étrange de les énoncer face à une personne qui s’avouait farouchement solitaire, et limite opposé aux groupes ou aux accompagnateurs de fortune. Connor ne pouvait pas nier que le point d’Anton était admissible, voire admirable dans certains cas :

C’est des questions compliquées, je sais même pas si pour elle je suis une bonne chose. L’encourager là-dedans, c’est peut-être pas si malin… Mais Elena l’avait justement relevé : leur duo n’était pas non plus le plus malin, encore moins celui sur lequel on avait envie de parier. Son beau sourire ne ferait pas toujours le change. Je suis intéressé, ouais. Je t’écoute, même, si tu as quoi que ce soit à me dire, ça rajoutera de l’eau à mon moulin.

Un barrage, disait-il ! ça semblait laborieux pour y vivre avec un groupe sur armé, mais peut-être qu’il se faisait des idées. Mieux valait le voir de ses yeux.

Et tu faisais quoi avant tout ça, Anton ? S’enquit-il soudainement, en tirant de son sac une gourde d’eau, de laquelle il prit une gorgée.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Clyde Lyon
Clyde Lyon
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 47
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde]   Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde] - Page 2 EmptyLun 22 Juil 2019 - 18:30
Bah voilà, la conversation coule doucement, on se confie des demi-mensonges, des vérités, des gros mensonges, on se juge l’un l’autre. On se méfie de l’autre, je le vois à son regard, il doit avoir compris que j’avais ma petite vision du monde, ou il a simplement un bon instinct de survie et sait ce qui peut l’attendre. Une balle ? Je pense car je ne sais plus vraiment me battre, depuis le temps. Je veux dire, on m’a formé mais c’était il y a longtemps et ça se résumait bien souvent à des coups de bourrin dans la tronche.

Cela étant dit, j’écoute ce qu’il peut me dire et je rigole intérieurement car je ne comprends pas sa logique. Non, me battre pour un autre ? Pourquoi faire ? Je n’en ai pas envie, je ne le ferai jamais Je me contente de balayer ce qu’il me dit d’un geste mentale de la main. Finissant tranquillement mon petit lapin et pensant à la suite de l’opération. La discussion allait vite tourner en rond car je n’avais pas grand-chose à rajouter sur les mensonges que je lui avais déjà servis. La pire chose qu’il pourrait arriver serait certainement qu’il me demande de me parler de mon passer. Ce serait très chiant car je n’aime pas ça. C’est une bonne raison :

- Avant… J’ai fait un peu tout et rien. Des Jobs au mac do, dans de la logistique, en tant que serveur. En fait, comme je n’avais pas d’attaches, c’était surtout des petits jobs alimentaires sans grand intérêt. Ce ne serait pas mentir que c’est cette experience de l’humain qui m’a formé tel que je le suis maintenant. Méfiant, solitaire, responsable… vivant surtout. C’est assez rare de nos jours, à tel point que ça aurait bien une place sur un beau CV.

Petite pause de style :

- Je suis venu au Etats-Unis sur un coup de tête, voir ce que le pays proposait et, au final, j’ai fait exactement ce que je faisais en Europe. De petits jobs que je pouvais facilement lâcher et j’allais au grès de mes envies. C’est la beauté de ce pays, de ce monde d’ailleurs, on peut y faire ce qu’on veut tant qu’on à la motivation et le courage de le faire.

Incroyable, j’ai dit la vérité pendant plus d’une phrase ! Ça, ce que j’ai dit, je le pense réellement. La chance sourit aux audacieux et à ceux qui osent, ceux qui se jouent du système sans le subir. J’ai bourlingué aux grés de mes pulsions pendant des années, j’ai été précaire pendant toute ma vie. Mais jamais je n’ai regretté une seule de mes décisions, jamais je n’ai détesté une seule de mes journées. En dehors de la légion, mais ça compte pas ça !

- A ton tour maintenant Connor, raconte moi ta vie, tu faisais quoi avant tout ça ? Tu étais un sportif ? Un militaire peut-être ? Tu sembles tenir une sacrée forme, j’en serais presque jaloux quand je vois ces beaux muscles.


Fuck excuse,
learn to admit
when you fuck up
.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Administratrice
Chasseur de primes
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2046
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde]   Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde] - Page 2 EmptySam 3 Aoû 2019 - 12:40
Tu as un parcours de vie, en effet. L’Amérique t’a offert ce que tu voulais, au final ? S’enquit Connor avec intérêt en le regardant toujours.

Finalement, cette discussion était agréable. Pas au point de totalement le détendre, mais il baissait un peu sa garde, tâchait de faire en sorte de ne pas sembler trop bourru ou agressif. Avisant le rouquin d’un regard curieux, il l’écouta jusqu’au bout de son explication, hochant la tête à sa remarque. L’Amérique avait en effet ça pour elle qu’elle était une terre de possibilité. Il se savait chanceux d’être né ici, même si la chute avait été rude :

Tu as eu le courage de quitter un terrain que tu connaissais pour un autre inconnu… Tout ça pour te retrouver coincé en pleine fin du monde. C’était un peu ironique, Connor ne savait pas comment Anton vivait ce point précisément. Est-ce que ça le contrariait ? Est-ce que c’était douloureux ? Je ne sais pas si c’est de la chance, mais au moins ici, nous avons beaucoup d’armes, vu la culture…

Mieux valait voir le positif là où il était. Même si, dans les faits, il n’avait aucune idée de la culture de la violence du côté de la France, ou de la Bretagne d’où Clyde disait venir. Il n’y avait jamais mis les pieds d’ailleurs, présupposer de ce qu’il s’y passait aurait été s’avancer pour sans doute pas grand-chose. Il eut un petit rire, amusé, plus que troublé. Depuis Leon, les commentaires sur son corps de la part d’un homme ne le travaillait plus, et Connor se savait beau.

J’étais sportif, en effet. Baseballeur, capitaine de mon équipe avant qu’une blessure ne m’arrête pour de bon. Expliqua-t-il à son voisin avec assurance. Lui mentir sur son identité aurait été ridicule, il y avait encore des moyens de le reconnaitre : Vous n’avez pas vraiment la culture du base-ball en Europe, je crois ? Mais ici, c’est une vraie religion.

Comme le football américain, auquel il avait joué avant de se faire rouler dessus par plus fort que lui. Et puis, on pouvait parler du catch aussi, dont les scénographies faisaient toujours beaucoup d’effets sur les foules.

Mais je préfère te le dire franchement : si tu cherches à me draguer, je ne mange pas de ce pain-là. Ajouta-t-il. Léger, mais sérieux dans sa déclaration.

Justement parce qu’il connaissait Leon, il préférait être honnête.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Clyde Lyon
Clyde Lyon
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 47
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde]   Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde] - Page 2 EmptySam 23 Nov 2019 - 21:34
La discussion file tranquillement, Connor semble un minimum détendu, on se pose nos questions, on y répond. Bref, comme toutes les conversations normales de ce monde. Mais nous ne sommes plus dans un monde « normal » rien de ce que je raconte n’est anodin, rien de ce que me raconte Connor ne m’échappe. Un ancien joueur de Base-ball, il doit bien savoir jouer du gourdin et manipuler de grosses boules. Ça explique en tout cas sa forme physique et je note aussi le petit quiproquo au sujet de ma remarque.

Je ne me suis jamais vraiment poser la question sur savoir si je devais fourrer un anus d’homme ou de fille, je fourre ce qu’il vient et puis on avisera. Tant que la personne en face dit oui, ou que le juge pense qu’elle a dit oui. C’est l’essentiel pour moi. Du coup, je détail un peu le Connor, il n’est pas moche en soit, bien baraqué, je suis certain qu’il doit pouvoir casser des noix avec ses miches tant elles doivent être musclés. On pourrait s’amuser comme des fous si on avait une bouteille de vodka et du temps devant nous.

Taquin, je m’étire avant de répondre une phrase hautement philosophique :

- Tu ne manges pas de ce pain là ? Tu fais vraiment ton difficile en pleine apocalypse zombie ? Connor… ce n’est pas très responsable si tu veux mon avis. A ne pas « croquer » ce qui se présente devant toi, tu pourrais mourir le cœur plein de regrets. Mais sur un ton plus sérieux, non je ne te draguer pas, j’ai pas que ça à foutre de mes journées. T’es mignons, mais j’ai encore une préférence pour les vagins.

Là, je tuerai Connor si ça pouvait me donner une bière… Par tous les dieux de tous les panthéons, que je regrette l’Europe et les bières qu’on pouvait trouver là-bas. Ici, la plus forte des brunes n’est qu’une pisse de chat à peine digne de figurer en cannette dans un Aldi au fond du 93. Je décide de continuer dans cette voie et je lui fais part de ma déception vis-à-vis de ce pays :

- L’Amérique ne m’a rien offert de plus que l’Europe, la seule chose qui passait mieux c’était la culture du déménagement, ça m’aidait à aller de ville en ville. Je n’ai pas de courage à proprement parler tu vois, je me contente de naviguer à vue en espérant trouver un truc cool. Pourtant, je recommanderais volontiers cette vie à ceux qui me le demande, c’est sympa de rencontrer du monde, de voir le monde et d’explorer. Il faut juste savoir comment s’y prendre avec les étrangers.

Ouh, vous sentez l’ironie de mes mots ? Vous sentez ce que je veux dire par « s’y prendre avec les gens ? » Moi je sais comment faire et je prends beaucoup de plaisir à cela. J’adore leurs mentir et les mener en bateau. En ça, les états-unis m’ont pas mal aidés car le niveau moyen des amerlocs n’est pas ouf et que beaucoup d’entre eux sont crédibles et manipulables. Je vous rappelle qu’ils ont élus en 2016 ? Voilà, on se tait maintenant, j'ai raison.


Fuck excuse,
learn to admit
when you fuck up
.
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Administratrice
Chasseur de primes
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 2046
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde]   Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde] - Page 2 EmptySam 23 Nov 2019 - 22:02
Ce Anton était franc, et il n’allait pas par quatre chemins dans ses réponses. Tant mieux, au moins ni l’un ni l’autre ne perdait son temps avec ça, et ils avançaient doucement mais sûrement vers les réponses qu’ils attendaient tous deux. Esquissant un sourire face à son honnêteté, ou ce qui y ressemblait sans doute, il pouffa du nez brièvement en le scrutant droit dans les yeux :

Tu connais le dicton « c’est pas parce qu’on a soif d’amour qu’on doit se jeter sur la première gourde » ? C’est celui que j’applique. J’suis pas très fan de l’idée de chopper une saloperie, ou de tremper ça dans n’importe quoi. En tout cas, Connor s’était vraiment calmé là-dessus depuis qu’il était avec Elena. Certes, il s’avérait plutôt demandeur en câlin lorsqu’ils étaient tous les deux, mais la grecque n’était pas en reste ! Les autres étaient cependant passé à l’as, il ne les voyait même plus tant la sienne lui semblait parfaite. Tu m’en vois rassuré.

Il n’ajouta cependant rien sur le reste, peut-être parce que ça ne le regardait plus. Il attrapa tout juste ses affaires en se relevant. Loin d’être menaçant, Anton le suivit du regard évidemment avec méfiance. C’était le minimum a être dans cette situation, l’inverse l’aurait davantage étonné pour sa part :

Tu as l’air de t’en sortir très bien comme ça, dans ton cas, c’est sans doute le plus important j’imagine. Il haussa les épaules pour finir sa réponse, sans en rajouter à ce sujet. Peut-être faisait-il parti des trompés, il n’en savait rien. Tout ce qui importait à Connor était d’avoir eu ses réponses, ça le satisfaisait pour l’instant. Tu devrais revenir vers le centre à l’occasion, Seattle regorge de surprise qui pourrait te plaire. Et de gens que tu pourrais rencontrer au passage.

Voilà qu’il ouvrait la bergerie au lit sans s’en douter ! Mais le cœur sur la main, et trop prévenant pour ne pas en parler, il fit comme si de rien :

Si tu demandes ta route vers le No Man’s Land, on devrait pouvoir te la donner sans trop de problème. Il y a même des panneaux qui t’y oriente dans le quartier industriel. Sur le point de partir, il esquissa un bref sourire amical : Nous nous y reverrons là-bas, si le cœur t’en dit.


Tonight I'll dust myself off. Tonight I'll suck my gut in. I'll face the night and I'll pretend I got something to believe in
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde]   Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Ellen, douce Ellen [ Connor et Clyde] -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: