The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- It's a mad world. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mina Moon
Administrateur
Mina Moon
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau & 9 mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/03/2019
Messages : 171
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: It's a mad world.    It's a mad world.  - Page 2 EmptyMar 16 Avr 2019 - 19:41
La meuf me propose un deal. Un truc utile contre une consultation. Je ne dis rien sur le coup mais je fais la moue. Je voudrais pas la vexer – parce qu’elle sonne badass et pas commode – mais ça pue un peu l’arnaque, non ? Je veux dire, moi aussi je peux me prétendre médecin, lui dire de tirer la langue et regarder dans sa gorge, puis lui inventer un diagnostic sorti de mon derrière. C’est tellement bien pensé comme filouterie que je regrette presque de ne pas y avoir pensé la première : qui sait, j’aurais pu me reconvertir en escroc et me faire payer en crème en chocolat – je tuerai pour en remanger un jour.

- Je dis pas non, je commence par lui assurer de ma position vis-à-vis du deal quand même, mais… comment je sais que vous êtes pas une mytho ?

Certes, j’ai été la première à mentir, mais j’ai des circonstances atténuantes. Je suis malade comme un chien et n’ai plus rien à me mettre sous la dent. Le peu de possessions qu’il me reste, j’espère pouvoir le garder. Ne serait-ce que symboliquement, parce que ce n’est pas comme si mes petites culottes ont une grande valeur marchande. Je renifle. Bon au fond, ai-je énormément d’option ? Si elle dit vrai, j’ai une chance de rester en vie. Si elle me raconte des cracks, je serai pas plus malade… juste dégoûté.

- V-vous voulez quoi ? Relance-je quand même, je peux… je peux me débrouiller pour avoir plein de choses !

Mentalement, je prie pour qu’elle ne me demande pas des choses irréalisables. Genre… un détecteur de rôdeurs. Quoiqu’encore, je suis certaine qu’avec le bon équipement, il soit possible de fabriquer ce genre de gadget. Je l’inscris sur ma to-do list de choses géniales à fabriquer. En attendant, je me consacre à des exploits plus basiques. Je réalise que je n’aime pas parler dans le vide, à une présence que je ne peux percevoir. Je racle alors mes poumons d’une nouvelle crise de toux et ose proposer :

- On peut essayer de s’approcher ? Vous en bas de l’escalier, moi en haut. On range nos armes et on discute juste, il me manquait une petite conclusion, euh… deal ? Mieux, non ?


« Game over or Continue ? »
♫ I had a dream that all of time was running dry. And life was like a comet falling from the sky ♪ I woke so frightened in the dawning, oh, so clear ♪ how precious is the time we have here ? ♫
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Eden P. St John
Fiche de personnage
Survit depuis le : 09/03/2019
Messages : 40
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: It's a mad world.    It's a mad world.  - Page 2 EmptyJeu 25 Avr 2019 - 23:34
La demoiselle était méfiante, et Eden pouvait le comprendre. Par les temps qui court, il ne lui semblait pas abusif que la gamine doute un peu de sa formation de médecin. Eden, se posa d’ailleurs rapidement la question de savoir combien de médecin restait en circulation, mais surtout combien de charlatans avait vu dans la raréfaction du corps médical un aubaine pour se faire passer pour ce qu’ils n’étaient pas. Et cette réflexion en amena une autre. Le monde qu’elle avait connu n’existait plus. Le temps était désormais la plus grande des richesses. Qui avait du temps ? Pendant dix ans de se former à devenir médecin désormais, chirurgien ? L’époque du casse pipe était donc de retour, Eden se rendait bien compte à quel point le monde avait régressé. Eden pouvait comprendre la méfiante de son interlocutrice. Eden était pire, bien pire. Il lui suffisait de voir une silhouette ne serait-ce que cinq cent mètre de chez elle, pour qu’elle devienne le monstre qu’elle estimait nécéssaire à sa survie et la survie de ses enfants. Il fait si froid encore, combien d’hiver encore ? Elle savait Adriel emmitouflé dans toutes les couches de couvertures disponibles, et Eden avait certainement trouvé une source de chaleur avec Stella, et les braises qui restaient dans le poêle qu’Eden leur montait quand elle partait.

Eden soupire.

Pour autant, la gamine était trop malade pour ne pas tenter sa chance même avec quelqu'un qui se faisait passer pour un médecin. Mais Eden avait aussi survécu grâce à son statut de médecin, son savoir l’avait sortie d’un bon nombre de situation problématique. Elle troquait savoir contre vivres, savoir contre informations valables, soin contre matériel. Et elle réfléchissait. Sans pouvoir faire le tour de la maison, elle n’était pas spécialement inspirée pour faire une demande. La chasse aux vivres et aux différentes trouvailles étaient plutôt une question d’opportunisme déterminé que d’inspiration improvisée. Eden fronce les sourcils. Une couverture de plus ne serait jamais en trop. La cabine était désormais assez isolée, et Eden avait réparé du mieux qu’elle pouvait un des volets, sans pour autant appeler cela du travail bien fait. Mais il fermait, et c’était l’essentiel. Elle fit preuve de bonne volonté et remit le cran de sécurité de son son fusil de manière assez sonore pour que l’adolescente l’entende. Pour autant, Eden ne baissait pas sa garde. Si l’une était méfiante, deux tête attendaient Eden, et elle avait bien l’intention de rentrer. Elle retire donc la capuche de son imperméable. « Deal. » affirma t-elle en hochant la tête. Elle regarde autour d’elle. Personne. Le monde était devenu le repère des oubliés, le repaire des survivants, et le Royaume des infectés. Ils étaient déjà en décembre, le temps passait si vite et pourtant les jours étaient si longs. Étrange vie.

«  Je m’appelle Eden. Je préfère te prévenir tout de suite, je n’avais pas l’intention de croiser qui que ce soit. Mon accoutrement n’appelle pas à la socialisation. » l’avertit-elle en retirant ses gants, qu’elle fourra dans la poche de son pancho imperméable qu’elle avait relevé, dégageant ses bras et ses épaules, dévoilant un épais pull en laine gris qui cachait en dessous un bon paquet de couche de vêtements, sans pour autant que la jeune mère ne soit limitée dans ses mouvements. Ses cheveux étaient nattés dans son dos, elle avait d’épaisses cernes, mais le visage frais, Eden était en bonne santé et cela se sentait. Un miracle selon elle, quand on savait qu’elle avait mis au monde un enfant, seule, à la sauvage, il y a neuf mois.

« Je ne pourrais pas te donner de quoi te soigner jusqu’au bout et très efficacement. Mais certainement assez pour que tu puisses en trouver toi même. »


to disappear completely
Strobe lights and blown speakers, fireworks and hurricanes. I'm not here, this isn't happening, I'm not here, I'm not here


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Mina Moon
Administrateur
Mina Moon
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau & 9 mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/03/2019
Messages : 171
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: It's a mad world.    It's a mad world.  - Page 2 EmptyVen 26 Avr 2019 - 14:50
- Euh…

Qu’est-ce que ça peut vouloir dire que son accoutrement n’appelle pas à la sociabilisation ? En quittant la pièce pour lentement m’approcher des escaliers, je ne suis plus sûre que de vouloir la rencontrer. Serait-ce une folle ? Se déplace-t-elle nue ou couverte de peintures tribales ? S’est-elle construit une armure à pointes ? Je m’attends à tout et je pense que j’ai un peu trop d’imagination sur le sujet. Entre deux pas hésitant, je balbutie vaguement :

- M-moi c’est Mina.

Son prénom est simple à retenir. Instinctivement, je l’aime bien ; peut-être parce qu’il sonne… « apaisé ». Je déchante bien vite quand je la vois : effectivement, elle a l’air aussi peu commode que son timbre le laisse entendre. Le visage fermé, l’allure assurée, les vêtements enduits de ce qui ressemble à des fluides cadavériques. L’odeur de putréfaction monte jusqu’à moi et je n’arrive pas à m’empêcher de tousser dans le poignet qui masque maladroitement mon nez.

Au contraire de l’inconnue, je dois avoir l’air blême, échevelée et chétive. La fièvre m’inflige un autre frisson que je suis incapable de réprimer. Je m’accroche à la rampe pour ne pas céder à un nouveau tournis et raccroche mon arme à ma ceinture. Je n’ai aucune chance de toute façon, alors la promesse qu’elle me fait d’un soin – même partiel – suffit à refouler mes doutes. Au fond, ça a presque l’air plus honnête que lui elle lui assurait un rétablissement sous 24h.

- C’est ok, que je confirme assez rapidement, ça me va. Merci, je marmonne ces derniers mots qui me semblent indispensable, vous… vous ne m’avez pas dit ce que vous voulez en échange. Je peux vraiment être utile !

J’ai envie qu’elle me demande une contrepartie, parce que j’ai appris à me méfier de la générosité. Plus rien n’est complètement gratuit maintenant et ceux qui ne réclament pas un prix tout de suite le font plus tard ; je préfère savoir immédiatement dans quoi je m’engage. Pour confirmer ma bonne foi d’ailleurs, je soupire et avoue – même si Eden devait déjà avoir deviné :

- Mon père est pas là. Y’a que moi. Désolée, j’savais pas c’que vous voudriez…, je me pince un peu les lèvres, vous pouvez prendre tout ce que vous voulez dans la maison, je m’en fiche.

De toute façon, je n’ai quasiment rien à moi. Je n’ai pas trop envie de pousser la charité en disant que je n’ai pas mangé depuis un bail non plus. Déjà, si je pouvais ne pas mourir d’un sale rhume, je me débrouillerai pour le reste.


« Game over or Continue ? »
♫ I had a dream that all of time was running dry. And life was like a comet falling from the sky ♪ I woke so frightened in the dawning, oh, so clear ♪ how precious is the time we have here ? ♫
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Eden P. St John
Fiche de personnage
Survit depuis le : 09/03/2019
Messages : 40
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: It's a mad world.    It's a mad world.  - Page 2 EmptyMer 1 Mai 2019 - 20:36
Mina, ce serait donc. Eden hoche la tête. Il était préférable qu’elle prévienne l’adolescente de son accoutrement. Elle avait appris qu’être cachée sous un pancho qui sentait la mort et la putréfaction n’était pas réellement la carte de visite traditionnelle d’un docteur. Même si elle pourrait argumenter que les médecins durant la Grande Peste ne donnait pas non plus grande envie de se faire ausculter. Les pandémies avaient toujours été nommé après par ceux qui y avait survécu. Elle se demandait comment il appellerait ce virus responsable de la mort de milliards d’individus. Elle espérait que ce serait pas le nom du type qui l’aurait découvert en prénom, ou isolé le premier. Eden se disait qu’elle préférait que son nom ne soit pas associé à une pandémie, à un vaccin à la limite, au de la de cela, elle préférait éviter. La jeune mère lève les yeux sur la gamine. L’adolescente, plutôt. A vu d’oeil, elle lui donnerait l’âge d’être en fin de collège … début de lycée à la limite. Avec la manque de nourriture dont elle semblait clairement victime, Eden ne pouvait que supposer son âge. Instinctivement, Eden fit le calcul, elle devait avoir entre onze et treize ans quand cet enfer c’était abattu sur son innocente existence. Peut être était-ce difficile pour elle… Eden se disait qu’au moins, elle avait connu la nonchalance de jours désormais perdus. Combien de gamins avaient du survivre seuls, mourir seuls, attendre des parents qui n’étaient jamais revenu ? Cette question lui noua la gorge. Elle rentrerait, coute que coute. C’était la promesse qu’elle leur faisait à chaque fois, et elle avait bien l’intention de l’honorer.

Elle lui avoue que son père n’était pas là. Eden ne dit rien. Elle s’en doutait. Ce n’était pas une surprise pour elle. Comme il était rare de ne pas trouver des familles brisées par l’apocalypse, elle y était désormais vaccinée, insensible, compréhensive quelque part, mais elle ne relevait plus. L’eau avait coulé sous les ponts, il n’y avait, désormais, plus rien à dire, simplement avancer, et avancer avec toute la ténacité et la détermination que l’on pouvait avoir. Mais il était certains que dans l’état où était la jeune fille, elle ne devait pas avancer bien loin, et la détermination ne devait pas la mener. Elle regarde rapidement autour d’elle. La maison commençait à prendre les traces du temps, la tapisserie se décalait à certains endroit à cause du manque d’entretien, de vie, et de manque de chauffage, mais ce n’était pas le pire, Eden avait vu des maisons qui laissée ouverte avait laissé entrer les cadavres ambulants, les traces d’hiver, de météo peu clémente, de pluie, de givre, inhabitable. Ici au moins, à défaut de chaud, cela semblait sec. Eden hoche la tête à nouveau. « Tu ne serais pas vraiment en état de m’en empêcher. » lui fit-elle remarquer avec un pragmatisme froid. Mina ne pourrait empêcher Eden de prendre ce qu’elle désirait. C’était un fait. Un fait froid, et glacial, mais c’était la vérité. Pourtant, elle n’en ferait rien. Elles avaient passé un accord, ainsi les choses n’iraient pas de mal en pire, et Eden pourrait tout de même faire le tour du propriétaire à la recherche de ce qui lui semblait le plus utile pour l’hiver dans la cabine.

« Je prendrais des vêtements dans les armoires et des draps dans les tiroirs. Pour ce qui est de la nourriture je pense que tu as déjà fait le tour. » Eden ne partagerait pas de rations, ou de nourriture avec elle, et elle ne lui piquerait pas non plus. Ce qu’elle voulait était limiter au maximum son besoin de laver, nettoyer les vêtements de bébé, qui elle s’en était rendu compte salissait à une vitesse incroyable. La jeune mère regarde Mina. Pour ce qui était des draps, elle cherchait à isoler de la meilleur manière la pièce à vivre, éviter qu’ils ne marchent sur du bois ou du parquet froid et qu’ils ne choppent ce que couvait, par exemple, la jeune blonde en haut des marches. Ils servirait aussi à filtrer ce qu'elle avait à filtrer. Sa main blonde dans le sac qu’elle portait sur son dos une trousse en tissu épais à l’intérieur compartimentée, dans laquelle se trouvait la caverne d’Ali Baba : soins, bandages, désinfectant, poudres ne sachet de couleurs diverses et variées, pilules en tout genre… Eden lui signe de s’approcher. « Malade depuis combien de temps ? Tu manges correctement ? Boit correctement ? … Dans la limite du possible et de ce que tu trouves ? Que tu tousses c’est bon signe … Ton corps rejette ce dont il n’a pas besoin.  » Ça ne semblait pas trop grave… Elle devrait s’en remettre, plus longuement que la normale, dans un pays développé, et non pas un pays retourné au Moyen Age.

«Mal à la tête ? Au ventre ? ... »


to disappear completely
Strobe lights and blown speakers, fireworks and hurricanes. I'm not here, this isn't happening, I'm not here, I'm not here


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Mina Moon
Administrateur
Mina Moon
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau & 9 mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/03/2019
Messages : 171
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: It's a mad world.    It's a mad world.  - Page 2 EmptyJeu 2 Mai 2019 - 14:30
Décidément, c’est pas une marrante. J’essaye juste d’être cool en avouant mon mensonge et voilà qu’elle me renvoie dans les dents que de toute façon, c’est elle la plus forte. Je me renfrogne un peu mais ne riposte rien. Les conflits ne sont pas dans ma nature et je sais largement ce que je vaux. Sans compter que si elle est vraiment la seule personne en mesure de m’aider dans les environs, je vais prendre mon mal en patience. Après tout, je n’ai pas besoin qu’on devienne amie, jusqu’elle m’évite de mourir de la grippe. Pis au final, elle ne veut que des draps.

Pour la deuxième fois – ou troisième j’ai pas compté – Eden a ignoré ma demande quant à ce dont elle a besoin. Je ne sais pas si c’est volontaire et qu’elle essaye de m’arnaquer ou si son allure de porte de prison cache une poussée de serment d’Hippocrate. J’ai envie de croire que c’est la seconde option mais n’ai pas entièrement la foi. Néanmoins, elle me fait signe d’approcher et je m’exécute en grelottant, un peu comprimée sur moi-même. J’ai froid et toute ma poitrine brûle. Alors que je descends les marches, ma tête pèse une tonne et l’odeur que dégage son « déguisement » est d’autant plus insupportable une fois à ses côtés.  

- Euh…, depuis quand je suis malade moi ? Ça fait plusieurs jours… genre huit ? Mais c’est pire depuis avant hier, je n’y connais rien mais je ne peux m’empêcher d’inspecter du regard sa trousse magique : des pilules, des sachets, des bouteilles, … ok, ça ressemble à un attirail de docteur, je…, une quinte de toux étouffé dans ma manche m’interrompt, j’ai pas vraiment mangé depuis… deux ou trois jours, je collabore de ma voix enrouée, hier j’ai juste grignoté des m&m’s périmés, comme ça elle sait tout, et je bois quand je peux. De l’eau de pluie surtout.

Fort heureusement, ce ne sont pas les averses qui manquaient dans notre état. Pour tout dire, on a même sacrément plus de chance que les habitants du Nouveau-Mexique de ce point de vue. Je fixe un instant Eden qui me demande de détailler mes symptômes. Cette situation est carrément surréaliste, non ? Apprendre que s’écharper les poumons est bon signe me soutire une grimace : j’aurais aimé une démonstration positive un peu moins désagréable.

- Mal à la tête surtout, je… j’ai froid tout le temps et j’ai chaud en même temps, j’avoue ne pas savoir comment mieux décrire que ça, elle va de toute façon voir mes cheveux plaqués par la sueur, et ça me brûle dans la poitrine aussi, je lui montre machinalement où c’est et avorte mon geste en réalisant que c’est inutile, euh… j’me sens aussi fatiguée et… j'ai mal partout, le mot que je cherche est « courbaturée », mais la fièvre me le vole. Voilà, voilà. C’est grave docteur ?


« Game over or Continue ? »
♫ I had a dream that all of time was running dry. And life was like a comet falling from the sky ♪ I woke so frightened in the dawning, oh, so clear ♪ how precious is the time we have here ? ♫
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Eden P. St John
Fiche de personnage
Survit depuis le : 09/03/2019
Messages : 40
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: It's a mad world.    It's a mad world.  - Page 2 EmptyJeu 9 Mai 2019 - 23:05
Parfois, Eden se perdait quelques secondes à vouloir retrouver le père de sa fille, et le père de son fils. Pas pour de triviales retrouvailles, mais pour la simple aide qu’ils auraient pu lui apporter, et la soulager de cette angoisse vicieuse qui lui voilait le ventre à chaque instant. Quand elle voyait Mina malade, elle ne pouvait que transposer cela à sa propre responsabilité de mère. Même si la blonde n’avait pas le même âge que ses enfants, elle restait assez jeune pour que l’esprit d’Eden se concentre réellement sur une seule et unique chose, son retour chez elle. Mina avait l’air d’une gentille fille. Pas bien méchante d’aspect extérieur, elle avait au moins le courage d’avoir survécu jusqu’a maintenant, et Eden pouvait bien saluer cela.  « Tu devrais choisir une maison plus petite la prochaine fois. Plus facile de se réchauffer. » lui fit elle en palpant sa gorge puis sa mâchoire. Selon Eden, ça ne servait à rien d’avoir grand surtout l’hiver. Plus l’espace était grand, plus elle aurait du mal à chauffer, et par conséquent, se réchauffer. Elle soupire, rien de grave comme elle le supposait. Mais assez pour la clouer au lit, et la rendre vulnérable à tout type d’attaques. Et selon la gamine, elle traînait ça depuis plus d’une semaine.

« En ce qui concerne ce que tu as, rien de gravissime. Mais il faut que tu t’en occupes. Ouvre la bouche. »

Quand Poppy était tombée malade pour la première fois, Eden avait su quoi faire. Elle était médecin après tout. Mais elle s’était vite rendue compte d’une chose, et d’une chose très simple : quand il s’agissait de son enfant tout semblait absolument gravissime. Alors qu’en réalité, sa fille n’avait fait qu’une intoxication alimentaire légère et qu’à part la forcer à boire de l’eau, elle ne pouvait qu’attendre. Mais voilà, en étant toujours sur le qui-vive et les nerfs tendus, ses réactions devenaient légèrement plus … extrême. Des M&M’s périmés ? Eden la regarde, longuement. En effet, ça n’avait rien d’un repas pour quelqu’un de malade. La jeune mère ne dit rien, et soupire longuement. La fatigue, et ce qui devait certainement être des courbatures n’était pas surprise si l’on additionnait tout cela à la liste de symptômes. « Si tu n’as pas été en contact avec des félins. Ce dont je doute, honnêtement. On va partir sur une Angine. » Une toxoplasmose aurait été la cerise sur le gâteau à n’en pas douter. Et Eden n’avait rien pour traiter une maladie comme la Toxoplasmose, mais les angines, c’était autre chose. Et à vrai dire, elle avait surtout besoin de repos, d’être au chaud et de manger correctement quelques choses qui n’était pas solide, à défaut d’être périmé. En ce qui concerne lui offrir des rations, Eden n’en était pas là. Elle pourrait dire qu’elle était désolée, mais ce serait mentir. Le serment d’Hippocrate avait été enterré en même temps que le monde. Mais, elle pouvait lui donner des conseils, et de quoi se revigorer pour une journée ou deux, lui donnant les capacités d’aller chercher de quoi terminer sa guérison.

De son sac, elle tort une petite boite rouge, avec l’initiale P, pour paracétamol, écrite au feutre marqueur rouge. Et elle lui tend deux cachets. « Un quand je serais partie. Et un demain matin. Pour faire baisser la fièvre et soulager tes courbatures. » fit-elle en rangeant la boite avec le reste. Pour ce qui du reste des remèdes, elle risquait de passer une quart d’heure dégoutant, mais au moins cela ne devrait pas lui demander trop de créativité. « Quand la fièvre tombe, cherches du sel ou du bicarbonate de soude. Ça ne sera pas plaisant, mais tu n’auras pas à aller faire des expéditions de recherche trop poussées ou créatives dans ton état. Tu fais bouillir de l’eau et tu fais des gargarismes. Ce n’est pas plaisant, mais ça te soulagera. Si tu trouves du thym, tu peux faire la même chose avec. »  Eden la regarde longuement, avant de se relever. « Et du repos et un repas, dès que tu le pourras. Fais un tour dans les armoires de la maison. Et change tes vêtements sales ou mouillés par la transpirations de la fièvre. Il faut que tu te réchauffes et que tu dormes. » Le ton était lacunaire. Tout ce qu’Eden avait fait pour ses enfants c’était de leur éviter qu’ils ne tombent malade. C’était le pire fléau de l’hiver, et quelques choses qu’ils pourraient traîner jusqu’au début du printemps. Et Eden ne dormait clairement pas encore assez devoir subir des nuits de fièvres enfantines. Non, clairement pas assez.  « Des questions ? »


to disappear completely
Strobe lights and blown speakers, fireworks and hurricanes. I'm not here, this isn't happening, I'm not here, I'm not here


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Mina Moon
Administrateur
Mina Moon
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau & 9 mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/03/2019
Messages : 171
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: It's a mad world.    It's a mad world.  - Page 2 EmptyDim 12 Mai 2019 - 1:30
Cette femme est… intimidante. Je veux dire, j’ai toujours été un peu en avance intellectuellement et trouver des interlocuteurs capables de me suivre n’a pas toujours été facile. Là pourtant, c’est moi qui me sens toute petite. Peut-être parce que je suis malade, que ma tête tourne et que la médecine reste une science qui ne s’apprend pas uniquement dans des bouquins, mais j’obéis sans rechigner. J’ouvre la bouche, je hoche la tête, je prends ce qu’elle me tend et hoche encore la tête en signe que j’ai bien compris. Ce n’est pas grand-chose mais c’est déjà énorme. Ces deux cachets vont peut-être lui manquer un jour et elle se souviendra qu’elle les a donné à une idiot enrhumée. Enfin : « anginée », mais ça ne se dit pas.

Au final, le plus dur, ce sera de faire bouillir de l’eau. Ma période de survie en forêt avec me groupe nomade m’a permis d’engranger deux-trois trucs utile, mais ça reste difficile à réaliser – surtout quand on grelotte sans arrêt. C’est pourtant plus probable que je me retrouve à devoir faire un feu made in moi. Jusqu’à maintenant, je n’ai pas croisé énormément de gazinière encore fonctionnelle en tout cas. Je tousse encore et murmure un « merci », poussant sur ma voix pour qu’il soit audible. Si j’ai des questions ? Et bien…

- Je… je ne sais toujours pas ce que vous voulez en échange, je croise bravement son regard et lutte pour ne pas baisser les yeux, je sais que les gens ne s’aident pas pour rien maintenant et je ne suis pas une menteuse… je peux aider. Même si je ne l’ai pas tout de suite, je…, je plisse les paupières, dur de réfléchir avec autant de fièvre, on peut trouver un endroit où je vous laisserai ce que je vous dois. Une boîte aux lettres, un garage, quelque chose du genre, elle n’a pas vraiment l’air de celle qui va me dire que finalement, elle fait ça de bonté de cœur, mais je précise quand même, je tiens à ce qu’on soit quitte. Si vous ne savez pas ce que vous voulez… dites-moi ce qui peut vous manquer ? Je ferai au mieux, une fois que je serai sur pieds en tout cas. En l’état, je ne serai même pas bonne à faire la pet-sitter pour tortue.


« Game over or Continue ? »
♫ I had a dream that all of time was running dry. And life was like a comet falling from the sky ♪ I woke so frightened in the dawning, oh, so clear ♪ how precious is the time we have here ? ♫
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It's a mad world.    It's a mad world.  - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- It's a mad world. -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Forge World
» 05. You roxx my World
» Commande Forge World du Père Noël !!!
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» World Tournament 2009 (Qualifications)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: