The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Spring to come -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1750
Age IRL : 27
MessageSujet: Spring to come   Spring to come EmptyMar 4 Juin 2019 - 17:41
Le bruit du moteur m’réveille soudainement. J’marche d’puis un moment, en essayant d’trouver un truc qui pourrait s’négocier au No Man’s Land. Rien de concret. J’ai écumé quelques caves, des appartements miteux, et j’suis couverte de crasses et d’poussières maintenant. Tout ça pour divaguer, m’laisser porter par l’envie, les sons, le temps. Les quelques chants des oiseaux, qui s’redécouvrent un foyer au sein de cette grande ville qui les a chassé de là fut une période. C’curieux de voir comme la nature reprend ses droits désormais. Voire, assez fascinant.

Mais l’retour à la réalité est violent pour sa part, et j’décampe de ma place pour essayer d’me planquer. J’en ai pas vraiment le temps. Alors ma main s’porte sur mon cracheur de plomb, avisant la carrosserie que j’vois débouler au bout de la rue, et m’planter au milieu de la route. J’reconnais le modèle, je crois bien. Et les retouches surtout. J’fronce les sourcils. Le moteur gronde, mais les roues ralentissent.

J’baisse le canon quand j’vois la tête du gars derrière son volant, qui donne l’air de me saluer, ou un truc du genre quoi… J’sais pas trop. En tout cas, son regard est pas fuyant, et il fait pas comme s’il me connaissait pas. Pas pour autant qu’il a l’air spécialement jouasse à l’idée d’me voir.

J’contourne le véhicule, m’approche de la fenêtre passager, ouverte pour mes beaux yeux. Ça s’ra plus facile pour parler, à priori :

Si j’devais m’attendre à t’revoir un jour, ou manière de dire « bonjour », dans ma langue. J’suis accoudée à la portière, pas certaine de ce que j’dois faire. On dirait une auto-stoppeuse. Ou pire, une pute qui parle à son client. J’sais pas c’que je préfère… Y’a une des deux configurations où j’suis au moins payée à la fin, quoi. J’pensais que tu étais mort, toi aussi.

J’pourrais lui dire « j’suis contente de te revoir » mais ça serait pas trop mon genre. On se passera des gentillesses et des douceurs, c’est pas notre truc. En tout cas, Markus m’a jamais donné l’impression d’en avoir besoin pour être une tête de con.

Bon, j’attends pas son autorisation pour rentrer : j’ouvre la portière et balance mon sac sur les sièges arrières, prenant brièvement toute la place. J’manque de lui mettre les sangles dans la face, et p’t’être bien qu’il râle que j’suis chiante mais je l’écoute pas. D’ailleurs, tout ce qu’il bave jusque là m’échappe totalement, j’le coupe peut-être quand j’lui adresse à nouveau la parole :

Qu’est-ce qu’tu branles dans le coin ? J’pensais que t’étais trop flippée pour trainer dans la zone.

Pas de méchancetés. Juste un constat et ma manière de m’exprimer.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Markus Taylor
Modérateur
The Exiles
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 553
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Spring to come   Spring to come EmptySam 8 Juin 2019 - 21:09
La pêche avait été bonne, il avait trouvé exactement le transistor qu'il cherchait pour son projet, sauf que pour ça, il avait dû voyager jusqu'à l'autre bout de la ville et revenir. Les fenêtres montées, il avait mis la musique dans le tapis et il chantait. "And their bombs, and their guns,In your head, in your head they are crying" Jusqu'à ce qu'il aperçoive une silhouette au bord de la route. Il n'avait pas vraiment l'intention de s'arrêter, surtout que la démarche ressemblait pas à celle d'un rôdeur et qu'il ne prendrait pas la chance de se faire voler son véhicule par une auto-stoppeuse à la recherche d'un peu de compassion.

Manquait plus que la silhouette se place au milieu de la route et qu'il la reconnaisse. Il la salua poliment tout en s'arrêtant pour ne pas la frapper, se disant qu'il faudrait sûrement faire du Small Talk maintenant et qu'il avait potentiellement une vraie auto-stoppeuse sans les fins heureuses de toutes les vidéos qu'il avait regardé dans le passé. Elle s'approchait du véhicule alors il éteignit la musique et il abaissa sa fenêtre côté passager. "Hey... hum oui... salut..." Il était un peu mal à l'aise à vrai dire, car il ne s'était pas vraiment préparé à avoir de la compagnie et Yulia avait le don d'amplifier le malaise. "J..J'suis toujours en vie, t...t.. toi aussi, on dirait, c'est cool." C'est cool? C'est tout ce qu'il avait trouvé à dire, alors qu'à vrai dire, il ne savait pas pourquoi il était vraiment content de la savoir en vie.

Un mini silence s'installe et alors qu'il allait justement l'inviter à monter, elle ouvre d'elle-même. La brune avait cela que l'ingénieur appréciait et qui devait faire chier plus de la moitié de la planète, elle était vraie. Elle était directe, mais elle ne faisait pas semblant d'être quelqu'un d'autre juste pour faire plaisir. On peut dire qu'il appréciait bien cela, car il n'était pas vraiment capable de lire entre les lignes en général. Ça ne l'empêche pas d'être carrément chiante tout de même, et de lui foutre ses choses dans le visage alors qu'elle prend toute la place dans son véhicule sans vraiment attendre sa permission. "F... Fait attention.." On dirait qu'il avait déjà vécu cela auparavant.

"Flippé? J'suis pas flippé..." Ils n'étaient pas parti sur les meilleures bases en terme de démonstration de courage et Markus n'était certainement pas l'homme le plus inébranlable du monde, mais il n'était pas non plus peureux, il faisait ce qu'il avait à faire avec une grande prudence simplement. Il avait d'ailleurs dû éliminer quelques rôdeurs pour atteindre la pièce qu'il avait besoin et il s'était encore coupé à la main. Un bandage de fortune la recouvrait aussi justement. "Je travaille sur un projet, j'avais be... besoin de nouvelles pièces." Il préférait rester dans le flou pour l'instant, ça restait un projet plutôt top secret, et ce n'était pas prêt alors il ne voulait pas brûler la mèche.

Il ne lui demanda pas vraiment ce qu'elle faisait là, ce n'était pas vraiment de ses affaires et elle avait bien le droit où elle voulait. "J... J't'amène quelque part?" Qu'il offre à la surprise générale. Il se surprend lui-même, parce qu'en fait avec n'importe qui d'autres, il aurait préféré repartir et éviter d'en dire plus. "Hum... Y a de la mu... musique... pour toi... dans le coffre à gants" Il faut croire que leur balade de la dernière fois lui avait donner un petit coup de pied au cul et il avait fait le nécessaire cette fois pour qu'elle s'ennuie pas durant la route.


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1750
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Spring to come   Spring to come EmptyVen 14 Juin 2019 - 12:36
Quel projet ? La question fuse à peine j’ai posé mon cul sur l’siège, sans trop l’écouter râler sur son sort. Attention à quoi ? Y’a rien d’fragile, à part p’t’être bien le conducteur d’ce véhicule. La blague m’fait rire, mais j’la garde pour moi parce que sinon il va se vexer. A part si c’est secret défense, prof X, va falloir causer, qu’j’ajoute avec une petite moue.

Bon, pour l’coup d’la dernière fois, j’tire la ceinture et l’attache bien. Pas envie d’planter mes dents dans le tableau d’bord au passage et d’les perdre définitivement. Déjà qu’à chaque fois que quelqu’un m’cogne, j’manque de m’en décrocher les molaires. L’souci étant qu’ça arrive plus ou moins régulièrement c’merdier, et qu’c’est pas toujours hyper appréciable.

J’t’amène quelque part ?

Ah ouais, bonne question ça. Posé dans l’fond du siège passager, j’pose un regard curieux sur Markus. Avant d’me faire p’t’être plus lascive l’espace de quelques secondes. J’papillonne des cils, l’fixe avec l’œillade brillante de celle qui surjoue la séduction. J’l’ai déjà fait, c’est sans doute pour ça qu’c’est crédible as fuck.

On peut aller chez toi, mon mignon. Ou à l’hôtel si tu préfères, petite morsure sur la lèvre inférieure. Après tout, l’client est roi.

Un silence tombe, avant qu’mon sourire s’fasse fripon. J’peux pas m’empêcher de rigoler d’vant son air un peu étonné d’celui qui comprend pas trop c’qu’il se passe dans l’habitacle d’sa voiture. Déstabiliser Markus, c’pas si compliqué et c’est toujours un peu drôle. J’suis persuadée qu’Roza aurait pu s’amuser d’ça elle aussi. J’pourrais presque l’imaginer s’la couler douce sur la banquette arrière et surgir pour en rigoler.

Tu verrais ta tête, j’déconne. Dépose moi ou tu veux, j’m’en branle, Qu’j’ajoute en me redressant quand il m’parle de la musique dans la boite à gants. Oh, cool !

J’ouvre, j’guette. Un sourire s’fend sur mon visage soudainement, alors que j’sonde toutes les boites qu’il a rassemblé. C’est la pochette d’un vieil album de Guns and Roses qui m’saute aux yeux, et qu’j’ouvre à la volée pour permettre au lecteur d’avaler le CD. C’est juste parfait putain ! Amen Markus, t’es un gars bien.

Mes parents détestaient ça ! J’sais pas pourquoi j’lui raconte ça, on s’en branle. Mais j’monte le son – beaucoup trop fort – quand les premières notes de Civil War tombe dans la voiture. J’siffle de concert sur les notes. C’était tellement bien putain…



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Markus Taylor
Modérateur
The Exiles
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 553
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Spring to come   Spring to come EmptySam 15 Juin 2019 - 4:00
"Euh..."Bip... Bip... Biiiiiiiiiiiip.... C'était le bruit que l'électrocardiogramme ferait sûrement en ce moment alors que son cœur venait de s'arrêter un instant avant de s'emballer et de pomper le sang bien ailleurs que dans son cerveau. Il en oubliait déjà la question concernant le dit projet. C'était un peu trop facile pour être vrai, ça ressemblait à une des centaines de scènes qu'il avait vu dans sa vie d'avant. Sur Internet, autostoppeuse était l'une de ses recherches favorites, mais là. Elle se foutait bien de sa gueule parce qu'elle se mit à rire de sa tronche. Non seulement son regard devait être vide, mais il devait être rouge sous la timidité et maintenant qu'elle riait, il tentait de cacher quelque chose qui le mettrait plus que mal à l'aise si elle le découvrait.

Elle mit la musique, et tout de suite l'attention se déportait sur autre chose, ce qui ne lui déplut pas trop étant donné les circonstances. Guns N'Roses c'était un très bon choix, il était fan de hard rock aussi, il arrivait d'ailleurs à jouer plusieurs de leur chanson à l'harmonica, mais ce serait une histoire pour une prochaine fois, car il appuyait déjà sur la pédale d'accélération. "J... J'me suis d...dit que t'aimais sûrement le Hard Rock." Avait-il sélectionné les CD spécialement pour elle? Il était difficile de croire que Markus puisse s'attarder à analyser une personne et tenter de lui faire plaisir, mais c'était ce qu'il semblait laisser transparaître en ce moment.

"J... J'vais t'amener chez toi." Qu'il dit comme un vrai gentleman, scrutant plus attentivement la route maintenant que sa copilote était plus concentrée sur la musique que sur lui. Ça lui plaisait bien de la voir s'amuser plutôt que de se moquer de lui. En attendant, au moins, il n'aurait pas besoin de lui parler de son projet secret. Ce n'était pas vraiment secret à proprement dit, mais il ne savait pas s'il était vraiment prêt à en parler avec elle, après tout, elle était plus ou moins impliquée dans la résultante sans le savoir.

Il fait un peu gronder le moteur de son véhicule, prenant une vitesse de croisière plutôt normal considérant l'absence de sécurité routière maintenant. Plus trop de risques d'attraper une contravention ou qu'un enfant traverse la rue, tout le bitume leur appartenait désormais et alors qu'il se concentrait sur la route, il cherchait un peu comment il pourrait s'intéresser à la brunette. "Et sinon... ça...ça va toi?" Bon, c'était carrément nul, mais à quoi s'attendre d'autre de sa part exactement? Non seulement il était complétement handicapé socialement mais il ne connaissait véritablement rien de Yulia, et sans savoir pourquoi elle lui faisait encore plus perdre ses moyens qu'une personne régulière.


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1750
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Spring to come   Spring to come EmptySam 15 Juin 2019 - 13:41
Bah tu t’es bien dit, bravo Malcolm ! L’image du p’tit génie lui colle bien à la tête, puis il f’ra p’t’être moins la tronche que si j’l’appelle encore le Nerd comme la dernière fois. J’tape la mesure, chantonne par-dessus la voix d’Axl Rose, et j’peux l’dire, j’me débrouille pas si mal en la matière.

On l’pense jamais trop fort chez les Russes, parce que l’art c’est un aspect un peu décadent, à part si on cherche les sommets, si on cherche la noblesse. Mais pour moi, la chanson, ça a toujours été le p’tit truc qui m’permette d’pas totalement sombrer. Ça s’est perdu avec le temps, la drogue a probablement pas aidé non plus dans l’histoire mais des rares moments d’bonheur que j’me souviens avec Jack, c’est quand on s’retrouve tous les deux dans son lit, dans son appart miteux, qu’il pose la tête sur ma poitrine pour écouter mon cœur quand j’lui chante I want you de Dylan.

P’t’être les rares moments où il m’a aimé, ou tout du moins, il m’en donnait l’impression.

Leur reprise de Knockin’ on heaven’s door, elle était parfaite, j’la mets dans la foulée, pour chasser ces pensées qui m’conviennent plus. J’ai pas envie d’accorder à Jack plus que c’que j’lui ai déjà donné jusque là. Déjà trop.

Et j’reprends la musique à tue-tête, en dansant sur mon siège, sans prêter trop attention à c’que pourrait en penser Markus. Il m’dit un truc, sans doute l’adresse où il m’dépose, mais j’entends pas, bien trop occupé. C’quand il baisse le son pour m’demander si ça va. Et si j’le regarde curieusement quelques s’condes, c’pour mieux répondre :

Ouais, ça va. Quoi dire de plus ? J’ai retrouvé toute la mobilité d’mon bras, c’est déjà franchement bien, et j’dis ça en montrant la cicatrice encore rose, dévoilant au passage mon épaule pour la montrer à Markus qui d’vrait plutôt se concentrer sur la route.

Il a pas assisté au bordel du hangar, c’est tant mieux. Il s’traine sans doute assez de trauma comme ça :

Et toi alors, ça s’passe comment dans c’te grosse tête là ? Et pouf, mon index bouscule sa tempe : T’es… T’es toujours avec les autres qui vous suivez quand Roza était… Là ? J’ai failli dire « vivante » mais j’m’abstiens : Ou t’as pris ton indépendance ?

J’jette un coup d’œil en arrière, sur le siège :

Qu’est-ce que t’as trouvé d’ailleurs ? Et j’me détache, me retournant pour aller fouiller, même si ça implique encore faire chier le conducteur.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Markus Taylor
Modérateur
The Exiles
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 553
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Spring to come   Spring to come EmptyMer 19 Juin 2019 - 1:37
Il jette des coups d'œil qui se balance entre la route et la cicatrice que lui montre sa passagère, fronçant des sourcils en s'imaginant un peu la douleur que la blessure qui l'avait provoqué. Il allait lui demandé comment elle s'était fait ça, mais elle passait déjà à autre chose. Elle était un peu comme Mina, dans le sens où elle pouvait être assez bavarde finalement, mais en version chiante, quoi qu'étrangement ça lui déplaisait pas. Markus devait être un putain de masochiste pour supporter aussi bien la Russe sans trop se plaindre.

Oh, comme c'était original de cogner sa tête pour parler de son cerveau, mais il se contenta de lui offrir un mini sourire un peu mal à l'aise alors qu'elle ne lui laissait pas trop la place pour répondre à la question. Encore une fois, elle lui offrait une porte de sortie pour éviter de parler de son projet et elle revenait plutôt à sa solitude. "Riley?" Qu'il dit un peu à l'interrogative innocemment, sachant très bien qu'elle parlait effectivement d'elle, qui d'autre? Prononcer son nom lui rappela les quelques souvenirs qu'il avait passé en compagnie de la militaire, se demandant s'il ne l'avait pas un peu abandonné à son sort en la laissant comme ça, probablement aussi peinée que lui d'avoir perdu une amie chère. "On s'est sep...séparé. J... j'ai voyagé seul un p...peu mais là j...j...je voyage avec quelqu'un. En... enfin on s'entraide." Parce qu'ils ne voyagent pas vraiment ensemble, ils passent plutôt du temps de qualité à jouer à la console, ils partagent la bouffe et elles l'aident parce qu'elle est presque aussi intelligente que lui, mais ils passent le plus clair de leur temps séparé.

C'est un peu à ce moment qu'il remarqua qu'elle ne semblait pas vraiment s'intéresser à ce qu'il disait mais était-ce vraiment surprenant venant de Yulia? On ne pouvait pas dire qu'elle était particulièrement démonstrative mais bon, c'était un détail qui ne le dérangeait pas du tout, au contraire, ça faisait son affaire, car il n'était pas du genre anthropologique. Sauf que là, il aurait peut-être préféré qu'elle s'intéresse à son histoire que d'aller fouiller dans ses affaires, se détachant au passage. Il ralentit un peu, se tournant en tentant de garder toute son attention sur la route, mais il l'attrape par le tissu couvrant son dos, tentant de la tirer vers l'arrière. "Tou...touche pas, t...tu vas tout briser." C'était fragile en effet, des pièces, des circuits imprimés, des fils qui trainaient dans une boîte à côté d'un sac rempli de grains café et une boîte de bois remplis de cartouches pour la console SEGA.

"Sss..C'est pour mon projet." Qu'il ajoute, toujours pas tout à fait prêt à en parler. Si elle le questionnait ça viendrait surement, mais là, il tanguait un peu sur la route alors qu'il tentait toujours de la ramener vers l'arrière et donc sur son banc, si possible.


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1750
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Spring to come   Spring to come EmptyMer 19 Juin 2019 - 10:30
Riley… Je répète son nom, c’était l’énigme de Roza jusque là. J’dis pas que je connaissais la Russe par cœur, mais on avait une facilité à lire chez l’autre. C’était comme ça, entre nous. Et cette femme, elle est restée un mystère longtemps. Alors, c’était elle, l’amoureuse de Roza ? J’esquisse un sourire, tendre sans doute en y pensant : Elle m’en avait parlé, j’veux dire… A demi-mots, un peu comme si fallait pas que les autres sachent qui elle était pour qu’on puisse pas l’atteindre, tu vois ?

Je hausse les épaules. C’est du passé, c’est révolu, ça n’arrivera plus vu que Roza est morte. Mais j’aime bien l’idée que ça puisse quand même avoir eu lieu, qu’elles se soient aimées. Même si elles vivaient ça caché, même si ça a eu le mauvais goût de s’arrêter au bout d’un moment ; Au moins, mon amie a été heureuse.

Elle avait l’air d’vraiment l’aimer pour la protéger comme ça, que j’ajoute en scrutant le pare-brise.

Ça me perd dans mes pensées. Quand on s’est vu la dernière fois, je lui ai dit que c’était une erreur d’aimer comme ça, de s’attacher. Je le pense toujours, c’est prendre le risque de perdre et d’avoir si mal. Le cas Jimmy m’a totalement vacciné de l’idée, on m’y reprendra plus d’si tôt. J’ai pas envie d’me dire qu’un jour, je pourrais avoir trop mal encore. Juste, j’apprécierais des gens, j’les respecterais, mais s’ils meurent ou s’ils partent, ça m’fera juste hausser les épaules avant que j’leur souhaite bon vent.

L’reste, on s’en moque pas vrai ?

Oh, avec quelqu’un ? Là, il pique ma curiosité : C’est qui ? Ta nouvelle copine ?

Vu la tête qu’il tire, ça a pas l’air. Et ça m’laisse le temps de regarder sur le siège arrière. Du moins, jusqu’à ce qu’il se mette à râler et à m’tirer pour que j’me rassois sur le fauteuil passager correctement. Markus donne vraiment l’impression de tenir à tout ce matos, que j’arrive pas forcément à déterminer. Coup d’œil à nouveau, je râle comme je sais si bien le faire :

Eh ! Ca va, je vais pas tout casser ! Bon, il me croit pas. C’est quoi ton projet ? Silence. Il reste vague, son regard me fuit. Je flaire un truc c’est sûr : Parle-moi.

J’me fais un peu intimidante, mais ça prend visiblement pas. Alors…

Parle-moi, parle-moi, parle-moi, parle-moi ! Et j’le répète une bonne vingtaine de fois encore en m’penchant vers Markus pour envahir son espace personnel et le déstabiliser encore plus : Ok très bien, tu veux pas parler, bah regarde bien comment je peux être chiante !

Allez hop, on touche à ce bouton là pour voir ce que ça fait. Pouf, nous voilà avec la clim, que je règle à balle pour lui apprendre les bonnes manières. Je monte le son de la musique pour couvrir nos bêtises, allume les clignotants, presse les essuis-glaces, puis finis par donner un coup de volant qu’il réequilibre dans la foulée :

OUPS, tu ferais mieux d’arrêter la voituuuuure ! Parce que je peux tenir comme ça des heures, et j’suis du genre kamikaze. Alors, tu vas parler ?



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Spring to come   Spring to come Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Spring to come -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: