The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Tearing at the seams -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lance Walker
Lance Walker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 229
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Tearing at the seams   Tearing at the seams - Page 3 EmptyDim 5 Mai 2019 - 18:36
Elle lui demanda ce qui s’était passé et Lance soupira, reportant son attention sur la blonde à moitié morte. Ce n’était pas un peu évident. Bon, peut-être sur l’acte lui-même, peut-être pas sur son auteur… Ou bien ? Tout le monde savait que le gars était complètement barjo de nos jours… Et Lance pourtant ne l’avait pas vu venir. Cette belle confiance, quelle équipe du tonnerre !

« Je l’ai trouvée en train de se faire étrangler par Nate. »

Il voyait pas d’autre manière de le décrire, même si ça semblait sonner… Banal. Normal quoi. Je veux dire, Victoria avait des fantasmes de ce genre et personne fronçait les sourcils. Mais tu fais ça sur une fille enceinte et tout à coup, c’est un vrai drame quoi. Il y avait rien à comprendre, Lance supposa.

« T’avais ptete prévenue mais t’étais pas là, ok ? »

Le pilote ne voulait pas se mettre – encore plus – en colère mais il était pas d’humeur à ce qu’on lui rappelle sa part de responsabilité dans ce qui était arrivé. Surtout que Vic n’était pas exactement au chevet de May ces derniers temps, elle non plus. Ni au sien, d’ailleurs…

« Morgan l’a planqué dès que je les ai trouvé, j’ai été un peu plus focalisé sur May depuis, que sur ce connard psycopathe. »

Va comprendre, buter Nate n’allait pas changer ce qui venait d’arriver. Pour le moment, tout ce qu’il pouvait faire, c’est s’assurer que May s’en sorte. Pour être honnête, même le bébé était secondaire aux yeux du pilote, une pensée qu’il n’allait assurément pas partager, évidemment.

« Zack était pas là tout court, mais tu sais déjà la réponse à ta question. Ces deux là pourraient buter la moitié de Fort Ward qu’il leur ferait de petites remontrances avant de retourner se faire ramoner le postérieur »

C’était pas exactement la vraie opinion de Lance, mais il était assez secoué pour que ses conneries habituelles soient un peu plus empoisonnées qu’à l’ordinaire. Son attention se reportait sur May, qui semblait se calmer sous les effets de peu importe ce que les toubibs lui donnait. Lance en aurait bien pris une dose pour lui-même, d’ailleurs.

« Tout ira bien May, faut que tu te reposes là, ok ? Je reste ici, je vais nulle part, ok ? »

Il soupira. Quelle journée de merde.

Il avait laissé le magazine porno à la maison en plus.


Tearing at the seams - Page 3 27AQeIo
You can go your own way
Go your own way
You can call it
Another lonely day
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
Modératrice
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Desert Eagle de Zack, matraque rétractable de Nathan & couteau de poche avec torche intégrée de son frère (comment ça, c'est une voleuse? ILS SONT MORTS è_é)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1410
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Tearing at the seams   Tearing at the seams - Page 3 EmptyDim 5 Mai 2019 - 22:25
Le masque d'oxygène semblait plus soutenable, maintenant, un peu comme tout le reste, depuis que la deuxième injection avait commencé à faire effet. Elle aurait presque pu se mettre à chanter du Pink Floyd pour décrire la sensation qui envahissait son corps, tandis qu'elle devenait comfortably numb, mais le karaoké allait devoir être reporté. Le bordel dans son crâne était toujours là, autant que celui qui poignardait son coeur, mais les médicament lui donnait l'impression de ne pas avoir à affronter quoi que ce soit. Pas tout de suite. Ses signes vitaux commençait à se stabiliser, et l'équipe de soins avait même décidé de repousser à plus tard tout ce qui avait rapport au bébé en la voyant s'agiter plus tôt. C'était au moins ça. L'infirmière qui venait de l'examiner et de lui donner ses pompes recula un moment, prenant quelques notes avant de consulter le médecin, en retrait. Le bourdonnement du personnel médical semblait se calmer un brin, laissant mieux respirer Goldenberg, à son plus grand soulagement.

Et même si sa vision était encore trouble, Cendrillon n'avait pas tardé à reconnaître Vicky, qui venait de se pointer en posant déjà un tas de questions. Enfin, c'était probablement légitime - vu la situation - mais Lance semblait vachement agacé. Plus que ça même, quand Blanche-neige avait osé affirmer qu'elle avait pourtant essayé des les prévenir au sujet de... Morgan. Merde. Bien entendu, c'était la rouquine que sa copine avait immédiatement accusé. Elle croisa son regard olive, ne sachant pas réellement comment interpréter cette rage qu'elle y voyait, comme si la pigiste avait autant de haine pour l'auteure présumée de l'agression que pour la blonde elle-même. Mais Starbuck mettait les choses au clair, annonçant sans tarder qui était véritablement responsable des marques à son cou.

Leur conversation lui parvenait en bribes, les médicaments l'empêchant de se concentrer autant sur eux que sur son propre lamentable état - des blessures que tous pouvaient observer à celles, bien plus souffrantes, que seuls certains pourraient réellement deviner. Son regard bleu fixait le duo, absente, comme une gosse qui regardait ses parents se chamailler. Elle était là, mais en fait, pas vraiment. C'était aussi passablement difficile d'ignorer la sensation horrible de l'air qui s'infiltrait comme de l'acide dans sa gorge, à chaque putain de respiration.

Le pilote était revenu s'adresser à elle, insistant sur le fait que la princesse devait se reposer, maintenant. Qu'il était là. Et même si ses paroles lui faisaient un bien fou - il n'avait même pas idée à quel point, après tout ça - la petite le regardait tout de même en fronçant les sourcils. Elle aurait pu entendre la culpabilité dans sa voix à des kilomètres à la ronde. C'était pas à lui d'être désolé, pourtant, Liv avait voulu lui dire sans y être parvenir, l'instant d'avant. Il n'avait pas besoin de rester, qu'il file avec l'autre connasse, allez. Il faisait des meilleurs choix qu'elle en matière de couple, visiblement; qu'il en profite. "Okay, je... Ça va. J'vais bien." lâcha-t-elle finalement. Il le fallait, elle n'allait pas faire comme si elle avait le choix. Elle ne pouvait pas se permettre de l'inquiéter davantage. Ni lui, ni personne. Toute sa vie, il avait fallu qu'elle apprenne à surfer sur la vague, à encaisser, ce n'était pas bien différent aujourd'hui. Elle tenta un sourire incroyablement minable, autant pour le cowboy que pour sa copine, sur qui elle venait de lever les cils. Sa présence la rassurait, elle n'allait pas se mentir. À toutes les fois que la petite conne qu'elle était finissait par se faire mal, Victoria était là. Toujours. Et si ce n'était pas de l'ambiance plutôt lourde, May aurait pu parier qu'elle se serait moqué de ses cordes vocales si rudement abîmées.

Mais ça irait. Tant qu'elle ne pensait pas à Nate. Et s'il fallait qu'elle demande une centaine d'autres doses de médication pour s'endormir au lieu de pleurer, elle le ferait.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Tearing at the seams   Tearing at the seams - Page 3 EmptyLun 6 Mai 2019 - 13:24
- Nate ?! Abasourdie, elle avait cligné des yeux avant de s’emporter, j’étais pas là ?! Bah ouai, parc’que j’suis pas sa PUTAIN D’BABYSITTER !

Bordel de merde ! Ça se prétendait adulte, mature et uni mais ce groupe de branleurs en arrivait à s’étriper quand elle n’était pas dans les parages pour les surveiller. Et c’était avec ÇA qu’on essayait de la convaincre de quitter la nouvelle vie qu’elle avait sur Fort Ward ? Fallait vraiment avoir craqué son slip, sérieusement. Comme une lionne en cage, la pigiste tournait dans la chambre en fixant successivement Starbuck, qui poursuivait ses explications, et May, occupée à se laisser endormir par l’oxygène.

Ça la révoltait, tout simplement. Peut-être aussi qu’elle se sentait un peu coupable. Parce qu’elle avait accepté de passer l’éponge avec Nathan, elle avait même daigné lui accorder son amitié et l’avait aidé à conclure avec Cendrillon, parce qu’il avait l’air d’avoir pris un peu de plomb dans la tête. Au final, c’était littéralement qu’il aurait mérité d’en prendre ! Parce que qu’il trompe la blondinette avec une MILF, ce n’était que le naturel qui revenait au galop. Mais ça… ça !

- Putain j’vais tuer, grognait la trentenaire en se prenant le crâne à deux mains, hallucinée, j’vais tellement l’tuer.

Elle ne savait pas encore si elle porterait ses menaces à exécution. A chaud, s’il faisait irruption dans la pièce, elle lui collerait sans doute une droite à lui décrocher sa dentition de parfait abruti. Quitte à s’y casser les doigts, ouai. Elle n’avait même pas pu se marrer à l’image de Zack qui se faisait sodomiser, ni même en entendant la voix pitoyablement cassée de sa pote. A défaut de pouvoir incendier le concerné, c’était elle que Victoria avait envie de démonter, mais pour lui dire quoi ?! Elle peinait à comprendre pourquoi son ex avait fait ça et honnêtement : elle s’en battait les couilles. Les faits étaient les faits.

- Lance p’tain, t’vois pas qu’elle va bien, ironisa-t-elle après que May ait cherché à sauver les apparences, elle va su-per bien même, pourquoi on s’inquiète ?!

C’était sarcastique bien sûr, tout le monde devrait le sentir, mais effectivement, la pigiste n’était pas/plus angoissée : elle était enragée. Une partie d’elle lui dictait d’aller immédiatement trouver le responsable pour lui écraser les couilles à coup de latte, l’autre l’incitait à rester là. C’était pour ça que le pilote l’avait fait chercher non ? Pour veiller au chevet de Cendrillon, pas pour s’improviser Avenger.

- T’fais chier, siffla-t-elle à sa pote en s’approchant à son tour, j’te lâche la main cinq minutes et v’là comment tu finis, elle expira, déjà fatiguée par toute cette merde, ’tain j’te jure, j’vais t’trouver un babyphone. Ça m’évit’ra p’tête d’avoir à jouer l’infirmière sans arrêt.

Son visage était toujours fermé par la contrariété mais elle optait pour ne pas – encore – blâmer May. Ce n’était QUE la deuxième fois que la trentenaire venait la border après que quelqu’un du groupe lui ait cassé la figure. A se demander comment on pouvait autant apprécier être une victime. Putain.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Tearing at the seams   Tearing at the seams - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Tearing at the seams -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: