The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -39%
PNY – SSD Interne – CS3030 – 1To ...
Voir le deal
119.99 €

Partagez
- The point of no return. -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: The point of no return.   The point of no return. EmptySam 13 Avr 2019 - 13:20

Il n'avait fallu que quelques jours pour que la situation dégénère complètement. Quelques jours de trop qui ne faisaient que prouver qu'ils auraient dû se tirer d'ici bien avant. Si seulement les choses avaient été plus simples mais plus rien ne semblait l'être en ce monde, et tout n'avait fait que s'aggraver d'avantage. Morgan qui embrassait Nathan sous les yeux de Will, ce dernier cognant le journaliste. Nate lui-même qui avait vrillé à peine deux jours avant au point d'étrangler May, stoppé dans sa folie par la rousse et Lance. Y en avait-il seulement un pour rattraper l'autre dans cette foutue baraque ? Il en doutait sérieusement. Mais au fond cela ne faisait que lui prouver une chose : ils n'avaient plus leur place ici. Ne l'avaient même jamais eu. Dehors, ils pourraient régler leurs soucis, prendre de la distance par rapport à tout ce qui était arrivé. Reconstruire quelque chose de solide, quelque chose à eux. Mais il y avait encore du chemin à parcourir avant d'y parvenir, et rétablir un certain équilibre était la priorité, savoir aussi qui le suivait dehors et qui souhaitait rester ici. Le quarantenaire avait donc intimé à tous les habitants de la maison de se réunir en début de soirée pour une de ces réunions qu'ils n'avaient plus eu depuis un temps déjà. Quel autre choix avaient-ils de toute façon ? La situation était critique et il leur fallait une solution, rapidement.

Appuyé contre le buffet derrière le canapé, Zack laissait ses prunelles voguer dans la pièce, attendant les ''retardataires''. Nate était flanqué non loin de lui, silencieux, presque absent, Ansel planté près de la porte, l'air aussi indéchiffrable que les trois quarts du temps, Morgan était installée dans le canapé. Tous deux avaient déjà eu cette discussion, mais celle qui suivrait avec tous les siens serait bien différente, décisive. Et même le verre de bourbon qu'il tenait entre ses doigts ne calmerait en rien tous les sentiments qui se jouaient en lui. À commencer par la culpabilité. Cette foutue culpabilité. Celle de n'avoir pu voir le réel mal de Nathan, de n'avoir pu être là à temps pour protéger May, pour le sauver lui de ce qui le tourmentait, de n'avoir pu leur offrir rien de mieux que ça. S'ajoutait à cela l'inquiétude. Pour Will qui devait avoir été blessé par l'acte idiot de Morgan, pour May qui devait être complètement perdue et angoissée, pour Lance qui devait lui aussi s'en vouloir de ne pas avoir été là. La colère était elle aussi présente, elle restait cependant latente mais était bel et bien là. À dire vrai, le blond était surtout las. Fatigué de devoir constamment gérer les actes de siens, ramassé les pots cassés parce-qu'ils n'étaient pas foutus de ranger leurs différends et apprendre à évoluer ensemble. Ils avaient pourtant déjà montré qu'ils pouvaient être soudés dans les situation difficiles, mais le naturel revenait bien vite à la surface. Il avait plus que jamais besoin d'air, mais ne se leurrait pas pour autant : cette famille était devenue bien trop importante pour qu'il les perde tous. Peut-être le point de non retour serait-il atteint un jour, et ce jour-là il s'en irait sans se retourner, mais pour l'instant il accorderait une chance supplémentaire à son groupe. La dernière.

Il ne restait qu'à espérer que le ton ne monterait pas trop, que cette réunion ne finirait pas en bagarre géante de qui a la plus grosse ou qui a le plus merdé. Mais il avait annoncé la couleur dès qu'il leur avait parlé à tous de ce rassemblement : ils devaient discuter sérieusement, comme les putains d'adultes civilisés qu'ils étaient tous censés être. Discuter. Le premier qui tentait d'en venir aux mains se taperait le revers de médaille. Dans l'esprit de l'ancien homme d'affaires les choses étaient claires : il y avait ceux qui suivraient et ceux qui resteraient. Ces derniers ne seraient plus considérés comme membres de cette famille recomposée, tout comme Victoria qui leur avait tourné le dos dès leur arrivée sur cette île. Que cela en arrange certains n'était pas son problème, il n'avait aucunement l'intention de s'encombrer de moutons noirs. Libre à eux de décider de jouer le jeu ou non.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The point of no return.   The point of no return. EmptySam 13 Avr 2019 - 21:28
Point of no return


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


C'était comme sortir d'un cauchemar sans vraiment être totalement éveillé, un brouillard épais mais bien plus palpable qu'il ne l'était sans le palliatif nécessaire à une guérison à venir. Syndrome post traumatique, c'était les mots d'Ansel, il avait vaguement parlé de déprime, ou de dépression, peut-être même d'une sorte de paranoïa liée à un stress intense, découlant d'un choc physique ou moral suffisamment marquant. Nate avait pas eu besoin de l'entendre lui dire pour piger d'où ça venait, il en avait conscience depuis qu'il avait vu ce mec, debout au bout de leur lit, la première nuit. Cependant il avait été assez con pour laisser se faire les choses, peut-être dézingué au point d'être certain de s'en sortir seul, d'avoir le mental nécessaire pour passer outre. C'était pas du tout ce qui s'était produit, tout le monde savait désormais, tout le monde devait porter un regard lourd de jugements sur son compte. Bons ou mauvais ? Il s'en contrecarrait sévère, après tout, abruti plusieurs heures par jours par les médocs que lui avait fourni le vieux médecin, il n'avait que peu de considération pour ce qu'on devait très certainement baver sur sa gueule, en dehors des murs, et sur les raisons qui faisaient que ses oreilles sifflaient carrément plus qu'elles ne le faisaient déjà autrefois. Il pensait qu'à elle, à elle et cette part d'eux.

May devait sortir du dispensaire aujourd'hui, Zack le savait tout comme il savait pourquoi elle y avait atterrie. Elle devait venir ici, il l'espérait, à moins que Vic soit allée la tirer pour la ramener à elle comme une putain de couverture qui servait qu'à essuyer le manque de considération qu'elle avait toujours eu pour les autres. Comme toi y a encore peu de temps. Il eut même pas le courage de sourire à sa propre réflexion mentale, préférant bien enfoncer les mains dans les poches de son sweat sombre dont la capuche disparaissait rarement de ses traits pâles, mornes et cernés. Ce truc masquait les restes de coups violacés, les sutures à son arcade gauche et son regard bien plus vide qu'il ne l'était d'ordinaire. Zack pas loin, Morgan dans l'un des fauteuils, le trentenaire se racla la gorge avant de jeter un œil au bourbon qu'Atkins s'était servi et de capter le regard d'Ansel, un peu à l'écart. Pas besoin de lui dire quoi que ce soit, il avait pigé, bien pigé même qu'abuser de ça en étant sous traitement ferait tout l'inverse que ce que les médocs étaient sensés faire. L'aider, l'apaiser. Alors certes c'était pas aussi simple, c'était sûr que les comprimés et leur prise régulière l'empêchaient d'entendre, ou de voir encore, l'autre mec qu'était mort depuis perpette, mais ça crevait un peu. La seule force qu'il avait eu c'était la veille pour aller la voir, tenter de parler, vivre un truc qui lui avait arraché autant de battements de cœur délirants qu'un sourire faiblard et empli de ce qu'on appelait « émotions ».

En silence, il fila se servir un verre de flotte avant de revenir dans le salon pour se caler dans l'un des fauteuils, près de Zack, près de Morgan. Bordel ses parents l'avaient jamais considéré comme ces deux là le considéraient, ça il le ressentait maintenant, comme tout le reste, tout ce reste engourdi par la crainte de merder pour finalement véritablement merder et en arriver là. Son cœur battait lentement, aussi lentement qu'allait et venait son regard dans la pièce. Le trentenaire but une gorgée d'eau et déposa le récipient sur l'accoudoir, ramenant les jambes contre son torse, recalant les mains loin dans la doublure de ses poches. Ça masquait les griffures, tout comme la capuche masquait la sale gueule qu'il avait. Il savait vaguement ce qu'allait dire Zack, ce que dirait Cole, il savait ce qu'il dirait lui pour le peu qu'il allait l'ouvrir mais surtout, il voulait juste savoir ce que dirait May. Si elle venait... Fallait qu'elle vienne, juste la voir ici, espérer faisait briller les quelques cendres dans le fond de son palpitant. Pour le moment il fixait la porte et quand elle s'ouvrit, il déglutit.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The point of no return.   The point of no return. EmptyDim 14 Avr 2019 - 10:32
Les choses allaient s'arranger, pour son cas du moins. Mais il restait encore tant de choses à franchir. A surmonter, tant de "pardon" à faire. Et ça l'angoissait d'avance de ne pas y arriver. Mais aujourd'hui une fois encore elle mettrait tout ceci de côté. Zack les avait tous convoqués dans le salon de la maison. Ca faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu de réunion de famille. Peut-être tombait-elle à point nommé. Installée sur un fauteuil la roue patientait, en silence. Elle regardait Ansel, calme, comme toujours. Ce type c'était l'âme tranquille du groupe. Il s'occupait d'eux comme un toubib mais aussi comme un psy par moment. Et bordel,ici, ils étaient si dysfonctionnel. Ca faisait presque peur à voir. Puis on regard passa sur Nate, planqué sous la capuche de son sweat noir. l devait avoir les traits tirés en plus d'être déformés par la toise que lui avait mis Will. Restant à l'observer, elle se fit la réflexion, qu'au moins avec lui elle avait réglé les choses, présenté des excuses. Elle avait sut l'aider aussi, l'aider et le guider pour aller mieux. Morgan faisait chaque chose une par une, culpabilisant fortement. Se disant que si la maison explosait de partout entre eux elle en était le point de départ, le détonateur. Et elle se sentait encore plus mal. Puis ses pupilles vinrent se poser sur Zack, elle ne lui avait rien dit de ses conneries, de combien elle avait merdé, mais elle savait, on lui avait dit. Zack était au courant et ça se sentait dans son regard. L'ex barmaid se sentait d'autant plus mal de l'avoir déçu, une fois de plus.

Le silence régnant dans la pièce n'avait rien d'agréable. Ils patientaient l'arrivée des autres, pour parler d'avenir. Faire le point sur qui part, qui souhaite rester. L'état de May était mieux, du moins un peu mieux, le machin dans son ventre semblait aussi être en vie. Elle était aller s'enquérir de la blonde la veille avant de passer voir Evelyn pour lui demander une sorte d'aide concernant leur avenir. Un soupir las fila d'entre ses lèvres et elle rassembla ses jambes en tailleur sur le fauteuil. Elle ne pipait mot, à quoi bon. Alors elle s'enfonça dans ses pensées.
Dans ses remords, se disant qu'elle avait croisé Will la veille, son coeur s'était arrêté de battre, elle lui avait adressé un faible "salut" resté sans réponse. D'habitude elle ne saluait que rarement le gens, là elle essayait d'aller vers lui, ne pas rester à attendre qu'il fasse le premier pas. Et il devait la détester, ça se voyait dan ses yeux, il la haïssait et d'un côté elle le comprenait, il y avait de quoi. Cependant la trentenaire était têtue, et elle continuerait à le saluer, jusqu'à obtenir une réponse. Et i ça ne suffisait pas, elle irait faire, comme des années auparavant, avec un autre blond, frapper devant sa porte exigeant de le voir pour discuter.

Sortant de ses pensée en voyant la silhouette de Nathan bouger, elle le suivit des yeux, s'arrêtant sur Zack debout, buvant son verre. Il n'était pas paisible, c'était compréhensible. Mais cette fois-ci la rousse serait son soutien appuierait ses dires. Il en avaient discuté quelques jours avant Il fallait partir en faisant les choses correctement, pas sur un coup de tête elle le lui avait assuré. Et tiendrait parole. Nathan revint se posant sur le fauteuil près du sien, elle lui adressa un regard bienveillant avant d'entendre la porte s'ouvrir, alors elle se redressa sur le siège et souffla un nouveau "salut" en direction du nouvel arrivant dans le salon.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The point of no return.   The point of no return. EmptyDim 14 Avr 2019 - 11:46
Etendu sur son lit, Will fixait le plafond. Il n’avait pas envie de descendre, pas envie de croiser tous ces regards, contempler encore une fois l’échec cuisant qu’était cette tentative de trouver un nouveau foyer. Une nouvelle famille. Quoiqu’en y réfléchissant bien, ils avaient tout d’une famille, dysfonctionnelle, mais une famille. Des enfants turbulents, un père obligé de hausser la voix. Un soupir fila ses lèvres, est-ce que c’était de cela qu’il s’agissait ? Zack allait leur lire leurs droits, leur rappeler qu’ils devaient se tenir à carreaux, que les voisins se plaignaient de leurs éclats de voix ? Sa main dévala ses traits avant qu’il ne se décide à se lever. Will avait résolument une sale gueule depuis tout ce qu’il s’était passé, et si Fort Ward lui collait des angoisses depuis leur arrivée, ça n’avait fait qu’empirer depuis ces dernières semaines.

Son seul espoir était de mettre la main sur une armoire à pharmacie bien garnie, une bonne bouteille d’alcool, ou une mauvaise, ça ne ferait pas grande différence. Tout ce qui compterait, ça serait le voyage. Bon ou mauvais, tant qu’il ne finissait pas. Le californien inspira longuement, soufflant plusieurs fois, il n’avait réellement pas envie de descendre, parce que croiser du monde lui était difficile. Parce que les croiser serait encore pire et que la dernière fois qu’il l’avait croisée elle, il avait senti cette colère qu’il peinait à contenir rugir dans ses veines. Mais il y avait rien là, pas la moindre goutte d’alcool à proximité, pas le moindre antidouleur, alors cette réunion de famille, Will devrait l’affronter en toute conscience.

Après quelques minutes à se dépeindre dans le miroir de la salle de bain sur le chemin, constatant les cernes qui ornaient ses yeux clairs, son teint livide, Will gagna le rez-de-chaussée. Arrivant dans le salon, le blond n’offrit pas même un regard à tous ceux déjà présents, se contentant d’aller se caler dans un coin, près de la fenêtre pour observer les mouvements à l’extérieur. Elle essayait, il l’avait vu la veille, il le voyait à chaque fois qu’il la croisait, mais Morgan avait atteint le fond de ce gouffre qu’elle s’était échinée à creuser entre eux. Qu’elle se débrouille pour remonter, Will avait arrêté de lui tendre la main.

Plus qu’à attendre de savoir de quoi il retournait et ensuite, il pourrait reprendre sa vie là où il l’avait laissée, dans une impasse.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The point of no return.   The point of no return. EmptyDim 14 Avr 2019 - 21:14
Ses mains sur le ukulele firent sortir quelques accords, en harmonie mais tout de même distrait dans les échos de sa chambre, un bordel total d’ailleurs avec des pièces de voiture à moitié démontées un peu partout, des outils laissés sur le sol, des manuels techniques empilés dans un coin. Sur sa commode, un morceau de fibre de carbone, ce qui avait été jadis une partie du pare-choc de la Subaru. Comme un rappel constant que ce que Wally avait dû pour lui permettre d’être là pour la réparer, aujourd’hui.

Il avait qu’il y avait un meeting en bas, mais Lance n’était pas certain de pouvoir y assister tout en gardant son calme, alors que l’autre barjo, et la rouquine qui prenait son côté, serait là. Tout ça pour May. Mais c’était peut-être pas juste pour elle, mais pour lui. Il ressentait ce malaise depuis qu’ils étaient sur cette île, comme tout le monde apparemment. Sauf Vic. Et en cela, il avait à perdre bien davantage que tous les autres en partant.

Mais le pilote n’avait jamais été du genre à faire de ses propres besoins une priorité pressante. Il avait cette impression qu’à travers les autres, il trouverait ce qu’il cherchait, lui. Après un moment de silence, il soupira en déposant le ukulele, un survivant de Renton lui-aussi, avant d’attraper une chemise en flanelle pour l’enfiler. Dernière chose qu’il voulait, c’était exciter les femmes du groupes avec ses immenses biceps – on ne pouvait pas complètement abattre Lance, rien ne le pouvait.

Il prit une grande inspiration avant de sortir de sa chambre, passant la main dans ses cheveux comme s’il s’en allait passer un test médical vraiment mais vraiment invasif, vous voyez le genre ? Non vous voulez pas voir le genre. À moins d’être Zack.

Parce qu’il est gay.

Will n’était pas loin, en bras de l’escalier, allant se camper près d’une fenêtre, d’une humeur prête pour un massacre à la tronçonneuse. Lance descendit les dernières marches, une expression neutre au visage. Les suspects habituels. Zack. Nate. Morgan. Regardez-moi ces têtes d’enterrement ? Il s’arrêta.

« Quoi ? Quelqu’un est mort ? »

Un moment de silence. Il fit la moue.
Spoiler:
 
« Ou presque, je suppose. »

Coup d’œil entendu. Assez pour les introductions, il sortit de la pièce pour prendre une chaise dans la cuisine avant de la ramener dans le salon avant d’y prendre place. Il aurait fallu payer au pilote le salaire d’au moins deux saisons de course pour qu’il s’asseoit à côté de Nate ou Morgan.

Au final, il était juste un autre de la bande et il ne se faisait aucune illusion. Restait plus que quelqu’un d’autre, que tout le monde attendait certainement avec impatience. Mais le pilote n’aurait pas été mécontent qu’elle ne se pointe pas. Laisse ces deux imbéciles mijoter dans leurs conneries, tiens.

On pouvait se moquer de lui et de son obsession pour la Subaru, mais Wally au moins n’était pas jalouse, possessive, illusionnée…

Ou psychotique, d’ailleurs.

« Vous voulez que je chante Hurt de J.C ? Pour compléter l’ambiance »
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
Modératrice
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1632
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: The point of no return.   The point of no return. EmptyLun 15 Avr 2019 - 7:41
Elle avait pensé que ce serait plus facile de ne plus être au dispensaire. Qu'elle serait mieux sans tout ce personnel soignant pour lui tourner autour, pour lui poser tout un tas de questions et lui rappeler ce cauchemar. Mais en fait, elle n'avait besoin de rien ni de personne pour se remémorer l'événement, pour le revivre, même. Alors voilà, elle foutait quoi, maintenant? Fallait revenir à la maison, semblait-il. Tout le monde y était, pour discuter. De quoi exactement? De leur place ici ou de la façon dont tous et chacun sombrait dans une putain de déchéance? La blonde n'avait pas de réponse à cette question. Ce qui était certain, par contre, c'était que Vicky était là pour la raccompagner. Et soyons honnêtes, ça faisait un bien fou de pouvoir déconner un peu. C'était pas elle, l'experte pour dédramatiser? Oh, ça ne réglait rien du tout, ça ne faisait que reporter tout ce bordel, mais c'était efficace le temps que ça durait.

Les deux princesses avaient donc marché doucement jusqu'à la baraque où le reste de la troupe se trouvait. Devant la porte d'entrée, Victoria n'avait pas l'air de celle qui voulait entrer, loin de là, et May n'allait certainement pas la forcer. Bref, après son départ - et de longues secondes d'hésitation - elle poussa finalement la porte d'entrée. Si la pigiste était restée une minute de plus, elle se serait clairement moquer de la miss, pour faire changement. Lively essayait de ne pas faire de bruit, refermant lentement derrière elle. Peut-être qu'ils ne l'entendrait pas? Elle pouvait bien rêver. Mais si elle était la première à se pointer, peut-être qu'elle n'aurait pas à affronter leur regard. Et alors qu'elle avançait jusqu'au salon, force était de constater que non - elle était plutôt bonne dernière. Super.

Elle arrivait juste à temps pour la réplique de Starbuck qui proposait ses talents pour chanter du Johny Cash, question de compléter l'ambiance. Elle leva ses yeux pâles vers lui, se demandant sincèrement comment cet imbécile pouvait autant compter pour elle. Really, cowboy? Espèce de petit con, va. Mais la miss n'avait pas la force de rire, pas dans ce foutu salon funéraire. Ses traits étaient fatiguées, sans parler de ses yeux toujours piquetés de sang et de la couleur douteuse de son cou.

Et si elle retournait au dispensaire? Ce serait pas moins compliqué? Plantée là comme une andouille, elle ne savait pas quoi dire, encore moins quoi faire. "... Hey." lança-t-elle timidement pour meubler le silence, de sa voix encore excessivement rauque. Elle essaya du même coup de cacher un peu sa gorge en s'enveloppant davantage dans sa veste, sans trop y parvenir. Ansel la regardait d'un drôle d'air, comme à chaque fois qu'il arrivait un truc aux tarés de ce groupe. Par le plus grand des hasards, ces trucs là lui arrivaient souvent à elle, justement. Enfin. Elle jeta un oeil un peu craintif à Zack, anticipant cette discussion autant qu'elle anticipait tout le reste depuis les dernières heures. Il se tenait là, debout, son verre de bourbon à la main. Il faudrait définitivement qu'elle puisse demeurer aussi calme que lui pouvait l'être. Will était à l'écart, près de la fenêtre. Le simple fait d'être là semblait le rendre fou. Et elle ne pouvait pas le blâmer. Ses billes se posèrent ensuite brièvement sur Morgan, ne sachant plus trop comment agir avec la rouquine, avant de se rendre compte que Nate était juste là, sur le fauteuil d'à côté, faisant peine à voir. Goldenberg avala péniblement sa salive.

Allez, fallait avancer. Poser les fesses quelque part, du moins. Ne pas trébucher en chemin. May se dirigea donc vers le dernier fauteuil disponible, tout près du journaliste. Son regard inquiet, nerveux - un peu éteint - ne mentait pas. Elle essayait de gérer là, de faire comme si, même si la plupart ici voyait probablement à travers son jeu. Mais que pouvait-elle faire d'autre, après tout? Se convaincre que ça irait, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The point of no return.   The point of no return. EmptyMar 16 Avr 2019 - 2:26

Le silence pesant qui régnait dans la pièce était plus qu'étouffant, comme s'ils étaient à une putain de veillée funéraire, comme s'ils enterraient encore l'un des leurs. Mais, en un sens, toute leur situation dégradée ces derniers jours avait quelque chose de similaire avec une quelconque perte. Ils se perdaient les uns les autres, perdaient tous pied, et s'ils restaient ici ils ne feraient que s'enfoncer un peu plus. Le blond avait à l'origine envisagé de partir plus tard, préparer leur départ -principalement pour la sécurité de May- et trouver un coin où se reconstruire avant de partir d'ici, mais les derniers événements ne faisaient que prouver que cet endroit les bouffait complètement. Plus vite ils se tireraient et plus vite ils pourraient se retrouver un chez-eux. A dire vrai, si Zack n'avait pas l'intention de rester ici quoi qu'il arrive, une partie de lui ne pouvait s'empêcher de craindre que certains des siens souhaitent rester là. Bien sûr, il ne les forcerait en rien à suivre, mais ça, ce groupe, cette famille, la voir se décomposer peu à peu lui donnait le sentiment de perdre les seuls repères qu'il avait encore sur cette foutue île. Il n'en laissait rien entrevoir cependant parce-que si lui perdait pied, qui veillerait à ce qu'ils tiennent un minimum debout ?

Reprenant une gorgée du liquide ambré qui flottait dans son contenant, il suivait du regard Nate qui partait chercher un verre d'eau. Plus prudent en effet en considérant les médocs que lui filait Ansel. Pour autant, malgré cet alcool qui glissait dans sa gorge, le quarantenaire était aussi tendu que las, ses prunelles claires se refixant rapidement sur la porte qui, enfin, s'ouvrait. Will fut le premier à entrer, allant se poster plus loin près de la fenêtre. Oh il ne le comprenait que trop bien, se rappelant de cette fois, ce moment qui semblait appartenir à une autre vie, où il avait découvert que Morgan avait embrassé Stew. Et une fois encore elle venait de prendre le risque de tout faire capoter. Certes, à l'époque elle ne connaissait pas le lien entre les deux hommes, mais la finalité était la même. L'alcool qu'elle avait dans le sang n'était pas une excuse valable à ses yeux. Elle avait merdé, fin de l'histoire. À elle de ramasser les pots cassés désormais, il ne prendrait pas sa défense sur ce coup là.

Lance fut le second à se pointer et également le premier à briser le silence lourd du salon. Zack s'était contenté d'arquer un sourcil. Sans doute que dans d'autres circonstances il aurait esquissé un sourire, mais il n'était pas d'humeur, même s'il ne pouvait nier qu'en effet, c'était une ambiance de mort qui régnait dans la baraque. Le pilote installé, il lança une nouvelle phrase qui était censé être une blague. Propos auxquels le quarantenaire aurait bien répondu, par une pseudo-blague lancée sur un ton trop las. Mais May venait d'entrer à son tour, le coupant net dans son intention. Reportant son regard sur elle, il perçut ce regard craintif qu'elle portait sur lui, le sien se contentant d'être compréhensif, désolé aussi. Mais il n'était pas question pour l'instant de régler ces débordements, pas exactement.

Inspirant profondément, l'ancien homme d'affaires termina son verre d'une traite, le déposant sur le buffet derrière lui avant de glisser ses mains dans les poches de son jean, la gauche agrippant machinalement le poing américain qui s'y trouvait. Se rassurer et se raccrocher à cette ancre, encore. « Je ne vais pas y aller par quatre chemins : le moment est venu de partir d'ici » commença-t-il de ce ton calme qui portait cependant toujours cette touche un brin hautaine. « Les choses n'ont fait qu'empirer depuis que nous sommes là et au vu des récents événements il est hors de question que nous traînions d'avantage. Dehors... ce sera peut-être plus difficile mais c'est de là que nous venons et c'est là-bas que nous pourrons reconstruire quelque chose. » Parce-qu'il s'agissait bien de cela pas vrai ? Reconstruire quelque chose, se reconstruire tout court. Et au moins n'aurait-il pas à gérer les représailles d'une société complète sur les agissements des siens. Il pourrait gérer les choses à sa manière entouré de ceux qui étaient les seuls qui lui importaient encore.

« Et je ne parle pas de traîner tous vos problèmes avec. On part et on prend le temps de les régler pour recommencer à zéro. » Une annonce simple qui signifiait qu'il était las de constamment ramasser les pots cassés, de veiller à ce qu'ils ne s’entre-tuent pas pour des conneries. Si qui que ce soit n'était pas prêt à ces changements, inutile qu'il se donne la peine de suivre. « Ma question sera simple : qui suit ? » Son regard voguant parmi les siens, il attendait qu'un premier d'entre eux se manifeste. Morgan, Ansel et Nathan suivraient. Mais qu'en serait-il de Will ? Lance ? May ?
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The point of no return.   The point of no return. Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- The point of no return. -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: