The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-13%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
20.95 € 23.95 €
Voir le deal

Partagez
- Blood for blood. -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Blood for blood.   Blood for blood. EmptyMar 2 Avr 2019 - 14:08





Cigarette coincée entre les lèvres, le blond quittait cette maison qu'ils avaient investi, lui et la plupart des siens, sur cette île de malheur. Combien de mois déjà étaient-ils ici ? Trop longtemps à son goût. Il s'y faisait pourtant, à ce confort, à tout ce qu'avaient pu mettre en place les habitants de Fort Ward, mais ce n'était pas pour autant qu'il s'en accommodait et qu'il souhaitait en bénéficier jusqu'à... jusqu'à quoi d'ailleurs ? Ah oui, que ce camp là aussi se casse la gueule, qu'ils seraient de nouveau pris dans une guerre qui ne les concernaient pas directement, et qu'ils seraient incapables de survivre à nouveau au dehors, devenus trop habitués à se la couler douce comme si leur monde était redevenu tout à fait normal. L'ancien homme d'affaires ne se leurrait pas : rien n'était arrangé, le monde était toujours aussi dangereux, et le sien, celui de sa famille était là-dehors, là où ils ne risquaient pas d'oublier que pour survivre, il ne valait mieux pas se reposer sur leurs acquis.

Observant tout en marchant ces gens qui évoluaient ici, son regard était redevenu aussi froid et supérieur qu'à l'accoutumée. Zack avait mis quelques semaines après leur arrivée ici à digérer la situation. Accepter la mort de Kyle, accepter qu'il n'avait pu le sauver, qu'ils avaient perdu tout ce qu'ils avaient construit là-bas, qu'il n'avait pu être là pour les siens comme il l'aurait dû au vu de son prendre état physique et mental. Mais il s'en était relevé, encore. Il n'était plus le même cependant, pas vraiment. Bien plus froid avec ceux qui ne faisaient pas partie de son cercle proche, tout pour ne pas risquer de nouer un quelconque lien qu'il pourrait être amené à perdre une nouvelle fois. Ceux qui composaient sa famille étaient suffisants, il n'avait pas besoin de plus et, au vu du temps qu'il avait mis pour s'ouvrir à eux, recommencer avec des inconnus serait plus que compliqué. Il faisait des efforts par moment, pour paraître moins glacial, mais au fond ça ne changeait rien : il se fermait totalement à une entrée potentielle dans sa vie. La mort de Jenna -seule personne qu'il avait fini par apprécier ici- ne l'avait que conforté dans cette idée de bloquer net ses émotions lorsqu'il ne s'agissait pas de ceux qui comptaient déjà à ses yeux.

Arrivant à la hauteur de la cabane qui servait de prison, il jetait le mégot de sa barrette de nicotine, se passant une main dans les cheveux. Il prit néanmoins quelques secondes avant d'entrer, se préparant à revoir celle qui lui avait tant pris, qui avait manqué de le tuer pour de bon. Mieux valait qu'il prenne sur lui pour masquer cette rage sinon il risquait fort de la tuer dans la minute et s'il y avait bien une certitude, c'était que la Petite Cheffe n'apprécierait guère. Au fond, ce n'était pas tant ce qu'elle dirait qui comptait, mais que s'il tuait la russe, il ne pourrait plus obtenir vengeance. Elle n'avait pas parlé pour l'instant, du moins pas délivré d'informations utiles même après ces deux mois ici. Tenace, mais il en faisait son affaire. De ce qu'avait dit Morgan, elle le pensait mort dans l'explosion de sa grenade, un bon point, très bon point.

Prenant avec lui la chaise disposée devant, le quarantenaire poussa enfin la porte, sa silhouette se découpant en une ombre dans l'habitacle avant qu'il ne referme le battant derrière lui. La seule lumière qui baignait la pièce venait de cette petite fenêtre à barreaux mais il voyait sans mal ou se situait Roza, percevant déjà un peu de cet état pitoyable dans lequel elle était. Si de nombreuses émotions s'immisçaient en lui, à commencer par la rage, il n'en montra rien. Allumant une lampe à huile déposée dans un coin, il déposa la chaise en face d'elle et s'y installa, la toisant de cet air supérieur avant qu'un sourire indéchiffrable n'étire ses lèvres. « Ils ne t'ont pas raté dis moi » commença-t-il sur un ton calme en appuyant ses avant-bras sur le dossier de la chaise à l'avant. « Je serais bien venu te voir plus tôt mais... il faut toujours garder le meilleur pour la fin. » Et à nouveau ce sourire. Il attendait sa réaction. Attendait de la voir se décomposer quand elle comprendrait que non, elle n'avait pas réussi son coup, qu'il était bel et bien là. Quand elle comprendrait que si ce petit jeu débile -mais utile- prenait fin, c'était que ses échappatoires se limitaient sérieusement.
Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 3477
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Blood for blood.   Blood for blood. EmptyMar 2 Avr 2019 - 17:18

Le temps pluvieux n'arrangeait rien au quotidien de la russe, l'atmosphère s'en faisait pesante dans cette pièce sombre aux parois de bois suintantes d'humidités et de moisies. Cette maigre silhouette s'agita à peine quand la porte de sa geôle s'ouvrit pour éclairer la pièce d'un piquant faisceau lumineux. Ce ne fut qu'une fois la porte fermée que ses iris habitués à l'obscurité purent finalement identifier cette silhouette familière, celle du diable en personne revenu d'entre les morts. Elle délirait ? Forcément, elle l'avait vu se noyer au milieu de l'explosion, il était forcément mort, Morgan l'avait confirmé. Elle l’accueillit de prime abord d'un large sourire carnassier, ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas monologué avec les morts. Puis, le raclement du bois contre le sol, cette chaise qui trône soudainement devant elle, suivi du son si clair de cette voix et de cette lampe qui éclaira la pièce, c'était étrange, d'un coup, c'était trop réel. Les éléments au combien inquiétant qui s'assemblaient finalement comme un puzzle n'étaient autre que celui de la déchirante réalité : on l'avait leurré. Elle qui pensait avoir coupé une tête du serpent n'avait finalement lancé qu'un pétard dans la gueule du démon. Et tout s'écroula, son sourire s'effaça et elle le foudroya du regard, la haine qui luisait dans ses pupilles en disant long sur son état de rage. Un claquement de dents dans le vide déchira le silence tout juste imposé. Le visage du diable était fermé mais ses yeux bouillonnaient d'une candeur malsaine. Quant à son sourire, plein de vice, il illuminait froidement ses traits, c'était que la situation devait l'amuser, quelle ironie...

"Ohh, you son of a..." Si elle retrouvait sa mère, nul doute qu'elle s'occuperait de son cas en premier lieu. "...bitch." Pour l'heure, il se tenait juste là, installé calmement sur cette chaise avec cet air supérieur qu'elle connaissait par cœur, une expression d'un amusement glacial qui tranchait à merveille avec l'air soudainement hargneux de l'encrée. "M'bouge pas." Si il fallait le tuer une deuxième fois, elle le ferait. Sa haine était si forte qu'elle l'aida à se hisser sur ses deux jambes, non sans peine et en s'aidant du mur, spectacle de poupée brisée réalisé dans une lenteur qui en disait long sur son état. Une main aux os brisés, un bras dont l'humérus était fêlé, une côte dans le même état et rien - ou presque - dans le ventre. La grimace qui fendait son visage tuméfié était réelle, la rage pouvait bien lui apporter un peu d'adrénaline mais elle n'éteignait que peu la douleur.

Le poing gauche se serra, le buste pivota aussitôt et le coup fendit l'air pour rencontrer le vide de plein fouet. Il avait bougé ? Non, il n'en avait même pas besoin, le vertige et la brume conséquente d'un tel effort l'amena à mal jauger la distance. C'était ridicule, surtout avec la chute et la perte d'équilibre qui s'en suivit. Elle retomba littéralement à ses pieds, deuxième ironie de la journée. N'ayant cependant pas encore dit son dernier mot, le mince espoir de vengeance auquel elle s'accrocha amena sa main valide à se saisir fermement du bois de la chaise pour tenter à nouveau de se redresser. "M'bouge... pas.. Connard." Répéta t-elle une nouvelle fois alors qu'elle subissait de plein fouet les œuvres de son régime draconien.


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.



Awards 2019/2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Blood for blood.   Blood for blood. EmptyMer 3 Avr 2019 - 7:11

Voir l'incompréhension laisser peu à peu sa place à la rage dans les prunelles de la russe n'avait fait qu'accentuer le sourire du blond qui gardait son propre regard bien ancré dans le sien. Après deux mois en captivité ici, Roza n'était plus que l'ombre de celle qu'elle était auparavant. Blessée, sérieusement amochée, amaigrie, et pourtant elle n'avait rien balancé. À quel stade se trouvait son état psychologique ? Tenait-elle encore le coup ? Avait-elle encore la volonté de se battre encore et ne pas choir sous leur joug ? À dire vrai l'ancien homme d'affaires s'en foutait royalement, qu'importait ce qui avait été fait auparavant, qu'importait qu'elle soit encore apte à se dresser contre lui : si personne n'avait réussi jusqu'alors à lui faire cracher ce qu'elle savait, il s'en chargerait lui-même. Et au vu du regard qu'elle lui lançait, il se doutait bien que son retour d'entre les morts n'était qu'un coup de plus à digérer pour la détenue. Venir avant aurait été une possibilité, s'il avait pu canaliser sa rage envers elle plus rapidement, mais en finalité se pointer maintenant, après tout ce qu'elle avait déjà écopé, était bien plus percutant.

Ses premiers mots lui firent arquer un sourcil. Cherchait-elle ses mots ou avait-elle simplement de la difficulté à parler ? Pas d'importance. Elle finirait de toute façon par balancer ce qu'elle savait, même s'il devait user des pires techniques. Un bref instant, Zack repensa à ces jours passés parmi le groupe de Gabriel, à subir de nouvelles tortures chaque jour. Tortures qui avait laissé des séquelles tant physique que mentale, sa peur de l'eau ne le laissant toujours pas totalement tranquille. Peut-être que d'autres auraient choisi de rester loin de la tatouée pour ne pas avoir à lui infliger la même situation, mais le quarantenaire n'était pas les autres, et l'empathie ou la compassion ne faisaient pas parties de son être, pas quand la personne en face de lui avait fait partie de ceux qui était responsable dans la mort du journaliste et la perte de leur chez-eux. « Ravi de te revoir également, Roza » avait-il simplement rétorqué, appuyant son prénom de manière à laisser entrevoir une once de sa colère. Juste une once, parce-qu'elle n'avait aucune idée de celui qu'il pouvait être réellement. Elle avait déjà eu un aperçu de ses pires facettes, mais il doutait fort qu'elle en définisse réellement l'ampleur. La Russe en prendrait conscience bien assez tôt, chaque chose en son temps.

Lui intimait-elle de ne pas bouger ? Il n'en n'avait pas l'intention, pas alors qu'il la voyait aussi diminuée, peinant sérieusement à se mettre sur ses pieds, son expression ne devenant que douleur malgré cette rage qui incendiait son regard. Le blond ne bougea pas plus lorsqu'elle envoya son poing vers lui. Pas suffisamment proche. Ni vive. Il se contenta de baisser le regard vers elle, désormais à ses pieds, ne retenant pas un soufflement à la fois amusé et lourd de dédain. « Deuxième tentative ? » lança-t-il à l'attention de celle qui avait tout l'air d'être le fantôme de cette femme qu'elle était auparavant. Une pâle copie. Plus rien.

Et elle essaya à nouveau, se raccrochant à la chaise, puisant dans ses maigres forces pour se relever à nouveau en lui intimant pour la seconde fois de ne pas bouger. La suivant toujours de ces prunelles froides, Zack attendit qu'elle soit à nouveau sur ses pieds, la défiant du regard sans qu'il ne ressente cependant la moindre peur. Pas même de la pitié à dire vrai. Au fond, il se réjouissait de la voir ainsi, son petit sourire discret en étant la seule preuve visible. Ainsi debout, elle le surplombait par sa taille, le forçant à lever un peu la tête. Il n'hésita pas longtemps lorsqu'elle renvoya son poing vers lui, attrapant vivement son poignet pour la stopper net dans son geste. « Tu pensais sérieusement que j'allais te laisser faire ? » Plus d'amusement dans son ton, ni même sur son expression. Seulement cette froideur inquiétante, signe d'une colère latente que certains connaissaient bien.

Il repoussa sans ménagement la brune, ne se formalisant pas une seconde du fait que son équilibre était bien trop précaire pour qu'elle parvienne à se rattraper. « Fini de jouer Roza. On va discuter toi et moi. » Parler oui, même s'il se doutait pertinemment que la discussion devrait se faire à coup de tortures, les aveux arrachés par la violence et le sang.
Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 3477
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Blood for blood.   Blood for blood. EmptyMer 3 Avr 2019 - 8:58

Elle était à nouveau debout et elle captura la cible de ses prunelles réduites à deux fentes inquisitrices, convaincue qu'à cette distance, elle ne pouvait pas le manquer. Il y allait forcément y avoir un contact, pas celui qu'elle souhaitait, malheureusement. Son coup manquait cruellement de vivacité et le poignet attrapé en plein vol stoppa net son élan. Un sifflement rageur quitta ses lèvres et la seconde suivante, elle s'en retrouva à nouveau au sol, envoyée au loin avec autant d'aisance que lorsque que l'on se débarrasse d'une mouche agaçante.

Incapable de le toucher, une expression complexe prit place sur ses traits désorientés où se mêlait rage, honte et dégoût. Il voulait discuter ? Bien, ce n'était de toute évidence pas réciproque. "J'ai rien... à te dire, enculé." Absolument rien, le dialogue n'était pas envisageable avec un enfoiré de cette classe et la slave avait beau se douter de ce qui l'attendait avec un tel refus, la vérité était qu'elle n'en avait strictement rien à carrer sur l'instant présent. Au pire, il la tuait et la libérait enfin de ce poids qu'était devenu sa vie. Après deux mois enfermée à subir tout genre de traitement, elle avait de toute façon déjà perdu tout espoir pour un happy ending. Personne ne viendrait, le fort ne lèverait pas le petit doigt avec une Selene au sein du conseil, quant à Markus, Riley et Connor, ils ne pourraient rien faire en sous-nombre contre ce camp organisé et suréquipé. C'était joué d'avance.

Et le cinéma recommença, elle rampa pour atteindre le mur de bois juste derrière elle, bien décidée à retenter un nouvel assaut, jamais deux sans trois, non ? Têtue comme elle était, tant qu'elle avait la force d'essayer, elle ne cesserait pas, même si la cause était perdue, elle refusait de l'admettre et irait jusqu'au bout. Elle ne pouvait compter que sur elle même, elle le savait.

Le show s'arrêta une fois debout, les jambes tremblantes de l'encrée refusaient de bouger et son épaule collée au mur refusait quant à elle de s'en détacher, le corps envoyait des signaux, ceux d'une nouvelle chute si elle esquissait un pas loin de cet appui humide. Un frisson de sourcils changea soudainement son air qui frisait maintenant la panique face à cette soudaine incapacité. Elle n'était vraiment pas en état... "Ramène toi, j'vais t'refaire la gueule." C'était désespéré comme appel, mais sa ténacité la forçait à composer avec ce qu'elle avait et si elle ne pouvait pas venir à lui, alors l'inverse était peut-être envisageable ? C'était dans tous les cas un scénario trop humiliant que de rester au sol et de subir la langue trop pendue du blond, il fallait qu'elle fasse quelque chose...


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.



Awards 2019/2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Blood for blood.   Blood for blood. EmptyJeu 4 Avr 2019 - 8:43

Zack avait-il un jour imaginé voir la Russe dans un tel état pitoyable et affaibli ? Oui. Il l'avait sincèrement espéré. Mais s'en persuader était une chose différente et pourtant, elle était bien là, sur le sol, le visage déconfit par toutes ces émotions de rage, douleur et honte qui devaient l'habiter. Elle qui pourtant était si forte avant tout ça. Un caractère bien appuyé avant que le monde ne tombe, ils auraient presque pu finir par s'apprécier au final, et sans doute que dans le fond, l'ancien homme d'affaires ne la détestait pas autant qu'il le laissait entendre, que seule sa possessivité maladive parlait pour lui. Mais c'était avant. Avant qu'elle ne s'en prenne à eux avec son pote hispanique, qu'elle lui inflige une blessure au bras. Avant qu'elle fasse partie de ceux qui avaient arraché le dernier souffle de Kyle. Le quarantenaire pouvait cependant bien imaginer dans quel état elle se trouvait. Lui aussi était passé par là, torturé des jours entiers par Gabriel, mais rien n'avait été similaire. Il avait tenu jusqu'au bout, s'était joué de lui sans même se soucier des conséquences. Il était tout à son honneur d'essayer de l'atteindre, mais elle finirait par parler, d'une manière ou d'une autre.

Il se contenta d'arquer un sourcil quand elle affirma n'avoir rien à lui dire. « Tu finiras par changer d'avis, on le sait tous les deux » rétorqua-t-il de ce ton sans émotion qui laissait bien entendre qu'il ne reculerait devant rien pour avoir connaissance des informations qu'elle avait en sa possession. Si un bref sourire compréhensif étira ses lèvres, il n'avait rien de rassurant, contrastant bien trop avec ces prunelles glacées toujours fixées sur la silhouette affaiblie de la tatoueuse. Oh elle pouvait bien l'insulter de tous les noms il n'en n'avait strictement rien à foutre, il y avait bien longtemps qu'il ne se formalisait plus de ce que ses semblables pensaient de lui. Seule sa famille avait à ses yeux la légitimité de le faire réfléchir sur ses actes et celui qu'il était, les autres... ils n'étaient rien de plus que des êtres encore chanceux de fouler cette terre.

L'observant toujours alors qu'elle se traînait jusqu'au mur pour s'y appuyer, le blond ne cillait toujours pas, restant fixé sur sa chaise. Il la connaissait bien, cette détermination dans le regard de la Russe, mais il la réduirait à néant pour n'y laisser que de la peur et de la résignation. Le supplierait-elle de l'achever pour mettre un terme à cette mascarade ? Comme ce serait jouissif. Accepterait-il ? Absolument pas. La voyant se relever enfin et rester contre le mur, il pencha la tête sur le côté. « Plus difficile que prévu ? » demanda-t-il, un brin moqueur alors que l'expression de la concernée s'était faite paniquée le temps d'un instant. Pitoyable. Il ne retint d'ailleurs pas un soufflement amusé lourd de dédain à ses mots. Lui refaire la gueule hein ? Il attendait de voir.

Se relevant alors, l'ancien homme d'affaires contourna la chaise pour aller vers la brune. Sans ménagement, il leva la main et la serra autour de sa gorge, la soulevant de quelques centimètres en plantant ses prunelles dans les siennes. « Je doute fort que tu parviennes à tes fins » lança-t-il en crispant un peu plus ses doigts. « Tu n'es rien ici, Roza, plus rien du tout. » Elle pouvait bien essayer de riposter, de lui en mettre une, ce n'était pas avec son état qu'elle parviendrait à l'avoir. Zack avait d'ailleurs anticipé la situation : ses armes étaient restées à la maison. Seul son habituel poing américain logeait dans la poche gauche de son jean mais il saurait réagir avant que la tatoué ne tente quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 3477
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Blood for blood.   Blood for blood. EmptyJeu 4 Avr 2019 - 13:55
Les choses sérieuses vont commencer, le moment tant redouté approche et le ton est là pour l'en assurer, des fois qu'elle en douterait. Qu'il essaye donc, l'ex tatoueuse a confiance en son mental et face à autant de certitudes, elle ne peut que jouer l'insolence. "M'aha... T'as l'air bien sûr d'toi. C'est bien mal m'connaitre." Et oui, elle ne va pas le nier, c'est bien plus difficile que prévu de retourner à la charge, il marque un bon point face auquel elle lève son majeur, ça en dit long sur sa pensée, c'est par ailleurs peut-être pas la meilleure insulte à utiliser envers un gay, mais qu'importe, elle n'a rien de mieux à rétorquer.

Il se lève, il vient ! Le stationnement debout n'est pas évident à maintenir et la main qui fuse rapidement vers son cou tarde à être interceptée, un geste trop lent pour la russe qui n'attrape que son poignet. Quant aux mots soufflés juste derrière, elle ne va pas les nier, dans son état, ça va être difficile de lui refaire le portrait. Une nouvelle réalité écœurante dont elle est bien consciente, en pleine forme, elle peut s'occuper à mains nues de déboîter sa mâchoire, de défoncer son arcade, de lui arracher les yeux et d'éclater sa boite crânienne contre le bitume. Elle se voit déjà le faire comme elle voit déjà le décor : le sol ne serait plus qu'une patinoire gluante et glissante digne des poubelles d'une poissonnerie géante avec le corps inerte du blond qui patauge en plein milieu. Mais tout ça, c'est dans sa tête que ça se passe et uniquement là-dedans...

Elle n'est rien ici ? La brune à la batte lui a tenu le même discours, envisager cette vérité lui donne en réalité mal au crâne, ils se trompent, tous. Son combat est juste et le sera toujours à ses yeux, elle est ici prisonnière, sa petite personne représente à elle seule les dommages collatéraux soigneusement étouffés de ce camp, elle intrigue les curieux qui s’interrogent en conséquence, et ça, cette putain de victoire, le premier connard venu n'est pas prêt de la lui enlever. Connaissance du passé ou non, elle dérange et elle le sait et c'est là dedans qu'elle puise sa force. Sa pommette et son sourcil se haussent, le petit sourire en coin est là. "Toi qui... l'dis...Co.." La petite insulte ne sort pas, le son est étouffé par les doigts qui se serrent encore, elle ouvre grand la bouche pour y chercher l'air alors que ses prunelles se dilatent. Ses pieds s'affolent, seul la pointe touche encore le sol, le coup de genou à l'entre jambe tient du rêve, pas moyen de l'atteindre dans ses conditions. L'étranglement d'ordre général, c'est quand même particulier, le premier réflexe va sur l'étau qui enserre la gorge et les doigts se crispent toujours inutilement sur le poignet, la russe n'y coupe pas. Elle comprends vite quelle n'y arrivera pas comme ça et le délaisse donc pour frapper où il faut, sur le plexus. C'est le bon réflexe mais dans son état son coup manque d’élan et de force, l'adrénaline peut bien lui filer un petit coup de pouce, mais ça ne suffira pas à troubler le blond dans son élan. Le fameux coup  de boule dont elle use tant ne peut pas marcher non plus dans cette situation, Nate a du lui passer le mot quant à cette tendance bien à elle. Les secondes passent, le manque d'air est conséquent alors qu'elle s'en retourne désespérément vers ce poignet qu'elle tente de tordre, en vain...  


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.



Awards 2019/2020:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Blood for blood.   Blood for blood. EmptySam 13 Avr 2019 - 6:46

Pitoyable. C'est le seul mot qui passe dans le crâne de l'ancien homme d'affaires alors que la brune en face lui adresse un majeur levé. Ridicule de la voir aussi faible au point qu'elle n'ait même pas la force de répondre à son pic par des mots. Si elle avait eu l'intelligence de balancer dès le début tout ce qu'elle savait, se serait-il donné la peine de venir lui-même s'occuper de son cas ? Sans doute. Ne serait-ce que pour voir son expression en se rendant compte qu'il était loin d'être un fantôme. Bien vivant, et ce malgré tous les tiraillements tant physiques et psychologiques qu'il avait eu à porter. Pourrait-elle en dire autant dans quelques temps ? Difficile à dire, mais il s'en fichait pas mal à dire vrai. La traîner plus bas que terre et lui faire comprendre une bonne fois pour toute qu'on ne s'attaquait pas à lui ni aux siens, c'était ça qui comptait.

Ses doigts désormais enserrés sur la gorge de la tatouée, Zack ne laissait plus aucun amusement s'immiscer dans ses prunelles glacées. Il n'y avait pas non plus de peur ou de compassion, simplement cette froideur couplée à sa condescendance habituelle. Sûr qu'il aurait pu la tuer là, s'il l'avait voulu, mais ce n'était pas le but. Il y avait plus important en jeu, plus que sa simple petite vengeance personnelle. Elle essaya finalement de répondre à ce qu'il lui avait balancé mais ses mots se retrouvèrent étouffés dans sa gorge à l'instant même où le grand blond resserra sa prise autour de cette dernière. « Moi qui le dit en effet, et bientôt t'y croiras toi aussi » rétorqua-t-il de cet air confiant, suffisant. Et pourtant elle tentait de se débattre, de le faire lâcher prise, lâchant son poignet pour lui assener un coup sur le plexus qui ne lui arracha qu'un grognement mécontent. Il faudrait plus que ça pour le faire lâcher, bien plus. Le coup de boule fut évité aussi. Son coup favoris apparemment, au vu des échos qu'il avait eu de ses pairs. Mais même prévisibles, ces tentatives de fuite n'ôtaient rien à sa colère.

Afin de couper court à tout échange inutile, il la décala du mur et l'envoya valser dans un coin de la pièce, relâchant enfin sa gorge. Était-ce son crâne qui venait de cogner contre le mur ? Sans doute. Mais elle était toujours consciente. La toisant de toute sa hauteur, il reprit. « Tu as un jour pour te préparer, Roza. Demain on commence les choses sérieuses. » Et il se détourna d'elle pour récupérer la chaise et la lampe, ressortant de la cabane pour laisser la tatouée dans cette obscurité quasi totale. Elle et le souvenir de ce fantôme bien trop réel. Il aurait pu rester plus longtemps mais elle ne parlerait pas aussi facilement, inutile donc de perdre du temps. Le quarantenaire s'en était donc retourné à la maison où il logeait, réfléchissant déjà à la manière dont se déroulerait leur entrevue de demain.


Au lendemain, il s'était remis en direction de la cabane, un sac accroché à une épaule. À nouveau il entra dans la pièce, allumant la petite lampe. Les restes d'un repas sans doute maigre traînaient dans un coin. « Tu as repris des forces ? J'ai presque l'impression que tu n'as pas bougé d'un pouce depuis hier... » lança-t-il en déposant ses biens près de la porte. Il combla la distance qui le séparait de la russe, s'accroupissant à sa hauteur en lui adressant ce regard froid. « Il est temps de dormir maintenant. » Sur ces mots il lui assena un coup dans la tempe, la laissant sonnée au sol. Suffisamment pour qu'il puisse faire ce qu'il avait prévu.

Adossé contre le mur près de la porte, Zack attendait depuis près de dix minutes déjà, une cigarette se consumant lentement entre ses lèvres. Ses prunelles étaient fixées sur la brune devant lui, désormais assise sur une chaise, bras attachés aux accoudoirs, pieds immobilisés également. Certes, même en la laissant libre elle n'aurait pas pu lui faire grand chose, mais là n'était pas le problème. Il savait ce que ça faisait de se retrouver bloqué de la sorte, complètement coincé et impuissant. Il savait quelle angoisse cela faisait naître. Restait plus qu'à attendre qu'elle reprenne connaissance et ils pourraient discuter.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Blood for blood.   Blood for blood. Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Blood for blood. -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [[??]] True Legend [DVDRiP]uptobox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: