The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- I never meant to hurt you -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4298
Age IRL : 32
MessageSujet: I never meant to hurt you   I never meant to hurt you EmptyMar 21 Mai 2019 - 8:09
« Okay … je m’en occupe … » Résignée, après de longues minutes à tenter de convaincre Elena de s’occuper de cet inventaire à l’infirmerie, Ashley replaça nerveusement une mèche de cheveux derrière son oreille. Elle ne pouvait pas escompter embêter Caroline pour cela non plus et Lisandro n’était pas disponible. Il fallait faire rapidement la liste de ce dont ils avaient besoin pour l’expédition qui partirait le lendemain. Bref, ça pressait et Ashley sentait sa résolution à se montrer adulte s’étioler lentement. Il ne restait plus qu’elle, cette amie qu’elle avait blessé, celle à qui elle avait volé un être cher. Le plus cher. Un soupir fila ses lèvres alors qu’elle avançait jusqu’à l’infirmerie, resserrant machinalement les pans de son gilet autour de son buste, comme une armure pour se protéger de la colère d’Erika.

Un mois était passé, un peu plus d’un mois. Mais Ashley n’était pas bête au point de penser que cela serait suffisant pour que Madsen lui pardonne, qu’elle soit prête à lui parler. Peut-être que dans le fond, c’était à elle de parler, à elle de lui dire combien elle était désolée et qu’elle espérait qu’elle allait bien, qu’elle irait mieux. Devant la porte de l’infirmerie, la jeune mère laissa filer quelques secondes, prenant une longue inspiration avant de frapper trois coups discrets sur le battant de bois. Main sur la poignée, une nouvelle seconde fila, une nouvelle inspiration. Une nouvelle tentative de trouver le courage de croiser son regard. Un peu plus d’un mois qu’elles s’évitaient, à juste titre, à raison, Ashley n’allait pas la blâmer.

« Hey … il faut que je fasse un tour des stocks pour demain … » souffla-t-elle en entrant, le regard fuyant. C’était le prix à payer pour tout le reste. Pour chaque instant où elle souriait et riait en compagnie de l’irlandais, il y avait cette dose de culpabilité, de honte qui s’accumulait dans son cœur. A chaque fois il y avait cette petite crainte, celle qu’il regrette son choix, celle de finir seule, abandonnée, rejetée à cause de tout ça. Et c’était exactement tout ce qui venait se poser sur ses épaules là, à faire face à Erika pour la première fois depuis des semaines. « Les autres étaient pas dispo mais on peut faire ça vite. » Parce qu’elle se doutait qu’Erika n’avait pas envie de le avoir.

Hochant nerveusement la tête en mordillant sa lèvre, Ashley se décida à avancer. Il y avait quand même du boulot à faire, et c’était son rôle. Elle devait passer outre tout le reste au moins pour l’instant. Malgré l’envie de lui dire déjà combien elle était désolée, combien elle s’en voulait. Combien elle espérait qu’elle allait bien. Qu’elle-même allait bien. Lui raconter tous ces trucs qu’elle aurait pu raconter à son amie si elle n’avait pas écraser du talon cette amitié.



I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Erika P. Madsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: M9 + étui / couteau de survis + étui
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 12/01/2019
Messages : 228
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: I never meant to hurt you   I never meant to hurt you EmptyMar 21 Mai 2019 - 11:19
I never meant to hurt ya'



C'est une journée comme une autre, surtout, une journée à la veille d'une nouvelle expédition, Bordel.. Comme si la dernière n'avait pas fait assez dur à supporter après ce qui s'y était passé. Erika n'était pas d'accord et même si elle ne s'était pas gênée pour dire ce qu'elle pensait, elle n'avait pas son mot à dire. Sortir était une question de survie, si les vivres se faisaient rares, c'était toute la communauté qui subissait les conséquences. Elle soupira. Les travaux du nouveau chalet était en cours mais c'était, comme l'aurait exigé le syndicat, un jour de repos compensateur pour mieux reprendre le lendemain matin. Selene, en bonne cheffe, avait donné les directives en laissant les plus connaisseurs s'occupaient du montage et des travaux.

Erika trépignait, elle aurait aimé pouvoir donner des coups de marteau ou même, d'aller courir pour se dégourdir les jambes. Assignée à l'infirmerie en attendant le bon rétablissement de Caroline, elle décida de faire le ménage complet pour que son professeur revienne, fière de la Madsen. De toute façon, elle n'avait que ça à faire, Erika était paumée, complètement sortie de son corps depuis le moment où Finan avait rompu. Comme ça, parce qu'il en avait marre de faire « semblant » parce qu'il voulait se sentir mieux, parce qu'il voulait être « en règle » avec lui-même. Il n'avait pas cessé de lui dire qu'il l'aimait, qu'il ne voulait pas qu'elle lui en veuille, mais c'était comme demander à un mort de ne pas mordre, c'était inévitable. Erika avait été anéantie d'apprendre qu'il la quittait mais qu'en plus, il le faisait pour quelqu'un d'autre et pas n'importe qui, pour Ashley.

Elle avait rencontré Ashley à son arrivée, dès le début, leur relation avait été très forte à toutes les deux. Elles avaient appris à se connaître et Erika avait voué une véritable amitié et confiance envers l'autre brune. Grand malheur d'apprendre à quel point cette dernière n'avait pas réfléchit au mal que cette double relation pouvait causer. D'autant qu'elle n'avait même pas eu l'idée de venir lui en parler. Elle avait tout simplement préféré ignoré ou évité l'aide-soignante.

On toqua à la porte tandis qu'elle vidait les étagères d'un lieu stérile à un autre. « Hey... » Elle s'était retournée après avoir lancé un « oui ? » curieux. Un enfant était tombé ? Elle allait soigné le petit bobo mais ses yeux s'étaient arrondis quand elle vit cette même brune entrer dans la pièce : « Il faut que je fasse un tour des stocks pour demain... » Elle l'aurait accueilli avec joie, trouvant très constructif de passer la matinée avec la mère d'Hope mais à l'heure actuelle, elle ne voyait rien d'autre qu'une femme lui ayant volé son petit ami. « J'ai pas besoin de te montrer le chemin, il me semble. » lâcha Erika, sèchement.

C'était injuste, avec tous les péquenauds présents dans le clan, il avait fallu que ça tombe sur Ashley. La Madsen sentit ses doutes s'envolaient en revoyant la jeune femme. C'était dur, elle n'arrivait pas à faire semblant de ne pas les voir dans leur intimité, connaissant Finan un peu trop à ce niveau-là. « Les autres étaient pas dispo mais on peut faire ça vite. » Ah oui on parce qu'Erika était dans le lot aussi. Elle soupira en jetant le morceau de chiffon dans l'eau stérile : « T'as réussi à te défiler jusqu'à maintenant. Fallait bien que ça rate à un moment donné... »

La franchise  d'Erika était non seulement verbale mais physique.
Ceci dit, elle ne pouvait pas faire passer son avis personnel sur le bon déroulement de la communauté. Il fallait donc qu'elle garde pour elle, son envie de fuir. Elle prit les devants en se dirigeants vers les produits de nécessité. « Ce serait bien de tomber sur des bandages supplémentaires...Pansements aussi, les petits se blessent facilement.. » Elle eut une pause réflexion : « Caro ne m'a laissé aucune note... » Son mentor n'était pas là pour la conseiller ou même la superviser. Avec le stresse montant par la présence de celle qu'elle aurait préféré ne pas avoir dans les pattes, elle avait peur d'oublier.

Elle se disait qu'il aurait été sympa d'avoir des bouquins sur les plantes médicinales qu'elle aurait aimé étudier durant son temps libre. Les médicaments allaient devenir rare mais la nature reprenait ses droits et il était possible qu'elle trouve son bonheur pas très loin d'ici, dans les bois : « Tu y vas ? » demanda t-elle, en cherchant, mais elle attendait la réponse. .
(c) princessecapricieuse


Quand tout fout le camp !
©crackintime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4298
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: I never meant to hurt you   I never meant to hurt you EmptyMar 21 Mai 2019 - 21:01
Comme un mur de glace qu’elle se serait pris en pleine face et à pleine vitesse. Voilà ce qu’Ashley ressentait là en se tenant face à son amie qui se montrait sèche, distante. « Non ça ira j’me débrouille. » répondit-elle en baissant la tête. Ce n’était pas par provocation, simplement parce que si Madsen ne voulait pas la voir ni l’entendre, alors elle se débrouillerait seule. C’était la moindre des choses de ne pas lui imposer sa compagnie. T'as réussi à te défiler jusqu'à maintenant. Fallait bien que ça rate à un moment donné... La brune encaissa, elle l’avait bien mérité après tout, même si sans mentir, ça lui faisait mal. Mais cela faisait partie des conséquences qu’elle avait accepté de supporter dès l’instant où elle avait accepté ce qu’elle ressentait pour l’irlandais.

Elles avaient finalement pris la direction du coin où étaient stockés tous les matériels nécessaires pour l’infirmerie. Sortant de sa poche arrière un calepin et un stylo, Ashley nota machinalement ce qu’Erika lui donnait comme liste de courses. Se concentrer sur la raison de sa présence ici, c’était encore le mieux à faire pour ne pas trop penser au fait qu’elle voulait fuir. Qu’elle avait cette sensation désagréable qui lui nouait l’estomac depuis cette dernière sortie. « T’en fais pas, on va faire avec ça, tout ce qu’on trouve en plus ça sera du bonus. »

Ashley tentait d’avoir l’air détaché, de ne pas regarder l’éléphant au milieu de la pièce, de ne pas le voir. Tu y vas ? Son regard clair se releva du calepin où elle terminait de noter quelques bricoles qui lui venaient à l’esprit en regardant l’étagère. Secouant doucement la tête, Ash’ reprit finalement la parole. « Non, pas cette fois … » Leur dernière sortie dans cette école l’avait refroidie, ou plutôt cela lui avait rafraichi la mémoire. Le danger était bel et bien encore là, Ashley le savait, mais ce danger était suffisamment grand pour coûter la vie à l’un des leurs, pour la confronter à la douleur de Caroline. Pour la forcer à se confronter à sa propre douleur qui finalement n’était pas partie bien loin.

Sans en dire davantage, Ashley débarrassa une étagère, vérifiant le stock de cotons, jusqu’à ce que son regard se pose sur un petit carton bien particulier. « Vu la tendance du moment, peut-être qu’il faudra en trouver plus de ça aussi. » glissa-t-elle, plus pour elle-même, pour se sortir de l’esprit la mort de Jeff, le geste de Cameron, les voix qui s’étaient élevées et sa propre colère, ses propres angoisses. Un sourire presque amusé étira ses lèvres alors qu’elle désignait le petit carton de tests de grossesse à son amie avant de se rappeler qu’Erika n’avait sans doute pas envie de plaisanter avec elle sur des tests de grossesse.


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Erika P. Madsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: M9 + étui / couteau de survis + étui
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 12/01/2019
Messages : 228
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: I never meant to hurt you   I never meant to hurt you EmptyMar 21 Mai 2019 - 23:08
I never meant to hurt ya'
A quoi Ashley s'attendait-elle en revenant comme une fleur auprès de l'Aide-soignante ? Elle l'avait fuit tellement longtemps qu'à ce stade, Erika s'était demandée si elles allaient un jour, se retrouver dans une même pièce. Au fond, elle souhaitait ce moment le plus loin possible dans le temps mais là encore, elle n'avait pas été écoutée. « Non ça ira j'me débrouille. » Là c'était sa réponse ce qui, entraîna une succession de pensées meurtrières à l'encontre de la brune. Elle n'avait pas envie de lui parler et pourtant, son devoir au sein de cette infirmerie -le temps que Caro se remette sur pieds, était de veiller au grain. Et tant pis pour ses états d'âme.

La réponse était venue du tac-o-tac et pour Erika, la mère-fille lui avait littéralement donné le bâton pour se faire battre. C'est pourquoi elle ne s'en voulait pas pour autant. Elles s'approchèrent ensemble des stock qu'ils conservaient comme un précieux trésor.  L'assistante du médecin du clan était un peu paumée, ayant l'habitude d'avoir des directives dans à peu près tout ce qu'elle devait faire jusque là alors prendre les décisions par elle-même, c'était,.. spéciale. « T'en fais pas, on va faire avec ça, tout ce qu'on trouve en plus ça sera du bonus. » En retour, elle eut un hochement de tête, la jeune femme ne pouvait pas prétendre qu'elle avait tort. En fait, pour Rika, tout ce qui était ramené au clan était une chose, du bonus, l'occasion de pouvoir agir en cas de problème.

Cependant, il y avait autre chose qui la.. taraudait. Erika ne savait pas si elle avait envie de savoir. D'autant plus qu'elle n'avait appris leur participation à la dernière expédition que par la force des choses, C'était aussi pour cela qu'elle s'était réveillée en quelque sorte. Alors elle lui  demanda si elle était de la partie et la réponse, contre toute attente, l'avait ravie : « Non, pas cette fois... » Limite même rassurée. « Si je te demandais ça c'est parce que.. » Erika lui parlait mais sans la regarder,elle restait concentrée ou bien, fixer un point pratique au reste : « Dans l'expédition, se serait cool de tomber sur un apothicaire. Il aurait des bouquins intéressant sur la médecine des plantes et... » Elle prit une profonde respiration : « Vu que la nature prend de plus en plus de place, je me suis dis que.. que ça serait utile.» C'était facile de parler boulot, beaucoup plus facile qu'elle ne le pensait maintenant qu'elle était face à celle qui l'avait.. trahit. 

Le cœur lourd, elle dicta d'autre marchandises à trouver au risque de tomber en pénurie et elle laissa Ashley s'assurait des autres produits : « Vu la tendance du moment, » L'aide soignante ne prêta pas attention tout de suite jusqu'à ce qu'elle tourna la tête, seulement par inadvertance, vers l'objet d'attention de la jeune femme : « peut-être qu'il faudra en trouver plus de ça aussi. » Un sourire pincé s'afficha subtilement sur son visage : « Pour toi sans doute ! » avait dit Erika à demi mot, tâtant peu à peu la surface d'un terrain miné, qui n'allait rien donner de bon. « Mais si t'en trouve, ça n'se perdra pas, c'est sûr ! » termina t-elle pour noyer le poisson et retourner à ses riches besognes.Tout d'un coup, elle se souvint d'un truc. Elle n'avait pas jeté la poubelle hier et.. Son propre test était à l'intérieur. 
 
(c) princessecapricieuse


Quand tout fout le camp !
©crackintime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4298
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: I never meant to hurt you   I never meant to hurt you EmptyMer 22 Mai 2019 - 21:03
L’ambiance était électrique, tendue, et bien que cela ne soit pas une surprise pour la jeune mère, Ashley avait au moins espéré un certain niveau d’ignorance. Assez pour ne pas avoir à rentrer la tête dans ses épaules, prête à essuyer un coup de poing, à chaque fois que l’aide-soignante ouvrait la bouche. Pourtant, en dépit de l’ambiance plutôt oppressante, les deux jeunes femmes parvinrent à démarrer ce rapide inventaire des stocks de l’infirmerie. Ce serait rapide, et plus vite elles terminaient, plus vite Ashley pouvait continuer à faire comme si elle-même n’existait pas, ne pas s’inviter dans la vie de Madsen qui clairement ne voulait plus l’y voir.

« J’note ça, on sait jamais ce qu’on peut trouver. » Un apothicaire, des livres, quelque chose en lien avec les plantes. Peut-être que Deaglan et Freya pourraient l’aider avec tout ça, l’adolescente s’y connaissait pas mal alors elle aurait sans doute des conseils pour l’expédition à venir, quelques adresses ? Ash’ souligna cette note sur son calepin pour ne pas oublier, peut-être comme une façon de se faire pardonner ? Allez savoir. Allez savoir aussi pourquoi elle s’était lancée dans cette plaisanterie qu’elle regretta aussitôt. Pour toi sans doute ! La brune manqua de s’étrangler en avalant sa salive. Est-ce qu’Erika avait lancé ça pour la piquer ? Pour lui rappeler, à juste titre, qu’effectivement elle aurait peut-être un jour besoin de ça puisqu’elle … lui avait piqué son mec ?

« Pour moi ou pour … n’importe qui d’autre. Toi peut-être. » répondit-elle sur le même ton, le regrettant aussitôt à nouveau. Bien joué Ashley, comportement très mature. Après lui avoir rappelé la réalité, insister sur un fait qui désormais ne la concernait plus qu’elle, et Finan, pour finalement se rappeler à elle-même un truc qui ne les regardait pas et qui avait créé suffisamment de bordel un jour où elle s’en serait passée. « Désolée … j’voulais pas dire … » Pas dire quoi ? Ashley elle-même n’en savait rien. Refermant son calepin pour glisser le stylo dans les anneaux qui retenaient les feuilles, la brune soupira avant de relever son regard clair vers Erika.

Par quoi commencer ? « J’suis désolée Erika. T’as l’droit de m’en vouloir, de me considérer comme une … connasse, une salope, une trainée, j’en sais rien mais t’as sans doute le droit de le penser. Mais tu sais quoi ? Peut-être que c’est mieux de crever l’abcès, là, maintenant. Alors vide ton sac. » Faute de pouvoir l’ignorer tout le temps, peut-être valait-il mieux mettre les choses au clair, même si ça risquait de faire mal, comme un pain dans la tronche. C’était le risque.


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Erika P. Madsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: M9 + étui / couteau de survis + étui
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 12/01/2019
Messages : 228
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: I never meant to hurt you   I never meant to hurt you EmptyJeu 23 Mai 2019 - 14:30
I never meant to hurt ya'
Erika ne faisait aucun effort de communication envers la brune qui tentait de converser normalement avec elle. Après tout ce qu'elle lui avait confié, ses peines, ses doutes, ses craintes et même ses joies, Ashley lui avait tout volé et malheureusement, elle n'arrivait pas à se détendre à ses côtés. Pourtant, c'était la première fois depuis deux mois qu'elles ne s'étaient pas retrouvées seules. Froide, inhabituellement glaciale, l'aide-soignante s'était finalement jetée à l'eau pour rendre l'inventaire la plus rapide possible. C'était une manière à elle d'expédier ce que ni l'une ni l'autre ne souhaitait vivre, un face à face. Après tout, c'était bien ce que la jeune mère lui avait fait comprendre : Elle avait tout essayé pour ne pas en arriver là. Au moins sur ce point, elles étaient d'accord.

« J'note ça, on sait jamais ce qu'on peut trouver. » Erika acquiesça, silencieuse, elle ne savait pas quoi ajouter d'autre. Elle avait tellement lu les livres qui étaient présent à l'infirmerie, alors de la nouveauté ne ferait pas de mal. Et puis, il fallait qu'elle tombe sur la boîte de tests de grossesse et qu'elle commente sur l'utilité de ce que comprenait cette boite. Erika n'avait pas rangé ces derniers à l'intérieur mais elle savait où ils étaient pour les avoir cherché une semaine auparavant, dans la plus grande angoisse. « Pour moi ou pour...  n'importe qui d'autre. Toi peut-être. » Erika fit tomber une pile de bandages sur le comptoir : « Moi ? T'es culottée ! » lâcha Madsen, piquée. « T'es plutôt mal placée pour me cibler à niveau-là !» souffla t-elle, les dents serrés en rangeant les bandages : « Des bandages, s'ils en trouvent, on en aura jamais assez.. » reprit-elle. « Désolée,... j'voulais pas dire... » « Du sparadrap... » continua t-elle comme si de rien n'était. Qu'on en finisse.., pensa t-elle.

« J'suis désolée Erika. » La concernée s'arrêta en plein mouvement en baissant la tête, ayant craint cette partie là de la scène qui se retrouvait généralement entre les deux anciennes copines : « T'as l'droit de m'en vouloir, de me considérer comme une... connasse, une salope, une traînée. » La brune se tendit s'appuyant sur le mur le plus proche, se retrouvant maintenant face à elle, les bras croisées : « J'en sais rien mais t'as sans doute le droit de le penser. Mais tu sais quoi ? Peut-être que c'est mieux de crever l'abcès là, maintenant. Alors vide ton sac. » Les yeux en soucoupes, l'aide-soignante s'en voulait déjà de ne pas lui avoir laissé tout l'inventaire à se coltiner plutôt que de l'aider : « Attends, je rêve pas tu m'ordonnes de ''vider mon sac'' comme d'une vulgaire histoire à classer c'est ça ? » Furieuse, pour ne pas dire blessée, surtout pas devant la personne qu'elle croyait son amie, elle la foudroyait du regard : « T'as beau t'autoriser à t'insulter de tout les noms, ça n'changera rien. Je ne sais pas ce que tu es aujourd'hui mais je sais ce que tu n'es plus : ''mon amie''. » Elle se décolla du mur pour ne plus lui faire face : « Tu te tapes mon mec dans mon dos, et pendant que tu te payais du bon temps tu n't'ai pas seulement dit : ''merde, c'est le mec de mon amie là...'' » Théâtrale, elle leva les bras en air pour montrer l'immensité de la bêtise pour les laisser retomber mollement sur ses cotés : « Non bien sur que non. T'as préféré te cloîtrer dans ta grotte en attendant que ça se fasse. T'as préféré me faire cocue plutôt que d'agir en amie... » Elle ne criait pas mais la tension était lourde dans sa voix : « T'as gagné au moins une chose, pour la première fois Finan a prit ses couilles, et il est venu soulager sa conscience pour pouvoir mieux les vider une fois de retour dans ta piaule. » Son cœur tambourinait dans sa poitrine, elle appuyait certaines syllabe plus que d'autre, ses mains se posèrent sur son visage, en masque, comme si elle venait de se rendre compte de ces propres paroles. Il lui arrivait même de postillonner. Elle retira ses mains : « Ça te va ? Tu t'sens mieux maintenant ? Ou tu veux que j'en rajoute ? Qu'est-ce qu'ça change ? Vous m'dégoutez tous les deux pour les cornes que vous m'avez attribué tout ce temps avant de vous souvenir que j'existais.... »

Une longue pause suivi ce pétage de plomb. Erika était à la fois ravie et embarrassée mais elle ne pouvait plus la regarder dans les yeux : « T'as tort sur toute la ligne... Ça ne me fait pas du bien, ça m'tue plus qu'au'd'chose.. » Sa voix était enrouée, sa gorge étranglée sa voix, elle était sur le point de craquer : « T'étais ma... meilleure amie... Je te disais tout et... maintenant, comment t'as pu.... me faire ça ? » souffla t-elle, abattue. 
 
(c) princessecapricieuse


Quand tout fout le camp !
©crackintime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4298
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: I never meant to hurt you   I never meant to hurt you EmptySam 25 Mai 2019 - 9:42
Culottée, mais était-elle dans le faux ? Et dans tous les cas, est-ce qu’elle avait vraiment pensé à la vexer ? Si Ashley n’approuvait pas le choix de son amie, elle préférait finalement savoir qu’Erika avait trouvé de quoi tromper le chagrin. La colère. Dommage que ce quelque chose soit un architecte italien qui pétait plus haut que son cul et se vantait de comprendre mieux que quiconque l’espèce humaine. La brunette ne releva pas, dans le fond, elle était effectivement mal placée pour faire une quelconque remarque étant donné que son lit n’était plus vide depuis quelques semaines. En revanche, la fausse bonne idée fut certainement de lui proposer de vider son sac.

Raz-de-marée. Tsunami en approche. « J’t’ordonne rien du tout, t’as l’droit d’jouer les tombes si tu préfères. » Et Ashley le pensait, si Erika ne voulait pas lui dire tout le bien qu’elle pensait d’elle, de tout ceci, alors elle ne la forcerait pas. Loin d’elle l’idée de classer tout ceci, le seul classement possible serait d’ailleurs aux archives, dans une pièce sombre et poussiéreuse que l’on oubliait, comme tout ce qui y était rangé. Elle n’était plus son amie, bien, la jeune mère encaissa le coup. A ses yeux, Madsen était encore et toujours son amie, amie qu’elle n’avait pas souhaité blesser. Les mots frappaient, soigneusement, avec précision. Une précision affolante et qui était la preuve que finalement Ash avait très mal géré tout ceci.

« Rika … » voulut-elle démarrer, pour lui expliquer, trop longtemps après, trop tard, mais Erika n’entendait rien. Alors Ashley la laissa finir, serrant entre ses doigts son calepin, sa main libre fermée en un poing qui fourmillait de frapper quelque chose. « Tu penses vraiment que j’ai oublié que t’existais ? Tu penses que je savais pas tout ça ? J’sais pas ce que Finan t’a raconté, et ça me regarde pas parce que c’était entre vous. Par contre j’sais ce qu’il s’est passé, ce que j’ai pensé, ce que j’ai tenté. » Sa voix ne tremblait pas. Il fallait assumer les conséquences non ? Elle avait pris cette décision, elle avait choisi de lui voler son petit-ami, parce qu’avec lui, elle se sentait mieux. Bien.

Aussi calmement que possible, Ashley posa le calepin sur l’étagère face à elle. « Je t’ai évitée, je l’ai évité lui aussi. Parce que c’était compliqué, tu aurais préféré que j’vienne te dire que ton copain m’avait embrassée, qu’on était tous les deux ronds comme des queues de pelle, que je savais plus quoi penser, quoi ressentir, que j’avais l’impression de te trahir ça et de trahir la mémoire de Jon, juste parce que je me sentais mieux avec lui ? » Mieux, sans qu’il ne se soit rien passé. Simplement parce que Finan était ce qu’il était, et qu’il avait ce qu’il était pour elle, là pour elle. « C’était plus simple de tous les deux vous … laisser dans votre coin, j’pensais que ça passerait Rika ! » Sauf que ça n’était pas passé, ça n’avait fait que croitre. Il y avait les moments où elle pensait à lui, à eux ces quelques semaines loin du camp. C’était ces moments où elle savait que tout était impossible. Puis il y avait eu ces instants où tout lui avait paru possible, tellement possible et inévitable.

« Il préférait partir, te laisser, me laisser, pour nous éviter tout ça. Sauf que j’ai pas voulu … Sauf que j’ai cédé à ce que je voulais moi, parce que pour une fois … j’avais pas envie de penser aux autres. » Elle l’avait fait des mois durant, alors que l’angoisse lui rongeait les nerfs de retrouver sa fille. A chaque fois que ces enfoirés avaient tué pour faire des exemples. Ashley avait toujours gardé la tête baissée, elle avait accepté sans broncher. Elle était ici en dépit de son souhait premier de rester près de lui. « Pour une fois, j’ai décidé d’être égoïste, si j’avais su gérer ça autrement, je l’aurais fait … Tu me considères plus comme ton amie, okay, ça change pas qu’on a essayé de faire au mieux pour toi. J’vais pas m’foutre à genoux pour que tu me pardonnes, après tout, j’ai juste fait c’qu’un grand philosophe que tu connais plutôt bien j’crois m’a dit de faire ; j'ai tout envoyer chier. » Sacré Cameron, peut-être qu’Erika devrait penser à le remercier, ou alors il était tellement tordu qu’il avait précipité les choses pour pouvoir se taper Madsen ? « Y’avait pas de bonne manière de gérer ça, j’ai pas décidé de tomber amoureuse de Finan, toi non plus j’pense. La seule chose que j’ai décidé, c’est de penser à moi après des mois à penser à toi. Tu restes mon amie, les choses ce qu’elles sont mais ça, ça changera pas. » Elle n’avait pas le droit d’être en colère contre Erika, pourtant elle l’était. Ou alors elle n’était en colère contre personne, juste contre toute cette situation. Mais sa conscience se portait bien, pour la plupart. Elle avait fait son possible, et ils ne se la racontaient pas amoureux sur leur nuage, parce qu’en dépit de ce que leur acte laissait à penser, chacun d’eux pensait et aimait Madsen.


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I never meant to hurt you   I never meant to hurt you Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- I never meant to hurt you -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 06. You and I were meant to be
» Holly Holliday ▬ « I won’t let you close enough to hurt me »
» inès ; party girls don't get hurt, can't feel anything.
» Forget what hurt you but never forget what it taught you
» Léo ➳ somewhere only we knom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: