The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Human nature -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yulia Iojov
Administratrice
Trader
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1631
Age IRL : 26
MessageSujet: Human nature   Human nature EmptyVen 14 Juin - 17:00
Tu m’as sans doute confondu avec la Vierge Marie, mais j’peux t’assurer qu’on a rien en commun elle et moi, qu’je rétorque sèchement à mon interlocuteur, qui croit qu’sa taille m’intimide, ou qu’la présence de son frangin aussi tanké que lui m’fait quelque chose. Alors t’allonges ce que j’t’ai demandé ou tu t’assoies sur l’échange.

C’est clair, net et précis. J’vois même pas pourquoi il parlotte comme ça. Parce qu’à part brasser d’l’air et m’faire perdre mon temps, j’sais toujours pas à quoi il sert.

T’es dure en affaire, on peut négocier non ? qu’il me lance après un rire amusé. Fais pas la farouche, on en a besoin.
J’dois avoir Alzheimer parce que j’ai pas souvenir d’t’avoir dit que c’était négociable.

Froncement de sourcils, l’genre qui laisse entendre qu’il peut m’sortir tous les violons du monde, j’suis prête à pisser dedans pour obtenir gain d’cause. Le frangin s’avance vers moi, et quand j’déniche mon poignard de l’arrière d’ma poche pour lui présenter habilement et lui faire comprendre que j’sais me défendre, l’gars se fige.
J’tends la main. Et après un silence incroyablement pressant, il ouvre enfin son sac à dos pour enfin me filer les quelques conserves qu’il m’a promis en plus du chocolat. J’me fais pas prier pour fourrer ce dernier dans ma poche, après lui avoir filé les bandages et l’alcool à désinfecter. Pas « aurevoir », ça vaut pas la peine.

J’profite de m’éloigner pour retirer l’emballage du chocolat et en fourrer un carré dans ma bouche. Ça, c’est le mal que j’me suis donnée pour lui trouver ce qu’il voulait. J’le mérite, c’est meilleur qu’une paie sur le compte en banque.

J’me pose enfin contre un mur où j’me laisse couler. Cul par-terre, tant pis pour le confort, y’a le petit soupir de soulagement qui va bien pendant que j’mâche. Et là, on m’fait de l’ombre. Quand j’lève un regard vers la personne qui m’parle pas mais qui m’observe – un rouquin trop barbu pour venir d’un groupe éduqué, un type probablement sans aucune âme ça va d’soi, la rumeur l’dit.

Et… Toujours pas un mot.

Quoi ? Que j’lâche finalement entre deux crocs de chocolat. Juré s’il me demande un morceau, j’lui colle un coup dans le service trois pièces. J’aurais zéro pitié. J’ai un mickey ? Que j’rétorque dans la foulée, sans doute hyper sèchement.

Mais il mérite pas mieux.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Clyde Lyon
Clyde Lyon
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 20
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Human nature   Human nature EmptyVen 14 Juin - 18:57
Ah… Le no man’s land ou NML si tu as, la flemme de l’écrire en entier. Les jours passent, les gens aussi, des zombies viennent nous rendre visite et moi je suis toujours là, dans ma tente, à me faire ma ration journalière de haricots à la tomate. Ce n’est pas particulièrement bon, surtout que les conserves commencent à dater. On a encore un petit moment avant qu’elles deviennent franchement datées, mais on sent qu’elles vieillissent. En plus, ça fait une semaine que je bouffe que ça ! J’ai la dalle et j’aimerai bien changer un peu. Fais voir ce qu’il reste dans mon sac. Trois boites de haricots à la tomate, une boite de saumon, du cassoulet et du miel. Ouais du miel, ça c’est rare et ça se conserve très bien. On peut même s’en servir de désinfectant.

En soit, je suis assez riche. C’est rare d’avoir autant de nourriture et je prends bien soin de bien cacher ça. Cependant, si je peux échanger les haricots contre n’importe quoi, même des petits pois, je suis preneur. Il se trouve que c’est mon jour de chance, dans un coin du hangar, je vois une jeune fille, plutôt sexy s’entretenir de façon peu cordiale avec deux hommes. J’observe le manège un petit moment, fourniture médicale contre nourriture, un grand classique qui pourrait m’arranger ! Peut-être que je pourrais négocier un échange standard avec cette fille ?

Attendons et voyons. Taille moyenne, mince (comme tous les survivants), cheveux noirs. Un couteau quelque part. Forcément une solitaire, elle se met à manger un morceau de chocolat dans son coin. Elle n’en sera que de meilleure humeur, ou alors elle me coupera le mickey car elle croira que je veux lui piquer sa bouffe. QU’importe, allez Clyde, tu prends ton plus beau sourire, ta bouffe et tu t’approches d’elle. Il est temps de te la jouer bonimenteur et super copain.

J’avance, pas un mot, la laissant remarquer ma présence, j’ai le droit à un lapidaire « quoi ? » Ensuite, elle me balance « j’ai un mickey ? » Je ne comprends pas ce qu’elle entends pas là, mais pas grave, ça me donne une bonne excuse de lui parler. Ah les amateurs… je m’accroupie devant elle, mais à distance raisonnable :

- Un mickey ? Je ne sais pas, ça dépend ce que vous appelez Mickey. Je connais au moins trois définition à ce mot. Laissez-moi me présenter, je m’appelle Clyde. J’ai remarqué que vous aviez fait affaire, j’ai vu surtout votre… Hé !
La voilà qui tente de me décrocher un coup de pied dans les valseuses, j’esquive de justesse en me laissant tomber comme une pauvre merde.

- Stop STOP ! Je suis là pour négocier, pas réclamer, pas quémander, pas exiger. Je viens juste vous parler car vous avez des trucs qui m’intéresses et que j’en aurai peut-être pour vous.

Une main entre nous, je sors une de mes boites de haricots et je la pose au sol.

- J’ai mangé ça toute la semaine, si vous voulez bien m’écouter, j’aimerai l’échanger contre une de vos… gardez vos mains où je peux les voir s’il vous plait. Je peux faire un effort, comme je suis le partit « demandeur ». Vous aimez le miel ? J’adore ça moi, ça revigore, c’est bon, c’est nourrissante, ça se conserve super bien et surtout, ça sert d’antiseptique naturel. Alors ça vaut pas les produits modernes, mais on va pas se mentir, les chances de trouver ce genre de choses deviennent de plus en plus faible.

Je sors mon petit pot de miel de ma poche :

- Mais les abeilles s’accommodent bien de notre déclin. Alors, on peut négocier ou vous allez essayer de me frapper, encore ?


Fuck excuse,
learn to admit
when you fuck up
.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Trader
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1631
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Human nature   Human nature EmptyVen 14 Juin - 20:29
Ah oui.

Donc lui, il est con. J’fronce les sourcils en l’fixant, attendant patiemment qu’il s’explique. Il sait pas c’que c’est qu’un mickey, donc ça m’conforte dans l’idée arrêtée qu’ses deux neurones s’connectent pas forcément pour faire des chocapics.

Mais j’lui laisse pas l’temps de parler. J’le vois approcher l’œillade de la plaquette de chocolat que j’me trimballe, et j’vois rouge en un rien d’temps. Alors j’bondis sur mes jambes, et tente d’lui remonter les couilles dans le menton comme j’sais si bien l’faire d’ordinaire. Le Clyde s’en sort de justesse mais s’retrouve le cul par terre. Il m’arrête assez vite pour m’éviter d’lui écraser les valseuses avec les talons. Dommage, j’étais bien lancée, et bien chauffée surtout.

Ah ouais ?

Des trucs qui m’intéressent donc ? Sa boite de haricots finie au sol, et j’passe de lui à elle en m’demandant s’il compte m’amadouer avec ça. Franchement, ça vaudra même pas un putain d’carré de chocolat. Il peut aller s’gratter.

Mais c’est pas là où il veut en venir visiblement.

Négocier hein. J’regarde son miel d’un œil plus ouvert :

ça dépend, si dans le deal je peux quand même te frapper, c’est possible que j’te fasse la faveur de pas le faire trop fort.

Sourire de circonstances – à savoir, un peu défiant. L’genre qui dit « ose seulement la jouer plus malin et j’te piétine avec ta dignité. » Pourvu, pour lui, qu’on en arrive pas à ces extrémités. Toute façon, il est déjà au courant que j’suis pas le genre à me laisser faire.

J’attrape mon sac et sors c’qu’on m’a filé. J’lui évite la boite de haricots qu’j’ai. Des carottes avec des petits pois, ça serait sans doute plus sympa pour lui. Puis, une ration militaire. C’est dégueu, mais ça tient bien au ventre.

Où tu l’as trouvé, c’miel ? C’est une vraie question, ça m’intéresse bien davantage qu’l’reste. Justement, c’le genre de produit qui vaut grave le coup, si tu sais où m’en fournir davantage, j’te trouve tous les trucs qu’tu voudras. D’la matière première, d’la viande qui ressemble pas à du caoutchouc aussi.

J’suis la personne quasi incontournable pour les échanges. C’est connu ici, surtout quand j’suis d’bonne humeur. C’est pas souvent l’cas malheureusement. Mais ça, c’pas mon problème.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Clyde Lyon
Clyde Lyon
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 20
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Human nature   Human nature EmptySam 15 Juin - 11:57
Elle semble toujours méfiante ma bonne amie mangeuse de chocolat, mais j’ai gagné mon paris et j’ai réussi à capter son attention. Je dois juste faire attention à ne pas m’en prendre une gratos en pleine tronche, je ne sais pas si elle plaisante, mais elle en serait bien capable d’après ce que j’ai vu. La prochaine étape de la négociation allait être d’en réclamer le plus en en donnant le moins et en gardant autant d’as dans ma manche que possible. Heureusement, il semblerait que derrière son sourire de tueuse en série, mon miel lui ait fait de l’effet, bien bien. Mais soyons plus malin et mettons les choses au clair :

- Moi je te propose de ne pas me frapper dans ce deal, sinon on annule tout. C’est très déplaisant de parler à quelqu’un et de s’en prendre une. Mais comme tu peux le voir, j’ai très envie de négocier alors… soyons des gens responsables, enfin faisons au moins semblant de ne pas vouloir nous égorger.


L’autre option que j’avais était de lui dire « tu me touches, je te colle une bastos dans le bide et je te laisse crever ». Mais ça risquait de poser des problèmes avec les autres habitants du NML alors je vais me retenir. Et puis merde, ça coute cher une balle ! Passons et revenons à notre négociation :

- Ce miel, comment dire… je l’ai trouvé. Oh, disons que cette information ne sera pas gratuite et comme je ne te connais pas je ne vais pas me contenter de ta promesse. En plus, ce n’est pas la question que je t’ai posé, pour le moment, je veux juste un truc pour remplacer ces haricots et je te propose de prendre un peu de miel. Ne nous dispersons pas. Une fois qu’on aura conclu cet accord, on reparlera de ça.

Il faut que je garde l’initiative dans la discussion, c’est moi qui négocie et qui dit ce qui se négocie. Non, mais elle se prend pour qui ? Tiens, puisque c’est comme ça, on va changer de sujet :

- Vous ne m’avez pas donné votre nom, après, si j’en juge par votre accents, vous n’êtes pas du coin. Peut-être Europe de l’Est ? J’avais un copain- enfin pas vraiment un copain, plus une connaissance- quand je voyagais en France, il était Ukrainien et ça ressemblait un peu à la façon dont tu parles.

Voyager, traduire par : morfler comme un con dans la légion et devoir supporter les ronflements de ce connard de ruskof. Mais ouais, il est ukrainien, mais on s’en balance, c’est des slaves consanguins de toute façon. Hitler avait raison, tu crames tout et tu recommences ! Bon, je ne lui ai pas dit ça, ça serait un coup à me prendre un double high-kick dans les roustons :

- Vous me dites comment vous vous appelez, vous me raconter comment vous, vous faites pour vous procurer ces produits et ensuite, on négocie sur la quantité. Je pourrais même aller jusqu’à vous dire où le trouver si vous êtes gentille avec moi.


Fuck excuse,
learn to admit
when you fuck up
.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Trader
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1631
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Human nature   Human nature EmptySam 15 Juin - 13:15
T’as l’oreille. Et c’est sincère. J’passe sur son blabla juste avant, ça m’intéresse pas. J’le fixe juste, surprise. P’t’être pas agréablement, mais c’est pas si pire tout compte fait. Il est bavard, il a l’anecdote facile, ça le rend un peu relou mais sans doute plus sympa. Y’a pas beaucoup d’gens qui captent mon accent. Faut dire qu’il est quasiment inexistant…

C’est tout c’que j’ai à dire là-dessus. On passe à autre chose.

Il veut savoir mon nom, il a des exigences, et il m’pose une conclusion qui m’fait me redresser soudainement. Mon regard sombre l’quitte pas une seconde, comme pour essayer d’bien saisir si c’est la tournure qu’est maladroite, ou alors, s’il sous-entend bien c’que j’entends.

Si j’suis gentille avec toi ? Que j’répète en détachant bien les syllabes. Plus d’traces de mon accent, seulement un timbre froid. L’ironie du sort, c’est qu’en ce moment, j’ai mes règles et ça m’rend sans doute encore plus intenable en la matière : J’t’offre une turlute et tu m’retournes derrière avec ça ?

Il doit sentir le sarcasme dans l’ton de mes mots, et surtout, que s’il continue sur cette voie, j’pourrais bien lui arracher un œil juste avec les ongles. Ça sera vraiment pas agréable pour lui, mais j’y trouverais mon compte sans soucis, il peut bien l’croire.

Pèse mieux tes mots à l’avenir, ça va t’jouer des sales tours. Conseil de pas-amie ; j’dirais rien de plus là-dessus, il veut se la jouer négociateur expert, il a donc plutôt intérêt à savoir parler sans sous-entendu. J’pense toujours que dans le commerce, c’est l’fait d’être clair qui permet d’se sortir de situation à la con. Quand tu dis pas c’que tu penses, il t’arrive plus de conneries qu’autre chose : T’sais quoi, j’m’en cogne de savoir où tu l’as trouvé. Ma proposition reste la même : si t’en as plus à fournir pour ici, j’serais ta commerciale, j’t’obtiendrais c’que tu veux contre un pourcentage.

Putain, Lance. Quand tu m’as proposé ça, t’as lancé une vocation. Merci, Baby Driver.

Et j’pourrais être ta première cliente, parce que j’te dirais pas où moi j’me fournis. Haussement d’épaule, regard entendu, sourire taquin. En attendant, ça s’ra ça, contre tes haricots. Et la possibilité d’goûter ce miel, voir s’il est aussi bon qu’t’as l’air de le penser.

Et là, j’agite ma conserve de carottes ; ça le changera sans doute du reste.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Clyde Lyon
Clyde Lyon
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/06/2019
Messages : 20
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Human nature   Human nature EmptyDim 16 Juin - 12:22
J’ai un sourire amusé quand mon amie d’Europe de l’est reconnait mon oreille. Il s’élargie d’autant plus quand je la vois se fourvoyer sur mes intentions et mes paroles. J’ai même un petit rire à la mention du « tu m’retournes derrière ». Ça ne m’avait même pas traversé l’esprit, coucher avec elle et abuser de ses faveurs. Elle n’est pas moche en soit, mais coucher avec elle, c’est le risque qu’elle s’accroche à moi, pensant que je lui dois quelque chose. Après, tu as le risque de la foutre enceinte, à moins de vraiment le faire par derrière. Et je ne parles même pas des MST qui peuvent pulluler dans ce genre d’endroit.

- Alors en fait non, m’envoyer en l’air avec toi n’est pas une de mes priorités. Le sexe ça fatigue, ça bouffe des calories et tu ne vaux pas le risque de la petite faiblesse que j’aurais après ça. Donc quand je parlais d’être gentille, je parlais au sens littéral, calmer tes hormones et ta tendance à vouloir me coller des marrons.

Je m’étire les bras en disant ça, toujours méfiant, elle pourrait essayer de m’envoyer une châtaigne pour changer. Je fais ça pour gagner du temps, car je me demande comment tourner ma prochaine phrase. Elle veut être une intermédiaire pour que je refourgue le miel ? Me prendre un pourcentage ? Non, mais genre ! Dans quel univers elle pourrait ME piquer MES bénéfices ! ça, c’est un truc qui me saoule ! Il faut la remettre à sa place car je crois qu’elle se méprend encore sur mes intentions :

- Ah ouais tu penses que tu pourrais faire ça pour moi ? On est au NML, j’aurai aussi vite fait de laisser une annonce et de parler aux autres. Meuf, vu que tu ne daignes pas dire qui tu es, plus personne n’est indispensable en ce bas monde. Je t’en vends, tu fais ce que tu veux, mais moi je ne compte pas jouer le producteur exploité par une slave. Hors de question de récolter du miel pour que tu touches un truc dessus !


Je regarde sa boite de carottes/petit-pois, ça fera l’affaire je signe le deal en avançant mes haricots et récupérant sa boite. Après, j’ouvre le miel et j’en verse un peu dans le couvercle avant de lui tendre.

- Ça, c’est mon petit bonus car j’ai initié l’échange. Tu aimes, on parle affaire, tu n’aimes pas, tant pis, je trouverai un autre type pour lui vendre.

Pendant qu’elle dégustait, je me mis à réfléchir à la façon dont j’allais manger la boite. Pourquoi pas avec du bœuf séché ? Ouais ça pourrait être pas mal, je sais qu’on en trouve encore un peu dans le coin. Tien, peut-être que la Slave saurait où en trouver ? Voilà une bonne idée :

- Tu aimes ? Je peux te laisser le pot en échange de bœuf sécher, ça irait bien avec ta conserve, ce serait un vrai repas de fête tu ne trouves pas ? Combien tu m’en offres en échange ?


Fuck excuse,
learn to admit
when you fuck up
.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Trader
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1631
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Human nature   Human nature EmptyDim 16 Juin - 12:40
Y’en a un qui m’a probablement prise pour l’poulet du jour, et ça me rend pas exactement jouasse. J’le fixe en croisant les bras sur ma poitrine, signe que j’suis à deux doigts d’le planter là avec ses grands airs d’idiot du village. J’vais pas me fatiguer très longtemps, il veut la jouer à sa manière, bah il jouera tout seul. J’ai passé l’âge d’me laisser influencé pour que dal, surtout que j’trouverais bien d’autres deals qui vaudront le coup. Il veut m’remettre les pendules à l’heure comme si j’étais une gamine de six ans qui avait rien compris à la vie, et qui venait de lui parler avec insolence.

Mais j’crois que l’insolence, il sait pas c’que c’est.

Alors tu t’assoies sur mes contacts, tant pis pour toi, que j’lui rétorque sèchement. J’suis pas en demande, contrairement à certains ici. J’vois juste ton potentiel, mon potentiel, et j’sais c’qu’il peut donner. Tu veux jouer les galériens, ça t’regarde. Mais par contre, l’temps que tu m’fais perdre, t’as que dal pour le rembourser pour l’instant donc la ramène pas trop.

P’t’être qu’il va arrêter de ramener sa grande gueule maintenant, sous ses faux airs d’gars sympa, il commence à m’chatouiller les nerfs ce con :

Pour être plus clair vu qu’t’as l’air d’avoir du mal : tu es là pour jouer au plus malin ? Va jouer plus loin. T’es là pour faire affaire ? Là, on parle.

Regard entendu. J’ai l’air d’lui dire « tu piges ou j’te le traduis en russe ? » mais pas sûre qu’il y comprenne quelque chose là non plus. Enfin, ça a le mérite d’être clair de toute façon, alors qu’importe. Il préfère les petites mises, sans doute parce qu’il est frilleux.

Pas de bœuf séché. Que j’lui réponds, en goûtant du bout des doigts le miel qu’il m’accorde. Pas dégueu, franchement bon même. Il reste en bouche, il est sucré comme il faut. Ça ferait vraiment des miracles. Par contre, j’ai du lapin. Que j’reprends.

Préparé évidemment. Neil a fait ça pour moi, qu’on puisse le conserver plus facilement. Et comme on a pas mal de bocaux dans notre piaule, ça aide.

Frais de la veille. Que j’lui annonce. Seattle regorge de vivre quand on sait les chasser, ok j’admets, je me la pète sans doute un peu, surtout qu’c’est grâce à un des pièges de Markus que j’ai réussi à l’avoir celui-là. Tu devrais apprendre, ça t’éviterait d’dépendre des autres, quelle audace. Mais quelle audace !

Allez, ce petit pique, il le mérite t’façon.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Human nature   Human nature Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Human nature -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Un Fling ork grandeur nature
» Un Scenario Saga: Le Raid
» Histoire des Destins
» Un bonheur éphémère... - Terminé
» Elrond

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: