The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
L’ORÉAL PARIS Men Expert – Lot Gel ...
Voir le deal
8 €

Partagez
- Alcohol and Soft -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Alcohol and Soft   Alcohol and Soft EmptyVen 10 Mai 2019 - 18:58
13 Avril 2013


Mauvaise idée ce bar, mais en même temps il était chouette aussi, mais pas terrible non plus question sympathie du patron ou des clients. Mais à dire vrai, il faut bien commencer quelque part et pourquoi pas là. Elle était avec Enzo c'était le principal, tous deux ayant décidés de faire un parcours ensemble. Le jeune homme tout aussi fraîchement diplômé qu'elle lui avait dit qu'il la lâcherait pas, ayant envie de participer à l'aventure avec sa super-pote Morgan. Les deux avaient bien accroché durant la formation au bartending, tous deux avaient aussi un peu galéré à trouver un type souhaitant bien prendre deux petits nouveaux dans le métier. Ils avaient trouvé, par chance. Mais d’emblée, la petite rousse lui avait dit qu'elle ne resterait pas là éternellement. Elle se voyait ici deux ou trois mois.
Et aujourd'hui ça faisait déjà un bon mois qu'elle travaillait. Serveuse au lieu de barmaid, et barmaid quand ça arrangeait le patron. Mais la plupart du temps il l'envoyait faire la serveuse. T'es rousse, les rousses ramènent toujours plus de clients.. C'est ça ouais vieux con. Elle en avait parlé à Enzo, c'était plus supportable, mais lui tenait le choc encore, après tout c'était un mec, elle était une pauvre femme, donc bon, difficile de faire sa place dans un monde exclusivement masculin. Et Morgan n'était guère douée pour faire serveuse. Ça lui prenait la tête, elle voulait être barmaid, avait stoppé la fac pour ça. Et au final, premier boulot, un bar pas terrible et elle pouvait mettre en pratique ses acquis une fois de temps en temps. Super... A se demander si elle ne serait pas mieux en étant du sexe opposé.

Et ce jour là encore, elle était là, plateau en main, apportant maladroitement une commande, regardant son ami du coin de l'oeil d'un air désespéré. Pitié, faite que cela s'arrête ! Morgan pensait au journal patientant dans son sac, elle y relevait les petites annonces, prête à virer de là dès qu'un autre bar voulait bien d'elle. C'en devenait plus qu'une nécessité, il en allait de sa survie professionnelle. La jeune femme savait pertinemment ce qu'elle valait. Et rester dans ce trou était comme avoir des boulets aux chevilles. Et encore une commande de prise, quelle merde ce boulot ! Si ses parents savaient.. Ouais en fait ils savaient, en la voyant rentrer le soir avec cet air fatigué et blasé. Ils avaient fini par poser la questions. Savoir comment se passer son boulot. Formidablement bien, elle était payé une misère mais grâce à sa tenue, ou du moins au t-shirt col V voir même plongeant V; elle parvenait à avoir des tips pas trop mal. Même s elle se savait nul à chier en tant que serveuse.

Terminant de gribouiller les noms de cocktail, dans sa tête la petite rousse âgé de tout juste vingt-cinq ans, imaginait déjà son projet, un superbe bar, du bois en chêne, une déco dans le genre steampunk, Ving-Mille lieux sous les mers, et puis un espace verdure, un lieu plus cocooning, mais oui elle s'imaginait déjà ce qu'elle désirait. Oh ce serait tellement chouette ! Et elle économisait chaque centimes pour s'offrir son rêve. Son père banquier pouvait l'aider et pour éviter de la voir trop mal dans ce bar pourri, ils avaient opté pour lui verser un peu de sous en plus par mois, comme si ça allait l'aider réellement, mais bon elle s'en servait au moins pour sortir faire la fête, voir un concert, boire des softs. Plus d'alcool. Plus jamais.
Retournant d'un pas presque dynamique vers le comptoir elle demanda à Enzo de lui préparer ses verres tout en sondant les lieux. Des habitués, pas des types hype... Bordel vivement un autre lieu... Soupirant elle pris les bières et les apporta à la mauvaise table, tout en se faisant railler.Oups. C'était à qui alors ? Morgan revint sur ses pas et reposa les bières, avant de demander à Enzo, et se retourner pour voir débarquer un homme brun, les yeux perçant. Il avait une bonne allure, pas le genre de la clientèle habituelle. Morgan inspira le laissa s'installer et s'approcha. Bon Dieu de merde c'état pas son boulot en tant normal, mas elle afficha un vrai sourire à ses lèvres.

"Bonsoir ! Voici la carte !"

Carte tendue elle attendit un peu avant de repartir pour prendre sa commande et regarder où était la table déjà, elle n'avait pas de soucis de mémoire, non juste une flemme immense et une non-envie de servir des types comme ça. Sa place n'était pas là, elle était derrière le comptoir à faire des cocktails.Alors une fois la table servit elle revint vers l'inconnu, d'ailleurs elle ne voulait connaître personne dans ce bar là. Mais Morgan restait polie et courtoise tout de même avec eux.

"Vous avez choisis, ou vous faut-il plus de temps ? Des suggestions ? Eviter les dernières bières de la carte, elles ne sont jamais fraîches."

Ça c'était dit, mais autant mettre en garde, ne savait-on jamais. Et puis ce type était nouveau, ça se voyait comme le nez au milieu de sa figure. Elle attendait avoir de voir le patron débouler, et la virer à moitié en lui disant de mettre la note à son compte. Ok. Mais attendant elle n'avait toujours rien niveau commande.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Alcohol and Soft   Alcohol and Soft EmptyVen 10 Mai 2019 - 22:53
Alcohol and Soft


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


- T'as eu le temps d'y passer ? Un roulement d'yeux, elle ne le verrait pas là alors que sa voix filtrait par delà les baffles de l'habitacle. Cam, j'te parle ! Un sourire étira la commissure de ses lèvres. Oui, enfin oui pour tu m'parles non pour le reste, j'y passe là. Déclara-t-il en soupirant d'agacement parce qu'un abruti traversait en dehors du passage piéton. Merda ! Sérieusement, l'code c'est aussi bien pour les bagnoles qu'les piétons trou du …. Ho, j'te signale que je suis encore en ligne, à la clinique avec papa. Merde, il ravala aussitôt ses insultes, préférant sourire, mais pas la version la plus sympa, plutôt celle emplie de sarcasme, à ce débile incapable de traverser où il fallait. Et comme si elle anticipait déjà une question que son frère ne poserait pas, Haley reprit à l'en faire déglutir. Ça va aujourd'hui, il m'a demandé comment tu allais et ... Un soupir fila ses lèvres qu'il mordilla en parvenant, enfin à garer la Camaro avant qu'un abruti avec une berline de quinze mètres sur quinze s'y essaie. Si, je sais... écoute Haley j'te laisse, j'y suis j'te rappelle si ça passe, sans quoi étant donné le lieu, Reprit-il en fixant la devanture, ainsi que l'adresse correspondante sur le carnet à sa disposition en fronçant les sourcils. ça sera pas une grosse perte, ciao bella.

Une pression sur le bouton, tandis qu'il l'entendait rajoutait quelque chose, et Cam inspira une grande goulée d'air. Il le savait, sa frangine allait lui passer leur père pour quelques mots banals, ou encore, pour l'entendre lui demander, pour la xième fois, quand Clara allait accoucher. C'était dur, plus dur sans doute qu'à l'instant ou ça s'était produit, plus difficile à vivre désormais car la Colombienne n'était plus qu'un vestige du passé qu'il espérait perdurer, encore et encore, pour que sa vie soit celle qu'il avait pu imaginer sur les bancs de la faculté en posant son regard sur elle pour la première fois. Alors oui, peut-être n'était-il pas le fils idéal, peut-être que sa mère avait raison quand elle lui parlait de recul égoïste dont il faisait preuve à l'égard de son propre père, mais entendre ce dernier lui répéter inlassablement la même chose le foutait en l'air. Frein moteur tiré, le Rital s'extirpa de l'habitacle en replaçant la veste de cuir sur ses épaules. Pas de costume non, puis étant donné l'espèce de rad qui se présentait à lui, autant dire qu'il dénotait pas vraiment, ou si... Merde, en à peine un pas dans l'antre des spiritueux en tous genres, il sut exactement à quoi s'attendre. Même avec un jogging impeccable il aurait pas eu sa place ici, et chacun des piliers de comptoir, ou attablés à piocher dans ces ramequins de cacahuètes où quinze sortes d'urines auraient été relevées après analyse, l'auraient toisé exactement comme ils le faisaient à l'instant : Un ovni. Soit l'alcool qu'ils ingéraient depuis une bonne partie de l'après midi avait noyé les deux neurones en leur possession, soit la moitié des dépressifs, alcooliques notoires et sans ambition, de Seattle s'étaient donnés rendez vous pour passer le temps entre la mousse et ce match de foot sur l'écran suspendu au dessus du bar.

- Eh bha, j'sens qu'ça va être drôle. Se raclant la gorge, il zieuta rapidement l'espace à disposition. En un sens pas étonnant que le tavernier désire une extension. Une boîte de sardines aurait été plus spacieuse. L'image le fit sourire alors qu'il agrippait une chaise, évitant de loin les banquettes ou un paquet d'acariens avaient dû nicher durant des siècles, puis déposa carnet et smartphone qu'il vit s'éclairer sur un Mama l'invitant à soupirer. Répondre ou non ? Bonsoir, voici la carte. Il la voyait la carte, pas besoin de préciser, néanmoins en redressant ses yeux d'encre du papier glacé à la jeune femme qui lui tendait, Reeves obtint la réponse à sa question précédente : ne pas répondre. Ciao … grazie. Sourit-il en réponse à cette esquisse commerciale. Commerciale ouais, une fille pareille dans un rad pareil c'était clairement pas pour le décor, néanmoins sa présence devait ravir plus d'un sac à bière qu'il vit aisément lui reluquer le pile alors qu'elle disparaissait vers le bar. Il ne comprendrait jamais comment ce genre de fille pouvait choisir de bosser ici. La paye devait pas casser trois pattes à un canard, la clientèle était désastreuse. Mais tout l'monde n'a pas la chance d'être architecte, de réussir dans la vie. Uhm, réussir ouais. Coté pro tout roulait pour lui, mais du point de vu privé plus rien n'allait depuis un bail maintenant. Carte en main, Cameron l'abandonna sans la regarder contre la table de chaîne avant de checker le sms de sa mère, une fois encore sauvé par la petite rousse qui revenait prendre sa commande. Bourbon ? Nada, elle proposait des suggestions et lui conseillait même d'éviter la pisse de vache que devait adorer les trois cubis humains vautrés non loin. J'peux suggérer un truc ? Le sourire co, moins crispé et ça passera crème. Sourit-il, les yeux perçant le miel des siens avant de coller le bras contre le dossier pour bien la dépeindre. Jolie, superbe décolleté aussi même s'il ne s'y attarda pas à contrario de son regard où la lueur des néons dansait. Le patron devait apprécier l'avoir ici, peut-être que juste pour la reluquer comme de gros pervers en mal de sexe, les habitués devaient siroter plus que ce que devait en supporter leur organisme. Allez, surprenez moi …. j'vous laisse choisir, Reprit-il en mordillant sa lèvre inférieure avant d'y passer la langue. le patron est là, ou monsieur a pris sa soirée pour dépenser votre paie dans l'premier club de strip qui lui passera sous l'nez ?Fallait pas chercher bien loin pour estimer que son boss devait apprécier, peut-être un peu trop, les femmes exposées, juste là sous son nez, s'il baissait les yeux sur le v de son top, il en avait plus qu'une vague idée. J'ai pas pris rendez vous, mais il voulait discuter à propos d'une extension pour ce ….. commerce. Taudis aurait été plus juste, cependant il n'allait pas cracher sur le boulot, tout comme il espérait que sa franchise à couper au couteau ne la ferait pas cracher, elle, dans sa future consommation.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Alcohol and Soft   Alcohol and Soft EmptySam 11 Mai 2019 - 19:37
Prendre les commandes c'était bien, mais elle se sentait mieux côté préparation des boissons. Là, Morgan le savait, elle était comme un morceau de viande mis au milieu d'une fosse de prédateurs et question vision de la femme, il y avait de quoi faire râler les féministe. Bien entendu, chez elle, elle avait des robes sympathiques pour sortir en soirée. Mais elle préférait souvent rester en jean, doc, et t-shirt simple. La rousse retint un soupir las, et sonda l'homme qui n'avait pas ouvert la carte, mais qui se permettait de lu faire une suggestion. Un sourire moins commercial. Super. Amusée et agacée à la fois, elle laissa filer un petit rire. Oui, elle y penserait la prochaine fois, mais aujourd'hui elle n'était pas vraiment d'humeur à apprécier les plaisanteries. Mais bon, s'il voulait un sourire moins factice elle pourrait lui en donner un, plus tard, en lui apportant sa boisson. D'ailleurs sa réponse fut surprenante mas agréable. Le surprendre. Un sourire en coin naquit sur son visage. C'était noté ! Puis allant pour partir, elle resta sur place, écoutant le pourquoi un mec bien habillé, ou du moins mieux vêtu que la clientèle était là. Il voulait voir le patron pour l'extension du bar. Et en plus de ça il faisait de l'humour sur les goût douteux du dit patron. C'était amusant et rafraîchissant. Morgan en pouffa légèrement de rire. C'était qui ce type ?

"Au moins je sais dans quoi va passer ma paye.. Payer l'extension."

Petite remarque acerbe, faisant illusion au maigre revenu qu'elle avait et dont elle économisait chaque billet. Elle haussa les épaules et repris.

"Je vais voir où est le patron, mas peut-être auriez-vous mieux fat de l'appeler avant. Les visites surprises c'est pas son truc.... Et je reviens avec votre surprise."

Nouveau sourire et elle lassa là, en plan, sans prendre le temps de patienter une quelconque réponse. Si Enzo l'avait entendu, il aurait levé les yeux au ciel et il se serait chargé de lui faire la leçon. Ils étaient là pour un temps, certes ce n'était pas terrible, mais au moins fallait-il se montrer souriant et aimable. Sur ces points elle lui aurait répondu avec un large sourire; que c'était exactement ce qu'elle avait fait en mettant en garde ce client concernant ce bar-à-merde. Passant alors derrière le comptoir elle sourit à son ami et lui souffla qu'elle allait faire un cocktail. Et elle en avait un particulièrement en tête. Un pouvant correspondre à l'homme brun assis plus loin. Et pour ne pas avoir de soucis, elle demanda aussi à son ami et collègue d'aller chercher le patron d'ici cinq minutes. Le temps pour la rousse de pouvoir s'amuser de sa passion au lieu de se faire réprimander par un sale con aimant mieux la voir faire la courge avec son top trop ouvert auprès des clients, que d'exercer son métier.
Sortant un whisky elle pris de l'angostura bitters, puis un morceau de sucre blanc et des zestes d'orange. Elle sourit à Enzo et commença à préparer un des classique de la mixologie. Le Old Fashioned. Préparant la mixture, elle se montrait active et rayonnante. Elle chercha ensuite un verre pouvant faire un peu vintage, et établis la présentation. C'était rapide et simple. Puis elle regarda le jeune barman, à son regard il hocha la tête et la laissa là. Bien, elle s'était au moins amusée cinq petites minutes. Et maintenant elle allait devoir retourner à son "faisant-fonction". Ca ferait joli sur le CV. "faisant-fonction serveuse dans un bar pas terrible". Prenant serviette, dessous de verre, elle saisit le verre de son autre main libre et vint déposer le tout sur la table de l'homme.

"Old-Fashioned. Whisy, angostura, zestes d'orange et un sucre."

La jeune femme état fière d'elle et là elle affichait un vrai sourire, pas un sourire commercial forcé à souhait. Non là, c'était tout autre. Elle regarda l'inconnu un court instant.

"Mon collègue est parti chercher le patron... Vous êtes sûr qu'on peut agrandir cet endroit ?!"

Ca lui paraissait peu probable, mais après tout elle n'y connaissait rien, et puis lorsqu'elle aurait suffisamment d'argent pour son projet, elle était sûre aussi de demander à quelqu'un pour l'aider. Elle se voyait bien sûr rependre les murs en blanc ou en une autre couleur, mais bâtir le reste.. Ce serait complexe. Et puis mine de rien, ça l'intriguait pas mal aussi. Le patron voulant agrandir ce truc, il avait donc les moyens ?! Ou bien il voulait un avis ? Aucune idée, mais la présence de cet homme avait attisé sa curiosité.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Alcohol and Soft   Alcohol and Soft EmptyDim 12 Mai 2019 - 16:48
Alcohol and Soft


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Sa paye passerait dans l'extension uniquement s'il daignait la faire, mieux encore si le patron trouvait pas le devis exorbitant au point de devoir, à ses dépends à elle, lui faire porter un col bénitier. C'était drôle ce ce nom d'ailleurs pour désigner le genre de corsage affriolant qui ne laissait que peu de place à l'imagination. Bénitier, seins... saints. Il en rit pour lui même, secouant le minois pour reporter les yeux sur le calepin devant lui tandis que la petite rousse s'apprêtait à le surprendre. Habituellement c'était bourbon, sec, le genre d'alcool plus ou moins fort selon l'âge qui permettait de désinfecter la tuyauterie jusqu'à l'estomac pour ceux qui ne le dégustaient pas.

Fixant les notes, à peu près ce que lui avait lâché le boss de la demoiselle au bout du fil, il fronça les sourcils en jetant un œil au lieu. Vétuste, pire que ça, difficile de jauger à première vue, mais l'envers du décor devait pas être mal non plus si on se fiait au placage et autre lambris surannées. Ce type avait du baigner dans ce décor depuis l'enfance, à coup sur son père, et son grand père avant lui, étaient tavernier de père en fils. Encore un truc qu'il pigeait pas, qu'on marche sur les traces de ses parents par envie soit, mais qu'on n'améliore pas la chose au grès des ans, histoire de rester dans la tendance, ça s'était vraiment qu'on en avait plus ou moins rien à taper du confort de la clientèle. Puis un verre joliment décoré vint perturber sa réflexion, l'obligeant à redresser le regard vers la serveuse. Ouais, forcément que le mec qui l'embauchait n'en avait rien à carrer quand il avait ça à caler devant les mirettes, voilées par les vapeurs de bière, d'un tas de pervers n'ayant certainement pas vu la couleur d'un verre d'eau depuis des siècles.

Old-Fashioned. Whisky, angostura, zestes d'orange et un sucre. Joli nom pour un joli verre, de plus elle avait dû lire au creux de ses yeux clairs qu'il appréciait le whisky, un point pour elle donc, peut-être deux de plus si c'était agréable en bouche. Déjà elle en reprenait trois de bonus pour le véritable sourire qu'elle affichait. Ça, ce récipient là et son contenant, c'était clairement pas un truc typique de la carte des lieux qu'il avait même pas pris la peine de lire, encore moins l'invention du type, peut-être du même âge qu'elle, qu'il avait vu filer en arrière boutique. C'était elle, une partie d'elle dans un verre, un morceau de son savoir faire, quelque chose qui la rendait suffisamment fière et confiante pour afficher ce genre d'esquisse....

- Perfetta. Exactement ce qu'il pensait là, d'absolument tout ce qui lui bouchait la vue sur le décor du rad aussi déprimant que sa clientèle.

Elle était plus jolie avec un vrai sourire aux lèvres, plus radieuse. Sans en ajouter, l'écoutant simplement reprendre au sujet de cette fameuse extension, Cameron ramena le verre à ses pétales avant de sourciller aux saveurs qui lui chatouillaient les papilles. Clairement, s'il avait jamais été cocktails, ici elle venait vraiment de le surprendre et de lui filer un goût certains pour les mélanges d'alcool et divers sirops. Avalant la gorgée, il reposa le recipient avant de ré-ancrer les yeux aux siens.

- Sûr j'sais pas, tout dépendra du boulot, mais quand je vois l'état des lieux, disons que rien qu'le vernis est mauvais alors les couches du dessous, j'imagine que ce qui s'voit pas doit pas être en meilleur état. Rit-il avant de pointer sa consommation de l'index. En r'vanche ça c'est beau et c'est succulent, alors faudra m'dire pourquoi c'est pas sur votre carte. Cette fois le rital mordilla son propre sourire parce qu'il savait parfaitement qu'elle pouvait lui faire la remarque, qu'il avait même pas jeté un œil à la liste de papier glacé encore déposée devant lui, mais fallait pas être sorti d'une école de politicards pour piger qu'ici, dans un boui-boui du genre, on servait pas des tueries du genre qu'on pouvait faire payer les yeux de la tête sans même choquer, sans même que ce soit abusé, dans un bar digne de ce nom. Pas b'soin de la regarder pour piger, en revanche ça pique ma curiosité de vous voir ici, une fille qui fait des conso pareils devrait bosser ailleurs, franchement, même si j'vous connais pas, que j'apprécie juste, excusez un peu la grossièreté du truc « l''emballage », vous avez des qualifications qui correspondent en rien à du service en salle micetta. Le surnom lui était venu comme ça, peut-être pour ses yeux aussi sombres que pétillant, peut-être pour ce sourire qu'il avait vu passer de la « politesse commerciale » à cette esquisse bien plus agréable et franche. Sauf votre respect, Reprit-il en collant le flanc de la main près de ses lèvres comme pour lui faire une confidence. t'as clairement rien à foutre ici... La fin de sa phrase resta en suspend, simplement pour l'entendre prononcer son prénom, du moins, avant que son collègue ne la hèle au point de l'en faire lui sourire. Morgan, enchanté.... Si l'patron à b'soin d'un nom, dis lui Reeves et si t'as besoin d'un nom ce sera Cameron. Et merci pour le verre, une véritable réussite.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Alcohol and Soft   Alcohol and Soft EmptyDim 12 Mai 2019 - 17:35
Cela faisait réellement un temps qu'elle n'avait pas pu mettre à profit son savoir faire en mixologie. Et là c'était chose faite pour la semaine à venir. Et heureusement elle pouvait compter sur Enzo pour mentir en garantissant avoir faite un cocktail ou une boisson. Morgan s'était déjà pris une remarque pour le moins désagréable mais malgré son caractère, elle tenait un peu à son job, et mettre "licenciée" aussi ne serait pas terrible dans son cv. Inspirant alors en espérant ravir un client, elle se pinça les lèvres sans équivoque. Mais son jeu favori était d'observer le client et trouver de quoi faire mouche. Par exemple pour Enzo c'était une bière dans le genre Brooklyn lagger. Pour le client plus loi, malgré sa dégaine de pauvre gars, elle le voyait bien s'enfiler un cocktail français avec de l'anis et de l'eau. Se retenant de lâcher un soupire las, elle tourna de nouveau ses yeux sur l'homme lui parlant étranger. Morgan avait l'impression d'entendre une langue européenne, quelque chose de chantant. Mais elle comprenait aussi ce mot, non loin de celui de sa langue natale. Un nouveau sourire vint se placer sur on visage, tant mieux si l'intitulait lui plaisait. Elle croisa ses mains devant elle et écouta ses réponse tout en fronçant légèrement les sourcils. Oui la devanture n'était pas top, les murs d'un autre temps, et encore il ne savait pas comment était le bureau du patron. Tout aussi pittoresque. Mais à sa phrase concernant le cocktail elle ouvrit la bouche prête à répondre avec un tantinet de sarcasme.

"Parce que visiblement je n'ai pas les mêmes valeurs que ce bar."

Une fois de plus Morgan faisait preuve d'un tact à toute épreuve et une foi de plus elle avait de la chance que le propriétaire des lieux ne soit pas là pour lui demander de fermer "son joli minois et sourire au client au lieu de parler". Car oui, en plus de ne pas avoir de diplôme de serveuse, elle devait faire la "souris et tais-toi". Bordel, elle en voulait à Enzo, mais ce bar restait cool parce que comme ça, si elle allait travailler dans un autre ce serait forcément mieux.
La jeune femme écouta surprise les mots de l'homme et en arqua un sourcil une nouvelle fois. Au moins un qui voyait autre chose qu'un morceau de viande dans un t-shirt insupportable au col V trop révélateur pour resté professionnel. Elle en rit même à son affirmation. Oui elle n'avait rien à foutre ici. Passant la point de sa langue pour lui répondre, elle fut coupée dans son élan, par la voix de son ami et se retourna pour hocher la tête avant de reporter son regard sur le client. Reeves... Et pour elle Cameron, c'était amusant à constater, nom de famille pour le patron quoi de plus normal, mais il aurait simplement pu se contenter de cela au lieu d'ajouter son prénom à son égard.

"Enchantée Monsieur Cameron Reeves."

Bim ! Les deux d'un coup et le tout à nouveau agrémenté d'un sourire malicieux.

"Et pour vous répondre, avant d'aller donner votre nom, ici ce n'est qu'une expérience dans le monde professionnel, mais si vous voulez me faire une lettre de recommandation, n'hésitez pas."

Une petite pique anodine, la barmaid était ainsi, franche et ne mâchant guère ses mots, ca plaisait ou non, mais elle n'était pas du genre à faire douze milles courbettes pour se faire accepter auprès des autres. Bien entendu elle savait se montrer polie, courtoise, montrer sa bonne éducation, mais la plupart du temps elle restait elle-même. Elle le quitta alors entendant Enzo lui répondre que leur super patron avait déjà un autre rendez-vous, elle en roula des yeux au ciel, et donna tout de même le nom du brun à son collègue pour qu'il y retourne comme un grand tandis qu'un pilier de bar réclamait sa dose d'alcool peu frais. Elle servit une bière, ayant parfaitement conscience qu'il ne voudrait rien d'autre et le fit payer, encaissant le tout et attendit son ami. Il revint, elle soupira, repartit vers la table du dit Cameron.

"Il semblerait que Monsieur Barnes ne soit pas disponible pour vous recevoir, vous devriez l'appeler pour planifier un rendez-vous.... S'il décroche..."

Elle avait simplement souffler ses derniers mots et finit par sourire un peu moins naturellement à nouveau. Avant de reprendre.

"Sinon ma suggestion pour la lettre de recommandation tient toujours si ça vous dit."

Petit haussement d'épaule, légère taquinerie. Rien de plus, mais c'était amusant pour la "serveuse" de trouver une conversation pour le moins intéressante avec d'autre personne que le pauvre Enzo accoudé au comptoir à attendre une nouvelle clientèle, une nouvelle population franchissant la porte, en vain.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Alcohol and Soft   Alcohol and Soft EmptyDim 12 Mai 2019 - 18:20
Alcohol and Soft


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Pas les mêmes valeurs que ce rad ? Il esquissa un sourire particulier. Morgan était fière, un trait de caractère qui dardait chez elle sans même qu'on ait à le chatouiller, mais plus que ça, elle était perspicace et très lucide. Comme toi. Comme lui oui. C'était certes pas comme se regarder dans un miroir, parce qu'après tout il ne la connaissait que depuis cinq minutes, mais quelque chose se produisait bien là, dans un boui-boui où, pour être honnête, il aurait jamais foutu les pieds si le patron l'avait pas joint pour estimer un devis. Elle était enchantée aussi, tu parles étant donné les yeux vides de vie et d'intelligence présents tout autour, il relevait le niveau d'un cran sans vouloir être prétentieux. L'image le fit rire, lâchant même un rictus avant de revenir sonder ses prunelles ambrées. Ambrées comme le liquide dans le creux de son verre qu'il fit pleurer en bordure avant de le ramener à nouveau à ses lèvres tandis qu'elle répondait à ses suggestions.

- Tout à ton honneur, mais tu peux m'tutoyer. Je dois avoir quoi uhm... Il l'observa de pieds en cape sans pour autant s'arrêter là où toutes les paires d'yeux alentours devaient buguer. j'dirais cinq ans de moins que moi, allez six ? Sept ? N'obtenant pas de réponse de sa part, alors qu'il n'en attendait pas vraiment, le trentenaire écarquilla les yeux avant de coller une main faussement outrée contre ses propres lèvres. T'es plus vieille que moi donc ? Un éclat de rire fila sa trachée et mourut dans l'atmosphère pesante de la pièce. Je sais, on d'mande pas son âge à une ragazza, t'en fais pas.

Quand elle fila, le rital mordit l'esquisse à sa bouche avant de songer à cette lettre de recommandation. Il était pas barman, pas son patron, mais déjà il ouvrait le calepin pour y déposer la pointe du stylo qu'il extirpa de la poche intérieur de son cuir avant de redresser les yeux quant à l'annonce, pas dérangeante du tout, de la demoiselle. Elle n'avait pas le tact pour ce métier, une serveuse déplorable mais pas avec lui du moins, enfin ça ne le dérangeait pas le moins du monde qu'elle soit si franche.

- Je ferai ça … Ou pas, parce que étant donné ta moue micetta, je doute donner suite. Il savait pas vraiment si ça valait de coup d'établir quoi que ce soit ici. Les murs devaient être aussi vieux que le type supposé le recevoir, peut-être même plus, autant dire que d'engager des travaux pareils, avec les problèmes que ça créerait sûrement étant donné la vétusté, ferait sans doute plus chier sa frangine qu'autre chose. Quant à sa demande, Cameron baissa les cils de son regard miel à la page blanche devant lui avant d'entamer quelques lignes qu'il ne se priva pas de lire à haute voix. Morgan est … jolie, perspicace, fière et franche. Point, il l'observa en ne redressant qu'un sourcil, terminant par sourire avant de reprendre cette fameuse lettre bidon. C'était drôle, rafraîchissant en un sens, à des kilomètres de cette douleur sourde qui se rappelait à lui dès qu'il voyait son père, dès qu'il croisait une femme enceinte, dès qu'il posait les yeux sur un mioche qui aurait pu ressembler à Clara. J'ai eu l'honneur de savourer un cocktail élaboré par ses soins, et …. L'extrémité du stylo vint se heurter à ses lèvres avant qu'il l'interroge en plissant les paupières. Si j'mets tuerie ça fait trop tu crois ? C'qui est pourtant la stricte vérité. Au lieu de ça, il cala le fameux mot avant de signer en bas de page pour lui tendre le feuillet. J'sais pas si ça te servira à grand chose, mais j'te souhaite de foutre le camp d'ce rad avant d'y pourrir sur pieds, tu vaux mieux qu'ça. Remballant carnet et le reste, Reeves agrippa son portefeuille et lui refila ce que valait, selon lui, le prix de la mixture délicieuse dont il ne restait pas même une goutte avant de la saluer, passer la porte pour mieux pincer les lèvres, puis revenir sur ses pas. J'vais te laisser mon numéro, si un jour t'as une envie soudaine d'monter ta propre affaire. Pas que, tu sais ? Pas que ouais, mais comme il était certain de plus jamais foutre les pieds ici autant le lui filer, elle pouvait ne pas le rappeler, ne rien faire, si cette espèce de connexion, qu'il ne savait pas définir, n'était pas réelle, alors la petite rousse ne se servirait jamais de ce numéro qu'il griffonna rapidement sur sa main avant de lover son regard d'encre dans le miel du sien. Libre à toi, et encore merci.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Alcohol and Soft   Alcohol and Soft EmptyDim 12 Mai 2019 - 19:12
Morgan ne faisait que taquiner le client dont elle connaissait désormais le nom et le prénom sans ayant eu besoin de le demander. D'ailleurs elle ne savait pas si elle le lui aurait demandé mais au moins là, elle l'avait en sa possession. Elle ne perdait pas son sourire avant de rire en le voyant ouvrir son calepin et son style pour commencer à y inscrire des choses dessus. C'était juste une blague, elle n'était pas sérieuse ! Surprise, elle posa sa main sur sa bouche, étouffant un nouveau rire un peu nerveux, et regardant avec de grands yeux l'homme. Ok, c'était flatteur et le rouge lui monta un peu aux joues mais tout de même. Morgan le fixa avant de finalement secouer la tête, comme par dépit. Mais d'un côté il visait juste, perspicace, fière et franche. Oui il marquait des points sans même la connaître, il avait sut la cerner sans trop de problème. Mais après tout, était-ce dérangeant ? Non, Morgan était une femme de vingt-cinq ans tout ce qu'il y a de plus authentique. De plus elle n'état pas non plus le genre de nana à se plâtrer la figure avec vingt-sept couches de maquillage pour être non reconnaissable une fois le tout retirer. Non, elle aimait porter peu de make-up, et puis elle pariait toujours sur son caractère au naturel. N plus, ni moins. A la question concernant son âge elle haussa de nouveau les épaules, le lassant essayer de savoir, elle ne connaissait pas le sien, mas en faisant un rapide calcul il devait avoir la trentaine. Ça restait jeune.

"Je ne vais pas vous tutoyer, ce serait impoli même si je connais votre nom. Mais vous prenez souvent les choses au pied de la lettre ?"

Morgan se retint d"envoyer un nouveau pique, se mordant l'intérieur des joue pour éviter de ne parler trop vite. La suite de sa phrase n'allait sûrement pas plaire et peut-être dépasserait-elle la franchise et irait rejoindre en grande ponte l'impolitesse. Non ça ferait moche dans le décor. Le laissant néanmoins continuer elle leva les yeux au ciel, oui là ça ferait carrément trop ! Une tuerie, peut-être pas à ce point c'était un des classiques dans le genre. Et puis bon ce n'était vraiment pas l'extase. Mais cela n'empêcha en rien qu'elle le remercie concernant les compliments fait, cela faisait aussi toujours du bien à la confiance en soi et ça boostait d'autant plus son envie de rabâcher les oreilles de son ami, de vite partir de là.
Morgan finit par prendre le papier et la monnaie, allant pour lui dire d'attendre la différence entre le paiement et les billets tendus, mais il n'en fit rien. OK, elle compterait ça comme pourboire..

"J'ai pas prévu de pourrir ici, vous en faites pas !"

Ce furent ses seules paroles tandis qu'elle l'observait se lever et partir. Débarrassant alors la table en fourrant les billets et le papier dans les poches de son tablier, elle sursauta en le voyant revenir. Surprise, elle ne put s'empêcher d'afficher un sourire et de le remercier de nouveau tout en croisant son regard, avant de le suivre des yeux vers la sortie.


Plusieurs jours, semaines s'étaient passés. Morgan n'avait pas appelé Cameron Reeves, à contrario elle avait des recherches concernant cet homme. Architecte, des diplômes, une bonne université. C'était fort intéressant. Mais elle n'avait toujours pas osé composer le numéro, tandis qu'Enzo n'avait de cesse de lui répéter : Ce Cameron, c'est parfaitement ton genre en plus. Aller appelle-le ! Brun les yeux clair. Morgan, appelle-le t'as rien à perdre, sauf peut-être ton audace pour quelques jours.
Cédant enfin aux incessantes supplique du barman, elle avait finit par décrocher son portable, composé le numéro et laisser un message en précisant qui elle était. Et n'attendant guère elle pris les devants, proposant de se revoir pour une sortie à un concert sur le port le soir même.
Stressée, car peu habituée à faire ça, la barmaid avait rougi en raccrochant. Bordel à queue ! Ca faisait longtemps qu'elle n'avait pas agit ainsi, mais çà n'était pas dérangeant. Puis croisant le regard de son ami elle se leva, le sorti de a chambre pour se changer, enfilant un t-shirt avec écrit dessus, "la perfection c'est surfait", puis un jean banal, ses Doc, et une veste cuir noire. Elle attacha ses cheveux et sortie de la chambre, Enzo toujours là, siffla pour l'embêter et elle saisit son sac avant de quitter la maison de Balard pour prendre les transports et se rendre au bar. Une fois sur place elle envoya un message donnant son emplacement et patienta, la boule au ventre, espérant ne pas se prendre un vent prodigieux.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Alcohol and Soft   Alcohol and Soft Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Alcohol and Soft -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: