The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -35%
WD Elements Disque dur portable externe 5 To USB 3.0
Voir le deal
99.99 €
Le Deal du moment : -29%
Prix cassé sur le PC portable LENOVO IDEAPAD 3 ...
Voir le deal
499.99 €

Partagez
- Fucking Joke -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Fucking Joke   Fucking Joke EmptySam 27 Avr 2019 - 21:48
Fucking Joke


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


- That's just a fucking joke. Siffla-t-il entre ses dents, la tête cognant déjà contre ce qui restait d'un vieux muret de briques défraîchis. Juste une putain de blague ouais, ce type qu'il connaissait même pas, croisé dans ce merdier de hangar à la con, ou même pas deux mois plus tôt Lily avait failli mourir, ou ils avaient tous failli claquer, leur avait échangé divers conneries pour des infos sans aucun fondement ou même valeur. C'était bien ici pourtant, près des quais, à des lieux de la baraque, à des lieux de Lily et du Little pea, à des lieux de ce qu'il y avait de plus important et désormais inaccessible parce qu'ils étaient encerclés par des centaines, peut-être même un millier, de nerds. Le Winchester était inutile ici, autant que le CZ, autant que le piolet et il en allait de même pour la fronde. Rien a faire sinon attendre, quasiment faits comme des rats, derrière un tas de briques. Damn'it... L'étudiant jura à nouveau, les mâchoires serrées, après avoir jeté un rapide coup d’œil au delà de leur maigre couverture. Jake n'avait encore rien dit, tout aussi emmerdé que lui sans doute, mais bien moins parce que lui, dans cette baraque qu'ils avaient laissé à des kilomètres pour les affaires du tatoué, il n'y avait trop rien d'important, ni même quelqu'un à protéger, à y retrouver. Un soupir nasal, agacé, lui échappa en croisant les yeux clairs de son coéquipier. You suck !

Tout ce qui lui venait, qui pouvait calmer ses nerfs en pelote alors que depuis dix minutes ils cherchaient une ouverture, n'importe quoi, qui leur permettrait de revenir sur leur pas ou... Peu importait dès qu'il s'éloignait des charognards dont les grognements devenaient au moins aussi insupportable que l'odeur immonde rôdant sur ces docks vermoulus. Le temps virait à la pluie, au moins s'il restait coincé là autant faire un truc utile. Foster dégagagea le sac de son épaule, le colla entre ses jambes fléchis et en extirpa la bouteille d'eau quasi vide pour la déboucher et la déposer près de lui. Sulli pouvait bien baver ce qu'il voulait, tout ça était de sa faute, pour une fois il allait pas prendre sa défense. T'es quand même allé avec lui, parce que t'as confiance, parce que tu tiens à lui, isn't it ? Ouais, c'était ça à deux trois détails près, et surtout parce que ce qu'ils allaient chercher, c'était pas rien. Ce rat dans l'entrepôt leur avait parlé de conteneurs, des centaines de conteneurs là sur les docks, bourrés de produits pharmaceutiques. Personne d'autre savait, soit disant, juste ce type à la manque parce qu'il bossait dans le coin avant le merdier.

D'après ce gars c'était clean, mais god y avait rien de net dans le coin sinon les chicots aiguisés des nerds. Les yeux rivés sur la bouteille, calé entre les deux murets de cette vieille rampe de chargement, Foster logea les avant bras sur ses genoux fléchis et fixa les gouttes qui, trop lentement, remplissaient la flasque de plastique qu'il venait de poser. Ploc, ploc, ploc... Son cœur se calait presque sur ça, comme si c'était celui du petit pois, comme si c'était celui de Lily, comme s'il était pas là, piégé et loin d'elle. Puis un craquement particulier le fit redresser le nez vers la zone infestée. Les morts se barraient, du moins ils étaient visiblement attirés par un truc, un espèce de chuintement métallique, cependant ils avaient pas des masses de temps pour agir. Ses yeux filèrent au flanc de ce bâtiment trop près d'un autre, et surtout à cette porte.

- On bouge. Jake n'avait peut-être pas entendu, mais en un rien de temps, l'étudiant se redressa, sur ses gardes, l'averse soudaine le sauçant déjà sans scrupule. Les traits rapidement ruisselants, il parvint à la clinche, sans bruit, et agrippa celle ci avant de la relâcher. Locked....... Putain de.... Dans son dos les râles de l'allée jouxtant la leur se rapprochaient. Ses doigts filèrent donc à la garde du piolet, calant les crans de ce dernier entre le mur et la rainure pour tenter d'ouvrir en y mettant tout son poids, terminant par caler une semelle sur la parois afin de faire céder cette putain de porte. Allez, GOD !

L'eau dégoulinait le long de ses traits, s'infiltrait déjà au col de son sweat, et si Sullivan parlait il ne l'entendit pas, forçant de plus en plus jusqu'à faire céder le battant mais vaciller en arrière, droit sur les premiers morts à portée. Il heurta le sol trempé, sa nuque rencontrant brutalement le sol. Sonné, la vue brouillée, il papillonna un instant, n'entendant plus que les râles, la pluie qui martelait le sol, ne distinguant plus grand chose sinon l'ouverture vers laquelle il tenta de ramper avant de sentir une pression contre sa cheville : les mains squelettiques d'un vautour.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Fucking Joke   Fucking Joke EmptyDim 28 Avr 2019 - 12:20
La pluie arrivant, les morts, les galères, une journée de merde en somme. C'était la galère, la vraie, celle qu'on aimerait bien voir aller e greffer à d'autres et pourtant ils étaient en plein dedans avec Julian. Le cadet râlait, perdait patience, il y avait de quoi. Ça pullulait de morts-vivants dans tous les sens et le tatoué en avait sa claque. Et pourtant c'était de sa faute, ouais encore une fois, il avait foncé tête baissé vers ce "trésor". Un pauv' type donnant des indications à la mort moi le machin, et il avait couru droit dans le mur. La naïveté de l'âge diraient certains, la connerie diraient d'autres, l'inconscience diraient les derniers. Un soupir passa ses lèvres, ils étaient coincés, plus ou moins. Julian aller péter un plomb, les morts y'en avait partout. Jake n'était pas bon tireur, il excellait dans l'art de dénicher tout et n'importe quoi, mais clairement pas dans le head shot de rôdeurs.
Mais ils en étaient là, planqués derrière un mur de briques, super cachette. Le brun était assit sur le bitume et prenait sa tête entre ses mains. Il fallait rester discret, ne pas émettre trop de son. Il déglutit, s'humecta les lèvres et sentait la tension de son cadet à ses côtés. P'tain il était pas un cow-boy, mas l aurait adorer flanquer des gâchettes dans le crâne des rôdeurs, ou se la jouer Lucky Luke, ou encore un putain de gars genre meilleure gâchette de l'ouest. En attendant l était surtout à s'en vouloir un maximum d'avoir traîné Julian ici pour des médoc.

Le laissant jurer dan son con il se frotta la nuque et ferma les yeux pour se concentrer. Les dock et les chargements, les containers, c'était un sacré bordel, fallait savoir se repérer là dedans. Jake avait parcouru une fois la zone, il s'était paumé et ne savait même plus comme il s'en était sorti de ce merdier géant. Mais il devait rester concentré sur les sons aux alentours. Le bruit de la pluie tombant enfin, p'tain de chier, vraiment ça donnait une couleur encore plus terne et foireuse à cette journée. Julian affichait toujours son air maussade, insultant les rôdeurs, l'insultant lui. Jake lâcha un autre soupir agacé cette fois-ci. Ok l'idée de venir ici était pourrie, l'attrait du butin était clairement ce qui l'avait motivé. Mais là, il avait toujours envie de ramener des choses, mais c'était ben plus complexe. Julian bougea, en effet les morts-vivants semblaient aller ailleurs, c'était le moment. Jake se leva. La pluie battant déjà, il serait rapidement trempé comme une souche. L'aîné suivi le cadet et le regarda forcer la porte. Putain il en faisait du bruit. Jake ne disait rien pour le moment mais ce comportement commençait à sérieusement lui taper sur les nerfs. Le voyant essayer d'ouvrir cette maudite porte, le tatoué se retourna pour faire le guet et avança vers quelque rôdeurs pour saisir son couteau et les buter un à un. Jul' beuglait. "Ta gueule et ouvre ce truc !" C'était sorti tout seul, sans qu'il y pense, mais là il en avait sa claque de son humeur de dog. La porte vint à s'ouvrir enfin, il recula, vit le brun choir au sol. Le tatoué soupira et alla vers Julian avant le saisir par les chevilles le faire tourner, et le tirer rapidement vers l'intérieur du bâtiment. Ils étaient trempés, ses mains glissaient sur les godillots du jeune. Les morts approchaient de nouveau. Une fois dans l'enceinte du hangar, le "junkie" lâcha son pote et se précipita sur la porte pour la fermer, et la verrouiller au mieux. Il usa de sa force maigrelette pour parvenir à abaisser le loquet. Une fois chose faite il se tourna vers son comparse. "Ca va ?... On est coincé là pour le moment mas on va pouvoir fouiller le coin." Encore une idée grandiose. Passant une main dans ses cheveux dégoulinant d'eau il les essora un peu en se penchant au dessus du sol.

Maintenant il allait falloir trouvé ce plein de médoc et faire "fortune". Mais en relevant les yeux, Jake eu la sensation de se retrouver dans une scène d'Indianna Jones. Celle où il cherche un putain de sarcophage dans un hangar blindé de caisse en bois. Là c'était pareil, des containers dedans en plus de ceux dehors. Et sortir une balle en plomb ça fonctionnerait pas comme dans Indianna Jones non plus. "Putain d'chier.... Bon, on est parti hein ! C'te galère bordel à couille..." Il dirigea son regard vers Julian et se stoppa dans sa marche. "Ok c'est la merde, mais arrête de tirer la gueule, ça commence à vraiment me gaver. Ouais les explications du type étaient pas clair, je le sais parfaitement, mais on est là, alors va falloir continuer à avancer." Le jeune homme perdait de son sang froid, de plus en plus. Et il avait jute envie de secouer l'autre brun.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Fucking Joke   Fucking Joke EmptyDim 28 Avr 2019 - 17:21
Fucking Joke


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Vue trouble, mouvements trop lents et brouillons, ce qui lui parvenait aux tympans c'était plus qu'un brouhahas sans véritable sens, comme un truc passé au mixeur, broyé, émietté... La seule chose qu'il parvint à faire, fut de fléchir le genou droit dans le but d'envoyer la semelle dans la gueule putride du charognard qui lui retenait la tige gauche. Trop tard, déjà le nerds le tirait vers lui, vers.... Inside ? What the fuck ? Malgré ses vaines tentatives de résistance, Foster sentit bientôt le sol sec, mais gelé, de l'intérieur de bâtiment. Les râles à nouveau, des gémissements d'effort étouffés, puis le claquement brusque d'une porte. Plus de pression contre sa cheville en revanche. Avec mal, il ancra les coudes au sol, tâchant de discerner, dans le maigre filet de lumière grise provenant de l'extérieur, la silhouette longiligne affairée à la fermeture du battant.

- Sulli ? Ouais, c'était lui, finalement valait mieux qu'il ait pas réussi son coup, qu'il lui ait pas décroché quelques dents en lui envoyant le pied en pleine face plus tôt. La pénombre grignota la pièce poussiéreuse, gagnant de terrain sur la faible lueur extérieure, puis les râles devinrent plus sourds à contrario de son souffle court, quasiment paniqué, et les pulsations bien trop vives du palpitant dans le creux de son thorax. Shit... Peu stable sur ses tiges, l'étudiant s'appuya contre l'une des multiples caisses de bois avant de redresser le nez, un air mauvais peint sur les traits, quand son coéquipier s'enquit de son état. Ça allait pas, pas une seconde. C'était pas la première fois qu'il se flanquait de lui pour diverses courses, mais c'était pas non plus la première fois que les choses se déroulaient mal, pour autant ici c'était vraiment la cerise sur le pompon. That's it... fouiller, on a qu'ça à foutre j'suppose, on est enfermés.

Si l'aîné l'avait sauvé, Foster ne le voyait pas encore de cette manière, à son regard tout ça ne serait pas entrain de se produire si Jake n'avait pas pris pour argent comptant les dires délirants d'un vieux sénile édenté. Lentement, il glissa les doigts sur son crâne humide, grimaçant quant à la bosse qui s'y formait déjà, mais rassuré de ne voir aucune trace de sang en contemplant l'extrémité nue de sa paume enveloppée de cuir.  De vieilles lucarnes, bardées de barreaux, leur permettaient de voir où ils foutaient les pieds, pour autant y avait pas d'autre porte, ou si, le rideau de fer déformé et rouillé qui devait permettre aux gars de décharger les rafiots à l'époque ou l'import export faisait encore fureur. Julian secoua la tête, passant même les doigts sur ses paupières avant d'observer les monstres de planches à quelques pas de là. Un soupir fila ses lèvres. S'ils trouvaient de quoi là dedans ils pourraient quand même pas foutre le camp, à quoi bon donc ? Et ton optimisme légendaire, Dumbass ? Jake coupait court aux pensés de son cadet d'ailleurs, s'obtenant un regard sombre par la même occasion. Avancer ? Foster agrippa les deux sangles contre son épaule, celle du fusil et celle du sac, relâchant le tout bruyamment contre le sol couvert de particules dégueulasses.

- Continuer à av..... Are you kidding me ? Holy piece of shit, Jake ! Is just ........ on est faits comme des rats, y a pas d'porte for god sake t'es myro ? Les f'nêtres sont bardées de barreaux, et c'putain de rideau de fer se redress'ra jamais ! Et l'air du tatoué n'y arrangea rien, pas en songeant à Lily, à ce qu'elle abritait dans le creux de son ventre, au fait qu'à cause de lui il la reverrait peut-être plus jamais ni ne verrait le petit pois venir au monde. Son cœur battait vite, trop vite, ses nerfs lâchaient après des semaines à garder ça pour eux. Alphonse n'en avait pas parlé aux autres, lui non plus, parce que Lily voulait pas devenir un poids mort, encore moins celle qui mettrait en danger leur team. Screw you Sullivan, you and your stupid ideas, FUCK YOU ASSHOLE !!!

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Fucking Joke   Fucking Joke EmptyLun 29 Avr 2019 - 20:40
Bon la poussière était là bien présente, lu chatouillant le bout du pif. Jake se frotta le nez du revers de sa manche et regarda de nouveau son comparse. Il avait vraiment l'air sonné. Bordel, il les avait foutu dans un putain de sac de merde. Ouais Sulli, c'était bien lui pas le pape ou la cousine du pape. En plus elle doit être vieille aussi cette nana. Et d'ailleurs le Vatican il en pense quoi de cette bauge ?! Jake imagina furtivement le pape et ses sbires en train de courir et prier. Les bonnes soeurs hurlant à faire dresser les soutanes. Un joyeux bordel, et puis ils devaient tous être bien mort à genoux en train de prier un Dieu que personne à jamais vu. Il lâcha au final un soupir et leva le menton vers le haut du hangar sombre, bordel de merde... De la poussière, des araignées, Jake détestait les araignées. Et le simple fait d'imaginer ces bestioles au dessus de son crâne lui donnait des frissons.

Marchant donc dans le vaste lieu où résonnait à peine ses pas, il entendit de nouveau la voix de Julian. Toujours aussi agacé. Le brun ferma les yeux durant une dizaine de secondes avant de se retourner et afficher un sourire normal. Au fond de lui le gamin avait beaucoup de mal à se contenir. Il avait une sérieuse envie de le planter là , lui et son humeur à chier, et se barrer. Ouais il avait peut-être montré trop d'enthousiasme aux dires du gars et alors, ça arrivait à tout le monde. Et Julian était sûrement levé du pied gauche, mais ça durait depuis plusieurs jours. Et ça lui courrait pas mal sur le haricot. "Ouais c'est c'que j'viens de dire, on va fouiner dans le coin." L'agacement pointait son nez de plus en plus. Jake n'était pas connu pour sa patience d'ange, loin de là. Il était colérique et le comportement de Julian lui tapait de plus en plus sur le système. Il avait pensé que cette sortie lui ferait de bien, visiblement il s'était trompé.

Reprenant son chemin tout en passant son sac devant lui pour ouvrir une poche et y chercher la lampe torche, il se stoppa en entendant de bruits de choc dans son dos, en alerte il se tourna vivement et vit le cadet debout avec ses affaires au sol. Oh non putain, pas un caprice... C'était bien à lui de penser ça. Le tatoué était un expert en caprice. Et il obtenait très souvent ce qu'il voulait. Mais là c'était différent. Il arqua un sourcil et c'était comme appuyer sur un détonateur. Foster éclatait. Oui avancer, oui y'avait que ça à foutre de toute façon. Non iil n'était pas miro, il avait bien vu que c'état pas DisneyLand cet endroit. La colère montait doucement et se muait dans l'envie de lui foutre un poing dans la tronche. Julian était comme son putain de frangin. Dylan lui aurait sorti les mêmes choses et ça, c'était difficile à entendre pour le môme. Il serra les dents pour essayer de ne pas aller lui ratatiner la gueule mais la suite des mots de l'autre brun lui firent tout lâcher. Il laissa choir au sol ses affaires et vint à grandes enjambées vers Julian. Jake était maigrichon, mais il était terriblement en colère. Il avait merdé, il le savait mais putain de bordel de merde à la con il était pas stupide. Le saisissant par le col, le tatoué le fixe de ses yeux bleu et vint le cogner contre les premiers containers. "Ta gueule Foster ! Tu me fais putain de chier !" Ce furent les seuls mots qu'il put prononcer qu'il le lâcha et recula avant de venir lui asséner un coup de poing sur la tempe avec force et violence. Sous l’adrénaline, Jake ne sentit pas la douleur dans ses doigts. Tant pis. "C'est quoi ton putain de problème !? J'ai merdé ouais mais ça arrive à tout le monde, alors tes insultes tu te les gares dans le cul !" Jake état hors de lui, il en tremblait et était prêt à en découdre avec son cadet s'il le fallait. "T'es frustré parce que t'as pas sauté Lily d'puis longtemps !? Grandis un peu alors c'est peut-être à cause de ton humeur de chiotte qu'elle veut pas, abruti !" Ses mots dépassaient ses pensées, mas à dire vrai, Julian était chiant depuis trop longtemps et il fallait que ça pète.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Fucking Joke   Fucking Joke EmptyMar 30 Avr 2019 - 10:44
Fucking Joke


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Il était pas violent, il l'avait jamais été et les seules fois où il avait fait preuve de brutalité, une chose qu'avait valu leur vie à d'autres, c'était uniquement pour la protéger. Même avant de connaître Lily il avait pas fait ça, jamais. Zed lui avait appris à se défendre, à se servir d'un flingue, d'un fusil, mais pas à abattre froidement une flopée de types qu'avait simplement pris un chemin différent de celui sur lequel il peinait, depuis maintenant quelques semaines, à marcher. Alors voir Jake faire volte face, lâcher son bordel comme lui l'avait fait plus tôt, et avancer droit sur lui, le fit se tendre et serrer les mâchoires. Ça pouvait être simple, il pouvait tout aussi bien agripper le CZ et lui tirer une balle dans le genou. L'idée lui traversa rapidement le crâne, pour autant il ne la mit pas en œuvre, pas même quand l'aîné le choppa sèchement par le col pour lui encastrer le dos dans l'une de ces énormes caisses de bois. La douleur, l'espèce de courant électrique brusque qui lui traversa rapidement la colonne et chaque muscle de son dos, c'était au moins ressentir quelque chose, au moins en comparaison au tas de choses qui s'accumulait au creux de sa tête et contre lesquelles il avait ni de contrôle, ni de solution. Un soupir sourd, éprouvé par le choc, se faufila entre ses lèvres, ne l'empêchant pourtant pas de toiser les yeux clairs de son coéquipier. Dans son propre regard se reflétait une lueur sombre. Rancune, amertume, regrets.

- You see, …. It's your fault ! Se confronter à lui, parce que c'était la seule personne présente capable de lui offrir ce qu'il voulait là, des coups, un truc qui vous faisait sentir vivant à défaut de tout le restes, ça lui faisait pas peur bien au contraire. Là Jul avait pas peur, pas une seconde, l'adrénaline grimpait d'ailleurs en flèche dans ses veines. Vas y, cogne moi dickbag au lieu d'assumer tes p'tins d'conneries, ce qui nous a m'né ici sans billet d'sortie !

Un coup partit, un. Il fit faire une embardée à sa petite trogne mauvaise, le laissant là une seconde, suffisamment secoué pour ne pas répliquer directement. Jake avait visé sa tempe, mais avec le recul, son poing venait de heurter sa joue et l'arrête de sa mâchoire. Une saveur ferreuse sillonna ses papilles. La langue contre ses lèvres lui amena même l’arôme du sang sur la langue. Rapidement le bout de ses doigts vint cueillir une perle carmin à la commissure de sa bouche, juste avant qu'il ne redresse les yeux vers le jeune homme lui faisant face, lui crachant d'horribles choses à la gueule, toutes aussi moches que ce qu'il avait pu lui dire dix secondes plus tôt. il avait pas le droit de parler d'elle comme ça, il la connaissait pas, savait pas ce qu'elle endurait depuis des jours, quasiment deux mois, il savait rien d'elle ni d'eux.

C'était plus que de la haine qui s'infiltrait dans le creux de ses veines, puis faisait battre son cœur sur des notes trop lourdes pour qu'il en fasse le compte, c'était une rage désagréable, un poison qu'il ne connaissait pas et qui ne s'était jamais manifesté face aux siens, face à ceux qu'il appréciait et avec qui il survivait depuis des mois. Ça aurait pu en rester là, parce que le bordel qu'ils faisaient ici faisait s'amasser les nerds contre la porte, au rideau de fer gondolé à l'autre bout de la pièce, que les râles vibraient dans les murs, jusque dans le bois de la caisse contre laquelle il était encore appuyé.

- Shut up !!! God, la ferme ! Hurla-t-il. Fallait qu'il se taise, qu'il arrête, mais Jake ne le fit pas, le poussant à bout et à se jeter sur lui pour le faire vaciller et se retrouver à le surplomber, poing serré prêt à lui décocher une droite toute aussi brutale que celle qu'il venait de se payer. Foster avait pas sa force, et en un rien de temps le gamin vulgaire le fit décarrer sur le côté. Sans doute allait-il remettre ça et là, il réfléchissait plus, seul son instinct dictait ses gestes. La pression contre sa cheville le força à lui envoyer la semelle dans l'épaule pour mieux agripper le fusil abandonné plus loin, se redresser et le pointer sur son ami. Parle pas d'elle comme ça, plus jamais ! La trachée nouée de sanglots, Julian ravala sa salive, l'index frôlant la gâchette alors que dans le creux de sa tête se mélangeaient des mises en gardes. Tu fous quoi gamin ? Qu'est-ce qui te prend ? Le timbre du vieux soldat le fit fermer les yeux, presser fiévreusement les paupières, serrer les dents puis secouer la caboche pour faire décamper ces conseils. Tout se mélangeait, de l'essence même de ce qu'il était à celui qu'il devenait et qu'il vit se reflétait là, dans une flaque de flotte, générée par la pluie, contre le carrelage poussiéreux du hangar.  Holy mother of god. C'était pas lui ça, pas une seconde, néanmoins il se voyait parfaitement à la surface vibrante du liquide provenant d'une fuite au toit de ce qui les abritait des vautour. Les mains tremblantes, le winchester vibra en leur creux avant qu'il ne croise le teint blafard de Sullivan. I'm ….. sorry....... je ... Paumé, l'étudiant relâcha l'arme, la laissant s'étaler au sol alors qu'il reculait de lui même, conscient du geste qu'il aurait pu avoir, de ce qu'il aurait pu faire. Son cœur s'emballait, vite, trop vite. Quand il heurta le mur dans son dos, Julian se laissa glisser pour embrasser le sol gelé, le regard dans le vide. Lily.... elle ….... she's pregnant. …........ J'suis ….. Jake i'm so sorry....

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Fucking Joke   Fucking Joke EmptyMar 7 Mai 2019 - 14:12
Jake était hors de lui, il le savait, c'était de sa faute, il l'avait bien compris. Et oui c'était qu'un putain d'trou à rat cet endroit, un vraie souricière dans laquelle les deux gamins s'étaient stupidement engouffrés. Le tatoué gueulait sur son cadet et en état même venu aux mains. Jake replongeait des années en arrière, comme avec Dylan mais là c'était lui le plus âgé. Il avait la place de son connard de frère. ET il ne le supportait pas, même si là encore il hurlait sur Julian. Bien sûr il ne pensait pas la totalité de ses mots mais ça sortait tout seul, comme un flot trop contenu. Mais le brun ne s'attendait pas à ce que le plus jeune réponde, non, il se disait, bêtement, qu'en ayant tenu de tel propos l'autre brun ne réagirait pas. Hors, il se trompait complètement.

Soupirant d'exaspération Jake ne s'attendait pas à un tel revirement. Jake avait été loin dans ses mots mais le comportement de Julian lui tapait prodigieusement sur le système. Et à un moment ou à un autre il faut bien crever l'abcès. Et c'est ce qu'l faisait avec brutalité. Pourtant il avait quelque peu sous estimé Julian, ce dernier lui sommant de se taire, mais non, Jake continuait et se retrouva sans prévenir avec le cadet fonçant sur lui, le tatoué perdant l'équilibre se retrouva au sol, son dos frappant le béton et l'arrière de son crâne faisant de même; il fut sonné par la violence de sa chute. Un peu abasourdi, Jake mis un temps à comprendre ce qu'il se passait. Il cligna des yeux avant de le repousser avec force et saisir sa cheville, pour l'empêcher de se redresser. Putain de chiotte ! Il lui pétait sérieusement les balloches. Et Jake pouvait être mauvais lorsqu'il était en colère, et là, il l'était, peut-être était-ce même mauvais signe pour Julian mais le tatoué s'en foutait complètement. S'il pouvait lui remettre les idées à coups de gauche, droite il le ferait. Mais il n'avait pas vu une chose. N'avait pas fait attention au fusil non loin, bien trop occupé à souffler de douleur suite au coup de pompe dans son épaule. Il plaqua sa main dessus, restant à genoux, avant de relever la tête et se retrouver face au canon de l'arme et un Julian vociférant. Jake déglutit et blêmit sous la surprise. "Mais tu glandes quoi là !?" Il avait vraiment pété une durite. C'était pas possible autrement. Le fixant en écarquillant ses yeux bleu, il se sentait mal. Ouais il avait mal parlé de Lily, comme bien souvent, mais c'était aussi sa manière de bien l'aimer la gosse. Elle était cool, un peu chiante et potiche mais elle restait chouette.

Restant au sol à regarder le canon de l'arme, Jake inspira, se demandant si ce serait réellement risqué d'attraper l'arme et de la tirer d'un coup sec... Julian n'hésiterait peut-être pas à presser la détente et boum en plein dans la tronche. Ouais nan mauvaise idée... Très mauvaise idée. Le temps était comme figé et même si Julian tremblait, Jake n'était pas rassuré. Puis voyant l'arme choir au sol dans une flaque, il recula un peu, relevant ses yeux sur le cadet reculant jusqu'au mur. Putain l'enfoiré ! ll lui avait foutu une sacré trouille ce crétin ! L'aîné eut envie de revenir à la charge avant de voir son air perdu et froncer les sourcils. Merde, il se passait quoi encore... "T'es vraiment pas net putain..." Furent les mots soufflés par le maigrichon avant de se redresser, son jean trempé d'avoir pataugé dans les flaques d'eau au sol. Il poussa le fusil du pied, comme dans les films de flic, puis s'approcha de son pote non sans s'en approcher de trop près mais a sa phrase, il s'arrêta net. "Hein !?" Elle, Lily avait un polichinelle dans l'tiroir !? Nan ? Vraiment ? "Tu... Elle... Vous... Nan mais sérieusement !? Putain mais vous avez pas cherché de capote ou quoi ?!" Ouais c'était bien à lui de dire ça... Passant une main dans ses cheveux il soupira et vint s'asseoir à ses côtés. Tout ça lui rappelait soudainement Melisandre et lui.... C'était étrange, lui aussi à ce moment là était juste un petit con. Pas foutu d'avoir trouvé de capote. "Ça te stresse c'est ça ? Ouais j'parle mal de Lily, mais j'l'aime bien ta gonzesse, elle est un peu comme ma frangine en fait, mais en plus jeune." Franny lui manquait, Meli' aussi... Et le cul sur le sol froid, Jake soupira et posa l'arrière de son crâne contre le mur gondolé du hangar. "Pt'ain... Tu l'sais depuis quand pour le haricot dans son bide ?" Il était sérieux et la colère avec cet effet bombe surprise l'avait faite s'évaporer, alors l'aîné interrogeait le plus jeune pour comprendre tout ce bordel.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Fucking Joke   Fucking Joke EmptyDim 9 Juin 2019 - 20:47
Fucking Joke


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Ce qu'il branlait ? Rien de bon en tout cas. Pour sûr ouais, déjà que d'base ça t'a jamais trop asticoté le sens propre du terme. Ses dents grincèrent à l'encontre de ce débile dans le creux de sa tête, mais finalement, il avait lâché son arme, reculé jusqu'au mur, pour mieux s'y effondrer. Le fessard embrassant le sol trop froid, Julian colla le visage dans le creux de ses paumes couvertes de mitaines. Il avait aucune envie de faire du mal à Jake. Jake c'était son ami, Jake c'était quasiment un frère, il avait pas le même sang et pourtant ce type là, tatoué sur quasi l’entièreté de son buste, il avait son estime. Ça avait pas été évident, même dur au début de lui faire confiance, mais là bas, dans l'entrepôt, Sullivan l'avait pas déçu et ce même s'il était pas jouasse d'avoir traîné trop de temps sur les lieux pour mieux se faire cueillir pars le gang de carnavaleux le lendemain.

Il était juste à cran, à cran de tout ce qui s'imposait à lui, de ce qu'il imaginait cool, vraiment cool, mais qu'il savait pas comment gérer. S'il avait pas su la protéger ce jour là, comment il ferait alors quand elle serait plus toute seule, mais qu'il aurait un morceau d'eux deux, un bébé, à préserver de toute la merde extérieure de ce monde de débilos ?

A bout de nerfs, Julian mordit l'intérieur de ses joues puis termina par lâcher le morceau, juste pour que son pote arrête de le rabrouer, arrête de le prendre pour un con, arrête de penser qu'il tournait pas rond ou, pire, qu'il était complètement cinglé. Ses mots étaient étouffés par des sanglots qu'il voulait pas laisser couler, puis il dégagea les doigts de sa trogne pour redresser les yeux vers lui. Il pouvait faire "hein", il en avait droit, parce que ça l'avait tout autant surpris, que ça devait surprendre de l'entendre dire à voix haute, que, malgré son inexpérience au sujet des filles, de ce qu'elles aimaient, de la chimie des corps et tout ce bordel évoqué en cours de sciences, il avait pas raté le coche. Il avait suffit d'une fois, de deux, pas grand chose parce qu'il savait pas comment lui demander, ou lui faire comprendre que l'envie le prenait parfois, qu'il imaginait que juste la penser allait le faire griller complet, ou l'inviter elle à penser qu'il était juste un pervers de plus, pas grand chose ouais et pourtant bha... Le little pea était là avec son lot de bonheur et de doutes. La première réplique de Jake le poussa à englober ses genoux fléchis et à lui servir un regard des plus désagréables.

- Shut your fucking mouth. Cracha-t-il, mauvais qu'il était, avant de déposer le menton contre ses jambes. T'sais pas ….. c'juste arrivé comme ça pis …... My god, t'crois vraiment que j'voulais ça ? Il y avait même pas pensé, il avait pas pensé aux conséquences. Pourtant la conséquence était là, enfin elle serait bientôt là et il y voyait pas une erreur, au contraire, l'erreur c'était juste l'endroit où ils se trouvaient, du moins le monde affreux qu'ils allaient offrir à ce petit bout de rien, pur et fragile. Alors ouais, Jake avait bien raison, ça le stressait mais grave parce que s'il avait pas su protéger Lily, il saurait peut-être pas protéger leur enfant. J'ai peur d'pas …... peut-être d'être con comme mon père ou, d'pas savoir faire c'qu'il faut, quand il faut mais …..... Bha, je l'aime déjà même si il doit vraiment r'ssembler à un haricot. Ce dernier mot lui arracha un sourire un peu con avant qu'il tourne les yeux vers le gars auprès de lui. Jake il avait de l'assurance, il savait des trucs que lui savait pas du tout et pourtant, même s'il avait confiance en lui, Julian en ignorait encore pas mal à son sujet et jamais, vraiment jamais, il aurait pu penser que lui annoncer ça raviverait des blessures passées chez son ami. J'le sais depuis Mars, et je l'aurai su avant si j'avais pas été si con à vouloir faire n'importe quoi, chercher les enflures pour mieux leur faire payer et …........ Holy piece of shit, j'ai vraiment rien d'un père j'sais même pas trop m'occuper d'moi, pire j'dois faire gaffe à elle et des fois les deux en même temps ça …. Il colla les mains près de ses tempes et imita un crépitement du bout des lèvres. You understand that ?

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Fucking Joke   Fucking Joke Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Fucking Joke -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: