The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Regrets equal error -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan R. Cole
American Dream
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 9218
Age IRL : 29
MessageSujet: Regrets equal error   Regrets equal error EmptyLun 1 Avr 2019 - 23:29
1er Avril 2019

Elle avait dépassé les bornes, elle était partie trop loin, une fois de plus et une fois de plus elle avait pété les plombs. Mais c'était à cause de ce lieu, de ce putain de camp où elle se sentait étouffer. Où elle voyait ses ailes arrachées, où elle voyait Zack se démener pour trouver une solution pour se casser de là. Et elle se sentait impuissant pour l'aider à trouver des solutions. Du moins elle en avait mais ça risquait fortement de déplaire, de ne pas être non plus très discret, alors elle devait prendre son mal en patience et son mal avait explosé sous le nez de Will.
Ca faisait longtemps qu'elle ne s'était pas pris la tête ainsi avec autrui. C'avait été violent dans les propos, dans les échanges de regards. Et depuis le blond l'évitait tout comme elle l'évitait en retour et ça la contrariait à force, être incapable de pouvoir lui parler comme une adulte, entamer une discussion calme. Elle craignait encore de laisser échapper la rage lui brûlant les lèvres à chaque fois que Morgan pouvait le croiser.

Un soupir quitta ses lèvres, elle ne savait pas l'heure qu'il pouvait bien être mais elle avait fouillé la maison jusqu'à trouver une chose lui permettant d'oublier un peu tout ça. L'alcool. Morgan ne buvait pas, ne buvait plus depuis des années, depuis sa formation pour être barmaid. Elle avait cessé de boire de l'alcool, sauf peut-être un fond de coupe de champagne aux anniversaires et aux fêtes de fin d'année. Mais cela faisait des années tout de même qu'elle n'avait pas sentie l'effluve forte de l'alcool venir lui cuire l'oesophage et l'estomac. Alors là, avec tout ce merdier c'était peut-être le bon moment. Et tant pis des on-dit, des messes basses des autres s'ils la voyaient là, dans cette cuisine moderne à la con à boire seule. Elle n'en pouvait plus.

L'ancienne barmaid sortit un verre d'un placard et déboucha la bouteille pour se verser de grandes rasades. Elle ne savait même pas ce qu'elle allait boire, ça ne l'intéressait pas. L'essentiel étant de lui griller un peu le cerveau, de ne plus penser à Will. A Will et ses mots, à Will qui voulait seulement l'aider. L'aider à quoi ? Ne plus voir au travers des hommes des prédateurs ? Ne plus voir ses cicatrices couvrant sa peau ? Ne plus voir les souvenirs se bousculer dans sa tête ? Ne plus voir l'inquiétude dans le regard de ceux présent à ses côtés ?
Enième soupir, elle fixe le verre faisant tourner le liquide dedans, et puis merde. Elle le saisit fermement et vient le vider cul-sec avant de poser le verre sur la table, reprendre la bouteille et se servir de nouveau, le boire et se resservir encore, et boire encore. Vite pour être plus rapidement loin de tout. Elle tire la chaise et se laisse choir dessus.

"Fait chier... Putain de merde..."

Elle se détestait, détestait d'avoir agis ainsi, le blond ne lui avait rien fait et pourtant elle l'avait traité comme de la merde. Et elle détestait aussi Will de ne pas agir comme elle le voudrait, de le voir parfois si long à la détente, certes elle n'était pas mieux mais elle faisait des efforts. Le blond l'agaçait, penser qu'il pouvait être cette fille là, ou avec une autre lui retournait l'estomac et elle lui en voulait encore plus. Le clerc était à elle. Pas à une autre.


Rock'n'roll
is dead
Jut like mama said, I'm not good at making friend. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
leader | American Dream
Nathan E. Fuller
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 795
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Regrets equal error   Regrets equal error EmptyMar 9 Avr 2019 - 11:03
Regrets equal error


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Difficile de composer avec ça, c'était comme un poids insupportable sur les épaules, mais un poids nécessaire pour garder, aux yeux des autres, tout le crédit qu'on lui accordait. Y avait bien d'autres soucis plus complexes que le sien, que ce truc qui n'avait d'existence parce que justement, il lui accordait bien trop d'importance. Il l' avait vu une longue partie de la journée, l' avait entendu lui rabattre les oreilles avec les erreurs qu'il avait faites et celles à venir, suffisant pour le tenir éveillé, comme chaque nuit, depuis qu'il était enfermé ici comme un putain de lion en cage. Le bras sur le front, à essayer de penser à tout sauf à ce qui aurait dû être, Nate soupira en jetant un coup d’œil à la blonde auprès de lui.

Will avait pas tort, peut-être qu'ici c'était mieux pour elle, pour le bébé, pour ce qu'il serait pas foutu de lui donner à l'extérieur, pour tout ce qu'il serait plus foutu de lui offrir parce que ouais, même s'il l'admettait pas vraiment, le journaliste allait mal. En entendant un peu de chahut au rez de chaussée, il fronça les sourcils et jeta un œil vers la porte close. Dessous passait un léger filet de lumière. L'un d'eux devait encore être debout et peut-être qu'allait passer le temps avec celui, ou celle, qui comme lui jouait les insomniaques, lui passerait le temps et allégerait suffisamment sa conscience martelée par un gars pourtant mort et très certainement enterré.

En douceur, Fuller s'extirpa du plumard, fila se rafraîchir la gueule dans la salle d'eau qui jouxtait la chambre, enfila un jeans et un t.shirt blanc avant de rejoindre le vestibule puis la rouquine, attablée au comptoir de cuisine en compagnie d'un pote qu'il l'aurait jamais cru pouvoir avoir.  C'était le genre de pote à nom composé, du style Jake Daniels, le genre d'ami que pouvait compter auprès de lui Floyd, même lui lorsque les choses allaient pas forcément bien, mais certainement pas l'ex barmaid qu'il avait jamais vu s'enquiller autant de doses en si peu de temps. D'ailleurs, à bien y réfléchir, il l'avait jamais vue boire, jamais, pas même quand lui s'était enfilé un litron de gnôle dégueulasse pour tenter de laisser ses conneries de côté, les effacer, leur accorder bien moins d'importance qu'elles n'en avaient pourtant. Un truc allait pas, et même si Cole tournait pas forcement rond en temps normal, là, c'était bien plus visible de par la teille de verre devant elle qui, peu à peu et entre deux jurons bien sentis, crevait à petit feu.

- Woow, même sans m'voir,... Lâcha-t-il, encore dans son dos, avant de lui faire face depuis l'opposée de la table haute où elle était installée. P'tin, j'aurai dû l'parier ça, qu't'avais des yeux derrière la tête. Un vague sourire étira ses lèvres avant qu'il ne s'empresse de tendre le bras pour chopper le goulot de sa super pote de soirée. Ses yeux fixèrent l'étiquette une seconde, davantage le degrés d'alcool indiqué dessus, puis revinrent s'ancrer à l'ambre déjà vitreux de la rouquine. La flasque de soixante quinze centilitres reposée, il la repoussa du bout des doigts vers sa propriétaire avant de coller les mains – bras tendus – sur le marbre de l’îlot qui les séparait physiquement. Holy shit, Mo', y a vraiment un truc qui t'emmerde au point d'te saouler en solo ? J'te pensais plus polie qu'ça merde, t'aurais pu m'proposer d't'accompagner. Ouais, forcément que la scène se rappelait à lui, à la différence près que la dernière fois qu'un d'eux se vidait une bouteille, Nate était à sa place et elle à la sienne. T'veux en parler ?

Parce qu'elle était comme sa frangine, parce qu'elle avait de l'importance pour lui même si elle s'en cognait, parce qu'elle l'avait aidé des mois plus tôt.  Parce que tu t'crois bon dans le domaine, ton truc ça serait pas plutôt d'achever avant que les gens souffrent ? En l'entendant, Fuller agrippa la bouteille et s'en enfila une rasade avant de la reposer. Finalement, peut-être que Morgan avait le bon geste, se noyer dans la gnôle pour s'engourdir l'esprit était pas une si mauvaise idée.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
American Dream
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 9218
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Regrets equal error   Regrets equal error EmptyMar 9 Avr 2019 - 18:24
Morgan ne buvait pas normalement, l'alcool c'était à très très petite dose. Et là, elle n'y allait pas de main morte en se servant. Mai voilà, elle se pensait seule, pouvant noyer son mal-être dans cette boisson à forte teneur en alcool; elle ne s'attendait pas à voir du monde à cette heure-ci. Elle voulait juste rester là, seule, à réfléchir, sûrement mal, mais à se répéter qu'elle se haïssait. Will ne lui adressait plus la parole, elle avait merdé, comme une pro, comme toujours.
Une voix dans son dos avait suivit la sienne, la rousse sursauta. Elle reconnaissait le son de la voix de Nathan. Il venait foutre quoi ? Voir le spectacle de sa descente d'alcool ? Il allait être vite satisfait, ou pas. Elle ne tenait pas l'alcool, et puis ça lui rappelait aussi ce jour où c'était lui qui était dans un piteux état. C'était peut-être un juste retour des choses, à force d'en faire baver aux autres fallait bien que ça lui arrive un jour.

Nate lui faisait désormais face, elle leva les yeux vers lui et l'observa au travers du filtre alcoolisé de son regard. Il aurait dû parier ça ouais. C'était aussi ça c'être barmaid, mais en réalité elle ne l'avait pas vu ni entendu arriver. Elle se faisait des simple reproches à elle-même. A voix haute pour parfaire le tableau de la nenette qui ne tourne vraiment pas rond. Alors elle soupira en voyant la bouteille saisie par le brun. Il pouvait boire lui aussi, elle s'en fichait.

"C'est ça d'être barmaid, faut avoir des yeux dans le dos aussi."

Wow, elle faisait même de l'humour et pourtant son ton neutre et son visage juste bouffé par le malaise intérieur ne traduisait en rien cette faible poussé d'humoriste en herbe. Elle soupira alors buvant une nouvelle gorgée de son verre. Une vraie merde tout ça. De nouveau la bouteille revint vers elle. Et l'homme reprenait, la sermonnant presque. Ouais elle était mal à ce point. Elle n'avait jamais été tentée de s'abrutir dans l'alcool et pourtant là elle faisait exactement ça. Elle devait paraître bien pathétique. Nouveau soupire, Nate n'allait pas finir d'en entendre s'il restait là. Mais à force de le regarder lui puis la bouteille et enfin son verre, elle repris une gorgée vidant la fin du verre. Il voulait un verre, ok. La rousse se leva brusquement, la tête lui tournait un peu, elle ferma les yeux quelques secondes et alla ouvrir un placard pour lui sortir un verre et le lui apporter en venant se rasseoir et prendre la bouteille pour les servir.
Nathan paraissait sérieux dans ses interrogations. Et elle ? Elle, elle ne savait pas comment embrayer le sujet alors autant ne pas tergiverser.

"Ca me fait chier ouais... Pourquoi faut toujours que je merde tout hein ?.. Nan tu dois pas savoir, en fait."

Elle le sentait, l'alcool montant, lui brouillant déjà l'esprit, elle s'accabler de nouveau. Elle foirait tout, toujours tout et au final, elle était aussi blessée. Elle se blessait seule, et les mots de Will lui faisait encore plus mal. Bordel elle avait essayé !

"J'essaye hein. J'essaye vraiment tu sais."

Peut-être n'en savait-il rien en réalité. Peut-être déclarait-elle ça comme pour se voiler la face, ne pas se foutre la tête dans sa merde, voir ses problèmes. Putain elle lui en voulait au clerc, elle s'en voulait aussi parce que maintenant elle était tellement mal, qu'elle se sentait comme un animal vexé et en colère, prête à faire les choses lui passant par la tête.


Rock'n'roll
is dead
Jut like mama said, I'm not good at making friend. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
leader | American Dream
Nathan E. Fuller
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 795
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Regrets equal error   Regrets equal error EmptyMar 9 Avr 2019 - 19:00
Regrets equal error


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Oh, elle faisait de l'humour la rouquine, ça lui arracha un rictus qu'il ravala rapidement en passant la langue contre l'une de ses canines parce là, à peine se leva-t-elle, à peine manqua-t-elle de se péter le nez. La tabouret était pourtant pas si haut que ça, preuve que ça devait faire un moment, avant qu'il descende, qu'elle faisait amie-amie avec la flasque déjà bien entamée près d'elle. Son regard brun se promenait déjà sur sa silhouette vacillante. Droite, gauche, gauche, droite, si elle réussit à chopper le verre dans le placard, ce fut un putain d'exploit étant donné ses pas mal assurés. Heureusement pour elle, Morgan réussit à revenir poser son petit cul sur l'assise sans s'éclater le crâne contre le coin du comptoir et à remplir son verre, puis le sien, en soupirant. De toute façon qu'espérait-il obtenir d'elle au juste ? Des aveux ? Nan... Il en grimaça à moitié, souriant tout aussi étrangement que la situation l'était : étrange. L'ex barmaid ne parlait pas, ou très peu, alors se confier pour elle, ça devait relever du genre de bonnes résolutions qu'on faisait au nouvel an sans les tenir.

Le récipient glissa vers lui, pas vraiment bien ciblé, et s'il avait pas eu de réflexe, ou encore la tête dans le brouillard quant à ses foutus monologues avec l'enfoiré de Casper, alors le verre se serait brisé sur le carrelage de la cuisine. Là, il rejoignit sa main gauche qui redressa le cap jusqu'à ses lèvres. C'était pas un petit truc pour gonzesse qu'elle s'enfilait comme du petit lait, plutôt le genre d'alcool là depuis des années, peut-être même frelaté, un truc antique abandonné par les ex proprios des lieux. La lampée lui brûla la tuyauterie mais ce qui le cloua un peu sur place fut d'avantage de l'entendre elle qui, malgré ses doutes, se mettait à parler. Bon c'était pas super clair, remarque il pouvait pas lui en vouloir. Après tout quand la situation était inversée ce qu'il devait lui baver devait pas être bien net non plus. Pourquoi j'merde tout ? Ses lèvres mimèrent un « LoL » inaudible à contrario du rictus nasale qui lui échappa. C'était à lui qu'elle demandait ça ? Sérieusement ? Holy fucking shit, si y avait bien un domaine dans lequel Fuller excellait c'était merder, se chier dans les relations humaines, mais pas pour autant qu'il avait de réponse valable à lui accorder, ou qui pourrait l'aider à se sentir mieux.

Le verre encore suspendu près des lèvres, Nathan n'en avala rien et le reposa avant d'arquer un sourcil. C'était la première fois qu'il la contemplait comme ça, quasiment... vulnérable, sans défense, comme ces foutus connards qu'ils avaient eu l'occasion de mettre à mal ensemble. Le masque tombait et si c'était juste les effets de l'alcool, l'ex journaliste avait conscience que bien qu'à l'ouest dans pareils moments, on disait bien souvent ce qu'on osait pas lâcher en étant complètement sobre.

- T'essayes ? D'quoi au juste, d'être cool, fun ? Reprit-il en lui offrant un sourire. C'était pas de ça qu'elle parlait, et même s'il réfléchissait souvent avec son mauvais cerveau, Nathan était pas totalement con. Ici elle devait évoquer son crêpage de chignon avec le California boy. Dire qu'il aimait les emmerder l'un l'autre à propos de leur tandem de choc, il était pourtant loin de penser que y avait bien un truc, ce genre de truc qui, lorsque les choses n'allaient pas forcement bien, foirait copieux. Comme t'fais avec ta nana, connard. Là, il soupira à son tour, abandonnant bel et bien le verre pour s'approcher d'elle, dans son dos. Hésitant un instant en redressant les mains à hauteur de ses épaules. Cole aimait pas le contact, il en savait quelque chose pour s'être mangé un putain coup de coude dans le bide lors de leurs premiers échanges mais, elle allait pas bien et lui, c'était le seul truc qu'il savait faire bien ça. Les mots, la conversation, c'était pas son domaine, ou si, pour baver de la merde ou faire croire à son assurance sans limite alors qu'il chiait tout ce qu'il entreprenait. Doucement, Nate posa enfin les doigts contre elle, pressant légèrement avant de baisser les lèvres près de son oreille. Il pensait à rien de mal, rien de pervers, c'était Morgan bordel à couilles pas une des salopes du quartier qui rêvait d'un ramonage express.  T'parles d'ton s'cond blond là ? Ouais, sûrement pas du premier, après tout Will lui avait assez reproché de faire la carpette aux pieds de la grande tige, mais mieux valait être sûr. T'sais quoi, j'merde aussi la plupart des trucs que j'fais, surtout les r'lations humaines, j'dois pas être un pro du social, alors j'vais sûrement pas t'juger, t'peux y aller... Reprit-il en tentant de croiser ses mirettes vitreuses. parait qu'vider son sac ç'fait du bien des fois.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
American Dream
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 9218
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Regrets equal error   Regrets equal error EmptyMar 9 Avr 2019 - 21:43
Niveau clarté et élocution elle n'était pas au top. Et en même temps tout se bousculait dans sa tête. Comment faire pour rattraper le coup ? Avec Zack c'était "facile", elle pouvait aller le voir, se glisser dans sa chambre en pleine nuit et lui présenter des excuses, puis elle se foutait dans le plumard du  quarantenaire et finissait la nuit dans son lit et inversement, Zack pouvait venir dans sa chambre et finir la nuit à ses côtés. Ils fonctionnaient ainsi, c'était étrange, elle le savait. Leur relation prêtait à confusion elle en était totalement consciente, mais là c'était pas avec Zack. C'était avec Will. Et tout devenait plus complexe avec lui. Elle ne savait pas faire, vraiment pas et là tout ce qu'elle trouvait à faire s'était de s'enquiller des verres encore et encore, comme pour échapper à son cerveau. Nate semblait d'ailleurs surpris u'elle cause comme ça. Elle soupira de nouveau. Regardant le verre qu'elle était en train de vider, encore un autre, elle ne savait même plus à combien elle pouvait en être. Mais si elle le pouvait elle finirait la bouteille et aurait l’œsophage brûlé comme avec du destop.  

Nate ne parlait pas il la regardait. C'était si étonnant que ça de la voir comme ça ? Il voulait quoi ? Une photo-souvenir ? qu'il aille se faire foutre et pourtant elle n'en pouvait plus, elle essayait de bien faire, de convenir aux attentes, mais ça foirait toujours un jours ou l'autre et là tout avait péter avec Will. Putain... S'il avait pu être avec une autre personne peut-être s'en voudrait-elle moins. Puis Nathan parla, l'interrogeant sur ce qu'elle tentait, il se foutait d'elle, comme d'hab. Mais Morgan nota qu'il n'avait pas bu. Énième soupire, même lui a lui coupait la soif alors de la voir picoler comme une abrutie. Elle entendit le son du tabouret, il bougeait. Il se barrait ? Non, elle le sentie bien vite près d'elle. Puis elle porta le verre à ses lèvres et en bu la fin avant de le reposer sur le comptoir et sentir les doigts de l'aîné sur elle. Instinctivement elle se raidit. On la touchait, pourquoi ? Elle faisait pitié ? Merde fait chier putain... Attirer la pitié c'était pas son truc, loin de là, elle détestait ça et se détestait à nouveau plus encore. Et enfin la voix feutré de Nate parvenait à ses oreilles, puis dans son cerveau. Le second blond, ouais c'était lui. Elle hocha simplement la tête, pauvre idiote qu'elle devait être. Et Nathan continua de parler, expliquant qu'il n'était pas doué non plus en matière de relations humaines. Super ça les avançait bien. Elle tourna son regard dans sa direction l'ancrant dans le sien, puis d'un haussement d'épaule ôta sa main d'elle.

Elle aussi elle savait merder les choses de façon grandiose. Restant à fixer le regard foncé du brun, la rousse avait envie d'envoyer tout chier. Alors elle tourna de nouveau son visage vers le verre et souffla :

"Ouais j'parle de lui. Et qu'est-ce ça peut foutre d'ailleurs ? A ses yeux j'suis qu'une pauvre conne rampant aux pieds de Zack..."

Will l'avait vraiment blessé. Parce que malgré tous ses efforts on finissait toujours par la foutre dans cette case là. A force elle se dégoûtait, à force elle craquait et cet endroit la mettait au plus mal jour après jour. Alors Morgan tendit son bras attrapa le verre servit pour Nate et le bu cul-sec avant de le poser. Et puis merde ! Elle n'était pas juste un petit chien traînant aux pieds de son maître. Elle était autre chose, elle était pas comme on voulait la voir. Inspirant profondément elle tourna son visage vers le plus âgé. Rivant son regard dans le sien, ne le quittant des yeux.

"T'sais j'suis pas... J'suis pas comme le pense Will... J'suis pas la conne aux pieds d'Zack.. J'suis pas ça et si j'ai envie de faire un truc je le fais..."

Et tant pis si c'était une connerie. Tant pis mais elle en avait marre, elle en avait assez que Will la voit comme ça. Alors elle attrapa le col de Nate d'une main et se leva du tabouret. Les perles noisette de la rousse toujours ancrées dans celles brune de ce dernier. Une fois debout, elle posa une main sur son torse et le poussa tout en avançant sans pour autant tituber comme une ivrogne, jusqu'à le coller contre le mur de la cuisine. Son regard brillant étrangement, l'alcool aidant sûrement, du moins, il avait finit par noyer une bonne moitié de son ciboulot à ce rythme là. La trentenaire se hissa sur la pointe des pieds et remonta sa main posée auparavant sur le torse de l'homme vers sa joue, ses doigts glissant sur sa barbe. Alors elle profita de la surprise et vint poser ses lèvres sur celles de Nathan tout en fermant le yeux. Son cerveau imbibé de boisson ne lui signala même pas qu'elle faisait là une énorme connerie. Mais elle se pressa contre Nate et de la main tenant son col elle vint la placer sur sa nuque avant d'approfondir l'embrassade. Morgan merdait plus encore, mais ça elle était sûrement trop ivre pour s'en apercevoir. Tout ce qu'elle voulait c'était se venger des mots de Will. De la blessure qu'il lui avait infligé.


Rock'n'roll
is dead
Jut like mama said, I'm not good at making friend. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
leader | American Dream
Nathan E. Fuller
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 795
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Regrets equal error   Regrets equal error EmptyMer 10 Avr 2019 - 12:12
Regrets equal error


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


La rousse aimait pas être touchée, ça il ignorait pourquoi mais à y penser là, alors qu'il lui murmurait deux trois trucs à l'oreille, et qu'étaient pas forcément de grosses conneries mais plutôt d'une étrange véracité, il voyait où ça pouvait foutre la merde avec le Californien. Mayfield était peut-être frustré, emmerdé de pas pouvoir faire évoluer les choses entre eux puisque, de toute évidence, le seul gars qui avait un droit de cuissage sur Cole, c'était Zack. 'Fin, droit de cuissage, façon de parler, la grande tige avait le droit de contact tout bonnement, ce droit qui passait sous le nez de l'autre blond pourtant très proche d'elle. Fuller se postait donc en position litigieuse là, elle pouvait à tout moment lui écraser le verre, qu'elle venait de finir, dans la gueule histoire qu'il pige bien qu'on touchait avec les yeux. Cependant, si elle se contenta de dégager ses doigts, elle ne recula pas pour autant et planta les yeux dans les siens. C'était quoi ce discours de merde venant de sa part à elle ? Le trentenaire fronça les sourcils, forcé de laisser s'évader un soupir las d'entendre autant de conneries passer un si petit seuil.

- Pourquoi ça t'touche autant ? Véritable question. Après tout c'était Morgan Cole, y avait sûrement pas plus blindée que cette nana dans le monde, pas plus hermétique ou imperméable aux jugements des autres. Alors ouais, pourquoi ce que lui avait craché Will la poussait tant à se remettre en question ? Jusqu'ici t'en avais rien à s'couer d'ce qu'on pense, c'que tout l'monde pense de toi en général, un truc a changé Mo' ? T'tiens pour argent comptant c'que Mayfiled peut t'sortir parce qu'il est vénère or …. jealous. Si un sourire étira la commissure de ses lèvres, le trentenaire recula à peine pour s'éviter le retour de flamme. Pourtant y avait bien que ça qui lui venait en tête. Aucun mec faisait une scène pareille à une nana, qui plus était n'étant pas la sienne, au sujet de ses relations ou actions auprès d'un autre gars. Et le pire de tout c'était que ça n'avait aucun fondement puisque celui de Zack - de fondement - n'était pas accessible à ce qui avait des seins et pas le matos nécessaire pour le satisfaire. Morgan reprit, elle disait qu'elle était pas comme ce que Will lui avait dit et que si elle avait envie de faire un truc elle le faisait. Un vague sourire étira ses lèvres, à quelques mois près il lui aurait dit de foncer, d'y aller, que ça ferait les pieds au California Boy mais là, et alors qu'il allait rouvrir la bouche, il dut la fermer. Elle se relevait, péniblement certes, mais sa main posée juste là, sur son plexus, l'invita à sourciller dix secondes. Une légère grimace constella son visage habituellement rieur, parce que ouais, il la sentait venir. Dans même pas deux minutes elle allait lui encastrer le poing dans la gueule. Forcé de reculer parce qu'elle, elle avançait, Fuller ramena rapidement les doigts à sa taille pour la maintenir, jusqu'à étouffer un léger couinement lorsque, aussi maladroitement qu'elle faisait un pas devant l'autre, sa nuque heurta l'un des putains de cadres à la con accroché au mur où elle l'acculait comme une biche aux aboies. Fais vite hein, j'pensais pas à ça quand t'as dit d'faire c'qu'tu voulais, plus à aller rou .....

Il rêvait bordel à couilles ? Nan, pas le moins du monde, ses mains glissaient contre lui et ça n'avait strictement rien à voir avec la manière de faire pour tatouer ses phalanges sur le coin de l'oreille d'un mec. Le journaliste allait poursuivre, un rictus amusé filant même ses pétales parce que même là, même si elle voulait se prouver un truc, il avait rien qui lui passait par la tête, du moins... Pas avant qu'elle scelle ses lèvres aux siennes. Pchiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit...............crrrrrrrrr. A peu près le bordel qui résonna dans son crâne sans raison valable, ou si, justement parce que sa bouche heurtait la sienne et que sa langue cherchait déjà sa partenaire pour un ballet improvisé. Fuck this shit. What the fucking fuck ? Les yeux ouverts une seconde, Nate se tendit, prêt à s'enfoncer dans le mur, histoire de lui échapper parce que ça faisait un bail que c'était pas arrivé, d'une. Deuzio parce qu'il était plus comme ça, tertio parce que cette nana là, qui lui roulait une pelle de la mort, c'était Morgan. C'était peut-être sa manière de lui dire de la fermer, agréable manière parce que même s'il l'imaginait pas s'adonner à ça, qu'il y pensait plus depuis qu'il avait appris à la décoder un minimum, elle y mettait un putain de cœur.

Un tas de choses lui déglingua le cerveau, May, le bébé, sa coucherie express avec la baronne .... May … le bébé …. May puis.... Plus rien dès l'instant qu'il captura, du coin de l’œil, le sourire satisfait de l'autre tanche de pécore. Là, tout grilla et si l'ampoule dans son crâne vacillait depuis des lustres sans se péter la gueule, ici elle explosa littéralement alors qu'il serrait plus fort les phalanges sur sa taille, ancrait quasiment les ongles dans sa peau brûlante pour mieux la repousser. Sans relâcher ses lèvres, sans briser ce qu'elle voulait elle. En un rien de temps il la fit buter sur le comptoir et ses mains dévalèrent ses cuisses pour s'y ancrer, la soulever sans effort aucun, et l’asseoir là sur le marbre, avant de se frayer un chemin entre ses jambes. Sa langue darda sauvagement contre la sienne, ses lèvres suivant l'emprunte et la cadence de celles de la rouquine. Son cœur s'emballait vraiment. Vite, fort, tant qu'il l'entendait cogner jusque dans l'extrémité de ses doigts déjà à se frayer un passage sous son top. Qu'est-ce que tu fais, connard ? C'pas toi qui disais que c'était comme ta frangine ? Si c'est l'cas t'as un putain d'coté redneck alors. Et là, peut-être que ce fut cette putain de conscience qui le stoppa, ou encore le grincement de porte qu'il crut tout droit sorti de son imagination, mais bien qu'acteur du moment, Nate recula d'une traite et vira les mains de Morgan de sa nuque. A bout de souffle, frémissant, il croisa son regard.

-  P'tin …... C'mort Mo', j'sais qu'je suis con, un vrai putain d'enfoiré mais, j'peux pas ... et... Et le grincement, il l'avait malheureusement pas rêvé, et c'était pas cette silhouette spectrale qu'il capturait du coin de l'oeil juste là. Plutôt un tas d'emmerdes qui viendrait rajouter une belle couche de problèmes sur ceux qui s'accumulaient déjà.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Will E. Mayfield
American Dream
Will E. Mayfield
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 9mm & couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/02/2017
Messages : 1092
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Regrets equal error   Regrets equal error EmptyMer 10 Avr 2019 - 20:32
Plusieurs jours étaient passés depuis cette dispute, une vingtaine il lui avait semblé. Ce n’était pas que Will comptait les jours, c’était simplement qu’une ambiance aussi morne dans la baraque, ça marquait. Ça le marquait suffisamment pour qu’il tente chaque jour de mettre un maximum de distance entre Morgan et lui, parce qu’elle avait vu juste, parce qu’il avait été infecte et surtout parce qu’il ne le regrettait pas. C’était mieux ainsi, après des mois, même une année à tenter de la comprendre, de l’apprivoiser parce que c’était par elle que sa place dans ce groupe se ferait, Will avait baissé les bras. Cela lui ouvrait de nouveaux horizons ici, enfin, cela aurait dû. En théorie, il aurait dû se sentir plus libre et ouvert, moins à ruminer dans son coin, mais cet endroit ne lui convenait toujours pas et l’envie de se barrer sans demander son reste était là, présente, oppressante.

Alors Will tuait le temps en aidant à droite à gauche, comme il le faisait depuis des mois déjà et en cette fin de journée il avait été aider la gamine blonde à qui on avait miraculeusement confié la gestion de leurs stocks de bouffe et tout ce qui pouvait s’avérer utile. Le californien lui faisait confiance mais tenir l’un des éléments clés de la survie d’un groupe entre ses mains, ce n’était pas rien. Quelques heures à déplacer des cartons, en vider d’autres et en remplir certains lui permirent de voir que Collins faisait finalement bien son boulot. Un point pour elle, un point en moins pour ses aprioris. « Merci Evy pour ça. » Quelques trucs à grignoter en guise de remerciements, pas grand-chose, pas de quoi vider les stocks et mettre en péril le groupe, mais elle n’avait pas besoin de le faire finalement.

Il faisait déjà nuit dehors, le blond remercia les éoliennes et l’électricité désormais rétablie pour l’éclairage qui baignait les allées de Fort Ward d’une lumière presque chaleureuse et accueillante. Presque, parce qu’il lui semblait malgré tout qu’à chaque pas, les regards inquisiteurs de ses pairs se posaient sur lui. Lui, le junkie. Comme si les mots de Morgan suffisaient à révéler sa véritable nature aux yeux de tous, et ça le faisait chier. Approchant de la baraque, Will prit une longue inspiration, regrettant amèrement de ne pas avoir de clope pour prolonger encore un peu le calme, sa solitude, parce que là, vu la lumière qui venait de la cuisine, il y avait quelqu’un qui trainait dans le coin et qu’il ne pourrait pas vraiment éviter.

Après quelques minutes de réflexion, le blond entra dans la maison, reconnaissant les voix qui venaient de la cuisine. C’était peut-être le moment de faire la paix ? En plus il amenait avec lui de quoi faire la paix, de quoi manger un morceau, ça devrait aider. Et pourquoi il s’en préoccupait au juste ? Main sur la poignée, Will tira la porte et entra dans la pièce, se figeant presque aussitôt alors que la porte se refermait dans son dos. Il cligna des yeux, une fois, deux fois, hésitant à tourner les talons. A quel moment il s’était pris une dose si forte qu’il hallucinait Nate et Morgan à deux doigts de s’envoyer en l’air dans la cuisine ? Le tatoué laissa tomber le petit sac dans lequel Evy avait glissé de quoi manger pour lui, pour eux ici dans cette maison, serrant les poings.

Un pas, pourquoi ils faisaient ça ? Deux pas, il ne pensait pas à May cet espèce de connard de ses deux ? Trois pas, le problème ce n’était pas Zack finalement ou même Morgan ? Il ne réfléchissait pas vraiment à l’instant où sa main agrippa le col de Nathan pour le jeter plus loin contre le mur et lui coller son poing dans la mâchoire, une première fois, sur son foutu regard de fouine, une deuxième fois. Ça faisait mal, il n’allait pas mentir, mais ça faisait toujours moins mal que ça. « Vraiment Nate ? Vraiment ?! J’pensais que t’avais changé, mais putain t’es juste qu’un enfoiré de première … » Un enfoiré de première prêt à s’envoyer la première qui passait alors que sa nana dormait à l’étage, la mère de son gosse. Faisant volte-face, le blond posa son regard sur Morgan, secouant la tête, un rictus mauvais au coin des lèvres. « T’as finalement décidé de te décoincer, de faire c’que tu voulais et c’est ce trou du cul que tu choisis ? Merde … tu caches bien ton jeu … » Déçu, blessé. Il ne l’avait pas pensée comme ça, de la part de Nate finalement ça ne l’étonnait pas, ça suffisait juste à le mettre en colère. Mais de sa part, quand bien même elle ne porte pas May dans son cœur, c’était bas.


Hell or High Water
“Life's for the the livin', I won't be givin' up”
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Regrets equal error   Regrets equal error Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Regrets equal error -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Probléme avec LC
» Le Blob speaker
» ~ Regrets & Déclaration en chanson. [PV]
» no apologies, no regrets.
» Quand les regrets ne disparaissent pas [Fe Tonks]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: