The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Better be alone than in bad company -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cameron G. Reeves
Modératrice
Cameron G. Reeves
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Browning Hi Power 9mm & un couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2019
Messages : 228
Age IRL : 33
MessageSujet: Better be alone than in bad company   Better be alone than in bad company EmptyMar 2 Avr 2019 - 17:25
Better be alone than in bad company


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Elle ne l'aimait pas, elle ne se cachait pas pour le lui dire et ça tombait bien puisque, de toute évidence, et étant donné le peu de mots échangés depuis le début de leur périple, lui non plus. A son regard la brunette n'était qu'une emmerdeuse née, une gamine devenue mère trop tôt qui avait encore en elle cette rage adolescente ne s'étant guère exprimée à l'âge où elle aurait dû exploser. En bref, il se demandait encore pourquoi Good avait tant tenu à l’escorter. Sans doute pour le garder à l’œil... Allez savoir, de toute évidence peu lui importait les raisons l'ayant menées à le suivre, et à se retrouver là, sur le siège passager auprès de lui, puisque dans quelques minutes le nez de la Camaro passerait les palissades du camp et qu'il aurait le plaisir de la virer de sa caisse sans avoir à lui rendre de compte.

Une heure plus tôt, d'ailleurs, Cameron avait hésité à la laisser sur le bas côté, juste pour qu'elle cesse de le toiser comme un infâme parasite, ou peut-être simplement pour l'emmerder. Parce qu'au fond, et même si elle était l'une des rares à le foutre en boule, Reeves appréciait un minimum la confrontation. L'entendre souffler, pester, respirer comme un veau, ça n'avait pas de prix, le pire était simplement de répondre à la hauteur des piques qu'elle était capable de lui balancer quand le silence lui semblait certainement trop dur à supporter.

Un sourire de coin fit saillir la fossette à sa joue droite mais disparut aussi vite que la bagnole sembla caler, sans aucune raison, sur ce chemin boueux entouré d'arbres centenaires. C'était quoi encore ? Un souci mécanique ? Un caprice du moteur ? Pas vraiment, si les entrailles de la bête étaient mortes, le coup d'accélérateur n'aurait rien donné bien qu'ici, et à son grand damne, il ne donna rien de plus qu'un geyser de bouillasse envoyé sur les traces qu'avaient laissé les pneus sur leur passage. A peine une vibration secoua l'habitacle, et même au second coup de pédale les roues ne firent que patiner. Pas de juron, simplement un soupir las. Le trentenaire ouvrit la portière, manquant de glisser à peine ses semelles retrouvèrent la terre meuble aux allures marécages.

- Merda ! Siffla-t-il avant d'aviser la véritable merde dans laquelle se retrouvait la bagnole. Embourbée, un pneu mort qui lentement se dégonflait, et au loin, désormais bien loin de lui, l'assurance de rentrer et de pouvoir enfin s'épargner les remontrances d'Ashley. Descends, faut changer la roue ... J'vais certainement pas le faire avec soixante dix kilos qui font pencher la carlingue à droite. Goujat ? Ce fut ce qu'elle dut penser très fort, ce qui luisait même dans ses deux billes azur que les siennes, tout aussi brillantes, croisèrent tandis qu'il se penchait pour agripper la manette commandant l'ouverture du coffre. Ohh, m'dis pas que t'as peur pour ton brushing, sors de là. Et si le temps s'était maintenu alors qu'ils exploraient une vieille papeterie, désormais la pluie revenait à la charge. Météo et situation idéale pour changer une roue, à croire que le karma, non content de lui flanquer une partenaire aussi désagréable, en rajoutait des caisses.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Feeling unknown and you're all alone, flesh and bone by the telephone. Lift up the receiver i'll make you a believer. Take second best put me to the test. Things on your chest...
For better & worse
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4131
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Better be alone than in bad company   Better be alone than in bad company EmptyMer 3 Avr 2019 - 22:33
Pourquoi elle avait eu cette brillante idée au juste ? Ah oui, pour se faire une idée sur ce type. Cameron. Alors que le paysage défilait et que le silence régnait dans l’habitacle, Ashley roula des yeux. Oh bien sûr, se faire une idée sur ce type n’était qu’une façade, parce que dans le fond elle avait déjà son idée. Cameron, c’était Zack, en brun et dans le bon groupe de survivants. En dehors de ces deux détails, c’était du pareil au même, enfin peut-être que lui ne jouait pas dans la même équipe qu’elle, ça elle n’en savait rien et elle n’avait pas envie de savoir pour la simple et bonne raison qu’elle n’avait pas envie de lui parler. Alors non, du coup cette sortie tout à fait justifiée n’était pas une partie de plaisir, mais au moins loin du camp elle avait moins de risques de croiser Finan.

C’était bien ça le cœur du problème. Fort Nisqually n’était pas assez grand pour l’éviter, pour les éviter, pour s’éviter la vision de leur bonheur. Ashley s’occupait majoritairement avec sa fille, elle aidait Shawna avec tous les marmots du camp, elle aidait aussi pour la cuisine, elle s’assurait que l’intendance était toujours bien tenue. Mais toutes ces activités comportaient des risques, de gros risques, alors de temps en temps, une sortie permettait de tempérer le tout. De lui rappeler pourquoi elle avait accepté cette décision, pourquoi elle agissait comme une adulte responsable et pas comme une adolescente capricieuse et caractérielle.

Les soubresauts de la voiture la sortirent de ses pensées. Il s’était arrêté, pourquoi il s’était arrêté ? Son regard clair passa de l’extérieur, peu engageant, du véhicule à son conducteur, tout aussi peu engageant si on oubliait qu’il était quand même canon. Le brun avait l’air en colère, donc il n’avait sans doute pas fait exprès de s’arrêter, cela aurait été mentir de dire qu’Ashley ne se marrait pas à le voir pester en dévalant dans la boue. Fallait changer la roue ? Et il avait besoin de son aide pour ça ? Sa remarque lui arracha un sourire, son plus beau sourire de peste parce que si elle montrait la moindre trace de vexation, Ashley en était persuadée, cet abruti n’en serait que ravi. « Oh mais si c’est que ça, je suis sûre qu’on peut déplacer ton égo vers la gauche de la voiture. »

Grand sourire, Ashley sortit néanmoins de la voiture en observant les alentours. Pas de rôdeur, mais pas de signe de vie. Ils étaient où bordel ? Nisqually n’était pas loin, du moins d’après le temps qu’ils avaient mis le matin. Pourtant elle ne voyait rien d’autre que des arbres à perte de vue, c’est-à-dire à moins de dix mètres à cause de la journée qui touchait à sa fin et du temps … typique de la région. « Merci de t’inquiéter pour mon brushing, au lieu de dire des conneries tu t’en sors avec ce pneu ? M’dis pas que t’as pas de roue de secours ? » Appuyée contre la carrosserie, Ashley soupira, espérant que ça ne prendrait pas trop de temps. Il était hors de question qu’elle découche pour la nuit, Hope serait inquiète, tout le camp serait inquiet. Quelle journée de merde …


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Cameron G. Reeves
Modératrice
Cameron G. Reeves
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Browning Hi Power 9mm & un couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2019
Messages : 228
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Better be alone than in bad company   Better be alone than in bad company EmptyDim 7 Avr 2019 - 16:58
Better be alone than in bad company


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Foutue roue, saleté de boue, sérieusement qui avait eu l'idée lumineuse de rejoindre la campagne ? Joshua, Josh qui pensait qu'ainsi aucun groupe de tarés, comme ceux dont leur avait parlé leur groupe – aujourd'hui réduit à un trio - en débarquant à la bibliothèque. C'était bien Joshua qui avait décrété ça, lui n'avait fait que suivre car il se fichait bien de l'endroit dès lors qu'il était sécurisé et capable de coller Haley à l'abris. Sauf que depuis ils avaient élu domicile dans ce vieux musée et que les membres de ce truc avaient, eux aussi, eu la visite de pillards quelques temps plus tôt. Et s'ils revenaient ? C'était bien cette question qui l'avait tenu éveillé les premières nuits passées ici, néanmoins si ces gens avaient déménagé, c'était bien pour éviter une visite surprise d'un clan ennemi. Là, il pestait, râlait silencieusement sur ce qui le poussait à supporter ce quotidien, sur ce qui l'obligeait à changer un putain de pneu dans une...

- Putain d'campagne à la con ! Et si sa voix résonnait par dessus les cimes d'arbres, peu importait. Ils n'étaient pas seuls et alors ? Si une charogne avait la bonne idée de se jeter sur sa partenaire du jour, alors peut-être ne l'entendrait-il plus se plaindre de ses humeurs et du reste. D'ailleurs elle foutait quoi là, appuyée nonchalamment sur la carrosserie ? Reeves redressa le nez, les bras embrassant d'ores et déjà le plafond extérieur de la caisse, son regard froid rivé sur elle. J'dois avoir une lime à ongles dans la boîte à gants si l'temps te semble interminable, t'as pas envie de te bouger ne serait-ce qu'un millième de seconde ?

La politesse n'entrait pas en ligne de compte, pas avec elle et encore moins quand la situation l'agaçait à ce point là, davantage que le temps comptait ici, sans protection, sans mur capable de repousser une potentielle horde de macchabées. Quant à la roue de secours, l'Italien se décala, grimaçant un minimum en remarquant l'état lamentable de son ourlet de jeans ainsi que de ses pompes, mais parvint jusqu'à elle, à quelques centimètres à peine de ses traits vers lesquels il se pencha sans une once de pudeur. Et sa bulle ? Rien à foutre, si madame voulait se donner la peine dix secondes, le pneu serait changé en un temps record et ils passeraient, d'ici à quelques minutes, le portail de Nisqually.

- T'es affalée dessus. Le pneu, pas autre chose, néanmoins son regard quelque peu lubrique la dépeignit longuement avant que sa main ne s'empresse à son poignet pour la faire se décaler un minimum. Les bonnes femmes troublées sont bonnes à rien ... Siffla-t-il entre ses dents avant d'ouvrir le coffre pour dégager ce qu'ils y avaient entassé plus tôt. Papier, crayons, règles et autre équerres, de quoi palier au manque de place si, toutefois, ils parvenaient à rentrer entiers de ce périple. Le matériel viré dans le fond de la caisse, le tapis empoigné et soulevé, le trentenaire ferma les yeux avant de se redresser pour lui coller le cric contre la poitrine. Tu devrais savoir comment ça marche, pomper uhm ? L'air Ashley... Quoi d'autre ?

D'un mouvement brusque, Cameron referma le battant. Le courant d'air fit voleter les mèches de la brunette qu'il invita à avancer vers le flanc de la Camaro. La boue, la terre, tout ça, elle devait y être habituée depuis le temps qu'elle crapahutait dans la bouse avec ses petits copains Ranchers. Les yeux fixés sur elle, il redressa doucement le menton, forcé de passer le dos de paume contre ses traits déjà ruisselants de pluie. Le calme plat pour l'instant, mais d'un instant à l'autre tout pouvait changer, il savait tirer certes, mais s'il pouvait éviter de le faire, éviter de se coltiner la farandole de décérébrés amateurs de chair fraîche, le rital ne crachait pas dessus.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Feeling unknown and you're all alone, flesh and bone by the telephone. Lift up the receiver i'll make you a believer. Take second best put me to the test. Things on your chest...
For better & worse
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4131
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Better be alone than in bad company   Better be alone than in bad company EmptySam 13 Avr 2019 - 14:43
Levant les yeux ciel, Ashley maudit tous les dieux de la création, de toutes les créations, tous les dieux que l’Homme avait jamais imaginé et vénéré. Pourquoi est-ce qu’elle était là déjà ? Pourquoi est-ce qu’elle avait décidé que suivre cet espèce d’abruti d’architecte pédant de ses deux plutôt que de rester tranquillement avec sa fille à Fort Nisqually ? Ah oui … Pour éviter plus facilement Finan, donc c’était la faute de l’irlandais, parce qu’il fallait bien un coupable et qu’elle n’allait tout de même pas prendre la responsabilité de sa propre présence avec Mister Douchebag of Douchedom. « J’hésite, peut-être le jour où tu décideras d’être agréable, j’essaierai d’être utile … on a du chemin à faire hein ? » Ce type savait exactement quoi dire pour la mettre en colère, sans doute qu’ils auraient pu être potes si Cameron n’était pas qu’un enfoiré dans des proportions épiques.

Elle était affalée dessus ? Ash’ haussa un sourcil, ah il parlait de la roue de secours avec cet air de play-boy au rabais ? Sérieux ça marchait, ça ? Dégageant son poignet de sa prise, Ashley soupira. « Ça t’ferait trop plaisir, mais j’te rassure, il en faudrait plus que ça. » Ce n’était qu’un demi-mensonge, ou une demie vérité. Cameron était un canon comme on en voyait rarement, son principal défaut était de renvoyer la même image que Zack,  pas la partie gay, quoique pour ce qu’elle en savait. Non, son plus défaut, c’était lui en fait, son attitude de connard hautain trop sûr de lui qu’aucun sourire ou regard de braise ne saurait faire disparaître. Est-ce qu’elle aurait succombé dans un autre monde où une quelconque divinité n’aurait pas décidé de leur faire pleuvoir un torrent de merde sur la tronche ? Oui, Ashley était faible après tout. Mais ce monde n’existait pas, il n’existait plus, alors elle n’éprouvait pour le brun qu’une profonde colère mêlée d’indifférence, ou l’inverse.

Quand il lui colla le cric entre les mains et que sa remarque fila à ses oreilles, Ashley prit une longue inspiration. Elle devait rester calme, elle devait penser à sa fille qu’elle allait retrouver au Fort. Rester calme. Mais en le voyant qui se tenait là, à rien faire alors qu’il y avait une roue à changer, la brunette sentit son calme fondre comme neige au soleil. D’un geste vif, le cric finit aux pieds de Cameron, éclaboussant sans doute un peu ses pompes au passage. « Vas te faire voir Cameron ! » Elle rentrerait à pieds s’il le fallait. Merde ! C’était par où la maison ? Merde, merde, merde, connard ! « Tu sais quoi ? Faudra que tu m’expliques pourquoi t’agis comme un abruti pareil, que moi j’sois une peste ingrate et mal éduquée, j’peux le comprendre mais pourquoi les types qui ont toujours le plus de blé sont toujours les plus cons hein ? Tu sais peut-être pas changer cette foutue roue hein ? C’est con, si t’avais demandé gentiment j’aurais pu l’faire mais là … c’est toi qui vas t’faire Cameron. »

Bon, elle n’allait pas être bien plus avancée à crapahuter dans la forêt mais ce type l’insupportait trop. Passe encore qu’il se montre hautain, mais passait beaucoup moins qu’il la traite de … de quoi au juste ? Fille de peu de vertu ? Elle aurait compris qu’il lui sorte ça s’il l’avait connue dix ou quinze ans plus tôt mais là, ses mots étaient juste ceux d’un connard de première. Et la pluie qui ne s’arrêtait pas, les éclairs qui lézardaient le ciel sombre, putain de putain de bordel de merde de journée de merde.


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Cameron G. Reeves
Modératrice
Cameron G. Reeves
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Browning Hi Power 9mm & un couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2019
Messages : 228
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Better be alone than in bad company   Better be alone than in bad company EmptyMar 7 Mai 2019 - 0:50
Better be alone than in bad company


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Le jour où il déciderait d'être agréable... pia, pia pia. Les restants de sa phrase lui revenaient indirectement, perlaient sur lui comme s'il n'était qu'un miroir réfléchissant la mauvaise volonté, tout autant que l'humeur de chien, de sa partenaire d'infortune. Ça ne l'atteignait pas, pas une seconde il ne se sentait véritablement piqué par ses propos. D'ailleurs y avait bien longtemps que Cameron ne ressentait plus grand chose sinon le vide, le néant, et la douleur sourde d'un passé l'ayant rendu aigre, aussi amer que le dernier cornichon du bocal. Cric en main, il se rapprocha d'elle et de son air de peste rebelle pour lui coller l'outillage contre la poitrine en une touche de son cru. Touchée... coulé. Le cric rejoignit le sol boueux dans une éclaboussure de merde qui lui constella les jambes.

- Porca miseria !! Jura-t-il les yeux grands ouvert où une certaine colère s'imprimait. Tu …. putain d'merde Ashley. Oh il aurait adoré aller se faire foutre pour le coup, loin d'elle, loin de ses humeurs changeantes et vacillantes, comme ces foutues pierres à la con qu'affectionnait sa frangine quand elle était gamine, le genre de bijou qui changeait de teinte – soit disant – en fonction de l'humeur de son propriétaire.  Le jean ruiné, Reeves serra les mâchoires pour la dépeindre. Mam'zelle sortait de ses gonds, incapable de faire preuve de bon sens au moins une fois dans sa vie déplorable de sale gamine ingrate. Lui renvoyer ses torts à la gueule ne changerait rien au fait qu'un pneu était mort et que les autres s'embourbaient au plus ils se hurlaient dessus. Merda ! La situation l'usait autant qu'elle le collait sur les nerfs, la vie n'était plus la même, pas ici, encore moins dans ces bois trempés, boueux, ou n'importe quoi pouvait surgir pour leur refaire le portrait. Un éclair le poussa à fermer sa gueule et à redresser ses yeux d'encre vers cette lézarde lumineuse à quelques pas de leur position. La pluie martelait sol et le capot, enfonçant davantage la Camaro dans son piège de bouillasse. T'es bien renseignée concernant l'blé, t'en as manqué pour être aussi casses couilles ? Reprit-il se résignant malgré tout à agripper le cric, pas sans une grimace de dégoût, avant de froncer les sourcils à ce qui n'avait rien à voir avec un grondement céleste.

Ses doigts se crispèrent sur le métal rouge du vérin, déjà son regard sondait les alentours, tâchant de percer les cordes que crachait le ciel devenu noirâtre, pour tenter de situer ces fameux râles. Good avait sans doute reprit sa ritournelle fatigante, cependant il ne l'entendait plus qu'en fond sonore, comme le bourdonnement d'une mouche. Un parasite sans importance à contrario de ce qu'il entendait se rapprocher sans encore pouvoir s'assurer de l'imminence du danger à venir. N'importe quel tronc pouvait en être : les morto. Avec le vent et cet écran de flotte, n'importe quel branchage prenait des allures de bras décharnés. Les traits plissés, à des kilomètres de cette prise de bec insignifiante, il revint l'observer elle avant de voir clairement une paire de phalanges squelettiques se tendre vers dans son dos. Pas le temps de la prévenir ou de faire preuve de tact, clairement s'il lui demandait de se baisser elle allait le prendre pour elle, comme s'il s'abaisserait à ce genre de bassesse graveleuse avec une emmerdeuse de renommée mondiale. En un rien de temps sa main libre agrippa son épaule pour la repousser tandis que son bras armé filait droit vers la mâchoire du macchabée. Le crissement du cric résonna mollement, bien moins que le dernier râle de la saloperie qui s'étala, gueule béante et cervelle à l'air, à quelques pas à peine de la brunette qu'il dépeignit sans une once de douceur.

- J'suis plus agréable ? D'autres grognements l'obligèrent à redresser le nez. Pas le temps cette fois, Cameron balança le cric dans le coffre, referma ce dernier et agrippa Ashley par le coude pour s'enfoncer dans les bois. La bagnole tiendrait jamais, davantage la capote de toile, mieux valait les semer et revenir ici plus tard.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Feeling unknown and you're all alone, flesh and bone by the telephone. Lift up the receiver i'll make you a believer. Take second best put me to the test. Things on your chest...
For better & worse
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4131
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Better be alone than in bad company   Better be alone than in bad company EmptyMer 8 Mai 2019 - 8:37
Seule maigre récompense, la boue dans laquelle s’échoua le cric termina en moucheté sur les fringues du brun. Ce type était insupportable, visiblement incapable de la moindre remise en question ou même d’une amabilité basique. Ashley aurait pu reconnaître dans d’autres circonstances qu’elle n’avait pas été sa version la plus joyeuse, mais il tombait juste au mauvais moment. Le souci c’était que le mauvais moment semblait durer depuis une éternité, des mois, de longs mois durant lesquels elle n’avait plus été elle-même. Faux. Quelques semaines en arrière, elle avait été elle-même, loin d’ici, avec lui, mais c’était terminé et la brune avait désormais l’impression que sa vie entière était un mauvais moment qui ne voulait pas en finir.

Putain d’merde Ashley. La jeune mère ouvrit grand ses yeux clairs. C’était sa faute à elle ? Quoi ? Qu’est-ce qu’il avait donc à s’énerver, il ne pouvait pas changer une foutue roue tout seul comme un grand garçon qu’il semblait être ? Et on disait de Finan qu’il était insupportable, il faudrait qu’elle conseille à tous ceux-là de passer quelques heures avec sa majesté des raviolis ici présente et ils changeraient vite d’avis. « J’en ai manqué et c’pas la seule chose dont j’ai manqué pour justifier d’être l’emmerdeuse que t’as d’vant toi, seulement si tu m’avais écoutée on s’rait pas paumés ici au milieu de nulle part en plein orage avec des putains d’- » Elle s’arrêta dans sa lancée lorsque le grondement du tonnerre la fit frémir.

Ramenant ses mains sur ses bras pour tenter de se réchauffer, quoique la colère qui faisait bouillir son sang aurait pu être suffisante, Ashley le laissa s’échiner à utiliser ce foutu cric. Silencieuse, parce que de toute manière cet abruti congénital ne l’écouterait pas et que lui parler reviendrait à pisser dans un violon, la brune parcourut les formes éthérées des arbres autour d’eux. L’orage ça avait le don de les énerver, pire que des animaux. Et là, elle devait bien reconnaître qu’à s’énerver contre Cameron, elle n’arrangeait sans doute pas leurs affaires. Ash’ leva les yeux au ciel avant de se figer aux râles qu’il lui semblait entendre approcher en deux coups de tonnerre.

La brune ne fut malheureusement pas assez rapide ou alerte pour capter la présence cadavérique qui s’approcher d’elle, tout ce qu’elle vit se fut Cameron fondre sur elle pour la repousser. Titubant, la brune dut mettre un genou au sol alors que le cadavre qui l’approchait s’échouer dans la boue à côté d’elle, éclaboussant ses fringues à son tour. Le cœur battant à ses tempes, Ashley se redressa en regardant le cadavre et Cameron. Il ne l’avait pas laissée se faire bouffer, l’italien perdait un point dans sa jauge d’enfoiré, qu’il regagna aussitôt avec son commentaire. Il n’allait tout de même pas la laisser mourir, elle faisait partie du Conseil qui gérait le groupe, elle avait une gamine, même un enfoiré dans son genre était tenu à certaines obligations. Mais qu’il n’attende pas un merci, Ashley n’en avait pas pour lui.

« Qu- » eut-elle à peine le temps de souffler quand il l’entraina à sa suite à travers bois. Quoi ils abandonnaient la voiture finalement ? La jeune mère tourna la tête un instant vers la Camaro et l’armée des morts embouée qui en approchait. Mieux valait l’abandonner effectivement. Reprenant la marche, elle pesta plusieurs fois aux branches qui se prenaient dans ses mèches détrempées, à la boue qui manqua de la faire chuter plusieurs fois. Ce type la trainait presque littéralement dans la boue, quand il faisait un pas elle devait en faire deux. Tirant sur son bras pour récupérer sa liberté, Ashley s’arrêta. « Eh ducon ! Là-bas ! » D’un signe de la main, elle lui indiqua une cabane paumée dans la forêt, sans doute le genre utilisé par les chasseurs, promeneurs ou elle ne savait trop quoi. Ils pourraient s’y mettre à l’abri de l’orage et des morts, à supposer qu’il n’y en ait aucun à l’intérieur. Sans réellement attendre son avis, Ash’ avança vers la cabane, récupérant son couteau à sa taille, pour aller se coller contre le battant de bois de la porte. Difficile d’entendre quoique ce soit au milieu d’une forêt en plein orage, mais l’endroit lui sembla sûr. Elle frappa néanmoins trois grands coups sur la porte, collant son oreille contre celle-ci. Rien. « A toi l’honneur, ça a l’air vide. » Et si ça ne l’était pas … Oups.


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Cameron G. Reeves
Modératrice
Cameron G. Reeves
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Browning Hi Power 9mm & un couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2019
Messages : 228
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Better be alone than in bad company   Better be alone than in bad company EmptyMer 8 Mai 2019 - 10:26
Better be alone than in bad company


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


C 'était parti pour un sprint à travers feuilles et épines de pins, les semelles s'imprimant dans la boue à l'en faire manquer de choir à plus d'une reprise. Cam ne l'avait pas encore lâcher elle, parce qu'elle râlait, où s'apprêtait à le faire, et que lui cracher sa mauvaise humeur et volonté à la gueule n'empêcherait pas les morto d'approcher. A peu de chose près ces créatures étaient comme la petite vieille, que tout à chacun avait comme voisine à l'époque, qui prenait pour excuse de dépoussiérer ses jardinières pour écouter la gueulante dans le salon jouxtant le sien. Le souffle court, lourd même, Reeves les enfonçait davantage entre les troncs jusqu'à ce que le sentier laisse place à un tapis de feuilles mortes et l'herbes folles. Un coup d’œil dans son dos lui indiqua qu'il marchait plus vite que les macchabées, et un autre vers elle, dont il lâchait le bras, termina de le faire rouler des yeux. Elle avait rien, bien... Pas qu'il s'inquiétait de son sort, ou si légèrement, simplement qu'il n'en montrait rien et se s’attendait pas à ce qu'un grazie quitte ses lèvres. Peu importait vraiment, si elle le pensait con au point de l'abandonner pour sauver sa propre peau, alors il n'avait pas tort une minute, elle était tout aussi con de pensait qu'il n'était qu'un affreux psychopathe n'ayant rien contre le fait de laisser se faire bouffer le premier venu pour échapper aux chicots des cadavere. La thorax soulevé par une respiration plus dense, Cameron observa les alentours. Rien de plus que des arbres, des bosquets, la noirceur rendue plus ténébreuse par l'averse orageuse qui sauçait tout sur son passage. Ducon, A nouveau ses prunelles topaze sur révulsèrent avant qu'il se tourner vers l'endroit qu'elle pointait du doigt.

- Vai a farti fottere... Lâcha-t-il avant de lui emboîter le pas jusqu'à ces quatre planches couvertes de mousses.

Vieille cabane de garde chasse, abandonnée depuis des années, peut-être même bien avant que les morts se relèvent. Tandis qu'elle frappait, pour s'éviter de mauvaises surprises à l'intérieur de cette coquille de noix, les yeux d'encre du Rital sondèrent l'endroit par lequel ils étaient arrivés. Les râles se mêlaient aux grondements célestes, pas évident de savoir si ces merdes les avaient suivi ou ne s'étaient pas tout bonnement vautrées dans la boue sans pouvoir s'en relever. Si eux avaient du mal à crapahuter dans cette mélasse, l'absence de muscles et tendons sains n'aidait en rien à rester stable, ou avoir la force nécessaire pour se dépêtrer d'une flasque visqueuse du genre de celle dans laquelle, en la dépeignant rapidement du coin de l’œil, Good avait dû se complaire sans qu'il s'y attarde plus tôt. A lui l'honneur donc, les paupières plissées, encore à l'observer, il agrippa la clinche et dû forcer un minimum pour ouvrir cette putain de porte trop usée par les divers caprices de Dame météo. L'odeur qui lui parvint aux narines le fit remonter le bras contre ses voies respiratoires. Rien à voir avec la mort, ou encore la putréfaction, simplement la moisissure. Il y faisait sombre et, bien entendu à fuir comme des lapins pris dans les phares d'une bagnole, personne n'avait pensé à emporter de torche.

- Fait chier. Rien qu'un sifflement, néanmoins il tourna les billes dans la direction de la brune pour lui faire signe d'entrer avant de refermer rapidement le battant. Une paire de rideaux jaunie et mité calfeutrait l'espèce de fenêtre, laissant pénétrer assez de lumière nocturne pour y deviner les silhouette et faiblement quelques couleurs ternes. Déshabille toi. Déjà ses propres mains dégageaient les pressions de sa chemise, parvenant rapidement à sa boucle de ceinture jusqu'à redresser, circonspect, les yeux vers elle. Elle foutait quoi au juste ? Elle avait envie de crever de froid ? J't'ai pas sauvé l'cul pour qu'tu veuilles crever d'une pneumonie, qu'est-ce que tu branles Ashley ? S'approchant d'elle, chemise ouverte sur sa peau encore piquetée de pluie, il passa rapidement la main dans ses cheveux de jais en un soupir qui vira au rictus. Oh Dio, bordel de merde, t'as cru qu'j'allais t'proposer d'nous envoyer en l'air ? Son rire clair fila entre les lattes de bois tandis qu'il pinçait les lèvres en secouant la tête. C'pas une mauvaise idée r'marque, l'peau contre peau ça a été prouvé plus d'une fois, mais …... j'tiens à tout ça, t’abîmerais la marchandise. Narcissique ? Pas le moins du monde, c'était juste pour l'emmerder un minimum, même si elle était pas vilaine, enfin clairement pas vilaine, il aurait fallu le payer pour qu'il daigne s'envoyer une casse couilles pareille.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Feeling unknown and you're all alone, flesh and bone by the telephone. Lift up the receiver i'll make you a believer. Take second best put me to the test. Things on your chest...
For better & worse
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Better be alone than in bad company   Better be alone than in bad company Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Better be alone than in bad company -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Canadian company to explore for gold in Haiti
» Flander's company!
» No Monsanto in Haiti
» me petrol sou nou.
» US company in Haiti blames Cuba for loss of barge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: