The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Feel the pages turning | Haley -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Feel the pages turning | Haley   Feel the pages turning | Haley - Page 2 EmptyDim 9 Juin 2019 - 18:56
Je pouffe de rire rien qu’en imaginant Cameron occupé à dessiner sur mon faux plâtre. J’ai envie de rire encore plus en imaginant ce que moi je pourrais dessiner si lui avait un plâtre … Je le vois rouler des yeux, je l’imagine rire, et presque j’en viendrais à souhaiter pouvoir dessiner sur le plâtre qu’il n’a pas, juste pour retrouver cet aspect de lui. Ce grand-frère que j’ai toujours fait rire avec mes âneries. Pour l’heure, réussir à casser la glace qui l’enveloppe lentement mais sûrement serait déjà bien, et une part de moi espère peut-être secrètement qu’Erika m’y aide. Sauf que je connais Cameron, et j’ai peur qu’elle y laisse des plumes, Madsen est mon amie et je ne lui souhaite pas de malheur, elle a déjà eu son lot avec ce petit merdeux de Finan.

Laisse tomber. Je fronce les sourcils, elle sait à qui elle a à faire pourtant, je ne suis pas le genre à abandonner. « Y’a pas mal de gens ici qui se passeraient sans doute de l’attention de Cameron … » Je penche la tête sur le côté, souriant d’un air mutin. Peu le supportent vraiment, aucun ne le connait vraiment et ça joue sans doute. Le sujet semble clos pour l’instant mais j’y reviendrai, si besoin, quand je sentirai que le terrain est plus propice. Je suis curieuse, protectrice envers mon frère, mais clairement mon idée n’est pas de mettre Erika mal à l’aise. J’écoute ses commentaires, son conseil de demander l’expertise de Lisandro. « Hey fais toi confiance un peu ! Tu gères toi aussi, si tu me dis que ça ira mieux dans quelques jours alors, ça ira mieux dans quelques jours. Au pire, c’est juste un doigt hein. » Je suis peut-être trop désinvolte, je devrais peut-être davantage me soucier de ma santé, mais à l’échelle de tous les problèmes dans nos vies, ce pauvre pouce et cet ongle, ce n’est rien.

Je bouge mon pouce enturbanné en souriant avant de relever le nez vers Erika à sa question. « T’as le droit, et t’as raison, faut être curieuse, faut jamais s’contenter de ce qu’on voit. Faut creuser dans la vie, pas juste pour enterrer ces mochetés de cadaveri. » Je diverge un peu avant de me reprendre. « Mais pour répondre à ta question, j’aime bien cet endroit, les gens, c’est … ça fait du bien de retrouver un peu tout ça. Ça faisait pas forcément longtemps que c’était juste Cam’, Josh et moi mais … Je pense qu’on peut vraiment construire un truc ici t’sais. » Je hausse les épaules dans un sourire.

Je ne sais pas exactement ce que je pourrais construire ici, parce que dans le fond j’ai toujours eu peur de construire la moindre chose – assez ironique hein ? – parce que j’ai toujours cette peur qu’un jour, tout me soit volé par la maladie, mais ça ne m’a jamais empêché de vivre. Au contraire, ça m’a donné envie de vivre encore plus. « Et toi ? Enfin t’es dans ce groupe depuis plus longtemps qu’moi mais … cet endroit t’en penses quoi ? Ce groupe ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Feel the pages turning | Haley   Feel the pages turning | Haley - Page 2 EmptyVen 21 Juin 2019 - 16:17
Feel the pages turning
Erika fut surprise de voir à quel point elle appréciait vraiment Haley par sa bonne humeur et surtout, sa manière d'approcher les choses de la vie. Elle ressemblait beaucoup à sa meilleure amie, disparue à Seattle. Ce n'était pas une bonne idée de se souvenir d'une personne qu'elle ne retrouvera certainement jamais alors elle ria avec la brune. Tout ce qu'elle voyait là, c'était un moment de répit où elle pensait à autre chose qu'à Finan, à lui et à sa folie. Elle ne voulait plus penser à lui, l'idée de parler du clan l'avait frôlé mais encore, elle réussirait à se faire remonter les bretelles par Addison. Et question humiliation, elle était déjà assez bien gâtée.

Il fallait qu'elle change de sujet mais si elle se connaissait curieuse et déterminée, il n'avait pas fallu longtemps pour savoir qu'Haley était une coriace. « Y'a pas mal de gens ici qui se passeraient sans doute de l'attention de Cameron... » Rika éclata de rire, un rire jaune mal à l'aise mais soudainement revigorée. Elle ne connaissait pas le brun comme Haley pouvait le connaître mais une chose était sûr : Erika savait qu'il jouait un rôle. « Ton frère s'isole tout seul, j'ai la conviction qu'il n'a pas toujours été comme ça. Je me trompe ? » Évidemment, elle faisait référence à ce qu'il lui était arrivée avec Finan et Ashley : « Du jour au lendemain, on peut perdre des personnes chers. » Elle haussa les épaules : « Pas le temps de s'enticher, j'ai été trop bête jusqu'à maintenant de croire qu'il était possible de vive une vie « normale ». »

Elle mit fin à la conversation volontairement. Ce n'était pas quelque chose qu'elle maîtrisait encore mais la Madsen avait besoin d'un peu de temps encore pour se détacher de tout ça. D'ailleurs, elle n'était pas même sûr de suivre ces propres raisonnements surtout depuis que Cameron avait fait irruption dans sa tête. Alors pour détourner l'attention de l'italienne, elle reporta cette dernière sur sa blessure : « Non, ce n'est pas ça. Et ce doigt peut être encore utile à l'avenir. » s'offusqua la jeune femme, néanmoins amusée par la réaction encore plus surprenante qu'à la normal : « Ce que je veux dire c'est qu'il sera sûrement plus à même de savoir si tu dois porter une atèle ou non où si c'est juste un « bobo » quoi ! »  

En regardant de plus près et voir qu'elle pouvait encore le bouger, l'aide-soignante comprit qu'elle avait mit trop de précaution. Qu'en le bougeant de cette manière, elle rassurait un peu plus la Madsen. Et pendant qu'Haley militait dans le but de motiver la jeune femme à approfondir ses recherches, elle divaguait à nouveau sur ce qu'aurait pu être cette journée si Cameron l'avait retrouvé. « … Je pense qu'on peut vraiment construire un truc ici t'sais. » En se passant la main dans les cheveux, Erika retrouva la Terre : « Je suis totalement d'accord. On possède tous une valeur ajouté ça, c'est certain. Même les moins évidents, si je peux dire les choses comme ça.  »

Elle comprit la question : « Je ne connais que la moitié des personnes présentes dans ce groupe. » Elle prit une profonde respiration : « J'étais toute seule avec ma tante, Addison. Notre ancien groupe avait rejeté Addi pour une petite erreur qui avait causé pas mal de perte à cause des putrides. Je l'ai suivi parce que je ne voyais pas survivre sans elle. » Elle se posta devant la fenêtre, les bras croisés, pensive. Des personnes qu'elle appréciait et d'autres moins, beaucoup moins, vivaient à l'extérieur : « En arrivant au Ranch, j'avais trouvé cet endroit comme un havre. Une chance de reprendre une vie « normale ». » Ce n'était pas un secret qu'Erika cherchait à retrouver ce qu'elle avait perdu, entre ses parents ou un la vie d'avant. « Ce groupe est certainement la version la plus civilisée qui existe sur cette planète. » Elle évita de parler des cannibales que les Messiah avaient rencontré ou encore, les kidnappeur du Ranch bien avant qu'elle ne fasse leur connaissance : « Je pense qu'il y a vraiment quelque chose à faire, je suis ton avis. » approuva Erika, se tournant pour quitter des yeux son ex se dirigeant vers l'intendance.

Curieuse, elle s'agaçait parfois mais elle ne pouvait pas s'en empêcher : « Dis moi, cette date tatouée sur le bras de ton frère, tu sais à quoi elle correspond ? »
(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Feel the pages turning | Haley   Feel the pages turning | Haley - Page 2 EmptySam 22 Juin 2019 - 9:06
Oh qu’elle ne pense pas que j’oublie, je vois bien qu’elle minaude quand on parle de Cameron, je sais bien ce qu’il s’est passé entre eux et je me doute de ce qu’il se passe sans doute dans sa tête à elle. J’aimerais lui dire que Cameron … est compliqué, mais peut-être que dans le fond j’espère qu’elle arrivera à voir au-delà de ce qu’il montre à tout le monde. Aussi longtemps qu’Erika ne le fait pas souffrir, aussi longtemps qu’elle ne l’amène pas loin de moi. Plus sérieuse, j’écoute ses mots, haussant simplement les épaules à sa question. Si Cameron s’isole tout seul ? Sans doute, il le fait depuis son histoire avec Clara, plus encore depuis le début de l’épidémie, plus encore depuis qu’on a laissé papa et maman là-bas. « On a tous changé … » J’élude le sujet, parce que la vie de Cameron le concerne à lui et que ce n’est pas à moi d’apprendre à Erika qui il est dans le fond.

« Cette vie, c’est ce qu’on aura de plus normal j’pense. C’est déjà pas mal, on peut déjà faire beaucoup. » Discuter avec d’autres vivants, par exemple, ça paraissait tellement peu avant et désormais c’est sans doute la seule chose qui nous rappelle qu’on est vraiment humains, vivants. Puis j’essaie de rassurer Erika qui m’assure que Lisandro aura peut-être plus à redire sur ma blessure. « Son truc à lui c’était les morts, d’ici à ce qu’il m’assure que mon doigt est mort et décide de l’embaumer … » J’éclate de rire, mais je ne me moque pas, après tout Addison faisait le même boulot et franchement l’un comme l’autre, je les admire. « C’est juste un bobo, j’suis pas morte donc c’est qu’un bobo. » Ce n’est pas que j’essaie de me montrer positive ou détachée, c’est que réellement, ce n’est qu’un bobo comme j’en ai vu tellement d’autres à l’époque où je bossais encore tous les jours.

On échange sur ce groupe, Erika les connait depuis plus longtemps que moi, elle a sans doute eu le temps de se faire une meilleure idée. Elle avait suivi Addison et ensemble elles avaient rejoint ce groupe, quelque part ça ressemble pas mal à notre histoire à Cameron et moi, à croire que ce monde créé des modèles, des patterns. Une façon de survivre, une façon de mourir. Ou deux ou trois, mais jamais plus, jamais rien qui ne sorte de l’ordinaire, de ce nouvel ordinaire. « Ils ont réussi à tenir, face à tout ce bordel et … tout le reste. Notre premier groupe si c’en était vraiment un a éclaté si … facilement … » J’y repense une fraction de seconde, les morts dans les couloirs du centre médical, je me revois coller le revolver dans les mains de maman, en lui faisant promettre de ne pas devenir comme eux, de sauver papa. Mon cœur se serre un instant, à partir de là, je crois qu’aucun groupe n’a vraiment eu d’importance, du moins pas autant. Mon groupe dans le fond, c’est Cameron, Josh par extension. Un sourire demeure sur mes lèvres pour ne pas montrer que finalement tout ça me touche encore beaucoup.

La question d’Erika m’enlève ce sourire néanmoins, je me renferme un peu. « Oui je sais. » Je le sais mais ce n’est pas à moi de raconter cette histoire, elle appartient à Cameron, et elle l’a blessée, beaucoup, beaucoup trop, pour que je me permette moi de vendre la mèche. « Lui pose pas la question … s’il te plait. » Madsen verra peut-être un peu de colère ou de tristesse dans mon regard, ce n’est pas dirigé contre elle, ce n’est dirigé contre personne à part le coup du sort qui l’a frappé lui quelques années en arrière. Ce truc que je n’ai pas envie qu’on lui rappelle trop souvent.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Feel the pages turning | Haley   Feel the pages turning | Haley - Page 2 EmptyMer 26 Juin 2019 - 9:56
Feel the pages turning
Étrangement, Erika n'insista pas sur le sujet concernant Cameron. De toute façon, elle avait très vite comprit que sa sœur garderait une longue de plomb sur lui. Elle ne pouvait pas lui en vouloir, elle était toute aussi protectrice et loyale envers sa tante et ce n'était pas pour lui en déplaire. Savoir que le brun avait toujours une personne de confiance sur qui se reposer était toujours une bonne chose. Même pour un homme aussi difficile à intégrer de leurs jours : « On a tous changé. - Oui, sans aucun doute. » répondit-elle.

Rika écoutait et acquiesçait. Haley n'avait pas tort, The Haven était une sacrée opportunité pour trouver une sécurité qui n'existait pas dehors. Au fil du temps, les survivants avaient certainement comprit que l'objectif était de courir ou mourir dehors. Il fallait être lucide, courir ne servait plus vraiment à grand chose parce que les putrides ne s'arrêtaient jamais de vous poursuivre : « Oui, tu as raison. » Elle prit une profonde respiration en soufflant plus à cause de la chaleur environnante plutôt que par l'exaspération. « Oh. Oui, enfin, je sais ça mais il faut quand même des années de médecines pour en arriver à s'occuper des morts non ? » Elle plissa le nez en souriant, elle avait fait des études mais elle n'en était jamais arrivée jusqu'au titre de médecin : « Un petit bobo, c'est sûr. Je dois m'inquiéter surement pour rien. »

Haley se confiait sur son ancien groupe. Le malheureux avait finit par éclater en éparpillant les morceaux un peu partout sur le territoire, amenant Josh, Cameron et sa petite sœur à survivre le mieux qu'il le pouvait. En scrutant le regard de la jeune femme, Erika lu comme un malaise, un léger voile qui n'était pas forcément perceptible notamment avec le sourire qu'elle affichait. Ce sourire vitrine était son parfait quotidien depuis tellement longtemps jusque là qu'elle décida de respecter la mise sous silence de la brunette. Elle était curieuse oui, mais elle respectait toujours les personnes qu'elle appréciait et Haley en faisait partie.

En voulant changer de sujet, Madsen comprit qu'elle était encore plus tombée à côté lorsque le sourire de la Reeves disparu : « Oui je sais. » Aussitôt, elle voulait retirer ses paroles en se confondant en excuse. Il y avait des histoires qu'il était possible de raconter et d'autres, non. « Je... » Il fallait être un peu idiote pour tester de ramener le sujet sur le tapis après cet accueil peu chaleureux : « Je suis désolée. Non non, je.. c'est tout moi, je fourre mon nez partout. Je n'en parlerais plus, ne t'en fais pas. » Erika recula de quelques pas pour ranger le matériel et mettre à laver ce qui devait être désinfecter. Déglutissant, la jeune femme regarda par la fenêtre et tomba sur le profil de Cameron, le visage marmoréen, comme tailler dans le marbre, qui marchait d'un pas déterminé. Il cherchait quelque chose ou quelqu'un. Peut-être bien qu'il s'inquiétait de ne plus voir sa petite sœur sur le chantier : « Je crois qu'il te cherche. » finit-elle par dire, en se tournant vers elle.
(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Feel the pages turning | Haley   Feel the pages turning | Haley - Page 2 EmptySam 13 Juil 2019 - 7:38
Ce monde nous a tous changé, plus ou moins, de différentes manières. Il a révélé le meilleur et le pire, comme toute catastrophe sans doute, qui sait peut-être que dans des centaines d’années on pourra voir des documentaires sur cette époque avec une voix off qui répétera inlassablement que ce monde a transformé l’humanité pour le meilleur et pour le pire. De toute manière, on ne sera plus là pour le voir, je sais très bien que l’Homme n’a jamais été éternel, depuis que les morts ont remplacé les accros du shopping, l’Homme a carrément un caractère éphémère. Remarquez, on l’était peut-être déjà, à l’échelle de l’univers, mais je ne suis pas assez calée en sciences et en philosophie pour répondre à ça.

Erika semble douter de son côté de ses qualités en tant que soignante ici, mais elle ne devrait pas, on s’en fiche pas mal des années d’études, d’avoir une thèse, un doctorat ou n’importe quoi d’autre. Tant que tu sais recoudre, désinfecter, opérer et sauver les miches de tes potes survivants, pour moi tu vaux déjà plus que la plupart des gens dans ce groupe. « C’pas le nombre d’années d’études qui compte Rika ! T’y mets autant de cœur que Lisandro, ça compte pour toi d’aider les gens, et tu le fais très bien, te dévalorise pas. Caroline était vétérinaire, toi t’étais aide-soignante, Lisandro était croque-mort, et alors ? Moi tout c’que j’vois c’est qu’ici on a trois personnes à même de nous aider pour les petits bobos et les plus gros. » J’esquisse un sourire, je suis sincère pour moi ils ont tous leur valeur, leurs points forts et leurs faiblesses. Sa plus grande force à Erika, c’est son humanité.

Mais le ton de la discussion retombe lorsqu’elle me questionne sur le tatouage que porte mon frère. Ce tatouage, ce foutu tatouage qui est là pour lui rappeler ce qu’il a perdu sans jamais vraiment l’avoir. « Désolée je … j’veux pas être désagréable. » Que j’ajoute, en sentant que mes mots ont peut-être été trop durs et qu’elle ne le mérite pas. Je laisse Rika s’éloigner pour ranger le matos, tournant mon regard vers la fenêtre lorsqu’elle mentionne quelqu’un qui me cherche. Effectivement Cameron a l’air de chercher quelqu’un, ou quelque chose. « Il me cherche ou il cherche les ennuis, avec cet air décidé … » Je plaisante pour détendre à nouveau l’atmosphère tout en sachant pertinemment qu’il doit me chercher moi parce que quelqu’un, Josh, a dû lui dire que je m’étais blessée.

Je me laisse glisser les deux pieds au sol, contemplant une dernière fois la poupée à mon pouce avant de me rapprocher d’Erika. Je prends ses mains dans les miennes un instant avant de porter mes doigts à sa joue dans un sourire. Ma mère faisait ça souvent, j’y trouvais toujours un côté rassurant, quelque chose à quoi me raccrocher. « T’es quelqu’un de bien, t’es quelqu’un de fort, et t’as plus de couilles sans doute que la plupart des gars ici. Cameron le reconnaîtra jamais mais … il a besoin de gens comme toi dans son entourage, doutes jamais de toi. Et … quoiqu’il se passe entre vous, et qui me regarde pas, protège-toi, Cam il peut … il sait être blessant même si c’est jamais d’une mauvaise intention. » J’ai envie de lui dire de s’accrocher, si elle a un minimum d’affection pour lui, j’aimerais lui dire de s’y accrocher, de la nourrir, de la faire grandir, mais j’ai peur, pour elle, pour lui, pour moi. Pour cet équilibre qu’on a réussi à trouver Cameron et moi dans ce monde qui perd pieds. Je me recule finalement et prend la direction de la porte avant de me retourner. « J’vais aller le rassurer et lui dire qu’on devra juste m’amputer du pouce. » J’éclate de rire, vraiment il faudrait peut-être que j’apprenne à prendre les trucs au sérieux … ou pas.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Feel the pages turning | Haley   Feel the pages turning | Haley - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Feel the pages turning | Haley -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: