The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-31%
Le deal à ne pas rater :
– 100€ sur ASTRO Gaming A50 Casque sans Fil pour PS5, PS4, PC, ...
219.99 € 319 €
Voir le deal

Partagez
- We're not edible ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: We're not edible !   We're not edible ! EmptyMer 8 Mai 2019 - 20:38

« On a d'la chance avec le temps ! Si ça pouvait être comme ça jusqu'à Langley ce s'rait super » affirmait le tatoué en observant l'horizon devant eux, accoudé sur la barrière du toit d'un immeuble de Redmond. Trois étages les séparaient du sol mais ce n'était pas un problème, au moins, là, il pouvait rêvasser comme bon lui semblait. Trois jours déjà qu'ils étaient partis, Eleanor et lui, du golf dans lequel ils squattaient depuis près d'un an. Quand la rouquine lui avait demandé un mois plus tôt de la suivre pour essayer de retrouver ses parents, il n'avait pas hésité une seule seconde, bien prêt à la suivre de l'autre côté de l'océan s'il le fallait, même de construire de ses mains un bateau pour y parvenir. En papier, le bateau, pas sûr qu'il irait bien loin ni même qu'il pourrait contenir plus qu'un playmobile mais qu'importait, l'idée l'amusait. Alors il n'avait pas hésité non, pas même quand ils en avaient parlé à Hernando et Mike et que ces deux derniers avaient prononcé leur volonté : ils ne les suivraient pas et resterait au club pour le garder le temps de leur voyage. L'Australien en avait été un peu peiné, angoissé aussi à l'idée de s'éloigner tant de ceux qu'il considérait comme une nouvelle famille, mais il ne pouvait pas les forcer à les suivre, et sa promesse à Ely était plus importante, jamais il ne la romprait.

Ils avaient passé la nuit sur ce toit, squattant sur un matelas plus en très bon état mais ils n'étaient clairement pas en mesure de faire les difficiles et, de toute façon, ce n'était que temporaire. Le principal était qu'elle était là avec lui, ou qu'il était là avec elle, bref, qu'ils étaient ensemble. Tant que ce serait le cas, la vie resterait toute aussi simple. Avec ses hauts, ses bas aussi -comme ces Grabataires qui erraient toujours dans les rues-, mais ils sauraient continuer à avancer. Et l'aide de vie avait bien l'intention de la conduire saine et sauve jusqu'à l'endroit d'où elle venait. Trouveraient-ils seulement les parents de la grande là-bas ? Il n'en savait rien, ne s'était même pas posé la question à dire vrai. Parce-qu'il ne valait mieux pas. Qu'aujourd'hui était bien plus important que demain. Ils aviseraient au moment venu et, qu'importait la finalité, il serait là, pour partager sa joie ou porter sa peine.

S'arrachant à sa contemplation, le jeune homme planta ses prunelles sur son aînée, lui adressant un grand sourire. « On y va ? » demanda-t-il en attendant son aval avant de récupérer son sac pour le hisser sur ses épaules, y calant également son tisonnier. Et, à nouveau, il reprit. « C'qui est super cool avec le printemps c'est qu'on est plus obligés d'se trimballer de grosses vestes et tout l'attirail parfait du bonhomme de neige. » Des paroles sans queue ni tête, inutiles, comme souvent. Mais Corey était ainsi, à dire sans réfléchir ce qu'il pensait, pour meubler le silence ou simplement parce-qu'il en avait envie. Heureusement, Eleanor était pareille. Et c'était pour ça qu'ils s'étaient trouvés, sans doute, parce-qu'ils se comprenaient. Ou que les autres ne les auraient pas supportés, dépendait du point de vue.

Ayant enfin rejoint la rue, le plus petit posa une nouvelle fois ses prunelles sur la rousse, souriant doucement avant de dégager la capuche de son sweat coincée sous les bretelles de son sac. « On part d'quel côté alors ? T'as la carte ? » Bien utile de se demander ça maintenant plutôt que lorsqu'ils étaient encore sur le droit, plus en sécurité que là. Mais mieux valait tard que jamais pas vrai ? Ne se défaisant pas de son sourire, il se disait simplement qu'il était content de pouvoir l'accompagner dans ce voyage, même si cela impliquait de devoir s'éloigner le temps de quelques semaines de leurs deux autres camarades. Sûr qu'ils vivraient de sacrées aventures et, à deux, avec leurs cerveaux qui ne tarissaient pas d'idées et de plans, ils pourraient se tirer des situations les plus périlleuses ! Du moins Corey l'espérait-il, se raccrochant corps et âme à cette idée, parce-que celle de la perdre lui était bien trop insupportable, impensable.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We're not edible !   We're not edible ! EmptyMer 8 Mai 2019 - 21:24
Occupée à tresser ses mèches rousses pour plus de confort, Eleanor leva la tête vers Corey, appuyé contre la rambarde, en haut de ce bâtiment où ils avaient élu domicile pour se reposer. La rousse esquissa un sourire en hochant la tête. « Oui mais Langley c’est le nord, il va faire plus frais là-bas, on est pas à l’abri qu’il y ait de la neige sur le chemin … » Ou pas, l’ancienne assistante pouffa de rire avant de terminer sa tresse qu’elle ramena sur son épaule droite. Il leur avait fallu préparer tout ce voyage, il lui avait fallu beaucoup de courage pour se décider à le faire mais quand l’australien était là, du courage, elle en avait à revendre. Ils avaient laissé derrière eux Hernando et Mike, et une part d’elle s’en voulait de les laisser, mais ils reviendraient. Ils reviendraient avec sa mère, avec ses grands-parents. Oui, elle en était convaincue, peut-être à tort, mais elle devait voir le bon côté sinon elle rebrousserait chemin et resterait sur une incertitude. Un peut-être.

« Prête ! » répondit-elle en se levant d’un bond, ramassant son sac à dos qu’elle cala sur ses épaules après avoir lissé les pans de sa veste. Son pied de biche à sa taille, une carte entre les mains, Eleanor posa son regard sur le brun. « On a l’air moins bêtes en marchant, parce que chaque mouvement avec ces grosses doudounes c’est … » La rouquine mima une pseudo-danse du robot ou du bonhomme Michelin, difficile à savoir, même pour elle qui était dans sa tête. Quelques escaliers et ils se trouvaient dans la rue où il n’y avait pas âme qui vive, à part eux. « Hum … laisse-moi vérifier. » Eleanor déplia la carte sous leurs regards, laissant à Corey le soin de tenir un côté du dépliant pendant qu’elle tenait l’autre côté. De son index, la rousse parcourut le plan jusqu’à trouver l’endroit où ils étaient. Redmond.

« Je crois … qu’il faut aller … » Lâchant la carte, Ely pivota sur elle-même, mains sur les hanches, avant de s’arrêter et de pointer une direction. « Par-là ! » Elle en était persuadée, pas parce qu’elle le sentait avec son instinct de fille de Langley, mais simplement parce que les noms des rues étaient ceux qu’ils avaient entourés sur la carte pour tracer un itinéraire. Ce n’était que des prévisions parce qu’ils ignoraient si la route serait de leur côté, mais jusqu’ici, ils se débrouillaient plutôt bien. Le vrai problème serait encore une fois de rejoindre Whidbey Island, mais ils y parviendraient, ensemble. Ensemble … Tout en trottinant près de l’australien, Eleanor esquissa un sourire, pour elle-même.

Ce voyage serait bénéfique, salutaire. Elle le savait. Elle devait le savoir, y croire. Eleanor n’avait qu’une hâte, sauter dans les bras de sa mère, lui présenter Corey. Bien sûr elle allait devoir lui raconter, pour Dan, pour tout ce qu’il s’était passé entre Dan et ce moment, mais Caroline saurait voir l’importance du tatoué dans sa vie, dans son cœur. « Oh ! Regarde Corey ! On pourrait peut-être trouver de quoi compléter nos réserves de nourriture là-bas, non ? » Un supermarché, quelques conserves et biscuits secs très secs ne seraient pas de refus car ils avaient quelques longues journées de marche devant eux. Et puis, l’endroit avait l’air désert, à l’exception de quelques silhouettes qui rôdaient comme à leur habitude, dans les rues.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We're not edible !   We're not edible ! EmptyMer 8 Mai 2019 - 22:14
Trois jours. Trois jours sans une seule miette à se mettre sous la dent. Avant l'apocalypse, il pouvait arriver à Ava d'oublier de manger pendant une journée entière lorsqu'elle partait en trec photo avec juste un sac sur le dos ne contenant que des appareils photos, un trépied et une bouteille d'eau. Mais là, déjà qu'elles ne mangeaient pas forcément à leur faim, les perpétuels gargouillis qui venaient interrompre le silence entre les deux femmes leur rappelaient sans cesse qu'elles avaient l'estomac vide et leur réserve d'eau potable était sur le point de s'épuiser.
Et cette nuit n'avait pas été de tout repos non plus pour Ava et Charlie. La maison abandonnée qu'elles avaient trouvée un peu avant la tombée de la nuit et qu'elles avaient choisie comme hébergement pour la nuit n'avait pas été si abandonnée que ça. Alors qu'elles dormaient d'un oeil dans le grenier dont la seule façon d'y monter était de déplier l'échelle rétractable, Ava avait été réveillée par des bruits de grincement dans les escaliers de la maison. Alors qu'elle les aurait habituellement mis de côté puisqu'elle se savait à l'abri des rôdeurs dans le grenier, ceux-ci étaient ressemblaient fortement à des pas bien humains. Obligée de se lever au milieu de la nuit, elle avait attrapé sa hachette et était allée se poster à l'entrée du grenier. L'entrée du grenier étant juste au-dessus du pallier supérieur des escaliers, elle avait attendu que les pas s'éloignent pour passer discrètement la tête à travers le trou par lequel elle était entré dans le grenier. Bon, l'ouïe de la jeune femme lui avait bel et bien fait défaut et ce n'était qu'un seul rôdeur. Elle avait préféré descendre pour s'en occuper et éviter que celui-ci ne réveille sa partenaire puis était retournée se coucher auprès d'elle sur le bout de couverture qu'elles se partageaint pour dormir.

Au petit matin, Ava était particulièrement morose, elle qui d'habitude était la plus bavarde du duo ne pipait mot, faisant une dernière fois le tour de la maison, ouvrant chaque placard à la recherche ne serait-ce que d'une boîte de pâté pour chien à se partager avec sa congénère. Rien. La maison avait été intégralement pillée avant leur visite.

- Il va falloir qu'on se rapproche d'une ville si on veut manger. La plus proche est à 6 kilomètres, c'est Redmond.

Elle attendit l'aval de son ami puis enfila son sac à dos en soupirant, laissant la maison abandonnée derrière elles. Les cinq premiers kilomètres furent longs, très longs. Le duo dut faire des détours pour éviter des hordes de rôdeurs qu'à elles deux elles étaient incapables d'en venir à bout, encore moins avec le manque d'énergie qui commençait à rudement se sentir. Et le trajet fut particulièrement silencieux, Ava n'étant pas d'humeur à faire la discussion et Charlie non plus. Dans ces jours-là, les deux jeunes femmes savaient qu'elles devaient se foutre la paix si elles ne voulaient pas perdre de l'énergie à se prendre la tête futilement.
Lorsqu'elles arrivèrent dans Redmond, les rues étaient particulièrement calmes et les rôdeurs étaient peu nombreux. Le visage d'Ava s'illumina pour la première fois de la journée lorsqu'elle aperçut la devanture abîmée d'un supermarché et elle pressa le pas jusqu'à celui-ci, espérant désespérément trouver de quoi remplir ne serait-ce que de moitié leur ventre. L'entrée fut facile d'accès puisque les deux partenaires n'étaient pas les deux premières à y venir mais bon, il pouvait y avoir encore quelques restes.
Une lampe torche en main, Ava pénétra dans le magasin, ses billes marrons cherchant en premier lieu s'il n'y avait pas de rôdeurs cachés quelques parts dans les rayons. Elle chercherait à manger une fois qu'elle serait sûre de ne pas être attaquée en plein festin.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We're not edible !   We're not edible ! EmptyMer 8 Mai 2019 - 22:39
Trois jours. Trois putain de jours à racler les fonds de tiroirs d'un tas de maisons abandonnés pour trouver un truc à bouffer. Trois jours que l'humeur de Charlie était de plus en plus mauvaise. Le fait qu'elle n'ait pas bu une goutte d'alcool depuis un peu plus d'une semaine n'arrangeait en rien son humeur massacrante. Elle essayait tout de même de ne pas passer ses nerfs sur Ava, la blonde ne méritait pas ça mais quand elle était comme ça, Charlie avait tendance à se renfermer sur elle-même. Alors autant dire que les deux jeunes femmes n'avaient pas eut de grandes et longues conversations ces derniers jours.
Une fois de plus, elles avaient pioché la mauvaise maison. La maison avait été intégralement pillée et tout ce qu'elle pu leur offrir fut un toit pour la nuit. Ava et Charlie s'étaient installée dans le grenier qui était uniquement accessible par une trappe au plafond. C'était parfait, ainsi elles ne seraient pas dérangé par un rôdeur au beau milieu de la nuit. D'ailleurs, pour Charlie, la nuit fut calme. Elle était tellement fatiguée à cause de la faim et des journées passée à gambader d'une maison à l'autre que son sommeil était relativement lourd ces derniers jours.

Le jour se leva et Charlie était toujours d'une humeur massacrante. Le seul geste qu'elle eut pour Ava fut le fait de lui replacer une mèche de cheveux derrière l'oreille en affichant un léger sourire. Un geste tendre dans ce monde de brute, comme pour se rappeler qu'elles allaient s'en sortir. Elles finissaient toujours par s'en sortir mais les gargouillis dans son ventre étaient tout sauf agréables. Ce fut Ava qui brisa le silence en première, voilà pratiquement une journée qu'elles n'avaient pas parlé. Se rapprocher de la ville ? Redmond ? 6 kilomètres ? Charlie se contenta d'hocher la tête. Les 6 kilomètres risquaient d'être laborieux mais si il y avait la possibilité de trouver de la nourriture au bout, Charlie était prête à se lancer dans cette aventure.
La brune ne sait pas vraiment combien de temps elles avaient mit pour parcourir ces malheureux 6 kilomètres mais lorsqu'elles arrivèrent dans les rues de Redmond et que la devanture d'un supermarché s'offrit à elles, Charlie ne pu s'empêcher de sourire. La jeune femme accéléra à son tour le pas afin de suivre Ava jusque dans le supermarché. Rentrer de cette manière dans un lieu si prisé était peut-être imprudent mais c'était la faim qui parlait. Les deux jeunes femmes étaient tellement affamée que les erreurs étaient plus fréquentes. Dès qu'elles pénétrèrent dans le magasin, Charlie dégaina son couteau tandis qu'elle posait sa main sur la crosse de son glock toujours dans son étui à sa ceinture.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We're not edible !   We're not edible ! Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- We're not edible ! -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: